Les voyages de l'ardennais : on s'exporte en Chine !

Boub08

Membre
28 Avril 2013
1 565
6
Bonjour à tous,

Depuis mon derniers TR pas mal d’eau (et de coasters) a coulé sous les ponts, mais je ne trouvais pas d’intérêt à écrire sur des parcs que chacun a fait…

J’ai passé 4 mois en Chine pour raison professionnelles dans la ville de Tianjin de fin Juillet à fin Novembre 2019 (Oui, ouf…) Du coup j’ai quelques petites choses intéressantes à raconter, même si les parcs évoqués dans ce TR restent des « classiques » pour les habitués de l’Asie.

Dans la rubrique "Je sors de mon hexagone pour la première fois", voici quelques aventures asiatiques



OCEAN PARK
26 Août 2019


Je vous vois venir, ce n’est pas le parc le plus proche de Tianjin, certes… Mais c’est le premier que j’ai fait. Arrivé en Chine fin Juillet, j’ai découvert la joie du VISA avec une durée de séjours de 30 jours… En gros tous les 30 jours, je devais sortir du pays pour refaire un nouveau VISA (le business selon la Chine), et mon entreprise m’envoyait pour cela à Hong Kong, ce qui je l'avoue, n'était pas des plus déplaisant

Lors de mon premier séjour fin Août, je n’ai pu m’empêcher d’aller visiter le célèbre Ocean Park. Je ne m’étais pas renseigné plus que ça sur le parc, mais comme bon Coasterfan qui se respecte j’avais vu les vidéos devenus virales du Mine Train et du Floorless.

Coté accessibilité, il suffit de prendre le métro la ligne South Horizon desservant directement le parc. Rien que le fait de monter dans un train de cette ligne, et on se sent en vacances. Le train quitte le sous-sol de la ville pour ressortir en plein air au milieu des montagnes, le parc se situant au sud de l’île de Hong Kong.

IMG-20190826-134513.jpg

Train presque vide, personne à l’entrée ça sent bon pour moi ! En effet l’ennemi du jour ne sera pas l’affluence, mais j’y reviendrai…

Première surprise du jour, le prix… Je ne me souviens plus du tarif exact, mais on approchait des soixante balles tout de même… Ouch… Espérons que ça les vaut !

Une fois le précieux sésame en main, en route pour l’aventure et mes premiers coasters à l’autre bout du monde !

Le bas du parc laisse un peu de marbre, avec des décors divers et sans grand rapport avec license « One Piece » visiblement fraîchement acquise (en témoigne les quelques statues des personnages du manga au milieu de décors sans rapport)

IMG-20190826-135617.jpg
La théma, est en carton, pirouette, cacahuète...


L’intérêt est ailleurs, on part à l’assaut de la colline à bord d’une télécabine 6 places qui a l’originalité de proposer deux lignes parallèles dont une seule fonctionnelle ce jour-là

IMG-9973.jpg

IMG-9966.jpg
Petite anecdote pour ceux qui s'intéressent aux télécabines&cie, sur cette génération d'appareils du fabriquant italien Agudio le système de vérification du serrage des pinces est mécanique. Il est régulièrement testé avec une pince test volontairement défaillante, celle qui je pense à laquelle est suspendu cette petite nacelle autrement inutile.

Arrivé au sommet, je me rue sur le fameux Floorless Hair Raiser, qui figure dans tellement de vidéos du genre « Meilleur manège du monde OMG partage si t cap de le faire » (fautes d’orthographe non contractuelles)

Première déception, c’est fermé… Un jeune homme a la pénible tâche de trôner devant la file, répétant aux intéressés que c’est fermé pour le moment et qu’il ne sait pas quand ça va ouvrir… Mon moral baisse soudainement…


Wild West Mine train - Zamperla

Pour décompresser de cette petite frayeur, je me dirige vers le fameux « Wild West Mine train ». La vue est un peu moins féerique que sur les vidéos, la baie en contrebas étant en travaux…

IMG-20190826-151244.jpg

IMG-20190826-151729.jpg
Pas beaucoup de trains sur les photos désolé, mais avec un toutes les 15 minutes pas eu le courage d'attendre...

Le coaster en lui-même fut une bonne surprise, quelques accélérations et descentes sympathiques le tout agrémenté d’une vue il est vrai, époustouflante.
On regrettera hélas la grisaille du jour qui vient ternir le tabl… Plic ! Hein ? Ploc ! Quoi des gouttes ?

Et c’est la douche écossaise, de longues minutes s’écoulent… De juin à fin septembre, c’est la saison des pluies à Hong Kong. Des pluies qui prennent forme d’averses intenses et brèves entrecoupées d’éclaircies lumineuses. Les locaux, habitués, se promènent toujours avec un parapluie (d’où le nom de révolutions de « Révolution des parapluies » donné aux émeutes de l’été de l’été dernier)

Ce phénomène pluie/éclaircie jouera avec mes nerfs toute la journée poussant les attractions à fermer et à ouvrir régulièrement, non sans une récurrente et longue phase de tests pour certaine… La marge de manœuvre pour choper les crédits est mince


The Rapids – Intamin

Ce raft avec un décor assez mignon mouille assez violemment. Si le parcours ne brille pas d’originalité, des jets et des pistolets à eaux actionnés par des gosses sadiques ne manqueront pas de vous mouiller… Ou pas !
Car en Chine, on aime sortir couvert. La couverture sur le scooter, et le poncho sur le raft (ben oui, sinon ça mouille le smartphone dernier cris). Une décision sûrement aidée par l’absence de casier sur les quais ou dans la bouée.

IMG-9985.jpg

Du côté de Hair Raiser, c’est le calme plat.


Dragon – Arrow Dynamics

Un crédit que je ne connaissais pas avant de l’apercevoir et premier contact avec le manufacturier américain. Bon vieux looper perché sur sa colline, le coaster à l’originalité de jouer avec le terrain et présente un lift en début et en fin de parcours.
Ça ne tape pas trop, ça passe même plutôt bien même en étant au last, et c’est le plus important. Côté sensation rien de folichon mais c’est plutôt sympathique.

IMG-20190826-155310.jpg
#photomalcadrée

IMG-20190826-155138.jpg


Abyss – S&S

Une bonne vielle Space Shot (la Turbo Drop c’est pour les fragile, en plus c’était fermé). Toujours aussi fun à la première éjection, avec une vue très sympa pour celle-ci.

Hair Raiser ? Pas l’ombre d’un train. Ce tas de ferraille n’aura jamais aussi bien porté son nom.


Entre deux averses, j’erre dans la zone du coaster (sait-on jamais). La pluie et le moral ne me donnent pas très envie de faire les flats forains à proximité. Un tour dans la tour d’observation, une escapade dans l’enclos des manchots pensant que c’était un dark ride, et la journée se termine… Le e-powered passe sa vie fermée ou en test sans presque jamais ouvrir, et le floorless reste indéniablement fermé

IMG-20190826-170308.jpg

IMG-20190826-170326.jpg
Vues panoramiques du parc

Je n’aurais finalement pas fait tant d’attractions que ça, mais le parc est à flanc de colline et il faut parfois pas mal de temps et de dénivelé pour rejoindre les différentes zones. Nous sommes déjà en fin d’après-midi et j’attends la fermeture du parc dans 40 minutes, goûtant pour la première fois à cette frustration familière à nos chasseurs de crédits globetrotteur : celle qu’un coaster mythique que vous n’aurez peut-être pas deux fois l’occasion de rider dans votre vie vous glisse entre les doigts…Tant pis…

Mais le saint esprit des coasters n’avait pas dit son dernier mot


Hair Raiser

Le saint esprit des coasters, c’est cet esprit farceur qui fait livrer une pièce en fin de journée au parc pour que tu puisses faire ton ERT, celui qui provoque un rollback sur Kingda Ka, ou encore fait ouvrir le coaster que tu as attendu toute la journée à 30 minutes de la fermeture…

Certains voient la vierge, j’ai vu un train sur Hair Raiser (vu les circonstances c’est tout aussi miraculeux). Trois tours enchaînés de la bête jusqu’à la fermeture (tant pis pour le e-powered) avec une file presque vide avant fermeture, et la sensation du devoir accompli.

IMG-0016.jpg

IMG-0008.jpg

IMG-20190826-173731.jpg
Bel air-time et seul véritable sensation du parcours selon moi

Premier floorless B&M au compteur, mais avis mitigé. Certes, l’implantation est magnifique, mais sincèrement, ça vibre à n’en plus finir et c'est dépourvu d’éléments intéressants si ce n’est un camel-back plutôt bien fourni en air-time qui vient relever le niveau. Finalement c’est fluide, trop fluide pour un parcours aussi compact.

C’est un bel engin tout à fait honorable, mais on est loin des sensations que procurent certains loopers ou autres megalites à taille équivalente. Ici, tout est dans le visuel, peu dans le sensationnel. J’admets l’audace de l’avoir construit ainsi, mais posé dans un autre parc au milieu d’un champ, ce coaster ne serait qu’un parmi tant d’autre et n’attirerait pas les foules.

L’heure est donc venue de quitter le parc avec une sensation de plénitude, et pour ce faire on va utiliser le funiculaire !


Ocean Express – Garaventa

Un funiculaire un peu spécifique, qui nous fait plonger dans les profondeurs de l’océan. La théma steam punk est particulièrement bien réussie, l’ambiance colle bien au thème. Peut être l’attraction la plus aboutie du parc au final…

IMG-20190826-181442.jpg


Alors Ocean Park vaut-il son prix ? J’ai tout de même été moyennement convaincu… ça manque d’attractions intéressantes, on n’est pas étouffé par la théma et les opérations sont douteuses. Sans grande nouveauté, je ne vois pas l’intérêt d’y revenir. On lui laissera tout de même l’originalité et l’audace de son implantation.


Un mot sur Hong Kong

Aller à Hong Kong quand on vient de Chine continentale, ça permet de retrouver un mode de vie un peu plus authentique et ça garantit un bon bol d’air. Fini l’internet bridé, fini les policiers immobiles à tous les coins de rue, finie l’architecture navet des villes ! Ici on aime le sport, le vélo, on se déplace en bateau, la ville est belle et surtout on parle anglais.

IMG-9944.jpg

Les hôtels de luxe côtoient les immeubles délabrés, des voitures de sport se frayent un chemin au milieu des vendeurs de fruits ambulants, les gratte-ciels côtoient les hameaux de pêcheurs. Entre mer, ville et montagne, j’ai adoré explorer le coin. La vue offerte depuis les sommets de l’archipel est magique (et gratuite au prix de quelques efforts)

IMG-1323.jpg

IMG-1264.jpg
Il y a pire endroit où séjourner que la baie de Mui Wo

IMG-1024.jpg
Le Ngong Ping 360 est aux téléphériques ce que Expedition G force est aux coasters : une légende

Cette ville gigantesque avec son ambiance à la cool offre un panel d’activités sans limites dont je suis très loin d’avoir fait le tour, mais sortir de la jungle de béton de Tianjin m’a fait un bien fou.
Je n’aurai pas pris le temps d’aller rendre visite à Mickey, étant de base peu sensible à la magie des parcs Disney, et préférant garder mes économies et mon temps pour d’autres excursions.

Hong Kong c’est certain, on se reverra !  <3

La suite (et fin) au prochain épisode…