[Disneyland Paris] Le paralysé et La Tour de La Terreur

Luka17

Membre
20 Janvier 2011
1 780
0
23
Nice
Bautista, jeune Argentin de 13 ans, est hospitalisé en réanimation à l'hôpital Necker à Paris depuis le 23 novembre dernier. Selon Libération, l'adolescent s'est retrouvé ce jour là paralysé des quatre membres en sortant d'une attraction du parc Disneyland Paris, la " Tour de la terreur ". " En sortant de l'attraction, l'enfant est ravi, mais après quelques pas, il se sent mal. Le père le conduit aussitôt à l'infirmerie. Le médecin de garde, peu après, appelle le SAMU pour le transporter à Necker ", précise le quotidien. Bautista était en vacances en France avec son père. D'après son oncle, resté en Argentine, " sa santé est toujours délicate ". Libération ajoute que pour l'hôpital Necker, s'il n'y a pas de certitude, le lien avec l'attraction est l'hypothèse la plus claire.

De son côté, Disneyland Paris, joint par Europe 1, a précisé que l'enfant était arrivé à pied au centre de soins du parc et qu'il était parti conscient à l'hôpital Necker. Le parc d'attractions a également confirmé que Bautista était monté à bord d'un troisième manège, après la " Tour de la terreur ", avant de se sentir mal.

Disneyland a vraiment du mal en ce moment.


Source : Yahoo actu & France Soir
 

anthonyny

Membre
17 Juillet 2006
612
0
31
Lille
Après plusieurs jours de rumeurs, le parquet de Meaux a finalement ouvert une enquête préliminaire mercredi soir, au sujet d’un enfant argentin de douze ans, hospitalisé depuis le 23 novembre en réanimation à l'hôpital parisien de Necker pour un état de tétraplégie, après avoir profité de trois attractions du parc Walt Disney Studios, à Disneyland Paris, en Seine-et-Marne.


«Nous ouvrons une enquête pour savoir dans quelles conditions l’enfant a subi des lésions de la moëlle épinière. Il n’y a pour l’heure aucune suspicion. Nous cherchons simplement l’origine de ces lésions», explique le procureur de Meaux, Christian Girard.

C’est après son passage dans «la Tour de la Terreur», une attraction à sensations du second parc de Disneyland Paris, que l’enfant a commencé à se sentir mal, ce mercredi 23 novembre, en fin de matinée. Il aurait ensuite eu le temps d'essayer deux autres attractions - Crush Roller Coaster et Armageddon, avant que son père l’accompagne, à pied, au First Aid, l’infirmerie du parc. Un médecin réalise alors un premier diagnostic et constate des symptômes neurologiques. Il envoie l’enfant à l’hôpital parisien pour enfants Necker pour des examens complémentaires. Dans l’ambulance des pompiers, l’état de l’enfant s’aggrave et une première intubation est réalisée. Arrivé à l’hôpital, la santé de Bautista continue de se dégrader. Les médecins notent une paralysie des membres supérieurs, qui gagne progressivement l’ensemble du corps. Une IRM montre que l’enfant souffre de lésions importantes de la moëlle épinière. Le jeune garçon est finalement placé sous respirateur artificiel.
Dans un entretien paru dans le journal argentin Buenos Aires Herald, l’oncle de Bautista affirme que l’état de l’enfant s’est stabilisé, même s’il nécessite toujours une aide respiratoire.

D’après l’oncle, «la tête de Bautista a été violemment secouée, ce qui aurait pu causer les lésions. C’était un enfant actif et en bonne santé, qui pratiquait régulièrement le rugby, le basketball et le taekwondo», raconte-t-il à la presse. Mais aucun lien entre les attractions et l'état de santé de l'enfant n’a été, pour l’heure, établi.

«Aucun incident signalé ce jour-là dans l'ensemble de ce parc» selon Disney

La direction de Disney assure n'avoir jamais connaissance du suivi médical des personnes hospitalisées après un passage par les infirmeries des parcs. «Que ce soit à Lagny-sur-Marne [NDLR : le plus proche de Disneyland Paris] ou à Necker. Nous avons laissé nos coordonnées au père de l'enfant mais il ne nous a jamais recontactés. Nous avons appris l’état de sonc fils par la presse».

La direction du parc d'attractions affirme aussi n’avoir constaté aucune anomalie sur l’une de ces attractions. «Nous effectuons des tests quotidiens, de nuit comme de jour. Aucun incident n’a été signalé ce jour-là dans l'ensemble de ce parc et les contrôles ont confirmé que les attractions fonctionnaient normalement», assure-t-on la direction.

A ce jour, aucun autre cas similaire n’a été constaté sur l’une de ces attractions qui sont fréquentées chaque jour par des milliers de visiteurs. Aucune plainte n’a été déposée contre l’entreprise. La décision du parquet de Meaux d'ouvrir une enquête permettra aux policiers du commissariat de Chessy d’accéder au dossier médical de l’enfant.
Source: Le Parisien


Luka17 a dit:
Disneyland a vraiment du mal en ce moment.
J'ai du mal à comprendre cette réaction. Si ça serait arrivé dans l'avion on aurait dis quoi ? Ah intel a du mal en ce moment ? enfin bref....

En aucun cas on dis que Disney est responsable de l'accident. Le processus de soins a été correct vu que l'on lis qu'il a été emmené conscient à l'hopital. Donc on ne peux pas dire que Disney fut trop long à réagir.

Après  on apprend qu'il pratique le rugby et takwendo. Il a déjà du en prendre des coups dans la tronche et peut être que la TOT lui a donné le choc de trop...
 

Gzero

Membre
29 Avril 2005
2 953
87
39
Lorraine
C'est clair que c'est la faute à pas de chance.
Des millions de personnes ont déjà testé cette attraction, et il n'y a jamais eu de problème de cette ampleur.