[TR] Parcs au Soleil - Walibi Rhône Alpes et Parc Spirou - 21 et 22 août 2020

Røyk

Modérateur
Membre de l'équipe
17 Juillet 2009
1 400
170
25
Cholet
lestrdelouise.wordpress.com
Parcs au Soleil - Walibi Rhône Alpes et Parc Spirou - 21 et 22 août 2020
Ou idée de lendemain de soirée...


Après avoir écumé les parcs aux alentours des Pays de la Loire, l'heure était arrivée de prendre un bon bain de soleil tout en savourant notre passion.


Ce voyage est né après une soirée en novembre 2019. Tout était déjà prêt en janvier pour honorer ce trip en avril 2020. Puis le COVID-19 est passé. D'ailleurs il est toujours là. Après avoir trouvé une nouvelle date commune puis fait des ajustements, nous nous sommes enfin retrouvés ! C'était sans compter sur Antoine et Anne-Claire qui ont du suspendre leur venue la veille de nos retrouvailles à Lyon. Pourront-ils nous rejoindre en cours de route pour notre aventure ?


Au programme : une journée à Lyon, une journée à Walibi Rhône Alpes et une journée au Parc Spirou.


L'équipe initiale de choc : Anne-Claire, Antoine, Théophile, Victor et moi-même.


Le budget : au delà du bouchon lyonnais du jeudi midi, du restaurant du samedi soir à Avignon et de la finition gravier en achetant une salade Sodebo sur une aire d'autoroute, voici ce que ça coûte de descendre dans le Sud (chiffres arrondis) :


Le train : aller en TGV première classe, retour en Intercités (direct à chaque fois, Angers ↔ Lyon), carte jeune : 46 €
⇒ 46 €


Les parcs :
- WRA : 27 € (achat effectué plus de 5 jours avant la visite)
- Parc Spirou : 22 € (merci le CE de Victor)
⇒ 49 €


Les nuits :
(une des nuitées initialement réservée pour avril ne nous a pas été remboursée...)
- 2 nuits à l'Ibis Budget de Lyon Part-Dieu : 50 € / pers.
- 2 nuits dans une maison à Avignon : 24 € / pers.
⇒ 74 €


La voiture :
- Location : 23 € / pers.
- Essence : 17 € / pers.
- Autoroutes : 10 € / pers.
⇒ 50 €


Se nourrir :
Nous nous sommes tantôt nourris dans les parcs, tantôt avec des sandwichs / salade et petit resto, mais je tablerais sur du 70 €, du petit dej' au dîner sur les 4 jours et demi (hors gros resto).
⇒ 70 €


Soit au total la bagatelle de 290 € environ.


Nous, on s'est vraiment fait plaisir (j'ai posé mes premiers jours de congés, et sûrement mes derniers de l'année 2020  :mdr:  :cry: ) alors la facture doit avoisiner les 400 €. On s'en fout  8-)
 

richardcrete

Modérateur
Membre de l'équipe
11 Avril 2019
2 438
447
22
Andlau
richardcrete.fr
Euh c'etait un peu long le commentaire surtout que pas mal de gens s'en fout de se coûte un trajet entre un point a et b

(Évidemment c'est une blague, hâte de lire la suite comme d'hab ! :love:)
 

Rem10

Membre
12 Juillet 2014
5 048
44
Ca va le budget est maîtrisé.

Je suis passé le 22 août à 1 h de la fermeture à WRA en rentrant de vacances, donc aucune chance de se croiser le 21 au parc.
 

Røyk

Modérateur
Membre de l'équipe
17 Juillet 2009
1 400
170
25
Cholet
lestrdelouise.wordpress.com
WALIBI RHÔNE ALPES - 21 août


C’est sur les coups de 7h que nous nous réveillons tranquillement. Victor descend prendre son petit déj’, Théophile et moi finissons des gâteaux et des fruits. Victor est gentil, il nous ramène des provisions  :-)

Nous avons RDV à 8h pour récupérer la voiture de location. Elle est au nom d’Antoine mais Antoine n’est pas là… entre Théophile qui n’a pas le permis, moi qui a moins de 25 ans, qui reste-il … ? Victor  :-D  Notre voiture est une Ford Fiesta. Pour récupérer la voiture, il faut traverser toute une petite zone en chantier aux alentours de la gare Part-Dieu, prendre l’ascenseur jusqu’au 5ème étage. La voiture n’attend que nous, petit tour des éventuels défauts non déclarés et GO ! Descente tout en spirale, ça nous met déjà dans l’ambiance des sensations !

Moins d’une heure de route qui se passe bien, après quelques directions loupées  :evil:  nous arrivons au parc vers 9h20. Peu de voitures pour l’instant mais des familles attendent déjà devant le contrôle des sacs.

9h30, les portes ouvrent. Nos sacs sont OK, la journée peut commencer ! Ce parc est une première pour nous 3 !

9i4jgfwo3sn5gofzg.jpg

Victor et Théophile, cousins. Les présentations sont faites !

iaotsu2g3ybcya0zg.jpg

… et non, pas encore. Il faut attendre 10h pour l’ouverture des attractions ; certaines pour mioches sont déjà ouvertes mais non merci.

Objectif prioritaire : Eqwalizer. Hein, mais pas Mystic ? Non, comme ça c’est fait, je préfère rider un boomerang à froid. Victor et Théophile acquiescent d’un « pas de soucis ». Merci !  :-)

10h, les taureaux sont lancés ! Vu le monde qui nous passe devant, on ne sera pas les premiers dessus. Mauvaise langue que je suis, il n’y a pas un chat dans la zone du coaster, tout le monde court plutôt vers Timber.

Je vous annonce que nous avons l’honneur d’être les premiers riders d’Eqwalizer de la journée  8-)

1l0ioat1pcaix5fzg.jpg

Nous choisissons la première rangée avec Théophile, Victor est juste derrière nous. J’abaisse la lap bar au maximum ; même avec ça j’ai encore de la marge. Je n’en veux pas de ta marge  :scream:

La montée est peu agréable avec cette barre métallique qui te retient, certes, mais qui est trop rigide. Et c’est la drop ! Je n’avais pas souvenir que sur Speed of Sound, mon unique Boomerang au compteur, d’avoir eu ce bon floatting ! Je lève les bras et ne les abaissent pas durant le ride avant tant ça passe bien ! Je vous assure, je m’étonne de moi-même en rédigeant ce TR. Pas de baffes (en même temps…) et très peu d’à-coups. Je m’agrippe pourtant pour le passage en arrière car plus fourni en G.

4d62a38g8go2uxzzg.jpg

Un +1 qui passe bien, sûrement car pas encore trop chaud. Y en a dans la cabosse pour éviter les maux de crâne !  ^_^

Nous nous dirigeons désormais vers Timber, qui affiche un bon 20 min. L’heure de fermeture est indiquée sur les attractions : Timber ferme à 19h ! Chouette ! Il y a un peu de décorations parcimonie et avec humour, ça fait son travail ! Le grondement du train et le craquement du bois met dans l’ambiance. Certaines parties de la file d’attente ne sont pas ombragées. En ce qui concerne le port du masque, il est obligatoire dans toutes les attractions (sauf aquatique) et dans les zones délimitées, c’est à dire qu’il n’est pas imposé dans certaines parties des files d’attente. A chacun sa politique.

Arrivés sur le quai, je choisis le dernier rang afin de savourer les potentiels airtimes. Les gars vont au premier rang. Je me laisse une belle marge. La drop, bien que petite, fait son effet. Tout s’enchaîne à une vitesse constante, les virages et les bosses sèches, qui ne sont pas exempts de vibrations à la manière d’un wooden… comme je n’apprécie pas. Les floattings sont cependant bien présents. Le point noir de ce parcours sont ces freins juste avant le dernier bunny hop -que l’on ne voit pas venir en plus- qui me cisaille le bide. Pourquoi ? J’en ressors un peu déçue mais pas surprise, je ne supporte pas tellement les woodens. Les gars adorent ! « Pourquoi tu es allée derrière ? non parce que devant on a une meilleure vue ! » . Pas faux pour la vue ! « Place stratégique pour apprécier la first drop ! ».

xaaxirws7ohzbtszg.jpg


1mlatld2m2mh1x7zg.jpg

Le point noir du parcours : des freins, avant les freins. Brrrr

Nous restons dans la zone et enquillons avec Woodstock Express et son débit pas terrible. Une Wildmouse Zamperla, pour changer. 35 min pour ça. Pour une Wildmouse sans freins qui vous éjecte à chaque virage. Les gars sont d’accord : « C’est de la merde ».

zseeuy1w8qgufxyzg.jpg

Le parc a au moins fait l’effort de camoufler cette bouse

qvc7pvh8zy2du02zg.jpg

Il commence à faire sévèrement chaud, faisons une attraction qui est censée mouiller. Gold River, le raft du parc, à 6 dans une bouée, ça va sûrement jouer ! La bouée tourne bien, se cogne contre toutes les parois, passent les vagues, une bonne vitesse… mais rien, nada. Pas une goutte. Déçus.

Nous quittons la zone pour rejoindre Mystic, mais nous nous sentons capable de faire 20 min d’attente au soleil, pour solliciter os, muscles et toute notre énergie pendant quelques minutes pour 10 secondes d’amusement… J’ai nommé Surf Music. Le nom doit dater de l’ancienne période sombre de Walibi. L’attraction aussi, elle n’a même pas de remontée mécanique pour les bouées. Même le Parc de la Vallée en a un  :evil:

iv1hwkr5h008sw2zg.jpg

Mystic maintenant. Ça suffit les conneries. En plus il n’y a que 10 min d’attente ombragée ; ça ferme à 19h, on va pouvoir prendre notre temps et faire plein de tours. La zone en jette !

dkuyz1alj2pmsngzg.jpg

La gare est joliment décorée, il y a deux trains sur le parcours. Nous avons de la chance, nous pouvons choisir le 1er rang. Toujours ma petite marge, les gars vont au milieu, je choisis l’extérieur droit. Le train quitte la zone après le retentissement de la poupée vaudou. Quelques secondes après, nous nous retrouvons à la verticale, le soleil dans la tronche. C’est le seul truc désagréable. Les gars ne font pas les malins, ça impressionne toujours les lifts verticaux. Je dois être la seule à lever les bras dans la drop qui envoie bien. La lap bar se resserre, prévisible. S’en suit le mini top-hat et le zero-G-roll qui ne me fait pas pendouiller dans la lap. Le dive loop nous fait reprendre de la vitesse, mais est beaucoup moins brutal que celui de Karacho (la comparaison est inévitable). Petite bosse et virage avant d’entamer le passage que j’adore : la flèche, un hangtime de quelques secondes avant de repartir en arrière ; là j’aime moins. On peut moins anticiper et on est plus facilement « bousculée ».

wk8tawtnttfz74vzg.jpg

On refait en arrière tout le passage de la bosse et du virage, avant de remonter légèrement dans le dive loop puis de terminer sur les freins finaux et rentrer en gare.

Mystic est un très bon ajout pour le parc, cette montagne russe contente tout le monde. Les laps bars c’est le must pour la sensation de liberté ! Je ne note pas de vibrations. Malgré tout, je ne m’amuserai pas à l’enchaîner -sûrement du au passage en arrière-.

Les gars y retournent, il y a toujours aussi peu d’attente. Je vais les prendre en photos !

syaypqg7a135tc6zg.jpg

Vous les voyez ?

Ils adorent la montagne russe, ils ont dompté le lift vertical ! Ils préfèrent tout de même Timber à Mystic.

Pour continuer dans les sensations, on se dirige vers Le Totem, la space shot. Envoie-t-elle du lourd ? Réponse dans 30 min. Le débit n’est pas très rapide, en plus j’ai envie d’aller aux toilettes. Il n’y a plus qu’à se concentrer…

adofayb2ac8p238zg.jpg

Nous sommes placés face aux montagnes, on aura une jolie vue pendant quelques secondes. Je les conseille de bien plaquer la tête contre le dossier afin de ne pas se retrouver plié pendant le shoooooooooooot. Un shot assez puissant pour que je puisse gueuler. Le reste du ride sont quelques rebonds planants. Sympa à faire !

Pipi ! Les toilettes de Mystic sont propres et accordées au thème de la zone. Nous décidons de manger au Quai 38, un self proposant divers plats / entrées / desserts, le prix est fixé en fonction des assiettes. Je prends un fish and chips et deux fines tranches de pastèque, pour un prix de 10€60. Assez abordable pour un parc, ça ne me choque pas ; et puis c’est tout à fait mangeable !

L’ambiance du self est très reposante, avec sa musique, les gens qui parlent bas… et la put^*n de gamine qui tape une comédie, qui hurle non stop, qui est juste à mes pieds  :nrv:  Je fais quoi ? Je tape un drop ?! Non, après on va me prendre une personne violente. Je me contente alors de la regarder droit dans les yeux, ça la calme quelques minutes. Enfin bon j’ai faim, je ne vais pas faire que ça. Et merde ça recommence… Faites des gosses !

Au moins pendant le repas on apprend une très bonne nouvelle : Anne-Claire et Antoine sont en route pour nous rejoindre !  :rire:  (fin du Cliffhanger qui vous tenait tant en haleine).

On se choisit une attraction pour digérer ? Air Boat ? Non, mais c’est joli à regarder cela dit.

kqe8pa4r5dfswx9zg.jpg

Un passage aux toilettes pour de la crème solaire ? Oui ! Nous retournons aux toilettes de Mystic. Je me lave les bras avant de me mettre de la crème ; les lavabos sont larges et grands, c’est pratique.

Bamboo River sera notre attraction digestion. 50 min quand même. Le début de la file est en plein cagnard. Ça avance plus vite que prévu. On attend finalement 2 fois moins de temps que prévu. Ça donne quoi ? Une petite drop inoffensive, un demi-tour rapide dans le canal, une drop qui humidifie les bras. Le temps de revenir à la gare que l’on est déjà secs. Pas terrible tout ça.

qyndm1ikpcdrplrzg.jpg

Juste à côté il y a Tam Tam Tour. La file dégueule + on n’est pas intéressé donc non. On (je) va(is) assurer le dernier crédit de la journée en ridant la Coccinelle, le classique Tivoli Zierer. Toujours ce long train, il ne fait qu’un tour et il y a peu d’attente. On se place aux derniers rangées. Je lance le pari de rester retournée tout le long du ride pour discuter… Perdu, ça vibre, ça secoue. Je préfère me tenir. +1. Le coaster est dans son jus, il mériterait bien un coup d’éponge… ou de peinture.

viy8l3ayl9cd9sezg.jpg

Je reçois un appel : « on est là dans 5 min ! ». Nous retournons d’un pas joyeux à l’entrée quand, soudainement, mon regard croise ceux de trois autres personnes… « Mais naaan, mais non ! ». Eh si, il y a bien Julien, sa femme et Alicia ! Belle coïncidence ! On échange quelques instants, on se donne RDV dans l’aprem’ devant Mystic.

La livraison est arrivée ! Mon Dieu que vous êtes chargés ! Ça va rentrer dans le coffre tout ça ?  :?  Après une partie de Tetris niveau 42, c’est tous les cinq que l’on retourne dans le parc.

La suite de la journée va étrangement ressembler à la matinée… Antoine et Anne-Claire sont aussi first timers, il y a les crédits à faire !

6596sh9bs3h8xbbzg.jpg

Eqwalizer : non merci, j’ai donné ! … non, non, même s’il n’y a pas d’attente !

272mpv3gu5ipr6xzg.jpg


xgfah5gkoo7pmvlzg.jpg


nzxcmgj7g0x8n7xzg.jpg

Le regret pour les uns ? La découverte pour les autres !

qsvh52mwzt6g2zizg.jpg


yez92hha2szezmpzg.jpg

Ça s’accroche en tout cas !

Et puis ça a maintenant des bleus. Bon c’était plus que raisonnable de le faire ce matin. Et de ne pas le refaire surtout.

Timber, une trentaine de minutes dû à une panne !

1l5qkk550gixu1dzg.jpg

Tous réunis !

Je me mets au milieu, le train part ; j’entends un opé gueuler « attention vos lunettes » ! Je me sens concernée par cet avertissement, elles sont sur ma tête. Sinon, mouais, les woodens ce n’est vraiment pas ma tasse de thé. Ça sautille trop, et avec la chaleur ça a pris de l’ampleur. Ça reste toujours beau à voir et à entendre.

Théophile et Victor retournent à Timber. Comme ils se sont sacrifiés pour les accompagner sur Eqwalizer, j’accompagne AAC sur Woodstock Express. Le débit est toujours aussi lent que ce matin et c’est encore plus violent aussi. « C’est nul à chier » comme dirait Antoine. Au moins, on est tous unanime !

Avec nos bêtises de créditage on a perdu Théophile et Victor. On se donne alors RDV devant Mystic, ainsi qu’avec le trio surprise ! Toujours aussi peu d’attente. Ce sera le dernier rang pour le trio et moi-même.

wch4fi4biw8r5rlzg.jpg


1xqi6xua1bkkojxzg.jpg

La drop est meilleure au dernier rang, mais je préfère le premier pour le reste. Il a bien chauffé il n’y a pas de vibrations supplémentaires. Fera-t-il parti des Gerstlauer qui va bien vieillir ?

Victor, Théophile, Anne-Claire et Antoine renquillent pour un autre tour.

tdbhff65k2n2x3hzg.jpg

On se pose au Jazz Club prendre un rafraîchissement. Ça fait du bien se poser dans un lieu un peu frais. On discute de tout et de n’importe quoi. J’ai même le droit à des cadeaux de la part d’Alicia  :lovekiss:

g5q6iid2jaqvkmfzg.jpg

On repart chacun de notre côté, on se retrouvera de nouveau pour un Mystic vers 18h. C’est que le temps passe vite, il est déjà 17h35, on souhaite faire Hurricane et la Coccinelle avant 18h.

Hurricane est un star flyer d’une cinquantaine de mètres de haut. Un peu de hauteur et de vent ne fait pas de mal. Je suis avec Antoine, Anne-Claire est seule ; nous laissons les froussards Théophile et Victor flipper ensemble. L’attraction est malgré tout surprenante, il y a des pics d’accélération avec des G à la clé. L’Aqualibi étant fermé cette année, il donne l’impression d’être à l’abandon, c’est triste à voir.

L’anecdote de ce tour c’est qu’un passager a perdu sa casquette ; elle est tombée pile poil dans la structure de la tour, entre deux barres. Cela n’empêche pas de faire descendre les sièges mais bon courage pour aller la récupérer…

kzsq1my8t5eimy4zg.jpg

18h pétante, nous sommes de nouveau à la Coccinelle, tous contents évidemment ! Nous sommes les derniers riders.

y3rsx8lu368fy72zg.jpg


i6ck006k2hcy3phzg.jpg

Victor cache sa joie

Théophile et Victor foncent sur Timber, nous on retourne sur Mystic… ou pas. Car il est fermé ? Quoi ? Mais il n’est pas 19h ! Ils n’ont quand même pas changé les horaires entre temps ! Eh si… Grosse déception car on voulait refaire un tour. Sacrément dommage !

Les gars reviennent aussi bredouilles. Le trio surprise est déçu. Tout est fermé. On prend quelques photos, c’est l’heure de la séparation, on a tous de la route à faire.

jokq8wp3146ptm1zg.jpg

Un dernier passage aux toilettes de Mystic (décidément, j’aurai fait plus de passages dans ces chiottes que sur Mystic même). Nous croisons une employée avec qui Antoine commence à discuter, notamment au sujet des horaires de fermeture. Elle nous explique qu’effectivement, les horaires varient le matin, le midi, mais sont définitifs l’après midi. Il est vrai que l’on a fait attention aux panneaux le matin, mais pas l’aprem’… le système est à revoir, je pense que beaucoup de visiteurs se sont fait avoir vu la masse qui se dirigeait vers la sortie… On finit notre visite par une petite touche négative. Dommage.

Passage à la boutique du parc, beaucoup de choix mais rien ne me tape à l’œil.

—-----------—​

Walibi Rhône Alpes est un parc agréable à visiter. Je ne l’ai pas connu lors de ses heures sombres mais à en lire, c’était une catastrophe il y a des années en arrière. Il reste des traces de la théma Wabskunx mais ça devrait disparaître d’ici là.

Il y en a pour tous les âges et sensations, ça occupe bien la journée quand on prend son temps comme nous. Malgré tout, peu d’attractions se font et refont. Timber pour ceux qui supportent les woodens « vifs », Mystic pour les résistants « classiques ». Vous allez me dire que j’ai refait WE et la Cocci, mais, d’une part, il faut bien accompagner les first timers, d’autre part, cela n’a pas été fait au détriment d’une autre attraction. Nous avons fait tout ce que nous voulions.

Le parc est globalement bien entretenu et les différentes théma des zones sont cohérentes. Les employés sont sympas, la nourriture du parc est très correcte. On notera que tous les stands photo pour les on-ride étaient fermés. J’aurais aimé acheter une photo mais c’est comme ça. Le prix de l’entrée se vaut. Quelques problèmes d’organisation – les heures de fermeture surtout – sont à revoir.

J’ai remarqué que les barrières de certaines files d’attente ne peuvent pas servir de tabouret ; ça sent le parc qui a suivi le safety institute de l’IAAPA  :-D

—-----------—​

C’est ensemble, à 5 comme des sardines que nous prenons la route vers Avignon.

et6yu8zsc2tizu1zg.jpg

2h30 de trajet, ça fait un petit bout. Ça c’est avec l’autoroute, sans c’est 4h. On choisit rapidement la facilité #Vinci. Je suis nommée référente des péages. La route se passe bien, heureusement que nous ne sommes pas dans l’autre sens car ce n’est que des bouchons.

Avant de rejoindre notre logement (heure d’arrivée libre), nous nous arrêtons au McDo / BK (deux teams). Wrap poulet pour ma part, ce sera déjà pas mal ! On rigole bien toute la soirée, mais je commence à piquer du neeeeeez.

Il est presque 23h30 que nous arrivons devant notre logement. Enfin, on le cherche. Il n’y a pas tous les numéros d’indiqués sur les maisons et puis ça passe du 232 au 93 en passant par le 191… Mais où est le 166  :?  Pourquoi le numéro des maisons n’est pas si bien ordonné ? On passe et repasse devant une maison dont on pense que c’est la nôtre.

Un moment de flottement : une personne se trouve derrière cette porte, on voit son ombre… et elle nous fixe  :scream:  Nous 5 dans la voiture la fixons à notre tour. On commence à se poser des questions. Est-ce là ? Et qui est cette personne ? La proprio ? Pourquoi elle ne sort pas nous accueillir ? … et puis elle nous a bien indiqué qu’on avait le logement entier pour nous et qu’elle ne vivait pas ici.

Antoine décide de sortir de la voiture et d’aller sonner à cette porte. Noooon… revient  :idiot:  On ne comprend pas très bien la conversation, surtout que le gars ne parle pas très bien le français. Cette personne vit au 166, et ce n’est pas la propriétaire. Bon là ça sent pas bon. Antoine appelle la proprio, qui nous explique que le logement est situé juste à côté, qu’il faut récupérer une clé enfermée dans un boîtier, boîtier accroché au volet de la porte du gars (vous me suivez toujours ?) – comprenez donc que si le volet du gars était fermé, on l’avait dans le cul –

Nous récupérons cette clé, qui ouvre le volet d’à côté. Faut bien forcer pour que ça s’ouvre. On voit enfin notre logement ! YES ! Nous prenons nos bagages et nous nous enfermons. Premier point : seul le volet se ferme à clé, la porte(-fenêtre) reste ouverte. O-K. L’appartement est assez vieillot, soit. Mais c’est sale. Les prises électriques ne sont pas très safe. Il fait très chaud mais heureusement que nous avons la présence de deux ventilateurs. Concernant le couchage : 2 lits simples, 1 lit double dans une petite chambre et 1 canapé-lit dans le salon. Les draps sont propres, c’est déjà ça. Vu la chaleur, on décide d’ouvrir la porte fenêtre donnant sur la terrasse. On galère tellement que c’est vieux et bancal. Si besoin, un lave linge et des couvertures sont à disposition. Je me passerai des couvertures, même si c’est toujours agréable d’en avoir une (chaud ou pas chaud), vu qu’elles sont posées par terre. Et puis ça pue. La salle de bain est passable (si on ne regarde pas l’éponge moisie sous le radiateur). La vue de la fenêtre donne sur un bout de jardin ressemblant fortement à une décharge.

Tout le monde prend sa douche (chacun son tour… hein ?) puis s’installe dans son couchage : AAC dans le lit double, Théophile et moi dans les lits simples, Victor dans le canapé-lit, qu’il préfère ne pas déplier de peur de trouver un truc pas net. Et c’est comme ça que nous nous endormons dans cette maison limite limite.
 

Rem10

Membre
12 Juillet 2014
5 048
44
Tient un parc que j'ai déjà un peu visité  :mdr: Très beau TR comme toujours, merci.

Røyk a dit:
il faut bien accompagner les first timers
Dis ça à Johan et moi qui n'ont pas accompagné Eragony dans l'EqWalizer  :fou: Quelle honte  :mdr: Bon on a quand même fait Woodstock Express et la Coccinelle avec eux.


Sinon je confirme il faut faire l'EqWalizer à l'ouverture, après ce n'est vraiment pas bon^^

Je confirme aussi que le raft est celui qui mouille le moins de tous ceux que j'ai fait, il faut vraiment ne pas avoir de chance pour en sortir un peu mouillé (ça arrive très rarement quand même).

Par contre je trouve le Totem d'une molesse extrême par rapport à d'autres Space Shot, il n'y a même plus d'air time en haut (au mieux un très léger floating). A titre de comparaison, en 2015 on avait un bon ejector et il y a encore 2 ans de ça l'air time était encore assez présent malgré le fait qu'il avait déjà bien diminué. Bon après je préfère (vraiment très largement  :mdr:) le parc maintenant qu'en 2015, même avec un Space Shot ultra mou  :fou:

 

JuRhu

Membre
26 Juin 2015
1 182
116
41
Merci pour ce TR! Quelle agréable surprise de se retrouver ensemble par pur hasard!
Hâte de lire la suite de vos péripéties  :coaster:
 

Røyk

Modérateur
Membre de l'équipe
17 Juillet 2009
1 400
170
25
Cholet
lestrdelouise.wordpress.com
Rem10 a dit:
Par contre je trouve le Totem d'une molesse extrême par rapport à d'autres Space Shot, il n'y a même plus d'air time en haut (au mieux un très léger floating). A titre de comparaison, en 2015 on avait un bon ejector et il y a encore 2 ans de ça l'air time était encore assez présent malgré le fait qu'il avait déjà bien diminué. Bon après je préfère (vraiment très largement  :mdr:) le parc maintenant qu'en 2015, même avec un Space Shot ultra mou  :fou:

Je n'ai pas beaucoup de Space Shot au compteur (uniquement celle de Waly et WRA) donc peu de points de comparaison. Cela dit, le haut du corps des passagers qui ne faisaient pas gaffe se pliaient bien au moment du catapultage !


Johan a dit:
Dire que j'aurais pu vous rejoindre et enfin faire le parc spouri en groupe. Ça sera pour une prochaine fois.

Si le parc existe encore dans quelques années  :evil:  (je suis méchaaaante... Ouh pas bien)
 

Toto662

Membre
2 Avril 2014
2 158
135
27
Angers
C'est toujours un plaisir à lire, tes TR ! :mrgreen:
Pour Timber, je crois que la déception était partagée (par moi, par Anne-Claire, mais aussi par Julien me semble-t-il !) : pas mal de vibrations pour quelques bons airtimes posés ça et là, mais pas grand chose d'autre. Et puis il n'a pas le charme ni le côté joliment foutraque d'un Twister !
 

Røyk

Modérateur
Membre de l'équipe
17 Juillet 2009
1 400
170
25
Cholet
lestrdelouise.wordpress.com
Toto662 a dit:
C'est toujours un plaisir à lire, tes TR ! :mrgreen:
Pour Timber, je crois que la déception était partagée (par moi, par Anne-Claire, mais aussi par Julien me semble-t-il !) : pas mal de vibrations pour quelques bons airtimes posés ça et là, mais pas grand chose d'autre. Et puis il n'a pas le charme ni le côté joliment foutraque d'un Twister !

Je suis bien d'accord ; et puis l'environnement de Twister  :love:
 

Røyk

Modérateur
Membre de l'équipe
17 Juillet 2009
1 400
170
25
Cholet
lestrdelouise.wordpress.com
PARC SPIROU - 22 août

Réveil à 8h du mat’, tranquille, avec quelques démangeaisons qui s’apparentent à des piqûres de moustiques. Antoine et Anne-Claire ont dormi sur des ressorts, Victor n’a pas fermé l’œil de la nuit. Théophile s’en sort plutôt bien !

On s’en va chercher de quoi petit déjeuner au proxy du coin. Brioche, confiture, gâteaux, jus d’orange, lait et chocolat en poudre. Petit dej’ à la française !  :unicorn:  On s’installe sur la terrasse dégueulasse (mégots, bouchons, jouets d’enfants…) et savourons la fraîcheur car ça ne va pas durer. Antoine se fait son chocolat chaud. Ça sent soudainement le cramé. Arf, c’est juste la poussière qui chauffe, pas de mal ! J’aurais aimé me faire cuire des œufs au plat mais ayant horreur des gazinières et au vu de l’état de celle-ci, j’aurais plus fait exploser la maison qu’autre chose. Nos vies valent plus que 2 œufs au plat.

10h15, on lève le camp, le Parc Spirou nous attend  <3  25 minutes de route plus tard, nous apercevons la free fall et Wave Island (fermé pour la saison). Le parc se situe dans une zone où il y a Wave Island mais aussi un « lac » (artificiel) où il est possible d’y faire différentes activités.

Le parking est payant. On essaie de voir s’il n’y en a pas un gratuit. Après une ronde de 5 min, on abdique et on paiera à la sortie nos 6€. Ce n’est absolument pas ombragé. Pas un pet. Peut-être seulement tout au fond (à gauche… pardon) où quelques arbres forment une ligne d’ombre. On décide de se garer là, quitte à avoir plus de marche.

hw52yj6zklja5k7zg.jpg


daa6w3xwfavnwbzzg.jpg

Victor, future mascotte du parc ?

ajmw56pmmkte81yzg.jpg


9z51fitt6lzzgc0zg.jpg


9rafkb56nb79t6xzg.jpg


Oui, nous y voilà. Le parc dont on « rêvait » depuis des mois. Nous sommes tous émus. On va pouvoir enfin se faire un avis, se moquer ? Être surpris ? De l’extérieur, c’est simplement décoré, c’est toujours mieux que des bâtiments en tôle. Contrôle des sacs, on arrive sur la place. Place d’entrée simple, avec la statue de Spirou qui nous accueille. Le nom du parc, de près, est toujours coupé. Beau fail.


qds8mv034ytggppzg.jpg

Bienvenue au … ??? SdidnII ? Bon le support de la statue rattrape :wink:

Le hall d’entrée est assez étroit, pour un parc qui voulait accueillir x x milliers de visiteurs  :evil:  oh d’entrée de jeu je suis méchante. Mais non ! Ça a l’avantage de ne pas être démesuré par rapport à la taille du parc actuel. J’ai d’ailleurs l’impression que la nouvelle directrice du parc est là, mais n’étant pas sûre et ne sachant quoi lui dire, j’abandonne l’idée d’aller lui parler.

Le masque est obligatoire dans tout le parc, y compris dans les allées. Ça amplifie l’expérience de cramer au parc  :evil:  On scanne le ticket et l’on est directement sur main street. Très petite mais bien décorée ! Cette dernière est composée de boutiques, WC, accueil et objets perdus.

ya92j2aimznk7qlzg.jpg

10 pas plus tard et nous sommes au centre du parc. Toutes les attractions se voient (à peu près). Nous décidons de partir vers la droite afin de rider le 1er coaster de la journée : Spirou Racing.

0p9fcs3w7l9jurkzg.jpg

Toi, pas tout de suite

Sur notre chemin se trouve des brumisateurs, leurs présences est plus que bienvenues. Nous faisons aussi une photo avec les mascottes (#compassion / prayforthemascottes). On espère que l’on croisera Spirou et Lucky Luke  :-)

3lszdnt6oaammgczg.jpg

Deux trains sortis et aucune attente. On choisit le dernier rang avec Anne-Claire. Nos lap-bar ne touchent pas nos cuisses. Peut-être qu’il y aura de l’airtime ! Nous grimpons le lift, la first drop est assez bonne pour du family ! Voilà ça c’est le seul point positif. Maintenant ça tremble, ça vibre, mais mince quoi ! On a l’impression d’être dans un caddie de course, tout du long. Pour un coaster qui a deux ans et demi… Bof.

dpoxgxmubsa45pizg.jpg

Niveau intégration c’est le minimum : une gare couverte, des mauvaises herbes.

wk9c9gshnxs3em8zg.jpg

Caddie Racing : the ride

Nous quittons la gare pour faire Crash Blork, l’Air Race Zamperla. Je marche normalement quand, tout à coup, je sens qu’un truc cloche au niveau de mon pied gauche… eh ? mais… Je ne manque pas de me casser la gueule. Ce n’est pas possible, pas là, en début de journée… J’ai cassé ma chaussure. RIP. C’est malin. On se creuse la tête afin de trouver une solution : la chaussure n’est pas réparable. Peut-être que le parc vend des tongs ou des chaussures. On demande aux premiers employés mais ils ne savent pas. Je passe dans une boutique mais elle ne vend pas de tongs.

J’ai soudain une petite étoile scintillante : j’ai mes baskets dans ma valise ! Anne-Claire m’accompagne. On a le droit au traditionnel tampon. Mon étoile scintillante devait être une étoile morte depuis des années, ma valise est à l’appartement… Sans commentaires. Hors de questions de se taper presque une heure de route pour une paire de pompes.

On retourne au parc, l’employé très sympa nous dit « Ah bah vous avez fait vite ! » Je lui explique alors mon problème. Elle appelle d’autres collègues afin de trouver une solution. Très gentils de sa part, les autres aussi. L’une d’entre elle me propose, en ultime recours, des chaussons. On la suit dans le magasin… :

o8ewx950vwowlpazg.jpg

Anne-Claire explose de rire : « Si tu les achètes et que tu les portes, tu as mon honneur jusqu’à la fin de mes jours ». Allez, je les essaie… Et c’est trop petit (ouf :mdr:). L’un des agents de sécurité s’approche « Alors, Cendrillon n’a toujours pas retrouvé sa chaussure ? ». On discute quelques minutes. Je me résous à finir (ou à faire) la journée sans chaussure gauche.


PARC SPIROU – Sans chaussure gauche


Le sol n’est pas encore bouillant, ça passe bien ! Théophile me propose une de ses chaussettes. Je retiens l’idée, mais ne l’applique pas maintenant. Nous nous engageons de nouveau dans Crash Blorks, l’Air Race Zamperla.

e6e6hk8my4dj1axzg.jpg

Si le tour dure trop longtemps, ça peut devenir vite gerbo. Je ne suis plus si tentée que ça… Le flat ride fait assez forain mais est camouflé tout le tour par un mur en vraies fausses roches.

lf3qbd8odv8jqrszg.jpg

Victor et Théophile enchaînent avec un deuxième tour. En attendant je vous montre mes pieds.

p85q1r8mlyifb91zg.jpg

Mélange de bronzage entre les baskets et les sandales

On passe à l’attraction suivante avec Houbi & Houba. C’est toujours fun ces minis-tours ! RAS sur la déco, c’est sommaire.

rhckufkews140unzg.jpg

On ne peut pas admirer en on-ride la décoration de Spip Jumper, l’attraction étant en rade. Dommage, non ?

Nous continuons le tour et nous arrêtons à Wanted Dalton. 20 minutes d’attente, tantôt à l’ombre, tantôt au soleil. Les brumisateurs sont victimes du vent : la brume s’envole à peine sortie… La file est très peu décorée, un peu comme une cellule de prison. C’est dans le thème.

8iqmdv1674l6hzyzg.jpg

La montagne russe a l’honneur de nous offrir 3 tours ! Nous sommes placés dans les premières rangées. La théma déchire tout : 3 aloes vera cramées depuis 2018 probablement. Point. Ça complète la théma de la prison perdue en plein désert.

r7jd3hke0gkxpq5zg.jpg

La montagne russe passe mieux que son grand frère.

Il y a pas mal de monde au flume, on y reviendra plus tard. Il y a moins de monde au Nid du Marsupilami. De plus, c’est le 150ème d’Anne-Claire ! Bravo  8-)

La structure est décorée, comme ils ont pu. Peut-être que mettre des statues de Marsupilami accrochées à la structure, tout en créant des headchoppers apporterait un plus !

5njeatxo1nridryzg.jpg

15 minutes plus tard, nous sommes sur le quai. Première remarque : l’opérateur ressemble à Raymond Domenech. Mais lui c’est Bruno, et il est cool. Il est interloqué par le fait que je n’ai qu’une chaussure (tu m’é-tonnes).

uftydsiggrlb1r4zg.jpg

Prêts pour rejoindre les Marsu ?

Anne-Claire est à mes côtés, Antoine derrière nous. Nous sommes face à Zombillenium Tower. J’aurais préféré être face au Mont Ventoux, mais au vu de la répartition du poids, l’opé doit avoir des consignes.

Le lift est très lent. Ça nous laisse le temps d’admirer le parc. On s’en rendait compte au sol mais une fois dans les airs, la perpendicularité du parc est flagrante ; comme des stands sur un marché, les attractions sont posées côte à côte. Le parc est petit, il y a un cruel manque d’arbres, manque compensé par les brumisateurs (mais ne compense pas le peu de verdure). Un fois au sommet, le train ne bascule pas trop, mais une fois en bout de virage, le train bascule, surtout au moment de quitter la zone de frein. On se retrouve un coup face au sol, un autre face au ciel. Je trouve ça marrant, Anne-Claire déteste. Il est vrai que l’on se faire surprendre : notre tête peut facilement cogner si l’on n’est pas bien placé.

Le concept est original mais trouve vite ses limites : un rythme saccadé qui apporte peu de sensation au final.

Nous arrivons au dernier coin pas encore visité. Un animatronic dinosaure !

xle53t9dc31iielzg.jpg


pe9mq9wuxkaerf7zg.jpg

La température monte, on va se prendre une bouffée d’air sur Eviv Bulgroz, le Starshape. J’ai fait la plupart des gerbotrons de foire, excepté ce modèle-là et les « boosters ». C’est l’occasion de le tester, tant pis si je suis malade. Il est posé là, sur sa plateforme foraine. Le bras principal et le pilier sont sobrement aux couleurs du personnage ; la plateforme et les supports sont cachés par un contour lui aussi décoré.

Ce sont des rangées de 5, pour une fois que l’on ne va pas être séparés ! J’enlève mon unique chaussure et me mets au milieu, entre Théophile et Victor. L’assise est confortable, les harnais un peu dur mais OK. Le programme démarre, ça se lance rapidement dans les airs. Les bras ont une rotation libre. On fait peu de 360° mais ça tourne quand même. On fait une halte en haut avant de replonger vers l’avant. De très bonnes sensations, bien dosées en G et peu gerbant. Comme d’habitude, ce n’est pas une attraction que j’enchaînerai.

13h, on commence à avoir faim. On décide d’aller manger au Moustic. Comme on passe à côté d’En avant Seccotine et qu’il n’y a personne, on saute dessus, ça sera fait. On se met à l’arrière avec Victor, et… En avant Seccotine ! Le tout petit lift est rapide, s’en suit une petite drop qui vibre, puis après ça tape à chaque virage et minis-bosses. Oui, sur un layout aussi pété que ça, c’est possible. Rien ne va, on se fait mal. Le pire ? On en a pour trois tours. C’est nul, zéro !

Le parc nous a pourtant prévenu : Seccotine conduit très mal (cf. site internet). Est-ce pour justifier tous ces à-coups ?

Tout ça nous a vraiment ouvert l’appétit. On se rend au Moustic pour déjeuner, 20 minutes d’attente. Et mon pied gauche dans tout ça ? Il se porte bien pour le moment, merci ^_^ Il y a du choix dans les plats, mais je choisis une salade tex mex et un brownie (allez savoir pourquoi, je m’étais dis que si le Parc Spirou proposait des brownies, j’en prendrai un). On se pose à l’intérieur en espérant avoir un peu de fraîcheur. On aura au moins le calme. La salade est bonne, sans plus. Le brownie vient caler tout ça.  Premier passage aux toilettes avant de trouver une attraction digestion.

Parce que nous avons déjà tous nos crédits, à part la free fall et le flume, que reste-t-il ? Est-ce que l’on fait ça et on se casse ou bien, pour totalement vivre l’expérience Spirou, on fait les autres attractions ? On décide unanimement de vivre ce moment unique à fond, on n’a pas fait tout ce chemin pour rien ! Le parc possède 3 simulateurs, c’est le moment de les tester !

Le premier est Supergroom et les Dinozorg, un tunnel immersif. Ouais, enfin en attendant d’être immergés, on fait la queue : le débit est pourri, la file d’attente est mi-cagnard mi-ombre et les brumisateurs ne servent encore à rien. Ce qui nous irrite le plus, c’est le comportement des enfants qui montent sur les animatroniques (oui oui, et fonctionnels !), le tout avec les grands / parents qui les encouragent !

53gjidsqfcmnni2zg.jpg

Après un bon 40 min d’attente, nous voilà récompensés : le hall de pré-show nous éblouit. SPOIL : Non je déconne, c’est vide de chez vide, c’est froid. 2 dinosaures en plastique traînent, on se demande si c’est vraiment de la déco ou des objets oubliés et laissés ici… Le wagon du simulateur est caché derrière une bâche tendue automatisée, comme dans les entrepôts. On entend TOUT le film. Niveau immersion, c’est le néant.

C’est notre tour. On s’installe dans le véhicule. Il y a 6 rangées de 5 personnes. Alors, le but premier de ce genre de technologie c’est de ne pas voir le mécanisme. Ici, on voit tout. Vraiment. L’image du début du film est déjà sur l’écran et n’attend que nous. Les lumières s’éteignent, le véhicule avance dans le plus grand des silences… hiouh hiouh hiouh hiouh … puis monte sur ses vérins… tchiou tchoui tchiou tchiou … Le silence total, la gênance totale. Le film démarre. Ça bouge bien mais je n’accroche pas du tout, je ne suis pas la seule. Une fois le film terminé, le véhicule repart en station, toujours dans ce silence cringe. On sort de là, un panneau nous indique la direction du parc.

fdamgweoqj7ckrpzg.jpg

Merci de nous l’indiquer, sinon j’allais rentrer dans les backstages !

ctuxnerrobz24zdzg.jpg

C’était pourri, hein ? Quel gâchis, cette technologie pourrait tellement mieux être utilisée.

Le sol est bouillant. Théophile me file une de ses chaussettes pour couper un peu la chaleur. Maintenant je suis trop stylée  8-)

0yzpy003foy49jnzg.jpg

Hein, non ? Il reste deux simulateurs ? Bon l’expérience Spirou à fond qu’on disait. On teste donc le deuxième simulateur, Marsu Aventures. Il y a moins de monde, on attend assez près de la porte. 10 min plus tard, on nous annonce qu’il y a une panne. OSEF, on reste #solidarite. La file se vide. 3 min après : « c’est bon, on peut vous faire entrer ! » . On nous fait poireauté quelques instants dans un hall. On ne critiquera pas. COVID oblige, on doit laisser une place de libre entre les groupes. Munis de nos lunettes 3D, on peut savourer le show !

Lumières éteintes, le show commence dans le silence. Passage aérien du film, tout en douceur. Même quand les marsus s’écrasent sur le sol, c’est silencieux. C’est un drôle de concept de s’écraser muettement. Le film se coupe alors brutalement. « Oui, excusez-nous, on a oublié de mettre le son ». On se disait bien…

Le film recommence avec le son. Suivons les aventures des bébés Marsupilamis. Ça bouge bien, les effets fonctionnent. C’est mieux que le précédent show.

Jamais 203, il nous reste Gaffe à Gaston à faire. 45 minutes alors qu’il n’y a pas grand monde… 8 personnes passent et ça se stoppe pendant 5 minutes… en plus les brumisateurs partent toujours dans le vent. Après une attente vraiment chiante, on entre enfin dans un hall aussi top en déco. On ne change pas les bonnes habitudes en terme d’isolation phonique.

94bkiscwi9hbt6ezg.jpg


xf3dc0wfsbrxviuzg.jpg

What a thema!

On comprend pourquoi autant d’attente... Il n’y a qu’une opératrice pour :
    - faire rentrer les visiteurs
    - optimiser la salle afin de respecter le siège vide anti COVID
    - nettoyer les lunettes avant et après
    - faire installer correctement les visiteurs
    - lancer le film
    - et d’autres trucs…

Courage à elle, là c’est un gros problème d’organisation de la part du parc.

Le film en lui-même m’a saoulé au bout de 2 minutes. Je n’ai pas adhéré : me lasserai-je des simulateurs ou en ai-je trop bouffé en peu de temps ? Ou bien le thème des films me laisse de marbre ?

Bilan : nous avons mis plus de 2h à faire 3 simulateurs qui n’en valait pas la peine. Merci l’immersion Spirou.

On crève de chaud et les visiteurs ressortent trempés du flume. Un petit 15 minutes d’attente à Lucky River. La file d’attente est arrosée par les jets du bassin. Je marche dans la flaque en chaussette. Mauvaise idée (oui bon ça allait passer à la douche dans tous les cas, non ?  :ange:).

Je suis avec Théo et Victor, impossible de se mettre à 5. Dommage car c’est sûr que l’on rentrait. La répartition est orchestrée par l’opérateur : c’est un devant, deux derrière. Pas le choix. Le parcours est assez petit en soi : on commence par un petit lift puis le plateau rotatif change le sens de la direction. Nous faisons toute la première partie en arrière. L’eau du basin est très propre. Nous montons pour la drop finale par un ascenseur. Drop, sourire pour la photo et… on n’est pas mouillé  :-(  on voulait être trempés. Pourquoi AAC qui n’étaient que deux ressortent rincés ?

Au final, ce qui sera le plus mouillé sur moi, c’est la chaussette qui a trempé dans la flaque.

7x3gqvvpac7e79jzg.jpg

Méthode n°47 pour laisser sa trace au Parc Spirou

Avec l’aval de l’ancien propriétaire de la chaussette, celle-ci termine à la poubelle. Un stand automatique pour acheter des photos est à disposition. Ça ne prend que les pièces. On part se faire de la monnaie dans la boutique la plus proche.

ufstbafik05bkd9zg.jpg


vz9e0sw2oj5b6jqzg.jpg


Zombillenium Tower. Je ne monte pas là dessus. Je suis la poule mouillée du groupe. J’assume. Ils n’ont pas à attendre longtemps car il n’y a pas d’attente. Une plateforme est mise à disposition près de la nacelle afin de pouvoir les prendre en photos. Pas de bol, ils sont du mauvais côté.

1nfvmv48wu1xq57zg.jpg

J’ai pu prendre leurs dessous de pieds, c’est déjà ça

Verdict : « c’est efficace » pour Antoine, « c’est horrible » pour Anne-Claire, « je suis resté sans voix » pour Théophile et Victor.

Mine de rien, le temps passe, il est déjà 17h10. On refait un tour de Eviv Bulgroz, ça passe un peu moins bien, avec la chaleur et le début de « fatigue ». Théophile et Victor renchaîne, ce sera sans nous. AAC et moi-même faisons une pause à l’ombre d’un arbre artificiel sur de la pelouse artificielle.

r39mo6tjentrmtvzg.jpg


t74msp479n6fg0mzg.jpg

Le soleil de Spirou est encore fort à cette heure-là

vms4i7tt3uskr25zg.jpg


xzlj0u0v2qz6p6czg.jpg

2nd tour sur la Free fall pour Antoine et Théophile, Théophile flippe mais c’est qu’il est courageux ! L’opérateur joue bien son rôle de faire flipper les passagers, messages angoissants, postures, regards… Il s’adresse à nous trois en nous faisant lentement de signe de la flipette. Top !

9xdp3p5r1ago05qzg.jpg

Dernier ride de la journée sur Le Nid du Marsupilami, le tour de trop, je suis du même côté que le midi, c’est plus mouvementé et ça me fout la gerbe avec ces coups de lap-bars dans le bide.

On retourne au fond du parc. Je déclare ouvert la sieste sur le banc. AAC vont sur le Carrousel, Victor et Théophile vont de nouveau sur Crash Blorks.

Tout le monde est rassasié de sensations et de théma, on se dirige vers la boutique de BD. Il y a du choix ; avec de la chance, il y a peut-être un nouveau numéro des Nombrils récemment sorti que je n’aurais point vu, mais non.

18h45, nous levons le camp. Il y a de la marche jusqu’à la voiture et, dernière épreuve de la journée pour mon pied, la traversée du parking en cailloux. J’utilise un maximum le bitume et les bordures en béton dès qu’il y en a. Sinon, c’est aïe ouïe.

Il n’y a pas la possibilité de payer directement à la barrière. Les bornes sont à l’opposé de la voiture, le ticket est dans la voiture… Victor se rapproche un maximum. Ticket payé, c’est le cœur serré (ou pas ?) que nous disons au revoir au Parc Spirou.


—----—----—​

Alors, ça donne quoi le Parc Spirou ? Difficile de donner un ressenti « objectif » quand on connait l’histoire de ce jeune parc et ses déboires. Je n’aurais pas aimé ma visite lors de son année d’ouverture : trop cher et peu d’attractions. Après s’être pris une déferlante de critiques, on sent que le parc se tire vers le haut mais qu’il y a beaucoup de chemin à faire avant d’arriver à sa prétention première : concurrencer Disney ou Universal. En fait, il vaut mieux s’ôter cette idée de la tête car ça ne sera jamais le cas.

Concernant les montagnes russes, ça n’envoie pas du rêve : les 3 Zierer n’ont même pas trois saisons que deux d’entre trois vibrent comme pas possible. Ridicule. Le Nid du Marsupilami c’est rigolo mais sans plus.

Les flats rides apportent leur lot de sensation, il reste à corriger l’aspect forain.

Le flume ride est le bienvenu mais en fonction de la répartition, le rafraîchissement n’est pas le même. Même constat pour les brumisateurs des files d’attente. Le moindre vent et ça s’envoooooole.

Pour les enfants, il y a de quoi les occuper un bon après-midi. Nous n’avons pas vu les mascottes de Spirou et Lucky Luke  :cry:

Au niveau des simulateurs et des salles de « pré-show »… je vais me répéter par rapport à ce que j’ai dit dans le TR le ridicule est moins ridicule par rapport à ce que nous avons vécu. Une perte de plus de deux heures pour les trois simulateurs. Au niveau des films, c’est clairement destiné aux enfants, [ici étaient rédigées d’autres critiques qui ont été enlevées pour cause de retour à la raison]. Concrètement, tout est à revoir. Il faut aussi mettre plus de personnels sur ces attractions, en améliorant un peu le débit, surtout que le COVID n’aide pas…

L’architecture du parc. C’est petit, très petit mais la place ne manque pas pour de futures extensions. Le parc est un rectangle, avec des allées droites, On peut couper en passant par les cailloux (aïe le pied). Dans l’ensemble c’est propre dans tous les sens du terme. On sent que les attractions les plus récentes ont un semblant d’intégration mais la plupart sont simplement posées au sol.

La restauration et les tarifs sont corrects, ni plus chers ni moins chers qu’un autre parc, la nourriture reste mangeable. Le gros point noir : le prix d’entrée normal à 31 €, c’est trop cher. Avec le CE de Victor, 22€ est un tarif honnête. Je dirais même que l’on peut monter jusqu’à 25 € mais pas plus.

Avons-nous passé une bonne journée ? Oui, nous avons passé une bonne journée. Je suis peut-être cinglante sur la critique du parc, je reconnais. Nous avons enfin pu constater par nos yeux (mais pas que !) le fameux parc !

Est-ce qu’on y retournera ? Certainement… pas… avant une nouvelle montagne russe qui vaille le coup. Est-ce que ça vaut le coup d’y aller ? Si vous êtes de passage et que vous avez moyen d’obtenir des places à bons tarifs, oui (en zappant tous les simulateurs) ; sinon, attendez encore un peu (mais pas trop non plus :evil:)

Mention spéciale aux employés du parc, hyper sympa ! Généralement les employés le sont déjà mais là, c’est la crème de la crème ! Vraiment !

—----—----—​


De retour à l’appartement, je me précipite dans la baignoire pour me laver les pieds. Des pieds propres, Seigneur Dieu merci. Une petite sieste rapide avant d’aller au centre d’Avignon se faire un dernier bon resto ensemble. Cadre agréable, sympa, apéro mise en bouche, entrée, plat et dessert, tout se mange dans un silence, signe que c’est bon ! Le resto c’est l’Agape pour les curieux. Et leur banquette est confortable pour y piquer un sommeil digestif  ^_^


Fin  :kiss:
 

Loulou30

Membre
17 Novembre 2018
931
65
Très bon Tr encore une fois. Merci pour ce retour objectif sur le parc (c'est tellement rare  :evil:)

Pour info le Starshape n'est pas forain mais à bien des fondations et de beaux footers pour les amateurs  :ange:
 

Rem10

Membre
12 Juillet 2014
5 048
44
Le parc a changé depuis l'année de son ouverture.

L'ajout de la Free fall et du Star Shape (je suis curieux de tester même si ce n'est pas ce que je préfère pour le comparer au Top Scan) doivent apporter un vrai plus.

Par contre le nid de Marsupilami (ayant testé le modèle allemand presque identique) ça ne doit pas apporter énormément.

Spirou Racing ne vibrait pas à l'ouverture par contre. Mais ça ne m'étonne pas tant que ça car le modèle de Schwaben Park (un clone) vibrait un peu déjà en 2019.
 

Toto662

Membre
2 Avril 2014
2 158
135
27
Angers
Røyk a dit:
Pourquoi AAC qui n’étaient que deux ressortent rincés ?

Ben en fait le problème de ce flume c'est que lorsqu'on est 2 ou 3  les opés nous répartissent plutôt vers la fin de l'embarcation (un à chaque "dossier" en fait, et bon vu qu'il y en a un au milieu et un à la fin...), ce qui fait que lors du splash le petit rondin lève le nez et ne racle pas l'eau.
Du coup, juste au moment du splash je me suis avancé un peu et j'ai appuyé avec mes bras sur l'avant de l'embarcation. On a eu le raz de marée qu'on voulait :mdr:


Røyk a dit:
De retour à l’appartement, je me précipite dans la baignoire pour me laver les pieds. Des pieds propres, Seigneur Dieu merci. Une petite sieste rapide avant d’aller au centre d’Avignon se faire un dernier bon resto ensemble. Cadre agréable, sympa, apéro mise en bouche, entrée, plat et dessert, tout se mange dans un silence, signe que c’est bon !

Et signe qu'on était complètement claqués aussi me semble-t-il :ange:




Merci encore pour ce TR très complet ! :coaster:
 

Røyk

Modérateur
Membre de l'équipe
17 Juillet 2009
1 400
170
25
Cholet
lestrdelouise.wordpress.com
Loulou30 a dit:
Très bon Tr encore une fois. Merci pour ce retour objectif sur le parc (c'est tellement rare  :evil:)

Pour info le Starshape n'est pas forain mais à bien des fondations et de beaux footers pour les amateurs  :ange:

Merci pour cette correction  :-)


Rem10 a dit:
Le parc a changé depuis l'année de son ouverture.

L'ajout de la Free fall et du Star Shape (je suis curieux de tester même si ce n'est pas ce que je préfère pour le comparer au Top Scan) doivent apporter un vrai plus.

Clairement ! Ça occupe les plus grands.


Toto662 a dit:
Ben en fait le problème de ce flume c'est que lorsqu'on est 2 ou 3  les opés nous répartissent plutôt vers la fin de l'embarcation (un à chaque "dossier" en fait, et bon vu qu'il y en a un au milieu et un à la fin...), ce qui fait que lors du splash le petit rondin lève le nez et ne racle pas l'eau.
Du coup, juste au moment du splash je me suis avancé un peu et j'ai appuyé avec mes bras sur l'avant de l'embarcation. On a eu le raz de marée qu'on voulait :mdr:

Pourquoi on n'y a pas pensé ?!  :-o


Toto662 a dit:
Et signe qu'on était complètement claqués aussi me semble-t-il :ange:

Qui pensait qu'une journée à Spirou allait être crevante ?  :-D