[TR] L'excellent Tripsdrill

Pierrot

Membre
1 Septembre 2010
3 339
205
25
Montpellier
Me voilà donc installé dans le Grand Est depuis quelques mois, et pour ainsi dire, le créditage a été assez faible pour le moment, avec simplement 2 alpines testés dans les Vosges (Lac Blanc et Markstein) et quelques pauvres crédits de marchés de Noël et foires. Quant aux vrais parcs, la saison a commencé par une visite d'Europa Park, dont j'ai déjà fait le TR l'année dernière, au début du mois de juin.
Il est donc temps de lancer les hostilités, en allant découvrir de nouveaux parcs. Cela commence par une petite visite à Tripsdrill, avant un trip un peu plus conséquent prévu à la fin du mois de juin.



Tripsdrill
Mercredi 15 Juin 2022


Il est 7h lorsque nous quittons notre hôtel strasbourgeois où nous avons dormi avec @sebattractions et @Gwelan et où @Kamen nous a rejoins le matin même. Nous avons pratiquement 2h de route avant d'arriver au parc. La journée s'annonce très ensoleillée et chaude.
Après quelques frayeurs sur l'autoroute allemande avec des files de camions à l'arrêt sur la première voie, il est à peine 9h passé lorsque nous approchons de notre destination. À la sortie d'une petite forêt, la skyline du parc se dévoile tout d'un coup. Ça fait un drôle d'effet auquel je ne m'attendais pas. Nous nous garons sur un parking, qui semble déjà pas mal rempli, à quelques dizaines de mètres d'un alléchant crédit ouvert il y a deux ans.
Il est l'heure de dégainer notre billet électronique et accéder à ce parc qui s'annonce vraiment très mignon ! Seb et Kamen connaissent déjà les lieux, Gwendal est comme moi first timer.

P1270489.jpg
P1270496.jpg


Nous sommes accueillis par quelques très belles bâtisses formant une mini Main Street. Mini certes, mais ne manquant certainement pas de cachet. C'est vraiment super mignon ! 😍 Cette petite rue se termine avec un flat que nous n'aurons pas fait. Nous prenons alors naturellement la direction de la zone la plus récente du parc, comprenant le double crédit Hals-über-Kopf/Volldampf.

P1270501.jpg


La zone semble un peu remplie de prime abord ; on comprendra plus tard que c'est dû au fait que la partie Est du parc n'ouvre qu'à 10h.
La première remarque que l'on se fait, c'est que la zone est encore une fois, à l'image de l'entrée, très soignée. Le parc propose une théma assez simple mais diablement efficace. C'est très bien végétalisé, les couleurs des coasters se fondent bien dans le paysage et nous prenons plaisir à flâner là et à regarder les coasters tourner.
Au final, si les allées sont un peu garnies, les files d'attente semblent assez peu remplies, c'est du moins le cas de celle d'Hals-über-Kopf (HüK) dans laquelle nous nous engageons. Celle-ci serpente autour du coaster de manière remarquable avant d'entrer dans le grand bâtiment faisant office de gare. C'est à partir de là que la queue commence pour nous. Au final, moins de 10 minutes après nous sommes prêts à embarquer sur ce qui sera mon premier STC et de façon plus globale mon premier Vekoma New Gen. Nous embarquons vers l'avant du train, je suis au second rang.

P1270522.jpg


Alors qu'est-ce que ça vaut les nouveaux Vekoma ? Et bien ce premier ride m'a laissé un très très bon ressenti sans pour autant complètement m'emporter pour le moment. J'ai bien aimé la première inversion au-dessus de la station de Volldampf, le Jr Immelmann également et surtout l'alternance parfaite entre les G négatifs et positifs. L'enchaînement suivant la seconde inversion jusqu'aux breaks finaux m'a beaucoup plu pour cette raison. La seconde inversion, justement, est assez anecdotique selon moi et ce, même à chaud. En revanche, la dernière est vraiment très cool, avec une petite pensée à l'Inline Twist de Blue Fire. Au niveau du confort, c'est absolument parfait. La lap bar apporte une sensation de liberté géniale, et même si de très légères vibrations se font ressentir, cela n'a pas suffi pour gâcher mon ride.

P1270511.jpg
P1270681.jpg
P1270523.jpg
P1270515.jpg
P1270721.jpg


En sortant de ce premier coaster très qualitatif, nous voulons tester Volldampf ! La file semble cependant un peu plus remplie que celle de HüK et connaissant le débit des Family Boomerang, on se dit que l'on repassera plus tard !
Nous prenons alors la direction de la partie un peu plus centrale du parc, composée des attractions historiques de ce dernier. Nous nous baladons sans réel objectif de ride en tête. Nous profitons simplement des allées ombragées et nous nous arrêtons finalement devant Rasender Tausendfüßler dont la file est quasiment vide.

Rasender Tausendfüßler n'est autre qu'un simple Tivoli Large Zierer comme l'on en retrouve dans (trop) d'autres parcs. Cependant, ici le cadre est vraiment sympa puisque le layout serpente sous les grands arbres et autour d'une énorme fontaine. Trois tours au programme (dont deux de trop) et un opérateur pas tout jeune, mais qui arrive à mettre un peu d'ambiance à chaque passage du train en gare, ce qui fait un peu d'animation pour ce ride assez insipide. En parlant d'opérateurs, j'ai l'impression que dans ce parc ils ont soit 60 ans, soit 15 ans ! Il n'y a pas vraiment d'entre deux... 😅

P1270739.jpg
P1270754.jpg
P1270746.jpg


Après ce ride hyper intense... (nope !), et n'ayant rien avalé le matin, nous décidons de nous accorder une petite pause sucrée. Pour Seb et moi, ce sera un donut Oréo, tandis que Kamen et Gwendal sont un peu plus raisonnables avec une salade de fruit.
Nous commençons à voir les trains de Karacho passer en hauteur au travers des arbres ! Voilà qui nous rassure, car à ce moment-là nous ne savions pas encore que la zone Est ouvrait à 10h seulement et l'on commençait à s'inquiéter un peu. Il nous en pas fallu plus pour nous mettre l'eau à la bouche et nous prenons alors immédiatement la direction de l'extrémité droite du parc. Enfin immédiatement... ou presque puisqu'au passage nous nous perdons un peu dans un chemin qui ne semble pas nous emmener au bon endroit.
Nous quittons la partie historique très ombragée pour nous retrouver d'un coup dans ce qui ressemble plus à une praire avec 3 points qui dominent cette dernière. Un semblant de château à droite où l'on retrouvera bientôt un nouveau crédit et un flume, en face on ne voit que l'imposant wooden Mammut, et enfin à gauche se dresse le Top Hat de Karacho. Nous prenons le chemin partant à droite.

P1270533.jpg


Comme vous pouvez le voir sur cette photo, le canal du flume est vide. Les techniciens travaillaient à l'intérieur une bonne partie de la journée, jusqu'à environ 15h où il a enfin ouvert. Malheureusement nous étions sur HüK lorsqu'on l'a vu tourner la première fois et le temps de traverser le parc, il y avait déjà une très longue attente. Et au vu du peu d'embarcations qui passaient, nous avons renoncé. Vu le mythe autour de cette attraction, il faudra revenir 😆
Nous déversons notre tristesse sur G'sengte Sau, le Gerstlauer Bobsled Coaster.
Après une quinzaine de minutes d'attente dans une file qui commence à devenir un peu kitch, nous embarquons dans notre petit wagon quatre places. Après un lift rapide vient une première drop assez surprenante dans une douceur étonnante étant donné l'âge du coaster et surtout le constructeur. S'en suit un enchaînement de virages type Wild Mouse que je n'apprécierai donc jamais, puis plusieurs hélices descendantes et ascendantes toujours dans une fluidité étonnante. Arrive enfin la meilleure partie du parcours aux yeux de l'ensemble de la troupe du jour, une série de bunny hops très marrante, surtout le dernier qui plonge un peu plus bas que ce que l'on attendait. Le wagon rejoint les freins finaux par une double hélice assez intense dans mes souvenirs.
Voilà donc un superbe petit Family Coaster qui procure de bonnes petites sensations, et comme vous l'aurez compris dans une douceur impeccable ! Il doit bien y avoir deux trois minis à-coups, mais vu l'âge on pardonne largement.

P1270763.jpg
P1270555.jpg
P1270544.jpg
P1270561.jpg


On continue notre tour de la prairie dans le sens anti-horaire avec un nouveau crédit, Mammut. Il est étonnant de se rendre compte à quel point le wooden est silencieux, le train semble glisser sur du beurre... En espérant que ce ressenti s'avère vrai, ce serait signe de fluidité !
On entre dans une file d'attente assez peu intéressante. Il y a bien quelques décors, mais il aurait été plus intéressant de serpenter autour du coaster à la manière de Wodan ou T2Z par exemple, ça aurait pu m'occuper en prenant des photos. Au moins, nous sommes à l'ombre et c'est appréciable avec cette chaleur.
Nous embarquons au milieu du train et sommes dispatchés. Le lift est précédé d'un preshow très sympa, puis vient l'ascension, que j'ai trouvé très raide et assez rapide. La first drop plonge sur la gauche de façon assez sympathique et le train s'engage directement dans un demi-tour dont la hauteur n'excède pas la moitié de celle de la drop. Ainsi, celui-ci est abordé avec une bonne vitesse et avec un banking bien calculé. Par contre des vibrations commencent à sérieusement se faire sentir. Voyons ce qu'il en est de la suite... Vient un camelback plutôt amorphe et un nouveau virage relevé à 270° dont la sortie est assez violente. Un nouveau camelback directement au-dessus de l'entrée procure un très léger floating et encore une fois un virage relevé. La fin du parcours se fait à assez faible hauteur avant de plonger dans un dernier tunnel où un changement de direction furtif nous surprend. La vitesse du train s'affaiblit peu à peu dans une fin de parcours qui se fait à ras le sol, mais les vibrations se font toujours sentir et elles ne cesseront qu'aux freins finaux, se trouvant directement à la sortie d'un ultime tunnel qui surprend lors du premier tour.
Ce Mammut m'a quelque peu déçu ! Le parcours pourrait être sympa, enfin surtout une bonne grosse moitié, mais certains bankings provoquent des à-coups pas agréables et les vibrations viennent gâcher l'ensemble.

P1270564.jpg

P1270569.jpg

P1270573.jpg


Après cette déception, nous marchons vers le crédit qui, potentiellement, m'attirait le plus avant cette visite. J'ai nommé Karacho ! 😍
Déjà, l'entrée est plutôt jolie, coincée entre un gros bâtiment dans un style un peu industriel à droite et le coaster à gauche. Le test seat est juste incroyablement intégré et c'est le genre de petit détail qui m'embarque directement dans la thématique. Nous attendons une bonne quinzaine de minutes dans une file joliment thématisée au début, mais plus on approche de l'embarquement et plus ça sent le bâclé malheureusement. Les trains sont quant à eux magnifiques, probablement les plus beaux que j'ai vus à ce jour. Nous embarquons au premier rang de cet Infinity Gestlauer, mon second après Mystic.
Demi-tour dans le noir et mini drop envoyant le train dans une Heartline Roll passée très lentement et où notre corps pendouille contre la lapbar. Certains aiment, ce n'est clairement pas mon cas ! Je me sens comme un jambon en affinage 🐷 . Pas de déception pour le moment, je savais que je n'aimerai pas le début. Vient alors sans aucun temps mort et à la suite d'un gros ejector un très court launch, qui donne un bon coup de pied aux fesses, amenant à l'extérieur sur un Top Hat assez avide en airtime pour le moment. Redescente sur une très haute inversion qui s'apparente à un Top Hat inversé, puis un très sympathique virage relevé amenant à un second dans la foulée débouchant sur les midbreaks qui ne s'activent pas à ce moment de la journée, mais provoquent tout de même un léger temps mort. On arrive ensuite sur un petit camelback avec un pop de floating et un enchaînement assez serré Dive Loop - Corkscrew que je n'ai pas apprécié tant que ça. Ça reste objectivement bon, mais je préfère les éléments un peu plus amples. Un mini à-coup à la sortie du Corkscrew et nous voilà sur les freins finaux.
Que dire de Karacho alors ? J'ai beaucoup aimé pour la simple et bonne raison que c'est un launch coaster ! Mais pour l'instant, je reste un peu sur ma faim, quelques éléments sont pour l'instant un peu froids et avides de bonnes sensations. Attendons de voir comme la machine va chauffer...

P1270525.jpg

P1270583.jpg

P1270631.jpg

P1270578.jpg

P1270635.jpg

P1270597.jpg


Si je ne suis pas encore pleinement convaincu par la patate de ce coaster, je le trouve en revanche superbe ! Je n'ai jamais pris autant de plaisir à photographier un coaster !

Nous décidons ensuite de faire une petite pause crédits puisqu'un petit flat à deux pas de là me fait de l'œil. Heißer Ofen est un Sidecar de chez Technical Park, le même flat qui a ouvert à Fraispertuis cette année, mais en version un peu plus petite. Le principe ici est d'actionner la poignée de notre sidecar pour que notre bolide s'écarte de façon plus ou moins rapide de la tour centrale. Enfin c'est compliqué à expliquer, je pense que la plupart ici voient de quoi je parle, et pour les autres... bah il y a les photos ! 😅
Pour être franc, soit c'est un peu pétard mouillé, soit je n'ai pas tout bien saisie à la manipulation à effectuer pour provoquer un kick un peu plus violent. Ça reste bien sympa mais moins bien que dans mes attentes. Le plus drôle au final c'est de klaxonner sans interruption, quel bordel ça serait en meeting !

P1270609.jpg


La chaleur commence à nous taper sur la tête et pour éviter la foule de l'après-midi, nous décidons d'aller se faire un petit tour du raft, Waschzuber ! 5 bonnes minutes d'attente au travers d'une grande bâtisse thématisée sur les machines à laver, pas de doute on est bien dans le kitch de Tripsdrill !
L'attraction est assez fun mais je l'ai trouvée un peu courte. De belles vagues entrent dans les bouées, mais n'arrosent au final pas énormément. Nous ressortons rafraichis, sans être rincés pour autant. Même si ce n'est pas une référence dans le domaine, Fjord Rafting à Europa Park m'a beaucoup plus marqué pour ses décors, son fun et son degré d'humidité.

P1270634.jpg

P1270615.jpg
P1270617.jpg


La sortie du raft donne directement sur le parcours de Karacho et offre un joli point photo. Il n'en faut pas plus pour nous donner envie de refaire un ride de l'Infinity. La file s'est un peu vidée, il nous faudra 10 minutes pour embarquer cette fois-ci au second rang. Je tiens à souligner l'efficacité des opérateurs de Karacho qui ont tenu un rythme effréné toute la journée, avec les trains qui étaient dispatchés avant même que le suivant ne se stoppe en attente derrière. C'était d'ailleurs le cas dans la majeure partie des attractions, sauf Volldampf.

P1270642.jpg

P1270645.jpg

Comment ça il y a beaucoup de photos de Karacho ? 📷

Nous avons fait le tour entier de la prairie, excepté donc le flume fermé pour le moment. La chaleur a raison de nous et nous allons nous abriter un peu sous les arbres de la partie historique du parc. Aucune attraction ne nous tente vraiment, on se balade simplement et petit à petit, on se rapproche inconsciemment de HüK. Avant de retâter du Suspended Vekoma, nous faisons un arrêt aux Doppelter Donnerbalken, deux tours de chute dans la veine du Cactus à Fraispertuis (encore une fois). Sauf qu'ici les deux tours se font face et ça rend le ride vraiment fun quand on voit les réactions des gens qui nous font face. Un flat très surprenant avec une séquence tilt assez énervée et quelque gros airtimes bien sentis. Je n'avais pas souvenir de quelque chose d'aussi remuant après ma visite à Fraispertuis il y a quelques années.

P1270670.jpg


La file de Volldampf, dernier crédit restant, est complètement vide. Nous avions bien fait de le skipper dans la matinée. On s'engage dans la file d'attente après avoir contemplé quelques trains de Hals über Kopf nous passer au-dessus de la tête dans l'allée.
On s'installe au fond du train pour avoir une belle vue sur le Suspended, puis après un arrêt assez brusque en haut du lift, nous sommes lâchés en marche avant dans un layout se faisant tout en longueur, ponctué de quelques courbes assez vastes et sans grandes sensations, même pas un petit floating. Le train perd en vitesse sur une flèche traversant la gare de HüK jusqu'en son plafond, et repart sur le même parcours en marche arrière. Nous voilà de retour en station, très chouette au passage puisque couverte d'une gigantesque verrière laissant apprécier la première inversion de HüK.
Bien content de ne pas avoir attendu ce qui semblait ressembler à une bonne demi-heure d'attente le matin à l'ouverture pour ce crédit ! Le confort est top et le tout se fait dans une fluidité déconcertante, mais honnêtement on ressort de là avec sentiment d'inachevé.

P1270678.jpg
P1270512.jpg
P1270692.jpg


Je parle beaucoup de HüK, il serait temps de retourner poser nos fesses dans ses sièges confortables !
La file, comme pour Volldampf, a fondu comme neige au soleil. L'embarquement est maintenant immédiat pour tous les rangs sauf le premier où il faut attendre 4 ou 5 trains. Nous sommes un peu impatients et la faim commence à se faire sentir, nous filons pour le last row. Quelle surprise de se faire tirer de la sorte dans la first drop ! Même si le train est long, je ne m'attendais pas à une telle aspiration. Les multiples petits floatings du matin se transforment en bon gros soulèvements pour notre plus grand bonheur et l'hélice après la seconde inversion (toujours anecdotique elle) est vraiment intense. Je m'amuse à raser la pelouse avec ma main dans cette dernière grâce à cette grande liberté offerte par les lapbars. La dernière inversion est encore une fois très intéressante et à chaud ressemble de plus en plus à celle de Blue Fire. Bon ben le coaster qui m'avait conquis sans me transcender le matin m'a clairement surpris sur ce second tour. Même si les vibrations se font un peu plus sentir à cette place, ça ne suffit toujours pas de mon point de vue pour gâcher l'expérience, et les copains sont d'accord avec moi. Dans l'excitation de ce ride, on enchaîne directement avec un troisième, au premier rang, puis un quatrième de nouveau en last. La first offre une vue toujours plus agréable sur les coasters inversés et j'ai l'impression de ce fait de mieux apprécier les variations entre les G+ et G-.

P1270517.jpg
P1270724.jpg
P1270520.jpg

P1270711.jpg

Hello @sebattractions & @Kamen

Après ces trois nouveaux rides de Hals über Kopf, nous avons clairement la dalle ! Nous avions décidé d'attendre que le rush soit passé et ainsi éviter les files d'attente aux restos et surtout pour profiter des attractions vides. Il est environ 14h et nous commandons au resto près de mini-flume.
Pour moi c'est une fameuse currywurst, il parait que c'est obligatoire lors d'un parc en Allemagne. Nous nous installons sur la très agréable terrasse à l'ombre et nous amusons des gosses qui restent continuellement bloqués dans le lift du mini-flume. Le repas était ok, sans être incroyable.

Après un café trop chaud, nous reprenons notre visite par quelques flats. Nous commençons par Höhenflug, le Sky Fly Gerstlaueur qui a été notre plus longue attente de la journée. Celui-ci est étonnamment bien thématisé pour ce modèle, du début de la file d'attente jusqu'à la structure elle-même. En revanche, après avoir expliqué la technique de rotation aux copains, je n'ai pas réussi à aligner la moindre inversion tandis que Kamen en a fait 19, seulement ! 😂 Pourtant sur le dernier modèle testé, j'avais enchaîné quelques rotations, ça m'apprendra à faire le malin ! Bon en vrai, et promis ce n'est pas une excuse, j'avais une aile défaillante sur laquelle je devais un peu plus forcer pour pivoter... Alors que Gwendal et Seb n'avaient eux aucune excuse pour en avoir fait 0 également 😆. Sinon j'avais complètement oublié à quel point les vieux harnais Gerstlaueur sont des bouses infâmes !

P1270736.jpg


On continue dans les flats fun avec les classiques chaises volantes qui font l'unanimité dans le groupe, contrairement au Sky Fly !

P1270756.jpg


Nous retournons ensuite dans la prairie en plein soleil, en quête du flume aperçu réouvert depuis le lift de HüK il y a une heure. Pour des raisons de file pleine évoquée en début de TR, nous hésitons à passer notre chemin. Sur les 5 minutes passées à observer l'attraction tourner, nous avons dû voir quatre bateaux dropper, ce qui validera notre pessimisme et nous faisons donc l'impasse sur le flume.

P1270759.jpg


Nous faisons également impasse sur G'sengte Sau puisque les wagons viennent tous de se bloquer sur les différents midbreaks. Nous retournons donc sur Mammut où je souhaite tester le first. Le coaster ne tourne plus qu'à un train donc l'attente qui ne pourrait être que de 5 minutes est au final la même que le matin.
Au first on voit au moins arriver les bankings foireux et on peut essayer de les anticiper. Le camelback au-dessus de l'entrée est également plus fourni en floating. Au-delà de ces deux aspects, c'est du pareil au même avec le premier ride au milieu du train.

P1270584.jpg
P1270779.jpg
P1270775.jpg


Karacho est à la suite du programme avec un double ride pour nos troisièmes et quatrièmes tours. Le coaster a bien chauffé, et si le début jusqu'à la sortie du launch reste idem, le reste change pas mal ! Le Top Hat possède maintenant un floating bien appréciable, l'inversion suivante est passée plus rapidement et est donc plus intense. Qui dit plus de vitesse dit que les midbreaks freinent pas mal le train. Ce qui était un temps mort ce matin permet ici de reprendre son souffle avant un final assez intense. Le camelback en sortie de MCBR procure maintenant un bel airtime et la suite est toujours aussi relevée en intensité et peu à peu ça me dérange un peu moins pour je ne sais quelle raison. Si jusque-là le coaster méritait trois étoiles et demi sur Captain, il rejoint maintenant HüK avec quatre étoiles !
P1270646.jpg
P1270542.jpg
P1270585.jpg
P1270603.jpg
P1270593.jpg

Photogénique celui-là décidément !

Allez il ne reste qu'une petite demi-heure avant la fermeture du parc, nous retraversons le parc dans l'autre sens pour retourner sur HüK et profiter jusqu'au bout du bout. Tous les visiteurs ont eu la même idée que nous à priori puisque nous devons attendre un peu. La file first est pleine donc nous nous rabattons vers le last row. Le coaster est toujours aussi agréable à rider et les sensations varient bien entre les bons floatings et les phases plus intenses (j'ai l'impression de me re-répéter). HüK obtient définitivement ma préférence face à Karacho qui est un peu plus bourrin et malgré le fait que ce soit un Launch. Cet avis n'est bien sûr pas figé et si lors d'une prochaine visite les vibrations du Suspended venaient à gâcher l'expérience, Karacho passerait certainement devant. Nous entrons une sixième et dernière fois dans la file à 5 minutes de la fermeture, encore en fond de train puisque le first est toujours plein. Avant de quitter le parc, je me décide à prendre le t-shirt du coaster qui est plutôt sympa en attendant Seb et Gwendal qui sont dans le train d'après Kamen et moi.

P1270717.jpg

P1270674.jpg

P1270658.jpg


Nous retrouvons la voiture et prenons la route de Strasbourg pour un trajet de 2h ! Je redépose toute la petite équipe et repars pour rentrer à Colmar.


Alors qu'est-ce que j'ai pensé de Tripsdrill ?

La visite de Tripsdrill a été très bonne ! Pour un parc dont j'en attendais beaucoup, je n'ai vraiment pas été déçu. Tout est absolument charmant, parfois un peu dans son jus, mais toujours dans le thème. Il y a une patte Tripsdrill qui pourrait se reconnaître facilement parmi d'autres. Ce qui participe notamment à ce charme est l'omniprésence de végétation et de zones ombragées, surtout dans la partie historique (Parc Spirou vous me lisez ?). Il est très agréable de s'y balader, même sans faire d'attractions, après avoir eu un peu chaud autour de la prairie. Le parc est ultra photogénique et je crois que ça se voit avec ce TR ultra fourni en photos ! Niveau attractions, c'est bien varié, avec deux coasters hyper sympas qui se classent 13e (HüK) et 16e (Karacho) dans mon top, et quelques bons familiaux. Ça pèche un peu au niveau des flats à sensations cependant avec seulement le Sky Fly et la mini Free Fall. Je verrai bien quelque chose avec gros débit, comme une GyroSwing ou quelque chose du style en plus pour compléter cet aspect là. Je regrette simplement de ne pas avoir fait le flume et les attractions un peu vieillottes et emblématiques comme les tonneaux de vin qui spinnent par exemple. Cela nécessitera une re-visite assez rapidement je pense, ne serait-ce que pour profiter un peu plus de HüK et Karacho en plus des attractions non faites cette fois-ci.


Je vous retrouve très très prochainement pour de nouveaux TRs, puisque dès mardi nous partons en trip avec quelques personnes du forum !
En attendant, je vous laisse avec un pêle-mêle de photos supplémentaires du parc et vous pouvez retrouver mes anciens TRs juste ici !
Des bisous à tous 😘

P1270729.jpg
P1270650.jpg
P1270656.jpg

P1270730.jpg

P1270761.jpg
P1270728.jpg
 
Dernière édition:

bartoshaq

Membre
5 Août 2019
48
8
36
Super ton TR, pour ma part j'ai préféré karacho que Huk, karacho a pour lui son top hat en sortie de launch et sa vue :)
 
  • Like
Réactions: Pierrot

Kamen

Membre
2 Mai 2017
378
9
39
Merci pour ce TR très exhaustif de la super journée qu'on a passé ! Ah je m'en souviendrai des 19 vrilles (en sortant je devais faire la même tête que la dame dans le tonneau sur ta photo 😅 )
Au plaisir de se refaire un parc un de ces jours 😉
 

Pierrot

Membre
1 Septembre 2010
3 339
205
25
Montpellier
Super ton TR, pour ma part j'ai préféré karacho que Huk, karacho a pour lui son top hat en sortie de launch et sa vue :)

J'entends bien l'argument, et j'ai aussi un faible pour les launchs. HuK et Karacho sont deux très bonnes machines d'ailleurs très proches dans mon top comme tu as pu lire. Et je n'exclue de les classer différemment lors d'une revisite

Merci pour ce TR très exhaustif de la super journée qu'on a passé ! Ah je m'en souviendrai des 19 vrilles (en sortant je devais faire la même tête que la dame dans le tonneau sur ta photo 😅 )
Au plaisir de se refaire un parc un de ces jours 😉

Au plaisir aussi 😉
 
  • Like
Réactions: bartoshaq