Consommation des LSM

swing14

Membre
1 Février 2011
1 602
3
31
Alors voila, je me pose la question car il semblerai que la turbine de walibi consomme énormément.

Dernièrement, des tests ont eu lieu. Le premier test a causé une coupure de courant dans Limal.

Et hier en court de journée, la radja a été complètement arreté pour pouvoir effectué un lancement. A la base il était meme prévu de ne faire tourner aucune attraction pendant ce laps de temps.


Alors voila, actuellement, la turbine comporte 18 moteurs d'après ce que j'ai entendu. Pourtant j'aurai cru que l'énorme ancien moteur consommait beaucoup plus que des LSM??? :?.


Votre avis :-).
 

Guigui38

Modérateur
Membre de l'équipe
28 Février 2010
2 628
25
Voiron (38)
www.youtube.com
Tout ce que je peux te dire c'est que oui, les LSM consomment énormément. A Walibi Holland ils avaient eu le même problème où chaque lancement de XPress coupait le courant dans la ville à coté. Du coup il me semble qu'ils ont développer un système pour accumuler l'énergie avant chaque lancement, il y aura sans doute la même chose à WB si ils ont aussi ce problème.
 

Minijul

Membre
14 Mai 2009
5 662
1
43
Lyon
www.minijul.com
Le soucis de ce genre d'installation c'est non seulement qu'elles nécessitent des courants considérables, mais surtout que ce sont des courants d'appels, c'est à dire des gros appels de courants ponctuels comme on peut le voir dans l'industrie lors de démarrages d'installations électro-mécaniques, avec le détail qui tue : dans ce cas là le nombre de lancements dans une même journée est bien évidement plus élevé !

 

KingRCT3

Membre
7 Juin 2005
9 072
42
28
C'est pour ça qu'Anubis, et je pense bien d'autres coasters, ont un accumulateur placé entre le moteur et les aimants. Dans le cas du coaster belge, c'est une fly-wheel qui est utilisée (l'ancien système de propulsion de la Turbine).

Le principe est que le moteur tourne en permanence. Donc la dépense en électricité est modéré et constante. L'énergie délivrée est stockée dans l'accumulateur, et lors d'un lancement, elle est transmise sous forme de décharge rapide aux aimants.
Pour faire une métaphore, c'est comme si vous placez les mains en coupe sous le robinet, puis que lorsqu'elles sont pleines, vous lâchez tout. Puis vous les refermez et ainsi de suite.

Je sais pas pourquoi, mais j'avais envie d'expliquer le principe d'un accumulateur.  :lol:
 

swing14

Membre
1 Février 2011
1 602
3
31
Et ben, si avec des LSM Limal se retrouve sans courant, avec des LIM c'est tout le Brabant Wallon qui saute :-D :-D :-D.
 

Tee-Bow1731

Membre
6 Janvier 2010
2 218
8
30
Malmedy (Belgique)
Pourquoi ne pas adapter le système KERS utilisé en F1? Le principe est simple, l'énergie cinétique absorbé lors des freinages est stockée dans un système qui transforme cette énergie mécanique en énergie électrique, ce qui , dans le cas d'une F1 permet d'obtenir un gain de puissance (80 chevaux environ) pendant à peu près 6 secondes sur un tour de circuit.

Un procédé similaire est peut être déjà utilisé? Je ne suis pas pro en la matière, j'espère que vous avez plus ou moins compris le principe.  :-P

Une vidéo :

Le système KERS vu par Williams
 

Jayzz

Membre
27 Décembre 2008
5 878
0
28
Charleroi
Oui, et il y a aussi ce système sur les BMW qui récupère l'énergie des roues pour l'envoyer dans un petit générateur et la réutiliser.
 

Nico

Membre
20 Avril 2006
1 900
0
29
Lille
Ce que je ne comprends pas dans ton explication KingRCT3, c'est l'utilisation de la roue libre. Je ne vois pas comment elle intervient, pourquoi ne pas directement charger des condensateurs calmement, et les décharger d'un coup sur le réseau d'alimentation du LSM ?
Pour la turbine, il s'agissait de faire prendre à une roue d'une certaine masse une vitesse de rotation élevée, et ensuite de couper le moteur et d'embrayer le système poulie/câble. Donc je vois bien l'intérêt mécanique de la roue libre là. Mais pas dans un cas où la roue libre n'intervient pas directement sur le système.
 

KingRCT3

Membre
7 Juin 2005
9 072
42
28
Bon je t'avoue que je ne suis pas un expert là-dedans, mais je pense que c'est comme la Turbine : Le moteur fait progressivement prendre de la vitesse à la roue libre, puis ensuite celle-ci s'embraye sur un autre générateur directement relié aux LSM.

0gbanb0eqa2q8a42lg00ml.jpg
 

Nico

Membre
20 Avril 2006
1 900
0
29
Lille
J'ai cogité cette nuit, et j'ai peut-être une explication... On alimente un moteur (par exemple sous 10A provenant du réseau), qui va faire tourner la roue. Au moment du catapultage, on cesse d'alimenter le moteur, et on bascule l'alimentation réseau sur les LSM. En même temps, on connecte l'alternateur au LSM également, qui devrait fournir pendant un labs de temps 10A environ (aux pertes mécaniques près). Le moteur LSM aura donc à ses bornes non plus 10A, mais 20A, sans modifier l'appel au réseau.
Ca doit être un brun plus compliqué que ça, mais dans le concept ça me paraît possible. Un pro peut-il confirmer ou modifier mon propos ?

Et pour le condensateur, ça me paraît impossible économiquement, car l'énergie à stocker va être dantesque, et le coût du composant doit être phénoménal.
 

jmy2905

Membre
6 Juin 2006
1 404
0
39
Meuse
C'est pas un peu couteux ce système ? Il faut impérativement synchroniser toutes les phases ( réseau + génératrice ).
Je raconte peut être des conneries...
 

Kalaa

Membre
9 Avril 2012
45
0
43
Lyon
Bonjour,

Le monde des parcs et des attractions etant une industrie comme une autre.

Je suis technicien (electromécanicien) dans l'industrie métallurgique depuis plus de 10 ans et maintenant je sais que tout est possible, et les fabricant de machines ou asssembleurs de systèmes ne manquent pas d'imagination.

Tout est donc possible et réalisable :-) Ca peut paraitre parfois fou, incroyable, incroyablement fou ou incroyablement compliqué...mais ca se fait^^

Je ne serais donc pas surpris que tels systèmes soient mis en oeuvre pour notre amusement perso^^

Quand je vois que le Twiwt du Pal tourne sous automate S7 de Siemens et est géré par le même matériel que des machines d'usinage ou d'assemblage que je cotoie tous les jours...

C'est de la technique de pointe dans tous les domaines (elec, méca, electronique, pneumatique, hydraulique) mise au service de l'amusement. Que ce soit sur un coaster ou tout autre manège ou métier.

K.