[TR] Florida || Busch Gardens Tampa

KingRCT3

Membre
7 Juin 2005
9 066
38
28
Ladies and gentlemen, boys and girls.
Your attention, please.



        Du 30 Juillet au 12 Août, je n'étais plus actif sur le forum... Et pour cause... Et pour cause que j'étais en plein trip familial en Floride !  :-P
De programmé dès le départ ; un hôtel fixe à Orlando (près du Florida Mall) et une belle brochette de parc à disposition. Le reste, c'était de l'impro.
        Vu que c'était un trip familial, et même si c'était clairement orienté parcs, il a fallu convaincre certains qu'on allait pas passer des vacances reposantes au bord de la piscine...

Mais commençons par le début.


1. Le voyage
Samedi 30 Juillet 2011 / Dimanche 31 Juillet 2011


Ok, c'est peut-être pas le chapitre le plus passionnant, ni celui que vous attendez le plus... Mais j'aime bien.  :evil:


Notre avion. Voilà voilà.


Cliquez pour agrandir et avoir une POV de dedans l'avion©!

Au passage, ça nous donne un aperçu des protagonistes ; Le mec à lunettes tout à gauche, c'est mon père. Les cheveux qui dépassent du siège d'à côté, c'est ma mère. Et la tête bizarre avec une grosse oreille, c'est mon frère. Mais il est normal en vrai, hein. (Quoique.)


Pif paf pouf, on est au milieu de l'Atlantique. Direction : Orlando.


-- En plein vol --

*Ding Dung* Il est minuit, c'est mon anniversaire, j'ai 18 ans, j'suis majeur ! \o/

-- Arrivé aux Etats-Unis --

*Ding Dung* Euh, il est 23 heures, j'ai plus 18 ans... :-(

*Ding Dung* Il est re-minuit, j'ai re-18 ans, mais j'suis pas re-majeur parce que c'est 21 ans là-bas...  :x



Bref.


Et re-pif paf pouf, en deux scroll de souris (mais pas encore Mickey) nous voilà à l'hôtel. Quality Inn and Suites, Orange Blossom Trail, FL.

On arrive donc vers 3 heures (du soir) à l'hôtel, et on se couche vite, car 'demain' on attaque le premier parc. On commence doucement et simplement avec le Magic Kingdom, parfait pour une journée d'anniversaire !

Mais on verra ça au prochain chapitre... Chapitre que j'écrirais peut-être demain. Mais pour les choses encore plus intéressantes, il va falloir attendre un peu plus, parce que je repars en camping dimanche, et ne rentre qu'une semaine après...

Stay tuned!  :mrgreen:
 

lanji

Membre
28 Août 2010
146
0
Paris, France
Il risque d'être fortement intéressant ton TR. Bien écrit et une présentation soignée. J'attends la suite avec impatience.
(Tu as eu de la chance avec AF de pas avoir une merde volante)
 

KingRCT3

Membre
7 Juin 2005
9 066
38
28
2. Journée anniversaire au Magic Kingdom
Dimanche 31 Juillet 2011


Pour attaquer en douceur avec tous ces parcs, nous avions choisi de prendre la direction de Walt Disney World, et de commencer avec le plus classique ; le Magic Kingdom. C'est donc sous une chaleur de plomb que nous prenons la voiture, direction le plus grand des resorts du coin.

Et quand je dis que c'est grand, c'est grand.


Ne croyez pas que vous êtes arrivés une fois que vous avez passé l'entrée du resort. Surtout pour le MK, qui est le plus éloigné des parcs Disney. Il vous faut encore une bonne dizaine de minutes de voiture...


Un tram...


Et un monorail.

Après quoi, on arrive enfin à l'entrée du parc, toujours sous une chaleur écrasante.


Plus modeste que chez nous, elle est quand même vachement classe.

C'est sur qu'aujourd'hui on ne sera pas totalement dépaysé. Ca fait bizarre de faire des milliers de kilomètres, d'aller dans un parc qui se veut ultra thématisé, pour finalement avoir l'impression d'être à la maison.  :evil:


Le château est tout de même différent. Le seul bémol c'est qu'il n'a pas d'intérieur (juste un tunnel et une boutique).

Arrivé au bout de Main Street, on tourne à droite, direction Tomorrowland.

On survol le quartier, pour atteindre ce gros machin blanc.  :-P


La première attraction du trip sera donc un coaster : Space Mountain. Et l'original, s'il vous plaît.

La file d'attente a été refaite récemment, et est devenue interactive. Ce qui fait qu'il y a un long couloir avec des bornes de jeu, surmontées d'écrans. M'enfin on a pas pu tester tout ça, car il n'y avait pas d'attente à ce niveau là...
On arrive donc directement aux deux stations, Alpha et Omega. Ce Space comporte deux parcours distincts, même s’ils sont pratiquement en mode miroir. On aura testé l'Alpha.
La station m'a un peu déçu, elle n'a rien de spéciale et est assez basse de plafond...
Mais le coaster en lui même est assez sympa. Un peu secouant, mais les effets d'étoiles sont bien faits et quelques effets sonores augmentent la sensation de vitesse.


Et surtout c'était mon tout premier Space Mountain !  :mrgreen:


Une fois sorti, on flane un peu dans le land. On fera un tour de People Mover pour survoler la zone tranquillement. (En photo par contre, c'est Astro Orbiter.)

On enchaîne avec un Buzz Lightyear, alias la même chose que chez nous, mais avec les pistolets fixes. Rien a signaler de particulier, si ce n'est que grâce à un petit arrêt, ma mère à réussi le score incroyable de... 999 999:-D
Elle disait avoir visé la même cible, et que son score montait de 100 000 en 100 000..  :? Du coup elle a fait la moitié de parcours sans pouvoir augmenter ses points. Et elle s'est vu attribuer un badge de Galactic Hero !  :-P

C'est là qu'on a découvert l'existence de ces badges. Il en existe trois/quatre différents. Et ça tombe bien, il y en a un pour les anniversaires, et justement, aujourd'hui c'est le mien ! :-)
Du coup, tous les Cast Members qui le voient te souhaitent un happy birthday, voir un happy birthday Arthur (c’est personnalisable), et c'est vraiment très sympa.  :mrgreen:

Toujours dans le même land, il y a Stitch’s Great Escape. C’est un spectacle avec des sons spatialisés et quelques animatronics (donc deux bras robotisés sympa). J’ai trouvé ça amusant, à faire une fois quoi. Dommage que ça ne soit plus la version avec l’Alien, ça avait l’air plus rigolo, car ouais, y’a un gros potentiel pour jouer avec l’appréhension !


En sortant du show, on a justement croisé Stitch, dansant sur du Cascada ! Il y avait une scène avec un DJ. Au passage, le son était excellent. :mrgreen:


Au final, Tomorrowland est une très belle zone, pas kitch du tout comme on peut l’imaginer, juste un peu étroite. D’ailleurs j'ai trouvé que tout le parc l'était légèrement au niveau des allées.


On repart ensuite vers Fantasyland, en ayant l’occasion de recroiser le château qu’il est blanc qu’il est beau.


Le devant.


Le derrière.


Me voilà entrain d’essayer de retirer l’épée. :-P


Voilà donc le land, avec à gauche un truc qu’on a pas chez nous : Philarmagic.

Je n’avais entendu que des avis positifs sur ce show, sans trop savoir à quoi m’attendre réellement. Au final c’est un ciné 4D bien sympa, avec un Donald qui visite quelques grands classiques Disney.

On profite du passage dans le coin pour jeter un œil aux travaux d’agrandissement de la zone :


Ca s’annonce sympa ! Mais malgré les panneaux explicatifs, on n’en apprend pas plus.

Autrement dans Fantasyland, il y a It’s a Small World, même s’il est caché. Et ouais, la façade qu’on connaît si bien est en effet dans un bâtiment, à demi enterrée… Mais le pire reste à venir : les scènes sont toutes séparées par un mur, et surtout, elles paraissent bien vides ! Ajouter à cela que la musique n’était vraiment pas forte, ça en fait presque un parcours tristounet…

Bon, on continu quand même le tour du parc, hein ! On ne se laisse pas démonter. :-D Changement de zone, bienvenue à Frontierland. A noté que par rapport à chez nous, Frontierland et Adventureland sont inversées.

Directement sur la droite, il y a Haunted Mansion. La maison, bien que reculée, est très jolie. La nouvelle file d’attente interactive est rigolote, surtout les livres qu’il faut repousser. Mais comme à Space, on en profite même pas comme y’a personne... Et comme à Space aussi, la station m’a déçue. Basse de plafond, sans grand intérêt… Non vraiment, notre Grand Staircase pète bien plus ! Par contre ensuite, la version américaine l’emporte : de nombreux effets inédits, tout marche correctement, etc.

Et j’ai même réussi à apparaître sur la vitre de la ballroom (où il y a les fantômes qui dansent) en utilisant la lumière de mon portable. :-D (Mais pas longtemps pour ne pas gâcher le ride des autres, bien sur. :mrgreen:)

On ressort, et là se profile à l’horizon quelque chose d’inédit : Splash Mountain ! Je me rends compte que je n’ai pas de photo de la montagne… C’est dommage, c’est vraiment magnifique et parfaitement intégré. Enfin c’est dommage pour vous, hein. :evil: :evil:


On aura fait 45 minutes de queue pour en arriver là, la plus longue file de la journée. (Sinon le reste ne dépassait pas 10 minutes.)

Mais ça en valait bien la peine ! C’est vraiment une attraction géniale, pas un bête flume de rien du tout. Vraiment s’il y a une attraction de ce parc que j’importerais, ça serait elle.

A côté y’a Big Thunder Mountain Railroad, dont on avait pris soin de prendre des FastPass auparavant (non, aux bornes bien sûr !). C’est la même chose qu’en France, sauf pour les deux tunnels et le splash, qui est remplacé lui par une section trick-track. Voila voila.

Dans la zone il y a aussi Country Bear Jamboree, un show d’animatronics assez vieux. Et ça se ressent. C’est pas forcement terrible, puis vachement, mais vraiment pompé sur le Niglo Show ! :-D

Non, pour les animatronics (et un coup de patriotisme aussi), il y a The Hall of Presidents. La c’est bien fait, même si après l’intérêt de l’attraction reste un mystère pour nous, non américains.

En continuant le tour du parc, on arrive sur Adventureland. On fait Jungle Cruise, sympa sans être incroyable, puis exactement pareil qu’en Californie. Il y a à coté les tapis d’Aladin, les mêmes qu’au studios mais mieux intégrés. On a parcouru l’arbre des Robinsons aussi. Mais dans la zone, il y a surtout Pirates of the Carribbean.

Dans cette version, il n’y a qu’une seule chute. Mais il y a Sparrow et compagnie. Les nouveaux ajouts sont bien faits et ne dénaturent pas l’esprit original, donc ça va. Et puis les faux ciels sont toujours magnifiques ! En revanche, on ne ride pas le lift... Donc à la sortie, il faut remonter… par un escalator. Ca à pas l’air autant foiré qu’a Gardaland, mais quand même quoi !

On a donc maintenant fini le tour du parc, mais on ne par pas pour autant. On avait pris un Fast Pass pour le dark ride Winnie, donc on y go ! Ici également la queue à été refaite ; au programme, des jeux en bois pour les gosses et des écrans tactiles ou on joue avec le miel qui coule le long du mur.
Après l’attraction est bien sympa aussi, d’un niveau au dessus de Blanche Neige je pense.


C’est ainsi que la nuit tombe sur le Magic Kingdom.


Le château illuminé. [/légende utile]

Au programme du soir : La Main Street Electrical Parade, des projections sur le Château, et Wishes.

La MSE Parade est très jolie, dommage qu’elle aie disparue à Paris, même si j’avais eu la chance d’y assister. Et puis j’adore la musique ! -->


Avec bien sur, la touche patriotique en plus ! :-D

S’en sont donc suivie les projections sur le château. Si vous connaissez la Fête des Lumières à Lyon, ben c’est le même principe. Et c’est magnifique ! Le château est éclairé de toutes parts, même sur les côtés. L’effet de décollage de la tour par exemple est incroyable (elle se transforme en fusée que Buzz fait décoller avec son célèbre : To infinity, and beyond!)

Et puis pour clore cette journée d’anniversaire, quoi de mieux qu’un feu d’artifice ? Et bien voilà Wishes. Je n’ai jamais vu la version française, mais j’ai bien aimé celle là. Les fusées (pardon, les bombes) sont originales et bien synchros.
Il leur a fallut trois essais pour réussir un cœur : Le premier était à l’envers, le deuxième totalement foiré, mais le troisième parfait ! Youpi !

Enfin, la journée s’est réellement terminée en mangeant dans Tomorrowland, dans un resto avec cet animatronic chantant :


Et voilà ! De quoi conclure en douceur une première journée réussi. C’était pas le parc que j’attendais le plus, mais ça a été une très belle journée tout de même.

On se dit au revoir, et vite au lit, car demain on enchaîne avec un autre parc, où on va beaucoup *parle la bouche pleine* sh’amuser !

Stay tuned!  :mrgreen:
 

flex

Membre
30 Janvier 2008
7 044
8
36
Essonne
Bon TR, bien écrit, ça donnerait presque envie d'y retourner ... presque  :evil:

Sinon le système de badge est effectivement assez sympa, quand je suis allé à Disneyland en Californie on a eu un badge de "first timers".
 

Onslaught_bis

Membre
15 Janvier 2010
1 138
0
Merci pour ce TR, ma foi ca m'a l'air pas mal ce resort. C'est quoi en gros la durée d'un tour dans Splash Mountain ?
 

KingRCT3

Membre
7 Juin 2005
9 066
38
28
flex a dit:
Sinon le système de badge est effectivement assez sympa, quand je suis allé à Disneyland en Californie on a eu un badge de "first timers".
Oui on a pris ce badge aussi.  :-) Sinon de mémoire y'avait un badge "Celebration" (le théme du moment) et un autre "Dream Come True" ou un truc du genre.

Minijul a dit:
On attend la suite donc.
Et le meilleur reste à venir !  :-P

Onslaught_bis a dit:
C'est quoi en gros la durée d'un tour dans Splash Mountain ?
Ca dure une bonne dizaine de minute, avec 3/4 chutes en tout. Le début est à l'extérieur puis la plus grande partie du parcours est couverte, ce qui fait que c'est superbement thématisé tout du long.  :mrgreen:


Avant le prochaine update, je mets la petite vidéo de Stitch qui se dandine :

Stitch danse sur du Cascada (Walt Disney World)
 

KingRCT3

Membre
7 Juin 2005
9 066
38
28
3. Mieux que six drapeaux, Sea World
Lundi 1 Août 2011


Derrière ce titre à la Trips&Pics, se cache donc le deuxième parc du trip : Sea World Orlando. Quand mes parents l’avaient visité il y a une vingtaine d’année, ce n’était qu’un parc animalier aquatique. Mais aujourd’hui, quelques machines sympathiques ont été rajoutées..
Pour notre plus grand bonheur !

Et d’ailleurs, dès l’entrée le ton est donné. La première chose que l’on voit, c’est…


Le splash de Manta ! On arrive normalement de face, vers la droite de la photo quoi.

Le bougre nous aura fait un peu peur à tourner à vide le matin.. Mais de toutes façons, moi j’ai besoin de me chauffer d’abord. Je n’arrive pas à monter sur des gros coasters à froid. (Et puis mon plus gros coaster jusque là c’était Vampire, alors…)

Donc tout d’abord direction Journey to Atlantis. Et au final c’était un bon plan car on a eu 10 minutes de queue, alors que plus tard dans la journée ça montait à 50, voir 90 minutes.
Et puis c’est même une bonne attraction !
Petit piqûre de rappel ; Journey to Atlantis, c’est un water coaster Mack, avec une première partie dark-ride, et deux grandes descentes (dont une un peu coaster). C’est du Mack, donc ça ne mouille pas… dans les grandes descentes. :evil: Oui parce que là, il y a à un moment une toute petite descente de rien du tout, mais le splash fait que tout le bateau se retrouve vraiment bien arrosé ! (Et puis j’aime ce passage, avec la voix qui nous dit qu’on ne pourra pas s’échapper si facilement, et le deuxième lift qui nous ramène à l’intérieur...)
Mention spéciale au premier lift et son laser aussi. Très déroutant et joli. :wink:

Mais bon. C’est pas non plus que pour ça que nous sommes à Sea World… C’est aussi pour… les spectacles. :evil: (Ah ? Vous pensiez à Manta et Kraken ? :-D)

Enfin je vais pas m’y étaler, mais parlons un peu des spectacles quand même.


Le premier qu’on a fait, c’est One Ocean, le spectacle avec le célèbre orque Shamu.


Même si c’est très sympa, ce n’est pas le meilleur des shows.

J’ai personnellement préféré le show des dauphins, plus énergique et joyeux, et le show des morses, vraiment rigolo. On avait vraiment l’impression de faire face à des acteurs, alors qu’en fait, un morse, c’est con. :lol:
Et puis avant ce show, il y avait un clown-pirate qu’était excellent ! Bonnes blagues visuelles, les pauvres qui rentraient dans l’arène ne comprenaient pas toujours ce qui leur arrivait. :-D

Bon voilà, on a fait les shows, donc maintenant je suis chaud ! Direction Manta !


Cette fois on y est !

Et je tiens à préciser une chose importante… C’est mon premier flying, et surtout premier B&M !

La file d’attente propose plusieurs aquariums avec différentes raies. Et c’est beau ! Mais on arrive vite à la gare, et l’appréhension se fait ressentir. Surtout qu’ils nous foutent un gros bruit bien stressant dès qu’un train se met en position flying. :-D
Mais une fois à l’intérieur, on se sent bien installé. On est dans le 3ème wagon.


Je n’ai pas trouvé le lift terrifiant malgré le vide, car il est assez raide, de façon à ce qu’on soit presque assis.


La première descente, toute douce, repasse au dessus des allées. L’interaction est géniale !


C’est aussi ici que la photo est prise.

Et là… Et là… Le train remonte plus fortement, puis on se voit plaquer contre le dossier du siège, avant d’effectuer un plongeon la tête la première vers le sol. Ouais, le pretzel loop est énorme !


Dès ce moment là on est plaqué contre le dossier, comme un airtime. Et ça c’est magnifique !





La suite du parcours passe tout en douceur, les corkscrews sont parfaitement fluides... C’est que du bonheur !


Vient finalement la zone splash. De l’intérieur y’a de quoi être mouillé, si on se met à droite dans le train. Dernier corkscrew et retour en gare, après 40 secondes de vol..


Verdict ?

Je crois que c’est simple..:


Manta est énorme ! Quel beau premier B&M en plus !

Le parc n’est cependant pas bouclé, il reste un autre gros toutou, un peu plus intimidant lui…


Le floorless B&M Kraken !


Kraken on le voit surtout de la route, ou du Shamu Stadium. Une fois devant, on aperçoit qu’un petit bout. Mais assez pour qu’il soit fort intimidant.

Mais pas question de le louper, alors on fonce !

Le lift est long… Long… Long… C’est dire si on monte haut… Haut… Haut… :-D Une fois à 40m on voit le parcours qui se profile. Et on y fonce ! Et c’est encore une fois énorme. Plus puissant que Manta, tout passe quand même à merveille. Pas grand-chose à dire sur le looping, mais par contre le Dive Loop est une tuerie. Le flottement du sommet jusqu’en bas est incroyable, le zero-g-roll (mon premier !) est aussi un pur bonheur. Vient ensuite le cobra roll, bien puissant mais plus classique déjà, puis les freins de mi-parcours. Mais on replonge directement pour un deuxième looping à moitié enterré, un tunnel et le dernier corkscrew qui passe bien vite.

Résultat pour mon premier floorless B&M ?


Avec de gauche à droite : Mon frère, moi-même et mon père.

Donc voilà, Kraken est aussi un must. Même si Manta reste toujours plus original. :wink:

La journée est déjà bien entamée, on a quasiment tout fait. Tout ? Non, il manque un dernier credit… Shamu Express ! Donc histoire d’avoir tout ridé, je décide d’y aller avec ma mère. Shamu Express est un Zierer Force Three, au passage. Et après deux B&M, qu’est-ce que ça vibre ! C’est violent comme pas possible ce truc… Les assises sont horribles, ça fait mal au dos… Enfin bref, à oublier. En plus les opés étaient d’une lenteur pas possible.

Avant de quitter le parc, on décide de refaire un petit Manta. Et bizarrement là aussi les opés étaient devenu plus lent, leur technique avait changé : On n’attend plus au niveau des portillons, mais à l’entrée de la (les) gare(s)… Mouais. Et puis on est placé en plus.  :x Donc on se retrouve cette fois plus vers l’arrière du train.
Et j’aime un peu moins à l’arrière à vrai dire.


Déjà, l’inclinaison de la drop passe un peu trop vite.

Le pretzel est aussi plus puissant, mais ça ce n’est pas forcement un défaut. :evil:
Mais comble du comble, j’ai ressenti quelques vibrations ! Rien de super insupportable, mais je préfère quand même quand la raie est incroyablement douce !  :-P

Donc Manta, c’est à l’avant ! Mais attention, ça reste tout de même mon coaster N°1, c’est vraiment une expérience à vivre, différente des coasters classiques.

D’ailleurs voilà une petite vidéo (de qualité pourrie) de la bête en action :

Manta

Et bien voilà, ainsi s’achève cette journée à Sea World. Là je n’ai pas décrit en détails tous les spectacles et les animaux qu’on peut croiser, mais la journée est facilement vite remplie. En plus, le parc est très agréable pour se promener, les allées sont larges et propres, et ça change un peu de Disney.

A demain pour… Pour rien du tout, demain c’est journée repos, et piscine !

Donc je vous fais directement le prochain chapitre, très court.


4. Piscine et coup de Soleil
Mardi 2 Août 2011



Voilà donc le programme d’aujourd’hui, piscine et repos.

Par contre on n’a pas pensé à la crème solaire… Erreur ! Ca m’a valut un gros méchant coup de Soleil pour les trois jours suivants. :x

Voilà pour la leçon du jour, et à demain pour partir à l’aventure dans des îles…

Stay tuned!  :mrgreen:
 
5 Juillet 2011
1 139
2
26
Nancy
Je bave devant tous les trips de Floride et le tiens n'échappe pas à la règle  :evil:
Manta a l'air d'être énorme.  :rire:

Excellent trip  :wink: j'ai vraiment envie d'être à ta place  :evil:
 

tdqiller33

Membre
15 Février 2010
909
0
39
Bordeaux
Merci pour ce TR. Ca rappelle des souvenirs qui ont pratiquement un an...  :cry:
Les photos sont sympas, et les avis sur les coasters assez détaillés. Dommage que tu ne t'attardes pas plus sur le reste du parc, qui est à mon gout aussi bon qu'un tour de Manta.
 

KingRCT3

Membre
7 Juin 2005
9 066
38
28
Luka17 a dit:
De très belles photos, par contre, tes avis son un peu trop court...

C'est vrai que je survole un peu parfois. Si il y a des points que tu veux que je développe, n'hésite pas.  :mrgreen:


tdqiller33 a dit:
Dommage que tu ne t'attardes pas plus sur le reste du parc, qui est à mon gout aussi bon qu'un tour de Manta.

Oui en effet, le parc dans son ensemble permet vraiment une bonne journée ; mais à part les coasters, c'est les spectacles et les animaux. Et comme on est sur CoastersWorld, je me suis dit que ça serait moins intéressant ici. Même si en vrai on a passé pas mal de temps avec toutes les bestioles.  :wink:
 
2 Décembre 2010
1 624
0
25
Lorgues - 83
KingRCT3 a dit:
Oui en effet, le parc dans son ensemble permet vraiment une bonne journée ; mais à part les coasters, c'est les spectacles et les animaux. Et comme on est sur CoastersWorld, je me suis dit que ça serait moins intéressant ici. Même si en vrai on a passé pas mal de temps avec toutes les bestioles.  :wink:

C'est pas parce qu'on est sur un Forum dédié aux coasters que l'on ne peut pas parler du parc qu'il y a tout autour de ces coasters, regarde le TR qu'a fait ThrillRider, il a fait un TR sur l'ile où il vie, ce qui n'as aucun rapport avec les coaster, mais, ca nous intéresse quand meme!  :wink:
 

KingRCT3

Membre
7 Juin 2005
9 066
38
28
Oui tu as raison.  :wink:

Du coup je vais revenir sur Sea World... Mais plus tard, et vous verrez pourquoi.
Le prochain update arrivera normalement dans la journée.  :mrgreen:
 

KingRCT3

Membre
7 Juin 2005
9 066
38
28
5. Un petit parc régional : Islands Of Adventure
Mercredi 3 Août 2011


Quatrième journée du trip, et déjà troisième parc. Et quel parc les amis, quel parc… :roll:


Ce logo, ce phare, ces rails verts… Je suis sûr que ça en a déjà fait rêver plus d’un. Dont moi, c’est sur !

Vous l’aurez donc compris, aujourd’hui nous avons pris la direction d’Universal Studios Resort, avec comme but Islands Of Adventure. Comme le reste des parcs, ça n’est pas à plus de 20 minutes en voiture de l’hôtel. M’enfin néanmoins, c’est assez mal indiqué et du coup on s’était gouré et on a fait un gros détour.. Bref, finalement nous voilà sur place.

Une fois les billets achetés, grand moment d’émotion pour moi lors du passage des portillons. S’il y avait un parc que je tenais absolument à faire dans le coin, c’était bien lui. Alors que mes parents par exemple, ne connaissaient pas du tout.
Maintenant, mes attentes étaient basées sur des avis d’autrui, alors voyons par nous-même si le parc tient ses promesses…

La zone d’entrée s’appelle Port of Entry. Elle est très joliment décorée, par exemple avec le magasin thématisé Noël (une boutique avec beaucoup de verdure, des guirlandes et tout). Cette zone est assez petite, c’est une mini Main Street si on veut. Donc après avoir passé les magasins, on arrive face au lac central, le lac autour duquel tout le parc est construit. Il faut alors faire un choix de direction : droite ou gauche.
Moi j’avais déjà fais mon choix depuis longtemps : On commencera absolument par Spiderman. On tourne donc à gauche, vers la première des zones : la zone Marvel.

Alors oui, pour y aller on passe sous un gros méchant tout vert qui doit sûrement vous intéresser, mais on y reviendra. D’abord c’est l’homme araignée.

Pour ceux qui ne connaissent pas, Spiderman c’est un dark-ride. UN dark-ride ?! Non, LE dark-ride.
L’entrée n’est pas des plus imposantes et se fond assez dans le décor de la zone (oups, pas de photos), mais c’est pas pour autant que l’attraction n’est pas populaire. Y aller dès le matin nous aura permis de ne faire que 10 minutes de queue, contre plus de 50 en journée.
La file d’attente est sympa, mais pas extraordinaire non plus. On passe dans les bureaux du Daily Bugle (le journal dans Spiderman), puis on arrive dans une grande pièce avec un écran géant. Il nous montre les méchants, en train de nous parler… méchamment. Comme des méchants. Enfin soit, on ne se défile pas, on avance et on pique des lunettes 3D. Oui, Spiderman, c’est un mix entre dark-ride, simulateur, et écrans 3D. Rien que ça.
Je ne vais pas vous décrire tout le ride, mais je pense qu’on peut dire qu’il tient ses promesses ! Les décors réels sont à tomber, les écrans sont gigantesques, l’effet de profondeur est extra, les mouvements ne sont pas gerbatifs… Et le mieux, c’est que si on ne cherche pas à trop lever la tête ou quoique ce soit, et bien on ne voit rien comme élément technique ; l’immersion est grandiose. Bref, on en ressort plus que conquis.
Je disais tout à l’heure que dès l’entrée dans la zone, on passait sous une bête verte…


Ce n’est ni plus ni moins que Hulk !

Il n’y a que 10 minutes d’attente. Et même si je ne suis pas chaud, on décide d’y aller. Un Hulk, ça ne se refuse pas. Surtout que c’est mon premier sit-down B&M mais par-dessus tout mon premier launch coaster !

La file est joliment thématisé, et puis le grondement du train qui passe autour du bâtiment donne des frissons. :evil:
Nous voilà -trop rapidement- à l’embarquement. Ah oui, je ne l’avais pas précisé avec Kraken, mais les sièges B&M sont vraiment confortables. C’est vrai que le harnais est gros, mais du coup on est si bien maintenu que tout peut nous arriver qu’on n’aura même pas peur ! D’ailleurs à ce moment là je ne stress pas.. Et ça me stress. :-D

Le train démarre, petit virage à gauche et on entame la montée. Tout doucement. Vu que j’avais déjà regardé plein de vidéos de ce coaster, je savais exactement quand il allait partir donc.. wooooooooooosh ! On se retrouve soudainement plaqué au siège, et en un éclair on entame le zéro-g roll suivit de la descente. Et pendant toute cette partie, on flotte dans le siège. C’est absolument incroyable, surtout qu’avec le launch on n’a pas eu le temps de se rendre compte de la hauteur.


La first-drop, avec dans le filet pleins d’objets divers (et d’été, vu qu’il y avait des lunettes de Soleil.. :roll:).


En bas de la première descente il y a un petit splash. Ca fait joli de l’extérieur, mais évidement on ne se prend rien à l’intérieur.


On enchaîne avec le cobra-roll, haut et puissant.


Puis vient le looping, à la sortie duquel on plonge sous l’allée, dans un tunnel rempli de brume.
 
Un petit zoom pour voir que, quand même, Hulk c’est une grosse bébête.

Après le tunnel, on arrive sur une spirale, celle autour de la file. D’abord passée lentement, en hauteur, on reprend vite de la vitesse et la deuxième partie nous colle bien dans le siège. Le corkscrew nous replonge ensuite au niveau du sol, pour entamer le deuxième looping. Ensuite une petite partie twistyyy, dont un changement de direction qui procure un flottement sympathique, puis c’est les freins de mi-parcours. Pour finir, un dernier corkscrew et une hélice, puis voilà les freins finaux.

Hulk est donc une très bonne machine. Le layout n’est pas qu’un enchaînement d’inversions, même s’il y en a tout de même 7 en tout. Mais surtout ce qui fait sa force, c’est le départ propulsé ! Le fait de se retrouver directement dans l’action, sans passer par une montée, est bien sensationnel.

On sort ensuite de la zone Marvel pour arriver à Toon Lagoon.


La déco est toujours au top. J’avais un peu peur avant de venir que les zones «cartoonisées» d’IOA passent mal, mais en fait non.


C’est vraiment sympa tout ça, mais en fait on n’a pas trop le temps de s’attarder dans la zone… On y reviendra, bien sûr, mais pour le moment on a un autre objectif.

On marche vite vers le fond du parc, en traversant également la zone Jurassic Park, pour atteindre un autre gros dark ride… Je fais bien sûr allusion au sorcier à lunettes !

Malheureusement, on n’arrive pas par l’entrée principale du land Harry Potter, mais par le côté. Il aurait fallut faire le tour du parc dans l’autre sens.


Ca n’empêche pas d’admirer la théma : sans faille.


Voilà surtout pourquoi on s’est précipités vers ce land. Je ne voulais absolument pas louper l’attraction Harry Potter (and the Forbidden Journey, parce qu’un nom avec seulement deux mots, à IOA ça n’existe quasiment pas ! :-D)

Le panneau indique 100 minutes de queue… Aïe. Mais quand même ! Je ne veux pas la louper, alors on y va !

Il y a des casiers, obligatoires, à l’entrée. Il fait sombre, y’a du monde, et tout le monde ne comprends pas trop pourquoi il en faut absolument. Même mon père qui me dit qu’au pire, on mettra nos sacs à nos pieds. Comment lui dire… Euh… «Y’a pas de pieds.» :lol:

Bref, après un cafouillage avec les casiers, on entre dans la file. On voit le monde qu’il y a devant nous… Ca en fait un paquet. Mais premier constat : Ca avance vite, on est pratiquement constamment en mouvement ! Impossible qu’on fasse plus d’une heure de queue avec ça ! Et pourtant…
La queue extérieure est longue, les zig-zags n’en finissent plus. Mais il y a tellement de monde que le parc a dû rajouter des bouts de file, pour encore l’agrandir ! Ce qui fait qu’à un moment, on empiète un peu sur le land Jurassic Park, et la file devient délimitée par des barrières de style chantier. (Heureusement camouflées avec du truc vert, ça qui fait que ça ne jure pas). Mais encore plus ! La file en vient à sortir de la délimitation même du parc, et on est carrément trimballés dans les backstages ! :-D Alors là pour le coup on le voit le gros bâtiment blanc du ride, vu qu’on peut même s’y appuyer. Dommage que je n’ai pas de photo (tous les sacs sont au casier), c’était vraiment un truc de fou.
Ensuite on revient dans la queue normale. Mais ce n’est toujours pas fini, il nous reste toute la serre à parcourir (deuxième moitié de la file extérieure normale). Mais déjà ici ça redevient décoré. Mention spéciale aux hauts parleurs dans les pots de fleurs, vraiment intelligent. :-p
Finalement on entre dans le château. A partir de là ça devient incroyable…

Spoiler !_____________________________________________________

Pour ceux qui ne veulent pas gâcher la surprise, jumpez jusqu’à la prochaine ligne rouge.

Donc on entre dans le château. On commence par voir les statues des fondateurs de Poudlard, puis on voit les sabliers des maisons, puis l’entrée du bureau de Dumbledore (avec l’aigle doré). C’est vraiment sympa de retrouver des éléments du film.
Et ce n’est pas fini !

Car là, la file n’avait rien d’incroyable. Mais quand on entre dans le bureau même de Dumbledore, les choses changent. Le décor est à tomber, il y a même Dumbledore en personne (vu que les films sont finis, il a dû se reconvertir… hum…). Et puis surtout, c’est loin d’être étroit ou en version réduite ! Le plafond est bien à 5 mètres de haut quoi ! Ca fourmille de détails.
Je crois qu’on arrive ensuite au passage avec les tableaux qui discutent entre eux. Ils sont sans défauts. Vous avez vu les films, ben là c’est pareil, mais en vrai. Et puis c’est marrant de les entendre parler entre eux, avec le son qui vient de tous les côtés.
Et ce n’est pas fini !

On arrive  maintenant dans la salle de classe, où on retrouve Harry, Ron et Hermione au balcon. Là aussi la salle est grande, il y a même le squelette au plafond par exemple ! Et à un moment, on a eu le droit à une vraie chute de neige dans cette pièce ! :-D (Ok c’était plutôt de la mousse, mais enfin c’était quelque chose de réel quoi).
Et ce n’est pas fini !

On retrouve le tableau de la grosse dame, un journal avec image qui bouge, d’autres tableaux qui nous donnent les consignes de sécurité, et le Choixpeau en personne ! Un beau petit animatronic qui nous explique aussi quelques consignes. Bref, j’oubli sûrement des détails, mais nous voilà à la gare. Elle est très sympa avec ses bougies au plafond, mais ce qu’on remarque tout de suite, c’est le pourquoi du comment la file avançait si vite (Au passage on aura fait environ 60 minutes finalement). Les bancs volant filent à toute allure à travers la station ! Ils ne ralentissent même pas. Un tapis est évidement là pour nous aider à embarquer, et la station est suffisamment longue pour que tout se passe bien. Il y a même un plat assez long ensuite, si on a un problème. Bref, on embarque.

Ah oui, et petit détail qui a sont importance, on ne voit rien, mais alors absolument rien d’autre que le banc sur lequel on va être assis. J’espère que vous n’êtes pas sans savoir que ce dark-ride marche avec des robocoasters (comme Danse avec les robots), et bien ici on ne les voient pas du tout. C’est vraiment bien fait, car du coup on ne peut pas deviner comment ça marche, ce qui rend la suite… Magique.
Et donc ce n’est pas fini ! L’attraction n’est même pas commencée ! :-D

Après le long tapis d’embarquement, Hermione nous fait répéter un sort pour nous faire voler. Et on décolle. Tout en douceur, le banc s’élève. C’est incroyable. On passe devant un écran que j’ai pas trop compris ce que ça représentait, puis on se retrouve à flotter au milieu de décors réels. Wahou. Les mouvements sont d’une fluidité à tomber, et les décors sont vraiment beaux.
Le ride ensuite alterne deux types de séquence ; celles -comme la précédente- en décors réel, et d’autres où le véhicule se place dans des sortes d’écrans paraboliques, pour des passages «simulateur». Et ces passages sont absolument géniaux. C’est incroyable car on ne voit pas le bord de l’écran, même en tournant la tête partout ! (Il faut vraiment bien se pencher en avant et regarder sur les côtés, mais c’est dommage de faire ça. J’ai attendu le deuxième tour pour essayer). Donc sinon, tout le champ de vision est dans le film ! Et c’est marrant de balancer ses pieds dans le vide devant soi. Donc combiné aux mouvements, et aux transitions réussies avec les décors réels, c’est carrément génial !
Et justement, les autres séquences ne sont pas pâles non plus. Les décors sont parfois vraiment proches du véhicule (araignée, dragon, détraqueur, saule cogneur...), on se sent presque vulnérable.
Si je devais mettre un bémol, mais qui n’en est pas vraiment un car c’est pour des raisons visuelles, c’est qu’on se retrouve trop souvent penché à 90° sur le dos, à mon goût. Donc d’accord, ce n’est pas des plus agréable, mais ça permet donc de ne pas voir du tout les rails, ni les autres véhicules. Ce qui maintient l’illusion totalement !
Non si, il y a juste un moment où on voit un animatronic détraqueur s’avancer sur le wagon précédent (qu’on ne voit pas), puis reculer, avant de s’avancer vers nous. Comme dit mon frère «Ca fait un peu train fantôme de foire». Mais bon, ce n’est vraiment pas ça qui gâche l’énormité du truc !

Spoiler !_____________________________________________________

Pour moi, Harry Potter est devant Spiderman. Encore plus original, et incroyable. Je dirais même carrément magique. Alors j’imagine même pas les fans absolus de la série, ils deviendraient dinguent ! :-D On retrouve quasiment tous les éléments des films, puis des séquences inédites avec les vrais acteurs et tout et tout…

Je trouve que c’est de loin le meilleur dark-ride que j’ai pu faire, et je doute qu’il soit battu un jour. L’immersion est juste parfaite, le plafond est si haut qu’on ne le remarque pas... Et puis comme on vole, on se laisse juste transporter sans savoir où on va et ce qu’il va nous arriver.. C’est dingue.


Sans oublier que le château est visuellement magnifique.


Après ça, on en profite pour vagabonder un peu dans la zone. (C’est moi, là devant :-D)

Il y a énormément de queue chez Ollivanders, donc on ne verra que l’extérieur, et pareil pour la Bièraubeurre, qu’on n’a malheureusement pas goûtée. On sera rentré chez HoneyDuck par contre. Et là on voit que le merchandising est extra ; on retrouve absolument tout du film !


Au fond, on voit l’entrée des Trois Balais.


Là, c’est la Poste, avec les chouettes. Un petit coin où on peut avoir un peu de fraîcheur, pas plus mal avec cette chaleur.


Oui vous êtes bien en Floride, et il fait plus de 30°.


N’oublions pas le château, au bout de la rue.

Et n’oublions pas non plus une autre attraction intéressante du coin : Dragon Challenge, un double Inverted B&M. Je précise que c’est mon premier Inverted B&M ainsi que premier dueling !


La photo a été prise légèrement trop tôt, mais ce passage est visuellement très sympa, surtout qu’il est visible dès l’entrée de la file d’attente.

Il n’y aura eu que 5 minutes de queue tout au long de la journée (bon ok, 10 à la tombée de la nuit), mais c’est pas pour autant que la file est courte ! Qu’est-ce qu’il faut marcher ! :-D
Mais les décors sont jolis, on y voit la Coupe des trois sorciers au début. Ensuite elle devient assez sombre, plus angoissante.
Et arrive l’heure du choix : Chinese Fireball (rouge), ou Hungarian Horntail (bleu) ?
On commencera par le bleu. Donc on s’installe direct dans les wagons, toujours bien confortable, et c’est parti. On commence le lift et on se synchronise avec l’autre train. Une fois en haut, on part dans la first-drop en deux temps. Vient le premier duel : On effectue un zéro-g roll alors que le train rouge nous passe par-dessus ! L’effet est sympathique, et le zéro-g nous envoie bien sur le côté. Après un cobra-roll, voilà le deuxième duel, le plus célèbre :


Là l’effet est impressionnant ! On passe vraiment près.

Finalement, troisème et dernier duel, avec les wing-over‘s entremêlés :


Imaginez donc ici les deux trains en même temps, en sens inverse.
Le parcours se termine enfin, et la première impression, c’est que putain c’est puissant. :-D

Et oui, mine de rien il pousse le dragon ! On attendra un petit peu avant de se réengager dans la file, cette fois pour tester le dragon rouge.

Toujours pas d’attente. Et au passage, on remarque les projetions faîtes sur le plafond de la station, qui simulent les dragons. Cool !

Donc c’est reparti. La descente est plus intense que sur le bleu, enfin plus grande quoi. Ensuite vient un Immelman, pas grand-chose à redire, puis le camel-back qui passe au-dessus du zéro-g du bleu. La aussi c’est sympa de passer au dessus, et il propose un flottement rigolo, rare pour un Inverted. Ensuite vient le deuxième Immelman, avec, je trouve, un léger à-coup au sommet. Puis c’est le looping du deuxième duel, toujours flippant, et cette fois deux corkscrew en fin de parcours.

Je l’ai trouvé un peu moins puissant que le bleu, et le fait qu’il y a deux Immelman’s est un peu dommage. Donc pour moi, victoire pour l’Hungarian Horntail !

Dans Pré-au-Lard, il nous reste une petite attraction à tester. En vrai on l’aura faite plus tard, mais bon, là tant qu’on y est..!
Je parle évidement de Flight of the Hippogriff, un petit Roller Skater Vekoma. Le premier Vekoma du trip, et mon premier Roller Skater ! (Oui non, peut-être pas la peine de le mettre en rouge, celui là)

Pour l’anecdote, ce coaster, qui date d’avant HP, a été construit sur une partie de l’ancienne file d’attente de Dueling Dragon. Celle-ci était en effet encore plus longue au début ! Mais comme ils se sont vite aperçus qu’elle l’était trop, ils ont coupé un bout et mis un family à la place.

Alors niveau ride, disons que c’est un peu mieux qu’un Shamu Express, mais il reste quand même quelques latéraux et tout n’est pas aussi fluide qu’un B&M (et oui je deviens blasé). M’enfin là ça reste largement rideable, surtout que le décor est tout mignon, notamment l’animatronic de Buck au pied du lift. On retrouve aussi la cabane d’Hagrid.

Je ne peux pas conclure sur la zone Harry Potter sans poster quelques photos de plus :


Il y a toujours du monde. Néanmoins, on n’a pas éprouvé de grandes difficultés pour circuler.


Vraiment aucun détail n’est omis. Donc c’est tout naturellement qu’on retrouve la loco du Poudlard Express.


Même les bagages sont prêts !


Voilà pour finir une vue générale du land.

Alors pour moi, ce land est une pure merveille. Je ne pense pas qu’ils auraient pu pousser les détails plus loin ! Car il y a déjà absolument tout ce qu’on a dans les films !

Mais n’oublions pas que nous sommes à IOA, et qu’HP n’est pas la seule zone intéressante. C’est ainsi que nous continuons notre tour du lac.
Prochaine zone : The Lost Continent. Ce land est assez petit, et n’est intéressant que pour une attraction (Enfin c’est qu’il y a aussi le spectacle Sindbad, mais on ne l’a pas testé).


La théma est toujours magnifique.

L’attraction du coin, c’est Poseidon’s Fury, une sorte de spectacle avec effets d’eau et de feu. Les preshows sont bien sympa, le combat final pas si impressionnant que ça, mais vu qu’il y a deux trois effets géniaux, ça fait que j’adore cette attraction !
Le tunnel d’eau est bluffant, pour ne citer que lui. C’est comme les jets d’eau sauteurs qui passent au dessus des allées dans RCT, sauf que la c’est carrément un tunnel de quelques mètres !


Je crois que ces roches abritent le Mythos, plusieurs fois élu ‘Meilleur restaurant de parc du monde’.

Après Lost Continent, nous voilà à Seuss Landing, dernière zone dans l’ordre du tour du parc. Mais sachant que nous, on en a volontairement loupé deux avant !
C’est une zone qui est, comme son nom l’indique, thématisé sur les personnages du Dr. Seuss. Mais comme on ne connaît pas… Enfin, la zone est toujours au top question thématisation, cette fois dans un esprit plus cartoon que la précédente.
Niveau ride, c’est plus pour les enfants. Il y a un double e-powered Mack qui fait plus monorail qu’autre chose. Ca permet de voir la zone d’en haut, et de passer dans un resto pour voir s’il y a de la place. :-D
Il y a un carrousel originalement thématisé, avec toutes sortes d’animaux marins.
Mais surtout à côté il y a l’attraction avec un nom que j’adore : One Fish, Two Fish, Red Fish, Blue Fish. Il s’agit d’un manège type Tapis Volants, qui te propose de chanter une comptine en même temps que tu fais l’attraction. Complètement barré. :-D

La seule attraction de la zone qu’on aura faite, c’est le dark ride du Cat in the Hat. C’est un ride de la taille de Blanche-Neige ou Pinocchio, dont rien pour rivaliser avec Spiderman ou Harry.
Mais il a une particularité… spéciale. Les wagons sont capables de spinner, mais pas à deux à l’heure ! Quand ça spinne, ça spinne ! D’ailleurs on était assis à la deuxième rangée, au fond du wagon. Et quand ça tournait (parfois pour rien, en fait), c’est limite si ça ne te fait pas un effet centrifugeuse en te plaquant au dossier !
Donc bilan mitigé pour ma part. Les décors ne sont pas mauvais mauvais (et ça nous a permit de comprendre d’où venaient tous ces « Thing 1 », « Thing 2 »… qu’on voyait dans le parc), mais ça fait quand même un peu vide, et les rotations sont un peu too much aussi.
Peut-être la moins bonne attraction du parc, mais c’est dire le niveau du parc aussi !

Comme je l’ai dit plus haut, dans notre tour du parc, on a sauté deux zones. C’est donc tout naturellement qu’on y fonce !


Toon Lagoon, on arrive ! (featuring mon frère)

Enfin juste avant d’y arriver, on s’arrêtera à un show de cascade, avec des rollers, BMX et motos. Sympa, rythmé et avec une bonne ambiance, c’est un show réussi. Juste que c’est pas thématisé quoi. Mais ça passe.


Le flume du coin, vachement bien thématisé de l’extérieur. De l’intérieur aussi, mais il n’y a finalement pas grand grand chose. La descente finale est assez haute pour un flume (et en deux temps, comme sur Poséidon à EP), et quand l’embarcation passe sous la cabane, des planches de bois se soulèvent, des jets d’eau éclatent ; genre elle casse tout quoi… Ca c’est rigolo. :p (Oui je suis fan de ce genre de détails)

A côté il y a notre attraction coup de cœur : Popeye & Bluto’s Bilge-Rat Barges, autrement dit, les bouées. (Je vous avais dit qu’ils ne savent pas faire des noms simples ici :-D)
La file d’attente est bien agréable, même si pour le premier tour on aura attendu environ 50 minutes.
Ensuite, le parcours est long, super bien thémé, mais surtout… Ca mouille ! Mais ça mouille ! Mais ça trempe ! Mais ça nettoie ! Mais ça arrose ! …
Ce n’est vraiment pas pour rien qu’ils mettent une bâche au milieu de la bouée pour mettre à l’abri les affaires ! C’est clair que là, avec 35° dehors, ils n’hésitent pas à te pointer un jet d’eau directement dans ta tronche (comme sur le lift, qui est loin d’être un moment de répit). Et puis les vagues sont bien grosses, le courant rapide… La bouée a de forte chance de finir inondée.
Toute la famille a adoré, c’est génial.

Sans transition aucune, l’ultime et dernier land : Jurasic Park.


L’entrée du land.

Le land comporte une zone enfant, avec un coaster, Pteranodon Flyers qu’on ne peut rider qu’avec des enfants, mais surtout, et c’est pour ça qu’on est là, un bon gros splash.

Jurassic Park River Adventure, c’est le nom du bidule. J’adore vraiment le début de cette attraction, quand la voix off annonce «Welcome to Jurasic Park» alors que le thème principal commence et que la porte s’ouvre sur la rivière et les dinos. :love:
Ensuite, c’est balade tranquille au milieu de cette faune et flore luxuriante, puis bon, faut bien que ça merde à un moment quoi. Donc ça merde, forcement. :-D
S’en suit le lift, bien stressant, un demi-tour avec l’alarme de BlueFire et puis… ROOAR et la chute. Et puis le splash, bien sûr. Il mouille quand même assez, mais c’est surtout dans la splash zone extérieure qu’on peu espérer recevoir une grosse douche. Alors évidemment on a tenté l’expérience.. :-D

C’est avec ce splash que s’achève notre tour du parc. On refera quelques rides, mais c’est aussi ici que s’achève ce trip-report d’un parc plus qu’incontournable. Le vraiment seul défaut qu’on peut lui reprocher c’est son organisation autour du lac. Non seulement c’est pas des plus pratique (enfin il aurait suffit de faire le tour dans l’ordre), mais surtout ça perd en « désorientation ». Je veux dire, on a rarement la surprise de trouver un ride caché au détour d’une allée un peu reculée par exemple.
Mais le reste, c'est du sans faute. La balance entre les rides à sensation et les dark-rides est parfaite, la théma est irréprochable, le parc est propre, les opés efficaces... Bref c'est que du bonheur.

Je termine avec quelques photos, prises à la tombée de la nuit.


La nuit tombe sur le château.


Flying of the Hippogriff, le roller skater Vekoma.


Poudlard est encore plus beau de nuit.


Dragon Challenge en contre-nuit.


Je trouve que l’effet dueling n’est pas un gadget, c’est dommage qu’il n’y soit plus actuellement.


Bon ok, une dernière de Poudlard.


Un peu de la théma de Toon Lagoon.


Marvel Super Hero Island vue de l’autre côté du lac.


Zoom sur Hulk. Cette zone est vraiment belle la nuit.


Nous voilà dans le CityWalk, donc sorti d’Islands Of Adventure… :-(

Ce qui est bien c’est qu’on a pu faire tout ce qu’on voulait, et qu’on n’a pas été déçu. C’est donc pleinement satisfait que nous reprenons la voiture. Demain, journée demi-repos, après la tempête. (Indice difficile  :-P)

Stay tuned!  :mrgreen: