Accords signés CDA-Futuroscope

stef75

Membre
14 Octobre 2010
51
0
38
paris
Le Conseil Général de la Vienne a approuvé ce jour à une très large majorité, les accords conclus entre le Département de la Vienne, la Caisse des Dépôts et la Compagnie des Alpes, et relatifs à l'ouverture du capital du Futuroscope. Cette étape majeure ouvre la voie à la signature des contrats permettant de mettre en oeuvre l'opération d'adossement du Futuroscope à la CDA, qui devra être toutefois préalablement examinée par les autorités de la concurrence.

Avec une participation qui devrait être in fine comprise entre 43% et 45% du capital de la société d'exploitation du Futuroscope, le Groupe CDA sera le 1er actionnaire du parc. Il disposera de la majorité au sein du Conseil de Surveillance, et aura aux termes des statuts et du pacte d'actionnaires les moyens lui permettant d'exercer le contrôle opérationnel et financier courant de la société, conformément à sa vocation d'opérateur industriel.

L'acquisition par la CDA des titres de la société d'exploitation du Futuroscope auprès du Département de la Vienne (soit environ 40 % du capital) se fera sur la base d'un prix des titres de 63 M€ environ, soit un coût d'acquisition de 25,5 M€, dont 2 M€ seront versés après vérification du niveau d'EBITDA constaté en 2010. Compte tenu du niveau budgété de trésorerie nette et d'EBITDA 2010, ce niveau de prix valorise le parc du Futuroscope à une valeur d'entreprise de l'ordre de 4,7 fois l'EBITDA 2010.

Le Département de la Vienne, jusqu'à présent actionnaire à hauteur de 70 % environ de la société d'exploitation du parc, demeurera indirectement un actionnaire significatif. Il détiendra en effet environ 80% d'une nouvelle société d'économie mixte locale (SEML) - le reste du capital étant possédé par la Caisse des Dépôts - dont l'objet sera de développer l'immobilier d'entreprise ou de tourisme, et qui aura une participation de 38% dans la société d'exploitation du Futuroscope.

Illustration de la démarche partenariale souhaitée par l'ensemble des parties, cette SEML disposera de droits de gouvernance spécifiques dans la société d'exploitation du Futuroscope, visant principalement à garantir sa représentation dans les instances délibératives, à associer le Département aux décisions importantes, et à protéger ses intérêts patrimoniaux. La Caisse des Dépôts restera actionnaire en direct de la société d'exploitation du parc avec 13 % du capital.

Le Département demeurera en outre propriétaire des actifs constitués jusqu'à aujourd'hui et continuera, aux termes d'un contrat de bail venant à échéance en 2026, de percevoir un loyer calculé sur des bases équivalentes à celles d'aujourd'hui (de l'ordre de 2 M€/an). Les investissements à destination du parc (environ 6 à 7 M€/an en moyenne ces dernières années) seront financés par le département jusqu'à fin 2011. La société d'exploitation du parc prendra le relais à compter de cette date.

Le Futuroscope, 3ème parc de loisirs français, est un site d'une grande qualité, qui a connu un redressement très important depuis 2003. Il a accueilli 1,7 million de visiteurs en 2009 (+6%) et accru sa fréquentation de 500 000 visiteurs depuis 2003. Son chiffre d'affaires s'est élevé à environ 79,5M€ en 2009, son EBE à 11,2 M€, son REX à 7,5M€ et son Résultat net à 7.7M€. Il est par ailleurs sur le point de réaliser de très bonnes performances en 2010, un exercice qui devrait voir une progression de l'ensemble des agrégats financiers du parc (CA, EBE, REX et RN).

L'originalité du positionnement du Futuroscope, la force de sa marque, et la place qu'il occupe sur le marché français en font un parc qui répond parfaitement aux critères retenus par la CDA dans sa stratégie de développement externe, de surcroît dans une opération partenariale qui valorise le savoir-faire d'opérateur du Groupe et optimise l'usage de son capital. Les conditions financières de l'opération devraient ainsi la rendre immédiatement relutive, toutes choses égales par ailleurs, sur les principaux ratios de rentabilité du Groupe.

Le rapprochement envisagé permettra en outre d'accroître l'expertise et la force de frappe du Futuroscope, comme celles du Groupe, notamment en matière de production de contenus et de capacité de commercialisation.

Dominique Marcel salue la décision du Conseil Général de la Vienne qui est « une très bonne nouvelle à la fois pour le Futuroscope et pour la CDA. L'entrée du Futuroscope dans notre groupe, qui s'inscrit pleinement dans sa stratégie «grands parcs, grandes marques», va contribuer à élargir son offre et à enrichir le capital des grandes marques de la CDA. Elle va ainsi renforcer sa position d'acteur européen majeur sur le marché des parcs de loisirs.

La CDA s'attachera naturellement à préserver la spécificité du parc du Futuroscope, et à asseoir, conforter et amplifier son développement, dans le cadre d'un projet industriel que nous avons partagé avec le Conseil Général de la Vienne et les équipes du parc. Nous sommes convaincus que les mutualisations de compétences et de savoir-faire qui naîtront de ce rapprochement seront de nature à accroître le potentiel de développement du site et du Groupe ».

Source: communiqué de presse
 

Diablo35*

Membre
20 Mai 2009
2 064
0
28
DTC
Et ba le parc est pas dans la merdoume si la CDA bouge pas son c*l comme les autre parc ..

Enfin bon .. wait and SEE  :mrgreen: ...  :x
 

stef75

Membre
14 Octobre 2010
51
0
38
paris
Attention, ne nous emballons pas non plus...
certes la CDA devient actionnaire majoritaire, mais le conseil général de Viennes reste quand même grand décisionnaire et ne vas pas laisser faire n'importe quoi, je vous assure. lol

Maintenant le point positif, est que la CDA vas pouvoir apporter sa connaissance en thermes de parc d'attractions ( je sais vous allez encore dire des saloperies, mais bon...lol) et pouvoir gagner le 3em parc français dans son catalogue.
je pense sincèrement que c'est une très bonne news...
 

Maverick

Membre
25 Juin 2008
1 389
0
petitsablier a dit:
Faudrait peut être arrêté de cracher du venin sur la CDA? Regarder ce qu'ils vont faire pour PA...

Moi je préfère voir, que dire des bêtises.  :-)
Ca fait des années qu'on attend de voir.  Regarde qu'est-ce qu'il y a eu dans l'ensemble des parcs de la CDA depuis des années, et tu verras que le bilan est scandaleux !

Donc, non seulement l'avenir du Futuroscope ne s'annonce pas rose mais celui des autres parcs encore plus noir (est-ce que tous les sous ne vont aller que pour le PA et le Futuroscope, avec des cacahuètes pour les autres parcs ?)

En tout cas bravo au Conseil Général qui n'a vu que les Euros et pas l'avenir de son bébé, qui sera maintenant dans de sales draps.
**jurons**
 

Maverick

Membre
25 Juin 2008
1 389
0
C'est sûr que vu que tu es de la région parisienne, tu ne vois que le Parc Astérix qui est le plus gâté du groupe.  Mais tous les autres parcs du groupe sont en balance négative en attractions.  La plupart ont perdu des attractions, non remplacées.  Et les quelques uns qui ont reçu une attraction (et encore, ce n'est que de la petite attraction) ont à côté de cela perdu des attractions.

Parc Astérix est le seul du groupe à avoir les faveurs de la CDA, où non seulement c'est le dernier parc à avoir eu une nouveauté digne de ce nom (Le Défi de César) mais en plus c'est eux qui ont encore le seul projet annoncé (nouvelle zone + attraction 2012).
 

BenJ

Administrateur
Membre de l'équipe
31 Mars 2005
5 270
10
34
Paris
www.coastersworld.fr
Pis j'ai envie de rajouter que celui qui a les sous qui décide...

Donc la Vienne aura beau sortir tous les meilleurs projets du monde, leur soit-disant pouvoir décisionnaire sera mis à mal si la CDA refuse de donner du budget...

Le pouvoir, c'est l'argent.  :wink:
 

chapichapo

Membre
19 Mars 2006
396
0
36
Paris
"Parc Astérix est le seul du groupe à avoir les faveurs de la CDA, où non seulement c'est le dernier parc à avoir eu une nouveauté digne de ce nom (Le Défi de César) mais en plus c'est eux qui ont encore le seul projet annoncé (nouvelle zone + attraction 2012)."

Et encore même si la CDA c'est réveillé pour le PA, le parc a perdu de sa splendide surtout niveau organisation. Et puis avant la CDA le PA c'était une nouvelle attraction par an.

Bref tout ce que ça m'inspire c'est que la CDA a plein de tunes car elle peut se permettre d'acheter un parc de cette envergure. Pourquoi n'investit-elle pas dans les parc déjà existant ? c'est quoi leurs but avoir tout les parc d'attraction
 
chapichapo a dit:
Bref tout ce que ça m'inspire c'est que la CDA a plein de tunes car elle peut se permettre d'acheter un parc de cette envergure. Pourquoi n'investit-elle pas dans les parc déjà existant ? c'est quoi leurs but avoir tout les parc d'attraction

Bah peut-être. Comme ça, ils ont tous les parcs, donc ils écrasent la concurrence, s'il n'y a plus de concurrence, alors ils ont le monopole et n'ont rien à craindre, et donc ne font rien.

Bref, moi je reste vraiment froid sur cette annonce. Le Futuroscope c'était sûrement un des parcs les plus dynamiques de France (voire le plus dynamique, sans jeu de mot !  :-D ), mais à mon avis, c'est fini ce temps là. On aura sûrement les nouveautés initialement prévues pour l'an prochain (comme le remplacement de Star du Futur). Mais après ? Un film qui change de temps en temps dans certaines salles du parc ? À mon avis, ce sera tout.
 

Jli7

Membre
27 Juillet 2006
3 522
0
29
www.youtube.com
Donc je vais commenter quelques pharses trouvé sur latribune.fr :

"Et elle espère abaisser les coûts d'exploitation en renégociant avec les fournisseurs qu'elle connaît déjà."
Oui, on a bien vu la différence... notamment au niveau du tarif de la bouffe et de la qualité de celle-ci qui a fait la gueule après l'arrivé de la CDA. Les employés me l'ont déjà dit eux même !

"Sur le plan financier cette acquisition sera relutive dès la première année."
Bien sûr qu'elle le sera comme le parc ne va pas changer d'image et va attirer toujours autant de monde... Tout les parcs on permis l'amélioration du bénéfice de la société...

"La CDA s'est engagée à investir chaque année dans le Futuroscope l'équivalent de 10% du chiffre d'affaires du site à partir de 2012. "Ce rythme s'inscrit parfaitement dans nos politiques d'investissement dans les parcs de loisirs", explique l'exploitant du Parc Astérix, de la Mer de Sable, de Walibi et du musée Grévin."
Ah bon, voilà que ça bouge dans ces parcs là :-o  Oula mais dis donc ils ne nous on pas prévenus les sagouins ! Faudra chercher par nous même les investissements hein  :wink:

Pour parler plus sérieusement, ce n'est pas 10% des bénéfices qu'il faut remettre dans la machine chaque année pour la faire tourner à fond  :-(. Un bon exemple avec son nombre de visiteurs c'est efteling qui lui investit largement plus de 25% par an. Pari risqué mais toujours couronné de succès ! De même pour studio100 qui c'est lancé dans la même politique (sans compter ses rachat de parcs)


"Cela ne lui suffit pas. La CDA espère réaliser une ou deux acquisitions de grands sites en Europe d'ici dix-huit mois à deux ans"
Encore 2 parcs qui vont plonger dans la dérive de la routine, pourvu que ce ne soit pas des hits :|




Un espoir mais vraiment petit :
"L'objectif de la CDA est désormais de se concentrer sur des grands parcs, porteurs de valeurs"