Trademark dans le milieu des parcs

Luc70r

Membre
6 Septembre 2017
802
78
23
Salut à tous!

Je me posais la question sur le fonctionnement des trade mark dans le milieu des parcs. Par exemple : je m'achète un coaster pour mettre dans mon parc, je souhaite l'appeler Shambhala ai-je le droit ? Si non pourquoi ? Si je veux l'appeler Goliath j'imagine que je n'ai pas de problèmes vue que beaucoup d'autres ont ce nom là ?

En gros j'aimerais y voir plus clair sur tout ce qu'il y a en terme de Droit derrière tout ça : est-ce que le nom d'un coaster est une marque ou autre chose ? Est-ce qu'on a des droits d'exclusivité pendant un certains temps et ensuite d'autres parcs peuvent acheter le nom ou bien je dois payer chaque année pour garder l'exclusivité ?

Voilà si on peut arriver à une réponse complète ça serait super :-)
 

etienne66

Membre
28 Avril 2018
188
0
19
Luc70r a dit:
Si je veux l'appeler Goliath j'imagine que je n'ai pas de problèmes vue que beaucoup d'autres ont ce nom là ?

Je m’y connais vraiment pas à propos de ça, mais la seule précision que je peux rapporter et que Goliath est un nom donné aux coasters présents dans des parcs Six Flags (ou qu’ils l’ont été comme Walibi Holland), ça doit donc être un nom déposé par six flags ?
 

Hardcoaster

Membre
27 Juin 2012
876
80
28
Alsace
Ça fait quelques jours que je le pose une question qui ressemble un peu à la tienne.
C'est comment Universal peut exploité la licence Harry Potter sachant que la société de production est warner. A part lâcher un très très gros billet je ne vois pas.
 

KingRCT3

Membre
7 Juin 2005
9 072
42
28
C'est notamment en repérant les trademarks qu'on arrive parfois à l'avance à connaitre les noms des futurs coasters. Par exemple quand Cedar Fair a déposé le nom de Copperhead Strike.

h47lva5o2vr01.png


On voit qu'il s'applique pour le merchandising, mais également en tant que "amusement park rides", ce qui répond à ta question. :-)
Après, je doute que tous les parcs fassent la démarche.
 

Luc70r

Membre
6 Septembre 2017
802
78
23
Merci a tous pour vos réponses, ça m’a bien éclairé.

En clair quand un groupe dépose un nom il peut l’utiliser autant qu’il le souhaite, et si il cède le parc l’acheteur n’est pas obligé de renommer l’attraction.

KingRCT3 a dit:
C'est notamment en repérant les trademarks qu'on arrive parfois à l'avance à connaitre les noms des futurs coasters. Par exemple quand Cedar Fair a déposé le nom de Copperhead Strike.

C’est ce cas là avec celui de Gwazi qui m’ont amené à me poser cette question.

Du coup, dans le cas où un parc ne prendrait pas le soin de déposer sa marque, on peut imaginer qu’un concurrent puisse donner le même nom à son attraction voir dépose le nom ? Il se passerait quoi dans ce cas là ? :mrred:
 

attracties

Membre
18 Août 2016
399
3
Il est clair que si c'est exposé en publique, que ce soit le nom du parc ou d'un produit commercial, ça fait l'objet de dépôt. Si quelqu'un d'autre dépose, il faudra trouver un autre nom

A moins que ça ait changé depuis 20 ans: Un dépôt de marque c'est par catégorie et par pays. Les recherches de "voisin" se font à l'oral et à l'écrit. Un dépôt dont les mots ont une majuscule est en fait un double dépôt nom + acronyme. Le dépôt à une limite dans le temps, on peut prolonger mais il faut justifier que c'est exploité

Donc ça dépends surtout de la façon ou ça a été déposé. Dassault risque de systématiquement tout déposer pour tout pays et toute catégorie (quoi que...), un parc risque de se limiter à son continent et quelque catégories pour des questions financières