Les innovations sont-elles privatisée ?

Sosano

Membre
18 Juillet 2015
284
0
27
Besançon
Bonjour à tous,

Intamin, produit beaucoup du même type de coaster : hyper & launched. Leur spécifité est de proposer des layout des plus puissants et des plus originaux.
B&M au contraire mise souvent sur des layout semblable. D'un côté B&M est connu pour sa fluidité mais sait proposer des innovation dans la façon de vivre le ride avec de nombreux types de machine : dive, floorless, wing, flying.

On voit que les inverted, LIM, et d'autres choses encore sont utilisés par beaucoup (tous?) les constructeurs. Ces fameuses innovations commencent à se faire vieilles, est-ce pour ça que tout le monde les utilise ?

Je veux dire, tout ce qui vient de B&M, flying, wing, n'est utilisé par personne d'autre, est-ce parce qu'ils ont penser à les breveter ? Pourquoi d'autres types de coasters ou de technique sont chez tout le monde ?

Ou peut-être est-ce parce que les autres concepteurs savent que seul B&M peuvent faire du B&M ?

 

Deanrell

Membre
5 Juillet 2010
1 602
0
29
Marolles en Brie (94)
Pourtant, ce n'est pas B&M qui a inventé le Flying. Le premier du genre est Nighthawk à Carowinds, un Flying Vekoma (qui a ouvert en 2000 sous le nom de Stealth à California's Great America, avant d'être relocalisé à Carowinds, d'abord sous le nom de BORG Assimilator, puis sous le nom actuel de Nighthawk).

B&M n'a fait que reprendre le principe de Vekoma, en y ajoutant tout de même sa touche personnelle (les Flying B&M partent en position Flying de la gare, tandis que chez Vekoma, le train est sur le rail et ne se retourne qu'en haut du lift).

Puis Zamperla fait aussi du Flying (certes, de nettement moins bonne qualité que les deux autres :-D ).

Si on y réfléchit bien, ils n'ont pas inventé le Wing non plus. Le Wing s'inspire directement des 4D, sans la rotation des sièges, et le premier du genre est Furius Baco, pas un B&M donc. Seulement, on connaît tous la fiabilité de Furius Baco, là où B&M a su proposer un produit qui fonctionne :roll:

C'est à mon sens ça qui fait la foce de B&M. Au delà de l'innovation qui s'est bien ralenti, B&M propose surtout des coasters fiables, qui ne tombent pas en panne à longueur de journée. B&M est peut-être aussi le seul constructeur n'ayant été impliqué dans aucun accident grave à ce jour.

Pour les Floorless et les Dive, c'est vrai qu'ils sont les seuls à en produire (encore qu'avec les trains de type Skyrsh sur Intamin, on se rapproche à la fois du Floorless et du Wing :-D ).
 

Ice

Membre
9 Septembre 2010
1 571
0
24
Dans la capitale du pays Vekoma
Le fait qu'il y ait des brevets ne pose aucun problème, B&M ont brevetés leur Inverted coaster en 1992 et pourtant en 1994 Vekoma se ramène avec les SLC :-P

Du coup je pense que si Intamin veulent faire une Dive (ce qui est un peu con parce que c'est les parcs qui demandent aux constructeurs et s'ils veulent une Dive ils demanderont plutôt à B&M vu qu'ils en font depuis 17 ans alors que Intamin n'en ont jamais fait) je pense qu'il n'y a aucun problème, mais ce sera une Dive sauce Intamin ^_^

(D'ailleurs il me semble que Vekoma ont aussi breveté leur Flying et B&M en a fait après)

Deanrell a dit:
B&M propose surtout des coasters fiables, qui ne tombent pas en panne à longueur de journée.

Faux, Air :roll:
 

KingRCT3

Membre
7 Juin 2005
9 070
39
28
Ice a dit:
Le fait qu'il y ait des brevets ne pose aucun problème, B&M ont brevetés leur Inverted coaster en 1992 et pourtant en 1994 Vekoma se ramène avec les SLC :-P

Justement, Vekoma n'avait pas fais un espèce de "suspended bloqué" plutôt qu'un vrai inverted pour contrer les brevets ?

M'enfin au final, effectivement ce sont les parcs qui demandent. Regarde Alpina Blitz, c'est un Megalite par Mack ; ou encore le Family Inverted Coaster B&M à Happy Valley, qui reprend quasiment le même layout que les suspended Vekoma... :wink:
 

Ice

Membre
9 Septembre 2010
1 571
0
24
Dans la capitale du pays Vekoma
KingRCT3 a dit:
Justement, Vekoma n'avait pas fais un espèce de "suspended bloqué" plutôt qu'un vrai inverted pour contrer les brevets ?

Ben officiellement c'est vendu comme un "suspended looping coaster"  mais mis à part ça rien que le fait que ce soit absolument pas les mêmes trains / rails je pense que ça suffit pour contrer, chacun fait à sa sauce en fait :-P
 

Sosano

Membre
18 Juillet 2015
284
0
27
Besançon
Ce que je remarque surtout, c'est que finalement, face aux autres marchés à fort concurrence et où l'innovation est importante, les entreprises sont beaucoup plus conciliantes entre elles. Au niveau de l'électronique et surtout de la téléphonie, c'est procès sur procès à cause de brevets débiles sur une forme de téléphone déposé, sur des noms déjà utilisés il y a 50 ans, et tout ça au final pour gagner un peu plus d'argent à chaque procès.

J'ai bien l'impression que nos chers constructeurs sont beaucoup plus respectueux et acceptent bien mieux la concurrence que sur d'autres marchés, et que le meilleur n'a qu'à faire les meilleures constructions, c'est presque idyllique dans une telle société, non ?  :rire:
 

Boub08

Membre
28 Avril 2013
1 565
5
Arrêtez moi si je dis une bêtise, mais le brevet ne protège pas forcément une idée, plutôt un système. Ainsi, si vekoma a pu mettre son SLC en place, c'est parce que même si le principe est le même, il est développé avec des solutions techniques différentes.

Le jour ou un constructeur quelconque inventera une voiture volante, rien n'empêchera un autre constructeur de développer son propre modèle. Après, je ne sais pas trop comment ça se passe en cas de similitude entre les deux modèles, pour prouver que tu n'as pas copié.