[TR partagé] Suédistique Trip / Gröna Lund - Kolmården - Liseberg / Mai 2019

Røyk

Modérateur
Membre de l'équipe
17 Juillet 2009
1 399
162
25
Cholet
lestrdelouise.wordpress.com
Suédistique Trip / Gröna Lund - Kolmården - Liseberg / Mai 2019

Avions-nous raison de choisir Norwegian alors que la compagnie est en situation financière délicate ? Etait-ce une bonne idée de faire Gröna Lund malgré la pluie ? Quelles montagnes russes nous ont fait défaut ? Qui avons-nous croisé ? Où me suis-je encore endormie ? Est-ce que l’on a bien mangé dans les parcs ? Les toilettes étaient-elles propres ? Toutes les réponses à ces questions dans notre merveilleux TR.

Les participants de ce trip fut Maxime (Stato, jusqu’à samedi soir) et Sébastien [ah et moi aussi]. Merci à vous pour votre bonne humeur et votre lot de conneries  :rire:

Mais avant :

Notre programme

Jeudi 23 mai : arrivée sur Stockholm, après midi et soirée à Gröna Lund

Vendredi 24 mai : Kolmården

Samedi 25 mai : Vaxholm, après midi et soirée à Stockholm

Dimanche 26 mai : transport vers Göteborg, journée à Liseberg

Lundi 27 mai : Vrängö, soirée balade dans Göteborg

Mardi 28 mai : retour en France

Pour plus de précisions sur l’accès des parcs et des villes, je vous invite à vous renseigner ici ou ici.

Niveau finance, ça donne quoi ?

Les transports

Angers St Laud ↔ CDG : ≈ 45 € A/R

Aller : CDG → Arlanda avec Norwegian : ≈ 60 €

Rejoindre Stockholm avec l’Arlanda Express : ≈ 16 € (tarif – 25 ans) (taux de change du jour)

Se déplacer dans Stockholm : pass 3J : ≈ 25 € (taux de change du jour)

Se déplacer jusqu’à Kolmården : ≈ 19 € A/R (tarif – 25 ans) (taux de change ju jour)

Bus pour Kolmården Djurpark : ≈ 4 € A/R (taux de change du jour)

Aller à Vaxholm en ferry : ≈ 15 € A/R (taux de change du jour)

Rejoindre Göteborg : ≈ 30 € (tarif – 25 ans première classe) (taux de change du jour)

Se déplacer dans Göteborg et les îles : pass 3J : ≈ 18 € (taux de change du jour)

Rejoindre Landvetter avec Flygbussarna : ≈ 10 € (taux de change du jour)

Retour : Landvetter → CDG avec HOP! : ≈ 60 €

Sous-total : ≈ 300 €

L’hébergement

A Stockholm : Citybackpackers – 3 nuits avec draps du lit inclus ≈ 90 € (taux de change du jour)

Commentaires : Idéalement située à 10 min à pied de la gare centrale et du tramway nous emmenant directement à Gröna Lund. Fast food et supérette à proximité.

Le personnel est accueillant. Les draps de lit et les serviettes sont fournis contre un supplément (≈ 3€ pour les draps de lit sur tout le séjour). Propose un petit déjeuner copieux pour ≈ 7 € (non testé).

La nuit, la porte de l’auberge s’ouvre avec un code qui change tous les jours (les codes vous sont fournis en avance) et la porte de votre chambre avec un autre.

A l’entrée du bâtiment des dortoirs, vous devez enlevez vos chaussures. Les dortoirs sont en sous-sol. J’ai testé un grand dortoir mixte de 12 personnes. Il y a des casiers dans le dortoir, de la taille d’une valise cabine. Sinon, il y a de la place pour laisser vos plus gros bagages dans le dortoir (et si vous avez peu confiance, il y a de grands casiers dans les couloirs).

Vous choisissez le lit que vous souhaitez (parmi ceux de libre, ça va de soi ^_^). Il y a une lumière et une prise pour chaque lit. Le dortoir est bien isolé, il y a parfois des concerts le soir mais rien de dérangeant.

Les salles de bain sont pratiques, il y a des portoirs pour accrocher les affaires. Le jet d’eau est puissant, l’eau est bien chaude si on le souhaite. C’est propre, idem pour les toilettes.

La salle commune met à disposition plusieurs PC Mac, une TV et des banquettes avec prises électriques.

La cuisine est bien équipée. A disposition des pâtes gratuites et à volonté (il y a une sacrée quantité !)

Le Wi-Fi est excellent.

Le check out est très simple : vous enlevez les draps, vous les mettez dans une corbeille et au revoir !

Je recommande  :mrgreen:

A Göteborg : Backpackers Göteborg – 2 nuits avec draps du lit inclus ≈ 40 € (taux de change du jour)

Commentaires : Située à 300 m du tramway vous emmenant directement à la gare centrale en 15 min et à Liseberg en 20 min. Supérettes et restaurants à proximité.

On reçoit plusieurs SMS avant notre arrivée.

Le check-in se fait de 14h à 18h mais vous pouvez les prévenir de votre arrivée tardive (nous c’était 21h en l’occurence), ils sont très arrangeant ! Le check in se fait au numéro 21 mais l’auberge est au numéro 19. Les draps du lit sont inclus dans le prix.

Les portes s’ouvrent avec une carte que l’on vous fourni lors du check in. L’auberge est assez petite : quelques chambres privées, un dortoir fille et un dortoir garçon. Les dortoirs sont à l’étage.

Le dortoir fille est composé de 12 lits, chacun a un casier attitré. Ce dernier peut contenir une valise cabine ouverte (ou fermée) ainsi que des affaires en bordel. Sinon, il y a de la place pour laisser une grosse valise dans le dortoir. Il y a un rideau pour s’isoler quand on dort. Lampe, prise électrique et petite pochette à chaque lit. Vous choisissez le lit que vous souhaitez. C’est assez bien isolé, mais le petit hic (pas trop méchant) c’est que le dortoir fille est collé à une sorte de garderie, à 8h on peut être réveillée par le beuglement des gamins…

Les douches et les WC… c’est comme à la maison ! Propre, moderne, grand, eau chaude et jet d’eau puissant. TB !

La cuisine est petite mais il y a de la place pour ranger ses denrées dans le frigo.

L’espace commun dispose d’une TV, de jeux de sociétés, de livres… Le Wi-Fi est excellent.

Je recommande  :mrgreen:

Sous-total : ≈ 130 €

Les parcs

Gröna Lund : carte ECC

Kolmården : carte ECC

Liseberg : ≈ 45 € (taux de change du jour)

Sous-total : ≈ 45 €

Nourriture

On s’est faits plaisir à Gröna Lund (≈ 13 €), à Kolmården (≈ 21 €) et un soir à Stockholm (≈ 10 €). Une grosse dépense pour 5 kanelbullar (≈ 14 € … gloops mais c’est trop bon). Sinon, les courses étaient payées par alternance (≈ 17 €).

Sous-total : ≈ 65 €

Souvenirs

Mes proches me coûtent chers :-‘) Environ 10€ pour 4 timbres et les cartes postales.

Plus quelques souvenirs de parcs.

Sous-total : ≈ 30 €

Total trip

≈ 570 €

Certaines dépenses peuvent être largement compressées si besoin :

    - le transport à Stockholm : finalement on aurait pu tout faire à pied… mais on a quand même bien rentabilisé la carte ;
    - la nourriture : faire tout vous même revient moins cher !
    - si vous trouvez que la carte postale c’est ringard, ça vous économise des timbres !

Mais bon, le but premier c’était de m’éclater, de nous éclater ! Mission réussie  8-)
 

Mouflo

Membre
14 Juin 2018
113
13
44
Toujours aussi détaillé les comptes rendus, ça permet de se faire une idée sur l'organisation quand ça sera mon tour.
Hâte de lire la partie qui nous intéressent tous  :wink:
 

Rem10

Membre
12 Juillet 2014
5 038
39
Pour un trip nordique et assez long ça me semble assez raisonnable en terme de coûts.
 

Røyk

Modérateur
Membre de l'équipe
17 Juillet 2009
1 399
162
25
Cholet
lestrdelouise.wordpress.com
23.05 : Arrivée sur Stockholm, après-midi et soirée à Gröna Lund

C’est à 5h que je me lève pour prendre des forces et fignoler ma valise. C’est mon papa qui se dévoue corps et âme pour m’emmener à la gare. Sur le chemin, nous évitons de justesse un accident à cause d’une conn*sse probablement pas encore décuvée (ou déjà bourrée  :? ) Les insultes fusent entre mon père et elle, je suis prise en sandwich, je contemple le spectacle.

Mon train est à 6h44, direct pour Roissy, en 1ère classe siège individuel s’il vous plaît  8-)  Bon, on repassera pour la marche avant… Nous accusons un retard de 20 min suite à un problème de signalisation. Avec Seb, nous devions nous retrouver quasi en même temps… C’est raté. Je descends du train vers 9h30, je balaye du regard le quai, un Seb, ça se voit quand même ! Que nenni, je prends les escalators… «  Eh Louise ! » , à ma gauche Seb, qui me regarde depuis le quai prendre de la hauteur. « Je ne t’avais pas vu :mdr: » .

Maintenant que le duo provenance France est réuni, nous nous dirigeons vers le CDGVal direction le Terminal 1. Il n’y a pas grand monde, et c’est tant mieux. Nous sommes conviés à aller aux portes 70-76. Après une balade sur de longs tapis roulants, nous passons les contrôles très rapidement. Le hall d’attente est minuscule, le tour de la boutique est fait en 3 minutes. J’achète deux bouteilles d’eau : 5€. Merci le duty free  :|

Le hall d’embarquement dessert à 90% des destinations scandinaves, le restant étant la Grèce.

Notre vol avec Norwegian est prévu à l’héure, à 11h45. Ouf, la compagnie n’a pas fait faillite entre temps  :fou:  Le personnel au sol invite les passagers qui le souhaitent à enregistrer gratuitement leur bagages cabine en soute. Non merci, je la garde avec moi.

Les portes d’embarquement s’ouvrent, contrôle de la pièce d’identité, je suis la première à monter dans l’avion  8-)  Lors de l’attribution des places, j’ai eu le couloir. Cependant, le couple de personnes âgées me demande si je souhaite être au hublot. Avec plaisir  :unicorn:

L’avion part à l’heure. Durant le vol, je rejoins Seb, il est tout seul sur sa rangée. Je mange mon sandwich fait maison, préparé avec amour par moi-même. Lors de la descente, nous traversons des nuages. On trouve ça long, on ne ressent aucunement la descente…

… Nous quittons enfin les nuages… Et posons les roues sur la piste  :scream:  On n’a pas senti la descente, et nous avons au dessus de nous 8km d’épaisseur de nuage. Le temps est royalement à chier. Vraiment, il pleut beaucoup. On a quitté Paris sous un beau soleil pour rejoindre Stockholm sous 10 degrés. On n’y peut rien, va falloir s’acclimater… Mais ça fait chier quand même. A, et Gröna Lund est prévu dans moins de 2h… Bon !

Nous sortons de l’avion, puis nous nous dirigeons vers l’Arlanda Express. Je me souviens d’un immense escalator  :mort:  Quelle déception en voyant la taille de celui-ci : c’est grand, certes mais j’ai vu beaucoup plus grand récemment à Londres. 1ère déception du trip  :-(

L’Arlanda Express permet de rejoindre la gare de Stockholm en 18 min. Une contrôleuse checke nos tickets.

Arrivés à Stockholm, l’aventure commence. C’est sans connexion internet que l’on doit retrouver l’auberge de jeunesse, située à 10 min à pied de la gare. J’ai quand même une carte pour nous repérer. On ne met pas longtemps à trouver notre voie. Tant mieux, car il pleut comme vache qui pisse.

Il y a un peu d’attente au check-in mais nous finissons par récupérer les codes d’accès et nos draps. On bazarde surtout toutes nos affaires et partons sans attendre rejoindre Maxime, qui nous attend à l’arrêt du tram de la gare. On va mettre quelques minutes à trouver la station. Maintenant il faut trouver « le grand aux cheveux longs » . C’est qu’il y a du monde sur le quai… Astuce : on attend que tout le monde monte dans le tram et la personne restante sera l’élue. Et ça marche ! :mdr: Nous faisons connaissance avec Maxime, achetons nos titres de transports et il est temps d’aller à Gröna Lund.

16h20, nous sommes au parc. Nos sacs sont fouillés, nous récupérons nos entrées au point info et le parc est à nous !  :-D

J’ai déjà visité le parc en 2016 (voir ici ou ici) mais des nouveautés et beaucoup de travaux se sont installés entre temps ! Pour Seb, c’est une première ! Le parc est peu rempli, en moyenne, les temps d’attentes sont de 5 – 10 min. Ce soir, il y a Carly Rae Japsen en concert. Cool, ça nous fait une belle jambe.

Nous commençons par les crédits à la con.

Tuff Tuff Tåget, le kiddie où on peut se taper dans les mains pendant le ride ! On laisse Seb au premier rang, quand même ! On a bien cru qu’il allait se faire le coup du lapin au démarrage  :lol:

Nyckelpigan, le kiddie où on pourrait presque croire que le lift à pneu est un mini launch !

Lyktan, la mimi free-fall comme on en trouve un peu partout dans les parcs, j’adore !

Après cette petite mise en bouche, nous passons à la seconde partie du parc, un peu mieux fourni en sensations.

Fritt Fall, ah oui, un peu trop pour moi :unicorn:

254c5z2bti5j4bd6g.jpg

Observez ces deux personnes courageruses (et ce temps de merde, aussi)

Entre temps, on observe que Twister ne tourne pas (bon ça on le savait  :cry: ), mais que Jetline non plus… L’oéprateur posté à l’entrée nous répond gentiment que l’ouverture est prévue vers 19h. Takk !

Kvasten, le suspended Vekoma passe toujours aussi bien, une sympathique balade !

Vilda Musen, le Bobsleigh Gerst’ fuse comme une petite souris (ahah), j’avais oublié à quel point il était nerveux !

Et là, le miracle de la vie se produit : le beau temps s’installe, et les rayons de soleil viennent décongeler mon corps. Merci !!

tm5t2yym84xutvf6g.jpg

Tout ça me donne envie d’aller aux toilettes (non j’rigole, c’est pas le beau temps qui me fait aller aux toilettes… Pas de bol !).

Lustiga Huset me semblait plus rigolo dans mes souvenirs, mais ça se refait sans problème !

Insane, alors lui, je restais sur mes gardes. Il a d’ailleurs un débit assez merdique. Je me mets à côté de Seb, face à la mer, histoire d’avoir une belle vue au début. Ça bascule beaucoup mais on ne se retourne pas. Les freins de mi-parcours sont à vous découper le ventre en deux. Le seul moment où l’on va se retourner c’est… sur les freins finaux. Bam !! Tout le sang qui remonte dans la tête, mangez-ça vaut rien ! Aya bordel je suis secouée  :idiot:  :shit:

Une des attractions qui n’existait pas lors de ma visite était Ikaros. Il serait peut-être temps de la faire ! Eh quoi, c’est une free fall en fait ? :ange:

Perchée sur sa terrasse, c’est comme si l’attraction avait toujours été là. C’est que Seb ne fait pas le malin lui non plus. Je me suis toujours dis que le jour où je serai en face d’Ikaros, j’irai. Et ce jour est arrivé. C’est comme Stunt Fall après tout, non ? Et Stunt Fall, tu aimes !

On entre dans la file d’attente. Bonne nouvelle : on n’est pas obligée de me trainer par terre, j’y vais comme une grande. Il y a quelques personnes dans la file, ce qui fait un peu plus monter la pression. Mais allez, on y va coûte que coûte. Un seul des deux côtés est ouvert, celui face au parc. Notre tour vient, les gars s’asseoient, je commence à paniquer « MAIS T KON LOULOU » résonne dans ma tête. C’est vrai, c’est illogique, c’est juste Stunt Fall en mode free fall. L’opératrice me rassure « VASY RESPIRE TKT C KOOL » Je suis assise sur mon siège mais mon harnais n’est pas abaissé. Vais-je l’abaisser ?

cf1ie00p791id1n6g.jpg

Oui ! Tu n’as pas fait tout ce chemin pour partir telle une poule mouillée ! Tu te l’es promis tu le fais, ça va être cool  ^_^  L’opératrice nous informe de bien garder la tête collée à l’appuie-tête.

En toute sécurité, notre nacelle prend de la hauteur. De cette vue là, le parc est superbe, même si j’aurai préféré être face à la mer ! La nacelle ralentit, et c’est maintenant face au sol que l’on va être. La nacelle bascule, et là, le cri de la peur (le vrai, l’unique, l’authentique !) sort du plus profond de mes entrailles. Ce n’est pas face au sol qui me fait paniquer (ça c’est génial !), mais le fait que ça va bientôt lâcher. Bon, pendant tout mon blabla, on est peut être déjà en bas, non ? Effectivement, non. On reste perché là haut pendant très lo *clac* OOOOOOOOOOOO *chute*  ngtemps ! La nacelle reprend place au moment du freinage et nous retrouvons la terre ferme.

Alors ? J’ai adoré ! C’est très planant, il devrait avoir plus de free fall comme ça dans les parcs. La sortie donne l’impression de sortir des toilettes  :-D  tiens en parlant de ça je vais y retourner. Y a rien à redire : c’est propre !

Pour avoir une vue sur la mer, c’est sur Eclipse, le Star Flyer qu’il faut monter. Seb est en flippe totale, moi j’observe la ville et le parc, c’est cooool.

ma51kdqjkwmbyrb6g.jpg

Trio de tours, il en manque une, j’ai pas réussi à la caser

7crj0j1l6h6ox5h6g.jpg

Donc la voilà toute seule

Karlekstunnels, ou le tunnel des petites fées, où l’on s’amuse à y mettre la bande son de Chiapas.

Nous repassons devant Jetline pour le rider, mais toujours pas de signe de vie. Je redemande à un opé, qui me certifie qu’il ouvrira à 20h. Ah, ça a changé…

npqyb0bpo07lchb6g.jpg

Les gars vont faire Snake, la nouveauté 2019. Je passe mon tour pour ce gerbotron. J’en profite pour refaire Lustiga Huset, me promener dans le parc et partir à la conquête d’un souvenir.

69w25de386jtbwj6g.jpg

C’est toujours un plaisir de s’y balader, les allées sont propres, et l’ambiance est à la détente !

J’avais été déçue de ne pas trouver de souvenirs la dernière fois. Là, le parc se rattrape en vendant des boîtes de bonbons (vide ou pleine) à l’effigie du parc. C’est donc une boîte vide (j’ai déjà assez de nourriture dans mon sac  :ange: ) que je m’offre.

40 minutes plus tard, les gars sont enfin sur Snake. Faut dire que le débit n’est pas terrible…

4bz675qtirj72rp6g.jpg


47y260i3y0vsxb66g.jpg

Ça envoie du G+ !

On refait un tour de Vilda Musen. Un des opé s’appelle Jetaime (littéralement écrit comme ça). Je le fais remarquer aux gars, un peu trop trop fort car l’opé me grille (très gentiment  :kiss: )

Nous retournons sur Ikaros, c’est le début du concert, le peuple est un peu parti. Maxime nous propose de laisser les bras pendouiller. J’ose le faire, mais pas Seb. Haaaaaan

5as2kqoal5yuadc6g.jpg

Je suis heureuse sur une free fall, incroyable mais vrai

Seb court faire Kättingflygaren, les chaises volantes.

m7qbeenum4v5hhk6g.jpg

De ses cordes vocales retenti un « JETLIIIIINE ». Oh que oui il est ouvert ! Seb est prêt à quitter l’attraction, mais nan mais fais ton tour, va ! Il ne va pas s’envoler (ou tomber en panne :mdr: )

bmw8yy729jmjb7m6g.jpg

Jetline affiche 15 min, pendant ce temps on écoute le concert, on reconnait la célèbre chanson de la chanteuse. Puis plus rien, serait-ce déjà la fin de son concert, qui aurait duré 40 min ?

Aves Seb nous choppons le premier rang. La first drop nous envoie tout droit dans un tunnel de fumée, mais la remontée suivie du virage me provoque un coup à la jambe. Peu agréable. Le reste du parcours est assez intense mais ça vibre beaucoup plus que dans mes souvenirs.

Il est proche de 21h, et nous n’avons toujours pas pris de repas (bon OK, je mange des petits trucs de temps en temps… depuis le début de la journée  :rire: ) On s’installe sur le boardwalk avec une vue sublime sur Stockholm. Je commande un red curry avec crevettes et riz. Ça arrache la gueule mais c’est très bon !

Bon, on a ridé tous les coasters ouverts du parc, mais voir Twister fermé, même si on le savait, ça fait mal  :cry:  On a pris Seb en photo devant pour se moquer (tristement) de lui, de nous.

unpnav42ifcmn946g.jpg

Nous faisons le tour du boardwalk, c’est apaisant. Je cherche à faire un tour d’auto tamponeuses, mais j’ai l’impression qu’elles ont disparu à cause des travaux du futur Invert’ B&M.

Nous reridons Ikaros deux fois, cette fois-ci je me suis laissée un petit peu de marge dans le harnais histoire de flotter  :scream: :-P

On refait un dernier tour de Lustiga Huset, à trois sur le tapis du toboggan, on a cru qu’on allait sortir de la piste de freinage :scream:

Les gars refont Fritt Fall, je les reprends en photos  :wink:

q6vxwoto16ovgv26g.jpg

Le parc ferme bientôt, tels des SM de compétition nous retournons à Insane, mais c’est fermé. Tant mieux ?

Nous quittons le parc, rassasiés et plein de souvenirs, nous prenons la pose telle des stars d’ABBA, puis retournons tranquillement à notre auberge à pied.

oufj27kvstbwk0c6g.jpg

On se pose sur un ponton du port, face à Gröna Lund, puis discutons. C’est beau, calme, reposant.

Nous laissons Maxime à la gare, il rentre de son côté dans sa forêt, nous, dans notre auberge.

Les douches sont libres, parfait ! J’essaie de ne pas faire trop de bruit en sortant ma valise du casier, mais ceux-là sont en métal… C’est un peu loupé.

Une bonne douche et à peine le temps de m’allonger que je dors déjà. ZzzZzz

__________

Gröna Lund a toujours cette atmosphère reposante, où s’y promener et rider est très agréable. C’est propre, les opérateurs sont d’une gentillesse ! La nourriture est très bonne, il y a une petite amélioration sur les souvenirs ; qui sait, la prochaine fois que j’y retournerai, ils auront autre chose à proposer  :-)
 

Stato

Membre
20 Juin 2016
275
12
26
Røyk a dit:
La nacelle bascule, et là, le cri de la peur (le vrai, l’unique, l’authentique !) sort du plus profond de mes entrailles.

Je confirme, il était beau. Un cri d'une pureté ! Sans vibrato ! Jenifer aurait fait retourner son siège.

Louise m'a demandé de rajouter mes photos de Gröna Lund alors les voici :

Seb heureux de rider Tuff Tuff Tåget


En haut d'Eclipse, parce que oui, j'ai osé sortir le téléphone là-haut, même si j'étais pas serein





Ne sont-ils pas mignons, survolant Stockholm ensemble ? Ce rêve bleeeeuuuu


Bon, celle-là, on ne m'a pas expressément demandé de la mettre, mais c'est cadeau.

 
5 Juillet 2011
1 140
3
26
Nancy
Sans faire un TR et sans photos, je vais juste poster mes avis persos  :mrgreen:

Tuff-Tuff Taget :
Est-ce vraiment un coaster ?
Note Captain Coaster : 0,5/5

Nykelpigan
Tout comme la Ronde des Rondins, je le trouve rigolo, ce qui me fait dire que je préfère les Tivoli Small aux autres modèles plus importants de Tivoli Zierer.
Ca reste un kiddie donc conçu pour les enfants...
Note Captain Coaster : 1/5

Kvasten
J'adore les trains de ces Suspended Vekoma. C'est le gros point fort de Kvasten. Sinon, le ride est doux, fun et amusant mais pas de quoi se relevr la nuit. Il n'atteint pas le niveau de Dragon à Energylandia qui avait été pour moi un coup de coeur. Je le trouve quand même (je parle de Kvasten) un peu mieux que ce qu'on pourrait croire de l'extérieur.
Note Captain Coaster : 2,5/5

Vilda Musen
Super fun, super rigolo, j'aime beaucoup les Bobsleds Gerstlauer et celui-ci en est un bel exemplaire. Pas un monstre de sensations mais qu'est-ce qu'on se marre !
Note Captain Coaster : 3/5

Insane
Comme son nom l'indique, Insane est l'un des coasters des plus malsains que j'ai faits. La quantité de G que l'on se prend mêlée à des sensations de mini-chutes libres en fait une attraction ultra bizarre mais qu'au final, j'aime. En fait, c'est un ride aussi génial qu'horrible, un moment désagréable mais qu'on ne veut pas voir se finir, un peu comme si t'allais chez le dentiste pour une rage de dent et que ton dentiste, c'était Shakira.
Note Captain Coaster : 3,5/5

Jetline
Un petite déception pour ma part. Le ride est historique, le layout de qualité, le tout est assez sympa mais je n'ai pas adhéré, sans trop savoir pourquoi.
On retrouve ici le freinage bien brusque qui rappelle qu'on est sur un Schwarzkopf.
Note Captain Coaster : 2,5/5

Twister
On le savait avant le trip qu'on ne pourrait pas le rider donc pas de grosse déception en arrivant devant mais n'empêche, je soupçonne extrèmement fortement qu'il s'agit du meilleur coaster du parc, et ça me fait chier de l'avoir loupé.

Eclipse
Les Star Flyers me font flipper comme un dingue. Mais pas flipper dans le genre marrant, flipper dans le genre je suis incapable de profiter du ride et de la vue (ce qui est con car elle est magnifique). A chaque fois que je m'assois dans un Star Flyer, je me dis que ça va aller mais à partir de 15-20 mètres, une vieille parano débile se réveille et je me retrouve paralysé, en train de me cramponner aux chaînes ...
J'adorerais adorer ce genre de rides, mais ça me met trop mal à l'aise.

Fritt Fall
Qu'est-ce que j'aime les free fall Intamin ! Et celle-ci est plus puissante que la moyenne il me semble (plus en tout cas qu'Anubis, Dalton Terror ou Atmosfear). Mon attraction préférée de Gröna Lund !

Ikaros
Le ride que je redoutais, celui qui allait me faire regarder mon vertige bien en face ! Au final, c'est moins impressionant que ce que je pensais, sûrement dû au fait que le harnais est bien imposant et rassurant. Résultat : j'ai moins eu la flippe que sur le Star Flyer ! En ce qui concerne la chute, c'est toujours cool une chute libre, surtout dans cette position originale mais elle est moins puissante que celle de Fritt Fall. Ca reste un excellent ride !

Karlekstunnel
C'est kitch, ridicule, niais mais mignon

Kattingflygaren
Le positionnement au-dessus de l'eau est une idée de génie et fait de cet exemplaire de Wave Singer - ride que j'apprécie toujours - un des plus intéressants que je connaisse avec celui de Phanta et ses jets d'eau.

Lustiga Huset
C'est long, c'est drôle, certaines salles sont très déconcertantes (le tunnel tournoyant) et le toboggan à carpettes descendu à 3 est énorme ! On a droit à de l'airtime et un gros headchopper !

Lyktan
Ce modèle de mini free fall m'éclate toujours autant !

Snake
Très bon flat ride, intense, offrant de belles sensations, pas mal flippant : une réussite !

Avis sur le parc en général
Gröna Lund est un parc très agréable et très fun, avec une situation exceptionnelle, face à la magnifique baie de Stockholm. L'ambiance est chaleureuse, surtout le soir, et l'atmosphère hyper sympa. Les attractions sont pour la plupart de qualité, mais je suis dég pour Twister qui m'aurait forcément fait apprécier le parc encore plus. En son absence, ça manque d'un coaster vraiment bon sans ambiguïté (c'est toi que je regarde Insane !). Au final, je retiens limite plus les flat rides que les coasters, et Dieu sait que je suis pas fan de flats.
 

Guigui38

Modérateur
Membre de l'équipe
28 Février 2010
2 628
25
Voiron (38)
www.youtube.com
Merci à tous les 3 pour ce premier récit de vos aventures suédoises. Vos contributions se complètent parfaitement en plus, c'est génial. Vivement la suite ! :-)
 

Røyk

Modérateur
Membre de l'équipe
17 Juillet 2009
1 399
162
25
Cholet
lestrdelouise.wordpress.com
24.05 : Kolmården

Heureusement que j’ai mis mon réveil, sinon je serai partie pour dormir jusqu’à 10h… Il n’est que 6h30. Un passage rapide aux toilettes pour se rafraîchir et s’habiller, deux-trois gâteaux et une banane pris sur le tas avant de partir pour la gare. Le temps est ravissant, on croise les doigts pour que ça tienne !

Aujourd’hui est un jour spécial : les retrouvailles avec mon 100ème coaster (voir ici ou ici), mais ce sera, si tout va bien, le 150ème de Seb !  :coaster:

Notre train est annoncé quai 8… avant de changer pour le quai 10. Le quai 10, c’est juste la continuité du quai 8, il n’y a pas trop loin à chercher. On se trouve un carré groupe, je prends le sens de la marche. Le train démarre à 7h54, c’est parti pour 1h30 de trajet. C’est le moment idéal pour manger le VRAI petit déjeuner : un taboulé cuisiné avec attention ^_^

vw8ys5yuyiws10y6g.jpg

Ce n’est pas avec 2 – 3 gâteaux que j’allais tenir la matinée !

Maxime nous rejoint à l’arrêt suivant. Le temps ne change pas, ça s’annonce prometteur.

Nous descendons à l’heure à la gare de Kolmården, puis nous patientons sagement le bus. D’après les horaires (téléchargés auparavant) le bus arrive à 9h43. Nous remarquons qu’il n’y a pas que des suédois qui attendent, mais aussi un petit groupe d’allemands. Des coasters fans ?

Le bus arrive, il est plein à craquer. De gamins. Seules les personnes sans enfants sont autorisées à monter dans le bus. Coup de chance, on n’a pas d’enfants !  :fou:  Le ticket coûte 18 SEK. La route menant jusqu’au parc longe la mer, c’est juste magnifique  :love:  Ça met déjà dans l’ambiance !

On arrive au parc, que des enfants ! Bon au moins ils n’iront pas sur Wildfire ! Nous faisons une pause aux toilettes, Maxime va acheter sa place, nous récupérons notre entrée au point info. Juste après nous, deux personnes récupèrent elles aussi leur entrée. Le gars sort alors un panneau écrit dessus « 1 500 ». Whooo. Il va faire son 1 500 ème coaster sur Wildfire  :-o  On s’empresse d’aller lui parler. Le couple est allemand. Tiens donc ! Encore des allemands !

Seb lui montre alors son affiche « 150 », il est dégouté. On discute alors, et le gars nous demande si on compte nos crédits. On lui parle alors de Coaster Count et de Captain Coaster. Il connait bien les deux sites, mais tout particulièrement le premier, car c’est lui le co-créateur ! WFT, on a en face de nous un des créateurs de cette diablerie de Coaster Count qui nous transforme en pute à crédits ! OMG !!! :scream:  :mort:

Le parc est déjà ouvert, on ne perd pas de temps pour rejoindre Wildfire, car il est planqué au fond du parc. Ce dernier est très vallonné, ce qui fait travailler nos jambes et notre cardio. Seb et Volker (comprenez Coaster Count Man) doivent rider un voire deux kiddies avant de faire Wildfire. Les chieurs !Eh, quoi, comment ? Pardon ? Moi ? J’ai rien dit ! :ange:

On s’aventure dans la zone des enfants encore peu peuplée pour se mettre en jambe et créditer Godiståget. L’opérateur essaie de mettre l’ambiance et yoooo deux tours et hop c’est dans la poche.

Après encore une dizaine de minutes de marche, Wildfire se montre enfin  :love: <3 :coaster:  On laisse Volker rider le dauphin, nous on prend des photos en attendant.

vt9ch1fv01cp7916g.jpg


10imbn8rpmr03986g.jpg

Volker a son crédit, on retrouve les allemands de notre train… Le couple et le groupe se connaissent bien ! Kolmården est maintenant un parc à pèlerinages !  :rire:  On fait une photo de groupe avant de s’aventurer ensemble dans la file d’attente.

m8gbd8b4q8mmvjv6g.jpg

© Volker

Il n’y a personne sur le quai. Seb me lance une blague : « Et c’est la qu’il tombe en panne ». Mais non t’inquiète ! Ça va pas nous faire faux bond ! On laisse Seb, Volker et sa copine au premier rang, je vais avec Max au dernier rang !

Le train rentre en gare. Les portiques ne s’ouvrent pas… Une opératrice vient nous voir, un peu gênée. « There is a problem with a camera, we can’t open the ride… » Je m’étouffe de rire, Seb comprend tout le suite le message !

Pas de bol !

5sfy4o85v9n9pyv6g.jpg

Il y a de la joie !

lml77uu6w9fz3a16g.jpg

1 500 SEK = 150 € = égalité parfaite !

Volker demande alors aux opérateurs si on peut faire une photo de groupe sur le train. Après quelques secondes d’hésitation, une opé ouvre les portillons.

e6k8813y9s6uhtl6g.jpg


os8iuj1kocieghh6g.jpg


fajzg86iavwlq8e6g.jpg

© Volker

Après ces photos, nous sommes priés de quitter la gare…

iuochnaa1psnvsx6g.jpg

Mieux que Wildfire fermé, le sol glissant !

Nous décidons d’aller faire le Safari en attendant. Les cabines peuvent contenir 8 personnes max, nous sommes 9… Les allemands entre allemands et nous entre nous. Je suis toujours bluffée par le silence de ces télécabines.

e2xdrb5vox9h56a6g.jpg


q03obj3n9odei7d6g.jpg

Je reste sans voix

47dke7cfedsog3w6g.jpg


864535kt3a59lk26g.jpg


4tjp956l81i86zd6g.jpg

Majestueux

On fait un coucou aux animaux, on charrie Seb : « Eh écoute, c’est pas Wildfire ça ! » (bon ça nous fait chier aussi !).

On se rapproche de la fin de notre tour, quand surgit le rugissement du coaster. C’est bel et bien lui !  :-o :-o

Ni une ni deux, on y fonce !

Je fais un tour en last avec Maxime, Seb attend pour le first. La ceinture, du jeu sur la lap bar en usant la fameuse technique (parce que sinon les opé appuient un max) et zooou.

Ce lift pentu, ce demi-tour amuse gueule, cette drop qui envoie du paté à en être debout  :love: <3  Ce camel back inversé… Miam ! Et puis ce virage, cette vitesse, ces inversions ! Je suis aux anges !! :ange: :ange:

Le seul petit hic c’est que ça reste un monstre de puissance, et que l’enchaîner ne sera pas possible physiquement  :-(  Mais quelle bestiole !

Vient le tour de Seb au premier rang avec Volker, bon voyage !

9dqbo4yt4shtqyl6g.jpg


dj5kj7sd1k92mz56g.jpg

Après quelques minutes de discussion, les allemands partent de leur côté visiter le parc. Ce fut une chouette rencontre !

Seb continue son créditage, on le laisse seul sur Delfinexpressen.

e6gaquryii9o99a6g.jpg

On salue la star !

nqx73zw533lad726g.jpg

S’éclater sur un kiddie quand l’arrière plan est Wildfire

Il est 12h25 quand on (ou je ?) commence à avoir faim. On décide de quitter la zone et d’aller s’installer au Restaurang Safari, avec une vue incopiable.

ebya1v1cwzqa3r96g.jpg


vk2xnnywrbv026r6g.jpg

Titanic, remake version franco-suédoise

o504dfq8q5s3b4b6g.jpg

Etre dans un parc et manger équilibré, c’est possible ! (14€ s’il vous plaît)

Alors par contre ça s’appelle buffet mais c’est pas à volonté. Si j’avais su, j’aurai pris plus à manger. Seul les boissons coupées à l’eau sont illimitées. Mais heureusement que Max a eu du mal à finir son assiette ahah.

Le temps est magnifique, mais au loin, ça pue le vinaigre. Vraiment.

On fini de manger et on va rerider Wildfire. Sur le passage, on fait un coucou aux tigres et aux dholes (qui restent discrets).

Je me mets cette fois-ci au premier rang. Magistral.

7sdjx1g75ca7t156g.jpg

Allez, soyons folle, j’enchaîne avec un autre tour mais je me mets au milieu, trop d’attente pour le first ou le last ahah. Bon c’est toujours aussi bon mais on va faire une pause, hein ?  :cry:

Je tente alors de prendre les gars en photo avec l’appareil de Maxime. Une petite formation et hop, je sais prendre une photo… Ou pas. Après leur tour en first, j’explique à Max que la mise au point n’a pas fonctionné. « Tu as allumé l’appareil ? » … « Ah, parce qu’il était éteint ?  :roll: » . Sans le vouloir, je suis un boulet de compet’ « Allez, refaite un tour et profitez-en ! La pluie arrive ! »

Petit tour aux toilettes et on part visiter le reste du parc, c’est dire qu’il est grand ! Je remercie ma capuche car là, il pleut beaucoup. La température a chuté.

Pandas roux, Léopards, Cabiaïs, Tapirs, Chiens des buissons… vivent ici.

if3fsql8cagfnh66g.jpg

Coucou la famille ours

Mes mains commencent à se congeler, la flemme pour prendre des photos s’installe. J’aime mettre mes mains dans mes poches pour les réchauffer mais si je tombe c’est 4 dents en moins… Au moins !

On passe à côté de l’enclos des chameaux, des rhinocéros et des gazelles. Le plan aide à voir quels animaux nous n’avons pas encore observé.

On observe les éléphants, il y en a des jeunes… et des moins jeunes ! Nous approchons d’un bâtiment (de la chaleur !!). Bordel qu’il fait bon ici ! On va pouvoir se sécher un peu. Ce sont les enclos des lémuriens.

h29thuiqh2exkmk6g.jpg

Fatalement je m’asseois sur un banc… Et pique du nez. Chaleur + légère fatigue = dodo  :mort:

Après cette petite pause revigourante, on reprend notre chemin et allons voir les chimpanzés et les gorilles. Nous avons fait une grande boucle, nous sommes revenus à Wildfire.

La pluie ayant cessé, on retourne voir si la pluie l’a rendu plus glissant. C’est au premier rang que je prends place avec Maxime. Même au premier rang on est debout dans la first drop ! Ça a bien chauffé, mais pas autant que l’on se l’imaginait.

edrreo7l0ue8oco6g.jpg

On fait une pause café / goûter non loin du coaster, les gars me laissent leurs affaires, qu’ils aillent rider. Je me réchauffe comme je peux avec mon café.

Après avoir abusé du coaster, on repart faire un tour. On recroise furtivement nos amis allemands, qui s’en vont de leur côté. On a encore quelques animaux à voir, notamment l’enclos où l’on peut caresser les biquettes. Lavage de mains obligatoire ! C’est si mignoooooon !

Il est 18h, le parc ferme, on n'aura pas fait la mini free-fall pour gamins. On marche tranquillement chercher notre bus après un ultime arrêt toilettes (c’est très propre !).

Le bus arrive vers 18h15, au moment de payer, le conducteur me fait payer 50 SEK. Je trouve ça louche mais le sans contact a déjà payé… Je le fais remarquer au conducteur. « Oh, you go to Kolmården Station ? » Effectivement sur mon ticket c’est écrit Norrköping. Ah non, je ne vais pas si loin en bus ! Le couducteur appelle alors une personne (je ne sais pas qui), la conversation dure un petit bout de temps, mais c’est juste que le train est à 18h30 en fait, on ne veut pas le louper  :secret:  Après discussion et réflexion, il laisse Seb et Max entrer sans payer. Un geste sympa pour réparer comme il peut son erreur.

Sauf que sauf que sauf que !!! Le temps tourne et on ne sera jamais à l’heure pour le train  :scream:  Le temps passe, les minutes passent, on arrive sur le quai il est 18h31, on espère un retard s’il vous plaît par pitié !! … « Eh mais au fait Louise, le train de 18h30 n’existe pas, c’est celui de 18h47 ». Hein ? Je vérifie mon billet. Effectivement le train est à 18h47. Bon, bah, plus qu’à patienter alors  8-) ... :roll: ... :kiss:

On rentre tranquillement sur Stockholm, nous nous mettons d’accord sur l’île à visiter demain : ce sera Vaxholm. Tentés tout d’abord par faire deux îles en une journée, on préfère n’en faire qu’une et se balader en soirée dans Stockholm. Maxime descend à sa station. Nous faisons des courses pour ce soir et demain, à savoir acheter de la bolognaise ((à la viande de cheval) … enfin, je n’espère pas !), des baked beans et une quantité monstrueuse de légumes divers et variés déjà découpés et en libre service, ça j’adhère !

Pour ce soir c’est pâte – bolo et demain midi salade de pâtes.

Je vais prendre une douche [il y a beaucoup de monde dans cette auberge mais je n’ai jamais eu d’attente au douche -tant mieux- mais les gens se lavent quand ? :mdr:]

J’active le réveil pour un peu plus tard que ce matin, je vais pouvoir avoir une plus longue nuit !
 

Stato

Membre
20 Juin 2016
275
12
26
Et c'est ici que commencent les aventures de Louise la Narcoleptique.

Louise chez les lémuriens.




Louise dans le train du retour.
Désolé, je n'ai pas de photos pour illustrer mon propos, mais sachez qu'elle s'est aussi endormie dans le train.

 
5 Juillet 2011
1 140
3
26
Nancy
Godistaget
Ce kiddie est évidemment anecdotique mais j'ai eu un petit coup de cœur pour la théma et l'intégration
Note Captain Coaster : 1/5

Safari
Magnifique, immense, reposant, dépaysant, avec la vue sur la merveilleuse nature suédoise et Wildfire. Bizarrement, j'ai trouvé que les animaux, qui sont la raison d'être de l’attraction, passent un peu au second plan après le paysage...

Wildfire
Faire mon 150e en le ridant a été un grand moment ! Ce coaster est tout simplement une bombe !
La first drop envoie à fond, surtout à l'arrière où l'on est debout durant toute la descente.
La première inversion est excellente. Je conseille de lever la tête vers le bas (il y a peu de situations où on peut dire ça !), c'est très désorientant et jouissif !
La deuxième inversion m'a moins marqué mais la troisième et dernière est géniale : le train tourne sur lui-même à fond la caisse, c'est terrible !
La vitesse est folle durant tout le ride, sauf à la toute fin où le train perd pas mal de vitesse sur la dernière bosse, ce qui fait que l'enchaînement final de changements de direction est moins jouissif que ce qu'il aurait pu être. C'est l'un des rares défauts du coaster avec les protèges-tibias des lap-bars (mais on les oublie rapidement !)
Il me reste à parler de l'environnement exceptionnel du coaster, de l'excellent virage incliné vers l'extérieur et des airtimes bien prononcés et je peux conclure en disant que Wildfire est une boucherie ! A voir si son nouveau collègue walibien va le dépasser !
Note Captain Coaster : 5/5

Delfinexpress
Bon, celui-là est plutôt moche et anecdotique mais pas désagréable, c'est déjà ça...
Note Captain Coaster : 1/5

Avis sur le parc en général :
N'étant pas fan des zoos, j'ai quand même adoré Kolmarden, qui a pour lui un site immense et vallonné, un environnement à couper le souffle et Wildfire ! Trois raisons qui font que Kolmarden me fera rêver pendant encore longtemps !
 

balrog

Membre
18 Novembre 2016
698
2
31
les protèges-tibias des lap-bars (mais on les oublie rapidement !)
On les oublie pendant le ride, mais on s'en rappelle le lendemain ! :mdr:

Je suis jaloux ! J'ai raté Dolphin express, le deuxième meilleur coaster du parc ...
 

Røyk

Modérateur
Membre de l'équipe
17 Juillet 2009
1 399
162
25
Cholet
lestrdelouise.wordpress.com
| Bonus n°1 - 25.05 : Vaxholm, après-midi à Stockholm |

Cette nuit a été plus longue, ça fait du bien. J’essaie de ne pas faire de bruit en prenant ma valise mais c’est encore perdu. Je pose les objets en vrac dans mon casier sur une valise, je les remettrai juste après… Je reprends le même type de petit dej’ avant de partir. Nous avons 30 min de marche pour rejoindre le port. Il est 8h30, le prochain bateau pour Vaxholm est à 9h15, nous sommes large. Nous en profitons alors pour faire quelques courses (bananes, boissons…) avant de descendre toute la rue commerçante de Norrmalm.

Quelques questionnements d’orientation plus tard, nous arrivons sur le port de Strömkajen. Maxime est arrivé avant nous. Nous cherchons comment acheter les billets. C’est simple : on les achète directement sur le bateau, quand celui-ci a commencé sa course.

Le temps est gris mais il ne pleut pas. Il faut environ une heure de bateau pour atteindre l’ile. Si vous êtes assujettis au mal de mer, je me dois de vous prévenir que les bateaux ne proposent pas 100% de sièges en marche avant.

On passe devant Gröna Lund, puis on quitte sagement la ville pour se retrouver dans un paysage… d’îles. La mer est calme, le bateau est stable.

Une fois arrivés sur l’île, on donne notre ticket afin de pouvoir sortir du bateau (une vieille légende raconte qu’une âme hante un des bateaux, car ayant refusé de payer son ticket, elle n’a jamais pu sortir de ce dernier  :scream: ). On prend un chemin au pif. Nous voilà partis dans les petites ruelles, assez calme, de la ville. Ça a son charme.

On s’approche d’un ponton, on voit un chat dans un jardin  :love:  mais le chat a l’air intrigué par ce qu’il se passe sur le ponton… Des canards ! Mais à l’allure où il va pour les pourchasser, les canards sont déjà partis bien loin !

4cnc4d8p5565m8a6g.jpg


k3y0503pltbwpma6g.jpg


plwtfcnpsn2zxqb6g.jpg

Nous suivons un itinéraire de randonnée qui s’avère intéressant, ce dernier alterne entre longer l’eau et être en forêt. Mais avant tout : petite pause au coin jeux pour enfants  :unicorn:

90ose016oy1a0dk6g.jpg

Tantôt il pleut, tantôt ça s’arrête ; sous les arbres nous sommes protégés. Nous arrivons dans une zone de loisirs nommée « Vaxholm Skypark ». Il y a des plages aménagées pour le volley, mais aussi de la restauration (ouvert en été uniquement), un parcours de santé, de l’accrobranche… On croise quelques randonneurs.

k0sdxd32mgyrr3z6g.jpg


7551lrpcrppdcs86g.jpg

Heureusement que j’ai mes chaussures de marche !

c6ntdfuxhh53mx36g.jpg


6nsrwbhjfu91vb66g.jpg


Le chemin est équipé en bancs et en poubelles.

On se pose dans un coin avec vue sur l’eau, mais l’endroit n’est pas le plus calme ; un pont assez fréquenté par les voitures se trouve non loin de là. Tant pis, on décide de planter notre drapeau pour manger ici.

j7ty65491mqmuwi6g.jpg

On reprend notre chemin, nous croisons des gamins qui hurlent, on ne restera pas longtemps à côté d’eux. Nous faisons une pause sport au parcours de santé. Après avoir fini le tour de cette zone, nous rebroussons le chemin pour rejoindre l’autre côté de l’île.

Cependant, nous avons choisi de ne pas repasser par le chemin aller. Nous sommes arrivés à un point que pour traverser la route (très fréquentée), on passe dans des jardins privés (il me semble). C’est bruyant, ça casse l’idée d’être sur une île. On longe la route principale pour retourner sur le port.

On fait un autre arrêt dans un parc de jeux, avec cette fois-ci pour activité principale une tyrolienne. Nop, c’est pas un +1  :cry:

De retour au port, nous avons un peu de temps pour faire des courses (et notamment les timbres à s’en vendre un rein). Le bateau est à 14h30. Ce bateau n’a presque pas de siège en marche avant, mais par miracle on arrive à le chopper. On rentre tranquillement sur Stockholm. Maxime est désormais notre guide touristique  :-)

On se promène dans Gamla Stan, la vieille ville de Stockholm. On traverse la fameuse rue très touristique, j’achète des cartes postales, Seb achète un drapeau du pays.

Puis vient l’idée de visiter différentes stations de métro (mais aussi pour rentabiliser la carte de transports, arh aerm…). On visite donc pas moins de 4 stations, presque à chaque fois je m’amuse à faire un tour d’escalator… Tout le monde peut être touché par la maladie de l’âge mental enfantin !

On remonte à la surface pour prendre un bus et visiter la banlieue de la capitale, nous atterrissons non loin du Mall of Scandinavia (horriblement grand). On y fait un tour, voir comment c’est à l’intérieur architecturalement. C’est l’endroit idéal pour aller aux toilettes, mais c’est tout. Il y a trop de monde, je déteste ce genre d’endroit. En plus il n’y a même pas de free lactose Kanelbulle.

On prend le Transilien local pour revenir sur Norrmalm en quête d’un restaurant pour notre dernière soirée tous les trois. Il faut savoir qu’il est 18h45 et que la plupart des resto ferment déjà leurs portes. Après plusieurs tentatives infructueuses, on jette notre dévolu sur un Taco. 20 min pour être servi car il y a du monde. On se trouve une place en intérieur, les tables ne sont pas très propres… Mais la nourriture est bonne. Merci Max d’avoir un appétit d’oiseau  :ange:

Nous nous séparons devant notre auberge, on a passé un super moment ensemble ! Le temps est passé vite  :cry:

Je retrouve mon bazar du matin – que je n’avais finalement pas rangé – , sur la même valise ; il n’a pas bougé d’un centimètre. C’est bon , mes coloc’ sont de confiance  :fou:

Demain matin on bouge pour Göteborg, Liseberg nous attend !

______________​

Conclusion sur l’île de Vaxholm : c’est une île en apparence à faire absolument mais le temps maussade et le fait d’avoir des voitures sur l’île casse le charme. On a passé un bon moment mais ce n’était pas du tout un coup de coeur – peut-être que j’en attendais trop, je voyais l’île plus « sauvage » – . On n’a peut être pas fait tous les endroits « insolites » de l’île ; cette visite s’est faite au fil de l’eau.
 

Røyk

Modérateur
Membre de l'équipe
17 Juillet 2009
1 399
162
25
Cholet
lestrdelouise.wordpress.com
En attendant l'arrivée du TR sur Liseberg, je vous propose deux photos bonus de moi en train de profiter du bateau. Les deux photos ont été prises par Maxime.


Louise, 23 ans, profite d'un moment pour se reposer avant une longue balade


Germaine, 76 ans, s'est endormie devant des Chiffres et des Lettres
 

Stato

Membre
20 Juin 2016
275
12
26
Et ce n'est pas si facile de dormir assise sur un bateau en mouvement.

https://youtu.be/E0A6ZWksJ_g

https://youtu.be/-WjVY7ei6fM
 

Røyk

Modérateur
Membre de l'équipe
17 Juillet 2009
1 399
162
25
Cholet
lestrdelouise.wordpress.com
26.05 : Liseberg

Il est l’heure de quitter l’auberge de jeunesse, on enlève les draps, on bazarde ça dans le bac et c’est sous une trombe d’eau que l’on rejoint la gare. Le train est prévu à 8h30. On repasse par une supérette reprendre des légumes en libre service et quelques gâteaux au sésame.

Le train arrive un peu en avance, je prend place dans le wagon première classe, siège solo et en marche avant. Si ce n’est pas royal ça ?  8-)  Au moins je ne serai pas malade (voir ici ou ici). Seb a fait de même, on n’est juste pas dans le même wagon. De toutes façons, j’avais prévu de regarder le paysage et de pioncer.

Nous croisons les doigts pour que le mauvais temps reste sur Stockholm, je ne veux pas de pluie à Göteborg !

Le train part à l’heure. Quelques minutes plus tard, une hôtesse apporte du café ou du thé aux voyageurs. Oohh, mais c’est qu’ils n’ont pas l’air de sortir de CB pour payer ! Et ce n’est pas tout, elle leur distribue aussi une boîte. Whaaat ? Le petit déjeuner est donc inclus dans le billet 1ère classe ? Mais c’est une très bonne chose ça !  :rire:

55l4kkl1wahp8f56g.jpg

Un petit régal, il y a des choses que je ne peux pas manger mais ça fait du bien !

Après ça j’ai pioncé… puis nous sommes arrivés ! Je n’ai pas vu les 3h de transport passer !  :-o  C’était super confortable, je suis tentée de vous recommander la 1ère classe, si vous avez moins de 25 ans, c’est quelques euros en plus seulement ! Je m’empresse de descendre du train, au passage, je remarque qu’il y a des fruits et des gâteaux à disposition ! Hop, un truc par ci, un truc par là  :-D Pas un seul contrôle du billet pendant ce trajet (ou alors c’est parce que je dormais à poings fermés).

Autre bonne nouvelle, le temps est parfait !  :kiss:

Je rejoins Seb, on s’éloigne du train… Mais il y a un truc qui cloche, je me sens très légère, trop légère même  :?  … OH MERDE MA VALIIIIISEEEE ! Je repars en contre sens en courant la récupérer ! Heureusement que nous étions au terminal, car les trains n’attendent pas beaucoup à quai ! C’est à cause de Liseberg ça !  :fou:

On se dirige vers une borne pour acheter notre ticket de tram. On ne trouve pas de bornes mais des comptoirs sont ouverts. Une fois notre ticket en poche, on se dirige vers l’arrêt de tram le plus proche, Nordstand. La ligne 13 permet de rejoindre directement le parc. Après quelques minutes d’attente, je me rends compte que l’on n’est pas dans le bon sens… Quelques minutes de perdues. Après quelques minutes de réflexion, la ligne 13 n’apparaît pas sur l’écran des tramways… Cette ligne ne circule pas en week-end… On se rend alors à pied à Central Stationen, ce n’est pas bien loin. J'en profite pour y poster mes cartes postales, j'avais zappé de les mettre dans une boîtes aux lettres à Stockholm...  :secret:  Il y a plusieurs quais pour les tramways, nous on veut le 2. On regarde tout de suite si on est dans le bon sens. Non ce n’est pas cet arrêt, on se retourne, et le tram 2 nous file nous le nez… 10 min à attendre. Mais est-ce qu’on va un jour arriver au parc ?  :|

Des pubs pour Skara et leur nouveauté aquatique figurent sur les trams.

Une fois dans le tram, il n’y a que 3 stations à faire. Nous voyons doucement la grande roue s’afficher devant nous, je crois que nous y sommes  <3

On suit la petite foule, on se rapproche de l’entrée. On se dirige à une caisse, on échange nos billets papiers contre un wristband, la caissière nous imprime les horaires de nos fast pass. Nous avons choisi Helix, Valkyria, Balder et Lisebergbanan. Il est 12h, nous y sommes enfin !

Mais avant toute chose, ils nous faut des casiers pour y laisser nos bagages. Oui, on a préféré directement aller au parc avant d’aller à notre auberge.

Les bagages délestés… On commence par quoi ??  :rire:

Sans trop d’hésitation, on veut commencer par Helix. Le parc est peu rempli, on regarde les temps d’attente : en moyenne, c’est entre 5 et 10 minutes  :love:  On emprunte les escalators… Ah ! Pas de bol, le second me marche pas, faut se le farcir à pied ! Nous observons la vue que nous avons sur le parc quelques minutes avant de nous engoufrer dans la file d’attente. Et quelque chose nous fait mouche : aucun train sur Balder… On ne doit pas regarder dans la bonne direction quand le train passe !

On oublie notre pensée négative et on se coltine la longue file du Mack vert. Ils auraient pu faire des chemins pour la raccourcir parce que là, vu qu’il n’y a personne, c’est une petite trotte que l’on doit faire avant d’atteindre le quai. La thématisation de la file d’attente n’a pas bougé depuis ma première visite en 2016, c’est toujours du grillage et quelques cailloux au sol (et j’ai même l’impression qu’ils en ont enlevé). On choisit de le faire au dernier rang. Ça nous laisse quelques trains pour pouvoir écouter la bande son d’IMAscore  <3

La nouveauté ce sont les ceintures. Je ne comprends pas pourquoi mais soit. Je m’avance dans le siège parce qu’ici aussi, on aime appuyer sur la lap bar. Et puis de toutes façons elle va se resserrer après la première inversion  :cry:

Le train se lance, bon airtime en sortie de gare, corscrew, lap bar qui se resserre, suivi du launch qui me paraissait un poil plus puissant dans mes souvenirs mais ce n’est pas ça qui va gâcher mon plaisir de rider Helix. A l’arrière je sens quelques vibrations mais cela ne gêne pas le ride. On sent qu’il est un peu froid mais il aura toute l’après-midi pour chauffer. Les airtimes sont déjà présents sur les deux bosses, puis l’inversion finale où on se laisse se retourner comme des pantins, toujours extra !

On resdescend de la colline car on veut savoir si Balder est ouvert. On s’approche de l’entrée… huuum ça pue, des opé, une barrière… Allez, il va ouvrir à 18h, comme Jetline à Gröna Lund ! Je demande aux opé s’ils savent à quelle heure le ride va ouvrir. « The ride is closed for the day » . Alors là, fallait pas nous dire ça  :cry: :cry:  Un poignard dans le dos. Merde.

J’en profite pour prendre en photo Valkyria. Dire qu’avant il y avait Kanonen, un launch Intamin super compact, là ils ont réussi à caser une dive plus étendue.

st6g3v54h8t5hwv6g.jpg

On part dans la zone enfants (zone la moins calme dis donc !) pour faire les deux kiddies, à savoir Rabalder et Stampbanan.

c46zwvj4q31u2o16g.jpg

Une photo test à 360° pour un kiddie (Rabalder)

Fait chier pour Balder. On ne va pas rester à bougonner là, il est 13h, on commence à avoir faim. Seb va s’acheter un kébab, je m’installe à une table, table qui donne vue tout droit sur… Balder ahah. On aime se martyriser. Je commence à manger ma salade, Seb arrive avec son kébab sans pain. D’ailleurs les BK ont été remplacés par MAX (ça reste un fast food ceci dit).

14h, l’heure du fast pass pour Valkyria a sonné ! Qui plus est, la file d’attente est de 20 minutes ! Ça vaut le coup ! On se dirige vers l’entrée des fast pass… Mais on doit laisser nos sacs dans des casiers. Pourquoi ? Sur les autres coasters on les laisse sur les quais. Pourquoi pas ici ? Bref, demi tour dans la boutique ; les casiers ont le mérite d’être au moins gratuits, c’est ça de pris. Ils sont gratuits pendant 3h. On laisse donc tout ce dont on n’a pas besoin, comme ça après le ride, on sera un peu moins encombré.

On peut passer le tourniquet, on arrive sur le quai. La gare est jolie.

a2mod9bqya43bd96g.jpg

L’opé nous place au troisème rang. Au moins il y aura de l’airtime. Maintenant, Valkyria est équipé de ces géniaux harnais de merde. Que ce morceau de caoutchouc se bloque ou non pendant le ride, je me sens comprimée rien qu’en gare. Lors du lift, je remarque qu’effectivement, ce truc ne se bloque pas. Vient à moi deux solutions : soit je lève les bras mais le harnais me colle au siège, soit je pousse le caoutchouc pour dégager mes épaules et ainsi chopper de l’airtime (sachant que j’ai du jeu). J’opte pour la seconde solution, mais rien que devoir agir comme ça gâche un peu le ride.

Nous arrivons en haut du lift, le quart de tour permet de profiter de la vue. Nous arrivons sur les freins… Puis chute. On a un trèèèèèès bon airtime, rien à redire là dessus. Le reste du parcours enchaîne inversions et virages, tout passe en douceur.

C’est un bon ride, mais gâché par des harnais complètement inadapté au but premier de la dive : avoir un airtime lors de la drop sans utiliser d’astuce pendant le ride.

A la sortie, Seb se viande comme pas possible dans les escaliers, j’ai rien vu venir ! Rien de cassé, plus de peur que de mal, mais c’était un beau vol plané. 5/5 sur Captain Chute.

Je fais une super photo de Seb devant Balder, allez, souris quoi ! Non, comment ça ?

ai34qpn22jfr92u6g.jpg

On part à la quête des toilettes. Comme on a décidé de laisser nos affaires dans nos casiers, on n’a pas de plan sur nous. Et alors pour trouver les toilettes, c’est très peu indiqué dans le parc. Proche de Valkyria ? Non. Près de Balder, Loke ? Non plus. On se lance dans la zone arcades du parc. Ah une indication, mais ça fait comme les déviations, tu as un panneau et après plus rien. On finira par en trouver.

Seb se lance dans la file d’attente de Loke, c’est pas que ça me tente pas mais je ne suis pas plus motivée que ça. Les dispatchs sont très longs, et à chaque tour je vois des sièges vides. Mais, il n’y a pas de single rider ? Surtout sur un flat comme ça ? Apparement non. J’en profite pour prendre des photos mais aussi rester dans la zone, Seb n’a pas son portable sur lui.

dge85gcla161bp76g.jpg

Le raft inoffensif

zvi29lvcbq848pb6g.jpg


88oqbu2f35xg2nw6g.jpg

Arriverez-vous à voir Seb ?

Après 30 minutes, on s’en va faire le FlumeRide.

4aadpih7339p9iq6g.jpg

Lui aussi inoffensif, mais la balade est longue et la vue est très sympa !

ppy6c7tp0h0zs5c6g.jpg


s1mc76ll8fn7ekq6g.jpg

Un lift plat

Tiens en voyant Helix, ça nous rappelle qu’il est 15h et que c’est l’heure de notre fast pass.

On repasse par les escalators, le premier est désormais à l’arrêt, mais pas le second. Mais vous faites un jeu là c’est pas possible ?! Petit passage aux toilettes (en prenant l’ascenseur pour descendre d’un demi-niveau… plus feignasse tu meurs).

Mesdames et messieurs, nous élisons ce fast pass dans la catégorie « truc le plus inutile du monde ». Pourquoi ?

m7c9cn23weuwf226g.jpg

Parce que.

Nous avons jeté notre dévolu sur le premier rang. Un train sur trois (ou deux trains sur six) est lancé à vide… Allez savoir pourquoi.

Le premier rang donne la vue (la vue est magnifique depuis la gare) et de meilleurs airtimes sur les bosses, surtout que le coco a chauffé ! Cependant, la fatigue commence à venir…

Nous redescendons de la colline à moitié à pied (oui, à croire que mettre les escalators en arrêt d’urgence est un jeu…) pour faire un tour sur Radiobilarna, ou simplement les auto-tamponeuses. Tout le monde s’évite, mais en fait j’ai compris pourquoi : les véhicules sont tellement lourds qu’à chaque choc, je crois me faire le coup du lapin !! Je sais bien que l’on est à Liseberg, mais quand même !  :scream:

On repasse devant Valkyria, mais je prends juste des photos, on y reviendra plus tard.

qqebobzbcl34v276g.jpg


4hequf2om4yn2856g.jpg


c2rew3ni8ciibkq6g.jpg


Il n’y a personne à Lisebergbanan, et comme c’est notre dernier crédit à faire d’ouvert, on y va. On se place au dernier rang pour cette balade que je pensais douce mais qui au final secoue plus que dans mes souvenirs. Les freins sont toujours aussi violents ; ça, ça ne change pas. Mouais, est-ce que ça commencerait à mal vieillir ?

On jette un coup d’oeil à la boutique souvenir, voir ce qu’il y a de nouveau. Je ne retrouve plus le porte-clé que j’avais acheté en 2016 ; ils ont changé les modèles (moins beaux je trouve). Par contre, ils font des plateaux, trop beaux ! :love: Il y a un petit et un grand modèle, mais je ne sais pas si le grand modèle passera dans ma valise… Je me laisse le temps de la réflexion.

On récupère nos sacs au casier de Valkyria, j’ai une petite faim.

On va faire un tour sur Lisebergshjulet, la grande roue, pour prendre de la hauteur, pas d’attente, on monte dans une cabine. Faut pas trop la faire secouer, ça se balance très facilement !

evhnjgv2igoynoh6g.jpg

Le tour a duré presque 10 minutes, avec un arrêt au sommet.

A la sortie, je tente de prendre une photo de l’heartline roll d’Helix, mais j’arrive pas obtenir ce que je souhaite. Je voulais une photo depuis  « l’intérieur » de l’inversion, mais c’est juste pas possible (question de sécurité, évidemment :evil: ).

9gbuxguqwww639b6g.jpg

Je laisse Seb aller faire un tour d’Atmosfear. Je tente de le prendre en photo mais avec la vitre épaisse et le soleil, c’est peine perdue.

On descend d’un étage pour aller faire un tour sur Uppswinget, on se positionne pour être face au vide. Le tour dure 1 min, on sent bien les G+ lors des balancements. Excellent. Bon, j’ai besoin d’une pause. Sur le chemin, on croise le parcours de bûches, en panne. Les passagers sont en cours d’évacuation.

g46l280tmwp1il86g.jpg

Carambolage

Je remarque que les toboggans dans une des zones enfants sont accessibles pour les adultes, ni une ni deux, j’en fais un tour. Ça glisse pas assez vite, dommage.

On se pose au Gartenbier, non pas pour boire mais pour que je puisse me reposer un peu. Je laisse Seb aller sur Slänggungan, les chaises volantes, je garde nos affaires près de moi. Un rayon de soleil me réchauffe le dos. Parfait !

Je ferme les yeux quelques temps… Bon 30 minutes se sont écoulés, mais il est où ? Il fait peut-être Valkyria ? Je me lève et m’approche du coaster, et je regarde tous les trains passer, telle une vache contemplant le TER… Pas de Seb en vue. Bon… Je fais un tour près de Loke. Idem. Mais mince on va pas se perdre quand même ? Surtout que j’ai toutes ses affaires ! Et si lui aussi me cherchais ? Je fais le tour de la place ; je reste logique : il doit être dans les parages, il n’est pas allé jusqu’à Hélix. Non. C’est après 10 min de recherche que je le retrouve à la même table où j’étais. Petit soulagement, je l’avoue.

On retourne à la boutique souvenirs, je suis sûre d’acheter un plateau, mais quel format ? Petit, grand ? Aïe c’est dur, je souhaite prendre le grand, mais pour le coup, il est grand ! Je tourne en rond dans la boutique, regarde d’autres trucs, il y a des affiches vintages vraiment sympas mais un peu cher à mon goût. Réflexion faite, je prends le petit plateau, je n’ai pas envie d’abimer le grand s’il l’est trop pour ma valise. 1% à contre coeur  :cry:  mais je voulais absolument un plateau !

Après la boutique souvenirs, on passe à la boutique des bonbons. Moi, manger du sucre ?! Surtout des bonbons ? C’est très rare maintenant, mais dans un parc, ça passe, ça redonne un coup de fouet (et puis ça va avec l’ambiance et tout… toussa toussa). Je fais quand même gaffe à ce qu’il n’y ait pas d’huile de palme, bingo ! Tout est indiqué ! J’en prends à peine 200g que je partage avec Seb. Certains bonbons sont « bons » mais d’autres sont vraiment dégueulasses (les bonbons Ferrari notamment).

On va faire une balade dans Kållerado, le raft, il y a plus d’opé que de personnes dans toute l’attraction, c’est pour dire qu’on a immédiatement embarqué ! On n’a pas été trempé.

On retourne faire Valkyria au premier rang. On n’oublie pas d’aller mettre nos sacs dans les casiers avant… Nan j’déconne on y a pensé quand on était devant les tourniquets ahah.

On a notre place au premier rang, J’abaisse le harnais, marge. Bon maintenant, je pousse le plastique ou je lève les bras ? La vue du trou béant me donne envie de lever les bras. La marge que je me suis laissée me soulève, mais les harnais en plastoc’ me limitent. Dommage. Le reste du parcours est un peu plus nerveux que tout à l’heure.

64nexkqkmq3wpz06g.jpg


lt1s24a9pn4llbz6g.jpg


d4e711861yegu3b6g.jpg

On remonte la colline avec 2 escalators… qui fonctionnent ! Bravo ! On se fait un Helix au premier rang, puis au dernier rang. C’est toujours aussi bon, surtout qu’il a chauffé ! Cependant, vu le peu de monde qu’il y a, on attend deux fois plus longtemps sur les freins finaux que dans la file d’attente !

J’en ai ma dose, je laisse Seb refaire des tours jusqu’à plus soif.

Au final, nous n’aurons pas utilisé nos fast pass pour la Banane et Balder…

On se balade dans le parc, désormais vide, on profite de cette ambiance calme pour regarder toutes les facettes du parc. Il est vraiment beau !

21h1paa50adc5716g.jpg


98h5hp6pfcwrf8y6g.jpg


uumo9b6fe9bmf9w6g.jpg


21x311z80x1wm6n6g.jpg

20h approche, les derniers tours d’Helix se font à vide, sûrement pour rentrer les trains au garage. On en profite pour écouter et regarder la bête une dernière fois.

p7u5gjzkc0j9ydr6g.jpg

Avant de quitter le parc, on n’oublie pas de récupérer nos bagages (j’en aurai été (encore) capable) ! Au revoir Liseberg  :cry:

r3234hnh513aiwz6g.jpg

J’ai passé une superbe journée à Liseberg, redécouvrir le parc avec très peu de monde, le pied ! La journée aurait été parfaite si Balder avait ouvert…  :| Les opé sont agréables, le parc est une attraction et un lieu de visite à lui tout seul ! C’est propre, verdoyant, reposant… Bref, un incontournable !

Il est maintenant l’heure de trouver notre auberge. Nous les avons prévenu de notre arrivée tardive (21h). On est large, il est 20h10 et on est déjà dans le tramway.

A peine 15min plus tard que nous sommes arrivés à l’arrêt de tram le plus proche. Je me fie à ma mémoire visuelle pour retrouver le chemin. « C’est simple, il faut prendre ici, et en haut de la rue, tourner à droite, je m’en rappelle ! ». Nous montons une rue plutôt pentue, nous passons devant une supérette, chouette on va pouvoir faire un petit stock de nourriture. Nous achetons du pain polaire, et je tente de retrouver le fameux poisson en tube que j’ai pu goûté ce matin (le petit tube bleu de 12g sur la première photo). Bingo, j’en trouve, mais c’est loin d’être un petit format ! Est-ce qu’on va réussir à le terminer avant la fin du voyage (soit manger un tube de 190g en 1j et demi) ? On verra, mais je prends ça, c’est bon.

20h40, 20min pour trouver un truc qui est censé se trouver à 100m de nous ? Fastoche ! On continue de remonter la rue, puis nous arrivons à un point où il faut soit tourner à gauche, soit tourner à droite. Pour éviter de marcher inutilement, je triche et je sors le screen écran du chemin à parcourir. « Ça dit de tourner à droite, et ça sera un peu plus haut ». On prend à droite, et c’est que ça grimpe, on monte, la valise à roulettes crie de douleur dans cette rue plutôt calme. On fait attention au numéro mais ils ne pas tous affichés. On cherche le numéro 21. Et haut de la rue, on trouve un numéro » 43 « . A merde, on est trop haut, on redescend, on fini par se faufiler dans un square. « Il y a des jeunes ça doit être là » . Ouep, mais non en fait. On fait demi-tour, on redescend la rue. On fini par enfin trouver cette auberge, plutôt mal indiquée (et pas par le nom de l’auberge en plus). Elle était tout simplement… en face de nous une fois la première rue remontée… La fatigue toussa toussa. Et avec ça, il est 21h. Bah tu vois qu’on leur a pas menti !  ^_^

Le check in se fait au n°19. On paye, on nous donne la carte d’accès et nos draps. L’auberge se situe à l’étage du n°21. Je m’empresse de mettre mes draps en vrac sur le seul lit dispo (en hauteur, ma place préférée, cool !), de mettre mes affaires dans le casier et d’aller manger notre boîte de Baked Beans. Un plat chaud, c’est réchauffant ! On inaugure le poisson en tube : aussi bon mais beaucoup plus salé que le tube de ce matin, faut pas faire d’hypertension pour manger ce truc !

On discute sur notre programme de demain, on avait pour idée de faire trois îles, mais on va finalement n’en faire qu’une, la fatigue commence à prendre sa place, on veut profiter du paysage et non pas faire ça à la va-vite. On regarde les horaires des ferries et des trams, on en conclut de mettre un réveil à 9h, histoire de dormir.

Une douche et un bon shampoing plus tard, je fais mon lit puis je m’endors. Aussi vite que vous avez lu cette phrase !
 
5 Juillet 2011
1 140
3
26
Nancy
Mes avis sur le meilleur parc de Suède et un des meilleurs d'Europe  :-)

Helix
Je ne ne savais pas trop à quoi m'attendre, peut-être une sorte de Taron en plus light... En fait, ce coaster n'est pas du tout comparable à Taron, ce dernier fonctionnant en grande partie sur la vitesse et Helix sur tout le reste !
Helix, c'est un coaster-métaphore de la liberté : on vole, on plonge, on virevolte, on rêve sur un parcours qui n'en finit pas !
Les éléments ultra variés s'enchaînent parfaitement, et je serais bien en peine de dire lequel est mon préféré : l'airtime dès la sortie de la gare (au dernier rang, c'est génial !), le pretzel loop, les deux camelbacks qui envoient de l'airtime à volonté, le top hat, l'heartline roll finale qui achève le rider... Tout est bon !
Le point négatif du coaster, c'est sans surprise ses launches très mous : en exagérant, on pourrait dire qu'il faut savoir qu'ils sont là pour les sentir. Du coup, je regrette un peu qu'il n'y ait pas plus de vitesse tout au long du ride mais Helix ne joue clairement pas là-dessus.
Et en l'état, ce coaster est excellent, vive Helix, vive la liberté !
Note Captain Coaster : 4,5/5

Balder
Mouais... Il est juste classé 14e européen et 40e mondial sur Captain Coaster, il est légendaire et réputé pour ses airtimes de feu, ça fait seulement une quinzaine d'années que je le vois en photos en voulant le rider... Pas très grave de l'avoir raté donc ...
Comment ça, je suis pas crédible à essayer de faire croire que je rageais pas comme un porc ?
Note Captain Coaster : Fuck/5

Rabalder
L'assise incroyablement inconfortable fait de ce junior coaster une vraie purge. La théma est sympa.
Note Captain Coaster : 0,5/5

Stampbanan
Il est mignon, c'est son seul point positif.
Note Captain Coaster : 0,5/5

Valkyria
Une assez grosse dive machine qui m'a bien plu. Le premier tour au troisième rang m'a laissé sur ma fin mais plus tard dans la journée en first row, j'ai vraiment bien aimé ce ride. La drop offre un bon airtime (les vestes souples ne sont pas trop gênantes, elles ne se bloquent pas) et le parcours qui suit est fidèle à ce que fait B&M : des éléments amples passés dans un confort irréprochable. Après, j'ai tendance à trouver B&M, et donc Valkyria trop sage mais cette dive machine est très sympa et l'intégration impeccable !
Note Captain Coaster : 3,5/5

Atmosfear
Cette très grosse tour de chute libre Intamin est très impressionnante visuellement (je faisais pas le cake tout là-haut) mais la chute ne m'a pas paru très puissante. Cela dit, la durée rattrape ça. Une bonne machine donc, mais Fritt Fall de Gröna Lund reste ma free fall suédoise préférée.

Loke
Déjà, le débit est à chier. Les opérations traînaient alors que sur les autres attractions, les opés étaient efficaces.
L'attraction vaut quand même le coup car c'est vraiment génial ! La sensation de liberté et de vol (ça me rappelle un coaster du parc...) qui fait bien planer et la taille impressionnante de la machine font de Loke un incontournable de Liseberg ! J'adore !

Flume Ride
Un flume au parcours assez quelconque mais offrant de beau points de vue sur Helix et la Banane !

Lisebergbanan
Un peu comme Jetline, c'est un bon ride mais je ne suis pas rentré dedans...
On a de beaux moments de G+, le confort est bluffant pour un coaster de cet âge, le parcours se balade agréablement mais je trouve la longue spirale assez redondante. Bref, je n'ai pas été transcendé.
Note Captain Coaster : 2,5/5

Uppswinget
Un peu les mêmes commentaires que pour Loke. Le positionnement à flanc de la colline est génial !

Kallerado
Un assez bon raft mais vu l'affluence nulle, ça manquait d'ambiance.

Mon avis sur le parc :
Je regrette énormément que Balder ait été fermé car j'ai adoré Liseberg et je me dis qu'avec le wooden en plus, ce parc m'aurait littéralement enflammé ! En effet, même sans Balder, le nombre d'attractions de qualité est conséquent et le parc est très beau : la colline, la zone enfant, la rue principale avec ses maisons suédoises, le cours d'eau et les aménagements sur les berges, les jardins de la colline sous le flume, Helix et la Banane...
Quand dans un tel cadre, on met des excellents rides, ça donne un de mes parcs préférés après le pharaonique Phantasialand et devant l'éternel Europa Park ! Mon 2e nouveau parc préféré donc. Et ce sans Balder, alors imaginez avec ...


CONCLUSION SUR LES PARCS SUÉDOIS

Pour conclure sur les parcs de Suède, je dirais que les trois qu'on a visités m'ont vraiment plu, surtout Kolmarden et Liseberg (en sachant que j'aurais sûrement encore plus adoré ce dernier avec Balder ouvert - tout comme j'aurais plus aimé Gröna Lund avec Twister !).
Les trois parcs ont un cadre agréable, voire fantastique pour Kolmarden et les attractions de qualité sont légion.
D'ailleurs, ce à quoi je ne m'attendais pas, c'est la quantité de très bons flat rides présents en Suède (Fritt Fall, Ikaros, Snake, Atmosfear, Uppswinget, Loke), c'est vraiment un point fort des parcs, et je ne suis vraiment pas fan de flats en général !
Les bons coasters aussi sont fréquents en Suède bien que je regrette vraiment qu'on en ait ratés qui auraient été, j'en suis sûr, dans mon top 5 du pays. C'est vraiment la seule grosse ombre que je vois quand je repense à ce trip. Une mini impression de ne pas avoir profité des deux parcs concernés comme il se devrait ... En l'état, mon top 5 Suède est le suivant :
01. Wildfire
02. Helix
03. Valkyria
04. Insane
05. Vilda Musen

Pour info, mon top 10 général :
01. Taron
02. Lech Coaster
03. Wildfire
04. Hyperion
05. iSpeed
06. Goliath
07. Katun
08. Helix
09. Expedition Ge Force
10. Alpina Blitz


Et pour conclure parfaitement, mon top des parcs du pays de Fifi Brindacier :
01. Liseberg
02. Kolmarden
03. Gröna Lund
 

Rem10

Membre
12 Juillet 2014
5 038
39
J'ai lu tout le TR d'un coup, ça donne bien envie d'aller en Suède !

Très sympa de nous faire partager ça, merci !
 

Røyk

Modérateur
Membre de l'équipe
17 Juillet 2009
1 399
162
25
Cholet
lestrdelouise.wordpress.com
| Bonus n°2 - 27.05 : Vröngö & quête du Graal dans Göteborg |

Je ne sais pas quelle heure il est, je me sens reposée, les coloc’ et la rue sont calmes, quelle plénitude je vis là !  ^_^

*bruit sourd* *boom boom* *oéééèèèèèè* *clapp clapp* * RAAAAAAHHHHH* Whoo bordel c’est quoi ce raffut ?  :nrv:  Les voisins, calmez vos gosses SVP, vous en avez combien ? Ils ne sont pas à l’école ? Je regarde l’heure : 8h00. Ah, bah c’est sûrement une garderie alors ! Merveilleux réveil ! Et pourquoi c’est le dortoir des filles qui a le droit à ça, et pourquoi pas les gars ? … Bref, je referme les yeux et ne me lèverai pas avant 9h :police:

Je quitte finalement mon lit peu avant 9h, j’ai faim. Le petit dej’ est pris sur le pouce, à savoir du pain polaire et le fameux poisson en tube. Même à 9h du mat’ ça passe, c’est l’air suédois qui nous fait faire des choses insolites. Je me sers dans les free foods, quelqu’un a laissé son pot de miel. Il y a toujours un petit risque pour qu’une personne ait léché une cuillère puis la remette dans le pot mais ce n’est pas grave, c’est l’aventure !

9h50, notre expédition commence. Il pleut, il fait froid. O-K. Bon, merci la capuche et le double pull. Nous avons 5 minutes de marche pour chopper un arrêt du tram n°11, direction Saltholmen, le terminus de la ligne. Le trajet dure une bonne demi-heure.

Une fois au terminus, nous nous dirigeons vers le port à quelques pas de là. Le temps a déjà changé, c’est plus clair et la pluie s’est arrêtée. Nous regardons les bateaux, le nôtre n’est pas encore à quai.

x84g63qldj455856g.jpg

Il suffisait de dire ça que notre bateau s’approche. Une foule se masse au ponton, on prend notre temps pour monter. On valide notre ticket et on s’installe. Les bateaux sont plus grands et la plupart des sièges sont en marche avant.

C’est parti pour une balade de 30 min en bateau. Le bateau fait plusieurs arrêts. Le plus impressionnant c’est la durée d’arrêt du bateau sur le quai : à peine 10 sec  « hop on abaisse la passerelle, les gens sont là, c’est bon on remonte, marche arrière ! »

Arrivés à bon port, le peu de monde qui reste se disperse aussi rapidement qu’un claquement de doigt. Les voitures ne sont pas autorisées sur l’île ; seuls des scooters / charettes électriques et tracteurs les sont. Pas de programme spécifique pour nous : on prend à gauche et c’est parti.

akqjq4jp3q621536g.jpg

Le calme ambiant est tout de suite de la partie. On suit le chemin indiqué, mais on souhaite sortir des chemins battus. Ça tombe bien car c’est facile : on croise tout du long des rochers que l’on est tentés d’escalader, ou bien des grandes étendues de plaines bien humides.

nmmx67vbvml4t4m6g.jpg


jwx2k1nwyuk79fu6g.jpg


jdzt63mzw3kz89f6g.jpg

Capuche + cheveux longs = tête au chaud

745fgq98bacal316g.jpg

On n’oublie pas les lunettes de soleil pour montrer que l’on est des touristes !

Le calme est soudainement rompu lors que l’on croise une troupe d’enfants :nrv: par contre, bravo aux quelques uns qui ont le courage de se baigner en slip de bain.

8ock9ysicxevg8d6g.jpg


ro1jnyn6uvysldd6g.jpg


sdwxy8zndyx2vzi6g.jpg

Photo à 360°

Nous reprenons notre balade, le bruit s’estompe rapidement. Ce que j’apprécie, c’est le calme. C’est tellement calme que je peux entendre le léger acouphène de mon oreille droite. Un petit vent vient caresser nos oreilles, là c’est vraiment du dépaysement. On coupe à travers paysage en marchant sur les rochers – tout en faisant attention de ne pas glisser… ou de mettre les pieds sur une fourmillière géante :scream: – afin de s’approcher de la mer et d’avoir à chaque instant des vues bluffantes.

h6sod9tfplvw5z56g.jpg


ul9umd7wi10duut6g.jpg


1f44pz5ypucp29e6g.jpg


h68d68uw5t8kwx86g.jpg

Je n’ai pas d’autres qualificatifs à utiliser, mais notre balade vaut vraiment le coup.

95i1b6yg63s03ov6g.jpg

Nous approchons de la pause repas, nous avons fait tranquillement le sud de l’île. Nous revenons au centre du village, nous cherchons désespérémment des toilettes. Nous tombons sur un premier local : « Open from 1st june ». Ah, OK on ne veut vraiment pas de nous ! Nous checkons un deuxième local : seuls les toilettes handicapées sont disponibles. Je suis vraiment une handicapée pour le coup car mes mains sont tellement engourdies par le froid que je n’arrive pas à enlever le bouton de mon pantalon. Fort heureusement, l’eau chaude existe. J’ai mis 10 min rien que pour ça…

ba2ze16a60804k46g.jpg

C’est sur les coups de 13h20 que nous mangeons les restes de notre voyage, une mouette / un goéland vient s’inviter. Ça aime le pain suédois par contre ça fait sa difficile pour des framboises… En même temps, elles ne sont pas bonnes.

J’ai soudainement une idée de génie : j’ai pris dans mon sac une petite seviette de bain pour m’essuyer les pieds si je venais à les tremper dans la mer. Je vous le dis tout de suite je ne le ferai pas. Mais mettre cette serviette sur mes mains pendant que je mange me les réchauffe.

Nous mettons le cap sur le nord, la digestion nous refroidit mais un bon rythme de marche réanime le tout. Je me balade avec ma serviette sur les mains, ça marche du tonnerre, je suis contente  :-D

ft1ot39jqf1bb646g.jpg

Le paysage alterne entre massifs de rochers et fôret.

csrir1tvr5nw4x76g.jpg


1cemgk11myn8m9a6g.jpg


g3p4j7v31mqjyot6g.jpg

Il y a même des toilettes en pleine nature ! La cabane au fond du jardiiiin. Sympa je vais peut-être les utiliser… je m’approche, regarde… en fait non, ce n’est pas souvent nettoyé, j’ai la nausée pour le coup :mort: je désinfecte mes mains (réflexe, mais c’est vraiment crade, si vous les croisez, passer votre chemin – 0,5/5 sur Captain Chiottes -)

Nous nous arrêtons sur une plage, on tâte l’eau avec nos mains, quand même, et c’est froid !

Nous passons devant un cimetière, toutes les tombes sont tournées vers la mer.

lqbe93ca3z6tk0i6g.jpg

Nous revenons doucement vers le village, on voit une rue arborées d’arbres avec au fond une maison (peut être) je me sens mal, comme une sensation de déjà vu. J’ai pas envie d’y aller, je n’empêche pas Seb d’aller jeter un coup d’oeil. On fait demi-tour pour retourner au village.

1r6xdme47nauapw6g.jpg


71s6krv9fd5tucu6g.jpg

Oh ! Walygaterreur (et les deux âmes perdues reflétant dans la vitre)

On voit un panneau, ça permet de nous situer. On remarque qu’on est peu sorti des sentis battus par rapport au sud de l’île… On a tout « bêtement » suivi le chemin.

Deux touristes nous interpellent :  « Hey, excuse me, do you speak english ? » « Yes ! » …  « Ah mais vous êtes français ! » « Ouais !! » Des français ! Pourtant on a croisé très peu de monde, fallait qu’on croise du french peuple !

Je renseigne le couple, qui cherche les horaires des bateaux, je leur montre qu’ils peuvent rester sur l’île sans problème jusqu’à minuit !

D’ailleurs, pour nous, il est temps de reprendre le bateau, il est de passage dans à peine 10 min. C’est soit celui-là, soit celui de 17h, et vu comment le temps tourne au vinaigre, on ferait mieux de rentrer !

6m6ivkcmvd4k91h6g.jpg

Niveau chrono, on est parfait, à peine 5 petites minutes à attendre avant de se mettre à l’abri dans le bateau. Une petite pensée pour ce couple qui est à l’heure actuelle réfugiée sous une coque de bateau renversée (enfin… on n’en sait rien !).

Nous sortons du bateau, la pluie ne nous lâche plus. Nous courons vers le tramway. Durant le trajet retour, nous discutons sur ce qu’on fait juste après, il ne sera même par 17h quand on sera déjà à l’auberge, et je ne veux pas rester cloitrée malgré la pluie. Je n’ai toujours pas mangé de kanelbulle depuis mon arrivée, et mon envie de diminue pas. Le principal défi est d’en trouver sans lactose. Va-t-on le relever ?

On sort du tramway, et je décide de faire appel à ma mémoire visuelle. Le matin j’avais repéré sur Google Maps une boutique végan non loin de l’auberge. C’est sans screen écran que nous commençons notre aventure pour trouver ce graal. Nous marchons dans les rues alentours, nous allons sur des places, on s’éloigne, on revient, le tout sous la pluie, ça va de soi.

Après 25 min, on retourne près de l’auberge pour chopper du Wi-fi et regarder où c’est précisément. Je culpabilise un peu d’emmener Seb dans mes conneries.  Au passage, on passe dans une boutique d’occasions, RAS, c’était plus pour chopper de la chaleur.

Le chemin précis retrouvé (c’est dans une des seules rues que l’on n’a pas faite, KOM PAR AZAR), nous trouvons enfin cette boutique. Allez, à moi la bouffe ! J’entre dans la boutique, je scrutte tous les rayons, mais je n’en vois pas… Je demande alors au vendeur, qui me dis « Yes, we have ! » Il se lève et va me chercher un paquet de canelle en poudre. Euh… Il y a erreur sur la marchandise, ou plutôt sur la compréhension. Après reformulation, il me confirme qu’il n’a pas de kanelbulle. Je lui demande où en peut en trouver ; il prend un bout de papier et nous fait un schéma nous expliquant qu’un café s’appelle « Haga Nygata » proche de la place « Järntorget » et qu’il y a même des gros kanelbulle.

On le remercie, on sort de la boutique, maintenant, comment on va à cette rue ? On regarde sur un plan à l’arrêt de tram, ce n’est pas très loin à pied mais on fait nos fainéants, on prend le tram. Surtout que la pluie s’intensifie.

Maintenant, faut le trouver. On cherche sur des panneaux, aux alentours, mais rien n’y fait. On demande à un marchand s’il connait ce café, qui nous répond que c’est pas très loin.

Bon, ça nous avance pas mais pas grave. On redemande à un marcheur, qui nous emmène là où on veut. Trop cool ! Mais il nous laisse dans une rue. … En fait, « Haga Nygata » est une rue, l'une des plus ancienne de Göteborg, avec plein de cafés. Là on a fait un pas, mais on n’avait pas encore tout compris correctement !

Bon bah il n’y a plus qu’à choisir ! Sauf que le temps a tourné, il est 18h45 et beaucoup de boutiques ont déjà fermé leurs portes… Je m’arrête dans un petit restaurant / salad bar vegan / végé, ils n’ont pas de gros kanelbulle, je demande à la vendeuse s’il elle ne connait pas une boutique qui en font des gros, elle me répond qu’il y a deux boutiques qui en font. On y va. La première est fermée, la seconde n’en a plus. Demi-tour, on retourne la voir pour que je puisse lui en acheter. J’en prends 5, elle m’annonce la facture, j’ai soudainement mal au cul  :mort:  Après je l’ai cherché aussi. J’ai trouvé le graaaaal !

On retourne à notre auberge, toutes nos missions sont remplies. Le repas du soir est composé de pâtes trouvés sur un meuble et du fond de bolognaise. On fait un point sur tout ce qu’on a vécu, je crois qu’on ne se rend pas encore compte que la approche  :-(

tr31ix8pkbn0lxo6g.jpg

Dernière douche du trip. Au moment de me brosser les dents, je vois un peigne par terre. Il ressemble au mien. Je le ramasse : effectivement, c’est le mien !  :-o  Encore une fois, les voyageurs présents sont de confiance !

-------------------------

Conclusion sur Vröngö : l’île a le très grand avantage de ne pas être polluée par le bruit des voitures (et par les voitures tout court). C’est une île plus sauvage, très calme ; le village est typique, on se sent très dépaysé. Même si le beau temps n’a pas été au rendez-vous, j’ai été conquise par cette île. Chaque point de vue sur la mer est différent, le paysage est varié. Un moment de repos après s’être défoulé dans les parcs ! Je conseille fortement sa visite (4 à 5h sont suffisants), surtout que c’est beaucoup moins cher d’accès que pour aller à Vaxholm en bateau. Il doit y avoir un seul petit commerce sur l’île si vous ne souhaitez pas emmener votre repas.

-------------------------

Et c'est sur ce post que je clôs nos aventures en Suède !
Merci de nous avoir lu, si vous avez des questions supplémentaires, envoyez LoulouQuestionsSuède au 33 888 (15€ / envoi).​