[TRLive] Orlando – Southern California – CLeveland (ORSCCL)

  • 130 Réponses
  • 10379 Vues

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

*

6lverStar

  • *****
  • 464
  • Coaster Count : 193
    • Voir le profil
Re : [TRLive] Orlando – Southern California – CLeveland (ORSCCL)
« Réponse #105 le: 11 mai 2018 à 02:43:10 »
Pour répondre aux précédents commentaires suite au TR d’Universal Orlando trop hauts dans le TR pour que je puisse les citer :

Kamen, merci beaucoup !  :-)

Florian, on est d’accord pour la Butterbear, vous verrez mais selon moi les 3-4 tueries en terme de ce qui s’apparente à des Dark Rides en Californie > ceux d’Orlando.

Gaga, content d’avoir le même ressenti sur les maths aquatiques. Par contre j’ai bien préféré Gringotts à Forbidden Journey même si la version d’Hollywood avec la 4k est assez exceptionnelle j’avoue et bien mieux que celle d’Orlando.
Pour Avatar j’aurais la chance de le refaire avant la fin (vous verrez dans la suite à quel moment  8-)) et je reconnais avoir été un peu dûr avec, enfin c’est quand même quelque chose !

Pour Kalistos, merci et effectivement il était fermé !

***

JOUR 6 : BUSCH GARDENS TAMPA & ISLANDS OF ADVENTURE

Ce fut l’heure de Busch Gardens Tampa, ce parc qui me fait rêver depuis tant d’années ayant vu ses Coasters en photo des milliards des fois. Lever un peu plus tard puisque le shuttle n’est qu’à 8h30 sur le parking d’Universal (en temps normal le bus est à l’effigie de BG mais là c’était un jaune il fallut m’adresser au chauffeur pour m’assurer de la destination). Le retour est prévu à 18h, c’est la fermeture donc parfait. Le shuttle fera un arrêt à l’Orlando Eye pour ramasser quelques personnes et filera en direction de Tampa où nous arriverons pour 10h15, dommage à un quart d’heure près on y était pour l’ouverture. Montu nous accueille sur le parking et Cheetah Hunt n’est pas loin et ouahhh... je suis tout excité ! :love:

Après un contrôle des sacs, je rentre dans le parc muni de mon Sea World Parks Entertainment Ticket, le membre du parc capture à nouveau mon visage pour vérifier mon identité. Malheureusement un panneau nous indique alors les réjouissances de la journée :


Comme quoi Gleap n’avait pas trop quand il remettait en cause ce Falcon’s Fury dans son article (et puis je m’y attendais un peu).

Et c’est parti, après un passage aux Restrooms, direction l’imposant (et magnifique) Sheikra. Première impression : c’est fleuri, l’entrée est agréablement thématisé sur le Maroc, bref c’est pas AK mais tout à fait honorable largement au dessus de la moyenne.

On passe devant le défunt Gwazi :


Busch Gardens est l’un des rares parcs dans le monde à laisser pourrir et trôner au centre d’un parc. Bon y’a Walygator aussi mais le sien fonctionne. :fou:

Après un passage devant divers enclos et la zone Sesame Street (en entrevoyant la partie haute de Sheikra), j’arrive dans la zone et hop, claque visuelle ! Avez-vous déjà vu un Coaster aussi magnifique (bon Cheetah Hunt dans le même parc l’est encore plus mais ce sera pour tout à l’heure). De plus le rugissement des lourds trains quand ils s’écrasent au bas des Drops est saisissant.











Pour rider Sheikra vous devrez mettre votre sac dans un casier situé entre la station du Flume et une boutique (1$ pour 2h).

On traverse la file sur deux étages et direction le premier rang pour ce premier tour avec deux trains d’attente de mon premier Dive Coaster B&M gros modèle.

Le train grimpe le lift, le virage en hauteur fait grimper l’adrénaline puis le train se stoppe face à la First Drop (la tension monte). La sensation est bonne quand le train lâche puis descend la First Drop. C’est très bon mais je n’ai pas trouvé ça tellement plus puissant qu’une Free Fall type Hurakan à ce moment. Le creux en bas est très intense et l’Immelman est sublime avec ce moment de flottement au sommet. S’en suivent une spirale ascendante bien intense dans les le creux, le train ralentit alors sur les MDB pour entamer la seconde Drop avec un bon airtime au sommet. Encore une fois c’est un peu décevant. Le parcours se termine par le virage qui surplombe le restaurant, le Splash est malheureusement invisible à bord mais c’est très sympa de frôler l’eau et le layout se conclut par une dernière spirale (gros bruit à nouveau quand le train s’écrase à son sommet c’est impressionnant). Verdict : déçu par ce premier tour, ça reste très bien mais à ce moment je l’ai trouvé bien trop gentil pour une telle machine. Mais il faut lui laisser le temps à chauffer à ce gros pépère. :fou: Mes deux tours qui suivirent d’abord au second rang puis surtout au dernier rang s’avéreront meilleurs (surtout en Last Row) avec le gros airtime dans la First Drop (et la vue est tout aussi intéressante donc si vous ne pouvez n’en faire qu’un tour choisissez le Last!) mais ça restait encore un peu trop gentil à ce moment-là !

Direction ensuite Stanley River Flume, le vieux Flume tout caca en face de Sheikra mais il permettra de se rafraîchir un peu avec la température montante (et le temps d’attente grimpera dans l’après-midi). De plus, il offre de belles vues sur le Dive Coaster.


S’en est est suivie la découverte de la zone Congo (en passant par la zone Jungala sans attractions qui abrite tigres et autres orang-outans, avec d’abord le second et ultime Water-Ride du parc en accès quasi-direct (le Shoot-The-Chute étant SBNO) : Congo River Rapids.


Bon c’est très fade après Kali River Rapids et en plus le cycle prend un temps fou : après être montés dans la bouée on est retenu presque 10 minutes par les opés en sortie de gare. Bon ça reste sympa avec de belles vues sur Kumba.

Ce dernier est d’ailleurs ma prochaine cible étant à deux pas deux-là, on l’entend rugir à la manière de DK que c’est bon.



La photo mythique 8-)





Depuis la berge


Je l’enchaînerai 4 fois à tous les rangs tellement j’ai adoré, sa fluidité est vraiment délirante pour son âge, les vibrations sont minimes ou même absentes (j’ai l’impression de n’être sensible à aucune vibration des Coasters réputés vibrants durant ce Trip) et l’intensité est présente et j’aime plus que tout les G’s positifs. Les inversions sont passés en force (surtout le ZGR), bref Kumba est un petit chef d’oeuvre de 1993 et parfaitement intégré dans la végétation luxuriante de la zone « Congo ».

Il était alors 12h30 (les journées passent beaucoup trop rapidement dans ce grand parc), j’irais donc manger aux restaurants de grillades après avoir récupéré mon sac vanté par T’n’p au pied du Splash de Sheikra. C’était plutôt bon et je vous laisser imaginer le bonheur de déjeuner en face de cette merveille visuelle.

Je continuerai après avoir mangé l’exploration du parc par la zone Pantopia au centre du parc.. Cette zone est véritablement la plus réussie du parc, c’est coloré, joyeux et quasi du niveau Walt Disney Imagineering malgré le manque d’animation de la zone avec l’absence de Falcon’s Fury.


Apparamment elle devait réouvrir, malheureusement je serai à Magic Mountain. :fou:

Malgré tout, un crédit invertébré et un reptilien y règnent encore, j’ai nommé d’abord Scorpion :


Encore une fois il faut passer par la case Casiers et bizarrement c’est limite le Ride où j’ai le plus attendu avec un seul train en circulation. Sinon, comme toujours avec Schwarzkopf c’est étonnant de fluidité, le Loop propose quelques G’s de même que l’enchaînement spirales qui suit, bref un bon +1 à la manière du prochain Coaster du constructeur que je croiserai quelques jours tard. Autant je suis pour le rasage sans états d’âme des vieux Arrow et Vekoma qui croupissent dans certains parcs, autant je suis pour la conservation des Schwarzkopf !

Puis Sand Serpent :

Bon là, +1, RAS appart que c’est assez doux pour ne pas être désagréable.

Ça non plus ne marchait plus mais moins déçu bizarrement...

Il est déjà 14h30 et il me reste au moins un tiers du parc à explorer (le temps passe excessivement vite à BGT c’est impressionnant) et pas moins de 4 crédits donc direction l’« Egypt » en saluant quelques pachydermes et demi-volatiles au passage :

Les enclos font peur à voir...



J’en profite pour dire que c’est d’ailleurs le rare (voir le seul) défaut notable que je trouve à BGT (qui doit subir l’effet Sea World) : les animaux sont totalement utilisés comme des attractions à part entière au gré des différents nourrissages (sous une approche faussement écologique) et non considérés comme des êtres vivants à part entière, les enclos sont ridicules et restreints : par exemple le pauvre guépard sous Cheetah Hunt n’a pas un pet d’ombre pour se protéger ni un abri pour se retirer, les visiteurs s’agglutinnent devant les vitres qui entourent l’enclos lors des « Cheetah Runs », en 2018 c’est vraiment du grand n’importe quoi et comprends tout à fait que ce parc soit vivement critiqué par les fans de parc animalier. Laissez-donc ce pauvre guépard tranquille, Cheetah Hunt court très bien dans le parc à sa place (eh oui les bruits des attractions c’est pas non plus ce qu’il y a de mieux). Outre le problème des enclos, les animaux sont en surnombre, une dizaine d’alligators macèrent dans un petit marais à l’entrée (encore une fois à pleine vue des visiteurs, relâchez-les donc en plus l’odeur est infecte), les sept éléphants (d’Asie de surcroît alors qu’on est à Busch Gardens Africa) se marchent dessus, les kangourous (d’Australie cette fois) se retrouvent telles des chèvres de mini-ferme à se faire caresser par les visiteurs (en témoigne la photo)... Je ne suis pas contre la détention d’animaux dans les parcs loin de là et suis même entièrement pour la conversation d’espèces en parc zoologique. Maintenant, ici la notion de conservation est foncièrement absente le parc n’exposant que des espèces « grand public » (ben oui une antilope des sables en danger d’extinction ça attire moins qu’un éléphant ou un hippo). Autant je salue Animal Kingdom d’avoir réussi à intégrer des espèces animales dans de sublimes décors/espaces paysagers tout en faisant partie de la WAZA (association reconnue des zoos dans le monde) et en impressionnant les visiteurs, autant que SW se consacre à ce qu’il savent très bien faire, c’est-à-dire les gros Coasters dans des environnements luxuriants et laisser les animaux tranquille (ça m’éviterait d’éviter une forme de culpabilité à chaque visite d’un parc de ce groupe qui sont inratables à Orlando). La cohabitation attractions/animaux me semble parfaitement possible cependant comme l’a montré Animal Kingdom et semble le montrer Le PAL (mais pas du tout Bellewaerde par exemple).

Bref après cet intermède orienté bien-être animal (:-)), direction les grosses bébêtes en acier avec en premier lieu un énième serpent :





Bon là c’est plan-plan à mourir, aussi bien la première partie en avant que la seconde en arrière sont oubliables tellement il ne se passe rien, le Horseshoe de la dernière partie relève un peu le niveau mais après c’est fini. L’ascenseur au début n’apporte rien si ce n’est un gain de place et chaque partie est indépendamment ultra courte (la partie en arrière se résume à une spirale). Bref à mille lieues du modèle D’Wervelwind/Twist et de Sierra Sidewinder à KBF (en Spinnings Mack).

Vient maintenant un gros morceau du parc dont j’attendais beaucoup, le fameux (et magnifique) Montu ! Toujours sans attente ça va être la régalade. :fou:


L’inspiration (version très Old School et bourrin) du pas du tout déméritant Oz’Iris m’a complètement séduit de la manière dont il défonce tout du début à la fin, la Drop en virage de 46m envoie (j’aime presque autant celle-ci à celle de Katun), le Loop et l’Immelman classiques proposent leurs lot de G’s, le ZGR arrache complètement du siège à la manière de celui de Monster (je crois je préfère ça à un vrai ZGR, j’aime être envoyer valser) puis vient le moment du tant attendu et inédit Batwing, ça commence « en douceur » mais le snap en haut de l’inversion t’implantes dans le siège jusqu’au snap de l’Immelmann de remontée, bref c’est surpuissant et j’adore !!



Les MDB font office de relative pause et le second Loop semble encore plus resserré que celui d’un Batman donc je vous laisse imaginer l’intensité à nouveau. Après une spirale et un virage relativement reposants dans un tel layout (c’est dire), le train replonge dans un Corkscrew qui débute à nouveau tranquillement et qui te remet totalement les idées en place au moment du Snap, le truc est d’une vivacité incommensurable et à nouveau c’est du pur love.

De plus Montu est d’une fluidité à faire pâlir tous les pauvres B&M vibrants bien plus récents (Katun, Sista ou Hulk si vous m’entendez), je conçois que certains n’aiment pas mais moi c’est totalement mon délire. Et autant le climat humide de Floride semble desservir les Wooden, autant les B&M roulent avec un côté « smooth » rarement observé. Sinon Montu est à la fois le meilleur Coaster de Floride selon moi (j’ai eû du mal à départager après de nouveaux tours de SheiKra), dans mon Top5 et donc mon Inverted préféré un cran devant dans l’ordre Oz’Iris, Katun, Monster, Black Mamba et les deux testés en Californie. Le dernier rang à gauche a ma préférence pour l’intensité omniprésente.

Avant dernier Coaster, propulsé dans mon Top3 en terme d’esthétisme, il s’agit donc de Cheetah Hunt troisième Blitz Coaster à mon actif.


Le plus populaire du parc et cela se comprend, c’est juste le meilleur Coaster semi-familial constituant une bonne approche dans les sensations que j’ai pu testé jusqu’ici (à l’instar de Blue Fire, Silver Star et de Taron sans vouloir lancer le débat  :-P) en plus d’être sublimement intégré avec sa figure en huit surplombant l’entrée du parc et son layout oscillant, montant puis descendant entre les allées du parcs.

Forcément le débit s’en ressent puisque je devrais attendre un bon quart d’heure pour le premier rang et une dizaine de minutes pour le dernier rang, les trois trains finissant souvent à attendre sur les freins finaux avec le premier train en gare et les enfants l’enchaînant.

Le premier Launch n’est pas inutile, certes la vitesse atteinte est faiblarde mais la poussée est bien là, le premier Overbanked Turn met en jambe à la manière de celui de BF. Le second Launch offre à nouveau une sympathique poussée (même si le Jerk reste contrôlé) mais globalement les deux m’ont paru presque plus intenses que ceux de Taron. La figure en 8 qui suit est surtout panoramique, un peu d’airtime en Last Row dans la redescente du Top Hat et s’en suit une ballade très douce mais follement agréable dans le paysage, le train monte puis redescend tranquillement l’EGF-Turn, on pendouille dans l’Heartline Roll, les S-Turn sont super sympas, le troisième Launch est bof mais le Camelback qui suit envoie un airtime bien senti et le parcours s’achève en serpentant dans la savane.






Bref du très bon, mon souvenir de Taron est un peu lointain pour réellement les comparer mais je donnerai un léger avantage au guépard globalement moins intense mais qui offre plus d’airtimes. Bien entendu c’est très en dessous d’iSpeed et Maverick mais pas du tout déméritant et faisable et refaisable sans déplaisir (avec un peu d’attente malheurement).

C’est bientôt l’heure de quitter le parc et reste plus qu’un + 1 à créditer :



Bon cet Air Grove n’est même pas fluide donc même pour les enfants donc c’est un peu du foutage.



Situé dans la zone Sesame Street la vue est cependant saisissante :


Il était alors 17h20, mon but alors de m’offrir quelques tours supplémentaires de la relative déception SheiKra de ce matin, objectif vite revu à la baisse par la fameuse politique de casiers de BGT et Sea World. En effet, quand les casiers réservés à un Coaster et que vous avez un sac sont « sold out », eh bien vous ne ridez pas le Coaster en question (ou alors vous laissez votre sac à l’abandon). Au bout de 5 minutes personne ne se pointant (les petits malins étant sûrement en train d’enchaîner les tours de la Dive) et le temps passant, direction Kumba à la place pour trouver des casiers disponibles ! Or pas le temps de faire l’aller-retour à SheiKra (les Coasters étant assez éloignés les uns des autres), la journée se finira par un tour du toujours très bon Kumba. Il était alors 17h40, sprinterai à la navette dont le départ était prévu à 18h (bien évidemment le dernier dedans  :-D) et déciderai à ce moment de consacrer ma journée « Best-of » deux jours plus tard à BGT en grande partie pour redécouvrir SheiKra un peu plus chaud et enchaîner les tours de Montu (la conclusion sur se parc et d’autres meilleures photos viendront dans ce chapitre pour l’alimenter !).

La journée se finira à IOA la petite heure 30 restante le bus m’y déposant (toujours débordant d’énergie  :rire:) pour faire ou refaire quelques trucs annexes dont ceci :



Les voies seraient ouvertes simultanément chaque jour quand l’affluence est relativement faible donc si vous voulez les deux « crédits » essayez d’y aller deux jours d’affilée.

Et ceci :



Juste la meilleure Space Shot qui m’ait été donné de faire, sur-thématisée, l’ambiance est du tonnerre, la vue sur le parc est top de nuit (avec de surcroît les feux d’artifice et les projections sur Poudlard.

Entre les deux, je ferai Dudley’s Do Right Ripsaw Falls, les fameuses bûches à nouveau sur-thématisées, le parcours est long,  je crois avoir trouvé ça encore mieux que Chiapas qui est moins rythmé et c’est bien plus humide, et au moins c’est fiable ! Par contre quelle idée j’ai eu de faire ça à 21h, certes à 25 degrés on sèche vite mais pas tant que ça de nuit  :-P.

Bref encore une fois IOA détient une des meilleures attraction de chaque type si ce n’est la meilleure dans le monde (à la manière de Phanta en Europe) et c’est ça qui fait les grands parcs !

Je finirai cette excellente journée par un bon repas au Panda Express de City Walk (encore),  sans doute ma préférée à Orlando tellement elle a été remplie de bons Rides ! Bizarrement c’était aussi la moins fatigante avec les temps de déplacement importants et reposants à BGT même si le parc est grand (mais du coup on reste longtemps à certains endroits et on ne court pas partout).
« Modifié: 11 mai 2018 à 03:38:00 par 6lverStar »

USA 2018 : IOA - SWO - MK - AK - USF - BGT - DHS - EPCOT - Fun Spot Orlando/Kissimmee - Volcano Bay - Aquatica - Blizzard Beach - SFMM - Disneyland - DCA - KBF - USH - CP
Europe : Liseberg - PAv - Mira - EP - Phanta - Efteling - WH - Toverland - Bellewarde - Tibidabo - Tripsdrill - HoPa (+ les classiques)
https://alexandreworldtraveler.wordpress.com/

*

Scotty

  • ********
  • 2 013
  • J'aime les belles thémas.
    • Voir le profil
Re : [TRLive] Orlando – Southern California – CLeveland (ORSCCL)
« Réponse #106 le: 11 mai 2018 à 10:32:46 »
Pour revenir sur la WAZA, j'ai regardé un petit peu, je sais pas trop ce que ça vaut. BGT et SW sont aussi présent dans cette association alors qu'il sont très discutables... Pourtant on ne trouve par exemple pas Nausicaá, plus grand aquarium d'Europe qui lutte pour la sauvegarde du monde marin.
What a thema !



*

6lverStar

  • *****
  • 464
  • Coaster Count : 193
    • Voir le profil
Re : [TRLive] Orlando – Southern California – CLeveland (ORSCCL)
« Réponse #107 le: 11 mai 2018 à 11:33:59 »
Pour revenir sur la WAZA, j'ai regardé un petit peu, je sais pas trop ce que ça vaut. BGT et SW sont aussi présent dans cette association alors qu'il sont très discutables... Pourtant on ne trouve par exemple pas Nausicaá, plus grand aquarium d'Europe qui lutte pour la sauvegarde du monde marin.

En effet ils en font partie j’ai parlé trop vite mais ne le mettent pas du tout en avant dans les parcs et on trouve très peu information concernant cette appartenance. La WAZA est surtout consacrée aux zoos Américans et malgré la présence quelques mastodontes européens (Pairi Daiza et Amnéville qui sont assez ouverts sur l’internationaux avec des échanges d’animaux avec les Etats-Unis notamment) et semble plus tolérante avec les pratiques des animaux vis à vis de certaines pratiques. Je viens de voir qu’en 2015 l’organisation a été attaquée par une ONG suisse (Australia for Dolphins) pour avoir soutenue une chasse au dauphins à Taïwan donc en effet tu as raison ce que j’ai dit à propos de DAK n’est pas très représentatif (mais DAK le mettait en avant en tout cas et j’ai senti la bonne volonté de Disney comparé à SW avec un guide passionné lors de Kilimandjaro Safari).

Maintenant en Europe existe l’EAZA qui est peut-être elle est plus sensible au bien-être animal (ou avec un mode de pensée américain qui diffère du mode de pensée européen) et dont Nausicaá fait partie qui réalise en effet de belles choses à son échelle! Ça a d’ailleurs fait polémique en France avec la rétrogradation du Zoo d’Amnéville au titre de membre temporaire de l’EAZA (alors qu’il fait toujours partie de la WAZA) à la demande des adhérents à l’association suite à la mise en place de « leur spectacle de tigres » (suis bien d’accord avec cette démarche). Je n’y vois d’ailleurs pas Le Pal (et encore moins Bellewaerde) l’association semblant exclure tout parc mixte. À l’échelle de la France on a l’Afdpz, cette fois Amnéville en fait partie mais toujours pas les parcs mixtes. Pour finir WAZA/EAZA/Afdpz entretiennent des liens selon leurs sites.

En clair l’appartenance à la WAZA/EAZA d’un parc dépend surtout de la zone d’échange d’un animal avec un tel parc (d’où Amnéville a fait venir son rhinocéros par exemple). Maintenant en Europe il existe aussi des programmes d’élevage EEP (European Endangered Species) ou ESB, je ne trouve aucun équivalent américain où la conservation des espèces semble ne semble pas vraiment être prioritaire (autorisation à nouveau de trophées de chasse d’éléphants et de lions, que dire...).

USA 2018 : IOA - SWO - MK - AK - USF - BGT - DHS - EPCOT - Fun Spot Orlando/Kissimmee - Volcano Bay - Aquatica - Blizzard Beach - SFMM - Disneyland - DCA - KBF - USH - CP
Europe : Liseberg - PAv - Mira - EP - Phanta - Efteling - WH - Toverland - Bellewarde - Tibidabo - Tripsdrill - HoPa (+ les classiques)
https://alexandreworldtraveler.wordpress.com/

*

Toto662

  • ********
  • 1 683
    • Voir le profil
Re : [TRLive] Orlando – Southern California – CLeveland (ORSCCL)
« Réponse #108 le: 11 mai 2018 à 12:31:38 »
Superbe TR, qui fait rêver et/ou rappelle de bons souvenirs ! (aaaaah Sheikra :love: )

C'est étonnant, à part concernant la Dive B&M j'ai perçu les grands-huit de BGT de manière très différente ! J'ai par exemple trouvé Kumba très bon (supeeeerbe Zero-G roll) mais aussi très vibrant dans sa seconde partie.
Et Montu ne m'a pas aussi conquis que toi... Certes il arrache, certes pris indépendamment les uns des autres chaque élément est formidable, mais j'ai trouvé qu'il manquait un peu de cohérence, avec trois premières inversions majestueuses et aériennes qui sont suivies directement par un batwing bourrin comme pas possible. J'ai aussi déploré une grosse baisse de rythme entre les deux dernières inversions. Bref ça reste un très bon inverted, mais je lui préfère OzIris et Black Mamba.

Et puis Cheetah Hunt m'en a fait remuer une sans bouger l'autre... Un très bon familial ça ne fait aucun doute, mais à des lieues d'un truc comme Taron !

*

Luc70r

  • *****
  • 310
    • Voir le profil
  • Home Park: 404 : Not Found
Re : [TRLive] Orlando – Southern California – CLeveland (ORSCCL)
« Réponse #109 le: 11 mai 2018 à 12:54:54 »
Encore merci pour tes TR! Ça donne vraiment envie d'y aller..  :roll:

Votre débat sur les conditions des animaux sont très intéressants, et sur les associations aussi. Je me permettrais de dire que je n'ai pas trouvé le PAL si bien que ça au niveau des conditions des animaux.. Yukon Quad même si est "en bordure de propriété et bordé par très peux d'espèces" est quand même bordé par des espèces, après le PDG nous a assuré que les animaux concernés pourraient être déplacés suivant leur futur comportement... M'enfin.. Aussi, j'ai remarqué que certaines espèces, notamment les Otaries, étaient dans un bassin ridicule par rapport à l'espace dans lequel évoluent ces animaux dans la nature.. Ça m'a vraiment fait de la peine à voir. Globalement c'est très correct en terme d'enclos mais je pense qu'il y a quand même encore un peu de progrès  :-)

J'aurais aimé une petite comparaison DK/Kumba, quels sont les plus et les moins de chacun ? Et au final le meilleur des deux ?  :-)


2018: Parc Astérix, Le PAL* (CW), Gardaland*, Mirabilandia*, Walibi Belgium*, Pleasure Beach*, Alton Towers*, Thorpe Park*, Chessington WoA*, Europa Park*, Walibi Rhône-Alpes*, Nigloland, Walygator*, Holiday Park* (CW), PortAventura, FerrariLand

*

gaga_lefou

  • ********
  • 14 361
    • Voir le profil
Re : [TRLive] Orlando – Southern California – CLeveland (ORSCCL)
« Réponse #110 le: 11 mai 2018 à 12:56:16 »
Je milite aussi pour la conservation des vieux Schwarskopf  :love:

J'ai adoré Scorpion, et bizzarement j'ai par exemple plus hate de rider Mind Bender à Six Flags Over Georgia que Twisted Cyclone...oui oui  :mdr:

Aaaaah Sheikra !  Aaaah les vieux harnais B&M qu'on peut laisser quelques crans non enclenchés pour voller dans ces drops ( faut retenir le harnais sinon il se referme illico dans le bas de la drop )

Qu'est ce qu'il est bon je trouve  :love:

Et oui pas du tout d'accord avec les autres avis, Cheetah Hunt comparé à Taron c'est clairement un kiddie ride pour moi ! Il y a très peu d'airtime et d'intensité dans Cheetah Hunt.

Et Kumba et Montu vibraient pas mal même si je suis d'accord que le Batwing de Montu est quelque chose d'extraordinaire tant c'est n'importe quoi, je m'attendais pas à autant d'intensité  :lol:

Voila comme quoi les machines s'avèrent assez différentes dans le ressenti à des dates différentes  :mrgreen:

2018: Bayern Park, Wiener Prater, SFGAm, Mt Olympus, Adventureland, Worlds Of Fun, Silver Dollar City, SFStL, Holiday World, SFOG, Carowinds, Dollywood, Kentucky Kingdom, Kings Island, Cedar Point, Michigan Adventure, Indiana Beach, Parc Spirou, Ok Corral

*

6lverStar

  • *****
  • 464
  • Coaster Count : 193
    • Voir le profil
Re : [TRLive] Orlando – Southern California – CLeveland (ORSCCL)
« Réponse #111 le: 11 mai 2018 à 13:41:54 »
Superbe TR, qui fait rêver et/ou rappelle de bons souvenirs ! (aaaaah Sheikra :love: )

C'est étonnant, à part concernant la Dive B&M j'ai perçu les grands-huit de BGT de manière très différente ! J'ai par exemple trouvé Kumba très bon (supeeeerbe Zero-G roll) mais aussi très vibrant dans sa seconde partie.
Et Montu ne m'a pas aussi conquis que toi... Certes il arrache, certes pris indépendamment les uns des autres chaque élément est formidable, mais j'ai trouvé qu'il manquait un peu de cohérence, avec trois premières inversions majestueuses et aériennes qui sont suivies directement par un batwing bourrin comme pas possible. J'ai aussi déploré une grosse baisse de rythme entre les deux dernières inversions. Bref ça reste un très bon inverted, mais je lui préfère OzIris et Black Mamba.

Et puis Cheetah Hunt m'en a fait remuer une sans bouger l'autre... Un très bon familial ça ne fait aucun doute, mais à des lieues d'un truc comme Taron !
:-P

Merci beaucoup !  :-D

Je ne sais pas si c’est une question de saison ou quoi, mais je me suis trouvé vraiment peu sensible aux vibrations durant ce Trip de Coasters réputés vibrants selon les avis récents tels que Kraken, Kumba ou les B&M californiens, sachant que le climat était vraiment idéal en Floride (25-30 degrés mais pas plus) et il faisait vraiment frais en Californie (18 degrés à SFMM !! :scream:). Alors qu’en Europe je suis assez sensible à des vibrations pas encore trop importantes telles que celles d’EGF, Silver Star ou Black Mamba. Peut-être c’est aussi la configuration des trains ou l’habitude mais voilà rien de notable chez B&M en Floride. Du coup la dernière partie de Kumba est passée comme une lettre à la poste chez moi. 

Pour Montu, on est d’accord que certes un trio Loop/Immelmann/ZGR est généralement modérément intense chez B&M mais ce trio d’inversions chez Montu n’a rien à voir quand même avec ce trio d’inversion chez Oz’Iris c’est passé avec beaucoup plus de force non ?  Du coup Montu perso appart la hauteur je l’ai pas trouvé aérien.  :-P Par contre Montu derrière BM ?  :scream: Black Mamba c’est très bien avec les décors mais tout riquiqui, pas très intense et répétitif...  :cry:

Pour CH, je ne sais pas si c’est à la vue des trains et des rails qui bondissent au dessus de l’enclos des gazelles (même si c’est pas top pour ces dernières) ou son intégration mais j’ai trouvé que ce Coaster avait une aura folle.

Encore merci pour tes TR! Ça donne vraiment envie d'y aller..  :roll:

Votre débat sur les conditions des animaux sont très intéressants, et sur les associations aussi. Je me permettrais de dire que je n'ai pas trouvé le PAL si bien que ça au niveau des conditions des animaux.. Yukon Quad même si est "en bordure de propriété et bordé par très peux d'espèces" est quand même bordé par des espèces, après le PDG nous a assuré que les animaux concernés pourraient être déplacés suivant leur futur comportement... M'enfin.. Aussi, j'ai remarqué que certaines espèces, notamment les Otaries, étaient dans un bassin ridicule par rapport à l'espace dans lequel évoluent ces animaux dans la nature.. Ça m'a vraiment fait de la peine à voir. Globalement c'est très correct en terme d'enclos mais je pense qu'il y a quand même encore un peu de progrès  :-)

J'aurais aimé une petite comparaison DK/Kumba, quels sont les plus et les moins de chacun ? Et au final le meilleur des deux ?  :-)

Haha encore merci et vas-y Orlando c’est très simple de s’y repérer (en tout cas depuis Universal Blvd) !! (Faut juste être large niveau budget si on inclut WDW...)

Pour le débat sur les animaux j’ai hésité à l’intégrer mais oui je trouvais ça important vu qu’ils sont quand même régulièrement présents dans des parcs. Pour les otaries/lions de mer c’est un problème dans tous les parcs à mon sens et récréer une eau de mer artificielle n’est pas là meilleure chose à mon sens mais c’est un autre débat...

Pour DK/Kumba, pour moi le B&M Floridien est largement devant ne serait-ce que pour son intégration exemplaire dans la forêt tropicale alors que DK est écrasé par Shambhala (même si les deux marchent bien ensemble) et le Loop qui entoure le Lift ça en jette. Puis globalement je l’ai trouvé moins vibrant, beaucoup plus fluide et encore plus intense avec un meilleur layout (le second Loop de DK est un peu de trop à mon sens). Kumba est 20ème de mon Top, DK 47ème...

Je milite aussi pour la conservation des vieux Schwarskopf  :love:

J'ai adoré Scorpion, et bizzarement j'ai par exemple plus hate de rider Mind Bender à Six Flags Over Georgia que Twisted Cyclone...oui oui  :mdr:

Aaaaah Sheikra !  Aaaah les vieux harnais B&M qu'on peut laisser quelques crans non enclenchés pour voller dans ces drops ( faut retenir le harnais sinon il se referme illico dans le bas de la drop )

Qu'est ce qu'il est bon je trouve  :love:

Et oui pas du tout d'accord avec les autres avis, Cheetah Hunt comparé à Taron c'est clairement un kiddie ride pour moi ! Il y a très peu d'airtime et d'intensité dans Cheetah Hunt.

Et Kumba et Montu vibraient pas mal même si je suis d'accord que le Batwing de Montu est quelque chose d'extraordinaire tant c'est n'importe quoi, je m'attendais pas à autant d'intensité  :lol:

Voila comme quoi les machines s'avèrent assez différentes dans le ressenti à des dates différentes  :mrgreen:

Mindbender plus que TCy ?? Bon c’est vrai que MindBender est très bien côté et TCy est un des RMC qui donne le moins envie en tout cas de mon côté (même si je ne me fie plus trop aux vidéos).

Exactement pour SheiKra même si mon harnais s’est presque tout le temps resserré.  :|

Ah oui pour l’intensité comme j’ai dit dans le TR globalement j’ai trouvé Taron plus intense que le guépard, mais Cheetah a un vrai Camelback.  :-P

Pour Kumba les vibrations éventuellement mais Montu vibrant à quel endroit ???  :-P Je l’ai trouvé 100 fois moins vibrant que Katun qui était difficile à rider en plein mois d’août en Last en 2013 avec l’intensité et les vibrations.


USA 2018 : IOA - SWO - MK - AK - USF - BGT - DHS - EPCOT - Fun Spot Orlando/Kissimmee - Volcano Bay - Aquatica - Blizzard Beach - SFMM - Disneyland - DCA - KBF - USH - CP
Europe : Liseberg - PAv - Mira - EP - Phanta - Efteling - WH - Toverland - Bellewarde - Tibidabo - Tripsdrill - HoPa (+ les classiques)
https://alexandreworldtraveler.wordpress.com/

*

Toto662

  • ********
  • 1 683
    • Voir le profil
Re : [TRLive] Orlando – Southern California – CLeveland (ORSCCL)
« Réponse #112 le: 11 mai 2018 à 17:51:07 »
J'aurais aimé une petite comparaison DK/Kumba, quels sont les plus et les moins de chacun ? Et au final le meilleur des deux ?  :-)

Même si je trouve que DK vibre moins que Kumba, j'ai préféré le looper floridien au catalan, pour son intégration et son parcours mieux dosé.


Pour Montu, on est d’accord que certes un trio Loop/Immelmann/ZGR est généralement modérément intense chez B&M mais ce trio d’inversions chez Montu n’a rien à voir quand même avec ce trio d’inversion chez Oz’Iris c’est passé avec beaucoup plus de force non ?  Du coup Montu perso appart la hauteur je l’ai pas trouvé aérien.  :-P Par contre Montu derrière BM ?  :scream: Black Mamba c’est très bien avec les décors mais tout riquiqui, pas très intense et répétitif...

Qui dit aérien, majestueux ne dit pas forcément peu puissant :wink: évidemment que les trois premières inversions de Montu arrachent (plus qu'OzIris ? Oui c'est probable... je n'en mettrais pas néanmoins ma main à couper, OzIris m'avait paru très agressif il y a deux ans !). Mais elles sont moins proches du sol, moins terrestres que le batwing. C'est en ce sens que je les trouve aériennes (le looping est une courbe constante assez longue (et donc en soi assez gracieuse), tournée vers le ciel, à l'inverse du batwing qui est passé en force, avec deux retournements très brusques et un passage sous la terre plein de G positifs). Je ne sais pas si je suis très clair :idiot:

On peut reprocher à  Black Mamba sa deuxième partie exempte de moments de bravoure, mais au moins y'a pas de temps morts, il file au ras du sol du début à la fin ! Et il est loin d'être mou quand même :-) Enfin, dernière raison qui me font le préférer à Montu : il est plus cohérent. C'est un grand-huit terrestre presque du début à la fin, avec seulement de brèves ruptures de ton (le Zero-G roll, le sommet du Jr Immelmann) qui ne font que mettre en évidence par effet de contraste le reste du parcours.

*

6lverStar

  • *****
  • 464
  • Coaster Count : 193
    • Voir le profil
Re : [TRLive] Orlando – Southern California – CLeveland (ORSCCL)
« Réponse #113 le: 11 mai 2018 à 18:05:31 »
Qui dit aérien, majestueux ne dit pas forcément peu puissant :wink: évidemment que les trois premières inversions de Montu arrachent (plus qu'OzIris ? Oui c'est probable... je n'en mettrais pas néanmoins ma main à couper, OzIris m'avait paru très agressif il y a deux ans !). Mais elles sont moins proches du sol, moins terrestres que le batwing. C'est en ce sens que je les trouve aériennes (le looping est une courbe constante assez longue (et donc en soi assez gracieuse), tournée vers le ciel, à l'inverse du batwing qui est passé en force, avec deux retournements très brusques et un passage sous la terre plein de G positifs). Je ne sais pas si je suis très clair :idiot:

On peut reprocher à  Black Mamba sa deuxième partie exempte de moments de bravoure, mais au moins y'a pas de temps morts, il file au ras du sol du début à la fin ! Et il est loin d'être mou quand même :-) Enfin, dernière raison qui me font le préférer à Montu : il est plus cohérent. C'est un grand-huit terrestre presque du début à la fin, avec seulement de brèves ruptures de ton (le Zero-G roll, le sommet du Jr Immelmann) qui ne font que mettre en évidence par effet de contraste le reste du parcours.


J’aime beaucoup tes arguments, et il vrai qu’Oz’Iris est étonnement agressif depuis quelques années, toutes les critiques quant à sa relative mollesse/faible intensité sont balayées. De plus le parcours est tellement plaisant avec son alternance de G’s positifs et négatifs...

Même si je reste convaincu de la supériorité de Montu sur Black Mamba, on reste dans tous les cas d’accord sur le fait que ce trio d’Inverted est un excellent cru de Coasters et ont chacun leurs subtilités qui font qu’on ne se lasse pas de les découvrir et les refaire encore et encore à chaque fois !! :-) :-)
« Modifié: 11 mai 2018 à 18:08:14 par 6lverStar »

USA 2018 : IOA - SWO - MK - AK - USF - BGT - DHS - EPCOT - Fun Spot Orlando/Kissimmee - Volcano Bay - Aquatica - Blizzard Beach - SFMM - Disneyland - DCA - KBF - USH - CP
Europe : Liseberg - PAv - Mira - EP - Phanta - Efteling - WH - Toverland - Bellewarde - Tibidabo - Tripsdrill - HoPa (+ les classiques)
https://alexandreworldtraveler.wordpress.com/

*

Toto662

  • ********
  • 1 683
    • Voir le profil
Re : [TRLive] Orlando – Southern California – CLeveland (ORSCCL)
« Réponse #114 le: 11 mai 2018 à 18:30:14 »
Même si je reste convaincu de la supériorité de Montu sur Black Mamba, on reste dans tous les cas d’accord sur le fait que ce trio d’Inverted est un excellent cru de Coasters et ont chacun leurs subtilités qui font qu’on ne se lasse pas de les découvrir et les refaire encore et encore à chaque fois !! :-) :-)

Aucun doute on sera d'accord là dessus, les trois sont des merveilles qui ont leurs défauts et leurs qualités, mais dont on ne se lasse pas ! :-) :coaster:

*

6lverStar

  • *****
  • 464
  • Coaster Count : 193
    • Voir le profil
Re : [TRLive] Orlando – Southern California – CLeveland (ORSCCL)
« Réponse #115 le: 12 mai 2018 à 04:13:19 »
Je viens de monter une petite vidéo sur le Trip me rendant compte que j’avais quelques prises, c’est pas du tout en mode Coasterfan ni même en mode Parkfan mais vraiment pour le fun et surtout ça montre bien mon état d’esprit lors du Trip ! Je vous glisse le lien ici (faut mettre le son sinon c’est nul) :



La suite avec le 7ème Jour à DHS/Epcot/Fun Spot America arrive sous peu !  :-)
« Modifié: 12 mai 2018 à 04:33:20 par 6lverStar »

USA 2018 : IOA - SWO - MK - AK - USF - BGT - DHS - EPCOT - Fun Spot Orlando/Kissimmee - Volcano Bay - Aquatica - Blizzard Beach - SFMM - Disneyland - DCA - KBF - USH - CP
Europe : Liseberg - PAv - Mira - EP - Phanta - Efteling - WH - Toverland - Bellewarde - Tibidabo - Tripsdrill - HoPa (+ les classiques)
https://alexandreworldtraveler.wordpress.com/

*

gaga_lefou

  • ********
  • 14 361
    • Voir le profil
Re : [TRLive] Orlando – Southern California – CLeveland (ORSCCL)
« Réponse #116 le: 12 mai 2018 à 04:50:31 »
C'est un chouette montage qui me rapelle pas mal de bon souvenirs de l'année dernière.

C'est toujours plus intéressant qu'une vidéo de Deanrell ou d'Aeros  :mrgreen:

Ah le fameux Orlando Ultimate Ticket, tu as pas pu récupérer les vidéos de Seven Dwarf ? Il y a tout un tas d'autres vidéos et photos avec le memory pass qu'il fallait scanner.
« Modifié: 12 mai 2018 à 04:52:27 par gaga_lefou »

2018: Bayern Park, Wiener Prater, SFGAm, Mt Olympus, Adventureland, Worlds Of Fun, Silver Dollar City, SFStL, Holiday World, SFOG, Carowinds, Dollywood, Kentucky Kingdom, Kings Island, Cedar Point, Michigan Adventure, Indiana Beach, Parc Spirou, Ok Corral

*

6lverStar

  • *****
  • 464
  • Coaster Count : 193
    • Voir le profil
[TR plus Très Live ou semi-live] Orlando - Los Angeles - Ohio (ORLAOH)
« Réponse #117 le: 13 mai 2018 à 04:38:19 »
C'est un chouette montage qui me rapelle pas mal de bon souvenirs de l'année dernière.

C'est toujours plus intéressant qu'une vidéo de Deanrell ou d'Aeros  :mrgreen:

Ah le fameux Orlando Ultimate Ticket, tu as pas pu récupérer les vidéos de Seven Dwarf ? Il y a tout un tas d'autres vidéos et photos avec le memory pass qu'il fallait scanner.

Merci Gaga ! (Et MDR 8-))

Pour Seven Dwarfs j’ai complètement zappé (en ayant dû sortir en courant sans prendre attention aux On-Ride  :-P) et n’ai investi dans le Magic Band qui facilite beaucoup les choses que le second jour à Animal Kingdom, en effet c’est dommage. :-( Mais si j’y retourne dans quelques années avec toutes les nouvelles attractions j’essaierai de prendre tout pour toutes les attractions concernées !!

***

JOUR 7 : DISNEY’S HOLLYWOOD STUDIOS, EPCOT & FUN SPOT AMERICA

Partie 1 : Hollywood Studios

C’est parti pour une journée extrêmement chargée avec la découverte de trois parcs au programme (avec les soucis de Manchester y a fallu condenser et n’ai pu consacrer que des demi-journées aux Parcs Disney restants). Ça reste faisable puisque chacun se visite relativement vite ne comportant pas énormément d’attractions (ou même très peu à DHS où le nouveau Toy Story Land et l’arrivée de Star Wars devraient changer la donne). Je débuterai de la manière dont j’ai commencé pour toute journée à WDW dans ce TR, à savoir : Lever à 06h20 puisque le shuttle de mon hôtel part à 7h, même pas le temps de petit-déjeuner et arrivée au parking de bus d’EPCOT une heure plus tard. Je me re-programme tous mes FP à nouveau, cette fois pour Star Tours et la TOT (pour RNRC le créneau horaire proposé était trop tard et impossible d’en obtenir pour TSM). Direction alors le bus qui nous emmène à l’entrée de Hollywood Studios, qui met beaucoup moins de temps pour y aller car EPCOT et DHS sont très proches (pratique pour les combiner) et reliés par un Boardwalk (on peut même prendre un genre d’Airboat pour passer de l’un à l’autre).

L’arrivée au parc en jette avec la TOT en arrière-plan :



Et la fameuse entrée au même design que celle de Disney California Adventure :





Une fois rentrés dans le parc tout les gens sont parqués dans Hollywood Boulevard en attendant 9h prêts à se ruer (de manière ordonnée 8-)) sur les attractions (enfin sur UNE attraction). C’est à ce moment qu’on se rend compte qu’on s’est vraiment fait entourloupés avec nos WDS :





La réplique presque plus jolie que le Chinese Theater original  :-D (pour l’avoir vu en vrai quelques jours plus tard).

Par contre la surabondance de Star Wars est un peu fatigante, le parc est totalement à l’effigie de la licence, c’est plus Hollywood Studios mais plutôt « Georges Lucas Studios », et dîtes aux Imaginers que Dark Vador qui fait son show à deux endroits dans le parc c’est pas vraisemblable (il n’y a qu’un Dark Vador  :-P). Au moins ils ne peuvent pas plus préparer l’arrivée du nouveau Land.


Le signal est donné, les cordons tombent, et tout le groupe se dirige vers Toy Story Mania... Bon j’arriverai à me faufiler dans les premiers en prenant un chemin détourné mais c’est impressionnant la foule qui déboule vers l’attraction (toujours de façon relativement ordonnée par des CM). La zone est d’ailleurs assez sombre (dans une impasse) mais régulièrement animée.




Sinon la file d’attente est sympa mais quand même content de pas y avoir à y attendre. Le Dark-Ride en lui même c’est juste le meilleur DRI à écrans (et dans la globalité du coup) que j’ai pu faire, j’ai trouvé ça bien plus fun qu’un Maus-au-Chocolat qui se défend déjà très bien, ne serait-ce que pour le thème plus enclin au tir, les transitions entre les scènes sont rythmées, c’est super joli bref le Top et encore une fois à ne pas rater (faites-le dans la mesure du possible dès l’ouverture du parc du coup).

J’enchaînerai avec une attraction bien connue chez nous, le classique, l’indémodable (ou pas)... Star Tours ! Bon la zone extérieure est à nouveau beaucoup plus jolie que dans notre Discoveryland en lui-même recréant les paysages naturo-galactiques visibles dans le film :




Quasi pas d’attente affichée après mon FP je me suis dis que je pourrais le faire à nouveau.. Ben finalement pas envie, j’ai pas vu de grande différence par rapport à la nouvelle version parisienne (que j’avais déjà faite 2 fois lors de ma dernière visite pour tester les différents films) et que ça m’a paru tellement vieillot et sans grand intérêt dans les mouvements par rapport à Avatar... Du coup si vous passez le parc n’y perdez pas forcément votre temps.

Troisième attraction (sur cinq  :-P) du parc, il s’agit d’un Cinéma 4D à la manière du génial It’s Tough to Be a Bug mais sur ce thème cette fois :


Tout commence par un pré-show où ces peluches de ventriloque sans ventriloque s’essayent à quelques blagues auxquelles j’ai rien compris mais apparamment c’était drôle. :-D



Le film en lui-même joue beaucoup sur l’humour, on part à le recherche d’un des Muppets que les autres ne retrouvent plus (je ne sais pourquoi il est parti mais il semblait vexé). Globalement c’est largement moins rythmé que chez les insectes voire un peu longuet, à voir donc si on a le temps mais pas un inratable !

Il est temps de un peu partir à la quête de sensations parce que les Dark Rides et autres Ciné 4D ça va deux minutes (:fou:), direction donc la TOT, l’originale, dont la prestance au bout de Sunset Boulevard est folle !


Je la trouve plus impressionnante que la version parisienne/ex-version californienne (et surtout beaucoup plus fournie en détails) et m’a paru plus haute puisque l’entrée et la sortie se font directement le long du côté droit. Elle est surtout beaucoup plus fournie en détails ! Pas mal d’attente (trois quarts d’heure) mais pas de soucis avec le FP! Le hall d’entrée est moins faste et plus « intime » qu’à Paris et tout se passe en effet sur un étage.






Quant à l’attraction en elle-même c’est pas du tout pareil, déjà les nacelles se déplacent avant d’arriver aux premières cages d’ascenceur et refont un petit parcours entrecoupé par les classique scènes de présentation de l’Hollywood Tower Hotel avant d’atteindre les véritables cages où s’exécutent les chutes, bref ça rajoute un énorme sentiment d’insécurité j’adore !! Le programme de chute n’a d’ailleurs rien à voir avec celui de Paris, c’est plus intense, un peu plus long et plus fun avec plus d’airtime ici. Seul défaut : pas vraiment d’arrêt au sommet qui nous permette de voir tout le parc (en tout cas je ne me souviens pas). À l’arrivée, la nacelle se redéplace vers les portes de l’ascenceur et ce en travers, et ce sont particulièrement ces déplacements qui font que j’apprécie cette version, c’est pas juste on avance on recule comme en Californie et à Paris ici la nacelle va dans tous les sens ! Bref c’est mieux qu’à Paris même si j’aime déjà énormément la version parisienne en tant que telle et c’est pour moi la meilleure attraction du Resort, un poil devant Flight of Passage !

Ne reste plus que le seul Coaster ouvert du parc (le second était en construction  8-)) qui n’est autre que la version locale de RNRC !

Situé au pied la TOT, à nouveau on voit bien qu’à Paris ils se sont foutus de nous en pénétrant dans la zone sous l’arche :






Rock est très populaire et pas mal de monde se prend en photo sur la placette devant la fameuse guitar d’Aerosmith. J’emprunterai la SR et attendrai une bonne vingtaine de minutes (au lieu de 65 en file normale), ça avance mais pas non plus des masses. On vit (ou subit  :-o) les mêmes pré-show qu’à Paris mais l’histoire diffère en Floride puisqu’ici on ne suit pas le groupe dans la construction du Coaster (enfin d’un Roll Over) mais on suit le groupe dans une course déjantée à travers Hollywood.

Malheursement pas la même histoire mais bien le même Coaster et à la manière de Rock (et d’Xpress) ça reste plan-plan une fois le Launch passé (qui chatouille un chouïa quand même) le tout dans un piètre confort. C’est mieux qu’à Paris car les décors lumineux fonctionnent ici mais ceux-ci ne sont pas non plus assez nombreux pour constituer une expérience marquante (à tester si on veut le crédit et qu’on a le temps). Décidément aucun Coaster sur ce thème large qu’est la musique ne convainc.

J’aurais bien refait la ToT (ou même Rock éventuellement) mais les temps d’attente stagnants je me laisserai tenter par un show après un repas express (pour en faire au moins parmi toute l’offre du Resort bien qu’en temps normal je me sente incapable d’assister à un spectacle dans un parc :lol:), qui n’est autre que :


En Californie ils ont un Dark-Ride topissime, à Orlando ils ont eu la mauvaise idée de le décliner en spectacle (en reprenant la scène du boulet) et d’ajouter Dinosaur à Animal Kingdom pour compenser. Placé en bas à droite avec parfaite vue sur le site backstages, le show commence très bien avec le héros qui tente d’échapper aux dangers des esprits d’un temple en furie (un peu à la Templo del Fuego), s’en suit la fameuse scène de la pierre qui roule qui n’amasse pas Indiana Jones et voilà, la partie intéressante du spectacle est finie... Reste alors 30 minutes, on assiste en fait aux coulisses de la production de films d’action (avec en prime le tirage des décors roulants sur les côtes) et c’est que de la parlotte avec des « sbires » qui se prêtent à quelques jeux au milieu de la scène donc on s’ennuie. Y a quelques scènes de cascade et d’explosions assez prenantes sur la fin mais elles arrivent un peu tard pour ne pas que l’on se soit endormis avant..  :-D En clair ça permet de varier un peu mais si vous voulez tester un show je ne vous conseillerai pas ce dernier où il y a quelques bonnes choses mais c’est vraiment longuet (apparamment Finding Nemo et Festival of The Lion King à Animal Kingdom c’est bien mieux).

Il est 13h il est temps de quitter le parc en direction d’EPCOT en reprenant le bus (je ne m’y serai pas du tout resté jusqu’à la fermeture en l’état actuel).

Conclusion sur Hollywood Studios : Énorme potentiel, le parc est vraiment magnifique (globalement plus que le concurrent Universal malgré Diagon Alley) et ce soucis du manque d’attractions est plus qu’en train d’être réglé, quand on voit comment Pandora a revitalisé et donne un énorme intérêt à Animal Kingdom, donc l’année prochaine vu comment Star Wars promet, le parc sera sans aucun doute le second parc du Resort à voir en priorité et l’un des quatre strictement immanquables d’Orlando. Ainsi je ne vois pas de gros défaut, faut juste partir du principe que dans l’état actuel il y a deux excellentes attractions et trois attractions sympas sans plus.

USA 2018 : IOA - SWO - MK - AK - USF - BGT - DHS - EPCOT - Fun Spot Orlando/Kissimmee - Volcano Bay - Aquatica - Blizzard Beach - SFMM - Disneyland - DCA - KBF - USH - CP
Europe : Liseberg - PAv - Mira - EP - Phanta - Efteling - WH - Toverland - Bellewarde - Tibidabo - Tripsdrill - HoPa (+ les classiques)
https://alexandreworldtraveler.wordpress.com/

*

6lverStar

  • *****
  • 464
  • Coaster Count : 193
    • Voir le profil
Re : [TRLive] Orlando – Southern California – CLeveland (ORSCCL)
« Réponse #118 le: 18 mai 2018 à 14:45:45 »
JOUR 7 : DISNEY’S HOLLYWOOD STUDIOS, EPCOT & FUN SPOT AMERICA

Partie 2 : EPCOT


J’arrive alors au parc porte d’entrée de WDW, le soleil tape fort et beaucoup de monde est présent (visite la plus chargée depuis le début de séjour). En même temps au final je n’ai jamais suivi le Crowd Calendar, peut-être aurais-je dû mais au final ça restait gérable avec FP (j’ai pu en obtenir pour Test Track dans le shuttle entre les deux parcs).

Je vois enfin de plus près la fameuse boule symbole du parc que j’apercevais du parking et des stations de transport depuis quelques jours, ça a quand même plus de gueule et de classe qu’Eurosat et les nombreux aménagements paysagers mis en place pour la période printanière enjolivent le tout.



Je me dirigerai donc vers Test Track situé dans East Future World (partie de Future World consacrée à l’espace). Les véhicules immatriculés Chevrolet foncent sur la piste qui fait le tour du bâtiment avec le gros bruit de moteur qui va avec!





C’est l’attraction la plus populaire du parc ayant culminé à 90 minutes d’attente toute l’après-midi avec 20 minutes en Single Rider. Sinon, c’est vieillot à nouveau mais à l’image du parc et j’approuve totalement le concept qui consiste pour chaque « party » (c’est comme ça qu’ils désignent les familles/groupes là-bas) à créer son propre véhicule et le customiser.


Cela fait suite aux explications durant un petit pré-show et on « garde au chaud » notre petit poulain en scannant notre ticket d’entrée et que l’on retrouve quelques minutes plus tard... (après avoir rescanné notre ticket) ... sur la piste grandeur nature ! On est alors amenés à tester l’adhérence, la direction (cela accompagné de quelques G’s latéraux :fou:) le freinage sous des conditions météorologiques difficiles (forte pluie, orange) et le classement des véhicules en fonction de leurs performances sont affichés sur un écran à chaque « changement de test » (enfin quand les écrans marchent :unicorn:). Ainsi on apprend donc quelle « party » de la voiture a conçu le meilleur véhicule ! L’épreuve finale consiste en tester l’accélération de notre bolide sur la grande rampe extérieur pour attendre 67 mph (100 km/h). C’est quand même vachement impressionnant la manière dont un si petit corps peut atteindre cette vitesse et le sentiment d’insécurité est présent dans cette petite carcasse chétive seulement maintenu par une petite ceinture... de voiture classique. Bref j’ai déjà adoré et découvrirai son équivalent californien quelques jours plus tard qui exploite encore plus le potentiel fou de ce type de Rides (de part une théma largement supérieure notamment).




Bon je le referai dans l’après-midi sans les écrans qui marchent et avec une panne d’une vingtaine avant l’entrée en gare c’était tout de suite moins fun!  :|

L’autre attraction de Future World East, Mission Space affichant encore 40 minutes en mode Intense, je me rendrai donc dans l’autre partie de Future World consacrée aux « Seas and forests » (Future World West).

Ici la nature est mise à l’honneur d’abord avec d’abord « Living The Land » dont l’entrée se trouve dans un grand bâtiment assez lumineux avec celle de Soarin (attention les yeux ouch que c’est vieillot).



Je m’aventurerai dans la file sans FP n’affichant qu’un quart d’heure d’attente (en profiterai pour en prendre un pour Soarin). Il s’agit d’un Boat-Ride qui nous fait découvrir les différents climats régnant sur Terre, l’avènement de l’agriculture (comment les Hommes ont su s’habituer et apprivoiser la planète bleue) et on termine par un passage dans les serres dans lesquelles on admire pas seulement des plantes mais aussi des aquariums. Au final c’est pas mal du tout, juste un peu longuet mais assez intéressant et c’est de l’anglais débité assez lentement pour être facilement compris (bon j’avoue qu’au début j’ai dû m’endormir deux minutes, je ne dirai pas que le ride est soporifique mais mettrai plutôt ça sur le compte de mon état de fatigue  :-D). Pour ceux qui veulent admirer les serres (sinon passez c’est long :-P) :











S’en est suivie la découverte du Seas and Nemo and Friends Pavillon situé au fond de la zone. Il abrite d’abord un Dark-Ride sur le thème de Finding Nemo en embarquement direct, on sent que c’est récent, c’est dans l’esprit d’Under The Sea mais avec pas mal de projections, de plus Nemo est un de mes personages favoris (le film est une pépite) chez Disney donc bon point pour Epcot ! Par contre je serai à nouveau bloqué un moment cette fois dans le tunnel simulant le courant Est Australien.





La sortie s’effectue donc dans le pavillon qui comprend quelques aquariums, on peut y voir des lamantins notamment, c’est sympa.



Je m’aventurerai dans Turtle Talk with Crush sans savoir à quoi m’attendre, en fait c’est une sorte de parloir pour mioches (:-P), au final j’étais un peu bête là au milieu des enfants et de parents essayant tant bien que mal de calmer leurs bébés qui pleurent, mais le personnage de Crush sait rassembler les foules et se livre à quelques blagues donc ça n’était pas tant une perte de temps !

C’est maintenant l’heure de Soarin en FP, l’original, LA grande référence en terme de Flying Theater.



On embarque dans les nacelles mouvantes après un brève présentation de la compagnie aérienne avec laquelle nous allons nous envoler :-P. Au final grosse déception, je m’attendais à la version vol au dessus de la Californie avec des odeurs ect, eh bien non c’est la version passe-partout « around the world » qui nous fait survoler divers lieux emblématiques (Taj Mahal, Muraille de Chine, Arctique) et qui, comme à Ferrari Land (mon seul point de comparaison n’ayant pas fait Volétarium ni la version charentaise du Futuroscope), se finit par un survol du parc de nuit avec les feux d’artifice (durant le spectacle Illuminations) qui constitue finalement la seule scéne marquante de Soarin à mon sens. En effet le reste est trop monotone à mon sens, trop « bateau », du coup j’étais pas pris dedans et étais en permanence attiré par le fait de regarder en haut ou sur les côtés les limites de l’écran :rire:. Tout le monde applaudit donc ça reste une attraction rentable et tout à fait correcte en soit (et non délaissée) mais le coup de vieux par rapport à Flight of Passage est flagrant.

Il était alors 16h, il faisait très chaud et eût d’un coup de speed l’idée d’aller faire un tour à Typhoon Lagoon la petite heure avant la fermeture du Water Park, je suis donc sorti du parc mais les shuttles pour Disney Springs n’arrivaient pas (oui parce qu’il n’y a pas de navette directe pour Typhoon Lagoon ayant dû être dévastées par le cyclone :evil:, il faut retraverser tout Disney Springs le parc aquatique étant au bout du village apparamment), le temps passant j’étais du coup de retour à Epcot 30 minutes plus tard !

Je me dirigerai alors de nouveau vers Mission Space attraction à ne pas rater du parc l’attente ayant réduit de moitié.


On incarne alors tout le long de l’attraction et de la file d’attente un astronaute en devenir à l’issue d’un préshow et de multiples explications et mises en garde sur l’expérience qu’on s’apprête à vivre. Nous sommes répartis par groupe de quatre puis guidés par groupe dans les petites capsules dans la salle circulaire (embarquement à la manière d’une Space [email protected]). Attention pour les clostrophobes, l’atmosphère est assez oppressante donc je vous conseillerai d’éviter mais pour le coup l’immersion est à son comble. :fou: Je me suis vraiment pris au jeu puisqu’on a même notre propre tableau de bord.


Tout voyage d’une fusée commence par le décollage et pour le coup ça m’a paru super intense, ça ne l’est pas autant qu’un Montu en terme de force mais en terme de longueur c’est assez choquant (de part la certaine durée du décollage). C’est à la limite de l’acceptable dans un parc d’attractions et j’adore, j’aime particulièrement quand les parcs s’amusent avec les limites du supportable (d’autant plus de la part de Disney) pour un visiteur lambda (comme SFMM avec X2 et TC), entendez par-là pour quelqu’un qui n’est pas habitué à recevoir des G’s! De plus l’inclinaison de la nacelle fait réellement son effet. La suite est moins hard mais tout aussi prenante avec le survol d’une planète (Mars ?) et l’atterrissage simulé est moins hard que le décollage (logique après tout). Bon dans tout ça j’avoue que j’étais fatigué mais bon.

En clair il s’agit meilleure attraction du parc avec Test Track, en tout cas la plus originale, intéressante et l’une des plus « sensationnelles » du Resort. On peut lui reprocher son manque de fun mais dans la réalité le décollage d’une fusée est sûrement sérieux avant d’être fun, tout ça pour dire que si c’était plus fun ça ne reflèterait pas vraiment l’expérience vécue par les astronautes !



J’enchaînerai avec Journey Into Imagination à l’opposé, à nouveau le pavillon semble venir tout droit du Futuroscope :



Un nouvel Omnimover et sûrement le pire d’entre eux ! On se balade à travers les émotions qui traversent notre cerveau (?) mais c’est du grand n’importe quoi, c’est moche, la musique est grisante dans le mauvais sens du terme mais par dessus tout le dragon qui nous cortège au cours de notre voyage est particulièrement vilain.

S’en est suivie la découverte de Spaceship Earth le Dark-Ride à l’intérieur de la boule à l’entrée (un tel édifice se devait de renfermer quelque chose) et dont l’attente a bien baissée (40 minutes dans l’après-midi).


Il s’agit d’un Dark Ride qui retrace l’évolution des moyens de communications à travers les siècles jusqu’à aujourd’hui (enfin non ça semble s’être arrêté à l’ouverture du parc :rire:). Encore une fois c’est très vieillot mais à nouveau intéressant (et l’audio disponible en français). La scène finale où l’on se balade dans la partie haute de la sphère et on y voit les planètes est assez impressionnante ! De plus quand la boule redescend des hauteurs de la sphère on a droit un petit questionnaire pour prédire notre futur donc c’est ludique (apparamment je vivrai dans une métropole...).

Il était environ 18h, toutes les attractions de Future World étaient alors testées mais je n’avais toujours pas mis dans l’autre branche d’EPCOT aka World Showcase. Je ne retournerai pas à Soarin pour lequel j’avais réussi à obtenir un autre FP. On croise le monorail qui fait sa boucle un lac intermédiaire séparant les deux zones.


Quasiment pas d’attractions ici appart deux Dark Rides (enfin un Dark Ride et un Boat Ride), d’abord Gran Fiesta Tour dans le pavillon mexicain (pas testé vu sa réputation) :


Le second et une des attractions les plus populaires du parc (avec Test Track et Soarin) est celui consacré à Frozen dans le pavillon Norvégien :



60 minutes d’affichées mais apparamment ça vaut le coup donc je les braverai (les FP étant de toute manière épuisés depuis longtemps). La file d’attente est joliment décorée cependant (ambiance nuit norvégienne). Ce Boat Ride nous fait donc revivre l’histoire des deux sœurs aux petits noms d’Elsa et Anna, les animatroniques sont superbes, les scènes disposent d’une belle profondeur et il y a même une petite chute en marche arrière. Bref je l’ai trouvé plus rythmé que Na’vi River Journey mais la musique d’Avatar est plus prenante donc ça se vaut (d’un point de vue technologique les deux sont identiques). Par contre quand la bande-son mon cœur s’emballe. :unicorn: ^_^




Une fois délivré, libéré de ce Dark Ride j’entamerai un tour de World Showcase et du parc en général en quête de nourriture, et ce désespérément à la recherche d’un adapteur ou d’une prise qui n’en nécessite pas (à l’hôtel j’en avais pas besoin donc je n’avais pas pris le temps d’investir dedans encore :-P). À noter que si vous trouvez le temps long à WDW (on sait jamais que vous ne soyez pas fan de ce parc à part), vous pouvez comme moi entamer une véritable chasse au trésor à la recherche des prises dans le parc qui sont mieux dissimulés que les poignards de la course d’orientation de Koh Lanta (il y a des listes des spots présents dans les parcs qui traînent sur le net mais elle ne donnent ni leur direction ni le nombre de pas  :evil:).

Blague à part, le parc prend véritablement tout son sens de nuit, autant de jour ça ne m’a pas emballé, autant le soir il prend une toute autre dimension.




Je me suis bien amusé à photographier la boule (n’y voyez aucune allusion)

Je finirai au pavillon Marocain conseillé par T’n’p en passant devant le pavillon Français qui est quand même vachement impressionnant avec la reconstitution de la Tour Eiffel (niveau gastronomie ça donnait moins envie ou c’était hors de prix). Je prendrai donc une assiette avec du poulet et des mets orientaux, dommage qu’il s’agissait en fait d’un plat froid mais c’était bon.

En sortant un choix cornélien s’impose : à quel spectacle nocturne ai-je envie d’assister ? Fantasmic à Hollywood Studios ou Illuminations à Epcot. Le premier réunirait tous les personnages Disney sur des bateaux naviguant sur un lac avec des feux d’artifice mais est apparamment gnangnan alors que le second serait plus adulte avec un thème réaliste. Au final je n’aurais pas le choix puisque les bus vers Hollywood Studios étaient trop tards et y a bien une trentaine de minutes à pied entre les parcs (alors que ce sont les deux plus proches imaginez). Je ferai donc le bonhomme et pas l’enfant ( :unicorn:) en assistant au spectacle d’Epcot.


Au final je ne regretterai pas, c’est très poétique à la manière de River of [email protected] Kingdom mais ici on alterne les moments berçants (avec le globe terrestre illuminé qui se déplace doucement sur le lac) et les moments où ça pète de partout. De plus le spectacle ne se limite pas à l’immense lac mais se déroule aussi sur les façades du World Showcase et c’est vraiment du plus bel effet :


Le show est donc visible de partout mais je vous conseille de vous placer au fond au niveau du pavillon italien par exemple (visible sur la photo), sinon vous ne verrez pas les illuminations des bâtiments. En clair si vous devez choisir un seul show sur les quatre parcs (sans compter Fantasmic) c’est vraiment celui qui se démarque pour ma part (j’ai adoré Happily Ever After au Magic Kingdom mais ça ressemble quand même beaucoup à Paris).

Je me dirigerai alors tranquillement mais d’un pas certain vers la sortie du parc en admirant les bâtiments, la visite d’EPCOT se termine mais la journée n’est pas finie puisque je compte me rendre à Fun Spot America pour mon avant-dernière soirée (prévoyant autre chose le lendemain). Vous retrouverez donc des descriptions de Coasters dans la dernière partie de la journée (je coupe pour pas faire trop long) parce que les Dark Rides ça va deux minutes.  :-P

Pour conclure sur EPCOT c’est encore une fois vraiment un parc à part, abordez le plutôt comme une expérience originale qu’un parc au sens propre du terme, c’est donc pas le parc que je vous conseillerai en premier lieu à WDW (je le placerai en 2ème position pour cette année mais l’année prochaine il tombera sans doute d’office 3ème). Notez que l’aspect vieillot se morfond réellement à la nuit tombée donc si vous pouvez y faire un tour à ce moment n’hésitez pas ! Et l’attraction en prévision sur les Guardiens de la Galaxy devrait vraiment redynamiser le tout quand on voit la portée d’Avengers !

USA 2018 : IOA - SWO - MK - AK - USF - BGT - DHS - EPCOT - Fun Spot Orlando/Kissimmee - Volcano Bay - Aquatica - Blizzard Beach - SFMM - Disneyland - DCA - KBF - USH - CP
Europe : Liseberg - PAv - Mira - EP - Phanta - Efteling - WH - Toverland - Bellewarde - Tibidabo - Tripsdrill - HoPa (+ les classiques)
https://alexandreworldtraveler.wordpress.com/

Re : [TRLive] Orlando – Southern California – CLeveland (ORSCCL)
« Réponse #119 le: 18 mai 2018 à 20:40:56 »
Je trouve fascinant de lire tes observations sur la Floride car c'est la premiere fois que tu y vas.

Pour l'aspect maintenance des coasters, ca a un gigantesque effet. Si on fait Kumba sur un train qui va aller en maintenance annuelle, ca va secouer beaucoup. Par contre, si notre train sort de maintenance, la ca sera tres doux. Expedition Everest a le meme phenomene: en fevrier dernier, j'ai fait deux tours en 30 minutes: premier tour, le train secouait et faisait des bruits comme si on perdait des boulons en chemin... deuxieme tour: le train venait d'avoir son break annuel et le coaster etait si doux qu'on aurait cru qu'il est neuf.. sauf a un endroit lol.

Pour Toy Story Mania, le cul-de-sac que tu mentionnes va bientot se terminer. Quand Toy Story Land sera sur le point d'ouvrir, ils vont fermer l'attraction une semaine pour fermer l'allee Pixar Place et connecter les deux parcours ouverts a la nouvelle entree qui va arriver de l'autre cote du batiment. Le troisieme parcours et la plateforme ADA (pour visiteurs a mobilite reduite) reouvrira a ce moment aussi.

Test Track est en fait un powered coaster cache de maniere tres savante. Un peu de technique: les quatres pneus visibles sont ce qui bouge la voiture sur la piste tres rugueuse. Ce qu'on voit pas est que sous la piste noire se trouve des rails tri-tube de coaster et la voiture est securise a ces rails par 18 roues de coaster. Des backstages, on peut voir que ces rails sont montes sur des roulements a billes sur les pilliers et quand une voiture passe a pleine vitesse sur la courbe, on peut voir le mouvement de vague des rails.

 Pour ce qui est du freinage, il y a un frein de "show" qui freine la voiture selon ce qu'on fait durant le tour a chaque roue. Ces roues ont aussi un frein d'urgence qui arrete la voiture peu importe ou elle se trouve durant le parcours. Test Track est compose de douzaines de blocs et quand l'attraction tombe en panne, les voitures peuvent faire du 105 km/h a 0 km/h en tres peu de temps. Ce qui arrive alors mets l'attraction en panne pendant 45 minutes-1 heure car les pneus de la voiture freine en pleine acceleration vont se dechiqueter. On debarque les visiteurs, on les ramene a la gare et apres la maintenance vient ramener cette voiture tres, tres lentement car meme si ce sont des pneus qui roulent a plat, ils sont en piteux etat. Les cast members doivent ensuite aller sur la piste et nettoyer les morceaux de caoutchouc!

Soarin' etait meilleur avec son ancien film a mes yeux. Plus actif, plus varie dans ses paysages et la musique etait meilleure.
Parcs visites en 2016: Disneyland Paris, Walt Disney Studios, Magic Kingdom, Animal Kingdom, Epcot, Studios a WDW, Universal Studios Florida, Islands of Adventure La Ronde, Six Flags New England, Lake Compounce, Space World, Greenland, Kijima Kogen, Himeji Central Park, Marina Circus, Universal Studios Japan, Parque Espana, Conneaut Lake Park, Kennywood, Cedar Point.

 

Related Topics

  Titre / Démarré par Réponses Dernier message
99 Réponses
9497 Vues
Dernier message 29 mai 2012 à 23:27:20
par Tower.of.Terror
173 Réponses
11876 Vues
Dernier message 08 juin 2018 à 10:50:41
par JR-80