[TR]Allez les Oranges + Walibi World+ bains de foule

yoyo212

Membre
27 Mai 2010
1 627
0
48
Suisse
www.dawaweb.ch
Bon ben je vais pas me triturer les méninges pour vous sortir un TR puisque tout est dit dans celui
de Werner puisque nous avons fait le même parc le même jour.
On a vu personne avec des t-shirt WorldOfCoaster mais celui de Cedar que portait mon ami Dawa
a fait le même effet avec l'OP de la wild mouse qui est vraiment chouette (la WM)et ,sur laquelle on a paumé
notre deuxième casquette sur un coaster.
Il l'avait pas sur la tête, il l'a tenait à la main mais sur un bunny, pfff loin !  Et quand je regarde pour voir ou elle est tombée, je ne la voit pas parmi la dizaine qui jonchent le sol ! Héhé !

Pour notre âge avancé le SLC Vekoma est comment dire, … à l'image du pays d'origine du constructeur.
Alors comme c'est le premier et qu'il se situe en Hollande on s'est dit en sortant de cet engin que
c'est peut être ça qui a fait l'histoire de Vekoma. Si ils l'avaient testé au Stats, ils l'auraient reçu vite en retour, ou brulé à Daytona :-)
Plus sérieusement, il est vraiment dur. Je n'ai pas pu suivre le parcours tant ma tête tapait  dans les harnais.

Le wooden... c'est tjs la même chose, c'est comme les Veko. De l'extérieur ça le fait et une fois dessus on regrette mais le doute que ce soit pas le cas, nous pousse chaque fois a les essayer et parfois, hô miracle, c'est agréable !
Ben celui là pas !!!! et attention, risque de tassement de vertèbre sur les drops !

Bon , après toutes ces tortures qui ne sont que des crédits, venons en au but de notre voyage, le Goliath.
Ha c'est beau le vert et le cadre dans lequel il se trouve et merveilleux.
La gare, wouah splendide ! Mais dedans rien, néant pas de déco, triste :-(  pis la musique péplum, chouette au départ main éprouvant par la répétition de la boucle.
Je penses que par ce procédé, on évite de mettre la sono sur les train. On l'a met dans les têtes :-)

Il est 12h et comme à notre habitude, en premier on ride l'Intamin  au fond, derniers sièges.
On arrive directement à notre embarquement, pas d'attente le train est sur le circuit. J'ai bien dit LE 
train car ca tourne qu'à un seul mais vu l'affluence il y a pas de soucis.
Le train arrive sur les frein et, … c'est quoi cette histoire ? Il se traine lamentablement à une vitesse
de mollasson pour se hisser péniblement sur les roues de transport et entre en gare.

Ho qu'il est beau de mauve, violet vêtu. On passe sur le confort qu'on connait, on s'installe et on ,
attend. Il n'y a qu'un OP !
2, 3 minutes et voilà un gars tranquille avec deux bouteilles d'eau arrive tranquillement, passe l'eau à son collègue et boivent chaqu'un une grande lampé avant de faire la rangée de sièges.
On a bien rit ! Ils ont été deux toutes la journée. 

Controlé, sérré , nous voilà parti .
Tient, c'est plus lent que EGF, Millenium F, ou El-Toro et c'est pourtant du câble ???
On sort de la gare doucement et PAF ! Une grosse secousse désagréable comme une crémaillère.
On entend des couinements et on s'engage sur le lift.
La monté est douce mais toujours un peu lente, comme au temps ou l'EGF avait le câble fatigué   
(avant le remplacement) mais non, à mi-parcours il se met a accélérer et s'est à la bonne vitesse
que l'on fini la montée pour se faire tirer par le poids du train dans la first-drop.
Miam, miam c'est doux, fluide. Ça va vite. On sent l'air chaud de l'été nous effleurer et les essences
du parc se mélanger à nos narines.
La grosse drop ne décolle pas beaucoup mais plonge bien pour reprendre assez de vitesse pour le contour incliné sur la droite qui colle bien au siège. Petite remonté pour un large s-turn plongeant sur  une rive du lac. Une merveille de 360° bien incliné prend un peu la tête, un peu …
Puis remonté bon s-turn pour une plongée sur le lac pour un 360 invers au premier qui prend bien la
tête. S-turn et 3 bunny woop's géniaux avec gros air-time mais le plus beau de ce ride et pour la fin.
Un 360 serré, incliné passé en 2 secondes pour plonger cette fois-ci sur le freins.
Je ne pensait pas qu'un hypercoaster Intamin pouvait prendre pareil virage et je trouve dommage qu'il n'y aie pas le même sur l'EGF ça aurait encore accentuer la bête.


Une fois sur le freins, qu'est ce qu'on voit, pleins de petits jets d'eau entre les freins qui mouillent, .. les roues. Mais le plus inquiétant c'est la dix mètre qui le sépare de la gare. Il grince, il gémit, il vibre, il est coincé je ne sais pas dans quoi car les freins sont ouvert mais le transport sur ces 10 mètre dur une éternité et on a mal pour le train. 

Nous l'avons ridé une dizaine de fois et sur ce coaster la first-row est la meilleur. La possibilité
de presque se coucher sur le train donne un sentiment de toute puissance, de Goliath !

Petit amusement de coaster fan, faire le cirque pour être du dernier train et bénéficier des bonus.
Une fois fermée, compter le nombre de personnes à la first-row qui va déterminer le nombre de  rides restant. Calculer le nombre de personnes restantes à quai pour savoir où se placer. Demander
à l'OP quel sièges il est prêt a bloquer et le tour est joué 4-5 rides assuré.

On monte à quatre dans le dernier wagon et la first-row vient de se fermer, ils sont douze, donc il reste 6 rides. Une fille derrière nous demande à l'OP de bloquer les siéges mais il est pas chaud vu le wagon et lui propose d'aller au centre. Elle refuse car il n'y a personne à quai. On fait un ride et à notre retour quatre personnes sont au portiques du dernier wagon. Zut on va devoir sortir ! Il débloque derrière et vire la fille avec son mec mais par le quai de chargement et les envoies en first-row !
De nouvelles personnes embarquent derrière nous mais notre lap et toujours fermée. L'OP fait alors
monter ceux qui voulait notre sièges sur le wagon du devant inoccupé et on refait un tour.
De retour, de nouveau quatre personnes pour le dernier wagon et on sort.
L'OP indique à mon cheum (restants du Quebec) qu'il faut faire le tour, c'est encore ouvert.
On fait le tour de la gare et on se retrouve en première position sur le deuxième wagon avec un train d'avance sur le couple qui était derrière nous et qui attend seul sur le quai.
On part sans eux. On les embraque au tour suivant et comme à chaque fois, à l'arrivée '' you want another round ? '' yes, on termine sur le last train et on sort du quai en tappant la patte des OP'S.


Je pourrais mettre pleins de photos ici mais elles ressembleraient trop à celles de Werner.
Donc j'ai pensé a une seule et unique photo. Celle du last-train avec le couple de coaster fan qui était derrière nous au premiers rang. Puis deux déplacé eux aussi et nous, qui avons réussi notre kiss
à la dernière reprise, in extrémiste.
7.jpg



Sinon, pour le reste du trip, …

Allez je vous raconte :-)
C'est à l'issue des demie-final que mon copain m'a proposé de monter à Dam vivre la final des CM avec les Oranges et d'en profiter pour faire Walibi et Phatasialand au retour.
La météo devait être bonne, c'est avec un grand optimisme que nous avons pris l'option voiture-tante igloo, stricte minimum  avec GPS.

Une fois rentré de Walibi dans notre camping où nous y avions passé la nuit précédente. Nous nous sommes dit qu'il fallait se reposer pour le dimanche orange qui nous attendait.

Mais le temps ne la pas trop voulut ainsi et nous a déversé une douche hollandaise digne du déluge.
Nous étions dans une foret entourés d'énormes arbres sous un orage d'une puissance innouie.
Deux claquements secs et retentissants dans notre foret nous ont fait nous mettre à l'abri sous une tonnelle (la tante avec). Et on a passé la nuit sous un déluge. Au matin les godasses à Dawa était a dix mètre de la tante.

06.JPG


09.JPG


Il a fallut sécher et partir pour Amsterdam le lendemain...
On y est vite arrivé. On a posé la voiture à 20km, pris le train jusqu'en périphérie et le tram5 jusqu'au centre. On y a mangé, bien profité des charmes de la ville et regarder la fête qui se préparait. (Ils sont fous ces hollandais !!! )
HOL0.JPG



Petit bémol tout de même, les hollandais sont un peu lourds et boivent beaucoup et sous le soleil ils deviennent franchement désagréables, mais bon, on pouvait leur pardonner ce jour là.
Par contre pour une femme comme moi, je ne leur pardonne pas d'avoir mis si peu de toilettes à disposition pour 180'000 personnes aux vessies trop remplies.
Et non plus leur manque d'amabilité pour ma part a essayer de soudoyer un vigile pour accéder aux toilettes d'un hôtel. Bref la tolérance bien connu des hollandais s'arrête  là où l'individualisme commence. 

43.JPG


Pour le match, ça m'intéresse pas trop alors je me suis reposer pendant 117 min plus les pauses en regardant le monde autour de moi vibrer, hurler, pleurer...
Dawa m'a dit qu'il méritaient leur défaite car il avaient étés trop méchant. Moi je me dit qu'il n'y a que la suisse qui à battu l'Espagne donc c'est nous les champions du monde, na !

HOL1.JPG


Comme tout le monde, au alentours de 23h30, sans un mots, nous prenons le chemin du retour …
Et au bout de 20 min on se met a douter. Pas de tram, taxis bondés, on marche, on tourne en rond.
A Amsterdam, si vous ne prenez pas une boussole, sérieusement vous vous paumez et vous tournez en rond. Je le savais et dawa aussi et finalement après avoir marché 2h un taxi nous a ramener à notre voiture car bien sur, à cette heure il n'y avait plus de trains...53Euro m.... 

De plus lors de cette marche Dawa à trébucher sur une cannette vide et sa sandale est tombée dans l'Amstel. De râge, il a balançé l'autre à la flotte et s'est retrouvé pieds nus dans une ville jonchées de bouteilles brisées, … bravo !

On avait plus que 35km d'essence pour rallier le camping qui se trouvait à 25km mais Dawa avait
effacé ce point du GPS.
On arrive plus ou moins à se repérer et le GPS nous l'indique enfin, à 10km. On s'arrette pour faire le plein mais on peut pas payer avec l'EuroCard MasterCard sponsors officiel de la coupe du monde  !
On reviendra le lendemain se dit-on et on rentre au camping vers 2h00. Le sol est mouillé il a plus . Arrivé à notre tante, tout est humide et il se remet à pleuvoir. Mon compagnon craque et décide de rentrer le lendemain directement en Suisse.

Le lundi matin, il fait beau au lever, les oiseaux chantent. Il est 8h15 et un couple d'allemands jouent au foot en se faisant des passes en cloche. Le ballon rebondissant, retentit très fort dans la forêt. Dawa se lève, sort de la tante, les observe et applaudi à tout va et leur crie 'Danke !'.
Ils rentrent dans leur tantes sans un mot et je fait mine de dormir …

Il ne se recouche pas et m'annonce qu'il veut partir au plus vite... mais bien sur !
10h30 la voiture est chargée à la va vite et on quitte le camping avec 15km d'autonomie.
On met le GPS pour retrouver la station essence qui prend pas les cartes la nuit mais
il ne trouve aucuns satellites normal, c'est couvert. Il pleut et le GPS délire. Il nous amène faire le plein d'essence au milieu d'un chic quartier résidentiel :-)
Une voiture envoyé par la providence passait par là et a pu nous indiquer le chemin le plus court pour le ravitaillement qui a pu s'effectuer avec 7km restant …

Le plein fait, on entre sur l'autoroute sous des trompes d'eau, le déluge se poursuit, nous poursuit !
Deux flaques gigantesques nous font partir en aquaplaning. Là c'est trop. Le GPS est mort , on est mort, fatigués, on abandonne et décidons de trouver un hôtel mais le GPS n'était pas tout à fait de cet avis et on a tourné encore un moment avant enfin de pouvoir un lit sec. ON a dormi tout l'après-midi, la nuit et on est rentré parti sur le coup des 5h30 pour 1000km en pleine forme.
Et on est arrivé chez nous sans encombre à 15h30.

17.JPG




Pas de Phantasialand pour cette fois-ci mais je pense que ce qui nous attend dans 32 jours comblera ce vide … 

Et si vous voulez voir plus de tofs, allez sur notre site ou lisez le TR de Werner :-) 

               


   



 
             

 

   
 

Val515

Membre
3 Septembre 2006
2 855
0
27
Val D'oise (95)
Merci pour ce TR !  :mrgreen:
Aah, que j'aime ce pays ! C'est beau, y'a du bon coaster (Goliath), de la bonne ambiance, et d'excellents joueurs de foot sous cette jolie couleur orange !

J'ai vu les photos sur votre site, et tout ca devait être vraiment sympa à vivre (sauf la nuit dans la tente ?  :-P) !  :mrgreen:

Une fois sur le freins, qu'est ce qu'on voit, pleins de petits jets d'eau entre les freins qui mouillent, .. les roues. Mais le plus inquiétant c'est la dix mètre qui le sépare de la gare. Il grince, il gémit, il vibre, il est coincé je ne sais pas dans quoi car les freins sont ouvert mais le transport sur ces 10 mètre dur une éternité et on a mal pour le train
Ah, étrange comme problème ! C'est probablement dû au sur-chauffage des roues à cause du temps très chaud et de l'intensité du ride ...