[TR - Afrique du Sud] Gold Reef City, Boulkrans Bridge Jump et bonus dubaïote

Kingofcoaster

Membre
27 Mai 2012
697
0
25
Bonjour à tous,

J'ai pris un retard monstre dans mes TRs de saison 2016, mais je vais essayer de rattraper tout cela dans les jours à venir...
Pour démarrer, je reviens donc à travers ce court TR sur ma visite éclair d'Août 2016 à Sega Republic, parc indoor niché à Dubaï, au sein du gigantesque Mall of Dubaï, situé lui-même à quelques pas de la Burj Khalifa.

Profitant d'une escale de 15h à Dubaï, je me suis précipité sur ce petit parc très joliment thématisé et comprenant quelques (3) attractions qui sortent du lot.

Le parc en lui-même n'est pas très en vue dans le mall : il est peu indiqué, se trouve dans une "contre-allée" et dans les étages supérieurs . Après quelques recherches, on finit par voir la statue de Sonic s'afficher fièrement en hauteur : l'entrée du parc est là. A l'intérieur, le parc s'affiche sur deux niveaux : coaster, flat-rides, machines à sous... Les murs noirs ou foncés tranchent avec les lumières colorées et la musique des attractions, donnant l'impression que l'on se trouve dans un flipper géant. La thématique jeu "d'arcade" est donc très bien rendue par l'atmosphère même du parc.

31778259203_e8435e984e_h.jpg


L'entrée n'est pas donnée, et fonctionne sur le principe du pay per ride, grâce à une carte rechargeable. A titre d'indication, pour 30€, vous pourrez faire 4 tours parmi les attractions majeures.

32211106490_eec9b4cfbe_h.jpg


3 attractions valent particulièrement le coup : la première est Half-Pipe Canyon, un drôle de Half-Pipe dont le principe est très amusant : harnaché (ce ne sont pas des harnais solides mais des sangles souples), debout sur une des deux platerformes, vos mouvements et rotations varient au fil du tour. Le but du jeu ? Faire un maximum de points en enchainant des mouvements de pied au sommet du half-pipe : cela accélère la vitesse et rotation de votre adversaire ! Ca ne paye pas de mine de l'extérieur, mais à l'intérieur, les sensations sont bien là, les mouvements sont puissants, les rotations assez nombreuses quand l'adversaire se déchaine, sans que cela donne envie de vomir pour autant. Belle attraction ! De l'extérieur, les sons du match en cours retentissent dans tout le parc.

31746637504_ce70dc07dd_h.jpg



La seconde est le Xyclone dont le nom de modèle et le constructeur m'échappent totalement...  :-D La décoration est industrielle mais réussie, et surprenamment là aussi, les sensations sont là : la rotation est bien dosée et puissants, les harnais, assez hauts, créent une certaine d'angoisse lorsque le retournement (très lent, par ailleurs) au sommet devient complet. Au contraire des inversions, le reste des rotations sont bien punchy,  et l'on sent que c'est bien le mécanisme de l'attraction plus que l'inertie (contrairement aux plus gros modèles du genre), qui procurent les sensations. Pour autant, c'est fluide, agréable et sympathique. Bref, une bien belle surprise là aussi.

31746628844_4004e8f127_h.jpg


On termine enfin avec Spin Gear, le Spinning Coaster Gerstlauer, mon premier ! Le chemin menant à la gare est thématisé sur le Docteur Robotnik, tout comme la gare elle-même. J'étais seul sur les deux tours mais les rotations, elles, étaient au rendez-vous. Le parcours est sympathique, assez long, oscille entre un passage sur l'ensemble du parc et une autre partie plus serrée dans une pièce reculée où la décoration colorée et déroutante vous fait perdre quelques repères. Le lift est hyper rapide, et cette disposition intérieure des sièges offre des sensations bien intéressantes. Pas du niveau d'un Winja's mais bien au dessus de celui d'un Crush !

32467370151_89186307e3_h.jpg
, sur Flickr

J'ai également loupé par manque de temps quelques attractions que j'aurais pu faire par ailleurs : un petit Top Spin et un simulateur qui, dit-on, tient la route. Ce sera pour une prochaine fois, Dubaï étant une ville que je rêve de pouvoir découvrir un peu longuement !

32437494852_9d55996b39_h.jpg



En somme, Sega Republic un bon petit parc où passer quelques heures entre deux avions. Facilement accessible, vous pouvez en profiter pour faire un tour dans le gigantesque mall qui l'entoure. Soulignons une fois de plus le très joli effort sur la thématisation et le professionnalisme des employés. Cependant, le parc était désert lors de mon passage ; cela fait une drôle d'impression !

PS : Désolé pour la qualité horrible des photos, je n'avais que ma GoPro lors de mon passage...

----


Les plus curieux se demandent peut-être quelle destination finale avait pour but cette escale à Dubaï ? Je suis en fait parti deux mois l'été dernier en Afrique du Sud, dans le cadre d'une mission humanitaire au sein d'une association de l'ESSEC dont je fais partie. L'occasion, avant la mission humanitaire, de découvrir au long d'un roadtrip de 4500 kms ce pays magnifique. Cette partie du voyage étant assez extensive, je la posterai sur mon blog afin de ne pas surcharger ce topic par du « hors-parc ». En revanche, je vous posterai ici-même un TR qui devrait vous intéresser, puisque il concerne un parc réputé parmi les coasterfans pour deux de ses coasters mythiques (à juste titre) : Gold Reef City, que j'ai eu la chance de visiter à Johannesburg !  :-D

29326700103_feedf284d6_h.jpg




Une visite inoubliable, sur laquelle je reviendrai dans quelques jours !
 

KingRCT3

Membre
7 Juin 2005
9 070
39
28
Excellent et originaux tes TRs Mathis, c'est dommage qu'il n'y ait pas plus de réactions. Néanmoins sache qu'ils sont lus et appréciés, et pas uniquement par moi. :wink:

J'adore les attractions telles le half-pipe, qui changent de l'ordinaire et qui proposent quelque chose de novateur. Surtout quand ça a l'air fun comme ici !
 

Kingofcoaster

Membre
27 Mai 2012
697
0
25
Excellent et originaux tes TRs Mathis, c'est dommage qu'il n'y ait pas plus de réactions. Néanmoins sache qu'ils sont lus et appréciés, et pas uniquement par moi.

Merci Arthur ! L'important est qu'ils soient lus (et si possible, offrent un peu de dépaysement).  :-)
Le half-pipe est effectivement super fun : dommage que l'idée n'ait pas été reproduite sur une attraction à plus grande échelle pour des parcs de moyenne envergure - à l'état actuel (2 personnes par cycle), l'attraction n'est implantable que dans une poignée de parcs.

Une sextape avec un asiat?  :love:

Tu peux toujours chercher, c'est pas ici que tu risques de trouver ça  :kiss:
 

Rem10

Membre
12 Juillet 2014
5 036
38
Tient voilà un parc que je ne connaissais pas, merci de nous l'avoir présenté. Comme quoi un petit parc peut se démarquer en proposant des attractions originale qu'on en trouve pas dans les grands parcs. Le half Pipe en est l'exemple parfait.
 

Absimilliard

Membre
26 Mai 2005
1 310
0
parkvault.net
Fran a dit:
Le Half pipe existe en version plus grande a Joypolis a Tokyo.
En evanche il me semble que les mouvements des pieds sont a faire en bas du ride et font tourner ta planche et pas celle de tes voisins.

Exact Fran! Il y a 4 "planches" cote a cote et on est retenu par un harnais du style Stand-Up B&M sur la planche. Quand on tape des pieds en bas, on fait tourner notre planche et on gagne des points. L'operateur est aussi un DJ et presentement, ce sont des chansons de la serie de jeu de rythme MaiMai qui sont utilise.

Un exemple de chanson: http://www.youtube.com/watch?v=wBrSnXUniHo
 

Kingofcoaster

Membre
27 Mai 2012
697
0
25
Comme promis, je continue donc mon TR avec la visite d'un parc extraordinaire - Gold Reef City.

Mais avant ça, un peu de contexte : comment me suis-je retrouvé en Afrique du Sud ?
Je suis étudiant à l'ESSEC, où une centaine d'associations étudiantes diverses se côtoient. Je me suis engagé dès le début de l'année scolaire 2015-2015 au sein de Delta, une association humanitaire dont le but est de récolter des fonds (environ 10K€ par an) sur le campus grâce à divers événements, concours, partenariats, avant de partir en mission humanitaire durant l'été pour développer différents projets au sein d'une communauté locale dans les villages d'Huntington et Lillydale, situés en bordure du parc Kruger  :-) !

Me voilà donc parti, début Juillet 2016, pour deux mois de voyage avec 19 autres compagnons. La première partie du voyage a constitué en un roadtrip de plus de 3000 kms en 3 semaines, du Cap à notre lieu de mission, près du parc Krüger. Décrire ces 3 semaines fascinantes demanderaient des articles entiers et serait un peu hors-sujet par rapport au forum : je mettrai ça en ligne sur un blog à part un peu plus tard  :wink:

Sachez simplement que l'Afrique du Sud est un pays magnifique, que Le Cap est une ville éblouissante, que les paysages sont d'une diversité comme je n'en avais jamais vue, et que vous ne manquerez jamais d'activité sur place. Ce voyage en groupe (sans pour autant qu'il n'y ait eu le moindre accrochage), coupé du reste du monde pendant deux mois, restera gravé en moi pour longtemps ; j'en ai encore la chair de poule à l'écriture de ces quelques lignes. Mais je reviendrai en détail là-dessus plus tard et ailleurs ; je vous laisse pour l'instant avec une petite vidéo et quelques photos pour vous donner un (tout petit) aperçu de ce périple.  ^_^

https://www.youtube.com/watch?v=53HLUaeJMX0

29346297893_c0b94844d8_o.jpg

Le Cap

29343281234_a4b47d6fc8_o.jpg


29343149153_4e19d708cd_o.jpg

Les vignobles de Stellenbosch

29932391086_8113586ed1_o.jpg

Robben Island, où fut enfermé Nelson Mandela

29338056614_85d4f6d0d0_o.jpg


29881672951_b336dce8c9_o.jpg

Boulder's Beach et ses pingouins !

29964538075_2b6f59806e_o.jpg


29337115044_e49f709fe4_o.jpg

La région des "Caps" - Cape Point, Cape Agulhas, Cape of Good Hope...

29964203845_09bdf195b8_o.jpg

Cape Point

29849708222_134b4355c7_o.jpg

L'Afrique du Sud est un pays à animaux - ici, une autruche

29336535193_55673b914a_o.jpg

Là, une réserve de girafons.

29336450443_3063efc930_o.jpg


29928227826_707d924d83_o.jpg

Port Elizabeth

29335403823_4a32ecfe6f_o.jpg

Des plages désertes

29961585425_9c66d79a4e_o.jpg

Le sublime Addo Elephant Park

29334591183_3007fef3b1_o.jpg


29847282412_57e0277689_o.jpg

"A bath with a view" - à Hogsback, ville où a résidé Tolkien ; paysages dont il se serait inspiré pour LOTR.

29926572046_08163b7050_o.jpg


29846524642_78cc503a91_o.jpg

Coffee Bay

29876461381_1d2e9a1c84_o.jpg


29876015981_40cc6b9b6a_o.jpg

Le Lesotho

29332499113_0a8651c814_o.jpg


29845131292_e5ab48040e_o.jpg


29924586276_641de7b421_o.jpg

Des crocs

29875291041_9cf17a6540_o.jpg

Des hippos

29873533271_c6b12c1354_o.jpg

Toujours plus d'éléphants (dans des sanctuaires ou des réserves, je vous rassure).

29873329481_a210eea2c8_o.jpg


29329473323_ef12b191cb_o.jpg

Un safari au Kruger, ça commence très tôt.

29841320792_fce2f95ee8_o.jpg


29661721330_d3ac77f4e3_o.jpg


29328068354_b585d7caed_o.jpg


29328810653_727652c2d1_o.jpg

Johannesburg

29841010342_cd35201fb1_o.jpg

Soweto - tout a commencé ici

29660894490_f73f5713b2_o.jpg

Le musée de l'Apartheid, plus beau musée qu'il m'ait été donné de visiter. Une mise en scène superbe mais sobre. On en sort les larmes aux yeux, ou la boule à la gorge.

Juste en face :

29660827230_a6cb31baf2_o.jpg

Du Giovanola ! Mais ça, c'est pour le prochain chapitre  ^_^

Mais revenons à nos moutons.
Ceux qui ont regardé la vidéo postée ci-dessus jusqu'au bout auront sûrement remarqué une activité qui n'est pas si éloignée du monde des coasters que nous chérissons tant. C'est en effet un saut à l'élastique "mythique" que nous avons pu réaliser : celui du Face Adrenalin du Boulkrans Bridge. Retour en images :

Boulkrans Bridge Bungy Jump.

Un pont, situé à la frontière des régions du Western et Eastern Cape, surplombe la Boulkrans River. Sa hauteur ? 216 mètres de haut.
C'est ici que se trouve le quatrième plus haut saut à l'élastique du monde (et plus haut "saut à l'élastique commercial naturel" du monde).

Avant de sauter, il faudra vous délester de 900 rands (environ 60 euros), vous peser puis vous harnacher solidement. Il vous faudra ensuite attendre l'appel de votre groupe, attente longue et pesante (un départ sur le pont toutes les heures, pour un groupe d'une trentaine de sauts).

Puis vient le moment. Vous voilà partis à marcher, depuis le côté de la route depuis lequel vous pouviez observer le précédent groupe effectuer son saut, jusqu'au milieu du pont, le tout en empruntant un chemin situé sous le pont réservé aux voitures. En dessous de vous s'offrent les 216 mètres de vide. Le pont relie deux vallées ; en arrière plan : l'océan s'affiche. Le cadre est à couper le souffle. Arrivé au milieu du pont (que vous pouvez accessoirement, moyennant un supplément, rejoindre en tyrolienne), plus moyen de faire demi-tour. Le DJ joue des musiques commerciales ; les opérateurs (tous locaux) sont dynamiques et rassurants : l'ambiance est superbe, tout le monde est nerveux mais excité à l'idée de faire le pas. Chaque saut est filmé depuis le côté de la route (vidéo vendue pour 20€) et retransmis en direct sur des écrans depuis l'endroit où vous attendez nerveusement votre tour. Le lieu est particulièrement bien géré, que ce soit sur le plan marketing comme des opérations. Le slogan "Fear is temporary, regret is permanent" joue bien sur la tension : celle-ci monte au fur et à mesure, mais les opérateurs restent attentionnés et rassurants.

29335445514_5f320da650_h.jpg


29848836712_2a933021c5_k.jpg

Une petite idée de l'échelle du saut...


L'élastique est accroché à l'arrière du pont, ce qui fait qu'au mouvement de chute et de rebond s'additionne un mouvement de balancier. C'est ensuite en rappel que les opérateurs vous escortent à nouveau sur le pont, mais à l'arrière, laissant le champ libre pour d'autres sauts vers l'avant du pont. Vient mon tour. Avec comme seule expérience un petit saut de 30 mètres de haut sur un parking, les choses paraissent bien différentes, ici.

Three... two... one. Je me jette. Et là : l'extase. Le paysage est sublime, cette sensation incroyable de liberté vous envahit. 160 mètres de chute libre, interminables, défilent devant vos yeux. Vient le rebond, de 100 mètres environ (!) Encore quelques rebonds de 30 à 40 mètres, et nous voici plus ou moins stabilisés, à attendre notre sauveur  :-P

L'expérience est sublime, le lieu magique ! J'ai embarqué ma Go Pro lors de mon saut : je vous laisse constater le rendu  :wink:

https://www.youtube.com/watch?v=5df0Vw38g1c

En résumé, le Boulkrans Bridge Jump est un saut inratable si vous venez en Afrique du Sud. Où que vous soyez, son cadre, l'accueil des opérateurs et les sensations qu'il procure mériteront le détour. Qui plus est, la région du Cap absolument superbe et mérite de toute façon que l'on s'y attarde quelques jours.


Prochain et dernier post (dans la matinée, si tout va bien) : Gold Reef City  :-) !
 
5 Juillet 2011
1 140
3
26
Nancy
Tu viens de m'envoyer une bonne dose de rêve !
Merci pour ce TR et ces photos magnifiques  :love:
Le slogan du saut est bien trouvé je trouve  :mrgreen:
 

Kingofcoaster

Membre
27 Mai 2012
697
0
25
sebattractions a dit:
Tu viens de m'envoyer une bonne dose de rêve !
Merci pour ce TR et ces photos magnifiques  :love:
Le slogan du saut est bien trouvé je trouve  :mrgreen:

Merci seb !  :mrgreen:

J'enchaine donc avec la partie qui vous paraitra sûrement la plus intéressante :

29840899252_d5b19c0580_o.jpg


29952969295_ac18af2221_o.jpg


Gold Reef City

Dès que j’ai su que je partais en Afrique du Sud, ce parc mythique était dans ma ligne de mire.
J’ai profité d’un jour plus tranquille à Johannesburg, en toute fin de voyage, pour aller découvrir ce parc avec quelques autres acolytes m’ayant fait le plaisir de se joindre à moi.

Le parc est un peu éloigné du centre-ville, et se situe entre celui-ci et Soweto. Visible d’assez loin lorsque on sort des frontières mêmes de la ville, c’est une sorte d’enclave de propreté, de sécurité et d’apaisement au sein de la ville angoissante, parfois dangereuse, que peut être Johannesburg, par certains endroits (c’est vrai à Soweto, a fortiori encore daans le centre-ville, où il vaut mieux se limiter à quelques quartiers).

Nous n’avons donc pas tenté le diable et avons commandé un Uber pour rejoindre le parc assez tôt. Notre objectif était de commencer la visite du parc par ce qui attire un grand nombre de scolaires et de groupes : la visite de la mine d’or située dans le parc, et nécessitant le paiement d’un supplément.

Cette mine d’or est authentique, le parc ayant été construit sur d'anciens sites d'exploitation aurifère, fermés en 1971. Le lieu s’est d’abord reconverti en modeste musée, en 1980, avant que la First National Bank propose des visites de la mine en 1984 puis que, suite au rahat du lieu par le groupe Southern Sun Hotels en 1989, le lieu devienne un parc à thèmes (autour duquel se sont construits des hôtels, un casino, etc…).

L’intérieur du parc est entièrement thématisé sur l’idée de la conquête de l’or dans la région du Witwatersrand, où se situe le parc, dans les années 1880. La thématisation est assez soignée, et elle imprègne le parc un peu partout, que ce soit avec la structure de Tower of Terror, d’autres outils plus modestes de l'époque, ou bien encore avec les costumes et avec l’architecture coloniale des bâtiments du parc. L'ensemble possède un certain charme. Le parc est également assez ombragé, rendant l’ensemble très agréable.

La visite de la mine, nommée « Jozi’s Story of Gold » que nous avons donc effectuée à l’ouverture, est à ne pas manquer. On vous diffuse pour commencer un petit film sur l’histoire de la conquête de l’or à Johannesburg. Jozi (c’est son nom), personnage fictif, vous guide dans ce voyage dans le temps ; c’est instructif et bien réalisé tout en étant ludique : bref, c’est parfait.

29953874615_3685ce30df_o.jpg


29840127972_709d730c6e_o.jpg


29326819374_dcb0fdcbdb_o.jpg


29327745933_34512357ff_o.jpg


29327735793_4c8a049196_o.jpg


29953763835_f0cfabbc93_o.jpg


29953691245_1b1757d362_o.jpg


On vous équipe ensuite d'un casque et d’une lampe torche, puis un guide vous emmène ensuite dans le shaft 14, cet ascenseur qui emmenait les miniers sous terre. La visite se limite aujourd’hui à 215 mètres de profondeur, le niveau d’eau ayant monté depuis quelques années, bloquant les cavités inférieures. Cela reste très impressionnant d’emprunter ce même ascenseur et de se voir descendre, tranquillement, plus de 200 mètres sous terre. Le tour de la mine en lui-même dure une petite demi-heure. C’est assez intéressant, les guides sont superbes et vous plongent dans l’histoire de l’époque, grâce également à des scénettes (immobiles) recrées pour décrire la vie quotidiennes des miniers.

A votre remontée, vous pourrez compléter votre visite avec une petite démonstration  de coulage de lingot d'or, et la visite de petites maisons disséminées dans le parc, figeant diverses scènes de vie de l’époque. Tout est mignon, divertissant sans être trop « sensationnel » : une très bonne activité (2h en tout) qui vient donner un bel aspect pédagogique au parc.

Une fois cette belle introduction passée, mes camarades ont tenu à faire ce que je ne fais jamamis habituellement dans un parc, à savoir cette animation loufoque qui consiste à s’habiller avec des costumes traditionnels et prendre une photo. Ici, ça colle particulièrement bien puisque s’offrent à nous multitudes de chapeaux haut-de-forme, de vêtements de l’époque victorienne… La photo est ensuite imprimée en noir et blanc. Je vous passe le résultat, mais c’était assez loufoque.

Je commence intérieurement à m’impatienter… Bon, c’est bon, on peut s’attaquer au gros morceau, maintenant ?  :lol:
Alors c’est parti ! Une bonne fois pour toutes, j’évacue le problème des files d’attente, inexistant puisque nous avons visité le parc en pleine semaine : il y avait 5 à 10 minutes grand maximum sur toutes les attractions. Le rêve !

Voici le plan du parc pour vous aider à vous repérer  :? :

33405083993_54894a8db1_o.png



On a commencé avec « Log Ride », le flum du parc. La première partie se déroule dans une grotte, bâtiment où serpente également le Mine Train du parc. La thématisation du flum est assez limitée, même si le canal est intégrée ave la présence de faux rochers sur les bordures et de quelques faux animaux statiques sur les berges. La végétation, elle, est assez bien entretenue, ce qui rend l’ensemble plutôt agréable.

1er lift, un virage en hauteur sur rails (étonnant du coup que ça ne compte pas comme un +1), et arrive la première drop dans une toute petite grotte, ce qui 1) vous empêche de vous baisser au risque de vous manger la tête sur le plafond et 2) fait revenir la vague sur votre bateau : première rincée générale.  :rire: La seconde drop est bien haute mais mouille bien. On revient à la station morts de rire, trempés dans notre boubou traditionnel que nous avions revêtu pour la journée. Ca commence bien !


Second arrêt : Run A Way Mine Train, le e-Powered de la zone. Il est assez court mais traverse différentes zones, croisant le flum et planant au dessus de lui dans un bâtiment sur une looongue spirale descendante où le rail est bien orienté vers l’extérieur, vous permettant de vous écraser sur votre voisin de gauche.

Il y a aussi dans ce coin du parc un Raft ride, malheureusement en réhab lors de notre passage.


Le parc n’est pas avare en flat-rides, entre Enterprise, Inverter de Chance Rides (fermé) ou bien encore un Top Spin : nous n’aurons testé que ce dernier. Lors de notre premier tour, nous restons bloqués rapidement et sommes ramenés au sol. Deuxième tentative : ça fonctionne ! Et le programme est plutôt court, mais très costaud. On s’est enchainés une série de 5-6 inversions, et ce à deux reprises d'affilée. Qui plus est, les jets d’eau ne font pas office de décoration ici, et viennent arroser la nacelle dans son ensemble. Très drôle !

29870244601_f6a09d3cf1_o.jpg


29953290805_fae6320d99_o.jpg


Un petit mot sur la zone enfant, Kiddies Corner. C’est assez mignon même si la thématisation n’est pas forcément unifiée. Ca fait le job. En revanche, impossible d’accéder à Shongololo, la pomme du parc. Ggrr !

Une autre belle surprise fut le Cinéma 4D. Si l’intérieur assez luxueux et très climatisé tranche un petit peu avec la thématisation du reste du parc, les films sont plutôt bien réalisés et adaptés à un cinéma 4D. Il y a en 5 qui tournent tout au long de la journée (toutes les 2h environ). Les effets sont relativement bons même si limités (eau, vent), et le mouvement des sièges plutôt dynamique… Le second film (une sorte de course poursuite d’un personnage, à la manière d’un jeu vidéo), m’a même laissé un peu nauséeux. Même pas mal : on enchaine.

29326060564_6b7802e2a1_o.jpg


29326171644_ee0a7cb735_o.jpg


29327058753_86088d336b_o.jpg



Un peu isolé du reste du parc, il y a Jozi Express, un Custom Force de chez Zierer. Le parcours est très étendu et assez haut (25 mètres).
Du point de vue layout, on est sur un mélange de Schwartzkopf et de ce que Soquet sait faire de pire (King, par exemple). Sur les sensations, on est malheureusement là aussi à cheval sur ces deux modèles : si les deux descentes sont très sympas et le reste du parcours assez planant, les transitions foireuses vont font lâcher un petit « Aïe » à chaque virage. Ca reste un bon coaster, mais pas le très bon coaster familial que l’on serait en droit d’attendre. Dommage !

29326314254_f6683d73e7_o.jpg


29839653942_80ea501f1a_o.jpg
r

On arrive maintenant au Top 3 !  8-)

Golden Loop
Je suis très heureux de me retrouver face à ce second Shuttle Loop de Schwartzkopf, quelques mois après Psyké Underground.
Mes compagnons de voyage arrivent excités mais pas totalement rassurés sur le quai. 91 km/h de vitesse de pointe, 45 mètres de haut : les stats s’affichent sur un écran LED. Quelle ne fût pas leur tête en découvrant qu’ils ne seraient pas équipés de harnais, mais… de lap-bars ! Un grand moment.

Nous embarquons, et je lève les mains pour le Launch. Tout va bien, jusqu’à ce que l’on traverse la cabane qui suit la portion de propulsion. Mes mains heurtent le toit. Grosse frayeur, mais heureusement, rien de cassé ou de saignant. Un peu incrédule, je baisse vite les mains et apprécie le reste du ride de manière moins enjouée. C'est assez drôle avec du recul, mais on ne fait pas le malin sur le moment !  :scream: Ce joli coaster jaune poussin, avec sa structure assez élaborée autour du loop, se porte comme un charme. La propulsion est puissante, le Hang Time en haut de la pointe assez long, et le looping très puissant. Superbe !

29327132133_ece8653e0a_o.jpg


29919656656_aba42b8112_o.jpg


29839870732_aa793ebc68_o.jpg



Anaconda

Cet unique Inverted de Giovanola est un des deux coasters mythiques de Gold Reef City. Petit retour historique : Giovanola est un constructeur suisse initialement spécialisée dans la chaudronnerie, et qui s'est mis dans les années 1980 à sous-traiter certaines taches pour le compte d'Intamin, avant de se mettre à construire ses propres montagnes russes. On lui doit, Anaconda en Inverted, mais aussi quelques Megacoasters (Goliath à SFMM ou Titan à SFOT), ou bin encore Bobbaan à Efteling.
A peine intégrée au business des montagnes russes (dès 1998), l'entreprise décroche de ce secteur en 2001, avant de faire banqueroute suite à une affaire de mauvaises soudures en 2004.
Giovanola est intrinsèquement lié à l’histoire de B&M : les deux fondateurs, Bolliger & Mabillard, travaillaient initialement pour Giovanola lors de son époque de sous)traitant pour Intamin, dans les années 80. En 1987, lors d’un changement de direction, le duo quitte l’entreprise et monte sa propre société : B&M est né.  :-)

Tout cela pour dire que le design des montagnes russes de Giovanola avaient, déjà à l'époque, la patte que l’on retrouve aujourd’hui chez B&M : c’est particulièrement vrai pour Anaconda, que ce soit sur le design des rails, le parcours ou bien encore les trains.
Je m’attendais donc à un ride superbe, et je n’ai pas été déçu…

L’environnement du coaster, d’abord, a été soigné. Végétation luxuriante tout au long du coaster, rivières passant en dessous de lui, couleurs simples (orange), mais assez effiacaces. L’une des spirales du coaster vient, tel un Boa Constrictor, étouffer le rocher autour duquel elle s'enroule.

29326585344_cfdacb95c9_o.jpg


29839385172_230163a95a_o.jpg


29919107216_6f12570187_o.jpg


29659422420_29d5f05cb2_o.jpg


Une fois à bord ? Mamma mia… Comme Oziris mais 13 ans avant, pas de pré-drop. Le train plonge de 34 mètres, assez pour prendre une bonne vitesse qui ne le quittera pas sur la suite du parcours. En effet, aucun temps mort ou frein de mi-parcours ici : Anaconda, c’est 1 minute de pur bonheur. Une plongée dans un tunnel, donc, puis un looping. Puissant et intense. Un Zero-G-Roll s'ensuit, parfait lui aussi. Puis un autre looping inattendu, vous colle à votre siège. Seul moment de « repos », une remontée avant d’attaquer la longue spirale qui vous fait reprendre de la vitesse, et qui débouche sur deux corkscrews. Une dernière spirale ponctue le parcours, apportant une dernière dose de Gs.

Bilan ? C’est très, très puissant : il n’y a pratiquement rien à redire sur le parcours. Cela manque peut-être d’un élément original mais dans l’ensemble, ce coaster aux élements aujourd’hui classiques est quasi-parfait. Dûr de le classer mais la "faible" hauteur est compensée par l’absence de temps morts : il se classe sûrement premier pour moi dans les Inverteds, ex-aequo avec Katun, même si leur style est assez différent.
En 2), Battlestar Galactica Cylon, et en 3) Afterburn à Carowinds.



Tower of Terror
Tower of Terror est un coaster qui possède sa part d’ombre et de mythe.
Mythe d'abord qui persiste sur le constructeur l’ayant construit : Giovanola aurait été un des sous-traitants, mais le constructeur helvète a toujours démenti être le constructeur effectif de l'attraction. Est-ce parce que le grand-huit a un passé sombre (je me souviens d’une histoire d’accident ayant entrainé la mort d’une jeune fille, mais je n’ai rien réussi à retrouver sur le sujet…) ? D’autres disent que le grand-huit aurait été conceptualisé par Nauta Bussink, et construit par le parc lui-même.

29326626354_6938698078_o.jpg

Vous le voyez, le rail ?  :-)

29326700103_e76fd37dfc_o.jpg


29839087052_6eb2014a58_o.jpg


Deuxième point d'ombre : son intensité. Le coaster est réputé pour être le coaster le plus intense au monde (6,3G en bas de drop). 6,3G, vraiment ? Réhabilité entre 2005 et 2007 (un investissement de plus de 10 millions de rands par le parc, soit 600 00$ environ), à en croire cet article, la force appliquée aux corps des passagers serait désormais de 3,7G. Qui croire ? Un peu compliqué, tout ça…

On s’aventure donc dans la file de ce coaster mythique, on regarde quelques trains s’enfoncer sous terre : 32 mètres de chute en dessus du sol, encore 15 mètres en dessous. Entre deux trains, je me rends compte de la chance que j’ai d’être ici. Et j’embarque, trépignant d’impatience. « It’s too late to cry for your mamma » ou « Change of underwear not included in the ticket price » sont des slogans qui jonchent les lieux de l'attraction : c’est assez amusant et ça fait bien monter la tension.

Le train de 8 personnes, confortable, s’avance tranquillement dans l’ascenseur. On monte… La panique s’installe chez mes amis. Après quelques mètres de ligne droite et sans arrêt, contrairement aux dives habituelles, vient cette chute dans laquelle nous sommes happés. Le trou dans lequel nous passons paraît très petit, la chute est longue et pour couronner le tout, la courbure sur la droite de la chute donne l’impression que l’on décroche du rail. Magique !

29869897571_312308c842_o.jpg


Au moment de la cassure, je vais être honnête, je n’ai pas ressenti les 6.3G. Lors du deuxième tour, j’ai ressenti certes une bonne force, mais rien qui ne puisse avoisiner les 6G. Je pense donc que lors de sa réhabilitation, le ride a bien été ramené vers les 4G. Ce qui reste costaud  8-). Dans l’ensemble, le ride ne déçoit donc pas : la chute est superbe et l’imbrication des rails dans la structure renforce ce sentiment de précarité du ride. Un micro-bémol sur la force G, donc ; je serais curieux de savoir ce qu’il en est vraiment.  ^_^

14568104_10154494032769223_4017036623169910726_n.jpg

Ca ne laisse pas indifférent...



---

Voilà donc pour mon TR sur Gold Reef City. Je ne peux que vous encourager (même si c’est plus facile à dire à faire) qu’à aller découvrir l’Afrique du Sud : ce pays est absolument incroyable et ne demande qu'à être exploré.

Gold Reef City ne constituera que l’une des nombreuses pépites de votre voyage. Le parc est sûr, bien agencé, agréablement aménagé et comporte des rides de très belles factures. L’hôtel situé au milieu du parc, avait l’air très joli et bien thématisé ; j’espère avoir l’occasion de le tester à une autre occasion. En bref, une très belle surprise et une expérience de parc unique et marquante  :ange:

29325840134_c8e9b83993_o.jpg


29325818094_7de2d29386_o.jpg


Prochains TR en concoction : quelques visites que j’ai en retard sur la saison 2016 (la Suède, Thorpe Park et Port Aventura), puis il sera temps de passer aux parcs visités en ce début d’année 2017 en Asie, à savoir les parcs Malais + Universal Studios Singapore, la Birmanie, Taïwan ce qui nous amènera, si tout va bien, à Juin où je ferai un crochet par Shanghai pour une dernière semaine de parcs asiatiques avant mon retour au bercail. A très vite !
 
29 Février 2012
792
3
France
www.youtube.com
Merci pour ce TR bien rédigé sur une destination qui me fait tellement rêver ! Je suis heureux qu'Anaconda s'est montré à la hauteur de sa réputation légendaire :D On sent l'enthousiasme dans tes propos et les belles photos montrent pourquoi.

Hâte de lire tes prochains reports, gros chanceux ;)