Les Launchs

Sargas

Membre
5 Avril 2010
81
0
28
La Suisse
Intéressant ce topic  :-)

Je prépare un dossier sur les coasters pour les cours et j'aurai quelque questions aussi au sujet des launchs hydrauliques et pneumatiques.

Je n'ai, hélas, encore jamais testé de catapultage hydraulique mais j'ai entendu dire que l'avantage de cette technologie est de donner une accélération puissante et constante sur toute la durée du launch, est-ce bien le cas ?
Là je m'adresse au personnes ayant ridé Kingda Ka et Top Thrill Dragster. J'ai lu que le launch de Ka était très saccadé et qu'il se faisait en plusieurs "paliers" sur la durée du catapultage, contrairement à son frère TTD qui est dit plus fluide. Est-ce que ceux d'entre vous qui ont testé Formula Rossa ont constaté quelque chose de similaire ?

Concernant les launchs pneumatique, je me demandais si l'air sous pression agissait sur un moteur rotatif ou s'il s'agissait d'un système de cylindre et de piston comme sur un space shot ? Je demande ça car j'ai pu voir sur plusieurs vidéos que le pusher d'un launch pneumatique faisait des allé-retours pendant quelque secondes après s'être désengagé du train.

Cela se produit a partir de 3:25 de cette vidéo.
Ring Racer Eröffnungsfahrt auf RTL

Merci d'avance  :-)
 

darKnight

Membre
20 Mars 2014
522
0
23
Vienne (Isère)
Il est aisé de s' imaginer que le launch hydraulique est plus puissant: des aimants, même s'ils sont activés très puissamment,  attirent un objet peu rapidement au debut puis la vitesse croit, alors que sur un launch hydraulique, le moteur arrive très vite à sa puissance max, et l'accélération est plus sèche.
Ça va être super ce dossier, je te souhaite bonne chance  :mrgreen:
 

touffman

Membre
21 Novembre 2007
1 987
29
26
J'ai une petite question sur les launchs magnétiques : est ce que c'est le même principe que les freins magnétiques ? Je veux dire que plus le train arrive vite plus il est freiné fort par les freins magnétiques, et plus il ralenti plus le freinage se réduit, (d'ailleurs je pense que c'est pour ça que c'est moins brusque que des freins mécaniques et également que ça ne peut pas arrêter complètement un train, seulement le ralentir). Donc est-ce que les launchs magnétiques accélèrent plus fort lorsque le train arrive vite sur le launch que lorsque c'est un départ arrêté ? L'accélération doit être plus progressive et moins "sèche" dès le début non ?
 

KingRCT3

Membre
7 Juin 2005
9 070
39
28
Sargas a dit:
Concernant les launchs pneumatique, je me demandais si l'air sous pression agissait sur un moteur rotatif ou s'il s'agissait d'un système de cylindre et de piston comme sur un space shot ? Je demande ça car j'ai pu voir sur plusieurs vidéos que le pusher d'un launch pneumatique faisait des allé-retours pendant quelque secondes après s'être désengagé du train.

Bien vu, c'est bel-et-bien un piston sur les launch à air comprimé, contrairement aux tambours des launchs hydrauliques. Et c'est tout à fait ça, Stan Checkett a simplement transposé ses Space Shot à l'horizontal.


touffman a dit:
Donc est-ce que les launchs magnétiques accélèrent plus fort lorsque le train arrive vite sur le launch que lorsque c'est un départ arrêté ? L'accélération doit être plus progressive et moins "sèche" dès le début non ?

Je serais tenté de répondre oui. Après tout, ce sont des lois de la physiques, elles restent vraies dans les deux sens. Je me rappelle d'une époque où on disait qu'un départ-arrêté sur un launch LSM sans aide extérieur était impossible, tout comme il est impossible d'arrêter totalement un train avec des aimants. Mais force est de constater que BlueFire, SkyScream et d'autres encore nous donnent tord... :?

 

BenJ

Administrateur
Membre de l'équipe
31 Mars 2005
5 272
14
34
Paris
www.coastersworld.fr
Non les freins magnétiques et les moteurs linéaires (car c'est de ça qu'il s'agit pour les launchs magnétiques) ne fonctionnent pas de la même manière.
Les freins magnétiques sont des aimants permanents, alors que les launchs sont équipés d'électroaimants (un courant électrique peut leur faire changer de polarisation).

Principe du Transrapid, train à propulsion magnétique :
maglev_animation.gif

Plus d'infos dans un reportage de CW : http://www.coastersworld.fr/index.php?page=r_launch

Vous parlez beaucoup du ressenti d'une accélération. Comment ressent-on une vitesse ? Par son accélération la plupart du temps, donc sa variation de vitesse. Alors comment ressent-on une accélération ? Par sa variation : le jerk ! C'est un paramètre extrêmement important dans le design des montagnes russes.  :wink:

Sur Furius Baco, comme sur tout launch à câble, le train part d'un coup, l'accélération passe par exemple de 0 à 1,1G très subitement : le jerk est élevé.
On pourrait imaginer le même coaster, où on passerait de 0 à 1,1G dans le double de temps. Le jerk serait deux fois moins elevés.
Pour info, c'est le jerk qui vous fait souvent taper la tête contre le dossier lors du départ. Un bon reportage ici sur le jerk :
http://www.coastersworld.fr/index.php?page=r_jerks
 

Mirooz

Membre
27 Janvier 2014
136
0
34
Fontenay sous bois
Très intéressant ce topic ! J'en apprends beaucoup.
Petite question que je me posais : comment sont alimentés les freins magnétiques  en cas de coupure de courant ? Je pense notamment aux freins rétractables positionnés sur les launch de certains coasters pouvant potentiellement effectuer un rollback.  :evil:
 

swing14

Membre
1 Février 2011
1 602
3
31
Mirooz a dit:
comment sont alimentés les freins magnétiques  en cas de coupure de courant ? Je pense notamment aux freins rétractables positionnés sur les launch de certains coasters pouvant potentiellement effectuer un rollback.  :evil:


Les freins magnétiques sur coasters, free fall,......... sont des aimants permanents et fonctionnent toujours même en cas de coupure de courant.  :mrgreen:.
 

Mirooz

Membre
27 Janvier 2014
136
0
34
Fontenay sous bois
Ha bon c'était si simple que ça ?  :-D J'avoue que je n'y avais pas du tout pensé. En même temps, en y réfléchissant bien, je vois difficilement comment il aurait pu en être autrement. C'est ton exemple des freefall qui m'a fait réaliser : le risque de défaillance lié à l'alimentation électrique serait tout simplement rédhibitoire...
 

darKnight

Membre
20 Mars 2014
522
0
23
Vienne (Isère)
Ça veut dire que c'est la matière même de l'objet qui est aimantée (genre magnetite) ?
Je pensais que c'étaient des plaques de metal perfectionnées,  puis polarisées avec un courant qui étaient appelées aimants. Mais bon peut être que tu as raison (je ne m'y connais pas trop, c'est d'ailleurs pour ça que j'ai lancé ce sujet)
:-P
 

Von Ati

Membre
8 Décembre 2009
505
0
33
Limoges
Mirooz a dit:
Très intéressant ce topic ! J'en apprends beaucoup.
Petite question que je me posais : comment sont alimentés les freins magnétiques  en cas de coupure de courant ? Je pense notamment aux freins rétractables positionnés sur les launch de certains coasters pouvant potentiellement effectuer un rollback.  :evil:
Pour les freins magnétiques rétractables je suppose que ça va dans le sens de la sécurité, c'est à dire : les aimants doivent être montés sur ressort et il faut du courant pour les rétracter, donc quand il y a une coupure, les aimants remontent par la force des ressorts.
 

KingRCT3

Membre
7 Juin 2005
9 070
39
28
Les freins rétractables sont abaissés par un vérin pneumatique, qui est alimenté donc en air comprimé. Leur position initiale est effectivement en position haute, donc si il y a une défaillance des circuits d'air comprimé, le frein remonte de lui-même avec un ressort. (Même si parfois ça plante, hein Intamin et Bizarro ? :roll:)

Par contre, si cette configuration évite que les lamelles se bloquent en position basse et que le train se crash, il y a aussi le risque qu'elles ne s'abaissent pas. C'est moins grave, mais quand on force un train à se lancer à 206 km/h et que de l'autre côté des freins magnétiques le retiennent, bah ça chauffe. Kingda Ka en a fait les frais.

Quant aux lamelles elles-mêmes, ce ne sont pas des aimants mais des plaques conductrices. L'aimant est sous le train, ou sur la nacelle dans le cas d'une free-fall.
 

Deanrell

Membre
5 Juillet 2010
1 602
0
29
Marolles en Brie (94)
KingRCT3 a dit:
Quant aux lamelles elles-mêmes, ce ne sont pas des aimants mais des plaques conductrices. L'aimant est sous le train, ou sur la nacelle dans le cas d'une free-fall.

Des plaques en alu donc ? Dans certains coasters, c'est pas l'inverse aussi ? (genre sur OzIris où il n'y a pas d'aimants sous le train mais des lamelles d'alu pour intéragir avec les freins magnétiques).
 

Zig-Zou

Membre
10 Septembre 2009
1 411
0
25
Drancy - Ile de france
garyroachprod.wix.com
Le Frein magnétique d'OzIris fait effet de Trim et non de Block , c'est bien les lamelles en alu qui passent entre les deux aimant et font ralentir le train.

Pour les rétractables , c'est un peu le même fonctionnement que les freins :
Si c'est un Trim > La position initial est " Ouverte " et n'a donc aucun effet en cas de panne.
Si c'est un Block > La position Initiale est " Fermé " et retient totalement le train.

Le fonctionnement est comme la dit plus haut King , pour changer de sa position initiale , c'est grâce a l'air comprimé ; et revient en position initiale par un ressort .
Mais il y a une exception , comme par exemle la trace du hourra : Les freins de parcours normaux fonctionnent comme des trims , et il y a des freins supplémentaire dit de sécurité qui fonctionne comme les freins block.
 

KingRCT3

Membre
7 Juin 2005
9 070
39
28
Deanrell a dit:
Dans certains coasters, c'est pas l'inverse aussi ?

Si, sur Oziris c'est bien l'inverse. Ma phrase ne portait que sur les lamelles de freins retractables Intamin en fait, vu que c'était le débat.

Il me semble que parfois, il y a les deux systèmes (redondance).  Exemple avec Karnan :

c22_IMG_3773.jpg


En haut à gauche, des lamelles d'alu. Les aimants sont sous le train. En bas à droite, des aimants, cette fois avec une lamelle sous le train.
 

jmy2905

Membre
6 Juin 2006
1 404
0
39
Meuse
Gary roach prod a dit:
Pour les rétractables , c'est un peu le même fonctionnement que les freins :
Si c'est un Trim > La position initial est " Ouverte " et n'a donc aucun effet en cas de panne.
Si c'est un Block > La position Initiale est " Fermé " et retient totalement le train.

Si c'est un bloc, on trouve les freins magnétiques et mécaniques... Les lamelles servent uniquement à ralentir et non à arrêter le train. Les champs magnétique diminue lorsque la vitesse du train s'affaiblit. Train à l'arrêt, plus de retenue.

Qu'on me corrige si je me trompe...  :wink: