[TR] Le Tour de France

Panda

Membre
1 Août 2021
20
14
Le Tour de France

Prologue

C’est les vacances, ce qui veut dire que la majorité d’entre nous sommes en plein trip, ou de préparer le voyage suivant. Puis viendra la morte saison où fleuriront les CR comme les boutons bourgeonnant sur la gueule d’un adolescent. En attendant, il vous faut bien des occasions de rigoler et c’est pourquoi je vous propose un récit de mon voyage en cours au destination moins… exotiques. Au début, je voulais partir en Scandinavie, puis j’ai repensé au COVID. Ensuite, j’ai voulu aller en Belgique avant que le destin un brin joueur mettent à l’eau la moitié des parcs. Pas le choix, je me suis rabattu sur la France.

Avant de continuer ce récit, je dois rappeler deux petits points de détail. Je suis le petit nouveau du forum et je n’ai absolument pas l’habitude des CR. De plus, comme je suis adepte du BDSM, dans le rôle de celui qui a mal, j’écris le bousin le soir dans les chambres d’hôtels. Cela veut dire que ma si belle prose va s’étioler au fur et à mesure des jours pour finir au niveau d’un candidat de télé-réalité En bref, j’ai littéralement l’impression d’être le minot dans les douches d’un centre pénitencier, donc si vous pouvez pardonner les quelques erreurs, blagues douteuses ou fautes qui ponctueraient ce fil, vous en seriez bien urbain.

Sur ceux, passons. Il est temps de partir à la chasse aux +1… et aux cicatrices dans les Soquet.



Le Jardin d’Acclimatation

Qui dit trip qui se modifie à la dernière minute dit parcs qui s’ajoute dedans sans que l’on comprennent trop pourquoi. Clairement, si je suis passé par le Jardin, c’est juste parce que le ratio +1/kilomètre était le plus avantageux. J’étais donc à l’affût de mes trois crédits. Cette dernière phrase peut vous faire hausser les sourcils, mais il se trouve que j’avais déjà ridé les Speeds Rockets dans des circonstances un peu particulière. A l’époque, j’enchaînais les entretiens d’embauche et j’avais un rendez-vous que je redoutais pour une mission d’intérim à Neuilly. Stressé au possible, je tombe devant le jardin d’acclimatation, et achète le pass découverte d’alors : l’entrée + 3 tickets. Me voilà donc en costard dans le wagonnet, ma sacoche avec mes CV délicatement posé aux pieds de l’opérateur. J’ai du lui faire sa journée, et moi découvrir une machine bien intégrée, plutôt confortable, mais qui finalement malgré quelques g n’apporte aucun intérêt pour qui a passé 12 ans. Je l’ai refait aujourd’hui et mon verdict n’a pas changé : il lui manque une petite dose de folie, un bunny hop ou une cassure provoquant un mini-airtime. Là, c’est un peu plat.

IMG_20210802_142544_432.jpg


C’est un peu le problème de l’ensemble de l’offre des attractions. Lorsque LVMH a repris la concession du Jardin, il a investit pour donner un nouveau thème steampunk à l’ensemble qui est particulièrement mignon. Je sais que nous avons des disneyfan sur le forum qui me rappelleront qu’il existe à moins de cinquante kilomètre le modèle ultime du genre avec Discoveryland, et je ne suis pas vraiment d’accord. Tout en appréciant le Resort Parisien, Disneyland est très « minéral », si bien qu’on sent parfois un peu trop le « factice », et c’était sans compter l’arrivée de Buzz qui a explosé l’unicité des facades. Au jardin, seul les attractions sont décorés mais c’est fait avec goût et surtout intégré dans la végétation. Car ce qui apporte un gros plus, c’est l’aspect paysager. Il se dégage de certains endroits, comme la Ferme avec les attractions pour les tout petits qui peuvent d’habitude donner des envies de meurtre à quiconque ayant effectué un trajet avec ces satanés morveux, ou l’Espace Coréen, un sentiment de zénitude.

20210802_125620.jpg


On en oublierait presque les fausses notes thématiques, comme ces chaises volantes qui semblent dater des restaurations et qui jurent un peu, sans que ce soit particulièrement choquant. Par contre, ce qu’on ne peut oublier, c’est qu’il y a une vraie différence qualitative entre les machines. Les gondoles chinoises manquent de tomber en ruine et surtout le Dragon et la Machine à Vapeur, tous les deux des junior de chez Soquet sont horriblement douloureux. C’est encore pire pour le deuxième, vue que la rénovation des trains qu’il a subit fait croire qu’on aurait droit à n certain confort. Tu parles.

20210802_115650.jpg


Comme je ne veux pas m’endormir très fâché, j’aimerai garder trois bonnes surprise. La première est l’Astrolabe. J’avais déjà fait une sauterelle dans un obscur parc indien (promis, je vous raconterais un jour), mais j’avais été plus marqué par l’ambiance. En plus, ce genre d’attraction semble plutôt inoffensif, surtout dans un parc qui possède beaucoup de flats de petites tailles. Est-ce une question de souvenir ou d’opération, mais je l’ai trouvé particulièrement remuante, réussissant presque à me donner les sensations que n’avait pas réussi à me donner les rockets voisines.

20210802_112106.jpg


Autre surprise, si les Souris Mécaniques m’ont légèrement amoché, j’en ai gardé un bon souvenir. Il faut dire que je n’ai que rarement été dans un parc pour chasser du crédit. Tout est question de savoir si mon Home Park comportait un modèle Reverchon, et j’ai eu la chance d’avoir jusque là évité ces horreurs. Ceci dit, l’imprévisibilité de la machine me fait comprendre pourquoi il est culte, et avec une bande de pote un peu téméraire, ça peut facilement partir en fou-rire. J’avoue que j’ai cependant rapidement préféré rester à la meilleure place. Dans l’allée, juste à côté des freins finaux, à regarder les malheureux se prendre la barre pour peu que la nacelle arrive dans une mauvaise position.

20210802_113508.jpg


Enfin j’aimerai désigner une mention spéciale pour le cinéma dynamique, qui avec son histoire de plainte carnivore, réussi à combiner la nature, la technologie et une histoire rétro-futuriste. En plus, le fait d’être vingt dans la pièce rend l’expérience vachement plus compétitive que dans un Dark Ride interactif. J’ai horreur des piou-piou et je me suis laissé prendre au jeu.

20210802_110215.jpg


Franchement, je n’attendais rien de ce parc et j’ai passé une bonne journée. C’est ce genre de surprise que j’aimerai découvrir dans les jours prochains, même si le manque de grosses machines risque de se faire ressentir (à part Oziris, heureusement qu’il sera là).

J’espère vous retrouver demain soir, si je ne suis pas mort. On espérant qu’il y ait un coaster pas loin de vous.​
 
Dernière édition:

Panda

Membre
1 Août 2021
20
14
La Mer de Sable

Je ne vais pas me plaindre. J’ai un bon métier qui me permet de gagner assez d’argent pour découvrir des parcs d’attractions, ce qui en soit est une grande chance, tant ce loisir coûte rapidement cher. Mais j’avoue que quand il pleut, que tu dois prendre la route pour partir dans un petit parc et qu’il est 6 heures du mat, tu fais un peu la gueule.

A bien des égard, la Mer de Sable n’est pas une destination qui fait envie. Il y a mieux ne serait-ce qu’à un quart-d’heure de voiture, c’est tellement orienté famille que c’est blindé de trop jeunes gamins et les coasters sont pas top. Oui mais voilà, le parc a inauguré Silver Mountain, soit un des rares crédits Français en cette année où les investissements ont été freiné par le.a COVID, donc on se devait d’aller voir, par acquis de conscience.

20210803_105805.jpg


Ce qui marque en premier lieu, c’est l’abondance de la théma. Il y en a absolument partout et il faut plusieurs tours pour en faire le tour, ce qui est un plus non négligeable. De plus, le train est assez long, et les sensations changent beaucoup entre l’avant, plutôt tranquille, et l’arrière où les spirales collent bien au siège. Ce petit détail rend le ride très intéressant pour toute la famille, avec des jeunes enfants qui en redemande. On en viendrait presque à oublier que c’est un modèle d’occasion et qu’on le ressent au moment des freins de fin de parcours.

IMG_20210803_152337_897.jpg


Restons dans la zone avec les deux attractions aquatiques du parc. J’étais déjà venu il y a environs vingt-ans, et je ne me souvenait que du Soquet coulé dans le béton aujourd’hui disparu (comme quoi même les miracles existent), mais aussi d’un flume et d’un raft particulièrement vicelard. Pour le premier, mes souvenirs ne m’ont pas fait défaut. Cheyenne River ne possède certe qu’une chute, mais c’est la plus haute de France. Et elle fait exactement ce à quoi elle s’attend, à savoir rincer la gueule des malheureux qui ont osé monter dedans. Dommage qu’en face, la Rivière Sauvage soit si plate. J’avais souvenirs d’embarcation en bois, quasiment fait main, et les bouées actuelles semblaient ne pas vouloir se remplir. Alors est-ce ma mémoire qui me joue des tours ?

Screenshot_20210804-204239_Video Player.jpg


Niveau crédit, je ne vais pas m’étendre sur Bandidos, cette saloperie de Spining SBF qui m’a bien fait comprendre que si il existe une limite de taille à 1m95 pour cette attraction, c’est parce que les sièges sont très mal dessinés, ni sur Tiger Express, une Wild Mouse Mack joliment intégré mais qui tape bien comme il faut, comme à l’époque bénie où les freins magnétiques n’existaient pas.

20210803_132902.jpg


En fait si, restons un instant sur Tiger. Il y a un léger problème dans la thématisation. En soit elle est jolie, mais rien n’indique vraiment comment les chinois débarquent dans le Far West, malgré le beau dossier de presse au moment de sa construction. En fait, c’est toute la partie basse qui est fouillis et ce n’est pas un hasard. Le parc a en effet déjà changé toute sa découpe, développant jusqu’à récemment un thème « Jungle » et « Saharien » avant de faire volte face et tout harmoniser selon des régions des Etats-Unis. On se retrouve ainsi avec des Mayas croisant des Mexicains (jusque là, c’est encore logique), et au loin une ballade en Jeep où on croire des animaux africains stylisés.

20210803_125121.jpg


Reste cependant quelques pépites dont la plus connus est le Bayou des Chikapas qui nous présentent différents animaux exotiques dans différents endroits du monde… mais sans aucun bayou. Le tout a un côté reposant, qui se base sur une ambiance atmosphérique. Le jeu des fils rend les scènes très fluides, même si l’aspect un peu peluche peut rebuter les plus sans cœur d’entre vous et que certains mouvement semblent parfois étrange.

20210803_130003.jpg


Le reste des attractions est plus anecdotiques, avec des chaises volantes bien mieux intégrées qu’hier, un deuxième Kontiki Zierer, un Disc’O que je redoutait comme étant plus gerbant que ces grands frères en W, mais qui n’a au final aucun intérêt. Un Typhoon qui s’est avéré absolument gerbant et surtout Chiquit’O, un Watermania de chez Zamperla. Je suis un sadique, donc je suis toujours partant pour transformer mes voisins en cibles et me jette sur le moindre Splash Battle. La version Watermania apporte un gros avantage : son absence de temps mort. Résultat, ça devient rapidement un bordel sans noms, et tout le monde se marre alors que le principe est finalement bien con.

Pour effectuer cette visite, j’ai investis dans le pass liberté qui donne accès une seule fois pour six attractions, le tout pour 25 €. Clairement pas rentable si ce n’est qu’il apporte un avantage de taille : un accès réservé aux spectacles, véritable institution de la Mer de Sable qui sont souvent pris d’assaut. Chaque représentation est unique et les gens s’installent plus d’une heure en avance, c’est quasiment toute l’après-midi qui peut rapidement défiler. Si vous deviez en éviter un, je dirais l’attaque du train qui est le plus classique des trois et qui souffre de son trop grand décor, faisant perdre le rythme pour laisser le cavalier arriver.

Conclusion, j’ai passé une excellente journée dans ce parc, et Silver Mountain est un excellent ajout. Il faudrait qu’il continue le rebranding, en espérant que la CDA Looping leur laisse les moyens de le faire, alors que le parc n’est toujours pas rentable et que le groupe est fortement impacté par la pandémie. Dans ces conditions, il pourrait être tentant de sacrifier le Petit Poucet. Avouons que ce serait vraiment dommage.​
 
Dernière édition:
  • Like
Réactions: Nico_G_Fow et Florian

Panda

Membre
1 Août 2021
20
14
Parc Astérix

Écrire chaque soir un CR me fait réaliser de plus en plus la difficulté de l’exercice : je parle à des gens qui sont des parkfans et qui ont donc déjà été dans les parcs que j’évoque. Sans le vouloir, nous partons tous en comparatif face à notre propre expérience. J’ai d’ailleurs, suite à une discussion sur le Discord, un excellent a priori sur le Parc du Bocasse. Dès lors, que dire de plus sur un parc qui a déjà été traité de long en large comme le royaume du petit gaulois ? Clairement, je ne vais pas détailler ma journée de long en large, mais plutôt me concentrer sur quelques points qui méritent un débat.

La première chose qui choque, c’est parfois le manque d’organisation du parc. J’avais pris le fameux Pass Premium pour me faire entendre dire qu’il fallait arriver avec l’attestation uniquement en papier, tout en ayant installé l’application et créer un compte, donner son identifiant à voix haute et rebooter l’application, une fois que la préposé à l’accueil ait donné manuellement accès au système coupe-file. On te remet aussi un bracelet qui ne sert strictement à rien (mais on va y revenir), et un badge à porter autours du cou avec un carré pré-découpé pour récupérer ton repas. Pour un Parc qui s’est tant vanté de son système, ça la fout mal.

La déconvenue ne s’arrête pas là puisqu’on découvre rapidement que par manque de personnel, les Filomatix ne sont pas ouvertes sans que ce soit indiqué nulle-part. Si on ajoute les opérations parfois complexes, les ceintures sur Tonnerre de Zeus, la gestion des sacs dépendant des attractions, on se retrouve le matin avec des équipes un peu débordées, bien qu'elles y mettent tout leur cœur et réponde toujours avec le sourire. Je pense en particulier à la barmaid d’Aérolaf qui après m’avoir gentiment servi, a avoué à son collègue qu’un visiteur précédent l’avait « taillée » pendant cinq minutes. Ce fameux collègue passera d’ailleurs notre tour à rassurer un père de famille célibataire qui avait le vertige. Enfin, je dois parler du magicien du parc qui, je crois, s’est amusé à se cacher parmi les équipes d’accueil d’un autre spectacle pour faire des numéros de close-up dans la file. Il s’est d’ailleurs permis de faire une blague sur son numéro final, que je ne veux pas expliquer pour ne pas spoiler.

IMG_20210804_165159_542.jpg


Il serait en effet dommage de dévoiler ce show de Grande Illusion nommé Chronos, tant il s'en dégage une atmosphère envoûtante. C’est le seul endroit un peu sérieux du parc et le changement apporte une fascination, qui joue sur un rythme posé. La plupart des tours sont des variations de ce que l’on a pu voir ailleurs, mais ces petits twists font douter même les amateurs de magie. C’est hélas le seul spectacle qui vaille le coup d’œil, tant l’humour utilisé peut se montrer indigent. C’est bien simple, hier, à la Mer de Sable, on avait un parc qui essayait de faire la meilleure représentation possible. Par exemple, le spectacle burlesque Willy West Show mélangeait slapstick, anachronisme, cascades et artifices tirés par la régie dans un ensemble dynamique, quand le Parc Astérix passait son temps à draguer les enfants en répétant à longueur de temps que les gaulois sont gentils et doivent être applaudis, contrairement aux romains, et à faire une ou deux blagues beaufs ou vieillottes pour les parents dans le spectacle. On a quand même eu droit à une imitation de VGE et une blague sur le calendrier des dieux du stade dans le même show.

Et c’est d’autant plus débile que le Parc sait faire preuve d’humour, notamment dans ses décors. On y est habitué, mais voir un tel niveau de blagues nulles en si peu d’endroit dans un espace où des matières nobles rencontrent beaucoup d’enduits et de bétons sculptés, ça pourrait rapidement devenir moche mais ça fonctionne vraiment bien, notamment dans la zone gauloise, qui en soit est difficile à tenir.

20210804_104539.jpg


Les nouveaux choix d’investissements sont plutôt cool, le 4D reprenant le design et l’humour des films d’Astier et de Clichy, ce qui en fait un des meilleurs dans son domaine (sauf les lasers de discothèque, faut arrêter avec ça). Pégase Express répond particulièrement bien à la cible, à savoir les coasters familiaux, parce qu’à part la Trace du Hourra qui reste d’un intérêt très limité, il n’y avait rien pour prendre le créneau. Dommage cependant que le temple n’ait pas de base, parce que là, flottant en l’air, il fait un peu étrange sur le second lift.

20210804_123701.jpg


A vrai dire, ce ne serait pas le seul point de scénographie à revoir. Si l’on pouvait bien croire un instant que le tunnel entièrement plongée dans l’obscurité dans Menhir Express était un choix artistique douteux, la bâche d’une qualité douteuse avec trois pauvres personnages en ombre chinoise a transformé le doute en confirmation : c’était juste un criant manque de budget. D’ailleurs en parlant de tunnel, ça serait peut-être intéressant de refaire les lumières dans la grotte d’Epidemaïs. Parce que ça veut se la jouer Europa-Park avec leur mapping inutile, mais si faut baisser l’obscurité pour qu’on arrive à le voir, c’est contre productif.

Cela ne semble pas le projet car, et c’est peut-être le point le plus important, j’ai l’impression que le Parc veut se lancer à fond sur leur projet de premiumisation du parc. C’est simple, il y a tellement d’offre de coupe-file, de place réservé ou même l’Aérolaf qui demande à ce qu’on achète une boisson à un prix que même un TGV aurait trouvé abusé pour comprendre que le seul client qui compte pour la direction, c’est celui qui aligne les billets, quitte à dégrader l’offre de base. Plus de gens pour scanner les QR-Code, des opérateurs spéciaux qui les place, et même différent niveau comme le Premium ou Filomatix Or qui ont droit de choisir leur place dans le train, contrairement au Filomatix Argent et on comprend le niveau de désorganisation qu’on a vu au départ. Et c’est effrayant parce qu’à la fin de la journée, les familles excédés payent les fameux tickets à l’unité, et ces achats forcés provoquent de la tension. Je comprends l’idée de vouloir augmenter les bénéfices, mais là on atteint un seuil critique que Disney veut franchir dans très peu de temps. J’avoue avoir passé une excellente journée dans le parc, mais j’en suis sorti un peu amer.​
 
Dernière édition:

Panda

Membre
1 Août 2021
20
14
Interlude : Amiens-Rouen

Petit à petit, le voyage avance. Je n’ai pas l’habitude d’enchaîner ainsi les parcs et je vois que ça commence à jouer sur la condition physique : un parkfan, ça voyage beaucoup, ça prend des bleus dans les mauvais crédit… Si on ajoute à ça les changements de lieux de couchage, la conduite et les problèmes de digestion lié à une nourriture trop grasse, quand on sait que la nourriture dans les parcs n’est que rarement des chef-d’œuvre de diététique, et on comprend le besoin de faire une pause. Je l’ai personnellement ressenti au début de la route me menant du Parc Astérix au Bocasse. Une sorte de contre-coup qui m’a convaincu qu’avoir prévu une journée de repos n’était pas une si mauvaise idée.

J’avais choisi Amiens pour sa cathédrale, la deuxième plus grande de France. En dehors de toute conviction religieuse, aller dans cet édifice permet d’admirer des voutes à plus de 40 mètres au dessus du sol, ce qui pour un bâtiment de pierre du XIIeme siècle est un véritable tour de force. C’est un peu comme regarder un vieux wooden. Aujourd’hui, un hybride peut le faire mais on peut quand même avoir de l’affection pour un vieux crincrin, surtout quand le soleil est de la partie.

Autre chose, la ville est hyper fleuri, avec de grands jardins. En plus de s’y promener, on peut louer une barque et suivre les canaux jusqu’aux hortillonnages, un réseau de canaux et de jardins potager qui font la fierté de la ville. Essayez cependant d’arriver avec un peu d’avance, le site étant victime de son succès, et de prévoir une bonne heure de visite. Ce que vous pouvez éviter, par contre, c’est la Maison Jules Verne. J’avais peur de devoir bâcler la visite, mais je pense finalement qu’on peut difficilement y rester plus de trois quart d’heure tellement il y a peu d’objet, ce qui est bien dommage pour une visite qu’on te fait facturer 7,5 €.

En conclusion, Amiens est une ville agréable, même si manquant un peu de dynamisme. On sent l’influence du Nord dans ses maisons en brique, mais sans la folie des grandes villes belges comme Mons ou Bruges. Néanmoins, elle peut être intéressante pour une pause repas, avant de repartir vers des parcs passionnants comme Bagatelle ou le Bocasse (j’y viens).

Du dynamisme, on en trouvera plus à Rouen. La Cité Gothique n’a pas démérité, avec un fort flot de touriste dans ses ruelles moyenâgeuses. Il y a non seulement une liste importante de monuments dans un petit périmètre, du donjon à la tour Jeanne d’Arc en passant par le Gros Horloge et le Musée Flaubert, doublée d’une importante vie culturelle car on ne comptait pas les affiches sur les expositions et visites sur Manet, Bovary ou Salammbo.

Au centre, la Cathédrale illuminé d’un show nocturne qui m’a laissé sur ma faim. Le problème avec le mapping sur une telle surface, c’est qu’il ne suffit pas de corriger le relief mais réellement sans servir pour la narration, ce que les deux Shows de 11 minutes chacun ne faisaient que rarement. Il n’y a que le tableau sur la tapisserie de Bayeux, et celui sur les temples mayas qui m’ont réellement convaincus.​
 

Panda

Membre
1 Août 2021
20
14
Parc du Bocasse

Ce que je vais écrire ne va pas plaire à tout le monde. Je sais que des personnes du forum sont concernés dans cette affaire, et je tiens à leur rappeler que je ne leur en tiens pas rigueur. Ce soir, on va parler de subjectivité.

Le COVID est passé par là, et il n’y a pas forcément beaucoup de nouveautés. Après l’énorme cadeau que nous a fait la Belgique, la France ne s’en sort pas si mal avec trois attractions prometteuses. Et de fait, il a mis en lumière un petit parc en plein cœur de la Normandie. Je suis parti avec d’excellentes recommandation, au point que ça en devenait la destination que j’attendais le plus du Trip. Quelle ne fut pas ma déception.

Déjà, les éléments étaient contre nous. J’avais réussi à avoir une bonne session jusque là, c’était un peu plus compliqué aujourd’hui. On en était au point que ça pénalisait les ouvertures, comme ce Pirate Coaster qui fonctionne avec un lift à pneu, manquant d’adhérence le matin. Mais ça, c’était rien face à la douille du Siècle : je suis trop grand pour Orochi.

Alors je comprends que l’on mette des limitations de hauteurs sur certaines attractions et je suis plutôt légaliste. Le brave opérateur qui m’a refusé n’a fait que suivre les consignes, et je n’ai pas cherché à négocier, acceptant la sentence. Je suis un peu surpris que ce soit une question de foot-chopper qui coince, mais parce que ça ne m’était jamais arrivé jusque là, même sur d’autres inverted. Le problème est que j’ai appris l’info en gare. Sur la Mer de Sable par exemple, les toises montent jusqu’à deux mètres, si bien que l’information est visible en un clin d’oeil. Là, les indications de tailles minimales sont indiqué sur la toile, et maximale planqué aux milieux du panneau des consignes de sécurité. Mais si encore ce n’était que ça, j’aurais pu maudire mon inattention, mais en fait le plus gênant, c’est que l’information n’était pas marqué sur le site web. Si c’était le cas, j’aurais pû éviter le parc et ne pas devoir subir cette déconvenue.

Parce que j’essaye d’être le plus objectif possible avec ce parc, mais si on enlève Orochi, qui est sans doute très bien quoique les coasters-fan que j’ai croisés sur ma route et qui se reconnaîtront n’étaient pas si enthousiastes, il ne reste pas grand-chose.

Je ne suis pas la cible de Pirates Coaster, le Preston et Barbieri du parc, mais je l’ai trouvé bien poussif. Je n’ai rien non plus à dire pour ou contre Gonzalès, c’est une chenille, sans réelle décor ni thématique, et Jurassic Twist, un Spining Zamperla… donc moins bien que Reverchon. Reste le Fort d’Odin, d’extérieur assez beau mais qui déçoit par le manque d’inspiration de son parcours signé Soquet, ou même de la finition des décors : si Universal Rocks a fait un bon boulot, il manque d’éclairage en gare, d’un peu d’ambiance… Ce serait la dernière étape pour rendre le trup intéressant, du moins pour un Soquet.

Ce qui manque aussi, ce serait un bon flat, tant la tour est indigente en sensation. J’ai connu des ascenseurs qui me faisait plus de guili-guili dans le ventre. J’ai croisé mon deuxième disco, mon troisième bateau pirate et mon troisième rocking-tug. Seul surprise, la présence d’un Kite flyer, un carrousel que l’on pratique allongé, et que je n’ai pas osé faire car là, c’était moi qui me sentait trop grand.

Enfin, ajoutons un mot chaleureux sur Apiland dont la multitude d’abeille fait oublier la simplicité des mouvements pour entraîner une ambiance vraiment géniale. C’est peut-être la surprise de la visite et elle représente bien le problème du parc. Il y a quarante attractions marqué sur le plan, toutes mécaniques. C’est gigantesque, même pour un parc de cette tailles. Le problème est qu’elle ne sont pas forcément mises en valeur mais simplement posé, les unes à côté des autres, avec un décor minimaliste se décomposant souvent en résine. Durant la première heure, ça m’a amusé surtouut dans la zone Pirate où je me serai cru dans Planet Coaster. Mais après, il faut admettre que ce n’est guère plus esthétique qu’une foire sédentarisé.

Avec le flume, la rethématisation du Fort d’Odin et Orochi, le parc semble vouloir augmenter la qualité de ses réalisations, mais c’est encore très faible, avec notamment des moments gênants comme ses résines de raptors dans le flume, sensé mimer la scène chez Universal.

Il y a presque dans la direction du Parc du Bocasse une volonté de remplir le vide, deux attractions en 2019, cinq en 2018, même la concurrence ne fait pas ça. Le parc a décidé de s’agrandir. Oui mais voilà, comment vouloir faire un travail de qualité avec tant d’ajouts ? Je comprends l’équation un ajout = une rentrée d’argent, mais même Nigloland, souvent cité comme exemple, n’a que rarement ouvert plus d’un manège pour se concentrer sur le cadre, l’ambiance.

Ce manque d’âme, je suis navré de l’avoir ressenti parce que je voulais aimer ce parc. Et c’est là que j’ai un petit problème : si j’ai commencé à être hypé par Orochi, c’est grâce à une rencontre de fans de coasters avant l’ouverture. Comme on ne pouvait pas tout ouvrir, on ne leur a laissé visiter que le flume, Orochi et le Fort d’Odin. Ils en sont ressortis conquis, encore plus charmé par les dirigeants. On a même au moins un membre du staff sur ce forum. Je crois tout le monde honnête, et que les influenceurs ont voulu se croire sans pression au moment de tourner leur vidéos, mais était-ce vraiment le cas ? Personne n’a voulu voir les zones fermés, les décors un peu bancals, ou du moins personne n’en a parlé parce que c’était moins important que se retrouver ensemble. Et je ne suis pas blanc dans tout ça parce que les membres du forum que j’ai rencontré ont voulu faire jouer leur réseau pour me laisser passer. Mais qu’aurais-je répondu si j’avais finalement ridé la bête ?

On en revient toujours au même, ceci est une expérience subjective, tout comme la votre. Faites-vous un avis sur place mais surtout, ne faites pas comme moi à suivre le chant des sirènes. Dans influenceur, il y a le mot influence.​
 

bartoshaq

Membre
5 Août 2019
48
8
36
Parc du Bocasse

Ce que je vais écrire ne va pas plaire à tout le monde. Je sais que des personnes du forum sont concernés dans cette affaire, et je tiens à leur rappeler que je ne leur en tiens pas rigueur. Ce soir, on va parler de subjectivité.

Le COVID est passé par là, et il n’y a pas forcément beaucoup de nouveautés. Après l’énorme cadeau que nous a fait la Belgique, la France ne s’en sort pas si mal avec trois attractions prometteuses. Et de fait, il a mis en lumière un petit parc en plein cœur de la Normandie. Je suis parti avec d’excellentes recommandation, au point que ça en devenait la destination que j’attendais le plus du Trip. Quelle ne fut pas ma déception.

Déjà, les éléments étaient contre nous. J’avais réussi à avoir une bonne session jusque là, c’était un peu plus compliqué aujourd’hui. On en était au point que ça pénalisait les ouvertures, comme ce Pirate Coaster qui fonctionne avec un lift à pneu, manquant d’adhérence le matin. Mais ça, c’était rien face à la douille du Siècle : je suis trop grand pour Orochi.

Alors je comprends que l’on mette des limitations de hauteurs sur certaines attractions et je suis plutôt légaliste. Le brave opérateur qui m’a refusé n’a fait que suivre les consignes, et je n’ai pas cherché à négocier, acceptant la sentence. Je suis un peu surpris que ce soit une question de foot-chopper qui coince, mais parce que ça ne m’était jamais arrivé jusque là, même sur d’autres inverted. Le problème est que j’ai appris l’info en gare. Sur la Mer de Sable par exemple, les toises montent jusqu’à deux mètres, si bien que l’information est visible en un clin d’oeil. Là, les indications de tailles minimales sont indiqué sur la toile, et maximale planqué aux milieux du panneau des consignes de sécurité. Mais si encore ce n’était que ça, j’aurais pu maudire mon inattention, mais en fait le plus gênant, c’est que l’information n’était pas marqué sur le site web. Si c’était le cas, j’aurais pû éviter le parc et ne pas devoir subir cette déconvenue.

Parce que j’essaye d’être le plus objectif possible avec ce parc, mais si on enlève Orochi, qui est sans doute très bien quoique les coasters-fan que j’ai croisés sur ma route et qui se reconnaîtront n’étaient pas si enthousiastes, il ne reste pas grand-chose.

Je ne suis pas la cible de Pirates Coaster, le Preston et Barbieri du parc, mais je l’ai trouvé bien poussif. Je n’ai rien non plus à dire pour ou contre Gonzalès, c’est une chenille, sans réelle décor ni thématique, et Jurassic Twist, un Spining Zamperla… donc moins bien que Reverchon. Reste le Fort d’Odin, d’extérieur assez beau mais qui déçoit par le manque d’inspiration de son parcours signé Soquet, ou même de la finition des décors : si Universal Rocks a fait un bon boulot, il manque d’éclairage en gare, d’un peu d’ambiance… Ce serait la dernière étape pour rendre le trup intéressant, du moins pour un Soquet.

Ce qui manque aussi, ce serait un bon flat, tant la tour est indigente en sensation. J’ai connu des ascenseurs qui me faisait plus de guili-guili dans le ventre. J’ai croisé mon deuxième disco, mon troisième bateau pirate et mon troisième rocking-tug. Seul surprise, la présence d’un Kite flyer, un carrousel que l’on pratique allongé, et que je n’ai pas osé faire car là, c’était moi qui me sentait trop grand.

Enfin, ajoutons un mot chaleureux sur Apiland dont la multitude d’abeille fait oublier la simplicité des mouvements pour entraîner une ambiance vraiment géniale. C’est peut-être la surprise de la visite et elle représente bien le problème du parc. Il y a quarante attractions marqué sur le plan, toutes mécaniques. C’est gigantesque, même pour un parc de cette tailles. Le problème est qu’elle ne sont pas forcément mises en valeur mais simplement posé, les unes à côté des autres, avec un décor minimaliste se décomposant souvent en résine. Durant la première heure, ça m’a amusé surtouut dans la zone Pirate où je me serai cru dans Planet Coaster. Mais après, il faut admettre que ce n’est guère plus esthétique qu’une foire sédentarisé.

Avec le flume, la rethématisation du Fort d’Odin et Orochi, le parc semble vouloir augmenter la qualité de ses réalisations, mais c’est encore très faible, avec notamment des moments gênants comme ses résines de raptors dans le flume, sensé mimer la scène chez Universal.

Il y a presque dans la direction du Parc du Bocasse une volonté de remplir le vide, deux attractions en 2019, cinq en 2018, même la concurrence ne fait pas ça. Le parc a décidé de s’agrandir. Oui mais voilà, comment vouloir faire un travail de qualité avec tant d’ajouts ? Je comprends l’équation un ajout = une rentrée d’argent, mais même Nigloland, souvent cité comme exemple, n’a que rarement ouvert plus d’un manège pour se concentrer sur le cadre, l’ambiance.

Ce manque d’âme, je suis navré de l’avoir ressenti parce que je voulais aimer ce parc. Et c’est là que j’ai un petit problème : si j’ai commencé à être hypé par Orochi, c’est grâce à une rencontre de fans de coasters avant l’ouverture. Comme on ne pouvait pas tout ouvrir, on ne leur a laissé visiter que le flume, Orochi et le Fort d’Odin. Ils en sont ressortis conquis, encore plus charmé par les dirigeants. On a même au moins un membre du staff sur ce forum. Je crois tout le monde honnête, et que les influenceurs ont voulu se croire sans pression au moment de tourner leur vidéos, mais était-ce vraiment le cas ? Personne n’a voulu voir les zones fermés, les décors un peu bancals, ou du moins personne n’en a parlé parce que c’était moins important que se retrouver ensemble. Et je ne suis pas blanc dans tout ça parce que les membres du forum que j’ai rencontré ont voulu faire jouer leur réseau pour me laisser passer. Mais qu’aurais-je répondu si j’avais finalement ridé la bête ?

On en revient toujours au même, ceci est une expérience subjective, tout comme la votre. Faites-vous un avis sur place mais surtout, ne faites pas comme moi à suivre le chant des sirènes. Dans influenceur, il y a le mot influence.​
Avis fort intéréssant, j'avais prévu de me rendre au parc du bocasse cette semaine, j'avais bien checké leur site pour voir qu'il n'y avait pas de limite max sur Orochi et je suis bien content d'avoir lu ton commentaire avant ma réservation.

Du coup la limitation est de combien ? J'imagine 1m95 (ce qui m'as déja fait loupé koonda) honnêtement je trouve cela innaceptable que ce ne soit pas précisé sur le site, car il y a bien la toise sur chaque attraction
 

JuRhu

Membre
26 Juin 2015
1 313
299
41
L'info avait été posté ici le 26 juillet, oui ça n'est pas sur le site officiel mais en venant sur le forum et en préparant une visite du parc, la lecture du topic dédiée à la nouveauté serait pertinente.
 
  • Like
Réactions: seb

bartoshaq

Membre
5 Août 2019
48
8
36
L'info avait été posté ici le 26 juillet, oui ça n'est pas sur le site officiel mais en venant sur le forum et en préparant une visite du parc, la lecture du topic dédiée à la nouveauté serait pertinente.
pas trop d'accord avec ça, à partir du moment ou sur le site tu met une toise avec la taille mini, si il y à une taille maxi tu dois le mentionner

Oh merde 91kg 2m c'est mort pour moi 😅, j'avais jamais vu de limite de poids, ça doit être chaud de se faire peser devant tout le monde, déja que quand on me mesure ca me saoule
 
Dernière édition par un modérateur:

JuRhu

Membre
26 Juin 2015
1 313
299
41
Effectivement, je suis allé voir sur le site, il y’a bien la taille mini mais pas maxi, le parc devrait faire la MAJ du site. Malgré cela mon message était plus pour souligner que l’info est à dispo des visiteurs du forum depuis plusieurs jours.
 

Panda

Membre
1 Août 2021
20
14
pas trop d'accord avec ça, à partir du moment ou sur le site tu met une toise avec la taille mini, si il y à une taille maxi tu dois le mentionner

Oh merde 91kg 2m c'est mort pour moi 😅, j'avais jamais vu de limite de poids, ça doit être chaud de se faire peser devant tout le monde, déja que quand on me mesure ca me saoule
Ils ne te pèsent pas. En fait, ils n'avaient même pas de toise lorsque j'y suis allé. Un opérateur m'a assuré qu'on lui avait dit de ne pas laisser entrer les plus grand que lui. C'est... précis.
Et les informations des tailles max, c'est un vrai problème. Je suis au Futuro et les informations de tailles mini sont écrites en gros, mais les tailles max bien planqués, même sur leur site.
 

Florian

Administrateur
Membre de l'équipe
13 Mars 2005
4 710
120
Paris XIV
coastersworld.fr
Ton avis sur le Bocasse est subjectif comme tu le dis et résulte à mon avis de la frustration (légitime) de ne pas avoir pu rider Orochi, et encore plus de l'embarras de se faire recaler dans la gare, après l'attente plus ou moins longue, et devant tout le monde (ce qui, je suis d'accord, ne devrait pas arriver, d'où les sièges test, d'où les toises etc). Mais finalement c'est plutôt le manque d'information qu'on peut reprocher au parc, et ils devraient en effet mettre à jour leur site et leur signalisation rapidement.

Concernant le Bocasse, et l'engouement de la communauté, je pense que c'est l'investissement, l'audace, et la progression qui a été particulièrement saluée. Un parc de cette taille, en France, réaliser un investissement de ce type, en plus dans les conditions économiques qu'on connait, je pense qu'on ne peut qu'applaudir. Et on commence à voir ce genre d'investissements de plus en plus fréquemment, ce qui est une excellente chose. Le parc dans son ensemble, il est ce qu'il est, et je ne pense pas qu'il ait été survendu. C'est un petit parc régional français, avec ses qualités et ses défauts, et on y passe une bonne demi journée quand la météo n'est pas trop capricieuse (ce qui n'est pas souvent le cas dans cette région 😅) et je ne pense pas qu'il faut en attendre plus, sous peine d'être déçu.

Mais encore une fois, la dynamique de ces dernières années au Bocasse, et la passion de l'équipe dirigeante est vraiment à saluer, et je pense que toutes les bonnes retombées récentes sont vraiment méritées 👍
 
  • Like
Réactions: Eragony

Panda

Membre
1 Août 2021
20
14
Ton avis sur le Bocasse est subjectif comme tu le dis et résulte à mon avis de la frustration (légitime) de ne pas avoir pu rider Orochi, et encore plus de l'embarras de se faire recaler dans la gare, après l'attente plus ou moins longue, et devant tout le monde (ce qui, je suis d'accord, ne devrait pas arriver, d'où les sièges test, d'où les toises etc). Mais finalement c'est plutôt le manque d'information qu'on peut reprocher au parc, et ils devraient en effet mettre à jour leur site et leur signalisation rapidement.

Concernant le Bocasse, et l'engouement de la communauté, je pense que c'est l'investissement, l'audace, et la progression qui a été particulièrement saluée. Un parc de cette taille, en France, réaliser un investissement de ce type, en plus dans les conditions économiques qu'on connait, je pense qu'on ne peut qu'applaudir. Et on commence à voir ce genre d'investissements de plus en plus fréquemment, ce qui est une excellente chose. Le parc dans son ensemble, il est ce qu'il est, et je ne pense pas qu'il ait été survendu. C'est un petit parc régional français, avec ses qualités et ses défauts, et on y passe une bonne demi journée quand la météo n'est pas trop capricieuse (ce qui n'est pas souvent le cas dans cette région 😅) et je ne pense pas qu'il faut en attendre plus, sous peine d'être déçu.

Mais encore une fois, la dynamique de ces dernières années au Bocasse, et la passion de l'équipe dirigeante est vraiment à saluer, et je pense que toutes les bonnes retombées récentes sont vraiment méritées 👍
Alors l'avis s'entend, et je revendique ma subjectivité.
Je pense aussi que je suis très exigent avec les Parcs Régionaux car mon Home Park est Nigloland, ce qui veut dire que je l'ai connu à la fin des 90, 2000, quand il était bien plus modeste et souvent pris en exemple par les concurrents.
La force de Niglo n'était pas les attractions mais la mise en valeur, l'intégration. Si tu regardes la zone pirate qui a été remanié il y a trois ans, tout est posé les uns à côté des autres, et c'est un peu étouffant. J'ai jamais eu envie de me poser dans la visite, ce qui est très rare.
Mon conseil serait presque de vendre des attractions pour mettre en valeur ce qu'il reste, même si je reconnais que c'est dur à vendre niveau marketing.