[TR] Walibi Holland vs Phantasialand

No-Limits

Membre
11 Novembre 2011
1 523
0
22
Strasbourg
Bonjour! Ou bonsoir, comme vous voulez vu l'heure.

Ca faisait assez longtemps que j'avais pas rédigé de TR, et pour cause j'avais pas de quoi en rédiger. Cependant, cette année grâce à Baby-Coasterfan, j'ai pu ajouter deux parcs à mon compteur, dont un qui me faisait grandement envie depuis bien des années..
C'est donc durant un petit séjour chez lui durant lequel on a ridé moultes métiers forains à travers les Pays Bas et l'Allemagne qu'on a visité (ou revisiter pour BC) Walibi Holland ainsi que Phantasialand, avec au bout du compte un +3 pour BC, et un +17 pour ma part. Oui, ça fait du bien au Coaster Count!

Donc, trève de blabla, c'est avec un petit retard que j'entame ce trip avec Walibi Holland!

Dimanche 30 Juillet, après une nuit passé dans un agréable hotel dans la petite ville de Zwolle, on prend la route pour la trentaine de kilomètres qui nous séparent de Walibi Holland. Un retour au parc pour Baby Coasterfan qui avait déjà visité le parc lorsque Goliath était encore vêtu de ses couleurs d'origine, une première pour moi avec un petit +7 à la clé. Durant ce trip, je vous raconterais le déroulement de la journée, et  pour ce qu'il est des attractions l'avis sera divisé en deux paragraphes, l'un contenant mon ressenti, l'autre celui de Baby Coasterfan.

Après une petite demie-heure de route, on arrive devant l'entrée assez fade du parc peu avant 10h. On est accueilli par le train de Goliath qui s'engage dans la first drop ainsi que par une météo qui s'annonce peu avenante. Pour être honnête ça m'a fait bizarre de passer les portes d'un Walibi, le dernier que j'avais visité c'était y'a une bonne dizaine d'année lorsque l'Alligator n'avait pas encore bouffé le kangourou de Walibi Lorraine. M'enfin bref passons ce petit détail nostalgique.


Après avoir déboursé les 36€ nécessaires pour entrer, on constate qu'il n'y a pas grand monde, BC tient quand même à prendre les FastPass Silver. Bien lui en a pris, ils nous auront été très utiles.
On fait un petit repérage de la zone et on se dirige vers le premier crédit, situé juste à l'entrée : Xpress, clône outdoor des Rock'n'RollerCoaster de Disney. J'avais entendu beaucoup de bien de ce coaster et il s'est avéré que ce n'était pas des paroles en l'air. La file d'attente est vraiment très bien foutue (suprennant pour du Walibi..) et vu qu'il n'y a encore personne on la passe immédiatement. Arrivé à la station, on embarque dans le premier train. On se retrouve avec les trains arrondis de Vekoma, depuis SuperWirbel j'avais oublié à quel point ils étaient pas pratique pour les gens de grande taille..
Bref, on ferme le harnais et c'est parti. Le launch est plus pêchu que BlueFire (qui était jusque là ma seule expérience en launch) et le parcours passe vraiment crème en dehors de quelques petites vibrations. Rien de bien folichon mais ça reste tout de même sympathique. J'en ressors assez agréablement surpris. On l'aura fait en tout 3 fois dans la journée, dont une fois au first et une au last.

Avis de BC :
J’ai toujours aimé ce coaster. Oui, j’ai fait mieux depuis la première fois que l’ai ridé, mais quand-même, il a été pendant une courte période mon #1. (Triste? Non non…)
Je l’ai très peu ridé depuis la transformation en Xpress: Platform 13, 1x en 2015, et 3x lors de notre visite. Et mon plaisir à faire cette file d’attente (si on peut l’appeler comme ça) est là à chaque fois. Ce qui m’impressionne, c’est qu’elle soit entretenue : elle est en tout aussi bon état qu’en 2015 ! Connaissant le public hollandais et les tags…
Sinon le parcours m’a paru vachement plus fluide qu’il y a 2 ans (Il l’était déjà, qu’on se comprenne), le Sea Serpent passe super bien, et même si le reste n’est pas trop excitant, il n’empêche que c’est fluide… Donc agréable! Il vieillit bien et ça fait plaisir!
Sinon, on remarquera un choix étrange : il a fonctionné à 2 trains pendant une demi-heure, puis à 1 train pendant toute la journée… D’accord, le parc n’était pas plein, mais pas vide non plus… Mais les opérations n’étaient pas les pires à Xpress.
On l’aura fait 3x.



Ensuite et afin de s'en débarasser au plus vite on se dirige vers El Condor, premier de la longue et douloureuse série des SLC Vekoma. Le temps que la réservation se fasse, on admire les gens se prendre les torgnoles de leurs vies et on prend quelques photos au passage, parce qu'il est quand même agréable à regarder, du moins je trouve. Quelques minutes plus tard la réservation s'annonce prête, on s'engage dans la file puis l'opé nous place au premier rang. Parait-il que c'est le moins pire parmi les pires. Eh merde.


Pour ma part c'est mon premier "vrai" Inverted, après Arthur et EuroCoaster. Première constatation : C'est pas confortable. Enfin y'a bien pire, mais on est vraiment opressés par ces harnais qui sont énormes. Enfin bref, le train quitte la station et s'engage sur le lift qui est quand même assez lent. Puis viens la first drop, aussi inutile que vibrante. Et là premier élément du crime : le RollOver. Vibrations, baffes et vibrations. Je comprend maintenant ce qu'est l'art de Vekoma.
Vient ensuite ce virage relevé, seul moment de répis avant de se reprendre un upercut suivi d'une belle droite dans la gueule. On passera le virage qui suit le SideWinder,  inutile et inconfortable. Enfin, on se prend les deux In-Line Twist. Autant j'ai trouvé qu'une fois dedans ça tapait pas tant que ça, autant les vibrations étaient juste dégueulasses, commme tout le reste du parcours. S'en suit le dernier virage, puis une ligne droite et enfin les freins. Et là il faut qu'on m'explique comment Vekoma a fait pour que ça tape dans une ligne droite. Non vraiment, même avec toute la bonne volonté du monde, je vois pas comment c'est possible.
Bref, sur ce je vais laisser la parole à BC pour qu'il vous exprime son opinion sur la bête.

Avis de BC :
C’est clairement le pire ride du parc. J’avais un souvenir plutôt acceptable d’il y a 2 ans, mais là c’est juste pas possible. Ca vibre, ça baffe, ça cogne, c’est pas possible de prendre plaisir dans ce coaster. La file d’attente est tout ce qu’il y a de plus normal, rien à ajouter. Au niveau opérations, il a tourné à 1 train jusqu’en début d’après-midi. Donc, pendant qu’il y avait du monde puisque beaucoup de visiteurs se dirigent vers lui en entrant dans le parc. Par contre, dès que la file a baissé à 2 min… Ils ont sorti le 2ème train. Du coup, les trains tournaient à vide par manque de monde. Mais encore, les opérations n’étaient pas les plus catastrophiques.



Passé cette étape douloureuse, on se dirige vers le Wooden local, de chez Vekoma évidemment, alias Robin Hood qui avait déjà été réservé au préalable. On est arrivé quand le train était déjà chargé et c'est alors que j'ai pu constater la lenteur des opérations sur ce truc. Le temps que le train parte de la station t'as limite le temps de faire deux tours. Enfin bref, le train fait son tour puis reviens en station et on embarque.
Honnêtement j'ai vraiment adoré mon premier tour. Les vibrations étaient plutôt acceptables et puis bordel, ce truc est chargé en airtimes! J'ai décollé du siège à plusieurs moments et c'était franchement génial. Le layout en soit n'est pas exceptionnel mais en tout cas ça restera une très bonne surprise pour ses airtimes.
On l'aura également fait 3 fois, dont une sous la flotte. La troisième ça aura été un véritable supplice, que BC vous détaillera sous cette image.



Avis BC :
Un Wooden Vekoma, c’est rare… En plus j’avais un plutôt bon souvenir de celui-ci. Bah en fait, il est devenu horrible. Au total on aura fait trois tours dans la journée, le premier tour en first row s’est moyennement passé. IL VIBRE! Je sais pas ce qu’il s’est passé depuis 2015 mais bordel, ça fait mal! la lap-bar se resserre tout au long du ride, ça ce n’est pas une surprise c’est connu, mais couplé aux énormes vibrations dans les remontées, ça fait juste mal. Et on a plus plaisir à rider. Lors de notre 2ème tour, on l’aura fait en last row, et c’était pas spécialement pire, mais pas spécialement meilleur… ça vibre toujours autant, et ça fait toujours aussi mal. N’empêche qu’on a quand-même pris un minimum de plaisir les 2 premières fois (surtout la 2ème, très marrant sous la flotte), mais lors de la 3ème c’était juste catastrophique. On a tenté le ride au milieu, et bien qu’on ait pris des précautions en laissant un petit jeu avec la lap-bar, dès la first drop ça s’est corsé. En fait, il y a une cassure (même si on aurait dit qu’il y avait un trou dans le rail) qu’on ne sent ni en first, ni en last, et qui enfonce à mort la lap-bar et à partir de ce moment on hurle de douleur à chaque moment du ride. C’est plus ridable. Sérieusement, il a pris un des plus gros coup de vieux que j’ai jamais vu, et en si peu de temps…
Concernant les opérations, c’est juste n’importe quoi. Ils sortent 1 train, puis le 2ème, puis le font tourner à plein, puis après le font tourner à vide, puis le refont tourner à plein, puis le rentrent...




On enchaine ensuite par le 4eme Vekoma du coin, qui n'est autre que leur modèle phare à savoir le Boomerang, ici connu sous le nom de Speed of Sound, équipé des nouveaux trains Vekoma. On attend que le train retourne en station où la sono passe de la bonne EDM bien commerciale comme il faut puis on embarque. Les harnais sont bien plus confortables que les anciens, même si ils sont un peu oppressants le temps qu'on est à l'arrêt. Une fois que tous les harnais ont été checkés, le train commence à monter, et mine de rien ça prend quand même une belle hauteur cette merde. Et puis d'un coup pouf, ça lâche. J'ai trouvé la drop assez marrante, mais en revanche la suite l'était légèrement moins. Le Cobra Roll est assez brusque, et là je me dis que putain si ce truc avait encore les vieux trains je serais dans le coma.
Etrangement ça passait mieux en arrière, peut-être parce que le train avait moins de vitesse. M'enfin, globalement j'ai quand même assez bien apprécié la chose.



Avis de BC :
J’vais pas m’attarder sur un Boomerang Vekoma si ce n’est qu’il avait l’air beaucoup plus doux qu’en 2015! Bon point. Le soundtrack d’origine a disparu. Est-ce une perte?
Il est juste sympa, à faire une fois dans la journée… Puis à passer au voisin bien plus attirant.




En prime je vous laisse admirer la souffrance sur nos tronches pendant que la nana derrière apprécie son tour :


Ca ne vous est sûrement pas inconnu, BC et moi sommes de grands fans de fête foraines en plus des coasters. Par conséquent, on n'a pas pu résister quand on a vu ce Magic Huss qui se dressait sur notre route pour le prochain crédit, répondant au nom de Spinning Vibe.
Je vais pas étaler un roman là dessus, mais en tout cas les roulements étaient d'une fluidité sans pareil et en plus l'opé se démerdait comme un pro pour ce qui est du pilotage, parce que oui il était en manuel. C'était un régal, le tour était bien long et bien puissant pour du parc. On ne se sera pas privés de quelques autres tours dans la journée, et à chaque fois le même plaisir! N'empêche que ça a fait bizarre de voir un Magic fixe après avoir bossé sur le modèle français cet été!



La suite de notre balade se passe sous la flotte. Pendant qu'on se dirigeait vers le 6eme crédit, la météo a commencée à faire des siennes. Rien à foutre, on s'engage vers ce qui sera la plus grosse surprise du trip : Lost Gravity (x16!)



Premier modèle Big Dipper de Mack Rides, il avait fait sensation en 2016 par sa drop de tarée et ses éléments assez originaux. Si l'effort de théma est à souligner, on se penchera plutôt sur le layout que sur la théma qui au final n'intéragit pas avec le ride.
On embarque à l'arrière, j'ai le bord gauche et BC l'intérieur gauche. Le lift est assez pentu et plutôt rapide. Du coup on est rapidement au sommet et là, bordel de merde.
On est pris dans la drop à une vitesse, et après tout s'enchaîne. Première impression : Cette drop est jouissive. On est pris dedans et retournés d'une manière bien sèche et ultra rapide tout en étant ejecté du siège, pour être franc, autant je m'étais déjà chié dessus lors de ma première sur EGF en last, mais alors là c'était pire!
S'en suit le bunny hop. Je m'attendais à un bon airtime, mais sûrement pas à l'ejector qu'on a eu. Je me suis retrouvé afalé sur la lap bar en remontant sur l'espèce de Top Hat bien jouissif également. Ce dernier procure un beau petit airtime au sommet, juste ce qu'il faut pour flotter dans son siège, et vu la forme du truc ça donne une sensation assez spéciale et originale.
Le gros camel back qui vient juste après donne aussi son bon gros airtime bien bourrin comme il faut avant de faire une petite pause sur le virage à plat. Honnêtement il aurait peut-être fallu l'incliner un peu plus vers l'extérieur parce que pour le coup on sent pas grand chose, même au bord. M'enfin, après avoir passé les MCBR les choses sérieuses reprennent de plus belle avec le Dive Loop qui procure un bon petit HangTime comme on les aime.
Le virage relevé qui suit aura été assez surprenant dans le sens où il donne un petit airtime sur le haut avant le banking et c'était fort sympathique!
Le Zero G Roll qui suit est tout bonnement excellent. Je pense pas qu'on soit vraiment sur du Zero G etant donné qu'on est un peu ejecté du siège, pour ma part j'ai trouvé la sensation un peu similaire à celle éprouvée durant la Heartline Roll de BlueFire en plus soft, et c'était pas déplaisant!
La suite est un peu plus calme avec un virage relevé, un petit S-Turn et un bunny hop qui donne l'airtime final avant le demi-tour qui donne sur les final brakes.
On l'aura fait 16 fois en tout, dont 8 fois à la suite en fin de journée. A chaque tour il était encore plus nerveux, et bon dieu de merde c'était bon. Très très bon même.
Cependant, en fin de journée sur les extrêmités ça vibrote un peu, c'est le seul petit défaut que je lui trouve, sinon il est parfait.



Avis de BC :
Avant de le rider, je m’étais toujours dit qu’il avait l’air sympa, mais, “juste” sympa.
Et bah merde alors la surprise!
Déjà, la théma autour est assez sympa. C’est une petite zone à lui tout seul. De dehors, on a l’impression que la théma interagit avec le ride, finalement non. Rien du tout. Mais vous savez quoi? On s’en fout parce que une fois la file passée (on a pas fait la file normale mais la fast lane, qui elle aussi est un minimum thématisée) on arrive dans une gare simpliste mais pas moche, le nécessaire quoi. (Mieux que Goliath et de loin)
Au niveau opérations, bah c’était celui qui carburait le mieux dans le parc! Les opérateurs étaient très efficaces, donc même si la file normale était pas mal longue, elle avait l’air d’avancer assez vite.
Bref, on va commencer à parler du coaster.
En gros, on va de jouissance en jouissance.
La drop est dingue. On l’a ridé 16x au total, et chaque fois elle surprenait. S’en suit un bunny hop qui envoie les passager du train au 7ème ciel (N0-Limits et moi avions des courbatures au bout de tous nos rides!) puis vient le top hat qui lui aussi est airtimé, puis un camelback fourni lui aussi en G’s négatifs jouissifs. On remonte, virage avant les middle- break et Dive-Loop qui fait son effet ! Remonté airtimée, virage, Zero-G Roll absolument génial (quand il est chaud le soir c’est encore meilleur), virage relevé, S-turn, puis bunny hop qui renvoie encore une fois un bon ejector, virage, et final brakes.
Conclusion : du début à la fin on est envoyées dans tous les sens possibles dans des trains super confortables. On en redemande encore, et encore, et encore…
Une réussite. Et une grosse surprise pour ma part!




On ressort donc de ce Lost Gravity aussi conquis que trempés, sans pour autant comprendre ce qui venait de se passer tant tout s'est enchaîné rapidement. On l'aura enchaîné 8 fois à la fin de la journée, lorsqu'il était bien à chaud et on a pu faire un des derniers tours jusqu'à ce qu'ils ferment la file d'attente. Et clairement, à chaud il envoie du pâté. Enfin encore plus que ce qu'il envoyait déjà. Bref ce coaster est une réussite et j'espère vraiment que d'autres parcs auront la bonne idée de nous pondre d'autres Big Dipper tout aussi tarés que celui là!

Là encore je vous laisse la photo Onride, bien différente de celle de Speed of Sound pour le coup mais avec des hollandais un poil abrutis qui tapent un dab.
(En haut à gauche, avec BC sur l’extrémité arrière)


Pour la suite on se dirige vers le fin fond du parc. Mais quand je dis le fin fond c'est genre vraiment tout au fond du parc dans la partie reculée. Car c'est là, dans un cul de sac isolé que se trouve Goliath, le MegaCoaster Intamin si bien connu.

J'en avais entendu énormément de bien et au final j'ai été assez déçu. Ce dernier se résume de la sorte : Drop, CamelBack, Stengel Dive, 3 Bunny Hops.
Les hélix sont tellement larges qu'elles ne donnent aucun G, sauf peut-être la deuxième en fin de journée. Et alors les deux "EGF Turn" n'en parlons pas, aucun airtime, pas même un floating. Quant au S-Turn final je l'imaginais plus serré et donc plus nerveux, au final j'avais l'impression d'être sur un changement de direction de Pegasus.
Enfin bref, je ressors de là mitigé, d'autant plus que les opérations absolument catastrophiques sur ce coaster n'ont pas vraiment aidé. On l'aura en tout fait 5 fois dans la journée, toujours les mêmes opé, toujours la même inefficacité.
Et puis franchement faudait penser à faire quelque chose dans cette "zone".. Pour un coaster de ce gabarit, ça fait vraiment de la peine. La gare est posée là en mode merde avec tous les kékés qui viennent à la sortie pour rejoindre leurs amis ou je ne sais quoi du coup c'est la galère à sortir. Sans oublier qu'il a tourné à un seul train toute la journée. C'est à ce moment que j'ai compris que les opérations de ce parc étaient toutes aussi merdiques les unes que les autres.



Attention, sur ce coup là BC en a gros sur la patate :
Bon, déjà, le Bleu/Noir je peux pas. J’y arrive pas. Je trouve ça juste pas beau. En photo j’aime bien mais en réalité je trouve ça juste catastrophique. Pire encore, la gare a gardé ses anciennes “couleurs”. Enfin bref.
La file d’attente? Bah y’a rien, c’est un parc à boeuf. Voilà.
Et là, on va parler de la catastrophe du jour : les opérations.
En gros, il a tourné à un train toute la journée, donc ça déjà ça va pas. C’est le coaster qui attire le plus de monde dans le parc, il se doit de carburer un minimum, surtout quand le parc n’est pas vide… Mais on s’est vite rendus compte que le problème ne venait pas du train mais des opérateurs… Le dispatch est d’une lenteur MONSTRE. Puis vient le moment de monter dans le train. Et là on a cru halluciner.
Je sais que parfois les gens sont incapables de fermer une ceinture, je sais que parfois ils sont même incapables de fermer eux-même leur lap-bar, mais un jour comme celui-ci c’était la fête à l’assistanat! Bref.
Normalement, l’opérateur est là pour accéléer le processus.
Et bien ce fût tout le contraire cette fois!
L’opérateur présent sur le côté droit était un cas assez spécial. Quand le passager n’avait encore rien refermé, il s’asseyait sur le wagon, tapait la discussion avec le passager, puis tirait comme un MALADE sur la ceinture (20 bonnes secondes de discussion plus tard quand-même) et refermait tout aussi délicatement la lap-bar… En gros il gachaît l’entièreté du ride. Quand le passager avait déjà refermé tout ce qu’il fallait, il zappait (heureusement) la partie papote et avec un grand sourire tirait de toutes ses forces sur la ceinture et sur la lap bar en criant “STERKTE” à chaque passager :D VOUS RESSENTEZ L’ENTHOUSIASME PRESENT EN CE MOMENT?!
Paradoxalement, l’opérateur du côté gauche était bigrement efficace, mais bon, inutile si l’autre ne l’est pas. Finalement, le train partait toutes les 5min. Ce n’est pas normal.
Et non, nous ne sommes pas exigeants/chiants, parce qu’il y avait qu’à voir la tête de ses collègues… Ils étaient tous saoulés.
Bon sinon le coaster en soit on connaît : Drop avec un bon gros floating, camelback bien airtimé, excellent stengel dive, helix dosée en G’s, EGF-turn, helix, EGF-turn, 3 camelbacks tout aussi excellents les uns que les autres, virage dosé en G positif,  final brakes.
Oui, c’est un très bon coaster et ça le restera toujours. Mais depuis l’arrivée de Lost Gravity, je le trouve fade. Comme si il avait pris un certain coup de vieux…
Mais on l’aura quand-même fait 5x. Il reste génial rien que pour les 3 camelbacks à la fin et le stengel dive, et… Tout sauf les helix.




Pour la suite j'ai un peu zappé l'odre chronologique du coup je vais me contenter d'un simple ressenti sur les attractions (je sais c'est pas top mais bon voili voilou)

Crazy River :
Flume Mack à la flottte bien dégueulasse comme on aime chez Walibi. Un peu de chlore n'aurait tué personne, sauf si évidemment on ne sait pas doser et auquel cas ça finit comme sur le Raft à EP. Les deux petites drop ne mouillent pas vraiment, cependant le splash après la grosse double drop nous envoie son lot de flotte dans la gueule. On l'aura refait 4 fois au total, majoritairement pour occuper le temps entre la réservation à Lost Gravity vu qu'il est situé juste à côté.

BC :
Un flume, clône de Flashback à Walibi Belgium. Nettement plus sympa par contre. le thème est plus approprié je trouve. Ca mouille juste ce qu’il faut, et heureusement vu l’état de l’eau…



Space Shot :
La dernière fois que j'en ai vu une c'était à Walygator. En 2011. Sous Douarin. Et donc fermée. Si elle a réouverte depuis, moi je n'y suis pas retourné. Et donc c'était l'occasion de tester la version hollandaise, encore une fois sous une pluie battante. Au point où on en était, voilà. Donc il pleut des cordes et nous on en profite pour embarquer dans les assises S&S, une fois le dispatch effectué on monte un p'tit peu, y'a une voix qui parle dans les speakers et d'un coup pouf. C'est peut-être moi mais j'ai trouvé le lancement un peu mou, je sais pas si c'est comme ça sur toutes les Space Shot..?
Enfin bref, on arrive en haut et on a un superbe airtime à la clé, puis on redescend en suivant les gouttes de pluie, ce qui donnait un effet visuel assez sympathique. Bah oui, quand on se fait chier on s'occupe, parce qu'après le premier lancement le reste bah on passe.



Excalibur :
Aussi inutile que Buzzsaw à Walibi Belgium. Pas un looping sur tout le programme, et mou. Next.



El Rio Grande :
Je vais pas m'attarder là dessus, on est ressorti aussi sec que dans les petites balades en bouée à EP. Aucun élément de théma, aucune variation, quelques petites vagues et c'est tout. Sans oublier l'eau dégueulasse à la Walibi, évidemment. NEXT.


G-Force :
En 2015 lors de notre visite à la foire de Düren en Allemagne, on était passé à côté de l'Enterprise "MondLift". Ce coup ci on ne voulait pas rater l'occasion de faire une Enterprise, car mine de rien ça se fait rare ces engins. Pour ma part j'ai adoré. C'est tout léger, pas gerbant du tout, et puis bordel la liberté qu'on a vu qu'on a aucun système de retenue! On  l'aura fait deux fois en tout, car ça a beau être un flat qu'on a adoré, Lost Gravity est quand même plus intéressant.



Tomahawk :
Frisbee SBF. Sous la pluie évidemment. Alors c'est sympathique 2 minutes mais après ça devient assez chiant. On passe.

Drako :
Kiddie Zierer clône de Numerobis au PA, on l'a fait pour le +1, enfin surtout moi vu que BC l'avait déjà. C'est pas confortable, ça tape. Je vois mal mettre mon gosse là dedans.

Un 1+ pour N0-Limits… On va pas s’attarder sur lui non plus.

El Rio Grande :
Plus un boat ride qu’un Rafting… Il ne s’y passe absolument rien. Next.

Et c'est complètement lessivés et avec le regret de quitter Lost Gravity que nous quittons le parc désormais désert.

EN CONCLUSION !
Le parc a quelques points forts mais aussi beaucoup de points faibles.
Points positifs:
-L'offre d'attractions est assez variée est complète. On trouve son compte un peu partout même si pour moi le parc manque d'un coaster un peu family style YoungStar ou un Spinning Maurer et surtout d'une bonne attraction aquatique (avec de la flotte propre si possible.)
-La propreté. Le parc est en effet très propre, surtout si on exclue la mentalité hollandaise qui consiste à renverser des poubelles un peu partout dans le parc.
-Lost Gravity. Parce que oui, ce truc est la seule raison qui me pousserait à remettre les pieds dans ce parc.

Points faibles :
-Les allées. Par là j'entend l'organisation, la disposition de toutes les allées du parc qui est très, mais alors très mal foutue. On doit se taper des détours monstrueux pour se rendre d'une attraction à une autre et au final selon le podomètre de S-Health on se sera tapé près de 23km dans ce parc entre 10h et 20h. Ce qui est assez énorme. Tu peux faire un marathon entier dans ce parc sans le moindre problème.
-Les opérations. Toutes aussi catastrophiques les unes que les autres. Seul Lost Gravity sort du lot, les opés carburent à fond bien comme il faut, souriants et agréables, bref ça devrait être comme ça dans tout le parc!
-Le vide. Oui ce parc est vide. Il manque cruellement de décors, même pas spécialement de thématisation mais quand t'as une main street qui se limite à un hall avec Toilet XPress et que le reste c'est des buissons c'est quand même pas mal. Les espaces verts sont pas non plus agréables à regarder et ont pas l'air spécialement entretenus en dehors d'un coup de tondeuse peut-être. Ca manque cruellement d'arbres et de par-terre de fleurs par endroit.
-La bouffe. Le bon point c'est qu'elle est pas chère, le mauvais c'est que la qualité s'en ressent. La bouffe du McDo à côté c'est de la gastronomie limite.


Conclusion de BC :
Il y a un avant/après Lost Gravity. Avant Lost Gravity, la star c’était Goliath et ça se sentait. Il y avait une concentration de monde beaucoup plus importante de son côté ainsi que du côté de Robin Hood. En fait, une fois qu’on avait fait le tour du parc, on passait la grande partie du temps restant entre Robin Hood et Goliath parce que Goliath était la seule valeur sûre (Xpress étant un peu loin) et Robin Hood vachement marrant et ridable.
Depuis lost Gravity, on se rends compte à quel point ce parc est long à faire… Goliath se situe au bout d’un appendice, où il n’y a absolument RIEN d’autre à part lui, et Lost Gravity est à l’autre bout du parc. Maintenant que Robin Hood n’est plus aussi ridable qu’avant, il faut osciller entre Goliath et Lost Gravity… Avec éventuellement un petit tour d’Xpress parfois… Je pense qu’on a dû faire l’aller retour environ une bonne dizaine de fois dans la journée. Comprenez qu’à un moment, ça commençait à faire long quoi… Et fatiguant surtout. Tant qu’à continuer dans les points négatifs : la bouffe. Non, ça ne mérite pas de s’appeler “nourriture”. On a mangé au snack près de Robin Hood… Pas trop cher, certes, mais c’est du carton. Je plaisante pas, si vous avez de l’argent à perdre dans ce parc, tentez de commander leurs burgers et vous verrez la qualité. Ca n’avait pas de goût, c’était sec… Préférez les distributeurs devant le Space Shot. Moins cher, “meilleur”.
Je donne quand-même le point positif à l’aspect général du parc qui m’a semblé plus propre que jamais!
Après ces lignes, on pourrait croire qu’on sort déçus de WH. Et bien non, on ne peut pas sortir déçus de WH rien qu’à cause de Lost Gravity. Ce truc vaut le déplacement au moins une fois. Si il n’était pas là par contre…




Je vous laisse avec quelques photos en vrac (avec beaucoup de LostGravity) en attendant le trip de Phantasialand qui sera posté dans l'après-midi :











 

No-Limits

Membre
11 Novembre 2011
1 523
0
22
Strasbourg
Seconde et dernière partie avec Phantasialand :

Le vendredi 4 Août, après avoir passé la nuit précédente à gambader dans les allées de l'AnnaKirmes de Düren, on se lève de bonne heure pour se rendre à Phantasialand.
Oui, c'est tout de suite plus excitant que Walibi Holland.
On arrive encore une fois sur les coups de 10h, on rentre côté Mystery Castle avec une vue sur les bâtiments de Klugheim.



Ca donne fichtrement envie tout ça!

Le temps de prendre quelques photos à l'arrache et d'admirer la théma et on se dirige vers le premier crédit de la journée, Colorado Adventure, Mine Train Vekoma réputé pour son parcours plutôt folichon.


Colorado Adventure (x3)
BC m'en faisait l'éloge, j'ai vite compris pourquoi.
On aura attendu une petite dizaine de minutes avant d'embarquer.
Ce qui m'a marqué c'est que l'entrée de la file se fait dans un coin totalement à l'écart du reste du parc, limite on a l'impression de s'être planté de chemin!
Enfin passons, on embarque dans ces gros wagons au confort assez sommaire, pour le coup assez comparable aux banquettes de chez Soquet je trouve.
On est placé ni au milieu, ni à l'arrière, mais entre les deux.
On quitte la station après que l'opé ait juste touchée la lap bar (ça c'est du checking de l'extrême) et on entame le premier lift.
Une fois arrivé en haut on s'engage dans la pré-drop, puis dans la drop qui nous fait passer sous le lift de Chiapas. Première impression plutôt bonne, à l'arrière du train on se fait bien aspirer dans la drop comme il faut vu la longueur du train!
On passe la partie dans le hangar, assez fun, puis on attaque le 2eme lift aux côtés de celui de Chiapas et du 3eme lift qui nous attend.
La drop qui suit est moins folichone que la première mais la partie indoor, complètement dans le noir pour le coup, était vraiment excellente! On sait vraiment pas où on va et c'est vraiment très dur, voire impossible d'anticiper.
On reviens ensuite dans le hangar par un virage assez surprenant le temps que nos yeux se rhabituent à la lumière puis 3eme lift.
La drop est tout de suite un peu plus méchante, et au last elle envoie pas mal du pâté. On plonge dans un genre d'helix avec quelques petits G à la clé avant de passer dans la falaise pour ressortir vers les derniers mètres, avec à la clé un bel airtime dans la drop avec la photo!
On finit en beauté avec une helix assez chargée en G positifs (attention je ne dis pas que c'est le truc ultra intense hein), puis on débouche sur les freins finaux.
Verdict : Wow. Si j'avais su qu'un Mine Train pouvait envoyer autant!
On l'aura refait 3 fois dans la journée et à chaque fois le même plaisir à le faire. Tout bonnement excellent d'autant plus qu'il était déserté le reste de la journée.


Pour la suite, on ira se balader côté latinos, plus précisément chez Old El Passo dans la Zone Mexicaine, pour tester le WildWasserbahn local, alias Chiapas. On a un peu galérer à trouver l'entrée au premier coup mais heureusement on y est parvenus, sinon ça aurait été difficile de rédiger l'avis sur la bête! (lolololo)


Chiapas (x3)
Ouvert en 2014 avec un an de retard, ce flume Intamin se démarque par sa dernière drop tout bonnement énorme, en plus de sa théma, comme tout le reste du parc, exceptionnelle.
On aura attendu 5 petites minutes avant d'embarquer. Pour le coup j'en ai chié, avec mon 1m90 ça aura été la galère pour m'installer, m'enfin ce coup ci je suis pas resté coincé comme une fois à EP.. Bref passons cette anecdote et parlons du ride!
Premièrement on ne peux qu'être admiratif devant cette théma de dingue. Sérieusement, EP à côté ça fait pâle figure.
Mais à peine le temps de profiter de la théma qu'on entame déjà le premier lift, avec en haut un bon retour de vague comme on aime. Virage dans la grotte puis première drop. Pour l'instant ça va, on est pas encore trempés, et on repart en marche arrière après un bref arrêt sur la plaque tournante.
On passe dans la fameuse et très jolie grotte avec lasers, boule à facette et compagnie et on se prend la drop en backwards, quand même assez haute, mais toujours pas trempés.
Arrêt sur le track switch et on part dans l'avant-dernier lift. On se balade un peu dans la théma avec une vue sur les alentours, on prend le dernier lift et là, ça se gâte. On commence à voir la drop arriver et putain, c'est là qu'on se rend compte que c'est haut cette saloperie!
A peine le temps d'accepter notre destin qu'on plonge dans la drop. Les juges de "SPLASH" nous auraient pour sûr mis un 10/10 tant on a attéri dans la flotte avec grâce et hurlements.
Bref, la drop est tout bonnement monstrueuse. Inclinée, longue, et le camel back qui suit donne une sensation de flottement (pas vraiment un floating pour moi) avant d'attérir dans la flotte.
Là, oui, on s'est bien ramassé de la flotte comme il faut. On constate les dégats et on retourne en station. Pas le temps d'admirer les photos qui sont venues bien après, on se dirige vers Talocan, premier suspended TopSpin pour nous.



On ne le voit pas ici, mais cette attraction est un véritable spectacle dans le parc. Il y a à chaque fois un attroupement sur la plateforme en hauteur et les gens prennent en photo ou filment comme s'ils assistaient à une représentation de je ne sais quoi.

Talocan (x3)
Là encore on s'est régalés, après la déception qu'a été Excalibur à WH, Talocan nous l'a fait oublié aussi vite qu'un malade d'Alzheimer oublie ce qu'il a mangé à midi.
Le programme est tout bonnement génial, on enchaîne les loopings avec une rapidité qui nous fait perdre tout repère avec en plus le décor qui suit le rayon.
On en ressors en faisait "Wow". C'est dommage que l'entrée soit aussi chiante à trouver parce qu'il est vraiment excellent. On l'aura en tout fait 3 fois dans la journée dont 2 à la suite, et à chaque fois le même plaisir.

Pour la suite on passe à quelque chose de plus costaud.  On fonce faire un safari en Afrique pour aller dompter du serpent. On voit au loin le gros bâtiment abritant le lift se dresser, puis les rails noirs et enfin, le panneau qui confirme qu'on est bien devant ce qu'on était venus chercher.



Mine de rien, il en jette le bestiau!

Black Mamba (x4)

Jusque là, mon seul B&M était SilverStar, réputé pour sa mollesse exceptionnelle et ses vibrations dignes d'un wooden.
Ici, c'est tout le contraire. Déjà la file qui serpente dans les tranchées avec le coaster qui passe à côté à certains moment est juste sublime. On entend bien le train rugir lorsqu'il passe, et bordel ça donne envie.
Après avoir fait une randonnée dans la file d'attente on arrive enfin dans la station. Ah oui, pour le coup c'est très "Black", en terme d'ambiance lumineuse ainsi qu'au niveau des opé.
On embarque au dernier rang, assez caché et donc déserté. Le confort des sièges est tout bonnement jouissif, les harnais laissent une assez grande liberté, bref, que du bon.
D'un coup les lumières s'éteignent, les tamtam retentissent, et on démarre. Durant le lift c'était assez difficile de contenir mon excitation, bon c'était pas comme un sale gosse qui bouge dans tous les sens et qu'on a juste envie d'assomer avec une massue, mais quand même.
On arrive au bout du lift, et là BAM, on est pris dans la drop sans avoir le temps de la voir venir. Et là, l'orgasme commence.
Cette drop est géniale, et on a à peine le temps d'en profiter qu'on se ramasse une torgnole de G positifs en entrant dans le loop, ainsi qu'en sortant de ce dernier pour enchaîner sur le Zero G Roll parfaitement planant contrairement à celui de Lost Gravity. L'Immelmann Junior qui suit envoie son lot de G positifs bien méchants avant de nous envoyer dans les deux corkscrews, à la fois violents et doux. Pour le reste c'est des virages et des helix bien chargés en G, comme tout le reste du ride.
Bilan de la bête : Excellent de bout en bout. Ca aurait peut-être été mieux d'espacer un peu plus les corkscrews afin de donner un peu plus d'intérêt à la fin du ride, mais ça n'en reste pas moins une belle tuerie. Pas un pet de vibrations, une fluidité exemplaire et des G positifs à quasi tous les points du ride. B&M dans tout son art!

Cela dit concernant la zone, en sortant comblé de ce ride, je me rend compte qu'en fait, la zone africaine se limite à Black Mamba. Rien d'autre, elle est un peu perdue dans son coin du parc en cul de sac. C'est dommage, ça serait je pense pas mal de mettre une autre attraction, même un enfantin histoire de donner un peu plus d'intérêt à la zone, car de toute la journée sur Black Mamba ça aura été du walk in, et je pense que la nouveauté de l'année passée n'y est pas pour rien.. M'enfin bref passons.


Oui bon je sais avec des gens ça aurait été mieux mais on fait avec ce qu'on a!

River Quest (x3)
Il fait pas spécialement chaud mais on se les gèles pas non plus. Du coup on décide d'aller se mouiller un coup sur River Quest dont l'entrée se situe non loin de celle de Mystery Castle.
On aura attendu une petite dizaine de minutes, avec la file d'attente qui donne de chouettes vues sur Klugheim :

Après avoir descendu les escaliers et admirer les gens prendre leur douche, embarque dans les larges bouées joliment thématisées. On navigue tranquillement jusqu'aux ascenseurs qui débouchent sur une drop monstrueuse. Monique (nom que j'aurais sorti aléatoirement pendant le ride) commence à déconner. Je m'attendais à recevoir quelques gouttes, à la limite des éclaboussures par-ci par-là, ben en fait c'est un putain de tsunami qu'on s'est ramassé dans la gueule. Çà annonçait déjà la couleur.
Pour la suite ça sera le fameux "tourbillon", notons qu'avant d'arriver à la drop on se prend quelques vagues bien méchantes qui rajoutent encore une couche de flotte, comme si on en avait pas déjà assez reçu 20m avant!
Enfin bref, on entame la drop en virage qui débouche sur une drop droite. Même scénario qu'avant. Je pense qu'après ça toutes les zones sèches de mon corps ont été erradiquées.
Le temps de faire coucou aux gens de la file d'attente le durant le virage qui suit et on replonge dans une 3eme et dernière drop qui donnera le coup final, bien que ça sera la moins humide des trois. On zig-zag un peu puis on revient en station, trempés comme jamais.
J'avais entendu d'excellents retours quand à l'humidité de ce raft, mais à ce niveau là c'est même plus de l'humidité c'est carrément une innondation. J'ai vu aucune différence entre ce raft et plonger dans la flotte habillé. Masochistes que nous sommes on l'aura en tout fait 3 fois, juste après Chiapas histoire de bien être trempés comme il le faut.
Si tous les rafts pourraient être comme ça, tant niveau flotte que niveau théma, le monde serait bien meilleur!



Si mes souvenirs sont bons, on aura ensuite fait Mystery Castle. Pour atteindre l'entrée mieux vaut avoir son brevet d'alpinisme car la montée à prendre est quand même assez pentue.

Enfin bref on y arrive quand même un brin essoufflés (voyez les sportifs que nous sommes).
Ni moi ni BC savons à quoi s'attendre, pour ma part il me semblait que c'était un genre de DropTower à câble à la façon de Maurer (PowerTower par exemple). Bien en fait c'est un genre de Shot'n'Drop archi court. L'avantage c'est que vu qu'on ne savait pas à quoi s'attendre on a été surpris, et de plus l'airtime délivré au sommet était assez puissant. Mais on a à peine le temps de profiter qu'on est denouveau de retour au sol. Ca aura duré quoi.. 10 secondes..? Allez, 20 pour ne pas abuser. Je m'attendais à un truc un peu plus long mais bon on fait avec. Pour la suite on ira se promener un peu dans le parc, et on débarquera vers Temple of the Night Hawk dont l'entrée est aussi mal indiquée que les Dark Rides moisis d'EP, ce qui expliquerait sûrement pourquoi il est déserté.
BC me l'avait décrit comme chiant, inutile et mauvais, mais pour ma part j'ai plutôt apprécié! Certes, on est loin d'avoir un truc de zouf avec des G et toussatoussa mais je l'ai trouvé fort sympathique pour un familial. Cependant s'ils comptent le garder, quelques décors et interactions seraient les bienvenus à l'intérieur car le schwarz c'est bien beau 5min.


On continuera notre promenade dans le parc et notamment la zone Berlin où on aura zapper le Wellenflug, parce qu'on avait pas que ça à foutre. BC voulait faire Maus au Chocolat, mes tentatives de l'en dissuader auront toutes échouées jusqu'à ce qu'il voit la gueule de la file. Bah voilà, toujours écouter la voix de la raison. Bien fait pour ta gueule.

Ca fait peut-être plouf plouf mais ça reste un bête Wellenflug. On passe!

Du coup on se reporte sur Tartüff, la fun-house du parc. C'était bien la dernière chose que je m'attendans à retrouver dans un parc, et pourtant quel kiff! Longue comme il faut, très jolie et vraiment plaisante à faire. Si on avait pas d'autres crédits à rider je me serais pas privé de refaire un tour, mais les Winja's nous appelaient.



Winja's :
Fear (x2)

Mon seul spinning jusque là c'était le Spinning Racer (j'ai un peu du mal à considérer EuroMir comme un vrai spinning), modèle classique itinérant de Maurer qui ne m'avait pas plus marqué que ça. Là déjà on s'attaque à quelque chose de plus sérieux.
On prend l'ascensseur et on est jarté dans la drop qui est mine de rien bien pêchue pour un spinning! On attaque ensuite avec un beau petit camel back délivrant un petit floating bien sympathique puis on remonte sur la partie wild mouse, où cette fois-ci le mode spinning est activé.
On aura réussi à bien spinner, que ce soit dans les virages ou dans l'helix. Après les MCBR on se tape un petit horseshoe bien fun puis on s'arrête sur la portion tilt, bien surprenante qui précède quelques virages dans le noir bien marrants!
Pour finir en beauté on avance sur le bout de rail qui "tombe" lorsque le wagon passe dessus. Un beau coup de fils de péripatéticienne.

Force (x1).
Grossomerdo la même chose que le Fear en début de parcours, la seconde partie (après l'helix) est un poil différente avec un petit camel back planqué dans le noir.
Après ça, on entre sur le rail qui tilt latérallement et qui nous aura pris par surprise.
Avant de revenir en station on retourne sur le rail "tombant" et on est de retour en station.

Pour moi les Winja's sont un sans faute. La théma est incroyable, les layouts sont juste excellents et en plus on a spinnés comme des malades. Une vraie réussite, c'est triste que la plupart des parcs se contentent du modèle basique sans grand intérêt quand on voit ce qu'une version custom  peut donner!

Pour finir en beauté, on aura fait  les deux derniers crédits, à savoir Raik et Taron.
On les aura fait un peu plus tôt dans la journée, mais je voulais les garder pour la fin. Vu la file qu'il y avait à Taron, on s'est engagé dans Raïk en espérant que ça canalise un peu entre temps. C'était notre premier Junior Boomerang Vekoma et on aura été agréablement surpris!

"Insérez un train ici"

Mais avant de parler de notre bonne surprise, permettez moi de parler de la vision d'horreur qu'on a eu en station : DEPUIS QUAND ON FOUT DES BARRES QUI RETIENNENT LES TYBIAS SUR UN FAMILY?
Bordel mais c'est quoi le délire de foutres ces saloperies partout! On est sur un family, par sur un Sky Rocket! Puis en plus vu que je suis grand, ça m'a plutôt gêné sur le coup mais heureusement j'ai su les oublier pendant le ride.
Parlons en du ride tiens. Il est plutôt court mais vraiment très efficace et surprenant. On est plutôt sur du family-thrill que sur un bête family car mine de rien ça prend une bonne hauteur et les virages sont pris avec suffisamment de vitesse pour distribuer quelques G positifs, que ce soit en avant ou en arrière. On ressort bien surpris de ce ride et on se dirige vers Taron.



Taron (x4)
Je partais sur ce ride avec la vision suivante : "Pas d'airtimes,  des virages chiants, un truc moyen voire à chier."
Je suis sorti en ayant l'avis contraire.
On aura attendu environ une heure, et on aura embarqué au dernier rang. Le confort était au rendez-vous, dieu merci. On se croirait presque chez Mack si ce n'est qu'on a beaucoup plus de liberté etant donné que le siège ne nous encèrcle pas sur les côtés.
Une fois le check up effectué, on quitte la station et on se pose sur le launch. Contrairement à BlueFire, y'a rien qui peut indiquer quand le train va partir, du coup y'a une petite pression qui monte.
Puis d'un coup, pouf, on démarre. Pour ma part j'ai pas trouvé que le premier launch était vraiment pêchu, à vrai dire je l'ai limite trouvé un peu mou sur les bords. On en ressort cependant avec une bonne vitesse. On s'engage dans le premier over banked turn, et lorsqu'on est entré dedans je sais pas ce qu'il s'est passé mais d'un coup je me suis retrouvé du côté de BC, mon corps tout tordu. J'ai pas compris le comment du pourquoi mais bref, on arrive sur le camel back duquel je n'attendais absolument aucun airtime.
Quelle ne fut pas ma surprise lorsque mon cul a décollé du siège! On était sur du bon airtime bien méchant comme il faut!
Bon par contre, le reste en dehors d'un changement de direction bien brusque c'est R.A.S jusqu'au second launch tout aussi mou  que le premier bien qu'assez surprenant quan on est pris dans l'accélération d'un coup. On prend une vitesse monstre mais bizarrement arrivé en haut j'ai l'impression que ça se traine un peu.. Enfin on a une bonne vitesse mais rien qui ne fait passer le S-Turn aérien comme un truc de fifou. Enfin bref on plonge dans un changement de direction bien sympathique suivi d'un overbanked turn qui délivre quelques G avant d'enchaîner sur quelques EGF turns qui, contrairement à ceux de Goliath, envoient de l'airtime bien comme il faut. En revanche les deux bunny-hops qui suivent sont déjà bien plus avares en airtime. J'ai à peine ressenti un léger floating en fin de journée.
Après ça, petit virage et fin.


La madame au premier rang elle a tout compris!

DONC, bilan de cette bestiole qui avait affolé les esprits l'année dernière : C'est excellent, mais c'est loin exceptionnel.
Les launchs sont assez mous, bien qu'ils avaient un peu plus de punch en toute fin de journée (on a eu un tour vers 19h40, bien à chaud et au first row. C'était un kiff sans égal!)
En dehors de quelques overbanked turns serrés et pris à bonne vitesse, le ride est un peu avare en G Positifs ce qui est assez dommage..
Niveau airtimes, on a le gros ejector du premier camel back et les 2 EGF turns et c'est tout. Ils sont très bons mais un petit airtime en plus n'aurait pas été de refus!
Pour finir, BC et moi sommes d'accord pour dire que le train perds assez rapidement de sa vitesse, je sais pas si c'est voulu mais la perte de vitesse durant le parcours est quand même notable.

Si ce n'est ces quelques points négatifs, Taron n'en reste pas moins une excellente bécane, très fluide, sans un pet de vibation et avec une théma incroyable, immersive au possible et qui offre de très bons headchoppers durant le ride.
BC, quant à lui, sortira littérallement sous le charme de cette bête, en ne manquant pas de me narguer quant à mon avis qui venait de changer le temps d'un ride.

C'est sur le dernier ride de Taron au first row en début de soirée que se sera achevée notre journée, et par conséquent c'est sur ce dernier avis que s'achève ce court Trip Report.


Bilan de Phantasialand : Pour 46,50€, on en a pour notre argent. L'offre est variée et vraiment énorme pour un parc posé en pleine ville et j'ai pas regretté un seul centime déboursé dans l'entrée.
Contrairement à certains parcs qui se la touchent vraiment depuis quelques années (coucou les Mack), Phantasialand ne lésine pas sur les investissements, preuve en est, le Flying qui arrive en 2018. Je ne comprendrais jamais comment tout ceci est casé dans un ci petit espace, mais en tout cas le défi est relevé haut la main.

Quelques photos en vrac prises durant la journée :

Et dans la rubrique découverte inutiles, je demande une loco d'un train du Colorado Adventure posée dans son coin :


Et les supports de Taron qui passent à travers le mur anti-bruit​

Petit bonus :
Le lendemain on aura visité la foire de Herne avant de rentrer, avec à la clé un beau Schwarzkopf aux rails oranges et au loopings multicolores. Oui, Olympia Looping.
On aura fait deux tours, un au first et un au last et autant dire que cette chose m'avait manqué depuis la dernière fois que je l'avais fait ! (ça remonte à 2015 lors de la Rheinkirmes de Düsseldorf). Toujours aussi puissant et toujours aussi fluide, ce coaster est un vrai bijou, une petite perfection. Pourvu qu'il ait encore de longues années devant lui sur les fêtes Allemandes...



On aura constaté qu'il y a un appareil photo sur Olympia Looping, ça doit être assez récent puisque ni moi ni BC en avions le souvenir. En tout cas pour 3€ la photo on a sauté dessus!


Voyez la joie qui se lit sur notre visage! (malgré le sourire un peu crispé de BC) Pas comme l'autre devant qui... bref.


En dehors de ça il y avait le Spinning Racer qu'on aura pas fait et une belle denrée de Flat Rides, dont Infinity :

Apollo 13 :

Break Dance no.2 (qui est notre gros coup de coeur chaque année sur cette fête, pour ma part c'est mon préféré)

Ou encore un métier plutôt rare, le High Impress :

Evidemment, on ne s'est pas privés d'un tour de Polyp sur laquelle on peut encore voir cette jolie pièce accrochée fièrement sur chaque nacelle :

Je veux la même chez moi  :love:

Voilà, c'est officiellement la fin de ce trip que j'espère vous aurez pris plaisir à lire. Si cela vous intéresse je rédigerais un petit trip report sur la Cannstatter Volksfest de Stuttgart avec cette année à la clé le Teststrecke, célèbre Doppel Looping de Schwarzkopf!  :rire:
 

Toti

Membre
30 Janvier 2012
365
0
25
Super TR de deux parcs que j'ai visité très récemment :) D'ailleurs c'est marrant, j'étais à Phantasialand aussi le 4 aout, donc je ne peux que confirmer tous vos avis et ce que vous avez raconté. La journée était bien choisie, l'affluence dans le parc était très raisonnable je trouvais.

Pour Walibi Holland, ça me fait rire de voir l'avis de BC pour Robin Hood parce qu'on a pensé exactement la même chose. Jamais de ma vie je n'ai ridé un coaster aussi désagréable en termes de vibrations. Bref, c'est devenu du bois de chauffage.
Sinon, est ce que vous avez fait Neurogen ? C'était un genre de dark ride en VR super bien foutu, près de l'entrée de lost gravity.

Merci pour ce chouette TR sinon. Super agréable à lire  :mrgreen:
 

Rem10

Membre
12 Juillet 2014
5 017
28
Robin Hood est aussi une bouse sans nom pour moi, un vrai cauchemar en terme de vibrations !

Je n'avais pas été super convaincu par Lost Gravity contrairement à vous, je l'ai trouvé pas mal mais loin d'être exceptionnel.

Par contre Taron m'a également vraiment plus, une grosse tuerie !

Enfin, Olympia Looping me tente bien, peut-être le seul coaster forain qui m'attire. Ca à l'air d'être un autre monde que notre King bien vibrant et baffant^^
 
1 Octobre 2012
528
0
Bruxelles
Merci pour vos retours, et pour confirmer que Robin Hood, ça ne va plus...  :secret:

Concernant Olympia Looping en effet il attire certains, et laissent indifférents les autres, sauf quand on est dedans! Là, c'est une autre affaire de jouissance...
Il vaut vraiment le détour au moins une fois. Il fait toujours de grandes foires, ce qui est un gros plus pour l'ambiance proposée, et éventuellement certains métiers à découvrir !

Concernant l'affluence à Phantasialand, je ne suis pas la bonne personne pour comparer puisque c'est la première fois où il y avait autant de monde  :mdr: !
Mais bon quand-même, toutes les attractions carburent, et le parc reste de toute évidence un plaisir à visiter.
 

Air-Time

Membre
13 Juillet 2016
229
0
24
www.youtube.com
Très bon TR, merci à toi. Tu m'as donné envie de retourner à Phanta.

No-Limits a dit:
Ah oui, pour le coup c'est très "Black", en terme d'ambiance lumineuse ainsi qu'au niveau des opé

J'ai eu un fou rire pendant 30 secondes, parce que je m’étais fais la même réflexion  :rire:
 

Lo0per

Membre
28 Mai 2010
660
1
29
Nancy !
www.walygazette.fr
Bien chouette TR, merci à toi !

Pour Mystery Castle, vous y êtes allés le matin ? Car il faut savoir que les programmes varient entre le matin et l'après-midi. Il me semble d'ailleurs qu'il y en a 3 mais ce sont souvent les deux mêmes qui sont utilisés.

Programme 1: Montée à 100% - blocage en haut pendant quelques secondes - chute.

Programme 2: "Préshow" - lancement à 50% (à peu près) - descente - nouveau spiel du "savant fou" - lancement à 100% - Blocage en haut quelques secondes - chute.

Dans mes souvenirs c'était ça. Mieux vaut donc privilégier l'après-midi sur cette attraction. De plus, pas de crainte à avoir sur le temps d'attente, ça débite grave !
 

No-Limits

Membre
11 Novembre 2011
1 523
0
22
Strasbourg
Merci pour vos retours! Heureux de voir que vous avez pris plaisir à lire ces TR  :rire:

portemine a dit:
même si ça se fait au détriment de mon chouchou Goliath </3

Ahah désolé mais personnellement Goliath m'a réellement déçu par rapport à ce que j'attendais après avoir lu plusieurs avis. Peut-être qu'après la claque que j'avais pris sur EGF 4ans auparavant j'en attendais un peu trop de son homologue néerlandais au niveau des forces G, positives comme négatives.. Après le ressenti doit sans doute dépendre de chacun, BC a trouvé des airtimes sur les 2 EGF turns là où je n'ai rien ressenti, si ce n'est une longue zone de temps mort ayant débutée après le Stengel Dive jusqu'à la série de Bunny Hops.
Enfin bref comme dit il ne m'a pas vraiment convaincu mais ça reste une bécane sympathique à rider, c'est toujours bon à prendre dans ce parc étant donné que les bonnes attractions (coasters et flats) se comptent sur les doigts d'une main dans ce parc..

Toitoine54 a dit:
Bien chouette TR, merci à toi !

Pour Mystery Castle, vous y êtes allés le matin ? Car il faut savoir que les programmes varient entre le matin et l'après-midi. Il me semble d'ailleurs qu'il y en a 3 mais ce sont souvent les deux mêmes qui sont utilisés.

Programme 1: Montée à 100% - blocage en haut pendant quelques secondes - chute.

Programme 2: "Préshow" - lancement à 50% (à peu près) - descente - nouveau spiel du "savant fou" - lancement à 100% - Blocage en haut quelques secondes - chute.

Dans mes souvenirs c'était ça. Mieux vaut donc privilégier l'après-midi sur cette attraction. De plus, pas de crainte à avoir sur le temps d'attente, ça débite grave !

Mystery Castle on l'a fait en milieu d'après midi, je dirais vers 16h. Vu la description des programmes, on a eu le premier programme parce qu'on est monté, on est resté bloqué, on est redescendu avec un rebond et puis on nous a détaché les ceintures. Je pense qu'ils varient les programmes au fil de la journée, mais en tout cas vu le peu de monde qu'il y avait et le temps qu'on avait attendu devant la porte juste avant on s'attendait à quelque chose d'un poil plus long. Cependant pour moi ça reste une bonne attraction, l'effet de surprise qu'on a eu doit y être pour beaucoup.  :rire:
 

Rem10

Membre
12 Juillet 2014
5 017
28
J'avais aussi eu le 1er programme le matin et l'aprem. Pourtant le parc n'était pas très rempli (hors Taron) et il n'y avait quasiment aucune attente à Mystery Castle.
 

Lo0per

Membre
28 Mai 2010
660
1
29
Nancy !
www.walygazette.fr
Ah c'est étonnant. Les deux dernières fois où je suis allé à Phanta, c'était pourtant le cas ! Ca ne semble pas être une science exacte. ^^

En revanche, je ne sait pas à quoi ressemble le troisième programme sur Mystery Castle. Je vais me renseigner tiens !


(Je vous redirai ce qu'il en est lors de ma visite d'Octobre)