Comment fonctionnent les freins d'Intamin sur les accelerators et autre ?

Val515

Membre
3 Septembre 2006
2 855
0
27
Val D'oise (95)
Bonjour à tous,

Voilà je voulais savoir ceci : comment fonctionnent les Brakes d'accelerators Intamin et autre ?

Car comme vous l'avez je pense remarqué, les trains des accelerators et autre ( Maverick, Fahrenheit ...) d'Intamin se stoppent rapidement et en douceur par rapport aux freins des autres constructeurs.

Cela est dû à quoi ? Est-ce une spécialité d'Intamin ?

Merci d'avance !  :-)
 

R3Mii

Membre
13 Octobre 2005
5 543
0
28
Valenciennes, Nord (59)
www.remiparent.com
Ce sont des freins magnétiques il me semble (des aimants en fait), ce sont des plaquettes qui sortent des rails, et ça fonctionne avec autre chose placé sous le train.je vais essayer de trouver une photo.

Il me semble aussi que c'est le même système qui est utilisé sur les freefalls.

Je n'en sait pas plus, je ne sais même pas si ce que je dis est totalement vrai, faudrait que quelqu'un aqui s'y connaît mieux confirme et donne plus d'info.
 

pmlondon

Membre
15 Avril 2006
2 509
0
Il s'agit de freins magnétiques, ils agissent progressivement en créant un champ magnétique activé par les "lames" qui se rétractent dans la zone de catapultage.
 

mateo

Membre
2 Septembre 2007
104
0
36
Munich
C'est un peu comme un launch magnétique, mais fonctionnant en "sens" inverse. Au lieu d'accélérer, ça freine.
Par contre, il y a toujours, à un endroit ou un autre (genre en fin de parcours) des freins mécaniques, par sécurité : en cas de défaut d'alimentation électrique, les freins magnétiques pourraient ne pas fonctionner. Un frein mécanique freine toujours, même s'il y a plus de jus dans la machine.
 

Alix

Membre
18 Décembre 2007
1 770
0
28
Paris
positionhold.blogspot.com
mateo a dit:
Par contre, il y a toujours, à un endroit ou un autre (genre en fin de parcours) des freins mécaniques, par sécurité : en cas de défaut d'alimentation électrique, les freins magnétiques pourraient ne pas fonctionner. Un frein mécanique freine toujours, même s'il y a plus de jus dans la machine.

Et Maverick par exemple ? Il n'a pas de freins mécaniques, d'ailleurs ça m'étonne pour tout dire.
Donc si il y a bel et bien un panne...
 

chauvirey

Membre
26 Octobre 2006
4 892
25
30
mateo a dit:
C'est un peu comme un launch magnétique, mais fonctionnant en "sens" inverse. Au lieu d'accélérer, ça freine.
Par contre, il y a toujours, à un endroit ou un autre (genre en fin de parcours) des freins mécaniques, par sécurité : en cas de défaut d'alimentation électrique, les freins magnétiques pourraient ne pas fonctionner. Un frein mécanique freine toujours, même s'il y a plus de jus dans la machine.

Je croyais que l'avantage des freins magnétiques c'était le fait qu'il n'y avait aucun risque de panne: un aimant reste un aimant, pas besoin de l'alimenter en électricité il fonctionnera toujours....
Sur les Intamin, il me semble que les lames qui sortent des rails ce sont de simples plaquettes et que les aimants sont embarqués sur les trains et agissent dessus...

Quelqu'un peu me corriger si j'ai faux?
 

Val515

Membre
3 Septembre 2006
2 855
0
27
Val D'oise (95)
Ah d'accord merci pour vos réponses, ça m'a déjà plus éclaircie !  :-)

Donc voici les freins en question avec les plaquettes ( photo sur Stealth ) :

stealth.jpg
 

len

Membre
18 Mai 2008
197
0
27
Creteil (94, proche de Paris)
Et voici les frein magnétiques de fahrenheit...


http://www.rcdb.com/m/fr/ig4049.htm?picture=8


des plaquètes, oui...


mais pour les LIM ou LSM (différence?) le train n'a aucun aiment puis que c'est heu... le chariot qui vient le chercher et donc il y a des aimants sur le chariot qui vient chercher le train et sur la zone de launch... comme on peut très bien le voir sur n'importe quel LIM ou LSM vekoma...
 

Nico

Membre
20 Avril 2006
1 900
0
30
Lille
Nairolf a fait son TPE sur les freins magnétiques il me semble  :wink:

Autre question, sur les freefall, sont des electros aimants plutôt ? Ou des lames rétractables ?
Parce que si ça freine quand ça descend, ça devrait freiner aussi quand ça monte. Quel est la solution technique utilisée à ce problème ?
 

ViinZ

Membre
1 Septembre 2006
3 512
0
28
Dagneux - Ain (01)
www.coastersworld.fr
Nico a dit:
Nairolf a fait son TPE sur les freins magnétiques il me semble  :wink:

Autre question, sur les freefall, sont des electros aimants plutôt ? Ou des lames rétractables ?
Parce que si ça freine quand ça descend, ça devrait freiner aussi quand ça monte. Quel est la solution technique utilisée à ce problème ?
Non ce ne sont pas des freins rétractables  :mrgreen: .

Pour len :

Là tu parles du launch à la Vekoma, avec le chariot qui s'accroche au train et qui est propulsé via les aimants sur les rails et sur le chariot.

Il y a d'autres formes de launch LIM / LSM comme ceux de Batman et Robin : The Chiller ou Mr Freeze. Les aimants sont placés comme des freins Intamin : de part et d'autre du rail, de chaque côté. Les grosses lames fixées sur le train passent entre les aimants (après ce qui est technique, je ne sais pas mais j'aimerais bien savoir :P) et réagissent entre elles, ce qui provoque soit une propulsion, soit un freinage.

Les dispositifs LIM ne permettent que d'être un launch ou des freins alors que les LSM peuvent faire les 2 à la fois : Launch et freins (comme sur Mr Freeze, et Batman VS Bobin : The Chiller).
 

mateo

Membre
2 Septembre 2007
104
0
36
Munich
En cas de problème, est-il possible d'immobiliser complètement un train avec des freins magnétiques ?
Parce que, a priori, tous les systèmes magnétiques (launch ou frein) ne font "que" créer une force résultant d'une variation de champs magnétique, dans un sens ou dans l'autre. Donc si par exemple la zone de frein magnétique serait trop longue, le train pourrait même partir en marche arrière ?
Par exemple, Maurer (constructeur que je connais bien) utilise aussi des freins magnétiques. Mais par mesure de sécurité, il y a toujours des freins mécaniques qui sont capables de stopper le train dans toutes les situations.
Hum... je vais continuer à me renseigner!
 

Absimilliard

Membre
26 Mai 2005
1 310
0
parkvault.net
Les freins magnetiques ne peuvent pas "tenir" un train, donc, des freins pneumatiques ou des pneus de poussee sont utilise pour freiner completement le train.

Sur les hyper coasters Intamin, les freins sont montes sur le parcours et les lames du train se font freine. Dans le cas des Rocket et Aquatrax, les freins sont montes sur le train et ce sont des plaques de metal monte sur le parcours ou on veut freine qui ralentissent le train

Les LIM par defaut sont "mort". C'est seulement quand une forte charge electrique est envoye qu'ils s'activent et cree un champ magnetique ultra fort qui repousse la lame en cuivre (ou autre metal tres conducteur) et cause le launch.

 

jmy2905

Membre
6 Juin 2006
1 404
0
39
Meuse
Absimilliard a dit:
Les freins magnetiques ne peuvent pas "tenir" un train, donc, des freins pneumatiques ou des pneus de poussee sont utilise pour freiner completement le train.

Sur les hyper coasters Intamin, les freins sont montes sur le parcours et les lames du train se font freine. Dans le cas des Rocket et Aquatrax, les freins sont montes sur le train et ce sont des plaques de metal monte sur le parcours ou on veut freine qui ralentissent le train

Les LIM par defaut sont "mort". C'est seulement quand une forte charge electrique est envoye qu'ils s'activent et cree un champ magnetique ultra fort qui repousse la lame en cuivre (ou autre metal tres conducteur) et cause le launch.

Sur le système Intamin, se sont des lamelles magnétiques donc avec un pôle nord et sud, sous les trains des aimants fixes. Lorsque le train arrive dans la zone de freinage les aimants et les lamelles s'attirent et ralentissent le train... rien de sûr... à vérifier

Alors... les LIM si on traduit en français ça nous donne " Moteur à Induction Linéaire " c'est à dire, qu'il y a au niveau du chariot (qui vient accrocher le train), de puissants aimants fixes et sur le coté de chaque rail des solénoïdes ( des bobines ) Elles sont alimentées par un courant puissant 2 par 2 (une à gauche du rail et une à droite) à tour de rôle pour créer un champ magnétique qui attire le chariot. Le temps d'alimentation des bobines varie au fur et à mesure pour créer une accélération... Plus la durée d'alimentation entre les bobines diminue, plus le train ira vite. Et inversement.

Au niveau des freins magnétiques, il faut demander à NaiRolF le Webmaster. Il a fait un exposé dessus en prépa sciences de l'ingénieur...
 

Florian

Administrateur
Membre de l'équipe
13 Mars 2005
4 707
114
Paris XIV
coastersworld.fr
Coucou, à la demande de jmy je viens expliquer rapidement de quoi il en retourne dans tout ça !

Ce qui est marrant, c'est que vous mettez le doigt sur tout les problèmes et caractéristiques (freinage plus rapide et plus en douceur, problème pour l'arrêt complet du train, freefall qui démarrent doucement, que se passe-t-il en cas de coupure de courant...) sans au final savoir le principe de fonctionnement et je dois dire que ça m'a impressionné !
En gros, vous avez compris comment ça marche !

Je vais quand même éclaircir 2 ou 3 points. Déjà il faut carrément distinguer launch et frein parce que au final, ça n'a pas grand chose à voir.

Pour les freins magnétiques, que ce soit de coaster ou de free fall, l'astuce est qu'on utilise des aimants permanents. Permanent  ça veut dire qu'ils créent un champ magnétique naturellement et constamment, au contraire des électroaimants (qui sont plus ou moins des bobines pour simplifier) qui créent un champ seulement lorsqu'elles sont alimentées en électricité. Donc déjà, il n'y a pas de problème en cas de coupure de courant contrairement à ce qu'on disait précédemment, et c'est justement cela qui fait leur force, en particulier pour les free fall.

En suite le principe c'est quoi ?
- Une lame dans un matériau conducteur mais pas magnétique ! (typiquement pas d'acier !! Alu et cuivre sont très bien, cuivre meilleur conducteur mais l'alu est moins cher donc généralement les constructeur choisissent l'alu.)

- Et un aimant qui crée un champ magnétique fixe.

Ensuite le principe physique c'est l'induction. (induction de Lorentz ou de Neumann). Dans le cas d'un coaster, les aimants sont fixes sur la voie, la lame est fixe par rapport au train et passe entre deux aimants.

Voilà de loin :
SROSstop.jpg

Et de près :
brakedtl.jpg


Donc la lame est mobile dans un champ magnétique fixe c'est de l'induction de Lorentz. Mais sur une tour c'est linverse, généralement c'est les lames que l'on voit le long de la tour, c'est donc de l'induction de Neumann mais ça ne change pas grand chose puisque c'est le mouvement relatif des deux (lame et aimants) qui vont donner l'impression d'un champ magnétique variable et donc d'un flux magnétique variable.
Ce flux variable est à l'origine d'apparition de courants induits dans la lame. Ces courants induits s'opposent à la cause qui leur a donné naissance (la variation de flux imposé par le mouvment de la lame). On a donc apparition d'une force électromotrice qui crée une Force (la fameuse force qui va freiner le train) que l'on appelle force de Laplace.

Quand j'ai fait mon TIPE, on a pu montrer que cette force est : (et c'est là ou vous allez comprendre)

- inversement proportionnelle à la vitesse
- proportionnelle au volume de lame entre les aimants
- proportionnelle au champ magnétique au carré
- proportionnelle à la conductivité de la lame.

En conclusion : plus la lame est épaisse ou large ou longue plus ça freine; plus les aimants sont "puissants" plu ça freine; plus le matériau de la lame est conducteur, plus ça freine; et plus la vitesse est importante plus ça freine !

Ce qui veut dire deux choses :

-  le freinage magnétique est très efficace, puisque plus le train arrive vite, plus il est freiné fort. Mais le tout sans contact (la lame n'est jamais en contact avec les aimants) d'où une douceur de freinage
- le freinage magnétique est incapable de stopper un train puisque plus la vitesse diminue, moins il est efficace...

Il doit donc toujours être couplé avec un frein à friction, enfin, si l'on veut stopper le train (ce qui n'est pas le cas des trim brake)

Pour répondre à la dernière question : lorsqu'on veut dégager le train des freins, il suffit de le tirer doucement, de sorte que la force de freinage ne soit pas trop important. C'est exactement ce qui se passe pour les free fall. En réalité c'est un équilibre entre la force développée par le moteur, le poids de la nacelle et la force de freinage.

Voilà en simplifié comment ça fonctionne, si vous avez d'autres questions j'essaierai d'y répondre. De toute façon comme l'a dit benJ on voudrait en faire un reportage pour la V3  :wink:
 

jmy2905

Membre
6 Juin 2006
1 404
0
39
Meuse
Eh bien que dire mise à part un grand merci... :mrgreen:
J'ai lu sur dico du net, un article sur Kingda Ka, qu'il fallait changer la lamelles due à l'usure??? ( plus dans le post, surligné en rouge) Mais s'il n'y a pas de contact entre les lamelles et les aimants permanents, d'où vient cette usure? Les conditions météo? Oxydation?

Article trouvé sur http://dictionnaire.sensagent.com/Kingda%20Ka/fr-en/
Principales pannes et incidents

Le 6 juin 2005, à peine un mois après l'ouverture officielle, un boulon fut pris entre le système de propulsion et son guidage sur le rail. La friction fit ralentir l'accélération du train. Les frottements provoquèrent des étincelles et projetèrent des morceaux de métal par l'arrière du train. L'automate contrôlant le catapultage du train exerça une force de traction plus importante sur le câble pour compenser la perte de vitesse dû aux frottements et essayer d'atteindre les 206 km/h.

Le mécanisme d'activation des freins "anti-rollback" est composé de lamelles sont montées par groupe de 24 sur 4 structures métalliques, mues par servocommandes, qui se déclenchent indépendamment du système de lancement, par minuterie.

Le système de freinage fut donc activé, les lamelles se levant au centre du rail. A ce moment, le train était encore sur la piste de lancement et subissait encore un effort de traction. Le moteur a alors encore intensifié sa force de traction pour palier le ralentissement du train, déplaçant le train à travers les zones de freinages activées. Le chariot de lancement s'est désolidarisé du train. Le train, encore en zone de freinage, s'est immobilisé au pied de la tour.

Cet incident s'est produit sans passagers à bord, lors d'un test de routine le matin. Il n'y a pas eu de victimes. Les dommages se situaient sur le câble de propulsion qui fut remplacé, sur le système de propulsion (partie hydraulique, nécessité de remplacer certains joints), et sur le système de freinage (besoin de changer les lamelles magnétiques).

Les lamelles magnétiques du système "anti-rollback" sont faites pour arrêter les trains ne franchissant pas la première bosse avant de le ramener en gare, mais un train en cours de propulsion exercera un trop gros stress sur ces lamelles qui finiront par casser. Toutes les lamelles n'ont pas du être remplacées mais il y en avait plus à changer que ce que ne possédait le parc pour les remplacements liés à l'usure normale et il fallut en commander spécialement à Intamin. De plus, une nouvelle inspection de sécurité fut nécessaire. Les tests recommencèrent le 21 juillet 2005. Kingda Ka réouvrit le 4 août 2005. La file d'attente fut modifié et ne serpente plus sous la zone de lancement.


Par contre, le système de minuterie sur le système de freinage magnétique et à revoir à mon avis? Pourquoi pas un cellule magnétique en fin de zone de lancement pour activer les freins lors du passage du train? Ou alors associer les 2, la cellule qui valide le passage du train avant la fin de la minuterie. Mais bon avec mes études en automatisme, je ne vais contredire les ingénieurs Intamin :-D
 

Nico

Membre
20 Avril 2006
1 900
0
30
Lille
Petite question sur le freefall...

Si ça freine dans la descente, n'y aurait-il pas une force similaire qui freinerait la nacelle dans le sens inverse (la montée donc) ?