Les launchs

Boub08

Membre
28 Avril 2013
1 568
16
Avant de poser ma question, je tient à préciser que j'ai déjà lu les sujets sur les LSM/LIM sans y trouver un élément de réponse, de plus je ne voulais pas faire du déterrage. Alors voilà, je me pose quelques petites questions.

Pour les launch LIM/LSM, je me demandais comment était emmagasinée l'énergie avant le catapultage. Sur les sujets précédents, une roue d’inertie avait été évoquée. J'avoue est assez peu convaincu (peut être à tort) qu'une simple roue fournisse beaucoup de la quantité d'énergie phénoménale du catapultage (en moyenne 2MW selon le reportage sur le forum). Alors je me demande comment ces launchs sont alimentés et pourquoi ils sont parfois accompagnés d'un moteur électrique qui tourne à côté.

Ensuite pour tous les launchs qui utilise un chariot tels que KK, RNRC, etc... je me demande comment celui-ci revient dans sa position de départ. Les launchs sont parfois un peu inclinés, mais est ce que ça suffit à faire revenir la chariot par gravité?

merce d'avance pour vos explications. :mrgreen:
 

KingRCT3

Membre
7 Juin 2005
9 083
74
29
Voilà la roue d'inertie d'Anubis si tu n'es pas convaincu :

90u5b001c5i2080005kgk8.jpg


:-P
 

Boub08

Membre
28 Avril 2013
1 568
16
Je ne parle pas forcément d’Anubis où les wagons sont assez légers et arrivent déjà avec de la vitesse, et en effet une simple roue d'inertie suffit. Mais qu'en est il pour des trains de plusieurs tonnes style BF ou X press?
 

Nico

Membre
20 Avril 2006
1 900
0
30
Lille
Le problème des launchs c'est la puissance d'appel. En simplifiant le problème, il faut la même énergie pour amener un train à une certaine hauteur, quelque soit le moyen. Avec un lift classique, on utilise une puissance plus faible (mais on l'utilise plus longtemps), et pour un launch, on utilise une puissance très forte (mais de façon très brève).

La puissance de ton installation doit être compatible avec ce que ton fournisseur d'énergie peut te proposer. Le problème est que les piques de puissances demandés par les launchs ne sont pas toujours compatibles avec les installations disponibles. Typiquement, à Nigloland, loin de toutes zones industrielles, je ne pense qu'il y ait d'installations permettant de leur délivrer cette puissance. Ce qui n'est pas forcément un problème pour Disneyland.
En outre, le prix que tu paieras à ton fournisseur d'énergie dépend de ce que tu souhaites avoir comme puissance, même si tu t'en sers 1 seconde toutes les 2 minutes. C'est un problème pour les petits parcs.

Pour les gros parcs, je ne sais pas si c'est réellement un problème. D'autant plus que BF et Xpress sont des launchs assez mous (donc puissance plus faible). Typiquement je pense pas que EP ait de problèmes à faire arriver de fortes puissances vu la taille du site touristique.
 

Boub08

Membre
28 Avril 2013
1 568
16
Launch mous sans doute, mais bon Xpress faisait quand même disjoncter la ville à côté avant.  :-D

Pour Niglo, ça n'a déjà pas été facile d'alimenter le lift d'Alpina, mais alors un LSM; Sinon merci des explications.  :wink: Et pour le retour des chariots ça  passe comment?
 

Winnie

Membre
18 Mars 2014
130
0
25
Drancy
soundcloud.com
un accumulateur électrique c'est possible non ? Genre, l'electricité est accumulée en continue puis délivrée au moment du launch. De cette façon, la puissance électrique demandée est réduite, et on ne fait rien disjoncter  :-P Après c'est qu'une supposition hein  :-D
 

swing14

Membre
1 Février 2011
1 612
34
32
Le psyké underground à walibi consomme énormément et derrière l'attraction se trouve plusieurs condensateurs pour stocker l'énergie et tout libérer au moment venue. Sans ça, un grosse partie du parc et meme une partie de Limal peut se retrouver sans électricité.


Et X press est de mon point de vue pas mou du tout.
 

Scotty

Membre
24 Mai 2009
2 252
83
26
Dunkerque
En fait, il ne nécessite pas tant de puissance que ça en fait, le tout réside dans l'inertie, en fait dès que le train est en mouvement l'inertie s'annule, le force nécessaire à l'accélération est moins forte.

Exemple du quotidien, quand tu pousses un objet assez lourd du style une grosse caisse, une armoire, c'est dure de la pousser au début, mais dès qu'elle est en mouvement c'est plus simple.
On pourrait entrer dans des preuve mathématique mais bon  :evil:

Après pour accumulé la force les autres on assez bien résumé ! 
 

Boub08

Membre
28 Avril 2013
1 568
16
Scotty a dit:
En fait, il ne nécessite pas tant de puissance que ça en fait, le tout réside dans l'inertie, en fait dès que le train est en mouvement l'inertie s'annule, le force nécessaire à l'accélération est moins forte.

Ben oui, c'est logique.  :-) Et donc personne ne sais comment reculent les chariots?
 

fabien

Membre
21 Avril 2009
1 551
0
26
Tonnerre
Boub08 a dit:
Ben oui, c'est logique.  :-) Et donc personne ne sais comment reculent les chariots?

bah le câble forme une boucle, c'est à dire qu'il est accroché à l'avant et à l'arrière du catch car, donc suivant le sens de rotation du moteur, le catch car avance ou recule.
 

Boub08

Membre
28 Avril 2013
1 568
16
Ah d'accord tout simplement. Je pensais que le catch n'était attelé que d'un seul côté. Merci.  :wink:
 

KingRCT3

Membre
7 Juin 2005
9 083
74
29
Boub08 a dit:
Je ne parle pas forcément d’Anubis où les wagons sont assez légers et arrivent déjà avec de la vitesse, et en effet une simple roue d'inertie suffit. Mais qu'en est il pour des trains de plusieurs tonnes style BF ou X press?

Et bien je viens de voir que Hulk à IOA utilise aussi une roue d'inertie. Enfin quatre en fait.  :wink:

Ça a beau être un launch à pneu, c'est la même chose. 8 Mégawatt par launch.

On les voit à partir de 4:00 :

Incredible Hulk Coaster - Behind The Scenes

Pour l'histoire du pusher, effectivement il est accroché en boucle fermée. Sur les Intamin il y a deux câbles à l'avant, et un à l'arrière. On peut les voir sur cette vidéo, où il y a deux trains de galet pour les câbles "tireur", et un train en dessous pour le câble de retour.
 

Wonder World

Membre
4 Juillet 2012
895
0
Ma petite contribution  :rire: Launch mécanique shuttle loop Schwarzkopf, qui utilise aussi un volant d'inertie, pour compenser le moteur lors de l'embrayage du câble.

581321_10150953588333769_172602290_n.jpg

(Volant d'inertie, n°47)

380230_10150953605468769_1730735424_n.jpg


59544_10151759642888769_354978749_n.jpg


Moteur
Le volant d'inertie est à gauche, et tourne en permanence.

(Sirocco - Turbine Walibi Belgium)
 

Boub08

Membre
28 Avril 2013
1 568
16
Ok merci de vos explications.  :wink: Par contre je n'aurais jamais pensé que le launch de Hulk puisse consommé une quantité d'énergie aussi colossale.  :-o