[TR suivi] Aventures asiatiques, épisode 51 : Adlabs Imagica

  • 197 Réponses
  • 36033 Vues

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Re : [TR suivi] Aventures asiatiques, épisode 45: Nagashima Spaland
« Réponse #165 le: 02 septembre 2019 à 15:18:36 »
Je sais  :wink: Mais sa fluidité vient sans nulle doute en grande partie des nouveaux trains B&M, d'après ce que j'ai lu sur la version d'avant.

Merci de ta lecture !

*

Toto662

  • ********
  • 2 005
    • Voir le profil
Re : [TR suivi] Aventures asiatiques, épisode 45: Nagashima Spaland
« Réponse #166 le: 02 septembre 2019 à 15:26:15 »
Je sais :wink: Mais sa fluidité vient sans nulle doute en grande partie des nouveaux trains B&M, d'après ce que j'ai lu sur la version d'avant.

Ça c'est fort probable !

Je pensais que tu avais fait cette confusion puisque tu évoques l'évolution des layout d'hypers de B&M :wink:

*

flex

  • ********
  • 7 037
    • Voir le profil
Re : [TR suivi] Aventures asiatiques, épisode 45: Nagashima Spaland
« Réponse #167 le: 02 septembre 2019 à 17:44:43 »
Le hasard fait que nos deux TR tombent quasiment en même temps en effet (j'ai plus de retard que toi  :-D) et c'est super intéressant d'avoir ton point de vue et ton ressenti.

Je ne me souvenais pas que le corkscrew était si horrible mais je ne l'ai pas retesté cette année. Pas eu de problème non plus avec mes couilles dans le Free Spin  :mdr: Je pense qu'il faut peut être bien les caler au départ et ensuite ça roule. En revanche, et il n'y a que dans ce genre de coaster que je fais ça, je serre toujours mon harnais à fond ! D'une part parce que comme toi, je trouve la montagne russe flippante, et de deux, car celui de Over Texas m'a fait un peu mal en 2017, quand j'ai été projeté en avant dans le premier plongeon. J'ai eu un léger mal de côte pendant quelques jours ... donc depuis je me méfie et je serre toujours à fond le harnais, pour éviter d'avoir le corps qui flotte et qui vole.

Je suis d'accord avec la critique qui dit que les RMC, ça commence à être un peu toujours la même chose, j'espère qu'il créeront ou qu'ils oseront de nouveaux éléments ... mais en même temps, quand le layout est rempli à ce point d'éléments aussi géniaux, comment résister ?  :love: Quand on est dessus et qu'on prend un pied monstrueux, je pense qu'on ne réfléchit pas trop aux autres RMC, c'est plus une question qu'on se pose quand on est posé au calme ...

Merci pour ce récit et hâte de voir la suite et ce que tu as pensé de Pyrenees  :mrgreen:
2019 : Disneyland Paris, Parc Asterix, Yas Waterworld, Ferrari World, Legoland Dubai, Motiongate, Warner Bros Abu Dhabi, Luna Park Sydney, Warner Bros Movie World, Dreamworld, Sea World, Nagashima Spaland, Higashiyama Zoo, Europark, Magicpark Land, Ok Corral, Parc Spirou, Walibi Rhône Alpes, Land of Legends, Viasea, Belantis, Freizeitpark Plohn, Majaland Kownaty, Linnanmaki, Walibi Holland, Bobbejaanland, Movie Park Germany, Mirabilandia ...

2020 : USA et Floride

*

sebattractions

  • *******
  • 1 130
  • I am the Passenger ... And I ride and I ride ...
    • Voir le profil
  • Home Park: Mounky Park de Nancy
Re : [TR suivi] Aventures asiatiques, épisode 45: Nagashima Spaland
« Réponse #168 le: 03 septembre 2019 à 11:31:45 »
Très bon TR pour une journée qui a dû être tout aussi bonne !

En ce qui concerne Arashi, tu pourrais le comparer avec un Zac Spin Intamin si tu en as déjà fait ?
2019 : Meeting Nigloland - Europa Park - Parc Astérix - Gröna Lund - Kolmarden - Liseberg - Meeting Walibi Rhône-Alpes - Parc des Combes - Meeting Benelux (Walibi Belgium - Bobbejaanland - Walibi Holland - Toverland) - Linnanmäki - Särkänniemi - Power Park

Re : [TR suivi] Aventures asiatiques, épisode 45: Nagashima Spaland
« Réponse #169 le: 03 septembre 2019 à 11:54:49 »
Merci ! Malheureusement, j'ai pas fait de Zacspin (merci Magic Mountain) et donc aucun point de comparaison..

Re : [TR suivi] Aventures asiatiques, épisode 45: Nagashima Spaland
« Réponse #170 le: 03 septembre 2019 à 11:55:51 »
Ça fait toujours plaisir de lire des TR aussi détaillés !
Le 4D m'avait aussi laissé un souvenir douloureux à l'entre jambes, même si ce n'était pas aussi désagréable que toi visiblement.

Et je vois que Hakugei à 1h ça a clairement été une exclu pour moi, entre Flex et toi c'était royal ! Le genre d'exclu dont on se passerait bien évidemment  :fou:

[TR suivi] Aventures asiatiques, épisode 46 : Parque Espana -Shima Spain Village
« Réponse #171 le: 08 septembre 2019 à 14:02:27 »
Episode 46 : Parque España - Shima Spain Village

On retourne cette fois-ci au rayon des trous perdus asiatiques avec Parque España situé sur la péninsule d'Ise qui abrite le célèbre sanctuaire d'Ise-Jingu qui justifiait le détour onéreux en dehors de l'épine dorsale Japonaise qu'est la ligne de Shinkansen. Si le sanctuaire n'est pas ce que j'y ai vu de plus marquant, Ise était une ville résidentielle très agréable à parcourir de nuit, accompagné par des vents chauds. C'est aussi là bas que j'ai testé un bain public japonais.

Atteindre le parc n'est pas chose aisée puisqu'il faut prendre un train qui passe à travers les montagnes (une partie du Japon à mon goût beaucoup plus marquante que les villes que j'avais faites jusqu'alors), puis un bus. Petit coup de stress à Shima avec l'impossibilité de retirer de l'argent dans les distributeurs qui n'acceptaient pas ma carte (forcément dans un village aussi paumé !).

Toujours est-il que j'ai fini par arriver dans ce nulle part.


Alors comment vous dire, se retrouver dans une réplique de village Espagnol au fin fond du Japon est une expérience déroutante.


Le fait est qu'on ne parle pas ici d'un land Espagnol ou autre mais d'un parc entièrement thématisé de A à Z sur le pays.




En fait, répliqué serait le mot le plus adéquat puisque le parc par endroit finit par ne plus ressembler à un parc mais à un véritable village à moitié abandonné. Parce que oui, on ne parle pas ici d'un parc bien riche mais d'un resort des années 90 probablement lentement bouffé par les grands acteur de l'industrie qui ont accaparé le pays à coup de milliards. Shima Spain village ne rivalise avec aucun d'eux et joue la carte de l'artisanal avec des attractions ultra vieillottes mais parfois originales, comme Batalia del Alcazar.


Ce shooter à moitié bizarre et malaisant de vieillesse se révèle assez sympa. Baladé par des véhicules qui tournent autour d'une grande salle cloisonnée, on tire sur des monstres mouvants, très robotiques. Le système de tir est très précis et la salle finale est super sympa, le tout sent vraiment le jeu vidéo des années 90/arcade. Score perso : 23 400.

Bien que l'on soit dimanche, il n'y avait personne dans ce ride à très bon débit, ni dans le prochain dont je vais vous parler, un ride sur Alice aux pays des merveilles dont j'ai oublié le nom.


Équipés d'une baguette magique, on se lance dans un walkthrough où on est censé activer des trucs, un peu comme avec les baguettes Harry Potter à Universal. Bien sûr, c'est un truc pour les enfants, expliqué en japonais, je vous laisse imaginer la situation à mourir de rire.


On se lance dans diverses étapes, telles qu'un labyrinthe de glaces, des écrans où on élimine des monstres avec notre baguette, ou bien on fait bouger des objets.




Mais le clou du spectacle restait à venir. A la fin, il faut suivre une employée dans une salle pour une épreuve où l'on tue un genre de boss en faisant un geste précis avec la baguette. Geste précis qui nous est expliqué par l'employée, en japonais évidemment.
Je vous laisse visualiser la scène : je suis là, tout seul avec l'employée, à me demander ce que je fous dans ce truc malaisant pour enfant, à l'autre bout du monde, à agiter ma baguette dans tous les sens en essayant de suivre ce que me dit l'employée pourtant ultra pro et motivée. Moment de solitude.

On ne ressort pas beaucoup plus convaincu du Dark Ride local qui nous présente des guirlandes de noël. Nutcracker (ça ne s'invente pas) diffuse tout de même la superbe bande son du fameux ballet. Malin.





A suggérer au parc Spirou peut être ?  :?

Une petite troupe de japonais et moi nous sommes aussi lancés dans un congélo à sculptures.


Avec 30°C et grand beau temps dehors, je vous laisse imaginer combien de temps a duré la visite du congélo.

Un autre dark ride en revanche tire son épingle du jeu de décors toujours un peu cheap mais plus aboutis et cohérents (que des décorations de Noël tout du moins).


Il s'agit de Don Quixotte Magical Flight, un dark ride qui utilise le même système de transport que Peter Pan à Disney.



Le tout est sympathique, sans trop de prétention, et placé dans une zone plutôt réussie, dans laquelle on trouve aussi un petit boat ride en extérieur.



Si on m'avait dit que je trouverais la San Fermin au Japon je serais ptet venu plus tôt.

Voilà à peu près où se situe le niveau de ce vieux Parc pour le moment.
En matière de crédits, on trouve aussi l'une des montagnes russes les plus nulles au monde, Steampunk Coaster Iron Bull


Alors là encore c'est du lourd. Difficile de trouver plus ridicule que ce coaster indoor. Lancés par une drop absolument pourrie au milieu d'une décoration vieillissante, on a à peine le temps de faire quelques virages secouants que nous sommes arrêtés sur une plateforme. Au détour d'un "prêt, feu, go !", on s'attend à être launchés, mais non, ce top départ nous mène vers un autre lift. ¨Le parcours descend alors un peu et s'arrête, et c'est la fin. Je défie quiconque de me trouver un coaster avec un pire layout que celui-ci, vraiment, il est complètement random ...

Le mine train Gran Montserrat en revanche m'a surpris par sa vitesse exceptionnelle.


Sorti de chez Mack en 1994, c'est probablement le mine train le plus bourrin que j'ai jamais fait. Le train se lance à toute blinde dans les virages, c'est limite intense et surtout étonnamment fluide. Le tout interagit bien avec le vieux flume en dessous. Du très bon Mack avant l'heure.

Mais évidemment, l'ultime raison de visiter le parc, c'était Pyrénées le tout aussi vieux inverted B&M, sorti de nulle part, qui nous accueille dès l'entrée.



La bête est splendide. On est ici sur un inverted de 97, qui comme vous pouvez l'imaginer, ne fait pas dans la dentelle.
Le premier loop donne déjà le ton par son intensité; en fin de journée il m'envoyait systématiquement dans les choux. S'ensuit un excellent zero g roll en hauteur, puis un second loop moins intense que le premier et qui donne sur le cobra roll de l'entrée.



A ce moment là le train est à pleine vitesse et passe l'inversion sans se dispenser de petites baffes malencontreuses.


Une petite hélice très serrée, très intense, vient s'entortiller dans le loop pour nous mener vers les freins, désactivés. Nouvelle baffe.


Le layout se termine sur une partie à ras le sol, super originale, Oziris avant Oziris. Le train est encore à pleine vitesse, c'est original, c'est jouissif, sans doute le meilleur moment du ride.


Un airtime surprise termine le ride.  Il n'est bizarrement présent que si l'on est assis à gauche du train à cause d'un banking étrange.


Malgré les baffes, le coaster se fait et se refait sans problème afin d'en apprécier toute l'intensité. Sans atteindre le niveau de Phaéton, j'adore les inversions ultra bourrines de Pyrénées, qui a en revanche le chic d'offrir une fin plus légère. Le coaster offre vraiment deux faces en fonction de si l'on est assis à droite ou à gauche. Le côté gauche est le plus bourrin, mais aussi celui qui provoque le plus de baffes, notamment sur la plateforme de frein.

Je regrette une nouvelle fois que B&M se soit autant lissé et ne propose plus ces layouts old school qui faisaient clairement le charme de leurs inverted, qui d'ailleurs ne semblent plus se vendre. On a là pourtant une gamme de coasters exceptionnelle malgré son ancienneté. Un vrai mystère.

Pyrénées sauve clairement Parque Espana qui, lors de ma visite un dimanche ensoleillé, semblait bien mal en point. Le parc a son charme mais n'attire plus personne à cause de son isolement et de ses rides vieillots. Je ne sais pas exactement comment il survit, mais je ne suis pas certain de le voir tenir debout encore 10 ans. Avec son vieil Inverted blanc et son crédit pourri au milieu d'un parc immense, Parque Espana ne semble être rien moins que le Walygator japonais ...


*

Ezekiel138

  • ****
  • 228
    • Voir le profil
  • Home Park: Le Pal / Europa Park
C'est toujours aussi génial de pouvoir avoir des aperçus de parcs complètement inconnus comme ça. J'apprécie particulièrement ta proportion texte/photo qui est très lisible et explicite. Merci!

Merci, ça me fait très plaisir  :wink:

*

gaga_lefou

  • ********
  • 14 834
    • Voir le profil
On sort actuellement de Parque Espana et j'ai exactement le même ressentit, le Walygator local, tout de même un peu mieux entretenu.

Même avis sur Pyrenee, quelques baffes mais une intensité incroyable  :love: j'ai retrouvé les sensations de Katun, ça fait du bien.

Sinon le Boat Ride extérieur était un ancien Dakride, copie de Pirate des Caraïbes locale. Ils ont tout simplement viré toute la partie intérieure et refait un peu l'extérieur  :scream:

Le trajet a été assez simple pour nous, de Nagoya, 1 train et 1 bus.
Et tu pouvais payer par carte là bas, pas de soucis.  :mrgreen:

2019: Ferrari World, Warner Bross Dubai, IMG World, Motion Gate, Global Village, Zoosafari Fasanolandia, Fiabilandia, Bal Parc, Walibi Holland, Bobbejaanland, Lotte World, Everland, Fuji Q Highland, Tokyo Disney, Universal Studio Japan, Tobu Zoo, Yokohama Cosmoworld, Toshimaen, Hirakata Park, Joypolis, Parque Espana, Nagashima Spaland

Marrant je savais pas que vous étiez au Japon. C'est quoi vos parcs ? Un avis sur Hakugei de prévu ? 😁

*

gaga_lefou

  • ********
  • 14 834
    • Voir le profil
Si j'ai la motive je ferais un TR détaillé.

On a fait escale en Corée à Séoul avant, et arpenté Fuji Q et et autres parcs pourris du Japon, et là on est sur la fin du voyage...encore Universal et des bricoles et on repart Mercredi  :-)

Hakugei est dans le haut du panier des RMC  :love:

2019: Ferrari World, Warner Bross Dubai, IMG World, Motion Gate, Global Village, Zoosafari Fasanolandia, Fiabilandia, Bal Parc, Walibi Holland, Bobbejaanland, Lotte World, Everland, Fuji Q Highland, Tokyo Disney, Universal Studio Japan, Tobu Zoo, Yokohama Cosmoworld, Toshimaen, Hirakata Park, Joypolis, Parque Espana, Nagashima Spaland

Mmh génial j'espère voir un avis sur T Express aussi du coup 😁

[TR suivi] Aventures asiatiques, épisode 47: Himeji Central Park
« Réponse #178 le: 16 septembre 2019 à 17:33:53 »
Episode 47 : Himeji Central Park
Ultime étape japonaise, justifiée cette fois-ci par la visite du château d'Himeji, que vous avez juste au dessus, situé dans la même ville que le parc pourtant bien mal nommé Himeji Central Park. Le parc est en effet relativement loin de la ville, l'occasion de dévorer des yeux les collines verdoyantes mais surtout de se faire délester d'un petit 10€ aller-retour par le bus local (une constante au Japon décidément). Au fil de la route dans la pleine campagne japonaise, bien que l'on soit dans un bus de ville, on se demande où est-ce qu'on va attirer quand on finit par être accueillis par ... ça ?


Nice !
A peine arrivé que la nouvelle tombe, le seul et unique intérêt du parc, l'inverted B&M du coin, ne fonctionne pas. Nice ! Une autre constante en Asie. Je demande s'il va ouvrir dans la journée. Peut être. Ok je vais attendre devant l'entrée.
...
5 minutes après comme par hasard, il refonctionne  :rire:  Faut dire qu'à Himeji Central Park le moindre ticket d'entrée vendu semble une bénédiction tant le parc est vide. Bref, je salue l'effort. Après m'être délesté d'une 30aine d'euros, je rentre et tente de faire le bidule orange de l'entrée. "Non mais il faut acheter un ticket pour les attractions" En fait, on paye 30 euros pour avoir le droit d'accéder au parc, mais sans les attractions. J'avoue que j'en ai vu pas mal des scams, mais celui-là fallait oser quand même  :mrgreen:

Bien furieux, je lis des TR pour m'apercevoir que je n'étais pas le premier à me rendre compte de la supercherie EXACTEMENT de la même façon !
Au guichet, nouveau moment wtf, la fille me tend directement une tablette avec une occidentale en streaming qui me demande quel est le problème. Apparemment un service d'interprète en live sur tablette, okay pas mal, on fait le va-et-vient et je finis donc par apprendre qu'il faut repayer 25€ pour pouvoir faire les attractions. Comme au Zoo de Tobu et à Parque Espana, la belle arnaque. Et parce que j'imagine qu'attendre devant l'entrée que l'Inverted ouvre ce n'était pas assez clair comme signe que j'étais venu pour faire les attractions  :roll:

C'est donc après ce vol que je finis par pouvoir rider quelque chose.


Hurricane, un vieux Togo photogénique, passe étonnamment bien sur le loop. Son lift fait compétition à celui de Python à Efteling en terme de lenteur. Les corkscrews en revanche sont assez horribles. En fait, à ras le sol, on s'étonne de ce que le train parvienne miraculeusement à passer les inversions.



Le truc orange de l'entrée porte le doux nom de Camelback jetcoaster. Son lift ferait passer celui de Hurricane pour une fusée. Ici, c'est lift qu'on se demande si le train va passer ...


Naturellement, le layout est à mourir de rire. Il y a une looongue piste sans drop après le lift éternel, comme sur ton premier coaster sur RCT2  "oh, on peut créer des montagnes russes !". La drop ensuite ... "drop", limite plate. Virage antique avec un banking à 5°.

Non mais regardez-le !

Freinage avec des espèces de patines en fer sur les côtés qui se serrent. Qui a fait ça ? Meisho, ah oui ...

Autre oeuvre de Meisho, Labyrinth, un truc violet assez inqualifiable.

Remarque, l'un comme l'autre ont au moins le bon goût de ne pas être virulent.

On pouvait aussi se délecter des sensations sympathiques d'une autre free-fall first gen de chez Intamin.


Il n'y avait en revanche qu'un seul opérateur pour plusieurs attractions dont celle-ci, il a donc fallu alterner pour pouvoir faire la tour, et en même temps vu le monde ça se comprend. Remerciement tout de même à une colo d'américains, arrivés Dieu sait comment dans ce trou, et qui n'ont pas du manquer de contribuer à l'ouverture de Diavlo.


Car oui, Dieu merci, le bel Inverted noir au fond du parc tournait, et même très bien.



Après avoir fait venir l'opérateur le plus gentil du monde (c'est aussi ça le Japon), on se met à apprécier l'omniprésente intensité de Diavlo au doux souvenir du Batman de 6Flags Magic Mountain et son écrasante chaleur. Car oui, ici, le vice n'a malheureusement pas été poussé au point d'avoir un layout original au fin fond du Japon comme à Shima; Diavlo n'étant rien moins que l'un des 10 Batman parsemés dans le monde



Qu'à cela ne tienne, le layout est toujours aussi bon, même s'il ne fait qu'enchaîner des inversions et qu'il lui manque le côté bizarroïde de Pyrénées, on apprécie ici le contraste entre le magnifique bruit B&M oldschool et le calme et la beauté de sa situation. Parce que oui, le parc est au beau milieu des montagnes et de la verdure et on ne peut pas s'empêcher de penser qu'il aurait pu être le Dollywood du Japon ...


Il n'y a rien à faire dans le parc que d'enchaîner tranquillement les tours de Diavlo. Je ne peux m'empêcher de remarquer quelques secousses au premier rang. En le refaisant encore et encore, en  se faisant renverser subitement par la magic touch B&M dans les inversions, je ne peux m'empêcher de penser que décidément, ces vieux Inverted B&M, c'est comme les grands crûs, ça a beau vieillir, ça s'apprécie toujours au milieu des RMC et autres. Les vieux Inverted B&M, c'est un peu les darons, les vénérables, les "les vrais savent"  des coasters. Tristesse de les voir disparaître, j'espère un retour en force, pourvu que Gröna Lund ne foire pas son coup.


Au bout d'un moment, il est devenu obligatoire de retirer ses chaussures, allez savoir pourquoi. Il était temps pour moi de quitter le parc. Mais avant ça, vu le prix du billet un petit test aléatoire de deux "labyrinthes" du parc, made in Japan (et je parle pas du Meisho pourri de toute à l'heure).

Le premier était un palais des glaces PsYcHoLoGiQuE VoUs N'eN rEsSoRtIrEz PaS iNdEMnE$$. Au fil du parcours désorientant et "psychédélique" on vous fait un test de personnalité, truc psychologique je sais pas quoi, enfin j'imagine puisque tout était en japonais.

Enfin, Shoking Horror Museum est un labyrinthe dans le noir avec une lampe torche, où il faut appuyer sur 10 boutons plus ou moins piégés (et surtout cassés) pour pouvoir sortir.

Bref, le bilan pour Himeji n'est pas glorieux. A presque 70€ la journée, on a le droit a un catalogue daté d'attractions plus ou moins en état. Et pourtant au milieu de tout ça, on ne sait comment, un bon petit Inverted B&M est apparu. Pour combien de temps encore une fois ? Difficile à dire, tant la survie du parc jusqu'à maintenant semble déjà plus improbable encore que celle de Parque Espana.

Et c'est finalement un peu le même cas pour tous ces vieux parcs japonais paumés, moroses, vieux et hors de prix Tobu Zoo, Parque Espana, Himeji Central, et sans doute d'autres, au choix d'attraction plus ou moins heureux, sauvés par un hit sorti de nulle part. Ils sont tous mangés par les grands distributeurs que sont Universal et Disney, qui coûtent littéralement le même prix, accessibles en métro à proximité d'une grande ville. Fuji-Q et Nagashima semblent, seuls, avoir tiré leur épingle du jeu tandis que les autres semblent se diriger vers la ruine.

Quant au Japon, ce fut une très bonne expérience, mais essentiellement à la campagne : à Shima, Ise ou Nara surtout, plus qu'à Tokyo ou Osaka, ces grandes qui villes qui finissent toutes par se ressembler. Le combo, c'était de caser tous les parcs principaux sans négliger les espaces culturels en 15 jours, et c'est clairement un pari réussi. Mais surtout, le magic trick c'était de choisir ce mois de Juin pourtant sensément pluvieux et qui m'a aligné 15 jours de beau temps absolu (je ne peux pas croire à une coincidence), des parcs vides, des hotels tout aussi vides et à prix cassés et peu de monde dans les lieux sacrés et culturels. Clairement une période que je choisirai pour un prochain voyage sans parc au Japon, sur les routes de pélerinage et des Alpes Japonaises  :wink:

Prochaine étapes : les parcs du retour en Chine.


*

Ezekiel138

  • ****
  • 228
    • Voir le profil
  • Home Park: Le Pal / Europa Park
Re : [TR suivi] Aventures asiatiques, épisode 47: Himeji Central Park
« Réponse #179 le: 16 septembre 2019 à 18:12:10 »
Il y a une looongue piste sans drop après le lift éternel, comme sur ton premier coaster sur RCT2  "oh, on peut créer des montagnes russes !"

Bordel c'est exactement ce que j'ai pensé en voyant la première photo  :mdr: