[Futuroscope] Création d'un resort à horizon 2025

BenJ

Administrateur
Membre de l'équipe
31 Mars 2005
5 272
14
34
Paris
www.coastersworld.fr
maxresdefault.jpg

Aujourd'hui, Coasters World assistera à l'inauguration et à la conférence de presse de la nouveauté du Futuroscope ! Suivez nos aventures ici tout au long de la journée : :-D
-> Page Facebook : https://www.facebook.com/coastersworld
-> Compte Twitter : https://twitter.com/coastersworld

Si vous n'êtes pas encore inscrits, c'est le moment ou jamais  :scream: :ange:
 

ffrct3

Membre
25 Janvier 2011
1 470
0
24
Suisse
www.facebook.com
Vidéo onride:

https://www.youtube.com/watch?v=onHdUXhXnX8


Pas très inspiré tout ça  :|  Certaines parties sont belles et les choses qui arrivent contre la caméra peuvent faire leur effet mais sinon c'est un peu trop cgi à mon gôut, plutôt fade, ennuyant et la musique ne relève pas du tout la chose  :|  Du coup ça manque pas mal de dynamisme ce film. L'idée de partir et revenir au même hangar fonctionne bien par contre. Finalement l'attraction est au niveau du reste des attractions du parc.  :?
 

Cyril92

Membre
6 Septembre 2010
2 852
17
25
Paris
Tu es quand même très fort pour juger une attraction de ce genre avec une vidéo... et avec une qualité de son assez dégueulasse...
 

ffrct3

Membre
25 Janvier 2011
1 470
0
24
Suisse
www.facebook.com
Je juge pas les sensations hein, juste lu film  :?  Et la qualité sonore est assez bonne pour se faire une idée je pense :P  C'est clair que c'est mieux de se faire une idée en vrai mais juste pour juger le film, pas besoin d'y être ;)
 

KingRCT3

Membre
7 Juin 2005
9 070
39
28
Oh non, pour la qualité sonore je pense que y'a un monde entre un son GoPro et un son immersif avec des basses à en faire trembler les murs ! :love:
Y'a plusieurs passages où on n'entend pratiquement rien, mais je suis convaincu qu'en vrai il y a de la musique.

Moi en tout cas ça me botte bien, le thème musical est joli, et certes c'est tout CGI, mais encore une fois entre un écran d'ordinateur et une toile qui recouvre entièrement ton champ de vision, y'a un monde. Même la plus moche des images te feras ressentir quelque chose.
J'avais adoré les parties dans les dômes sur Harry Potter (et c'est en CGI) ; le fait d'avoir les jambes dans l'image, c'est vraiment fun. :rire:
Hate de faire un tour du côté de Poitiers...

A ceux qui étaient à l'inaugurations, déjà si vous avez des avis sur l'attraction ça serait sympa, puis aussi si vous avez plus d'infos sur ça :

2018-2019. Prochain grand projet du @futuroscope qui ne donnera pas forcément la priorité à l'image. Un dark ride à la Harry Potter ?

Mr Hummel, président du directoire du Futuroscope, parle beaucoup de son expérience sur Harry Potter à Orlando. D'où notre supposition !

:scream:
 

ffrct3

Membre
25 Janvier 2011
1 470
0
24
Suisse
www.facebook.com
KingRCT3 a dit:
Moi en tout cas ça me botte bien, le thème musical est joli, et certes c'est tout CGI, mais encore une fois entre un écran d'ordinateur et une toile qui recouvre entièrement ton champ de vision, y'a un monde. Même la plus moche des images te feras ressentir quelque chose.

Eh bien par conséquent c'est juste dommage de pas avoir des images photo réalistes  :? Enfin quitte à utiliser de la cgi autant assumer et faire un monde d'animation et d'imagination qui aurait de plus beaucoup plus collé à l'esprit qui avait été annoncé de base sur jules verne et tout ça  :?
 

attracties

Membre
18 Août 2016
398
3
Moi je trouves ça assez joli au niveau technique. Il y a une vrai gestion des ombres et des reflets dans l'eau (raytracing). J'ai été plus irrité par les séquences trop faciles genre les ballons ou le désert. ça donne une impression d'avoir bâclé une partie. ça rappelle les images de synthèse des années 95.
Ils disposaient de temps de calcul puisque l'attraction à mis 2 ans à être construite. Pour un scenario de 5 minutes, ça fait 300 secondes donc 1/2 seconde à calculer par jour soit 2 heures par "grande image". En parallélisant, ils auraient pu faire des images mieux.
Comme beaucoup de choses dans ce parc: peut mieux faire.
 

KingRCT3

Membre
7 Juin 2005
9 070
39
28
Le temps de calcul par image oscillait en moyenne entre 10 à 15h, avec parfois des images qui nécessitaient 40/45 heures. On est dans du très grand format !

Si tu veux en savoir plus sur le côté technique du film, attracties. :wink:

https://www.youtube.com/watch?v=eaSGLC2oAtk

Après, faire les choses en parallèle c'est bien, mais tu peux pas lancer le calcul d'une image avant d'avoir finalisé la direction artistique, laquelle va s'appuyer sur le scénario, lequel va s'appuyer sur les caractéristiques techniques de la plateforme, ainsi que sur la musique, etc, etc.
C'est un processus long, complexe, ou tous les corps de métiers vont s'entremêler, et dont la finalisation des images est vraiment le dernier truc à faire (Imagine que tu fais des tests, et l'écran rend l'image plus sombre que prévu, ou des conneries comme ça !).
 

Math_33

Membre
20 Juillet 2013
559
1
37
Est ce qu'il y a des effets dans la salle? Les images sont très belles mais le film est je trouve un peu plat (comme Soarin). Par exemple le film sur fantasia propose aussi de belles images mais a aussi des scènes d'actions qui nous prend au tripe.

Pour donner du relief a tout ca, il faudrait mettre en place des effets : quand on est prit dans la tempête de sable ou quand on se ballade avec les voltigeurs ... des effets de vents etc etc..
Après ce n'est que mon avis vu depuis un écran d'ordinateur. Le ressenti doit être différent en vrai, mais j'ai hâte de tester cette attraction.
 

KingRCT3

Membre
7 Juin 2005
9 070
39
28
La brume provient du toit de la rangée (me trompe-je ?) et est donc très localisée. Les faisceaux des projecteurs sont plus en avant.

Sinon BenJ, qu'as-tu pensé de l'immersion ? Voit-on les bords de l'écran (gauche/droite et haut) ? C'est le seul point qui me fait un peu peur à vrai dire.
 

Cyril92

Membre
6 Septembre 2010
2 852
17
25
Paris
Twitter Futuroscope a dit:
Aujourd'hui, notre illusionniste Bertran Lotth présentait avec toute son équipe le spectacle iMagic pour la toute dernière fois !
En 5 ans, iMagic c'est 5020 représentations, 3,5 millions de spectateurs, 8,3 millions d'éclats de rire et 13,7 millions de bouches bées !


C1LzpL4WIAUgmIw.jpg:large

C1L0jdJXAAEIgNr.jpg:large

J'ai adoré ce spectacle, quel dommage !

 

Kingofcoaster

Membre
27 Mai 2012
697
0
25
J'ai un peu honte de ne poster ça que maintenant... mais mieux vaut tard que jamais !  :-D

Le 10 Décembre dernier, le Futuroscope inaugurait sa dernière nouveauté en date : l'Extraordinaire Voyage. Ce Flying Theater de chez Dynamic Attractions était, depuis plusieurs années, dans les cartons du parc. Nous avons eu la chance de le découvrir lors de son inauguration presse avec BenJ, Flo et Alexis. Voici notre avis  :-) !

31866247685_01af7dd88c_h.jpg


L'Extraordinaire Voyage était un projet nécessaire : Les Voyageurs du Ciel et de la Mer qu'abritait anciennement le « Tapis Magique » vieillissait assez mal ; l'expérience n'avait plus rien d'impressionnant ou d'extraordinaire. Il fallait insuffler à ce bâtiment emblématique du parc une nouvelle jeunesse. Le pari est tenu, et ce d'une manière plutôt intelligente :



I) Une attraction qui s'intègre à un parc pré-existant.

31866677075_eb1f0a38af_h.jpg


Le titre peut paraître un peu brumeux, mais l'idée est importante : je vais donc développer.  :?
Très rares sont les attractions qui, en plus d'avoir une storyline, s'inscrivent pleinement et de manière cohérente dans l'environnement réel qui les entoure ; c'est pourtant ce qu'à souhaité faire le Futuroscope avec cette nouveauté.

31828619066_d21346766e_h.jpg


Pour comprendre, il faut revenir sur la storyline de l'attraction : à bord d'un vaisseau futuriste, le Skyloop, vous embarquez donc pour un tour du monde en... 4 minutes ! Le bâtiment réel de l'attraction (le Tapis Magique) constitue, dans le film, le hangar depuis lequel vous démarrez votre voyage. Des rappels du parc sont placés tout au long de l'attraction, notamment à travers les portails géographiques vous permettant ce voyage autour du monde express.

Dans le second préshow, celui de la "navette" vous emmenant du Hall des Destinations vers votre vaisseau, vous traversez ce que pourrait être le Futuroscope de l'horizon 2050...
Cette projection est osée mais pas ridicule du tout ; ça fonctionne.

31024197584_79d3789512_h.jpg

Le test de Soarin, ou le déclic pour Dominique Hummel

Avant d'embarquer, vous aurez le droit au spiel de sécurité habituel effectué par une hôtesse sur des écrans (écrans dont la résolution est par ailleurs bluffante). Le speech, que ce soit par le costume ou le ton, ressemble très étrangement à celui de... Star Tours. Un bel hommage ! Il en existe deux versions, qui passent successivement à deux minutes d'intervalle : le premier est rempli de traits d'humour et fait patienter les premier arrivés dans la file ; le second est plus sérieux et reprend les éléments essentiels du vols.
Notons enfin que certaines portes du Hall des Destinations, que je vais évoquer dans un instant, reprennent des attractions du parc.

31023853214_a1e2764756_h.jpg


Ce niveau de détail et de finition est particulièrement réjouissant, et n'augure que du bon pour la suite.

II) Une vraie immersion

J'en viens à la grande question que beaucoup d'entre vous se sont posés : l'attraction tient-elle ses promesses en terme d'immersion ?  ^_^ La réponse est oui. Cela commence dès la file d'attente extérieure, où coloriages, points photos et explications de l'oeuvre de Jules Verne occupent le visiteur. Une fois à l'intérieur, il est embarqué par les préshows successifs : l'expérience, en quelque sorte, a déjà démarré.

31025536384_1f4fb40ced_h.jpg


31493264140_ae71ec228a_h.jpg


La première pièce intérieure qui se dévoile est le Hall des Destinations. Un joli tableau d'affichage d'aéroport annonce les prochaines destinations des vols de la compagnie Sky Airlines, qui opère le vol du Sky Loop que vous êtes sur le point de prendre. Quand l'heure de la destinationa arrive, la porte lui étant associée s'allume, laissant une animation se dérouler. A chaque porte correspond une référence culturelle classique, ou encore mieux, une attraction du parc (Arthur et les Minimoys, La Machine à Remonter le Temps).

31056561573_098b2784af_h.jpg


31828193126_1362f585d7_h.jpg


31025269464_975b24c11b_h.jpg


31024992384_ab8bd1e03b_h.jpg


Le visiteur arrive ensuite dans une seconde pièce, où le commandant Franck Garnison le briefe sur les raisons de son voyage. Il parvient ensuite dans la navette l'amenant au pied du pas de tir du Skyloop. Des écrans simulent le déplacement de cette rame de métro futuriste. Le Futuroscope de demain se découvre : un Futuroscope luxuriant, ambitieux, détonnant, "lieu de départs et d’attractions expérimentales vers de multiples voyages extraordinaires" s'offre devant nous. La qualité d'image est absolument irréprochable : on s'y croirait presque. Ne manquerait plus que la plateforme soit sur vérins et bouge très légèrement lors des accélérations et déclarations, et ça serait parfait. Hormis ce petit défaut, la qualité est là. Nous sommes de plus en plus impatients d'embarquer.

31748938661_5de274ecde_h.jpg


31748856951_9fac4b8114_h.jpg


31827725906_c99273a6e0_h.jpg


Dernier speech, de sécurité cette fois-ci, que j'ai évoqué plus haut. Les portes s'ouvrent : nous arrivons dans le hangar. Petit détail très important : l'écran n'est jamais vraiment éteint : le fond fixe durant notre embarquement présente les portes du hangar (qui n'est donc autre que le Tapis Magique), et qui s'ouvrent au moment du décollage. Les opérateurs sont habillés tels de vrais hôtes/hôtesses et commandants de bord.

DSC04385 by Kingofcoaster, sur Flickr

La vérification effectuée, le vol peut commencer : la plateforme se relève à 90° vers l'avant, les rangées qui étaient jusqu'à maintenant les unes derrière les autres passent les unes au dessus des autres, et les portes (virtuelles) du hangar s'ouvrent.
Deux très bons points : les sièges sont proches de l'écran ; et les protections au dessus de nos têtes nous permettent de ne pas voir nos voisins du dessus : l'immersion est garantie, rien ne vient couper la ligne visuelle de l'écran ; il faut vraiment se pencher pour voir les plateformes latérales immobiles de l'attraction.

Inde, Egypte, Dubaï, survol de l'Himalaya, Yellowstone : les paysages sont variés, les images, bien que de synthèses, extrêmement prenantes. Je faisais partie de ceux qui appréhendaient de savoir que le film était principalement constitué d'images de synthèse plutôt que d'images réelles, mais de mon point de vue, cela ne pose finalement aucun problème (même si je sais que certains de mes collègues ne sont pas de cet avis-là).

Seul petit point négatif quant au main show : la structure métallique qui supporte l'écran est visible par moments, quand l'image est claire.

Pour le reste, c'est réussi. Les effets (eau, fumée, mais surtout odeurs telles que le cumin en inde, et le sapin de Yellowstone) vous prennent les narines, comme c'est rarement le cas dans des attractions ; enfin, pour ne rien gâcher, la bande-son est absolument superbe, féérique, poétique.
Les mouvements restent soft, familiaux, adaptés à tous.

Enfin, à l'heure où les storylines ont tendance à se compliquer, à être tirées par les cheveux ou bien invisibles par le commun des mortels, il est intéressant de voir que le Futuroscope prend le contrepied en proposant une attraction avec une thématique pousée, mais à l'histoire simple : un voyage, par une compagnie aérienne futuriste. Point. Pas d'enjeu superficiel, pas d'histoire incompréhensible ou inperceptible. Et ça, c'est également un très bon point.


IV) Le côté obscur de la force

Evidemment, tout n'est pas tout rose  :-D .
Si le mouvement de la plateforme (notamment les chutes de celles-ci, d'1 mètre de haut) impressionnent vues des backstage, il n'en est rien à l'intérieur de l'attraction : les chutes sont très smooth et s'intègrent parfaitement au film, si bien qu'elles nous paraissent naturelles et ne créent aucune peur.

En résumé (pour les flemmards  :-P), c'est une attraction bien ficelée et cohérente que nous propose le parc poitevin. Assez originale et marquante sans être trop impressionnante ou rebutante, le parc marque un bon point. Il est évidemment des petits points négatifs soulevés ci-dessus, mais ceux-ci tiennent plus du parti pris initial que de la réalisation en elle-même qui, pour être honnête, est réussie en tout point ou presque.

Je m'explique sur le parti pris :
Il aurait pu être intéressant d'avoir un ride un peu plus audacieux en terme de sensations, de mouvements. Le parti pris a été de faire un ride familial, accessible : il est respectable et compréhensible. Mais nous fait sortir avec cette impression que la technologie aurait encore pu être utilisée de manière plus impressionnante.

Deux points d'ombre sur le fonctionnement actuel de l'attraction :
- le débit. Le spiel des opérateurs était très immersif au cours de la conférence de presse. Reste à espérer qu'il se raccourcisse au cours du temps
- la maintenance : l'Extraordinaire Voyage est un Défi de César dont l'intérieur du cadeau est à la hauteur de l'emballage. L'attraction repose en grandes parties sur ses effets sensoriels, et sur ses préshows. De plus, puisque nous sommes censés être immergés dans une compagnie aérienne, propreté, service et sens de l'accueil sont exigés en toute circonstance.
Il sera donc essentiel de garder ce niveau de détail et d'immersion, sans quoi toute la valeur de l'attraction sera dépréciée.
Gageons que le parc en prendra soin !



Finissons par quelques mots sur le parc en lui-même. On sait que le Futuroscope n'est pas le parc qui vous attire le plus  :rire: . Néanmoins, aujourd'hui plus que jamais, il vaut le coup d'oeil. Entre Danse avec les Robots (plus intense que dans mes souvenirs...), Arthur et les Minimoys, Les Yeux Grand Fermés, les déjantés Lapins Crétins dans la Machine à Voyager dans le Temps et cet Extraordinaire Voyage, sans parler du spectacle final, La Forge aux Etoiles, le parc est devenu un parc solide et agréable où il fait bon passer une journée. Les expériences sont originales, souvent bien trouvées et très drôles ! Encore une fois, quel plaisir quand l'on sait l'histoire du parc...

Petit bonus : quelques faits techniques impressionnants pour les plus news d'entre vous nous ; ainsi que quelques photos prises dans les coulisses, que le parc nous a gracieusement fait visiter, pour notre pus grand plaisir !
La plateforme pèse 110 tonnes; l'écran fait 600 mètres carrés, l'attraction a coûté la bagatelle de 12,5 millions d'euros, 10 000 tests ont été effectués sur la plate-forme avant sa livraison ; la résolution de l'image est de 6K, celle-ci est assurée par 5 projecteurs Christie ; le débit moyen est de 650 pax/h.

31826544656_53a9d3f6f1_h.jpg

Yves Petit nous fait le plaisir de nous guider dans les dédales du Tapis Magique

31023520074_3df7f7edbd_h.jpg

Nous arrivons sous la plateforme...

31826407736_5da2871823_h.jpg

Plateforme à l'horizontale...

31021550624_4b84ca0256_h.jpg

Plateforme à la verticale

31862383345_1ef5f1976f_h.jpg


31020531124_0bb1862c52_h.jpg

Prenons un peu de hauteur... Savez-vous que le bâtiment serait assez haut pour accueillir l'ensemble de la Gyrotour, sans que celle-ci ne dépasse ?

31488858540_6e2c58302e_h.jpg


31713678512_824386e3ed_h.jpg


Je termine en remerciant le parc pour son sens de l'accueil, toujours aussi affuté. Bravo aux équipes de communication, notamment Sébastien et Yves, dont le travail passionné (sur le making-off ou les réseaux sociaux) sont de remarquables exemples pour bien des parcs.

31488103210_d152d0369a_h.jpg


Si vous avez des questions, n'hésitez pas :)
A très vite pour de nouvelles aventures (j'ai quelques TRs, dont certains assez originaux, à vous livrer...  8-) )
Mathis
 

JuRhu

Membre
26 Juin 2015
1 171
100
41
Merci pour ce retour  :mrgreen:

On imagine bien l'importance du staff dans l'immersion.

Apparemment le voyage commence dès la file d'attente, sa donne envie de tester malgré le débit.
 

Cyril92

Membre
6 Septembre 2010
2 852
17
25
Paris
C'est l'un des week-end de l'année à éviter dans les parcs d'attractions français. Preuve en est au Futuroscope.

348059Capture.png