Rainbow Magicland Roma - TR du 28/07

alexnextstep

Membre
8 Novembre 2007
294
0
Voici le trip report réalisé par mon frero posté sur CP

Salut à tous,
voilà, je suis sur place pour quelques jours avec un responsable du parc. Ce sera un très long post aussi je vais vous le proposer en plusieurs phases.

rlm003entry.jpg


Mon premier bilan est très mitigé, on passe du formidable à du mais pourquoi ils ont fait cela ? via c’est une très bonne base pour le futur à c’est franchement n’importe quoi. Je rejoins presque totalement le point de vue de Joe et Boris sur CP dans pas mal de constatations lors de leur malheureux passage en début d’ouverture du parc (je reprendrai plus loin les points qu’ils avaient soulevé et donnerai leur évolution actuelle), j’imagine maintenant parfaitement la frustration et le foutage de gueule qu’ils ont du subir car ce qu’ils ont pu « apprécier » à ce moment là c’est vraiment ce qui ne va pas du tout dans le parc et la direction (je vous l’assure) en est que trop consciente mais c’est ainsi, le parc devait s’ouvrir tant bien que mal (plus mal que bien) et tant pis pour les premières désillusions, cette saison sera une saison de répétition générale pour corriger les nombreux défauts et manquements relevés. Mais le parc s’est entre temps solidement amélioré (il manquerait plus que cela) avec les ouvertures des attractions phares (manque seulement à l’appel la Mad House Houdini qui a été confrontée à un gros problème de pompe hydraulique et autorisation de la TUV pour une question d’évacuation de l’attraction qui se trouve à 16 mètres sous terre avec 2 ascenseurs pour les préshows), son ouverture est prévue pour début août.
L’objectif réel du parc pour cette saison est de 750.000 visites ce qui assurerait les frais de fonctions (cela m’a été confirmé en interne) et la perte de revenu pour la partie initiale de l’ouverture du parc et sa politique incohérente de ristourne de prix avec des bons de réduction à la clée (voire même des entrée gratuites). La barre des 500.000 est assez proche, malgré qu’en semaine le parc jusqu’à présent est assez vide mais en fin de semaine c’est presque le K.O.. Les nocturnes à 15€ l'entrée quotidiennement fonctionnent assez bien actuellement.
Relativement peu de monde dans le parc, journée de grise mine en début pour se muer en ciel bleu intense sous 33° - magnifique.

rlm007entry.jpg

Bongiorno

rlm013mainstreet.jpg


La Main Street fait son effet visuel malgré que les thèmes assez jolis de loin, moins séduisant de tout près - parfois la surcharge est franchement superflu, cela manque également d’ambiance festive ou bien d’un climat spécifique, les gens ne restent pas dans les parages, elle n’est composée que de bureau de renseignement et de vastes magasins pas assez accrocheurs.

rlm014mainstreet.jpg

Mais où sont passés les visiteurs ?

rlm018mainstreet.jpg

Personne ? Faut pas exagérer, c'était avant l'ouverture du parc, privilège

rlm023mainstreet.jpg

Un fatras de décors, mais cela fait partie du monde imaginaire de Huntik

rlm035mainstreet.jpg


rlm031mainstreet.jpg

Anaconda solarisé, fait chaud ici, pas comme chez nous hein!
   
Bon, passons aux attractions proprement dites (celles que malheureusement Joe et Boris n’ont pu parcourir…)

Le Rapids Fiume Drakkar ou plutôt la baignoire flottante scandinave – bon sang sorti complètement lessivé, jamais vu cela en Europe (sauf River Quest à Phantasia mais là avec un peu de chance on peut éviter le carnage), dès le départ les points sont mis sur les « I », d’emblé vous êtes agressé – pas de mise au point, c’est l’attaque de jets d’eau tout azimut, le parcours est très bien thématisé voire magnifique même si quelques rendus de près sont plus grossiers que leur aspect lointain (une constante bien souvent annotée), le fiume va très vite et le parcours en paraît ainsi trop court (c’est un peu la même frustration que le ride dVH à Efteling et par ce qu’on y a pris aussi beaucoup de plaisir), les douches à gogos s’enchainent de plus belle (on traverse 3 murs d’eau plus tout le reste qui vous prend très souvent en traite, mais quand j’écris murs, ce sont de véritables murs d’eau et étroits, impossible d’échapper, je trouve cela même exagéré (j’y ai laissé un de mes appareils photos, snif), bref très grosse rigolade (et bien agréable sous 35°, mais en saison plus fraîche, ils vont devoir moduler), dommage que dans la partie finale, celle du tunnel qui est très belle au demeurant (surtout l’amas de crânes…) il manque une animation qui met le point final à ce véritable déluge. Par contre gros bémol, très gros bémol même, au sujet du système d’embarquement et débarquement, une véritable plaie,  :non:  les opérateurs arrêtent une par une les bouées pour la manœuvre, il n’y a pas de ponton tournant (ce dernier système ne serait plus conforme pour la sécurité sur les nouvelles installations (du moins en Italie) dixit Maurizio le responsable de la sécurité sur les attractions qui m’a fait le plaisir de faire le tour du parc avec  moi), mais alors pourquoi n’avoir pas opté pour le tapis roulant ? Probablement une question de coûts…et voilà comment on vous fout en l’air tout le plaisir qu’on avait tiré de l’attraction en faisant poireauter les gens dans leur baignoire avant de les faire débarquer – autre aberration que je découvre et qui fait vraiment AMATEUR, les ops doivent utiliser un MEGAPHONE  :/ pour gueuler sur les gens de rester assis dans l’embarcation (je ne sais pas comment ils atteignent au niveau sonore les barques en bout de parcours :siffle: cela doit être tordant) – il n’y a pas encore de système de micro en fonction alors qu’ils vous envoient à tout berzingue l’ouverture de la Valkyrie le long du parcours ! Et c’est encore la même situation sur d’autres attractions, je me suis amusé à observer si c’était le cas, ride après ride presque tous les postes de contrôle en était équipé (hé bin, c’est pas glorieux à part Huntik et Cagliostro...).

rlm073rapidsfiumedrakka.jpg


rlm078rapidsfiumedrakka.jpg


rlm080rapidsfiumedrakka.jpg


rlm081rapidsfiumedrakka.jpg

3 murs consécutifs

rlm089rapidsfiumedrakka.jpg


rlm083rapidsfiumedrakka.jpg


rlm082rapidsfiumedrakka.jpg


rlm075rapidsfiumedrakka.jpg



Puisque nous étions trempés de la tête au pieds, direction Yucatan, l’autre attraction aquatique d’Intamin, au passage nous croisons la zone « pic-nic » très confortable et totalement aménagée avec fontaines (qui ont été placées dans tout le parc maintenant ainsi que trois tunnels bruma tiseurs pour rafraichir tout son monde hormis ceux qui sont passés par Drakkar et par Yucatan, bein ouais, c’est presque pire que le rapids fiume ! Le système d’embarquement est classique, gare avec un compteur électronique (ceci sur toutes les attractions) qui vous donne la quantité de places disponibles sur l’embarcation, le quotas atteint, le tourniquet se bloque sur la position « alt » c’est pas mal, mais pourquoi ne pas utiliser le même système d’affichage pour la durée d’attente à la place des petits panneaux classiques pas toujours bien placés dans les files d’attentes ? Maurizio m’a dit que c’est en cours avec également des tableaux centraux lumineux récapitulatifs ainsi qu’un système « FacilityPass » pour la saison prochaine. Mais revenons à notre Spillwater, la bâtisse est assez impressionnante avec les cascades centrales activées, le reste sera également de bonne facture sauf la parois latérale à la fin du prolongement du premier lift dont les thématisassions n’ont pas été achevées pour l’instant, ne faisant pas partie intégrante du parcours – ce type de coupe sombre dans le budget (largement dépassé…d’après Maurizio) a été appliqué à Yucatan ainsi qu’à d’autres attractions (l’Olandese Volante notamment mais j’y reviendrai…). Nous embarquons dans des bateaux démunis de barres de sécurité mais avec une main courante seulement pour se tenir (si on ne fait pas le con, s’est suffisant…) Contrairement au visuel, l’eau est limpide (sur Drakkar aussi) c’est le fond teinté du parcours qui donne l’aspect boueux amazonien, nous nous plaçons au premier rang, le reste du bateau tout à fait au fond, dans 5 minutes j’aurai compris pourquoi. Après un bref parcours qui s’ouvre par deux grosses portes (là, j’aurai stimulé la randonnée en associant du son « animalier » par exemple…Maurizio l’a noté…) direction le premier lift qui se situe latéralement à la bâtisse pour atteindre une hauteur de 10 mètres, passage au son de tambours dans une mini galerie décorée par des statues mayas, positionnement face à la première chute, 10 mètres, c’est rien…et bien non…la déferlante sur le bateau, bien plus pour moi que sur la deuxième chute qui elle s’élève à 18 mètres. Tout le petit monde est ravi, en route vers le deuxième lift, au passage nous somme agressé par un immense animatronic sous forme de dragon qui nous crache son dédain par un jet d’eau, passage sous une simulation d’une chute d’un tronc d’arbre (pas terrible du tout, c’est digne d’un effet que l’on croisait dans les années disons ’80), enfilade sur le (très long et lent) lift, là je dois dire que les thématisassions des murs sont vraiment réussies même de tout près, l’immensité de l’entrée du tunnel, la semi-obscurité, les éléments de décors contribuent totalement à l’immersion. Arrivé au sommet des spots lumineux passant des tons rouges à pourpres nous accueillent ainsi qu’une musique tribale, le bateau est accélèré par le courant et au moment où nous allons entamer la chute un ours géant surgi et attaque véritablement l’embarcation sur la gauche détournant ainsi l’attention des passagers avec la chute finale…
Je dois dire que je me suis vraiment amusé. A la sortie, deux gros séchoirs (les mêmes qu’à Phantasialand) attendent désespérément des clients, mais la chaleur ambiante suffit largement en guise de séchoir pour l’instant.

Maurizio me propose de poser le postérieur sur le X-car, Shock the Steam Machine.
Nous passons devant le restaurant « Il Castello ». Olimonn et bien d’autres avaient totalement raison sur les pseudos vitraux, c’est d’une horreur à vous faire tomber les bras car le restant du concept n’est pas trop mal et l’intérieur vaut bien la gare Oost Station d’Efteling.

rlm042ristoranteilcaste.jpg

Vraiment horrible ces bouts de pastic en guise de vitraux

Shock est un petit coaster qui ne paie pas de mine, sous son aspect simpliste, il est pour pas mal de gens actuellement le meilleur coaster en Italie par son côté intensif sans faille, court mais jouissif du début jusqu’à la fin. Maurer Söhne a signé, dans ce cas pour moi une petite merveille, presque la totalité des personnes qui l’ont « ridé » en sont sortis émerveillés, n’ayant qu’une seule idée en tête : refaire la file.

rlm049shockthesteammach.jpg


rlm053shockthesteammach.jpg


rlm058shockthesteammach.jpg


Passons sur la thématisassion totalement absente (le mini dark ride avant le lancement à été reporté à la saison suivante), encore coupure dans le budget. C’est vrai que cette partie du coaster s’en ressent visuellement. Autre contrainte déplaisante, rien ne peut être emporté avec soi (le tout doit être déposé avant l’embarquement sous le regard d’un proposé et ceci à même le sol – pas de casiers encore disponibles comme par exemple pour les Winjas à Phantasialand – il n’est pas question de monter en tongues ou nus pieds non plus !!!! Bon après le déshabillage presque complet, notre tour arrive, je m’installe en deuxième ligne, le train parcours les premiers mètres pour se diriger vers la zone du lancé et comme pour Anubis à Plopsaland de Panne, il y arrive en légère pente ce qui accentue l’effet du lancé qui n’est vraiment pas brutal mais tout en finesse sous un léger sifflement, le tout monde rapidement et en haut de la rampe…put…quel air time fabuleux pas le temps de se ressaisir qu’on entame la « non inverted loop » nouvel air time, nouvelle sensation de se trouver ainsi au-dessus du looping pour un nouveau plongeon et là, alors que le naturel vous fait anticiper un changement de direction pour la chute, vous replongez dans le même sens (cela se sait avant de monter dans l’engin mais surprend plus d’une personne) pour dévaler à toute vitesse vers l’overbanked le plus puissant que j’ai jamais encaissé de ma vie, complètement écrasé sur mon siège avec la remontée vers la section de freins nous croisons un nouvel air time pour glisser sournoisement vers l’inversion pris à une vitesse qui vous transmet cette sensation d'être pendu dans le vide un court instant. Le système de sécurité contribue aussi à cette sensation de liberté.
A la descente du train, mon cousin et moi-même nous nous sommes regardés, incrédules de ce que nous avions ressenti sur le parcours, simplement efficace. Vraiment la grosse surprise et la confirmation des rumeurs que la majorité des personnes qui avaient "ridé" I-Speed et Shock donnaient leur préférence à ce dernier malgré un tableau de performance et des données plus impressionnant pour le coaster de Mirabilandia mais Shock c'est du fun de fond en comble. L'habit ne fait pas toujours le moine. (Cela vaut également pour certaine réalisation de RML dans le mauvais sens aussi)

...(la suite après-demain avec plein de photos)

rlm052shockthesteammach.jpg


rlm050shockthesteammach.jpg
 

theghost

Membre
25 Mars 2009
1 120
0
28
Franche comté
Ah ouais mais nan, j'suis pas d'accord, Shock ne peut pas être mieux qu'Ispeed, on compare pas les torchons et les serviettes...  :roll:


Plus sérieusement, bon TR, en photos, les décors rendent biens, j'ai été étonné quand tu as dit que les décors étaient parfois grossiers. Shock me donne de plus en plus envie, j'ai envie de me faire un petit séjour à Rome moi.
Par contre, on ressent bien le manque d'expérience du staff du parc principalement au niveau du débit des attractions dans ton TR, ce qui laisse perplexe quand à une visite cette année. J'espère que la prochaine saison sera mieux organisée pour eux, car ils ne peuvent pas se permettre de foiré chaque début de saison.
 

alexnextstep

Membre
8 Novembre 2007
294
0
theghost a dit:
Ah ouais mais nan, j'suis pas d'accord, Shock ne peut pas être mieux qu'Ispeed, on compare pas les torchons et les serviettes...  :roll:


Plus sérieusement, bon TR, en photos, les décors rendent biens, j'ai été étonné quand tu as dit que les décors étaient parfois grossiers. Shock me donne de plus en plus envie, j'ai envie de me faire un petit séjour à Rome moi.
Par contre, on ressent bien le manque d'expérience du staff du parc principalement au niveau du débit des attractions dans ton TR, ce qui laisse perplexe quand à une visite cette année. J'espère que la prochaine saison sera mieux organisée pour eux, car ils ne peuvent pas se permettre de foiré chaque début de saison.

Ce que tu vois sur les photos est vraiment la réalité du parc, il est très lumineux et coloré, et la végétation commence à faire son effets, ils ont du fameusement bosser à ce point de vue car il n'y avait rien de chez rien sur le chantier - même les mauvaises herbes étaient absentes...
Pour les décors, ce n'est pas tellement que cela paraisse grossier, mais le super beau de loin devient parfois moins convaincant de près car il n'y a pas d'utilisation de matériaux dits "noble", mais n'empêche qu'il s'y trouve parmi les thèmes de remarquables réalisations. Ma crainte se porte également sur la durabilité de certains composantes utilisés. Hier, j'ai passé une très bonne journée, le parc était assez rempli, les gens commencent à sourire en sortant de RML.
Pour Shock, je peux t'affirmer, c'est un putain de joyaux de coaster, son visuel (il est très élégant) ne rend absolument pas les sensations et le PLAISIR qu'il donne et quand le parc réalisera son mini dark ride du pré-lancement ce devait être la cerise sur le gâteau.
Quand je pense aux six attractions (majeures) qui n'étaient pas opérationnelles à l'ouverture du parc, je comprend totalement la rage qu'avaient certains visiteurs à ce moment-là.
Je vais m'atteler à la suite de mon TR...

Avant de pousuivre la visite et le TR voici quelques vues pèle-mêle commentées

rlm010bmainstreet.jpg


rlm601olandesevolante.jpg

L’entrée du Hollandais V. est alléchante…que l’entrée

rlm603olandesevolante.jpg

Pauvre Hollandais Volant, pleure-t-il après un autre layout et un thèmas plus soignée le long de son parcours ?

rlm481huntik.jpg

Huntik c’est du mordant autant à l’intérieur qu’à l’extérieur – dark ride vraiment au top

rlm477huntik.jpg

La façade est magnifique

sclub.jpg

La grosse bestiole au dessus d’un snack en face du Spillwater Yucatan – la bouffe dans le parc est assez bonne et très variée (bien mieux à mon avis que dans nos contrées nordiques, les prix sont très corrects, j’ai mangé dans le restaurant « Il Maniero » (celui au affreux pseudo-vitraux), service à table avec vin, décors moyenâgeux avec super vue sur Shock pour un montant plus que correct (16€50) – les points de restaurations sont très nombreux et le personnel très poli et serviable (une réelle constante dans le parc, toujours « grazie » buona giornata etc…nickel)

rlm425spillwateryucatan.jpg

Maître Yucatan vous attend pour une bonne baignate…même pas peur, mon pseudo est quand même maître-nageur

rlm422spillwateryucatan.jpg

Double plouf(s), la première – la moins haute - est la plus vache. Une très bonne attraction surtout par 35° - j’ai apprécié

rlm416spillwateryucatan.jpg

Animatronic géant – ce salaud m’a eu par derrière – pas toujours syncro avec les embarcations, mais c’est peut-être pour mettre en confiance les navigateurs d’eau douce…traitre !

rlm403spillwateryucatan.jpg

Il y a deux animatronics de grandes dimensions sur le parcours, l’autre est un immense ours qui s’en prend aux embarcations à la sortie du deuxième tunnel – impossible de la photographier correctement (malgré 8, j’écris bien 8 tentatives car la chute finale s’emboite de suite) 

rlm419spillwateryucatan.jpg

L’entrée du deuxième lift – montée assez lente qui procure une bon climat de mystère de ce qui se trouve dans le temple…

rlm411spillwateryucatan.jpg

Sommet premier lift – c’est après ce point-ci que nous constatons le flanc non complété de la thématisassion du bâtiment dans le prolongement du parcours (espérons qu’ils le complèteront durant l’entre saison car cela gâche quelques peu la vision d’ensemble – dommage car le reste est très crédible).

rlm401spillwateryucatan.jpg

L’attraction est très appréciée

rlm380rapidsfiumedrakka.jpg

Drakkar – il est impossible de s’en sortir intact – il y a 4 tranchées ainsi sur la parcours assaisonné de canons à eau qui vous vise littéralement et autres gâteries – deux options : torse nu (visiblement toléré sur les parcours aquatiques) ou plastic de protection voire ciré de pêcheur (c’est pour rire) sinon tant pis pour la baignoire, cela dit les bouées si elle ne sont pas jolies, ont un système efficace pour se vider.

rlm378rapidsfiumedrakka.jpg

J’ai sacrifié un de mes appareils (un vieux je vous rassure) pour ramener quelques vues du parcours

rlm377rapidsfiumedrakka.jpg


rlm374rapidsfiumedrakka.jpg

rlm373rapidsfiumedrakka.jpg

Mais où reste ce fichu plombier ?

rlm384rapidsfiumedrakka.jpg

Drakkar - Mal de crâne ?

rlm387rapidsfiumedrakka.jpg

Drakkar - Sortie du tunnel

rlm370rapidsfiumedrakka.jpg

Le système merdique d’embarquement et de débarquement qui fiche tout en l’air – c’est aussi une de mes constations : le manque du soucis du détails dans la majorité des attractions, à côté de choses vraiment chouettes, vous trouvez des options stupides voire médiocres que seules les bricoleurs du dimanche peuvent réaliser et cela nuit fortement à l’appréciation de ce qui est proposé, c’est vraiment dommage mais cela va s’améliorer petit à petit comme me l’a explique le sympas Maurizio que je remercie grandement de son accueil.

rlm246shockthesteammach.jpg


Shock – overbanked complètement écrasé au fonds de mon siège – bon sang quelle pèche à cet endroit

rlm151ristoranteilmanie.jpg

Shock à travers une fenêtre du resto « Il Maniero » (Le Manoir)

rlm482huntik.jpg

Un des crocos d’Huntik grillagé pour ne pas se faire bouffé par les gens…j’te jure, c’est le monde inversé.

rlm443spillwateryucatan.jpg

Non c’est pas le pape

rlm369rapidsfiumedrakka.jpg

Plus que 4 personnes et l’embarcation est complète – ce système se trouve sur toutes les attractions

maître-nageur