Les coasters et les études.

Saminator

Membre
19 Novembre 2014
204
16
24
BELGIUM
Bonsoir à tous je suis un peu nouveau donc si vous jugez ce topic hors sujet faites le moi savoir !

En fait je me pose plusieurs questions concernant les études à entreprendre afin de pouvoir se donner une chance de bosser dans ce domaine.
De fait je pense que l'ingénierie  civile (à l'université) n'est pas un mauvais choix ? Qu'est ce que vous en pensez ?
Apres quelles options choisir entre la mécanique, l'aérospatial, la construction, l'architecture ?
Enfin , quelle est la situation réelle sur ce marché au niveau de l'emploi ?
Merci d'avance les amis  :wink:
 

Boub08

Membre
28 Avril 2013
1 565
5
Je t'es trouvé une bonne réponse sur internet:


Bonjour,

Je vais apporter un peu d'eau au moulin à propos du cursus "Ingénieur en Montagnes Russes"... Comme l'a si bien dit Bouigs, l'ENSMR n'existe pas !

En revanche, le domaine des attractions en général offre plusieurs métiers possibles dans les branches de la mécanique (évidemment) et de l'électrotechnique.
En mécanique : ingénieur, technicien-dessinateur, monteur mécanicien, soudeur, grutier, peintre par exemple.
En électrotechnique : ingénieur, automaticien, programmeur, cableur...
Ajoutez également des métiers comme Logisticien (livraison des produits dans le monde entier entre 15 et 20 conteneurs, gare aux pertes !), et Bureau des commandes matières... il y a du boulot.

Le panel de métiers est riche et varié. Concernant l'ingénieur en montagnes russes, il doit être ingénieur avant tout. Evidemment les innovations se font beaucoup dans le domaine mécanique (rollercoaster le plus haut, le plus rapide, assises originales etc.) mais elles sont largement soutenues par des technologies électriques comme les freins magnétiques, ou les moteurs à induction linéaire depuis une quinzaine d'années.

Sachez enfin que les constructeurs de ce genre de machines se trouvent en Suisse (2), Allemagne(3-4), et Hollande (1). D'autres sont en Italie et aux USA, mais ils ne représentent qu'une petite partie de la production mondiale et de l'innovation dans le domaine. Donc autant te dire qu'il faut bien parler anglais et ... allemand !

La France ne possède qu'un seul constructeur, situé à Ambérieu en Bugey près de Lyon, mais qui n'innove que très peu, et dont l'unité de production est plutôt petite. De plus, la France est à des années lumière de ce qui peut se faire en matière d'attractions en Allemagne ou en Espagne. Le pays a plus de 15 ans de retard globalement sur les avancées technologiques de nos autres voisins européens (Parc Astérix et Disneyland sont loin d'être au top). Donc une chose : exhilez-vous !

Quant à moi, je recommande de faire une école d'ingénieur à dominante mécanique (SUPMECA www.supmeca.fr !! Pub !!). Si je peux répondre précisément à ta question, c'est que j'ai effectué un stage-ingénieur de 6 mois chez un constructeur allemand.

Dernier détail : il est assez dur d'intégrer de telles entreprises. Il faut souvent avoir une première expérience solide en calcul et en dimensionnement mécanique. De plus, le secret industriel est omniprésent, les stages sont très difficiles à obtenir.

http://forums.futura-sciences.com/orientation-apres-bac/173105-etudes-vers-montagnes-russes.html

Comme il est dit dans ce message, il n'existe aucune école de formation pour ce genre d'engins. Les places sont chères.
Si tu désires t'orienter vers l'ingénierie, ingénieur en mécanique me semble être une bonne voie. Mais tu aurais sans doute autant de chance en tant qu'électro-technicien, commercial, dessinateur industriel, designer etc... Encore une fois, une entreprise regroupent beaucoup de compétence.

Ne fait pas une focalisation là-dessus. Fait déjà le métier qui te plaît. Si au cours de ton cursus tu as l'occasion d'entrer chez un constructeur (ou même un sous-traitant), fonce.  :wink:
 

Saminator

Membre
19 Novembre 2014
204
16
24
BELGIUM
Merci à tous  :-) !
C'est pas vraiment une fixation mais mais bon si il y a une possibilité comme tu dis effectivement il faut foncer !
Et autant se rapprocher du domaine qu'on aime bien et puis si je fais autre chose tant pis !
:-P
 

Nico

Membre
20 Avril 2006
1 900
0
29
Lille
Le message cité précédemment date de 2007. Il est assez catégorique, c'est certainement un grand fan qui a écrit ça, mais son propos n'est pas tout à fait neutre.

Une société comme Zamperla a vendu pour 93 millions d'€ de manège en 2013, et employait 320 personnes. Mack, c'est une centaine de personnes, Gerstlauer à peine 50... Les italiens ne fabriquent pas de machines qui marquent les fans, mais par contre ils fabriquent des machines qui marquent les parcs (et au final, c'est ce qu'on demande à un constructeur, qu'il vende). Parler italien est donc aussi intéressant que de parler allemand, si le vœux est de faire carrière dans le secteur.