[TR] Voyage à Hambourg - Avril/Mai 2024

Pierrot

Membre
1 Septembre 2010
3 588
714
27
Mulhouse
Aujourd'hui, je vous emmène de par ce nouveau récit dans la suite de mes aventures de 2024. Quelques jours après la visite d'Europa-Park pour l'opening day de Voltron Nevera, ce nouveau trip report vous amènera tout au nord de l'Allemagne, plus précisément à Hambourg et dans ses parcs adjacents, à savoir les incontournables Heide Park et Hansa Park. Exceptionnellement je traiterai aussi de la visite de Hambourg qui m'a énormément plu, ainsi que de Miniatur Wunderland.

Je vous conseille de lire ce TR sur smartphone, l'intégration des photos y est plus agréable.


Jour 1 : Trajet et visite de Hambourg
Lundi 29 Avril 2024


Ça fait un moment que j'avais en tête ce trip, très attiré par la ville de Hambourg en elle-même, évidemment aussi par l'unique Miniatur Wunderland, mais peut-être surtout par de belles machines telles que Kärnan, Colossos ou encore Flug der Dämonen. À force d'en parler il fallait enfin prendre la décision d'y aller, et je me suis motivé à faire ce trip en solo (pour la première fois depuis mon retour d'Australie et Asie en 2019). L'avantage principal de ce mode de voyage : je fais ce que je veux, quand je veux, sans avoir l'impression d'embêter qui que ce soit ; l'inconvénient majeur : difficile de partager les émotions et ressenties, qu'ils soient bons ou mauvais. Quoi qu'il en soit, j'avais besoin et envie de me refaire un trip en solo... 😉

Je suis parti de Mulhouse le 29 avril dernier pour rejoindre Hambourg Hauptbahnof en train. J'ai dû faire une courte correspondance à Bâle entre temps, juste de quoi acheter quelques snackings pour le trajet principal. Le trajet d'ailleurs, parlons en : en temps normal, depuis Bâle, il faut compter environ 6 heures de train. Mais à cette période, il a fallu ajouter 2 heures au temps de trajet initial (mais c'était indiqué dès l'achat des billets) pour cause de maintenance et de travaux sur les lignes.


Voici mon train ICE en gare de Bâle, une traversée de l'Allemagne m'attend !

Finalement, et malgré 8 heures de trajet, je n'ai pas trouvé le temps si long et j'ai pu profiter du voyage pour faire mon trip report d'Europa-Park visité 3 jours avant. Me voilà maintenant arrivé dans la gigantesque gare d'Hambourg Hauptbahnof !


Hambourg Hbf, une gare assez impressionnante !
Il est 15h30, je vais pouvoir aller déposer mes affaires à mon hôtel capsule puis partir me dégourdir un peu les jambes en ville !
J'ai passé 3 nuits à l'hôtel capsule CAB20, à environ 5 minutes à pied de la gare. La capsule était vraiment propre et confortable, quant aux parties communes je n'en ai jamais vu de si propres également (douches et toilettes niquel !). Les autres parties communes, bien que je n'en ai que peu profité, sont aussi bien agréables. Je reviendrai en fin de TR sur l'ensemble des dépenses et du coût global de ce trip en solo.
Le check-in fait et l'hôtel découvert de fond en comble, je m'empresse d'aller visiter la ville.
Avant de prendre le métro je vais acheter quelques bricoles à grignoter au Lidl voisin, puis je prends la direction de l'hôtel de ville et des bords du lac Binnenalster.

Le lieu est vraiment agréable en cette fin d'après-midi et les couleurs sont vraiment sympas pour faire quelques photos.





Direction ensuite St. Nikolai Kirche, une ancienne église dont il ne reste plus grand-chose suite aux bombardements de la seconde guerre mondiale. Aujourd'hui, le lieu est devenu un mémorial avec un musée et un ascenseur nous transportant à plus de 70 mètres de haut. Malheureusement, à mon arrivée le site est déjà fermé, mais on peut quand même accéder aux ruines gratuitement. Tant pis pour le musée, et pour la vue sur Hambourg, ce sera pour plus tard.


En chemin vers St. Nikolai Kirche, quelques canaux très sympas.

C'est haut, c'est beau...

... mais il ne reste plus grand chose mis à part la flèche !

Direction maintenant Spreicherstadt, le quartier des entrepôts caractérisé par de grands bâtiments aux briques rouges au milieu de multiples canaux. L'endroit est une nouvelle fois très sympa et pour le coup assez peu visité... en tout cas ce jour-là et à l'heure à laquelle j'y suis allé. C'est aussi dans ce quartier que l'on retrouve le célèbre Elbphilharmonie et le non moins célèbre musée Miniatur Wunderland prévu pour dans deux jours. Un peu de patience...



La fameuse salle de concert Elbphilharmonie qui est à Hambourg ce que l'opéra est à Sydney !



La visite de ce quartier se termine par un coucher de soleil un peu gâché par une lumière étrange, la faute à un gros amas de nuages arrivant sur la ville. Pour immortaliser le moment, je prends tout de même la direction du point de vue vers le Wasserschloss :



Voilà le point de vue final, j'arrive malheureusement quand le soleil est un peu trop passé !

Il se fait un peu tard et il ne semble pas y avoir grand chose pour manger dans le coin. Le métro est également un peu loin, je sens que je vais pouvoir utiliser mes jambes pour me rapprocher de mon hôtel et trouver un petit truc pour manger sur le chemin.

Je m'arrêterai finalement dans un Vapiano, ça fera l'affaire avec un plat de pâtes tout simple et un Mezzo Mix, sans oublier un bon petit dessert !

Me voilà maintenant bien rincé ! Après un voyage de 8 heures, j'ai tout de même ensuite enchaîné avec une visite de Hambourg. Mine de rien j'ai marché plus de 16 000 pas pour quasiment 13 kilomètres entre 15h30 et 20h ! Je n'ai qu'une envie, retourner à mon hôtel pour me reposer ! Mais avant cela, je dois encore prendre la décision de quel parc je prévois le lendemain et prendre les billets. Alors, Heide Park ou Hansa Park ?

Réponse au prochain épisode...

Je rejoins mon hôtel en passant de nouveau au bord du lac Binnenalster, le premier lieu visité plus tôt dans l'après-midi.


Douche et dodo, je vous aime puta*n ! 😘
 
Dernière édition:
Merci pour ce début de TR, qui me rappelle des très bons souvenirs de cette ville où il fait bon de s'y promener !
Je vois que, toi aussi, tu t'es fait avoir pour avoir ce fameux coucher de soleil en photo ahah
Hâte de lire la suite 😉
 
  • Like
Réactions: Pierrot
Trip que j'aimerais beaucoup faire, hâte de voir la suite du TR!

Trip que je conseille ! Mais pas forcément à 100% comme je l'ai fait (j'y reviendrai plus tard)

Merci pour ce début de TR, qui me rappelle des très bons souvenirs de cette ville où il fait bon de s'y promener !
Je vois que, toi aussi, tu t'es fait avoir pour avoir ce fameux coucher de soleil en photo ahah
Hâte de lire la suite 😉

De rien ! Oui il me semble que vous aviez eu la marée basse en plus non ?
Mais oui tu risques de retrouver pas mal de similitudes avec ton trip, je m'en suis bien inspiré pour préparer le mien.
 
  • Like
Réactions: Greg2Rota
C'est aujourd'hui que commencent les hostilités avec la visite du premier parc du séjour hambourgeois. Mon choix a été déterminé par les prévisions météo ; le vent étant annoncé un peu plus important le jeudi, j'ai préféré caser la visite d'Hansa Park mardi. Le parc étant situé aux abords de la mer baltique, je me suis dit que ce serait moins risqué quant à d'éventuelles fermetures d'attractions très hautes (et il y en a quelques-unes là-bas). C'est donc parti pour la visite d'Hansa Park !

Je vous conseille de lire ce TR sur smartphone, l'intégration des photos y est plus agréable, et vous allez voir qu'il y en a beaucoup 🤯


Jour 2 : Hansa Park et Lübeck
Mardi 30 Avril 2024


Le réveil sonne relativement tôt ! Pour se rendre au parc en transports en commun (l'idéal pour un trip dans ce coin de l'Allemagne), il faut d'abord prendre un premier train en direction de Lübeck -Travemünde Strand (RE8) qui part à 8h06 de la gare centrale. Avant d'embarquer je passe rapidement à BackWerk, une espèce de boulangerie que sera devenue ensuite mon rituel petit-déj tous les jours. Un grand café et un croissant aux noisettes m'accompagnent pour les 45 premières minutes du trajet.


Départ d'Hambourg un peu après 8 heures !

Me voilà arrivé à Lübeck ou une petite correspondance d'une quinzaine de minutes m'attend avant de prendre un second train, direction Neustadt in Holstein (RB85). Pour information, pour Louise & Co qui y étaient en 2023, la gare de Lübeck est toujours remplie de fientes de pigeons. Il faut choisir une place stratégique sur le quai !
Sorti de Lübeck, le train passe dans des paysages vraiment chouettes, à travers notamment de belles forêts. Après 25 minutes de trajet, je vois quelques adolescents et jeunes adultes se préparant à sortir du train, nous arrivons à Sierksdorf. De la gare, il reste environ 15 minutes de marche. Le trajet à suivre étant très bien indiqué, il serait compliqué de se perdre, d'autant plus que 90% des gens qui sont descendus du train prennent la même direction que moi visiblement.


La gare de Sierksdorf semble être perdue en pleine forêt.

J'arrive à 9h55 devant le parc, je suis un tout petit peu en avance, mais visiblement l'accès est déjà ouvert. On ne peut pas dire que la foule soit au rendez-vous, la seule caisse ouverte crée une file de 10 personnes.

Sans plus attendre, j'entre dans le parc. La première impression est très bonne avec ce beau et imposant bâtiment d'entrée (et que je reverrai ailleurs plus tard dans la journée). La place d'entrée est fleurie et composée de plusieurs petits bâtiments au style particulier du coin (briques rouges et grises, bois, etc).


Une jolie entrée (option contre-jour désolé)

À droite se trouve un gros chantier, probablement pour une future attraction en intérieur, mais mon regard est plutôt attiré par la gauche. Devant une immense terrasse, probablement pour des restaurants ouverts lorsque l'affluence est plus importante, se dressent Nessie et Royal Scotsman. Les deux coasters sont intégrés dans une zone écossaise avec Highlander, une FreeFall de chez Funtime mesurant à peine 120 mètres de haut. C'est très très joliment thématisé, on regrettera seulement que les deux coasters soient complètement gris, méritant au moins une nouvelle couche de peinture, au mieux un peu de couleurs sobres à la Toutatis.





Hum voilà des petites choses qui attirent mon attention !

Je jette mon dévolu sur Nessie, le Looper de chez Schwarzkopf. La station est très jolie et l'ambiance musicale est validée. Ne voulant pas attendre pour ce premier tour, je commence par m'installer au milieu du train. La file pour le dernier rang est assez importante, on verra pourquoi plus tard.
Après un lift plutôt rapide pour un coaster de cet âge (45 ans tout de même le papy), le train entame un large virage à 180° tout autour de la FreeFall avant une descente d'une vingtaine de mètres. S'en suit alors un Loop chargé en intensité qui colle le fessier bien au fond du siège. Le train reprend un peu de hauteur et arrive sur une zone de breaks qui procure un bel airtime en sortie. Vient un Camelback assez pauvre, puis le train entame une loooongue hélice qui s'enroule tout autour de la FreeFall. On s'engouffre alors dans un sous terrain où le train est freiné très (trop) brusquement. Voilà pour Nessie donc, un coaster assez emblématique.
Je profite de la zone en faisant quelques photos, et je retourne dans la file de Nessie pour en faire immédiatement un second tour, cette fois-ci au dernier rang ! Celui-ci est assez réputé et la raison est toute simple, lors de la sortie des midbreaks on peut ressentir un énorme éjector ! C'est très fendard, surtout avec l'espace que l'on peut laisser avec la lapbar. C'est tellement bien que j'y retourne immédiatement pour un troisième tour !



Ce Loop est chargé en G+ à la manière de ceux d'Olympia Looping !

Trois tours de Nessie, allons-y pour trois tours de Highlander également ! Cette Free Fall de chez Funtime mesure un petit 120 mètres de haut, ce qui en fait la plus haute à l'échelle européenne. J'avais fait Giant Drop à Dreamworld qui fait exactement la même taille, mais de chez Intamin. Au sommet, la vue sur la mer baltique est splendide et tout le monde peut en profiter pendant l'ascension grâce à la nacelle rotative ! L'attraction propose également un mode tilt et un mode super tilt (activé l'après-midi). C'est donc une tour toute option. Eh bien Highlander est évidemment une excellente attraction, j'ai déjà hâte de tester le mode plus vénère l'après-midi.




Il reste une dernière attraction à tester dans cette zone, et je vous le dis tout de suite, celle-ci je ne la ferai pas trois fois ! Il s'agit de Royal Scotsman, un Junior Coaster Vekoma. Il s'agit à mon sens du plus mauvais exemplaire du style, ça vibre et ça tape un peu trop à mon goût. Heureusement qu'il n'y a pas foule au parc aujourd'hui, ça aurait été dommage d'attente 30 minutes pour ce crédit naze.



Je commence à m'inquiéter car je n'ai pour l'instant vu aucun train sur Kärnan. Je prends donc la direction du fond du parc en commençant à stresser un peu quant à une éventuelle fermeture de l'attraction aujourd'hui.



LA LIBÉRATION !

Ouf me voilà rassuré, on peut ralentir la cadence et continuer à découvrir le parc dans l'ordre d'apparition des attractions. La prochaine qui se présente à moi est Crazy Mine, une Wild Mouse Maurer. Heureusement il y a une single qui me permet de passer en deux minutes, sinon j'étais bon pour attendre 15 minutes malgré le peu de monde. Le coaster est très désagréable, rien de plus à dire !




Coaster suivant, et ce ne sera toujours pas Kärnan ! En revanche celui-ci sera bien plus qualitatif que Crazy Mine puisque me voilà devant Schlange von Midgard. Un tout petit Family Gerstlauer d'à peine 10 mètres de haut, mais il s'agit pourtant de l'un des meilleurs du genre. L'intégration, la thématisation, le parcours, la fluidité, bref, tout y est ! Je n'en dirai pas plus et laisse la surprise à celles et ceux qui voudraient visiter Hansa Park bientôt, mais on est bel et bien sur le Family le plus ambitieux que j'ai pu faire. Bravo à Hansa et Gerstlauer !


IN-CROY-ABLE ce petit Family !


Je ne suis pas forcément tenté de tester le Sky Fly local, un modèle que je connais bien. Je passe mon tour pour aujourd'hui.


Ceci dit il est quand même très joli.​

Fini de rigoler, je ne peux plus me retenir et je m'engage dans la file de Kärnan, enfin Schwur des Kärnan ! Il s'agit là du coaster que j'attends le plus de ce trip au nord de l'Allemagne, probablement car je ne me suis jamais spoil de l'expérience. Je commence d'ailleurs à flipper un peu, et j'avoue ne pas avoir ressenti cette sensation depuis un moment. Le coaster est assez terrifiant de l'extérieur et le parcours semble être axé sur la vitesse, ce qui devrait me plaire, mais c'est toute la partie indoor qui m'intimide.
La suite de ce TR sera 100% spoil donc je vous laisse 3 secondes pour quitter la page si besoin :
3
2
1
...
Le début de la file se fait en extérieur avec rien de particulier à signaler, si ce n'est une immense tour de plus de 70 mètres de haut. On s'engage alors dans la file indoor, qui devient de plus en plus détaillée et belle au fur et à mesure que l'on avance. D'ailleurs, on se sent clairement dans un vrai château en marchant à travers les couloirs assez exigus. Après 15 minutes d'attente, me voilà arrêté devant une porte, il s'agit du preshow. On entre à l'intérieur de ce preshow déjà par groupe de 16, la capacité d'un train. Commence alors une vidéo somme toute assez classique, avant que des casiers déguisés en bibliothèques ne s'ouvrent pour poser les sacs et petites affaires. Puis vient le clou du spectacle, une salle où chaque groupe de 4 se voit aléatoirement attribuer un ordre de passage puis une porte vers laquelle se diriger, chacune des portes correspond à un rang du train. Cette salle est vraiment géniale, la musique donne une sensation de petite cérémonie avant d'embarquer. Le hasard a appelé mon groupe en dernier, mais en direction du second rang.
Le train s'engage dans une partie dark ride plongée dans le noir, puis le train arrive en bas de l'énorme lift que l'on devine grâce à toutes les leds des capteurs. Je suis toujours surpris par ces lifts verticaux d'Infinity Gerstlauer et comme lorsque j'ai fait Mystic, je me sens obligé de refermer ma lapbar d'un cran supplémentaire. Le train se bloque alors aux deux tiers de la hauteur de la montée et un monsieur pas content nous hurle dessus depuis un écran placé au sommet. Je ne me tenterai pas à une quelconque traduction, mais il semblait vraiment en colère. Le train chute alors en arrière de quasi toute la hauteur grimpée alors jusque-là. Cette chute n'a rien de gadget et fait sacrément de l'effet une fois à bord.
Le train peut ensuite remonter pour de bon avant de basculer dans une first drop vraiment démente. Le train sort ensuite à la lumière du jour et entame une énorme figure en forme de cœur, qui rappelle en quelque sorte le Butterfly de Goudurix sans les inversions et sans les baffes. Si je n'attendais rien de cet élément, j'avoue qu'il m'a plutôt surpris. La suite du parcours se fait un peu plus à ras du sol dans une vitesse assez impressionnante, mais tabasse un peu trop à mon goût. La vitesse est là certes, mais on ne peut pas réellement en profiter car ça secoue dans tous les sens honnêtement. À mi-parcours se trouve un Camelback provoquant un bel airtime avant que le train ne rentre un peu trop tranquillement vers la gare. Le train regagne alors le bâtiment où se cache une ultime Heartline Roll qui passe plutôt bien.
Alors, finalement ce Kärnan ? Je retiens l'expérience globale qui est incroyable, avec un sacré coup de cœur pour cette salle juste avant l'embarquement. L'effet dans le lift est lui tout aussi fantastique que la first drop monstrueuse. Là où ça pêche en revanche, c'est au niveau du confort ! Ce ne sont pas tout à fait des vibrations mais plutôt des à-coups pas très agréables. La fin du parcours également (entre le Camelback et les freins avant l'entrée dans le bâtiment) est trop molle et ne provoque plus beaucoup de sensations.
J'en attendais peut-être trop de la bestiole, je suis un peu déçu sur le coup.






La tour de Kärnan cache derrière elle toute une zone un peu enclavée où se trouvent majoritairement des attractions pour les enfants. Tout est joliment thématisé et la seule chose qui m'attire par ici est Störtebekers Kaperfahrt, un water ride à la Oxygenarium. Me voilà tout seul dans ma bouée, prêt à spinner comme jamais. L'attraction est vraiment sympa même si elle manque un peu d'humidité. La station est du point de vu extérieur très belle.



Kärnan m'a mis un peu K.O, je décide de cette descente d'énergie pour aller manger dans la zone Far West.

Je tombe en chemin sur une attraction qui attire ma curiosité : Pony Post. Il s'agit d'un Horse Track, mais la petite subtilité ici c'est que chaque monture est équipée d'un pistolet interactif. Sur le parcours se trouvent plein de petites choses à activer à la manière de certains Splash Battle. C'est vraiment une chouette idée, et vu que je suis le premier adulte à le faire depuis le début de la journée, je décroche le record du jour actuel. Je n'ai malheureusement pas de photos de cette petite trouvaille.

Il se fait faim, je me laisse tenter dans la zone par le Joe's Grill'n BBQ où ils vendent de grosses brochettes avec des frites. Ce n'est certainement pas le meilleur snack de parc que j'ai pu faire, mais ça fera l'affaire pour reprendre un peu d'énergie.


La vue depuis la terrasse est plutôt sympa, sinon vous pouvez amener votre repas un peu plus loin pour avoir une belle vue sur la mer baltique.
Toute la partie gauche du parc est maintenant faite, je vais maintenant pouvoir découvrir la seconde moitié. Je passe d'abord devant un SideCar Technical Park superbement bien intégré, mais connaissant plutôt bien le modèle, je passe encore une fois mon tour.


Le prochain arrêt est Flucht Von Novgorod... Ou pas, ce sera finalement pour plus tard car des visiteurs sont en train d'être évacués par un escalier de secours sortant du bâtiment et en effet, aucun train ne circulera pendant une quinzaine de minutes. Je jette alors mon dévolu vers l'autre crédit qui me reste encore à tester, Kleine Zar.


Aucune vie du côté de Novgorod, allons tester le crédit voisin !

Me voilà après une file d'attente nulle en train de m'installer comme je peux à bord de ce superbe Kiddie de chez Preston & Barbieri. Je ne suis pas du tout ironique de par l'utilisation du mot "superbe", car même si je ne suis clairement pas la cible au niveau des sensations une fois à bord, il faut avouer que le coaster est très mignon.



Novgorod ne tourne toujours pas, je commence à paniquer un peu à l'idée que le coaster me passe sous le nez. Je continue donc mon tour du parc pour arriver alors vers les deux flumes dont dispose le parc. Oui vous avez bien entendu, il y a deux flumes dans ce parc et ils sont en plus côte à côte. Je commence par Der Wasserwolf am Ilmensee (à vos souhaits). Il s'agit là d'un flume tout à fait classique pour le coup, composé de deux drops humides à point. Rien à signaler si ce n'est que la zone de réception de la dernière drop est très bien aménagée.


C'est tout mignon cette zone au pied de Flucht von Novgorod, mais ce serait encore mieux si des wagons passaient sur ces rails Gerstlau !

Le second flume est situé un peu en contre-bas du premier et se nomme tout simplement Super Splash. Il ne s'agit pas là d'embarcations classiques, mais de petits bateaux équipés de sièges de campings à deux de front. Il semble également beaucoup plus ancien, la thématisation est inexistante et la gare est affreusement moche. En revanche des deux exemplaires présents dans le parc, celui-ci est clairement le plus humide. Malgré que je sois seul dans le bateau j'ai fini rincé.


La palme de l'attraction la plus moche de Hansa Park est remise à Super Splash !
Voilà que le tour du parc est alors bouclé. Je repars vers le centre de celui-ci, une zone qui est vraiment très joliment fleurie. Il y a là quelques attractions classiques telles que des balades en bateau ou d'autres attractions pour les enfants.


Mais qu'est-ce que je vois ?


Oui oui, Flucht von Novgorod tourne enfin ! Sans plus attendre, j'en prends la direction ! Toute la partie indoor se cache parfaitement depuis les allées, à croire que la majeure partie se situe en sous terrain. À la manière de Kärnan, la file est parfois très sombre. Le couloir étroit abrite trois files : une pour chaque rang et une single. Étant seul, j'opte évidemment pour la single rider.
Même pas cinq minutes d'attente et me voilà prêt à embarquer au premier rang. Il s'agit de mon second Euro Fighter après Abyss à Adventure World qui ne m'a pas laissé un très bon souvenir. Je ne sais rien de l'expérience à bord de l'attraction et ne connais que la partie du parcours se situant à l'extérieur. Le train est immédiatement envoyé dans une partie dark ride bien plus fournie que celle de son grand frère. Vient ensuite une petite drop classique pour ce modèle, mais qui pour le coup m'a bien surpris dans le noir complet. Au bas de cette drop, le train est immédiatement propulsé vers un virage pris à toute blinde débouchant sur un Camelback en extérieur provoquant un bel éjector. Après un Stengel Dive le train entre dans une large hélice descendante puis montante. C'est dans cette dernière que l'on peut trouver deux à-coups assez mineurs. Une petite Heartline Roll plutôt insignifiante plus tard, le train s'apprête à entrer dans un bâtiment abritant un lift vertical. La suite du parcours est plutôt simple avec une drop verticale, un virage très relevé et... rien d'autre, le tout complètement dans le noir. Ce virage m'a d'ailleurs bien surpris car je ne m'y attendais pas du tout. Voilà une expérience plutôt brève, mais excellente. À chaud, je pense même préférer Novgorod à Kärnan ! Je regrette juste un peu le manque de longueur, mais le coaster est plutôt fluide si l'on met de côté les deux petites baffes, la théma parfaite et la musique excellente. Et puis cette sortie d'attraction passant par une maze, c'est la première fois que je vois ça !



C'est dans cette très belle tour que se trouve le lift vertical !


J'ai bien envie de retourner dans la zone écossaise où se trouvent Nessie et Highlander. D'ailleurs celle-ci propose maintenant le mode super tilt ! Je commence par deux tours du coaster Schwarkopf, au last évidemment, puis au first histoire de tester. La file est vide alors j'en profite ! Ma préférence va définitivement pour le last et son éjector en sortie des midbreaks. Je n'en ai pas parlé plus tôt, mais comme pour la majorité des attractions majeures à Hansa, Nessie dispose d'une bande son vraiment géniale.




Place à Highlander désormais, qui propose donc aussi une BO bien épique pendant l'ascension. Dommage que les enceintes grésillent parfois ! Le mode super tilt alors, voilà quelque chose qui provoque un beau caca culotte la première fois. La nacelle s'incline évidemment plus que le matin, mais la position inclinée dure également tout au long de la chute et les sièges ne se redressent qu'une fois que les pieds touchent le sol. Comme c'est vide j'ai pu faire deux tours sans descendre. Hors Golden Driller et les Gyro Drop Intamin qui seront toujours mes chouchoutes, Highlander est probablement la meilleure tour de chute que j'ai pu faire. Elle est donc équipée si l'on résume de : deux modes tilt, une vue magnifique, des enceintes diffusant une BO superbe, et accessoirement un décrochage vraiment chouette. Ne manque que les lapbars comme au Donjon de l'Extrême...


C'est tout de même haut ce bouzin !

Retour vers la zone de Kärnan, je veux vraiment obtenir un first row pour voir si même à ce rang le ride est violent. Malheureusement, avec cette salle avant l'embarquement, ça peut très bien prendre 1 tour comme 5 jours pour avoir un tour au premier rang.
Lors de la première tentative, j'hérite du dernier rang... raté ! Au passage la first drop est démente tout à l'arrière, car l'avant du train est déjà attiré par le sol quand l'arrière est à peine en train de se redresser après le lift vertical. Sinon, le parcours est bien trop violent une fois l'immense élément aérien passé.
Troisième tentative... troisième rang... encore raté !
Quatrième tentative... deuxième rang... ah celui-ci je l'ai déjà eu... encore raté !
Je commence à avoir mal à la tête, mais je n'abandonne pas. J'aimerais vraiment que mon avis change sur la bestiole, c'est trop frustrant de ne pas accrocher au parcours alors que j'adore l'expérience globale.
Cinquième tentative, mon groupe est parmi les deux derniers à être choisis et pour l'instant personne ne s'est vu attribuer le premier rang. Suspens donc... L'autre groupe est choisi avant le mien, mais vers quelle porte iront-ils ? La porte amenant au dernier rang s'ouvre pour eux, c'est donc mathématique, mon groupe ira forcément au premier rang. Explosion de joie (c'est d'ailleurs à chaque fois le cas pour le groupe héritant du first) ! Je sais que c'est mon dernier tour de la bête, maintenant que j'ai enfin eu mon first je ne le referai plus.
Encore une fois et comme pour Nessie, Highlander et Novgorod, la bande originale est épique et envoutante. La surprise du lift n'en est plus une après cinq tours, mais j'avoue que j'ai toujours le réflexe de resserrer ma lap d'un cran supplémentaire en prévision du drop track. Malheureusement le constat au premier rang est le même que sur le reste du train, même si la first drop est impressionnante, que la figure en cœur passe bien et que le Camelback propose un excellent moment les fesses en l'air, certaines transitions sont trop violentes et surtout la fin est un peu molle du cul. J'en suis le premier déçu, j'attendais tellement de ce coaster... En fait, c'est un coaster frustrant car il n'est pas mauvais, mais le parcours n'est juste pas à la hauteur de tout le reste (BO, thématisation, ambiance, drop track, etc etc).

Pour compenser cette frustration, pluie de photos du coaster décevant :









Pour finir sur une note positive et parce que c'est définitivement lui le meilleur coaster du parc, retour à FvN !


Ce sera le dernier tour de la journée car lorsque je sortirai il sera 18h passé. Je m'engage dans la single car je ne voudrais pas rater mon train pour retourner à Hambourg. Cette fois-ci je passe au second rang. Je ne redétaille pas le parcours car il n'y a pas grand changement entre les deux rangées si ce n'est que la vue est un peu plus restreinte à l'arrière. J'adore Flucht von Novgorod qui est un super coaster dans un écrin presque aussi bien que Kärnan.





C'est donc une fin de journée à Hansa, ma première dans un parc en solo depuis 2019, et autant dire que j'ai adoré ! L'affluence m'a permis de tout faire et refaire comme j'en avais envie. Je conclus donc avec cinq tours de Nessie, Highlander et Kärnan, deux tours de Flucht von Novgorod et un tour des toutes les autres attractions qui m'intéressaient ou qui comptaient comme des crédits. Le parc est super agréable et mis à part deux ou trois attractions un peu datées ou non thématisées, il faut avouer qu'ils sont forts pour pondre de superbes créations de A à Z. Thématisation, ambiance, musique, tout y est ! J'ai retrouvé une vibe à la Toverland et/ou Tripsdrill sur beaucoup d'aspects.
Voilà donc pour Hansa, c'est le cœur un peu lourd que je quitte le parc, ce qui est tout de même signe d'une appréciation certaine.


Une quinzaine de minutes de marche m'attendent pour rejoindre la gare de Sierksdorf perdue au milieu de la forêt. Le trajet pour rentrer à Hambourg est le même qu'au matin, mais en sens inverse naturellement. Je profite de la correspondance à Lübeck pour m'y arrêter afin d'y manger et de visiter un peu le centre-ville. Je suis très content d'avoir pris cette décision car du peu que j'ai pu en voir, c'est une très jolie ville bordée par les canaux.
Je conclus cette journée de TR avec quelques photos de Lübeck dont je conseille une visite, aussi brève soit-elle :



Tiens, un de ces deux monuments me rappelle quelque chose...

Plus de doutes une fois en face, c'est bien le même qu'à l'entrée de Hansa Park ! Enfin je pense plutôt que Hansa se sont inspiré de ce monument de Lübeck !



Retour à Hambourg et pas trop le temps de trainer en ville ce soir, car demain une visite peu reposante m'attend à Miniatur Wunderland à... 7h30 du matin ! Oui oui, j'ai délibérément choisi ce créneau...

N'hésitez pas à laisser comme d'habitude un petit commentaire, étant donné que j'intègre énormément de photos à mes TRs, les pages risquent d'être un peu lourdes si j'enchaîne les posts. À bientôt pour la suite de ce TR ! 😘
 
Dernière édition:
Très sympa cette journée, tu as eu de la chance au niveau de l'affluence !

J'avoue que j'ai zappé les parties sur Karnan et Fluch von Novgorod vu que j'y vais dans quelques semaines, du coup peut-être que tu en as déjà parlé mais je pose quand même la question : malgré la faible affluence, tu as eu un aperçu des débits ? Sont-ils corrects ?
 
Très sympa cette journée, tu as eu de la chance au niveau de l'affluence !

J'avoue que j'ai zappé les parties sur Karnan et Fluch von Novgorod vu que j'y vais dans quelques semaines, du coup peut-être que tu en as déjà parlé mais je pose quand même la question : malgré la faible affluence, tu as eu un aperçu des débits ? Sont-ils corrects ?
J'y suis allé en juillet dernier, les débits sont vraiment affreux à Karnan, les opérations sont correctes mais c'est à cause du concept du ride que ça ne débite pas. Les files n'avancent pas mais elles sont couvertes et thématisées, ça permet de faire passer le temps
 
Très sympa cette journée, tu as eu de la chance au niveau de l'affluence !

J'avoue que j'ai zappé les parties sur Karnan et Fluch von Novgorod vu que j'y vais dans quelques semaines, du coup peut-être que tu en as déjà parlé mais je pose quand même la question : malgré la faible affluence, tu as eu un aperçu des débits ? Sont-ils corrects ?
J'y suis allé il y a peu un dimanche - tu es tout seul ? Pour Novgorod, ça passe crème comme il y a une file single rider donc tu peux embarquer très vite mais pour Karnan, oui, c'est aléatoire ! Mais tu auras de la chance si tu peux attendre moins d'une demie-heure - à moins que tu fasses comme moi, je l'ai fait dès l'ouverture mais j'ai attendu plus d'une demie heure ( plus de 15 minutes de mise en route et le temps qu'ils nous laissent rentrer + 15 minutes une fois rentré ) et la deuxième fois, 25 minutes en fin d'aprem - tout dépend si tu veux le refaire ou pas après !

Et pour Pierrot, dommage que tu aies été déçu par Karnan, c'est vrai que le layout, la première partie n'est pas si fantastique et que ça peut vibrer mais ça reste un coaster original, à mettre à part pour toute l'expérience mais qu'effectivement, niveau ride et sensations, on ne peut pas le comparer aux meilleurs !
 
Très sympa cette journée, tu as eu de la chance au niveau de l'affluence !

J'avoue que j'ai zappé les parties sur Karnan et Fluch von Novgorod vu que j'y vais dans quelques semaines, du coup peut-être que tu en as déjà parlé mais je pose quand même la question : malgré la faible affluence, tu as eu un aperçu des débits ? Sont-ils corrects ?

J'ai eu de la chance mais j'ai surtout planifié mon trip en fonction de celui de Louise qui avait déjà eu des affluences très faibles aux même dates un an plus tôt...
Difficile de juger les débits sur une journée de si faible affluence. Comme dit pour FvN c'était attente nulle via la single, sinon j'estimerai à une dizaine de minutes (il tournait à deux train). Pour Kärnan c'était un seul train en début de journée, puis très rapidement un deuxième a été ajouté. 20 minutes d'attente maximum mais ce que dit @Alex282 est vrai, difficile de faire mieux au vu du système du coaster (enfin je crois qu'il peut quand même tourner à trois trains). Les débits étaient bien plus corrects et moins frustrants qu'à Heide Park en tout cas.

Et pour Pierrot, dommage que tu aies été déçu par Karnan, c'est vrai que le layout, la première partie n'est pas si fantastique et que ça peut vibrer mais ça reste un coaster original, à mettre à part pour toute l'expérience mais qu'effectivement, niveau ride et sensations, on ne peut pas le comparer aux meilleurs !

Le coaster est archi original c'est vrai ! J'étais tout aussi impressionné qu'une découverte de Klugheim ou de Rookburgh par exemple ! Mais le coaster est un peu prout prout...

Sympa ce TR ! J'ai fait Karnan 2x vendredi dernier, j'ai eu de la chance 2x au first row au tirage au sort :)

Merci ! Ah oui sacré chance en effet !
 
Aujourd'hui c'est le 1er mai, férié également en Allemagne ! Je n'ai donc pas planifié de parc afin d'éviter une éventuelle fréquentation trop importante, mais au lieu de cela je vais visiter un lieu assez insolite et la ville d'Hambourg.

Je vous conseille de lire ce TR sur smartphone, l'intégration des photos y est plus agréable.


Jour 3 : Miniatur Wunderland et Hambourg
Mercredi 1er Mai 2024


Le réveil sonne trop tôt ce matin alors même que je ne vais pas faire un parc d'attraction. La raison ? Miniatur Wunderland, ou le musée le plus célèbre de la ville de Hambourg. Le lieu est si réputé que j'ai préféré réserver mon entrée pour le créneau 7h30 - 8h00 (d'où le réveil tôt) afin d'éviter la foule sur le début de visite au moins.
Ce musée dédié au modélisme, principalement au modélisme ferroviaire, est situé dans le quartier de Spreicherstadt dont vous avez déjà entendu parler dans la première partie de ce TR si vous avez été attentif.
Pour me rendre à Miniatur Wunderland depuis mon hôtel capsule, je dois prendre le bus n°2 entre les arrêts Hauptbahnof et Am Sandtorkai, ce qui représente un trajet d'une quinzaine de minutes. Une fois sorti du bus il ne me reste plus que 3 minutes à pied, et à 7h50 me voilà arrivé devant l'entrée du musée !


Évidemment à Spreicherstadt la brique rouge est de mise !

Pour l'instant ça ne semble pas se bousculer aux portillons, tant mieux ! Je peux rapidement scanner mon billet acheté à l'avance sur internet et me voilà parti à la découverte de ce lieu dont je ne me suis pas trop gâché la surprise. Parait il que la visite dure entre 5 et 6h, on verra bien...

La visite commence par la boutique, puis je décide de monter directement au 4e étage, pensant que ce serait le lieu pour l'instant le moins fréquenté.
La vue au loin des premières maquettes me laisse sans voix ! Je remarque que l'étage est vraiment immense en tournant la tête à droite puis à gauche.

Je commence par la découverte de la partie dédiée à Hambourg, ça me donnera peut-être des idées sur ce que je pourrais aller visiter sur le reste de la journée !


La première maquette qui attire mon regard, le stade du Hamburger SV

Il sera difficile de transmettre par le texte à quel point le niveau détail est hallucinant. Ça grouille d'absolument partout de petite touches d'humour, des trains circulent dans tous les sens, et il y a plusieurs animations à chaque scène que l'on peut déclencher via un bouton.
Un cycle de jour et de nuit est propre au musée et lorsque la pénombre arrive, tous les bâtiments et rues s'allument petit à petit. À chaque fois ça fait vraiment son effet, même au bout de 3 heures de visite.
Rien que dans la représentation de Hambourg on compte déjà 2600 mètres de rails pour la circulations des trains et métros...


Un incendie simulé, à savoir que les lances des pompiers donnent l'illusion de réellement projeter de l'eau...


Même maquette que précédemment, mais de nuit cette fois-ci !

Place maintenant à la Scandinavie qui dispose en temps normal d'un paquebot qui navigue de façon automatique. Malheureusement lors de ma visite cet effet était en réhabilitation. Plus surprenant encore, un système de marée s'active toutes les 25 minutes. On y retrouve également un pont de plus de 10 mètres de long, la plus grosse structure du musée. Évidemment, chaque construction présente au musée existe également dans la vraie vie.



Place à l'Amérique ! Las Vegas, les Everglades, Miami, Mont Rushmore, le Grand Canyon, etc... C'est dans cette zone qu'apparaissent les premiers véhicules routiers en circulation car jusque là les voitures et camions étaient statiques. C'est assez impressionnant de voir tous ces engins motorisés qui semblent déambuler comme par magie !


Je passe maintenant devant le centre de contrôle, un endroit complètement visible des visiteurs le long d'un couloir. C'est vraiment impressionnant ! Sur l'un des écrans de contrôle j'aperçois les coulisses de l'aéroport miniature où un Beluga XL est dans la file d'attente pour atterrir bientôt sur la piste. Je m'empresse alors de rejoindre ce coin du musée dont je suis plutôt proche (au même étage que là où je suis actuellement).


Si jusque là j'étais plutôt tranquille dans ma visite, là ça se corse pour obtenir une bonne place. L'aéroport est clairement le coin le plus attractif et le plus squatté du musée. Faut dire que tout est vraiment impressionnant, que ce soit le système qui permet aux avions de décoller et atterrir, les bruits, les véhicules qui circulent tout autour des avions, le terminal faramineux dont on peut voir tous les détails (jusqu'aux passerelles qui vont se coller contre les portes de l'avion pour débarquer/embarquer les passagers). J'ai presque passé une heure à admirer tout ça ! Il y a même un écran qui affiche en temps réel les prochains départs et arrivées avec l'avion qui correspond, ce qui permet d'aller et venir en fonction des avions que l'on veut voir. Attention car parfois quelques objets volants surprises peuvent passer entre les avions planifiés 🤫 Je rappelle que tout fonctionne de manière automatisée, sans aucune intervention humaine. Donc quand les avions prennent du retard, c'est automatiquement actualisé sur les écrans qui annoncent les départs et arrivées.









Quelques stats assez hallucinantes concernant, l'aéroport : 52 avions, 250 vols chaque jour, 100 km de câblages, 6 années et 150 000 heures de construction, 2465 leds rien que sur le tarmac, etc...

Au quatrième étage se trouvent également les zones autrichienne, bavaroise, suisse et allemande. Parmi les maquettes les plus impressionnantes il y en a une de l'Oktoberfest avec les attractions qui s'activent, mais aussi et surtout un incendie qui se déclare dans un château où les pompiers viennent intervenir pour éteindre le feu. La gestion du trafic routier avec l'arrivée des camions vers le château est assez impressionnante !




La moindre attraction de cette foire peut s'activer par l'appuie d'un bouton (sauf la réplique de l'Alpina Bahn. Impressionnant de jour, saisissant lorsque la nuit tombe dans le musée.

L'incendie vient de se déclarer, on entend les pompiers déjà arriver au loin !

Je suis tellement hypnotisé par tout ce qu'il se passe dans les moindres recoins que je n'ai aucune idée du temps qui passe. La première fois que j'ai regardé l'heure il était 10h30. Je rappelle que je suis arrivé un peu avant 8h00 ! Voilà, j'ai donc passé 2h30 à visiter seulement un étage... Je comprends mieux pourquoi ils estiment le temps de visite à 5 à 6h !

Je redescends alors à l'étage inférieur, au troisième. Lorsque l'on entre à cet étage se trouve immédiatement sur notre gauche une nouvelle zone thématique qui a ouverte à peine une semaine avant ma visite et qui fait office de nouveau highlight du musée. Mais on y reviendra plus tard car je décide d'abord d'aller visiter la partie du musée se trouvant dans un autre bâtiment. Pour se rendre dans cet autre bâtiment il faut prendre une passerelle passant au dessus des canaux de Spreicherstadt. Ce qui est marrant c'est que des trains passent également sur cette passerelle pour passer d'un bâtiment à l'autre.


Retour bref à la vie à l'échelle 1:1 !

Dans cet autre bâtiment donc (également sur deux étages mais de moitié plus petit) se trouvent une zone patagonienne, antarctique, ainsi qu'une énoooorme maquette de Rio de Janeiro. Il y a également de proposé une expérience VR Yullbe payante ainsi que tout une partie retraçant l'histoire du musée.

Concernant la gigantesque maquette de Rio, le Christ Rédempteur est évidemment présent, Copacabana et le Pain de Sucre également. Mais mes deux spots favoris sont le carnaval et les favelas qui sont remplis de détails.



Les favelas accolées au carnaval de Rio !

Maintenant de nuit.

La Patagonie est symbolisée par un énorme glacier dont des morceaux tombent parfois dans l'océan antarctique, mais aussi par une base scientifique isolée sur la banquise ou encore une tempête en pleine mer entre l'Amérique du Sud et l'Antarctique. Cette tempête qui s'active toutes les 10 minutes environ est vraiment impressionnante.




Retour dans le bâtiment principal en repassant par la passerelle au-dessus du canal. Reste à explorer les zones de l'Italie, de Venise et de la Suisse (qui s'étale en fait sur deux étages pour caser les hautes montagnes).





Enfin je termine par la nouvelle zone Provence et Monaco, dont la pièce majeure est une reproduction du circuit de Formule 1 au sein de la principauté. C'était encore clairement en rodage lors de mon passage avec quelques voitures qui se plantaient ici et là, mais c'est assez impressionnant de voir les F1 déambuler dans la ville et se dépasser lorsqu'elles ont l'espace nécessaire. J'ai passé là un long moment aussi à m'émerveille devant une telle prouesse ! Voilà un nouveau spot qui devraient vider un peu celui de l'aéroport qui jusque là était la pièce maitresse du musée ; il y en a maintenant deux !


Voilà un paysage qui m'est familier !

Des conneries comme celles-ci, le musée en est rempli ! Difficile de ne pas passer à côté de certaines...

La principauté de Monaco au format "réduit".




La fin de la visite se passe dans les ateliers du lieu, où l'on peut j'imagine en temps normal voir les personnes travailler comme au centre de contrôle. Aujourd'hui étant le 1er mai, le personnel ne travaille évidemment pas. Sans quoi ça aurait pu ajouter un certain temps à la visite qui touche d'ailleurs à sa fin. J'aurais pu rester encore un moment à regarder tous les détails sans avoir à m'ennuyer, mais je dois avouer que la dernière heure était assez pénible en raison de la fatigue et surtout du monde fréquentant maintenant le musée. Je décide donc de quitter Miniatur Wunderland sur les coups de 12h00 ! J'aurai tout de même passé 4h à l'intérieur...



Je suis assez exténué et pourtant j'ai vraiment adoré cette visite ! Miniatur Wunderland est un point de passage obligatoire lors d'une virée à Hambourg, et ce sans être forcément passionné de modélisme ! Chaque maquette et zone thématique regorge de surprises, animations, blagues, éclairages et détails en tout genre. Même après plusieurs heures de visites on continue d'apprécier et fouiller du regard chaque recoin du musée à la recherche d'un petit détail que 90% du public n'aurait pas vu. Par contre je recommande vivement de venir dès la première heure d'ouverture, car à 10h00 je regrettait déjà le moment où le musée était encore "vide" comme à mon arrivée.

Je suis claqué et je ne penses qu'à une chose : manger ! Je me dirige naturellement vers le coin le plus proche où je pourrais trouver de quoi remplir mon ventre, c'est à dire à l'Elbphilharmonie qui est à 5 minutes à pied.


De retour à l'air libre !

Ce bâtiment est massif mais vraiment harmonieux.​

Il n'y pas grand choix, seul un petit restaurant fait l'angle de la rue face à l'immense salle de concert symphonique. J'aurais préféré trouvé une petite superette mais j'ai à cet instant souvenir du TR de @Røyk où ils avaient galéré pour le repas de midi le 1er mai. Allez, je ne fais pas le difficile et je vais manger une salade "maison" vraiment pas terrible. Ça fera l'affaire en attendant mieux...

Je profite de m'asseoir à la fraicheur de ce restaurant pour me reposer un peu, mine de rien je n'ai pas posé mes fesses depuis 7h30 lorsque j'étais alors dans le bus. Le coup de fatigue est vraiment là et je prends la décision de rentrer à mon hôtel capsule pour y faire une petite sieste !

Avant cela et puisque j'y suis, je prends mes billets en ligne pour une poignée d'euros afin de pouvoir accéder à la terrasse de l'Elbphilharmonie que l'on peut voir au tiers de la hauteur sur la photo précédente.
L'accès à cette terrasse se fait par un très long escalator assez étrange puisqu'il perd en inclinaison au fur et à mesure de l'avancée pour finir presque à plat. De là-haut, la vue sur l'Elbe, le port et la ville est vraiment chouette ! Cette visite n'est pas forcément un indispensable à mon sens, en revanche le bâtiment en lui-même vaut vraiment le coup d'œil !




Je ne reste pas plus de quinze minute sur cette terrasse où la chaleur est assez écrasante. Il est 14h00, je reprends la direction de l'arrêt de métro aérien de Baumwall afin de retourner dans le quartier de la gare pour faire la sieste à mon hôtel. En chemin, je fais un ultime petit détour par les pontons en contrebas de l'Elbphilharmonie pour y faire quelques photos.



Instant sieste 💤

Deux heure plus tard, me voici en pleine forme pour repartir à la découverte de Hambourg. Un petit coup de transport par le S2 jusqu'à l'arrêt Dammtor et me voilà partis à la découverte de deux très grands parcs publics, l'Alter Botanischer Garten et le Planten un Blomen. C'est l'idéal pour cette fin d'après-midi puisque les deux parcs proposent pas mal d'ombre et malgré qu'il y ait pas mal de monde dans les allées et sur les pelouses, c'est vraiment le lieu le plus reposant de la ville.








Il est presque 20h00 lorsque je reprends le métro pour rejoindre le St. Pauli Landungsbrücken. Ce sera malheureusement un peu juste pour pouvoir traverser l'Alter Elbtunnel qui ferme à 20h00 justement, un tunnel pédestre qui traverse le fleuve sur près de 400 mètres à 25 mètres de profondeur. Dommage, ça me tentait bien pour avoir une vue sur la ville depuis l'autre rive. Et puis sauf gros changement ce sera cuit pour jusqu'à la fin du séjour pour pouvoir tenter la traversée. Je vais rattraper ma très légère frustration par un coucher de soleil bien intense, je me suis régalé avec mon appareil photo !




Cette promenade au bord de l'eau est vraiment chouette au coucher de soleil !


L'imposante salle de concert philarmonique au loin...

Il est 21h00, je voudrais encore passer visiter les quartiers de St Pauli et Reeperbahn, l'équivalent du quartier rouge à Amsterdam. Évidemment, en tant qu'homme se promenant seul, je me suis fait accoster par une dizaine de prostitués sur l'espace de 100 mètres... Si l'ambiance des néons et la présence d'un festival de food trucks sont plutôt sympas, le quartier est vraiment crade et mal fréquenté ! L'atmosphère fera que je n'y suis resté qu'une qunizaine de minutes avant de plier bagages.


La seule chose que j'ai engloutis depuis le petit déjeuner est une pauvre salade, je gargouille. Vu l'heure tardive je ferai simple, je prends le métro pour rejoindre l'arrêt Jungfernstieg et je m'arrête de nouveau à Vapiano pour manger rapidement un bon plat de pâtes accompagné d'une radler bien rafraichissante après cette longue journée.

Une ultime photo aux dernières lueurs de jour au bord du lac Binnenalster, puis retour à l'hôtel pour un bon dodo avant la dernière journée qui sera dédiée à la visite de Heide Park !



N'hésitez pas à laisser comme d'habitude un petit commentaire, étant donné que j'intègre énormément de photos à mes TRs, les pages risquent d'être un peu lourdes si j'enchaîne les posts. À bientôt pour la suite de ce TR ! 😘
 
Dernière édition:
Je pensais pas que le musée des miniatures de hambourg pouvait être aussi beau, pas passionné par les miniatures j'aimerais beaucoup visiter celui-ci, en tout cas très bon tr continue comme ça ;)
 
Je retiens tous les coins que tu as visité pour mon petit séjour là-bas !

Et j'ai presque autant de hype pour Miniatur Wunderland que les deux parcs, ça a l'air incroyable ! Mais je garde quand même une petite inquiétude quand au monde... c'est "étouffant" là-dedans, on se marche sur les pieds ?
 
Je pensais pas que le musée des miniatures de hambourg pouvait être aussi beau, pas passionné par les miniatures j'aimerais beaucoup visiter celui-ci, en tout cas très bon tr continue comme ça ;)

Tout pareil, même si sans en être passionné c'est tout un monde que je trouvais déjà intéressant avant cette visite. Bon, là ça va être compliqué de trouver mieux maintenant 😅 !
Merci pour le commentaire.

Je retiens tous les coins que tu as visité pour mon petit séjour là-bas !

Et j'ai presque autant de hype pour Miniatur Wunderland que les deux parcs, ça a l'air incroyable ! Mais je garde quand même une petite inquiétude quand au monde... c'est "étouffant" là-dedans, on se marche sur les pieds ?

Ah oui je te comprends, MW est tout aussi unique que l'est Hansa avec ses quelques expériences fantastiques.
Je n'ai pas trouvé ça étouffant, allez pour chipoter, ça l'était un peu au niveau de l'aéroport parfois. Mais c'est plutôt lié au fait qu'il soit situé dans une extrémité de couloir et que les meilleurs spots soient dans un cul de sac plutôt qu'au nombre de visiteurs en lui-même je pense.
Après c'est sûr que c'était largement plus calme à 8h qu'à 11h, mais je crois que tu as pris un créneau assez tôt aussi non ?
Je conseillerai peut-être un tour guidé, afin d'avoir accès à quelques coulisses qui après coup m'auraient bien intéressées je pense.