[TR] California Adventure / Disneyland / Universal Studios Hollywood - sept 08

Kusanagi

Membre
1 Avril 2009
60
0
IDF - 92
Je me permets de rédiger ces TR (n'en déplaise à gaga_lefou  >:D ) car je ne crois pas qu'il y en ait eu les concernant dans cette section or ce sont des parcs qui valent vraiment le détour. O0

Le gros avantage, c'est qu'en septembre les parcs américains sont loin d'être plein donc pas de longues attentes dans les files. En plus le soleil californien est toujours très agréable. 8)
 
Nous avons débuté la journée par le parc California Adventure.

california1.jpg

L'entrée de California Adventure encore sous la brume matinale de Los Angeles.

Le parc est encore quasi désert, on commence presque sans attendre par le dark-ride Monsters Inc  ayant pour thème le film Pixar "Monstres et Cie". Mouais, les véhicules n'ont aucune spécificité et ce n'est qu'une succession d'animatroniques.

Seule scène relativement sympa : les portes. Ça a aussi l'avantage d'être assez long.

Note : 4/10

california2.jpg


Hop, direction It's tough to be a bug, le cinéma 4D basé sur le film d’animation 1001 pattes. Les Cast Members super sympas nous accueillent car en fait il n'y personne ! Ils attendent 5 minutes mais toujours personne, du coup ils lancent l'attraction uniquement pour nous ! C’est quelque chose que je n'avais jamais vu dans un parc Disney :)

Forcément l'ambiance s'en ressent un peu mais le film est super bien fait avec de vrais effets 4D (la séquence dans le noir est impressionnante) et la salle est vraiment chouette au niveau théma : l'impression d'être sous terre est bien rendue.

Note : 8/10

california3.jpg

La zone " A bug's land" où se trouve le cinéma 4D.

On enchaine sur la Tour de la Terreur. Copie conforme à celle de Paris sauf que les voix US sont bien meilleures que nos voix françaises.

Note : 9/10

california4.jpg

Ctrl+C/Ctrl+V.

Direction ensuite Soarin', le simulateur de vol version IMAX. Vous êtes suspendus à une dizaine de mètres au dessus du sol et vous survolez les différents lieux touristiques de Californie : l'impression de vol est vraiment présente amplifiée par le vent et les senteurs. J'avais lu que du bon à son sujet et en effet, c'est excellent et original bien que vraiment trop court. Des transitions entre les différents lieux seraient aussi un réel plus.

Note : 8/10

california5.jpg

L'entrée de Soarin'

Le parc s'est un peu rempli entre temps mais ça reste tout à fait supportable (un parc vide ou trop plein, c'est vraiment triste je trouve  :) )

On part alors pour Grizzly River Run, l'attraction la mieux thématisée du parc à mon avis et la plus imposante (oui plus que la ToT à mon avis).

Je n'ai pas fait beaucoup d'attractions de type "bouées" dans ma vie pourtant j'adore le concept souvent propice à de grands fous rires et celles-là sont en plus vraiment sympa. Il y a un long lift, un tunnel et deux descentes. On en ressort bien mouillé. On refera le parcours plusieurs fois pendant la matinée.

Note : 8/10

california6.jpg


On arrive dans la zone "vieille fête foraine" nommée Paradise Pier : c'est assez grand et plutôt réussi avec le lac artificiel et le beau grand huit imitation bois en arrière plan.

On commence par un autre coaster beaucoup plus petit : Mulholland Madness.  C’est une Wild Mouse quelconque comme Mack sait en faire des centaines. En plus l’intégration est affreuse et la théma quasi-inexistante.

Note : 4/10

california7.jpg

Beurk  :x

Le Maliboomer est une free fall tower peu engageante avec ses espèces "d'hygiaphones" qui était indiquée comme fermée à l'entrée du parc mais pile au moment de mon arrivée devant, ils décident de l'ouvrir (il ne manque que le tapis rouge :P ).

Une attraction sans réel intérêt hormis le lancement. C'est pas bien haut et ultra court. Les plaques en plexiglass en face de nous sont vraiment désagréables. Il parait que l'attraction va être supprimée lors de la grande réhab' du parc.

Note : 4/10

Je fais l'impasse sur la grande roue et ses nacelles "libres" (oui ça me fout la trouille ce genre d'attractions  :-[ ).

california8.jpg

Une partie de la zone Paradise Pier avec Maliboomer, Sun Wheel et Orange Stinger.

On passe devant Toy Storia Mania, la dernière attraction du parc : 40 minutes d'attente (sachant que jusque là on a attendu 10 minutes maxi). Devant, il y a l'animatronique "Monsieur Patate" qui est vraiment impressionante en terme de différents mouvements.

On se rend donc vers LE coaster du parc California Screamin' situé juste à côté.

Le débit est excellent mais malheureusement l'attraction en elle-même est plus jolie à regarder qu'à faire.

Le launch est pas dément. N'espérez pas d'airtime ni de G. Par contre c'est vraiment très long et ça ne vibre pas "very smooth" comme ils disent. J'en ressors un peu déçu  :(

A noter qu'on a eu beaucoup de chance car 10 minutes après notre passage, l'attraction tombera en panne et ne réouvrira plus de la journée.

Note : 6/10

california9.jpg

Le seul looping du coaster California Screamin'

Pause repas (Disney Paris ou Los Angeles, c'est pareil : cher et mauvais).

On décide de faire quand même le dark ride interactif Toy Story Mania malgré la quasi heure d'attente (qu'est-ce que ça doit être quand le parc est plein ? ). Et très franchement ça valait le coup.

C'est bien mieux que Buzz. Les scènes sont bien différentes les unes des autres (lancer d'anneaux, fléchettes, etc...), la 3D est réussie et ça dure assez longtemps. En plus il y a des petits effets sympas quand vous réussissez (eau, jet d'air).
Par contre, vous ressortez avec une belle crampe au bras :D

Note : 8/10

california10.jpg

Les véhicules de Toy Story Mania.

Voilà, on a fait le principal à California Adventure, direction Disneyland celui qui fût à l'origine de tout comme dirait les Disneyfans :)
 

chicken

Membre
6 Mai 2008
1 598
0
28
Merci pour ce grand petit TR qu'on a vraiment pas l'habitude de voir.


Soit dit au passage, on est tombé d'accord sur Soarin', j'ai totalement adhéré, ma mère à tellement adoré (ma mère rien que la maison des poupées ça l'émoustillé  :evil:) qu'elle l'a refait en boucle. Par contre, Mission Space c'est pas passé pour elle.

L'avantage ici, c'est qu'il s'agit de 2 parcs, pas de 5563665669 parcs avec chacun un attrait que tu as envie de voir. (-> Walt's Disney World Resort Florida Lake Buena Vista pour le nom entier  :evil:)
 

Florian

Administrateur
Membre de l'équipe
13 Mars 2005
4 705
109
Paris
coastersworld.fr
chicken a dit:
L'avantage ici, c'est qu'il s'agit de 2 parcs, pas de 5563665669 parcs avec chacun un attrait que tu as envie de voir. (-> Walt's Disney World Resort Florida Lake Buena Vista pour le nom entier  :evil:)
Oui, enfin Lake Buena Vista c'est tout simplement la localité et Florida c'est l'état donc bon... C'est un peu comme si je disais Disneyland Resort Paris Marne La Vallée  :-P

http://fr.wikipedia.org/wiki/Lake_Buena_Vista_(Floride)

Bon allé je chipote mais j'aime ça  :police:

En tout cas, super TR, et comme tu dis, c'est agréable de voir ce genre de parcs pour changer !
 

Kusanagi

Membre
1 Avril 2009
60
0
IDF - 92
Disneyland Anaheim est un parc assez différent de notre Disney européen : chaque "land" est plus petit, tout est plus concentré et c'est moins bien thématisé dans l'ensemble mais ça reste bien au dessus de la moyenne des parcs.

Ce qui choque le plus en arrivant, c'est la taille de leur château central, vraiment minuscule !

disneyland1.jpg

Mais si, ouvrez les yeux, le château tout au fond ! :-)

On commence par le coaster Space Mountain, j'en attendais pas grand chose (c'est vieux, loin de l'investissement pharaonique de son homologue parisien et ça va pas bien vite d'après les stats...). 
Je savais par contre qu'il avait été rénové complètement il y a peu.

Et pourtant, franchement, c'est la bonne surprise de cette journée.

La file est agréable, le parcours est long avec de beaux effets de lumière et sinueux à souhait mais surtout il y a une excellente sensation de vitesse (ça reste familial hein, c'est pas Dodonpa non plus :D ). On ne sait pratiquement jamais où on va aller et il n'y a aucun temps mort tout en restant assez doux (merci le changement de rails ?).

Bref, je le préfère au notre car plus fun et surtout on en ressort pas en se demandant où est le kiné le plus proche.

Note : 8/10

disneyland2.jpg

La station d'embarquement de Space Mountain

J'aperçois Autopia, le truc que j'avais jamais fait en France car quand ce n'est pas fermé pour d'obscures raisons, il y a au moins 1 heure d'attente. Là, 10 minutes seulement. C'est bien long et plutôt sympa.

Note : 6/10

A côté se trouve Finding Nemo Submarine Voyage, une attraction assez récente dans le parc. Du coup, il y a foule et le débit est affligeant mais on décide le la faire (on a surtout pour objectif de faire tout ce qu'il n'y a pas à Paris).

Faut pas être claustro (les sous-marins sont riquiquis) mais ça reste un dark ride original de par le type de véhicule et le circuit est long avec des animatroniques plutôt réussies. Seul bémol : on n’a pas vraiment l'impression de descendre sous l'eau : il manque des effets mécaniques sur le sous-marin en lui-même, là le seul repaire est le hublot.

Note : 7/10

disneyland3.jpg

Vue d'un hublot de Finding Nemo

Vient le bobsleigh Matterhorn Bobsleds, il y a deux parcours mais on en fera qu'un. J'avais lu beaucoup de bien au sujet de cette "vieille" attraction mais j'en garde pas un souvenir impérissable en terme de sensations. Par ailleurs, ça vibre beaucoup.

Note : 5/10

disneyland4.jpg

La station de Matterhorn Bobsleds

Je n'aurais même pas le temps de jeter un œil à Fantasyland, c'est pas bien grave car une autre attraction "E-ticket" m'attend et pas n'importe laquelle "Splash Mountain". Je sors mon appareil pour prendre en photo une bûche dans la chute principale mais j’ai beau attendre, rien ne vient ?! Je vais donc vers l'entrée de l'attraction où un employé m'indique que l'attraction est fermée suite à un problème technique.

Suuuuper, c'est juste une des deux attractions que j'attendais le plus avec Indy. Il me dit qu'il se peut qu'elle réouvre mais c'est loin d'être sûr et m'invite sympathiquement à faire les autres attractions du parc... Grrrrr mais je m'en fous moi des autres attractions du parc, je veux mon Splash Mountain (c'est bon d'être capricieux comme un enfant de 10 ans parfois :-P )

Bon, tant pis, en route pour la version californienne des Pirates des Caraïbes. J'aime bien la version française, il n'y a presque jamais d'attente mais je trouve que ça va beaucoup trop vite et qu'il serait temps de faire quelques ajouts.

Ici pas d'attente non plus par contre les bateaux vont bien moins vite ce qui laisse le temps d’observer les différentes pièces.

Juste pour la scène où l'on voit Davy Jones en projection sur un mur d'eau suivi par la grande salle avec la bataille navale, je préfère 10 fois plus cette version à la notre. Imaginez : pas de musique, un grand navire pirate qui lance ses boulets sur une muraille, des bruits sourds, un brouillard épais recouvrant la surface de l'eau. Il y a une sorte d'atmosphère onirique qui s'échappe de cette scène. C'est juste magistral, le plus beau dark ride que j'ai pu faire (pas pour longtemps).

L'ajout de l'animatronique Jack Sparrow est sans grand intérêt mais je leur pardonne :-)

Note : 9/10

disneyland5.jpg

L'entrée de Pirates des Caraïbes est moins belle qu'à Paris

Phantom Manor étant en rénovation, direction l'attraction que j'attends le plus de la journée : le dark ride Indiana Jones Adventure.

Soit-disant l'attraction la plus chère jamais créée par les ingénieurs de Disney (avant l'arrivée de Mission Space).

L'entrée ne paye pas de mine, un petit temple perdu au milieu d'une fausse jungle. La file d'attente commence à l'intérieur et elle est immense. Heureusement il n'y a pas grand monde.

Une petite dizaine de minutes plus tard, nous voici dans une des fameuses jeep sur vérins hydrauliques. On s'attache et c'est parti. L'impression d'être sur un terrain accidenté est fidèlement rendue. Le véhicule accélère, freine, tourne, pile. C'est super bien foutu.

Les superlatifs me manquent : les salles sont immenses, bourrées de détails avec de chouettes animatroniques et effets (le serpent, les flèches, le pont suspendu...) ; je frôle l'orgasme :rire:

Nous referons le ride plusieurs fois. Mon seul tout petit reproche irait au fait que les jeeps passent trop rapidement dans les salles.

Finalement, je le tiens mon meilleure dark ride, dommage pour Pirates des Caraïbes.

Note : 10/10

disneyland6.jpg

L'entrée d'Indiana Jones Adventure

Retour rapide à Splash Mountain (on sait jamais)... bah non toujours fermé et le mec me dit que demain promis, ce sera ouvert. Sauf que le lendemain on sera ailleurs… rognotudju.

Allez un petit coaster : Big Thunder Mountain.

C'est moins bien que la version française car il manque toute la partie sous l'eau et la thématisation est moins impressionnante.

Note : 5/10

disneyland7.jpg


On s'apprête à refaire à nouveau Indy mais que vois-je au loin ?! Des bûches sur Splash Mountain. Oubliez Lourdes, voici Anaheim, les miracles existent !  En plus ça vient tout juste de rouvrir : il n'y a personne dans la file !

Je me mets en "front row" comme disent les ricains. L'attraction est fidèle à sa réputation : longue, fun, dotée d'une musique insupportable et en plus on en ressort trempé quand on est tout devant (une attraction aquatique qui ne mouille pas n'est pas digne d'intérêt :-) )

Note : 9/10

disneyland8.jpg

Splash Mountain est enfin ouvert ! :fou:

La nuit vient de tomber, le parc est encore ouvert mais nous sommes crevés et on a fait tout ce que l'on voulait faire. On fait un peu leur "Downtown Disney", l'équivalent de notre Disney Village. Je m'attendais à plus grand. Rapide burger à l'ESPN Zone et on rentre à l'hôtel.

Tout le monde est comblé par sa journée. A mes yeux, cela devient le meilleur resort/parc que j'ai pu faire. Le nombre d'attractions en cumulant les deux parcs est impressionnant et elles sont souvent de grande qualité. Certes, ce n'est pas une destination "coasters" (pour ça, il faut aller à Magic Moutain ou Knott) mais vous êtes certain que ces parcs plairont à tous les âges et toutes les envies.

De plus, il y a des Cast Members partout et (les employés du parc) toujours prêt à vous aider, avec un réel sens du service (certes à l'américaine) et avec le sourire, ils sont toujours en train de vous demander « Did you enjoy your ride ? ». Vraiment sympa comme ambiance :-)

Enfin, contrairement au resort parisien, le moindre petit effet sera bien présent (fumée, feu, eau...). Cela se ressent beaucoup dans Pirates des Caraïbes par exemple.  Ils ne lésinent pas sur l’entretien et la maintenance du parc. Tout est impeccable : des toilettes aux attractions.

Bref, pour trouver la réelle magie Disney survendue par le marketing du groupe, il faut parcourir quelques milliers de kilomètres ;-)
 

Kusanagi

Membre
1 Avril 2009
60
0
IDF - 92
Suite et fin de ce TR avec Universal Studios Hollywood.

Ce parc a pour attrait d'être situé au beau milieu des vrais studios de cinéma d'Universal. Contrairement à Disneyland, on peut s'y rendre en métro, il y a un arrêt dédié.

Le parc est divisé en 3 zones : une petite zone d’embarquement pour le gros ride du parc : la visite des studios. Une autre zone en bas de la colline avec Jurassic Park et la Momie et enfin le gros des attractions du parc en haut de la colline où se situe aussi l’entrée ainsi qu'Universal Citywalk.

universal1.jpg

L'entrée du parc Universal Studios Hollywood.

On se rend tout de même vite compte que le parc n’est pas bien grand  studios mis à part ainsi on aura vite l’impression que le parc est plein (nous sommes un samedi) pourtant les attentes resteront raisonnables. Le parc doit être rapidement désagréable lorsqu’il est vraiment plein du fait de sa faible superficie.

On commence donc par la grande zone du haut avec la toute dernière attraction en date au sein du parc : The Simpsons Ride. Ils ont en fait récupéré le bâtiment de feu Back to the Future et mis à la place cet excellent ride.

Déjà la thématisation est très sympa. Ensuite à l’intérieur, la file est pleine de détails très drôles (dont un excellent humour anti-Disney :-) ) surtout pour ceux qui aiment cette célèbre série télé.  Il y a même un épisode spécialement conçu pour cette attraction et diffusé sur les différentes télés de la file.

universal2.jpg

La jolie entrée de The Simpsons Ride.

Le ride en lui-même est un cinéma dynamique format IMAX. Les personnages eux-mêmes sont en 3D et non en 2D comme la série. Cet aspect très  numérique, choque un peu au début mais on s’y fait vite. Le film se déroule en majeure partie dans un faux parc d’attraction avec des coasters invraisemblables dont la hauteur et la vitesse dépasse toute imagination, cela permet de sacrés moments. Il y a aussi quelques effets bien surprenants. Bref, cette nouveauté est une vraie réussite.

Note : 8/10

universal3.jpg

Le faux plan de Krustyland.

Nous nous rendons ensuite au cinéma Shrek 4D. C'est moins bien que It’s tough to be a bug de California Adventure je trouve. La 3D est tout de même très réussie. Étrangement, pour un tel thème, il n’y a pas d’effets d'odeurs !

Note : 6/10

L'heure est venue de tester Studio Tour, la plus grosse attraction du parc qui consiste en une visite "améliorée" de véritables studios de cinéma.

Les véhicules sont très proches de ceux utilisés aux Walt Disney Studios bien que plus vieillots. Mais la comparaison s'arrête là : oubliez la version parisienne toute pourrie. Là c'est 40 minutes de bonheur pour un passionné de cinéma.

Vous traversez des décors de western, des fonds bleus immenses, le manoir de Norman Bates, les miniatures de King Kong, l'ahurissant décor utilisé pour La Guerre des Mondes de Spielberg, la banlieue de Wisteria Lane (Desperate Housewives), etc... Ces décors sont ceux réellement utilisés pour les films et séries, il arrive donc qu'il soient fermés lorsqu'il y a un tournage en cours.

Et au milieu de tout ça, le "tram" passe par quelques quelques scènes avec des effets comme un village envahi en quelques secondes par une inondation, l'attaque du requin des Dents de la Mer, un tremblement de terre dans le métro et bien d'autres.

Note : 9/10

universal4.jpg

Un vrai 747 complètement désossé pour les besoins du film La Guerre des Mondes, l'un des nombreux décors de Studio Tour.

Il est l'heure de manger, c’est comme chez les grandes oreilles : mauvais et cher :-(

Pour digérer cet odieux repas, rien de tel qu'un petit ciné avec l'attraction Terminator 2-3D. Bon déjà il faut savoir que je vénère les deux premiers films de Cameron et l'attraction (dont il a réalisé le film spécialement conçu pour l'attraction) est à la hauteur des films.

Le pré-show est vraiment très drôle (la comédienne en fait des tonnes) et le film en lui-même c'est de l'action non-stop pendant 10 minutes et ce en 3D. De vrais acteurs/cascadeurs interviennent en même temps dans la salle et interagissent avec le film.

Note : 9/10

Après ça, on prend les très très longs escalators pour rejoindre la zone du bas et on débute par l'attraction aquatique Jurassic Park : The Ride. Les animatroniques sont assez réussies surtout le T-Rex taille réelle à la fin.

Le parcours gagnerait à être un peu plus long surtout dans la partie bâtiment. La chute est finale est toute même assez haute et raide. Ça mouille un peu si on se trouve sur le premier rang de l’embarcation.

Note : 8/10

universal5.jpg

La chute finale de Jurassic Park.

Vient une des attractions que j'attends le plus de cette journée car c’est le seul coaster du parc : Revenge of the Mummy.

La file d’attente, bien que très jolie, gagnerait à être plus aérée car malgré la clim on y étouffe un peu.

Chaque train est en fait un véhicule unique de 16 personnes. Cela commence par une excellente partie dark ride avec de très bons effets.

Puis le véhicule est propulsé en deux secondes à sa vitesse maxi (launch moins impressionnant que Rock 'n' Roller Coaster pour vous donner une idée). Il n'y pas d'inversions mais un sympathique airtime.

Ensuite, ça repart en arrière mais ce passage n’apporte pas grand-chose, juste rallonger le ride de manière artificielle. Le parcours est très fluide et sans vibrations.

On aimerait que ça dure un peu plus longtemps surtout la partie coaster. De plus, c’est un peu trop « soft » à mon goût. 

Note : 7/10

universal6.jpg

L'entrée du coaster La Momie avec à sa droite le fameux escalator.

On termine la zone du bas avec Backdraft : 10 fois mieux qu'Armageddon aux Walt Disney Studios mais je reste encore sur ma faim : le show principal est trop court et les pré-shows sont ennuyeux au possible.

Note : 6/10

Universal's House of Horrors : ma première maison hantée à pied. C’est assez long mais ça ne fait pas du tout peur, il y a trop de lumière et ça manque d’acteurs et d'effets.

Note : 5/10

On fini la visite du parc par le show Waterworld : la bonne surprise de la journée.

Par pur hasard, nous serons sur les places « sèches ». En fait les places sont réparties en 4 grandes zones égales : 3 zones « wet » (comprendre que vous risquez d’être mouillés) et une zone sèche. Nous trouverons ce petit panneau explicatif uniquement à la sortie du show, impossible de le trouver avant. J’insiste sur ce point car je n’avais jamais vu ça auparavant dans un spectacle de parc : les personnes assises sur les zones "humides" sortiront trempées jusqu’aux os. Et les places à l’arrière ne sont guères épargnées.

En fait, le pré-show est effectué par quelques acteurs/cascadeurs et ils y vont à coup d’énormes seaux d’eau lancés dans le public et de pistolets à eau surdimensionnés. Sans compter le spectacle lui-même et ses dérapages avec les jet skis propulsant des gerbes d'eaux sur l'audience.

Le show en lui-même est aussi très sympa : plein d’explosions, de cascades et d’humour. L’atterrissage de l’avion est vraiment impressionnant. Je fus aussi très surpris par l’emploi de mots vulgaires par les acteurs dans un parc à thème familial, américain de surcroît.

Note : 8/10

universal7.jpg

La scène de Waterworld.

Nous quittons le parc et passons par Universal Citywalk. Cette zone commerciale est bien plus grande que Disney Downton Californie. On y trouve profusion de restos, cinés, bars et boutiques.

Universal Studios Hollywood est donc un parc qui mérite vraiment le détour. Son attraction phare, totalement unique au monde, Studio Tour ravira n’importe quel fan de cinéma pour peu qu’il comprenne l’anglais. Car il s’agit là d’un point faible du parc : il faut parler anglais pour complètement apprécier chaque attraction (sauf La Momie ou Jurassic Park) car chacune d'elle est très bavarde. Pour finir, l’autre inconvénient du parc est le faible nombre d’attractions. Certes, elles sont toutes de haute qualité mais à 17h00 seulement, on avait tout fait (sauf quelques spectacles qui ne nous inspiraient pas) et souvent à plusieurs reprises.
 

Val515

Membre
3 Septembre 2006
2 855
0
27
Val D'oise (95)
Bravo ! Et merci pour cet excellent trip ! Vraiment très agréable à lire j'ai pris que du plaisir, vivement le prochain.  :mrgreen:

PS: Tu aurais des photos supplémentaires de Indiana Jones Adventure à nous faire part, s'il te plait car j'ai envi d'en voir plus avec la théma qui a l'air superbe ?
 

chicken

Membre
6 Mai 2008
1 598
0
28
Genial :mrgreen:

J'ai un copain qui y est allé l'année dernière(et qui y retourne ces vacances) il m'a montré les scène du Tram Tour, notamment celle des voitures qui volent et qui dansent avec le sol qui s'ouvre: DINGUE! Il est d'ailleurs passé derrière Wisteria Lane, ils sont pas rentrés y avait un tournage :S Sa doit faire bizarre, limite être horrible de voir ce qu'on a vu sur grand écran posé devant nous...
 

Kusanagi

Membre
1 Avril 2009
60
0
IDF - 92
Val515 a dit:
PS: Tu aurais des photos supplémentaires de Indiana Jones Adventure à nous faire part, s'il te plait car j'ai envi d'en voir plus avec la théma qui a l'air superbe ?
Arf malheureusement non, toutes les photos de la file d'attente intérieure que j'ai tentées de faire sont trop sombres, désolé :-(

Et surtout , je te déconseille de regarder les vidéos onride existantes car ça te gâcherait le plaisir de découvrir un jour cette attraction.

chicken a dit:
J'ai un copain qui y est allé l'année dernière(et qui y retourne ces vacances) il m'a montré les scène du Tram Tour, notamment celle des voitures qui volent et qui dansent avec le sol qui s'ouvre: DINGUE!
Oui c'est une des nombreuses scènes "avec effets" que l'on traverse dans Studio Tour (décors du film Fast and Furious) et c'est vrai que c'est surprenant. J'en ai d'ailleurs fait une photo :
universal8.jpg