[TR] Walibi Belgium / Toverland / Phantasialand

Pierrot

Membre
1 Septembre 2010
3 339
205
25
Montpellier
Après un petit tour de chauffe dans le très bon Tripsdrill au mois de juin, me voici lancé dans mon premier vrai coaster trip d'après Covid. Que des nouveaux parcs pour ma part avec Walibi Belgium et le très prometteur Kondaa, Toverland dont l'ambiance semble être absolument magique... (suspens on verra) et enfin l'INCROYABLE Phantasialand, qui a clairement été la motivation principale pour l'organisation de ce trip. 3 pays donc pour 3 parcs, l'idée ici n'est pas de poncer tous les crédits sur le chemin, mais simplement de kiffer dans des parcs exceptionnels avec des crédits de très bonne, voire excellente facture. Pour une fois on va chercher la qualité, et pas forcément la quantité ! Preuve en est, certains de mes compagnons de voyage ne choperont qu'un +2 sur le trip. De mon côté mon top 3 risque de ressortir méconnaissable de ce trip.

Commençons avec la visite du plus important des parcs belges, Walibi Belgium !


Walibi Belgium
Mercredi 29 Juin 2022


En fin d'après-midi du mardi 28 juin, je récupère @PAUL à la gare de Brumath près de Strasbourg et nous prenons ensemble la route en direction de Bruxelles. Environ 4h nous séparent de notre destination où nous attendent @Guigui38 et @Gwelan dans un gite réservé pour la nuit. La route se passe sans encombre mais par contre les belges, c'est quoi ces autoroutes de l'enfer que vous avez ?
Arrivés à Wavre, petit détour pour passer devant Kondaa et faire monter l'attente, puis arrêt obligatoire dans une friterie d'où nous ressortirons avec facile un bon kilo de frites (en ayant seulement commandé deux petites barquettes, le détail a son importance) avant de rejoindre les copains à La Ferme de l'Hosté, très chouette gîte ambiance guinguette où nous avons passé une bonne première soirée.

295544770_1168564480658910_1473250013757522499_n.jpg


Nous décidons le lendemain de partir assez tôt du logement. Le parc est annoncé depuis quelques jours par le site officiel comme blindé, nous voulons prendre un peu la température avant de décider ou non de prendre un fastpass pour la journée. Si je ne suis pas forcément pour ce système payant d'habitude, Paul et moi sommes first timer et l'on veut quand même bien profiter du parc sans se contenter de faire uniquement des coasters.
Nous arrivons donc sur le parking une bonne heure avant l'ouverture et lorsque l'on aperçoit le nombre de bus qui arrivent déjà, on n'hésite plus longtemps avant d'investir dans un Speedy Ultimate à 45€, tarif très correct, surtout que nous avons payé notre entrée moins de 30€.

P1270788.jpg


Le bracelet rouge aux poignets nous avançons vers l'entrée du parc encore fermée et prenons notre mal en patience. Nous aurons toute la journée un accès illimité à toutes les attractions excepté pour Kondaa où un seul passage est autorisé. Une petite trentaine de minutes avant l'ouverture et face à l'afflux de visiteurs, nous sommes invités à avancer dans la main street jusqu'à une nouvelle grille. Nous patienterons là encore une bonne demi-heure à prendre peur devant les tests du SLC local. Quand on voit alors en arrière que toute l'allée est remplie d'ados jusqu'aux caisse, on se réconforte dans notre choix du fastpass.
La mascotte du parc vient nous accueillir avant l'ouverture de l'ultime grille à 10h. Nous marchons alors d'un pas assez rapide vers Kondaa en se faisant doubler par des ados en furie. L'objectif est de faire un premier tour du nouveau jouet pondu par Intamin par la file classique sans attendre et conserver notre fastpass pour plus tard dans la journée.

P1270792.jpg


Nous resterons encore une bonne vingtaine de minutes à attendre devant la gare, le coaster ne se décidant pas à ouvrir tout de suite avec un train arrêté à vide en haut du lift.
Ça y est le coaster enchaîne quelques trains dénués de visiteurs et la file peut enfin ouvrir. Nous parcourons toute la partie extérieure en marchant jusqu'à l'entrée de la gare. Celle-ci est vraiment super bien thematisée avec notamment le plafond dont tombent des morceaux de peaux ou de tissus et où une certaine ambiance règne en maître.
Après avoir gentiment demandé à l'opérateur, nous prenons direction du first row, Gwendal et Paul vont eux au last. La coque avant du train est vraiment magnifique. La lapbar qui s'abaisse offre une grande liberté, accentuée par des sièges moins baquets que sur Mack mais tout aussi confortables. Une vraie réussite ! Nous commençons alors l'ascension du lift, qui s'accélère à mi-hauteur pour atteindre une vitesse assez déconnante. Vient alors la first drop très inclinée, qui tourne vers la droite de façon assez tranquille étonnamment. J'aurai préféré recevoir un bon coup de pied au fesses et avoir l'impression de subir la force des choses. Tant pis ça reste quand même excellent ! Le Camelback envoie déjà un très bel airtime, pas encore très puissant mais très long, un peu à la Shambhala si mes souvenirs ne me trahissent pas. Le train entre alors dans un Banked Airtime Hill tout aussi excellent, avant de continuer sur le Non Inverted Cobra Roll qui propose deux changements de direction sympa à chaud seulement. Le train redescend dans un très bon enchaînement constitué de deux excellents Camelbacks entrecoupés d'un Wave Turn sympa et deux virages à ras le sols assez puissants. Jusque là Kondaa est une tuerie. Malheureusement la fin est un peu bâclée à mon goût puisque je n'ai pas trop compris l'intérêt du S-Turn assez aérien précédent le dernier très bon Camelback où se trouve la photo, et même si les derniers Bunny Hops délivrent de très bons airtimes, je les aurait préféré plus hauts et donc plus amples. Surtout quand on voit la vitesse à laquelle le train arrive sur les freins. Voilà donc pour ce premier tour de Kondaa d'où je ressors plus que conquis, mais indécis quant au fait s'il monte ou non sur la plus haute marche de mon podium. Il a pour moi les mêmes défauts que DC Rivals, à savoir quelques temps morts. Reste à voir ce qu'il en sera en fin de journée...
Après ce long debrief de Kondaa, passons à la suite du parc !

P1280004.jpg

P1280030.jpg
P1280037.jpg
P1280045.jpg


Nous prenons alors le chemin amenant à Challenge of Tutankhamon, l'un des deux DR interactifs de Walibi Belgium. La file est vide, que ce soit le classique ou celle dédiée aux fastpass. Les décors de ce DR sont vraiment très sympas, les wagonnets se déplacent de façon très fluide, mais vraiment, c'est quoi ce système pourri ? Impossible de savoir qui vise où, il y a une telle latence qu'on ne sait absolument pas qui a touche la cible. Vraiment très mauvais et ça suffit pour me sortir de l'attraction complètement. À priori on a quand même réussi à tirer notre épingle du jeu puisqu'on semble avoir eu une fin alternative, le wagon nous suivant ayant prit un chemin différent à travers un couloir vide. Bref, des décors très bien mais une jouabilité nulle, voilà Tutankhamon qui selon moi n'atteint pas le standing qu'on lui attribue.

P1270801.jpg


Pour se remettre de la petite déception, on continue avec un second crédit. Dans cette zone relativement récente et absolument magnifique tant elle regorge de détails et d'une ambiance agréable, voici Tiki-Waka ! La file d'attente semble complètement pleine mais surtout un peu oppressante au bord de ce petit étang. Pour la première fois on présente fièrement notre bracelet rouge pour embarquer immédiatement. Tiki-Waka c'est un petit Bobsled Gerstlaueur aux wagons toujours très serrés dans lesquels je n'ai pas de place pour mes jambes. En revanche c'est un bon petit coaster, assez fun sur toute sa longueur sans pour autant avoir un élément remarquable comme G'sante Sau à Tripsdrill qui possède des hélices et Bunny Hops dont on se souvient. Non pour Tiki-Waka, ce qui est remarquable, c'est l'écrin dans lequel il est posé, vraiment chouette !

P1270969.jpg

P1270986.jpg

P1270987.jpg

P1270981.jpg


Nous continuons à longer le parc en redescendant vers le lac, nous voulons tester le crédit suivant, Psyké Underground !
La file fastpass se fait en sens contraire de la sortie, déjà très étroite. Du coup quand un train débarque c'est un bordel pas possible. Bref passons... On tombe sur la seule opératrice peu aimable de la journée qui nous claque la porte de l'embarquement au nez de manière assez brutale. Un petit mot pour nous dire d'attendre le prochain train ne coutait pas grand chose je pense. Nous nous installons après deux dispatchs vers le milieu du train, les assises sont assez confortables. Après un petit preshow sans grand intérêt sur un écran du quai, le train avance petit à petit jusqu'à sortir complètement de la station, puis est propulsé de façon assez linéaire. Ça devait être autre chose avant avec le câble... La vitesse en bout de launch est suffisante pour passer le Loop assez rapidement avant de monter dans un premier tube. À cet endroit se trouve un stroboscope qui nous désoriente complètement, on ne sait même pas si l'on monte ou l'on descend sur la flèche. Retour en arrière dans le Loop qui se révèle très intense avant de traverser la station à toute blinde, puis un freinage qui nous empêche de monter trop haut sur la deuxième flèche. Bon ben ce Psyké Underground c'est vraiment fun, sans être extraordinaire mais en étant avant tout extrêmement court ! Heureusement que l'on a pas fait la très longue attente pour si peu.

P1270917.jpg

P1270915.jpg


Directement à côté de Psyké on peut retrouver un flume, Flash-back, dans lequel nous décidons d'aller se tremper un peu les fesses. C'est qu'il ne fait pas froid dans ce pays !
La file classique déborde, nous prenons notre accès direct jusqu'à la station. Heureusement qu'on n'a pas attendu 30 minutes là dedans, les voix des gosses résonnent. Quel plaisir...
Je ne me rappelle pas en détail du parcours si ce n'est qu'il est assez fun, que ça pue le rat, et qu'on n'est pas ressortis si trempés que ça ! Ah, et aussi que ça mériterait une petite rethema pas trop dégueu !

P1270803.jpg

P1270806.jpg


Bon mis à part ça, à part Kondaa on passe un début de matinée assez calme. On veut un peu de sensation alors direction une petite freefall Intamin, la Dalton Terror. À peine au pied de la tour que nos bracelets sont contrôlés et que nous sommes face à notre nacelle. Ça c'est de l'efficacité ! Ce fut même trop rapide et on a décidé de refaire immédiatement un tour après le premier. Comme toutes les tours de chutes Intamin testées jusqu'à présent, c'est ultra validé ! On se mange un bel airtime au décrochage qui dure une bonne partie de la chute, jusqu'au freinage en fait. Non le seul hic pour moi, c'est toujours ces harnais trop imposants qui gâchent un peu la sensation de liberté.

P1270947.jpg


La soif de crédits nous rattrape et entrons donc dans la file de Calamity Mine après ces deux tours de Dalton. Nous sommes placés vers l'avant du train. Le layout est assez sinueux et offre de belles interactions entre les trains. Niveau confort en revanche c'est assez atroce, on s'accroche comme on peut pour supporter les vibrations et les à-coups. Une petite cure de jouvence là aussi ferait le plus grand bien à l'attraction, tant sur le plan mécanique que des décors. Les rochers commencent à faire un peu vieillot entre autre. C'est pour moi probablement le moins bon Mine Train Vekoma que j'ai testé, bien loin de Colorado Adventure, BTM ou Big Grizzly Mountain !

P1270932.jpg

P1270934.jpg

P1270944.jpg


On marche en direction de l'entrée du parc, vers les crédits Vekoma que l'on souhaite éviter depuis le début de journée (on aurait pu finalement inclure Calamity a ceux là). Mais malheureusement il faut bien y passer à un moment ou un autre et je remercie Gwendal et Guillaume de nous accompagner car eux ont déjà les crédits, et donc aucune obligation de subir des dommages. On commence avec le moins pire des trois Vekoma, Loup Garou.

P1270824.jpg


Quelle étrangeté est ce ride ! La first drop, pourtant peu inclinée, nous aspire complètement tout en éjectant nos cuisses contre la lapbar au dernier rang. Dans le creux, les forces vont d'ailleurs venir serrer un peu plus cette dernière qu'elle ne l'était déjà. Puis la douleur commence avec un virage très inconfortable. La couleur est annoncée dès le début puisque la suite n'est qu'un enchaînement de virages tous plus inconfortables les uns que les autres et d'airtimes tous plus surprenants et innatendus les uns que les autres. C'est donc à la fois très mauvais et... excellent ? Je crois bien ! Je comprends alors pourquoi certaines personnes du forum ont un plaisir coupable à rider ce coaster et je pense en faire parti. Je n'ai jamais ressenti ça sur aucun autre coaster, on a à la fois envie d'y retourner, mais pas trop en abuser.

P1270827.jpg

P1270828.jpg

P1270900.jpg


La suite est un peu moins surprenante mais bien plus douloureuse, puisque nous nous rendons désormais sur Vampire. Il doit s'agir de mon 3e ou 4e SLC et je crois le premier en Europe, mais peu importe, on n'a jamais trop envie de monter sur ces m*rdes. L'attente classique est de 70 minutes. HEUREUSEMENT que l'on a ces beaux bracelets rouges car j'aurais sacrifié le +1 comme à Gardaland il y a quelques années.
Installé pourtant vers l'avant du train, ce n'est qu'une succession de mauvais à-coups et de vibrations insupportables sur tout le tracé. Une vrai purge ! Inutile de le comparer aux autres SLC, c'est la même m*rde infâme !

P1270829.jpg

P1270832.jpg

P1270846.jpg

P1270841.jpg


On continue dans le Vekoma-Land en suivant le chemin qui contourne le lac par le Nord et arrivons dans la zone Bollywood où se trouve un... magnifique Boomerang ! Là encore le fastpass nous épargne une bonne quarantaine de minutes d'attente, dieu merci. On embarque directement au premier rang pour presque une minute de souffrance. Le Cobra Roll est une vraie tannée, mais le clou du spectacle c'est le Loop en arrière.

P1270815.jpg

P1270871.jpg

P1270879.jpg


Après avoir ridé tout ce que Vekoma pouvait proposer dans son catalogue, revenons à quelque chose de beaucoup plus qualitatif, dernier ajout de la zone Bollywood, Pop Corn Revenge. Il s'agît d'un DR interactif Alterface vraiment qualitatif ! J'ai beaucoup aimé la fluidité et surtout la jouabilité que je pouvais reprocher à Tutankhamon. Ici les pistolets sont vraiment bien réactifs et l'alternance entre les écrans et les décors physiques est plutôt bien menée. Non vraiment j'ai bien aimé ce DR.

P1270882.jpg

P1270883.jpg


Après avoir bien enchaîné les attractions la faim se fait sentir. Vu les bons échos que l'on a eu du restaurant Delhi'cious dans cette zone thématique, nous en prenons naturellement le chemin à la sortie de Pop Corn Revenge. Enfaîte nous traversons juste l'allée puisque ça se situe juste en face.
Pour moi ce sera Poulet Tikka Massala avec des frites de patates douces. Vraiment de bonne qualité mais peut-être un peu juste au niveau des quantités. Enfin ça reste des prix de parcs... La vue depuis la terrasse du resto est vraiment top en plus !

Il serait peut-être temps de se reprendre un peu de flotte dans la tronche non ? Parfait nous sommes juste en face de la Radja River !
Bon le constat final c'est qu'on est ressorti vraiment trempés. Guillaume et moi avons pris une énorme vague dès le début et les karchers placés de part et autre du canyon juste avant la fin ont fini le travail pour la bouée entière. Je ne m'attendais pas à si bien, ou du moins je n'avais jamais eu d'écho positifs de cette attraction pourtant très fun.

P1270901.jpg

P1270899.jpg

P1270905.jpg


Direction ensuite un nouveau crédit et pas des moindres, Fun Pilot. Deux tours et puis basta ! Non sans rire c'est un petit Kiddie très agréable, on n'est juste pas la cible...

P1270909.jpg

P1270913.jpg


Allez il nous reste un dernier crédit à valider... J'ai nommé le Water Coaster Pulsar. Cette fois-ci malgré le fastpass nous avons dû attendre une dizaine de minutes vu qu'un seul bateau était sorti. Bon on ne va tout de même pas râler pour si peu. Nous prenons place au premier rang et la plateforme commence sa rotation. Nous sommes une première fois propulsés vers l'arrière et à ce moment là on sent bien l'énergie déployée par les LSM qui semble colossale pour déplacer ce bateau qui doit peser un âne mort (plutôt plusieurs). Traversée de la zone de splash une première fois, ascension de la flèche en arrière jusqu'au tiers de sa hauteur, puis retraversée de la zone de splash toujours sèche. La bateau monte sur la seconde flèche avant de prendre sa vitesse maximale sur un second passage en arrière. On sent ici vraiment la puissance de la machine avec un bel airtime sur la bosse ! Seconde ascension de la flèche en arrière, cette fois bien plus haut avec un bel hangtime au sommet, puis un énorme splash provoquant une gerbe assez impressionnante de l'extérieur. Dans le bateau on est bien loin de la douche habillée, on se prend dans la tronche comme une pluie très fine, mais qui semble interminable ! Et cette sensation se révèle très agréable en fait puisque l'on est rafraichie juste comme il faut, la tête et le haut du corps, sans avoir les habits détrempés pour la fin de journée. C'est vraiment un brumisateur de luxe, à propulsion et à airtime. Une belle petite surprise que ce Pulsar, dont seul le débit pourrait lui faire défaut. Toujours est-il que les opérateurs se magnaient bien les fesses pour réduire l'attente au maximum (comme sur toutes les attractions d'ailleurs) et qu'avec deux bateaux cela aurait été bien plus facile !

P1270851.jpg

P1270817.jpg

P1270902.jpg

P1270857.jpg


Vous reprendrez bien d'un peu de plaisir coupable ? Oui ? Alors repartons en direction de Loup Garou pour un second ride, cette fois-ci au first row ! Les airtimes sont un peu moins marqués qu'à l'arrière peut-être, mais les secousses sont aussi un moins fortes. J'ai cette fois-ci résisté face à la lapbar qui se resserre dans le creux de la first drop et j'ai eu donc un tour un peu moins douloureux. Bon par contre si les deux premiers tiers du layout sont vraiment drôles, la fin est vraiment plus sinueuse et donc beaucoup plus mauvaise. Je ne l'ai pas évoqué un peu plus tôt dans le TR, mais heureusement tout de même que les sièges sont de vrais canapés. Je n'imagine pas ce layout avec des trains Kumbak comme Stampida par exemple...

P1280089.jpg


Bon c'est bien d'enchaîner les coasters, mais il n'y pas d'autres choses dans ce parc ? Les bouées ? C'est fait ! Le flume ? Fait ! Des flats ? Ben à part la FreeFall rien d'autre ne nous intéresse trop ! Y'a bien un Top Spin mais on va se réserver pour celui dans quelques jours ! Bon ben alors repartons pour un tour de la Dalton Terror !
C'est toujours hyper rapide avec moins de deux minutes entre le moment où l'on se présente avec nos bracelets et que l'on ressort de notre tour, mais on en prend à chaque fois pour notre quota de sensations donc c'est encore validé.

P1270995.jpg


On enchaîne bien les attractions et on en oublierait presque qu'il y a une grosse bête Intamin qui nous attend pour quelques rides supplémentaires au fond du parc. Ben oui parce que depuis 10h30, on n'a plus mis un pied dans le fond du parc et il nous reste notre accès unique fastpass à utiliser sur Kondaa.
En chemin nous faisons encore quelques stops ! Un premier sur le Tiki-Trail, un joli parcours serpentant au dessous de Tiki-Waka et offrant de supers points de vue photo. Puisqu'on est là autant enchaîner avec un tour de Tiki-Waka !
Celui-ci je l'ai encore plus apprécié que le matin, vraiment super agréable ! Mais comme dit précédemment, ça manque d'un ou deux éléments qui donneraient envie de faire et refaire ce petit coaster familial plusieurs fois dans la journée.

P1270997.jpg


Avec cette chaleur et surtout l'enchaînement des attractions, on se dit qu'il serait pas mal de se prendre une petite bière en terrasse, face à Kondaa, avant le sprint final de la journée. Ben ouais on est en Belgique, on a testé la baraque en frites mais pas encore les bières. Il faut remédier à ça immédiatement ! Petite pause donc des plus agréables, ça fait du bien !

295024543_5304325726282797_4635249467168265158_n.jpg


La file de Kondaa affiche une trentaine de minutes d'attente, que nous ferons afin d'économiser notre fastpass unique pour la fin de journée, quand le coaster sera bouillant ! Nous profitons encore une fois d'un ride à l'avant. Guillaume et moi nous positionnons au second rang et nous laissons à Paul et Gwendal le first qu'ils n'ont pas encore fait le matin.
Je ne vais pas de nouveau décrire tout le ride éléments par éléments, mais le constat est le même que le matin. Le coaster a bien chauffé et l'enchaînement First drop, Camelback, Banked Airtime Hill est tout juste excellent ! On prend son pied avec des airtimes vraiment longs et puissants et des passages tout aussi intenses dans les creux. Vraiment jouissif ! Le NICR a légèrement gagné en vitesse, ce qui rend l'élément un peu plus attrayant, mais provoquant tout de même un temps mort puisque la sortie de celui-ci est de nouveau super excitante avec ce double Camelback entrecoupé du Wave Turn. La fin n'a pas changé, de gros airtimes mais trop secs et brefs à mon goût, mais qui n'en restent pas moins excellents. Paul et Gwendal qui ont pu testé le matin le last ont une nette préférence pour le first.

P1280011.jpg

P1280021.jpg

P1270793.jpg

P1280012.jpg


Il doit rester une grosse heure avant la fermeture du parc, et avant de finir en beauté sur Kondaa et aimerait refaire un petit tour de parc et refaire les attractions qui nous ont plu.
On commence par Psyke et un tour au last. Encore une fois on tombe sur l'opératrice peu agréable mais passons...
Le Loop est vraiment très intense à cette place, plus encore que ce matin ! Mais comme le tout se fait dans une fluidité parfaite ce n'est pas si dérangeant. On a juste un pic d'intensité assez bref assez désorientant ajouté aux effets stroboscopiques.

P1270916.jpg

P1270888.jpg


Un petit tour de Pulsar ? Ben non puisque à priori toutes les personnes ayant des fastpass semblent avoir eu la même idée que nous, créant un bon quart d'heure d'attente à vue d'œil. Tant pis, j'avais bien accroché au concept, mais le quart d'heure d'attente n'est pas rentable vu que le ride ne dure que 30 secondes.
Même si c'est un peu loin, on est bien tenté à l'idée de refaire un tour de Pop Corn Revenge ! Malheureusement nous aurons eu exactement la même séquence et donc les mêmes salles que le matin, ce qui n'empêche absolument pas de s'amuser dans ce DR interactif vraiment très très fun ! Une belle réussite.

Sur le chemin pour finir la journée sur Kondaa on s'octroie un dernier tour de Dalton Terror bâclé en 2 minutes, toujours aussi réjouissant d'enchaîner cette attraction sans limite...

P1270885.jpg


Et enfin on retourne sur le Mega Coaster Intamin afin de se faire plaisir jusqu'à la fermeture ! Nous avons un peu plus de 30 minutes avant la fermeture du parc et le coaster est affiché à 20 minutes. Nous entrons donc dans la file normale une première fois.
Puisque Guillaume et moi ne l'avions pas encore testé, nous prenons le last cette fois-ci. Vraiment excellent mais les airtimes sont plus jouissifs à l'avant selon moi et l'on ressent de très très légères vibrations qui ne m'ont en aucun cas dérangées.
Ensuite nous avons profité de notre unique accès fastpass pour se refaire un tour, cette fois placé vers le milieu du train. On aurait préféré un first ou un last, mais la file d'attente ferme dans quelques minutes et l'on aimerait se glisser dedans juste avant. Donc on se contentera assez facilement de ce placement...
Et donc enfin, on se faufile 2 minutes avant 18h dans la file classique. Le temps de prendre quelques photos, on laisse passer quelques personnes devant nous, et voilà que nous sommes parmi les tous derniers visiteurs du jour. Au culot et sans trop y croire vu qu'il faut vider la file, on demande le first, que nous obtenons sans soucis. Et en plus de cela on est dans le dernier train de la journée, magnifique !
Encore une fois c'est un excellent ride, je me suis tenté à tendre le bras dans le virage à raz le sol juste après le Camelback de sortie de NICR afin de toucher les herbes (très) hautes. Très fun mais il faudrait songer à tondre un peu par ici ! Grosse surprise avec un énorme éjector sur le Camelback de la photo onride. Ce n'était ce matin qu'un gros airtime.
Arrivée sur les freins finaux majestueuse ! Punaise on veut refaire un tour !
Bon à ce moment là je suis en pleine réflexion avec moi même. Top 1 ou pas ce Kondaa ? Après une remise en question de plusieurs jours, je pense que non. Ce n'est peut-être pas objectif vu le contexte dans lequel j'ai ridé DC Rivals (expérience a l'étranger de presque 2 ans), mais pour moi ce dernier est un poil au dessus. La First drop arrache bien plus avec un bel airtime, le Camelback suivant est équivalent à Kondaa dans mes souvenirs, voire peut-être un peu en deçà, mais le concept de prendre un Camelback en backwards sur DC ajoute une vraie plus-value. Le Non Inverted Loop est 10 000 lieux au-dessus du NICR avec son twist assez énervé ! En revanche sur DC le temps mort est vraiment long en milieu de parcours, mais la fin m'a beaucoup plus convaincu que Kondaa avec des Bunny Hops plus amples et très puissants. Donc le verdict tombe, DC Rivals#1, Kondaa #2 ! J'insiste cependant sur le fait que c'est un choix du cœur, et que objectivement Kondaa est possiblement meilleur, mais j'ai des souvenirs de DC incroyables, notamment avec des rides de nuits dantesques.

P1270959.jpg
P1270939.jpg
P1280061.jpg


La zone est vide, nous sommes parmi les derniers visiteurs à prendre la direction de la sortie du parc après un petit passage par la boutique de Kondaa pour certains de mes acolytes. Je ne prends rien perso, je trouve le merch pas si incroyable.

P1280080.jpg


Après une traversée tranquille de tout le parc, nous rejoignons la voiture. Ça fait du bien de poser un peu ses fesses... Après 1h à essayer de sortir de ce fichu parking, nous prenons la direction de notre Airbnb suivant, en Allemagne, mais à la croisée de la Belgique et des Pays-Bas.
Sur la route nous faisons un petit arrêt par le très joli centre ville de Sittard aux Pays-Bas pour manger un morceau, belle petite surprise, une ville qui bouge bien et hyper jeune ! Le hasard a bien fait les choses !
Il est maintenant temps de découvrir notre super hôte Airbnb et de se reposer avant une nouvelle journée de trip demain

295388886_865223181114215_822102814952041724_n.jpg


Alors, qu'est ce que j'ai pensé de Walibi Belgium ?

Nous avons passé une superbe journée à Walibi... vraiment ! Mais je pense que les coupe-files n'y sont pas pour rien. Le parc était vraiment blindé et je pense que sans cet investissement nous n'aurions pas fait la moitié des rides effectués. Alors pour cet avis je vais m'imaginer comme un jour en dehors des grandes affluences. On sent que WB est vraiment sur une bonne pente avec les ajouts récents (Pulsar, la zone Bollywood et Pop Corn Revenge, Kondaa bien évidemment, la zone de Tiki-Waka). Maintenant il va falloir continuer dans cette direction car certains endroits font pas sérieux du tout. L'entrée est à revoir complètement, la zone Far-West mériterait un petit coup de truelle et de pinceau. Sur l'offre des coasters, c'est simple on trouve absolument tout dans ce parc. Du gros thrill comme Kondaa à Fun Pilot en passant par Tiki-Waka. Mais certains de ces coasters mériteraient une bonne mise à jour, alors pourquoi ne pas changer le SLC par un STC, le Boomerang par un Vekoma newgen type Lech (que je n'ai pas encore fait, mais dans l'idée) etc etc. Même remarque que pour Tripsdrill en revanche, et ça se ressent encore plus à WB, ça manque d'un ou deux flatrides à sensation supplémentaires. La Dalton est super mais c'est trop juste pour un parc de cette ampleur selon moi.
Quoi qu'il en soit j'ai confiance en la CDA qui semble avoir bien pris conscience de l'état du parc et qui fait des investissements cohérents depuis plusieurs années maintenant. Je serai très ravi de revenir visiter les baraques à frites de Wavre d'ici quelques années pour constater les changements à venir.

Comme d'habitude, je vous laisse avec quelques photos supplémentaires du parc, j'espère que la suite du TR arrivera rapidement car je vais commencer à vite accumuler du retard sinon...

P1270859.jpg
P1270860.jpg
P1270918.jpg
P1270933.jpg
P1280083.jpg
 
Dernière édition:

swing14

Membre
1 Février 2011
1 612
34
32
Dans le bateau on est bien loin de la douche habillée, on se prend dans la tronche comme une pluie très fine, mais qui semble interminable ! Et cette sensation se révèle très agréable en fait puisque l'on est rafraichie juste comme il faut, la tête et le haut du corps, sans avoir les habits détrempés pour la fin de journée. C'est vraiment un brumisateur de luxe
Alors pour prendre une bonne douche au pulsar c'est comme le niagara à Bellewaerde, il faut prendre le dernier rang 😉
 
  • Like
Réactions: Pierrot

Pierrot

Membre
1 Septembre 2010
3 339
205
25
Montpellier
Alors pour prendre une bonne douche au pulsar c'est comme le niagara à Bellewaerde, il faut prendre le dernier rang 😉

Ah j'appliquerai le conseil à ma prochaine visite alors, mais il me semble que c'est pareil sur Atlantica à EP ! Enfin bon comme expliqué j'ai quand même beaucoup aimé le degré d'humidité de Pulsar 😉
 
  • Like
Réactions: swing14

Rezo

Membre
19 Juin 2022
54
20
Alors pour prendre une bonne douche au pulsar c'est comme le niagara à Bellewaerde, il faut prendre le dernier rang 😉

Je confirme ! Devant quasi rien, tout derrière, une petite douche. Par contre c'était vraiment rien à côté des bouées qui sont monstrueuses.
 

Arlocoaster

Membre
2 Juin 2022
18
13
Sympa la petite visite de Walibi Belgium.
Clairement la Radja River est un des raft les plus cool à faire et il mouille énormément ! Il est pas aussi original et fun que River Quest mais il est clairement au dessus des autres raft !
Tiki-Waka est un super petit coaster familial je l’adore personnellement ! Et je suis de ton avis sur le système de tir de Toutankhamon ça gâche un peu les beaux décors.
En ce qui concerne l’affluence de Walibi c’est en effet un gros soucis. Il est situé vraiment pas loin de Bruxelles et la Belgique étant densément peuplé c’est rare une affluence faible. Ça gâche un peu. Je n’ai finalement fait Kondaa que 2 fois en 2 visites… et pas eu l’occasion de le faire en first ce qui joue peut être sur mon appréciation de cette machine que je trouve moins bien que d’autres coasters européens.
 

Pierrot

Membre
1 Septembre 2010
3 339
205
25
Montpellier
Je confirme ! Devant quasi rien, tout derrière, une petite douche. Par contre c'était vraiment rien à côté des bouées qui sont monstrueuses.

Sympa la petite visite de Walibi Belgium.
Clairement la Radja River est un des raft les plus cool à faire et il mouille énormément ! Il est pas aussi original et fun que River Quest mais il est clairement au dessus des autres raft !
Tiki-Waka est un super petit coaster familial je l’adore personnellement ! Et je suis de ton avis sur le système de tir de Toutankhamon ça gâche un peu les beaux décors.
En ce qui concerne l’affluence de Walibi c’est en effet un gros soucis. Il est situé vraiment pas loin de Bruxelles et la Belgique étant densément peuplé c’est rare une affluence faible. Ça gâche un peu. Je n’ai finalement fait Kondaa que 2 fois en 2 visites… et pas eu l’occasion de le faire en first ce qui joue peut être sur mon appréciation de cette machine que je trouve moins bien que d’autres coasters européens.

Oui j'ai vraiment beaucoup apprécié notre visite dans ce parc.
C'est vrai que Kondaa 2 fois en 2 visites c'est peu ! Merci notre fastpass qui nous a permis de ne pas perdre de temps sur les autres rides. Et oui même si c'est une superbe machine, elle n'est plus en 2e position de mon top actuellement, ce qui était le cas juste après ma visite.
 

Pierrot

Membre
1 Septembre 2010
3 339
205
25
Montpellier
Continuons ce TR avec le second des trois parcs du trip, un parc que j'attendais depuis un petit moment surtout au vu des investissements des dix-quinze dernières années.


Toverland
Jeudi 30 Juin 2022


Après une bonne nuit de repos dans notre Airbnb et un petit café, mes acolytes @Gwelan, @PAUL, @Guigui38 et moi-même sommes prêts à prendre la route. C'est parti pour une petite heure sur les autoroutes néerlandaises, limitées à 100km/h dans la journée 🤯.
Nous arrivons au parc quelques minutes après l'ouverture, tout semble calme à première vue, il n'y a que quelques bus et le parking voiture est quasi vide avec seulement 2 rangées pleines pour l'instant. Ça semble de bon augure après la journée chargée de la veille. Nous scannons nos billets et arrivons sur une jolie place faisant office de nouvelle entrée depuis quelques saisons maintenant. C'est sympa et ça change des classiques Main Streets.




Nous prenons tout de suite la direction de Maximus' Blitz Bahn sans vraiment profiter de la beauté du parc pour l'instant. Le coaster est réputé pour avoir un débit pourri donc on va tout de suite chercher le crédit. La file affiche déjà 30 minutes à notre arrivée dans le grand hall. Nous entrons dedans. Celle-ci est vraiment super mignonne, pleine de petits détails super sympas, et encore tous les effets ne semblent malheureusement pas fonctionner. Vraiment c'est superbe... mais ça n'avance pas ! En effet, la plupart des gens font l'attraction seuls, si bien qu'avec moins de cinquante personnes devant nous, nous aurons attendu les 30 minutes annoncées.

Nous arrivons enfin à l'embarquement et prenons un à un place dans notre luge. Une musique onboard se lance sur un bon rythme et la luge parcourt un long tunnel lumineux nous faisant rejoindre l'extérieur. Le parcours, bien qu'assez plat, est très fun et on peut vraiment prendre une vitesse sympa. Le passage dans le poulailler est aussi bien drôle ! Le fait que tout le parcours soit couvert, malgré le fait d'être en extérieur, est vraiment sympa et permet d'être fait sans trop de soucis avec la pluie j'imagine. Un bon petit coaster que j'aurais bien aimé refaire si le débit n'était pas si catastrophique.



C'est bon on a crédité le coaster le plus incertain, on est un peu plus tranquille pour la suite de la journée... ou pas ! Pendant notre attente pour Maximus' Blitz Bahn, le parc s'est littéralement rempli de groupes scolaires, si bien que l'on ne peut plus faire 15 mètres dans les allées sans croiser un troupeau bruyant en t-shirts fluos avec les logos des écoles voisines. Ça ne sent pas bon cette histoire...
On décide de se prendre un petit déjeuner dans l'un des stands du hall et d'aller le manger devant le show de fontaines à l'extérieur, vers la fin du parcours de Maximus' Blitz Bahn. Ce petit en-cas passe très bien, et nous donne plein de forces pour affronter cette horde d'enfants dès à présent !



On s'impatiente à l'idée d'aller découvrir la zone Avalon qui semble absolument magnifique en photo, et on n'arrive pas à résister à l'appel du gros crédit de la journée, Fenix.
Et punaise les photos tiennent toutes leurs promesses puisqu'en effet, quand on arrive devant le lac où naviguent les bateaux de Merlin's Quest, passant sous les énormes rails bleus B&M, ça en jette ! C'est magnifique ! Et encore que le ciel est encore un peu voilé à ce moment de la journée. Après quelques photos, nous contournons le lac par la gauche pour rejoindre l'entrée du Wing B&M. Tout est vraiment super beau, plusieurs petits chemins sont empruntables en plus de l'allée principale, il y a du relief, des plantes, des arbres, des rochers... tout ce qu'il faut pour faire une belle zone. On arrive devant un très gros bâtiment que l’on n’aperçoit même pas derrière sa façade recouverte de rochers, il s'agit de l'énorme station de Fenix.




Nous rentrons dans la file d'attente, descendons un escalier très serré et après quelques couloirs nous arrivons à la séparation entre le côté droit et le côté gauche. L'attente commence à peu près ici. On commence par le côté gauche. Vraiment la file est superbe, mais punaise qu'est-ce que ça résonne, surtout avec l'amas d'enfants qui attendent avant que le groupeur nous envoie jusqu'au quai. C'est vraiment insupportable tout ce bruit, on commence a fortement perdre patience (et pourtant je suis prof haha). Surtout qu'on n'a pas affaire à des enfants calmes, mais plus à des emm*rdeurs.
Pour ce premier ride nous sommes vers le milieu du train il me semble. Je n'ai plus refait de Wing B&M depuis Raptor en 2016 je crois, ça remonte mais j'ai quand même de bons souvenirs de ce coaster. Le train s'engage d'abord dans une partie DR complètement vide au début, à la manière de Karacho, puis nous faisons la rencontre d'un joli animatronique de dragon qui crache de la fumée. Nous nous engageons alors sur le lift, puis au sommet de celui-ci, après un virage à droite, nous basculons par dessous le rail pour se retrouver à l'envers, tout en commençant à dropper en même temps. La sensation est assez étrange au premier tour, mais loin d'être désagréable. C'est parti pour un enchainement de folie avec un premier Camelback très bas comparé à la hauteur de la drop, mais très étalé. Nous le passons à pleine balle profitant déjà d'un gros airtime. Un Immelman assez intense nous plaquant au fond du siège, puis une Helix à 360° à ras du sol. On prend là une grosse dose de G+ assez longue, mais pas encore de voile en début de journée. On remonte ensuite sur un Zero-G-Roll, bien énervé aussi puisque passé très rapidement, juste avant la photo onride. Celle-ci est d'ailleurs placée à un endroit très traitre puisque punaise, jusque-là on n’a pas trop pu respirer, et on tire tous de sacrées têtes de fatigués sur chaque photo. Il est quand même très intense ce coaster et surtout bourré de G+, mis à part sur le Camelback où l'on a un pu un peu décoller. La fin du parcours se fait à travers les arbres, de façon un peu plus cool, ce qui permet un peu de souffler. Mais malheureusement, il manque un petit quelque chose à la fin puisque le train vient simplement se mourir sur les freins après cette petite balade composée de quelques virages et changements de direction assez doux.
Vous l'aurez compris, Fenix se découpe donc en deux parties, une première très intense, où l'on passe une majeure partie du temps au fond de notre siège, et l'autre un peu trop calme. Niveau confort c'est top, de très légères vibrations à l'arrière mais qui ne m'ont pas plus embêtées que ça. Par contre ces vestes ce n’est vraiment pas la folie, à quand les lapbars sur des Wings histoire de rendre la liberté encore plus folle...






Après ce premier tour de Fenix prometteur, nous continuons notre tour du lac et tombons sur un restaurant au toit végétalisé. C'est vraiment super beau, l'intégration est top ! Puis nous arrivons un peu en amont de la petite station de Merlin's Quest, le boat ride construit en même temps que le reste de la zone Avalon. Celui-ci est pourvue d'une partie DR semble-t-il magnifique, nous nous empressons alors de rentrer dans la file d'attente complément vide. À la manière de Fenix c'est vraiment très très beau. Nous montons dans notre embarcation et celle-ci est envoyée sur le parcours avant qu'une nouvelle horde d'enfants n'arrive en gare. On a eu chaud cette fois-ci...
La balade commence avec de très jolis points de vue sur Fenix qui gronde au-dessus de nos têtes, au milieu des canards et canetons qui s'amusent à plonger dans l'eau. Nous arrivons ensuite dans la fameuse partie DR qui tient toutes ses promesses, très sympa ! C'est assez court, à peine 3-4 scènes, mais suffisant pour en prendre plein les yeux. Le retour à la station se fait une fois de plus avec de beaux points de vue sur Fenix, paisiblement.
Je ne pensais pas dire ça un jour, mais vraiment le plus beau boat ride outdoor que j'ai pu faire.






Nous sortons alors de cette magnifique zone Avalon et prenons la direction de Troy qui semble enfin tourner (aucun signe de vie depuis le matin).
Il s'agît la de mon second GCI, après Wodan que j'ai vraiment adoré. Je suis donc ultra bouillant à l'idée de tester Troy, que j'entends justement souvent être opposé à Wodan dans les classements. Après moins de 10 minutes d'attente, nous accédons au quai. Nous prenons place devant les portiques vers l'arrière (peut-être le last je ne sais plus).
Après avoir grimpé à 32 mètres de hauteur, le train drop sur la gauche, de façon très pentue. En bas de celle-ci on passe un virage relevé à toute blinde, vraiment surprenant et intense. Par contre ça tape un chouilla là non ? Nous remontons sur une partie un peu plus aérienne pour faire demi-tour, avec pas mal d'à-coups. La drop suivante nous amène sur un mini Camelback qui ne m'a pas laissé un gros souvenir, puis une hélice aérienne derrière le lift, qui se finit sur un plongeon très sympa dans la structure. Petit Camelback bien sympa mais assez avare en airtime, puis cette fois-ci le long Camelback avant le Fly-through. Encore une fois je n'ai pas souvenir d'avoir beaucoup décollé là aussi. Assez décevant ! Après le Fly-through, ça se complique encore plus sérieusement... On enchaîne les virages serrés les uns à la suite des autres, tel un plat de nouilles. Si la première moitié du layout était fun malgré les secousses, là je n'ai même pas trouvé ça intéressant, vraiment mauvais, à se cramponner à la lapbar tant que possible !
Je suis vraiment déçu de laisser un tel avis sur Troy, honnêtement, j'en attendais beaucoup et le résultat est très décevant. Nous laisserons une nouvelle chance au coaster plus tard dans la journée, mais dans l'état actuel des choses, c'est à des années lumières en deçà de Wodan.





Après cette grosse déception, rien de tel qu'un classique tour de bateau pirate avec Scorpios. Guillaume et Paul nous attendent à quai pendant que Gwendal et moi partons en mer à bord de notre embarcation un peu étrange. Ce flat s'intègre parfaitement dans sa zone grecque et n'est pas dépourvu de sensations. Les balancements sont vraiment très hauts et on se choppe de sacrés airtimes à répétition, vraiment surprenant !




Il est l'heure du repas, mais nous cherchons désespérément un endroit où manger. Le parc n'étant rempli que de scolaires, tout ce que nous voulons tester est fermé. Après une bonne demi-heure à tourner en rond, nous revenons finalement vers le hall de Maximus' Blitz où seuls les comptoirs centraux semblent ouverts. Notre choix se porte vers le même stand que pour le petit déjeuner, nous prenons chacun un panini à emporter et allons nous installer au foodcourt à côté de Dwervelwind. Ce n'était franchement pas mauvais, surtout pour le prix !

Nous reprenons la direction de Fenix après ce court repas. La file s'est drastiquement vidée, et pour cause il n'y a plus de groupeur dans la file d'attente, les visiteurs avancent maintenant tous jusqu'aux quais et provoquent un sacré bazar au niveau de l'embarquement. Finit donc la foire dans la file couverte, place maintenant à la foire à la saucisse sur le quai, ce qui est pour le coup encore plus désagréable 😅.
Bon l'avantage en revanche c'est que l'on peut maintenant se placer où l'on veut sur le train.
Pourquoi alors ne pas tester un petit tour au last droit, qui si je ne m'abuse est considéré comme la place la plus intense sur ce coaster.
En effet, je trouve la retournement au sommet du lift bien plus effrayant de ce côté, puisque nous passons au-dessus du rail avant de plonger. Cette sensation est renforcée au last avec le lourd train qui nous tire d'une force assez hallucinante vers le sol. L'airtime suivant est encore bien marqué, avant d'entrée dans l'Immelman où l'on est scotchés au fond du siège. Puisque l'on parle d'être collé au fond du siège, on continue de plus belle dans l'Helix qui procure un beau voile en sa sortie, juste avant le Zero-G-Roll.
Punaise la claque ! On ne respire pas dans cette machine, tu m'étonnes qu'on se mange des voiles noires entre l'Helix et le ZGR. Vraiment dommage que ce soit si court, parce qu'on en redemande.
On se laisse tenter alors par un nouveau tour, cette fois-ci on repasse de l'autre côté du quai, à gauche donc, pour un tour au premier rang. La bascule est moins sympa comme évoqué précédemment, mais par contre la vue dégagée sur le parcours est vraiment top, surtout au niveau des tunnels etc. Ma préférence va quand même largement pour le last je pense. À confirmer en fin de journée






Après ces deux tours d'affilée, il est temps de se mettre un nouveau crédit sous la dent. On jette notre dévolue sur le Spinning Mack, dwerkfbdoks, euh Dwervelwind pardon ! Premier spinning nouvelle génération pour moi, le seul que j'ai fait chez Mack auparavant, ben c'était justement chez Mack, à Europa Park, avec le violent Euro-Mir. Autant dire que j'ai hâte de voir ce que ces petites machines valent. La station est comme pour Fenix absolument sublime. Le plafond végétalisé est super beau. On prend place au first row avec Paul, ce qui n'a pas vraiment d'importance sur un spinning puisque l'on ait à priori voué à tourner. Ben pour tourner, on aura quand même sacrément tourné !
La first drop, virage et Horseshoe sont vraiment fun et quoi qu'on en dise assez intenses. La suite du court layout est un enchaînement de virages, hélices et changements de directions vraiment très fun, sur lesquels nous avons spinné à la limite des capacités du coaster je pense. C'était assez incroyable, et je ne pense pas avoir déjà vécu ça... Vraiment un super ride sur un super petit coaster familial. C'est validé et pour dire, j'en attendais quand même pas mal de ce modèle.





Booster Bike se trouve non loin de Dwervelwind et la file à énormément diminué par rapport au matin. Heureusement parce que niveau parc à bœuf on est pas mal là, surtout qu'avec un unique train le débit est un peu pourri. On embarque au first row avec Guigui, Paul et Gwendal passeront au train suivant. Mon avis sera assez court sur Booster Bike, ce n'est pas mauvais, sans être pour autant très bon. C'est en fait assez anecdotique comme ride, sans grand intérêt, sans réelle théma et comme dit précédemment avec un débit catastrophique. Bref il faudrait que la direction se penche sur le cas de ce coaster car avec l'agrandissement du parc, on a la sensation qu'il n'a plus trop sa place ici pour tous les aspects évoqués précédemment.





@Gwelan et @PAUL au first

Il doit être 15h40 et le flume est annoncé depuis le matin comme fermant à 15h45 (sûrement pour finir les derniers détails de rethéma entamés à l'intersaison). Heureusement nous sommes juste à côté, nous entrons dans la file presque les derniers avant sa fermeture. 25 minutes plus tard nous voici à bord de notre bûche. La première partie se fait en intérieur avec une première petite chute en arrière pas très humide. La particularité de ce flume vient ensuite avec l'ascension du second lift, où notre buche se remet dans la sens de la marche en pleine milieu. Nous passons alors à l'extérieur pour la seconde drop, un peu plus humide cette fois-ci. L'aménagement récent de l'extérieur est vraiment beau, et semble avoir toujours été là vu la taille impressionnante des arbres plantés...
Un bon flume, pas des plus humides, mais très joli. Hâte de voir l'évolution avec les arbres qui vont venir créer de belles zones d'ombres autour du parcours extérieur.






La bonne nouvelle c'est que l'on constate que tous les groupes de gosses qui nous ont insupportés toute la journée commencent à se rassembler pour quitter le parc (j'ai évité de trop en parler, certains comportements étaient à la limite du dangereux, et pour ne pas polluer le TR surtout). Du coup les files sont de plus en plus vides à partir de ce moment-là.



Ciao les mioches....

Tant qu'à être dans le hall, nous enchaînons avec une Fun House dont plusieurs effets ne fonctionnaient plus. Toujours sympa.
Puis nous allons faire le dernier crédit de la journée dans le hall voisin, un junior Vekoma qui me semble être un custom. La file pourtant remplie le matin est entièrement vide. Le coaster n'est vraiment pas bon, très bourrin et vraiment pas très fluide. Nous sommes bien contents de ne pas avoir attendus pour ça...
Puisque nous enchaînons les attractions pour gosses, nous continuons avec les toboggans indoor qui se font sur des bouées. On regrettera de ne pas avoir pu monter à deux par bouées pour atteindre un degré de fun supérieur, mais c'est toujours rigolo ces conneries.





Nous ressortons des halls pour aller tester le Raft local. Malheureusement celui-ci affiche un peu trop d'attente et préférons profiter du temps restant pour refaire les coasters intéressants, à commencer par Dwervelwind.
Nous aurons eu un tour un peu moins fou que dans le début d'après-midi, mais le coaster n'en reste pas moins super fun à faire et d'une fluidité parfaite. La musique onboard que je n'ai pas évoqué précédemment est superbe en plus, un vrai atout pour l'expérience.





On retourne ensuite à Troy où le quai est totalement vide. Nous avons l'embarras du choix concernant le placement, avec maximum un train d'attente pour le first row. Je commence par un tour au second rang, laissant le first à deux de mes compagnons de trip. Le constat est le même qu'en début de journée, un layout intéressant mais un peu trop brutal jusqu'au Fly Through, et après ce dernier c'est catastrophique ! Vraiment c'est avare en airtime, et punaise il faut se cramponner à la lapbar pendant la moitié du ride. Aucun plaisir ! Je suis à la limite de préférer Loup Garou à Troy (pas taper moi), qui ce dernier propose un layout chiant à mourir mais punaise les airtimes inattendus qu'il a !
On laissera immédiatement une ultime chance au coaster. Cette fois-ci au first. Le constat est forcément le même. J'en suis le premier déçu, mais Troy, ben ce n'est pas Wodan !
Franchement je ne sais pas si le coaster manque d'entretien, s'il est juste à la hauteur de son âge (15 ans presque jour pour jour lors de notre venue), ou si l'on est tombé sur un mauvais jour... Toujours est-il que beaucoup adoubent ce coaster et donc je ne peux pas m'imaginer que mes acolytes et moi ayons eu les mêmes conditions de ride que toutes ces personnes laissant un très bon avis à Troy. Ou alors nous sommes 4 aigris mais honnêtement, vu le plaisir qu'on a pris sur tout le trip... je ne crois pas que ce soit le cas.





On va finir maintenant la journée sur Fenix, qui comme Troy, est maintenant à embarquement immédiat, malgré qu'il On prend le temps de shooter un peu le coaster avant de le chainride jusqu'à la fermeture. Punaise dire qu'on a passé nos pires moments de la journée dans cette station avec les gosses hollandais, là c'est devenu le paradis.
On a pour cette fin de journée cassé un peu le quatuor en binômes, chacun allant aux places préférentielles ou désirées. Ce sera d'abord un ride au first droit, le meilleur côté. Meilleur côté mais pas la meilleure place. Même si le coaster est très intense à toutes les places en cette fin de journée chaude, l'avant est un peu plus soft. Cependant je me suis surpris à prendre un peu peur avec les head/foot/handchoppers dans les tunnels. Surtout le tunnel avant l'Immelman où des canards se reposaient tranquillement après leur journée de baignade, j'ai eu vraiment peur qu'ils s'envolent au passage du train et d'en prendre un en pleine tête. Heureusement ce n'est pas arrivé, ils sont habitués au doux bruit d'un B&M. Pas de voile sur ce tour.
Obligés de descendre du train puisque tous les portillons sont occupés, nous repartons dans la file immédiatement et allons du côté gauche, avec un tour en last. L'autre binôme est en avant-last. Tour superbe encore une fois, très très intense avec un airtime transformé en petit ejector sur le long Camelback et bien évidemment, last oblige, un beau voile en sortie d'Helix. Ça commence à être difficile à enchaîner, mais presque plus personne aux portiques lors de notre retour en gare, donc on se sent un peu forcé (ou pas) de refaire un tour. Surtout qu'il s'agit du dernier de la journée. Allez, on est brave, on donne gentiment notre last row à l'autre binôme (composé de Paul et Guigui si je ne dis pas de bêtises), et avec Gwendal on va se placer aux deux dernières places restantes, au milieu du train. Encore une fois, c'est du tout bon, avec un voile très léger, plutôt lié au fait d'enchaîner plus qu'au placement je pense.





À la sortie de Fenix, le temps devient très menaçant, on prend rapidement une photo de groupe sous le coaster toujours très photogénique, puis pressons un peu le pas pour éviter de prendre la tempête sur la tête.



Le temps d'un petit arrêt à la boutique qu'un gros orage éclate au-dessus de notre tête. Bon pas le choix, le parc ferme il faut sprinter tant bien que mal jusqu'à la voiture. Nous arrivons plus trempés que sur l'ensemble de tous les water rides du trip entier.
Une heure de route nous attend pour rejoindre le même Airbnb, où nos hôtes nous ont préparés un vrai festin, avec open bar jusqu'à 00h. Quoi de mieux après avoir passé une heure trempés jusqu'aux os ?





Alors, qu'est-ce que j'ai pensé de Toverland ?

La journée a très très mal débuté. On a dû supporter des gosses intenables et envahissants de 10h à 16h, nous n'avons pas vraiment profité du parc et de son ambiance générale à sa juste valeur. Puis nous avons pu enfin nous régaler de 16h à 18h avec vraiment un cadre parfait, des rides aux attentes nulles (sauf le raft) et un retour au calme des plus agréables. On a pu finir en beauté avec 3 rides de Fenix, dont un sur le dernier train de la journée, comme la veille sur Kondaa. Le parc est vraiment super beau, bien entretenu et avec des décors géniaux. Aussi ça ne repose pas sur uniquement des bâtiments énormes et thematisés mais beaucoup sur l'aménagement paysager, ce qui peut changer de la majorité des autres parcs. On sent quand même une grosse différence entre les zones indoor et outdoor sur la qualité des attractions et des décors, même si Maximus Blitz à tendance à redresser la barre de ce côté-là. Il va falloir aussi à l'avenir étoffer un peu l'offre car je pense que quand il n'y a pas grand monde, on peut avoir tendance à tourner un peu en rond entre Fenix, Troy et Dwervelwind.

Comme d'habitude, je vous laisse avec quelques photos supplémentaires du parc en attendant la suite et fin du TR avec le tant attendu Phantasialand 😍