Essence de Bois sur les woodens

Boub08

Membre
28 Avril 2013
1 565
5
Bonjour à tous,

Hier lors d'un repas chez des amis, on m'a posé cette question qui me titille depuis un moment. N'ayant pu bredouiller qu'une réponse vague, je me permet de demander plus de précisions ici.

Après quelques recherches sur le net, il s’avère que les résineux sont les matériaux les plus plébiscités. Mais cela reste vague comme réponse...

D'où les quelques questions qui suivent:

- Quelles sont les autres essences utilisées ?
- Les constructeurs utilisent-ils certaines essences qui leur sont propre, un peu comme une marque de fabrique ?
- Plusieurs essences différentes peuvent-elles être utilisées sur un même parcours ?
- La situation géographique de la machine influe-t-elle sur le bois utilisé, selon les ressources forestières à proximité?

Merci d'avance à ceux qui répondront à toutes ces assommantes questions.  :-)
 

Absimilliard

Membre
26 Mai 2005
1 310
0
parkvault.net
Historiquement, avant la Deuxieme Guerre Mondiale, les constructeurs rasaient generalement une foret dans le parc et prenait ce qui s'y trouvait pour construire le wooden. Le wooden etait bien souvent presque temporaire car il etait debout que 15-20 ans avant de pourrir et se faire remplacer. Durant la Guerre, autant de gaspillage etait plus possible et c'est la que les structures traitees ont commencees a faire leur apparition. Par exemple, le Phoenix (Rocket au Texas avant son demenagement) a ete construit en 1948 avec du pin du sud surplus de l'Armee Americaine. Sa structure ne peut etre reproduite car elle a des sections de 20-30 metres parfaites... sans noeud ou defaut! Son traitement contre les insectes et maladies du bois etait si toxique qu'il est meme pas envisageable de le reproduire aujourd'hui.

Ce pin jaune du sud vient aujourd'hui de fermes d'arbres et la plus connue du genre pour les coasters est en Georgie, aux USA. A part le Pin jaune du sud, du Sapin de Douglas a deja ete utilise, notamment pour construire le Monstre a La Ronde. Curieusement, Intamin avait construit le Jupiter a Kijima Kogen (Japon) en Epinette Norvegienne.

Il y a plusieurs qualites dans le bois et generement, Martin & Vleminckx et GCI ont les meileurs "trackers" de l'industrie. Ils utilisent pour GCI du Pin Jaune de Georgie et M&V du Pin Jaune Canadien. "Trackers" referrent aux ouvriers qui construisent les sections de voies sur les structures.

Cordes en Allemagne a fabrique des sections de voie "Plug n Play" pour Intamin et Gerstlauer. Ce sont des sections de bois colle ensemble et presse mechaniquement. Ils sont ensuite decoupe au millimetre pret avec des scies guides au laser et ensuite, des attaches uniques sont installes pour rendre l'installation tres facile sur le terrain. Chaque section est numerote et si disons Six Flags Great Adventure constate que la section 10-A a besoin d'etre remplace, Cordes peut la refaire en usine et la renvoyee au parc.

RMC a sa "Topper Track" qui remplace les deux planches du haut sur une voie standard par un gros rail en acier. Normalement, une voie de coaster en bois a 6 a 8 planches visse ensemble avec les deux planches du haut plus larges. Sur ces deux planches, on visse les plaques d'acier qui forme la zone de roulement, la zone d'upstop et la zone guide. Sur la Topper Track, ces deux planches qui brise le plus souvent sont remplaces par un gros tube ovale de metal soit remplit de ciment ou en acier massif et c'est monte sur 6-7 planches de bois. C'est construit en usine et ensuite envoye au parc pour installation. 
 

Boub08

Membre
28 Avril 2013
1 565
5
Merci pour ta précision din4112. Je n'avais jamais vu cette page bien utile avec cette faq sur le site de GCI.  :mrgreen:

Merci beaucoup Absimillard d'avoir pris le temps de me faire une réponse aussi complète.  :-D

Tu parles au début de traitements appliqués à la structure. Mais de nos jours on applique-t-on toujours ce genre de produits (dans une proportion moindre que le phœnix bien sûr)? Car on voit bien que les structures ne sont pas vernies. 

J'avais déjà entendu parler du système "plug n play", mais je ne pensais pas que ça tenait juste avec de la colle...

Quant au système du "Topper Track", c'est très astucieux.  En cherchant sur internet, j'ai trouvé que c'était le système ci-dessous, mais j'ai du mal à voir ce que tu désignes par tube ovale.

148459_10150328302510370_681415369_15849108_640992_n.jpg
 

Absimilliard

Membre
26 Mai 2005
1 310
0
parkvault.net
Tu vois le gros rail de metal rouge? C'est ca le "tube de metal" dont je parlais. En gros, en usine, ils installent ces tubes sur des piles de bois et envoie les sections au parc. C'est mit sur une structure de wooden coaster assemble en grosses sections au sol et leves grace a des grues. Une fois que les rails sont tous installes, ils visent de longues plaques de metal dessus qui servent de surface de roulement et qui peut etre facilement change en cas de problemes. Lightning Rod a de gros problemes en bas du Quadruple Down et ca m'etonnerais pas que la plaque de roulement ou meme toute la section doivent etre changees.

Pour un peu plus d'histoire... C'est pas Cordes qui a utilise la premiere fois la technique de coller des sections de rails ensemble. C'est Charlie Dinn qui l'a experimente pour la premiere fois sur "Raging Wolf Bobs" au defunt parc Geauga Lake. Les rails rouges etaient colles ensemble et entre ca et les pitoyables trains... son surnom de "Stinking Wolf Kabobs" (brochettes de Loup puant!) etait fort bien merite!

Raging Wolf Bobs

images


 

lolo

Membre
12 Septembre 2010
149
0
45
Paris
Chez RMC il semble y avoir deux systèmes de rails, le topper track comme indiqué précédemment, mais également la Ibox track, comme sur le twisted collosus (et sur le Storm chaser également ?) qui semble là se passer des lames de bois.

Comment est fait le choix entre ces deux systèmes ? cout ? souplesse ?

 

airtime

Membre
4 Juin 2009
301
0
28
Tu parles au début de traitements appliqués à la structure. Mais de nos jours on applique-t-on toujours ce genre de produits (dans une proportion moindre que le phœnix bien sûr)? Car on voit bien que les structures ne sont pas vernies. 

étant charpentier et menuisier je peux te répondre. De nos jours les bois sont traitait en autoclave. Grosso-modo on envoi le bois dans un caisson sous vide pour le purgé d'un pourcentage très précis d'eau de c'est cellules.

A la sorti de cette étape on plonge le bois en déshydratation, dans d'énorme cuve remplie d'une solution fongicide et insecticide chauffé a forte température. le bois restera un a deux jour sous une pression écrasante dans ce bain.

A sa sorti le traitement a atteint les couche les plus profonde du bois et celui-ci et totalement protégé. Le bois prend une teinte brune ou verdâtre suivant la solution employer par l'usine de traitement. Et voila pas besoin de peindre ou de vernir le bois !

Pour info le verni ou la peinture dégrade le bois en créant une couche étanche autour de lui l’empêchant de respire ce qui le fait pourrir en condition extérieure.
 

Toto662

Membre
2 Avril 2014
2 098
13
26
Angers
lolo a dit:
Chez RMC il semble y avoir deux systèmes de rails, le topper track comme indiqué précédemment, mais également la Ibox track, comme sur le twisted collosus (et sur le Storm chaser également ?) qui semble là se passer des lames de bois.

Comment est fait le choix entre ces deux systèmes ? cout ? souplesse ?

C'est peut être tout simplement lié à l'envie du parc d'avoir un wooden coaster à part entière, ou quelque chose de plus nouveau (même si l'effet nouveauté des hybrides RMC commence à s'estomper).
 
6 Avril 2007
1 367
0
37
Chartres (28)
Je crois que le topper Track c'est pour les nouveaux coasters comme Goliath de SFGAmerica, et l'Ibox Track pour les conversions d'anciens wooden. A vérifier s'il existe des exceptions.
 

KingRCT3

Membre
7 Juin 2005
9 064
32
28
A la base, le Topper Track servaient à remplacer certaines sections sur des woodens déjà existants. Des "retracks RMC" avant l'heure et partiels.
D'ailleurs, Rattler avait eu droit à ce traitement dans le fameux virage qui bougeait tant :

https://youtu.be/Rf7Hpon_Fnc?t=1m16s

Mais lors du retrack complet, c'est l'IBox qui a été choisi.

Pourquoi l'un ou l'autre ?
Je pense (je pense) que l'Ibox est plus auto-suffisant : au fond c'est une grosse poutre d'acier, donc la structure qu'il y a en dessous n'importe peu -> pratique pour retracker des vieux woodens.
En revanche, le Topper Track repose sur des lamelles de bois traditionnelles, donc la structure en dessous doit être vraiment adaptée.