[Youtube] Coaster Hipster - Projets vidéo en Anglais

Ben-Zo

Membre
12 Mai 2017
811
10
Bonne vidéo !
Ayant visité Alton et Drayton seul, et ridant parfois seul en visite avec autrui, les avantages de la solitude dans un parc, c'est bien évidemment de rider à sa guise, à son rythme (effréné :rire:) et de profiter des files single rider, ou encore des trains à compléter lorsqu'il ne reste que quelques ou une place dans le train :mrgreen:
 

Rem10

Membre
12 Juillet 2014
5 119
90
Ben-Zo a dit:
les avantages de la solitude dans un parc, c'est bien évidemment de rider à sa guise, à son rythme (effréné :rire:) et de profiter des files single rider, ou encore des trains à compléter lorsqu'il ne reste que quelques ou une place dans le train :mrgreen:
Tient ça me rapelle des choses que je fais en ce moment  :-D

Pour moi ça a une autre utilité aussi, ça me permet d'optimiser ma (faible) résistance aux Gs (surtout sans lunettes) en variant les rides plus ou moins intenses à ma façon.
 

Deanrell

Membre
5 Juillet 2010
1 602
0
29
Marolles en Brie (94)
J'ai beaucoup aimé le sujet de la vidéo, moi-même ayant été confronté longtemps à visiter des parcs tout seul (y compris des gros parcs).

Mon plus gros avantage à être tout seul dans un parc, c'est vraiment de pouvoir profiter des rides comme je le sens, sans avoir la sensation de "forcer" d'autres personnes avec moi, de les empêcher de faire autre chose ou encore sans la frustration de ne pas pouvoir faire un ride de plus parce que les autres personnes veulent toutes faire autre chose. Si bien que je préfère limite être tout seul lorsque je découvre un gros parc pour la première fois, et y amener ensuite des amis lors d'un second trip.

Maintenant ça s'est un peu "calmé", j'ai de moins en moins l'occasion de faire un parc (même le Parc Astérix :mdr: ) vraiment tout seul, j'ai toujours au moins une personne avec moi, si ce n'est plus :-D
 

soreto

Membre
10 Octobre 2015
66
0
Je vais 3/4 du temps tout seul dans les parcs car bon on va dire que chaque fois que je suis accompagnés les autres personnes sont des petites natures et font rarement les coaster.

Cette flexibilité de gérer sa journée, arriver a gratter quelques trains et éviter les "mauvaises attraction inutiles" de sorte que 8/10 heures dans le parc c'est mieux optimisé.


Par contre gros bémol tout seul tu t'ennuie dans les files d'attentes longues (même aidé par nos cher telephones portable ou au autre 3ds vu que tu dois faire gaffe a leur autonomie) de ce fait je fait rarement plus de 30 min a 45 min max.

Et les rares fois que tu es accompagné de gens motivé qui te suivent c'est très fun





 

Rem10

Membre
12 Juillet 2014
5 119
90
soreto a dit:
Je vais 3/4 du temps tout seul dans les parcs car bon on va dire que chaque fois que je suis accompagnés les autres personnes sont des petites natures et font rarement les coaster.

Cette flexibilité de gérer sa journée, arriver a gratter quelques trains et éviter les "mauvaises attraction inutiles" de sorte que 8/10 heures dans le parc c'est mieux optimisé.


Par contre gros bémol tout seul tu t'ennuie dans les files d'attentes longues (même aidé par nos cher telephones portable ou au autre 3ds vu que tu dois faire gaffe a leur autonomie) de ce fait je fait rarement plus de 30 min a 45 min max.

Et les rares fois que tu es accompagné de gens motivé qui te suivent c'est très fun
C'est exactement ce que je fais. Et je confirme faut gérer la batterie du téléphone quand le parc est un peu chargé sinon les files d'attentes deviennent longues^^

Je ne sais pas si tu le fais aussi mais ce qui est bon c'est de discuter avec des inconnus, ça occupe bien et c'est tres sympa quand la situation fait que la discussion s'engage.
 
29 Février 2012
799
12
France
www.youtube.com
https://www.youtube.com/watch?v=jGnt6Tfgu44

Vous voulez savoir pourquoi je place Superman aussi haut dans mon classement ? La review de l'emblématique Megacoaster Intamin de Six Flags New England est désormais en ligne !


J'ai essayé de dépoussiérer le format de mes avis sur un coaster en expérimentant une nouvelle formule ici. Fini le découpage en catégories (layout, intensité, thématisation) parfois trop rigide, voici désormais une présentation plus "linéaire" de l'expérience à bord du coaster en abordant les éléments dans l'ordre.

Je ne suis pas complètement satisfait du résultat pour être honnête, mais c'est un premier essai pour je l'espère des reviews de meilleure qualité. J'aimerais trouver un équilibre entre narration dynamique et analyse précise.


Si vous avez des idées pour améliorer mes "coaster reports" prochains, je suis à l'écoute :) J'aime vraiment partager mon ressenti sur un coaster de manière travaillée, et j'apprécie beaucoup vos retours !

 
29 Février 2012
799
12
France
www.youtube.com
Nouvelle vidéo où je me penche sur un de mes sujets favoris... les coasters Asiats bien sur  ^_^ La panoplie de coasters en Chine est très impressionnante, mais dans ce Top 5, je m'intéresse aux rares modèles que le pays ne possède pas encore !

https://www.youtube.com/watch?v=6FRMFeXndcY
 
29 Février 2012
799
12
France
www.youtube.com
Et voici pour fêter le passage à la nouvelle année la vidéo de mon Top 10 ! Avec sous-titres s'il vous plaît  8-)

https://www.youtube.com/watch?v=Kl16UDK0EGo

J'en profite pour annoncer quelques idées et projets pour le futur :


- Le retour des formats plus personnels, Goon Talk et Obscure Coasters, histoire de faire (re)découvrir ou interroger d'autres aspects de notre passion au public :)

- Les Vlogs prendront (je l'espère) une approche plus réfléchie sur la forme et sur le fond. Je partage tout à fait les critiques sur le manque d'innovation de ce type de vidéo, et j'ai à cœur de renouveler ce format avec ma touche perso ! Mon objectif est notamment de bousculer la structure narrative typique des Vlogs et de montrer ma journée dans un parc avec un rythme dynamique. Je veux aussi m'interroger sur des questions parfois délicates que les Youtubeurs (moi compris) négligent souvent, comme le fait de filmer les gens sur un coaster à leur insu...

- Les reviews continueront. Je veux me focaliser sur les coasters européens et les grosses nouveautés, et espère proposer un avis pertinent et enrichissant sur les coasters que je fait. L'enjeu est aussi d'améliorer mes prises de vue pour obtenir des reviews de meilleur qualité.

- Les vidéos random type "Différences entre coasterfans Fr vs Eng" vont aussi revenir. J'ai quelques idées sottes sous le capot que j'ai impatience de concrétiser ^^


Au niveau du matériel, je suis en train d'upgrader et l'informatique et les caméras (caméoscope + nouvelle GoPro) pour améliorer la qualité de mes vidéos mais aussi m'essayer à des nouvelles animations graphiques et transitions. Mais la puissance du matériel ne fait pas tout, et je me questionne et travaille aussi sur de nombreux autres aspects (notamment ma diction au micro et l'écriture de mes scripts) pour que 2018 soit une année encore plus belle pour la chaîne !


Enjoy the ride, et encore bonne année !
 
29 Février 2012
799
12
France
www.youtube.com
https://www.youtube.com/watch?v=abm-AgGTEhs

Voici le premier de mes vlogs un peu plus expérimentaux. Une journée à Phantasialand... racontée en chronologie inversée !

L'idée, improvisée lors de ma visite en Octobre, est encore en rodage. Le but était encore une fois de briser la narration linéaire classique des Vlogs. A propos de narration, la mienne est vraiment laconique et j'espère étoffer mes commentaires pour les vlogs de cette année :)
 
29 Février 2012
799
12
France
www.youtube.com
Avec le début d'année 2019, petit point sur ma chaîne et des projets à venir.

Même si le rythme de publication est resté irrégulier et bien que je ne soie pas encore satisfait du contenu, je commence à bien identifier ce que je souhaite faire comme vidéos à l'avenir. Le but reste vraiment de couvrir les coasters moins en vue, ou du moins avec un point de vue personnel et nourri d'un minimum de recul, de réflexion et de recherche sur le sujet.

Concrètement pour 2019 :

- Plus de trips dans des pays moins exposés sur Youtube. Autriche, Finlande, Turquie, l'Asie en général, et je l'espère, l'Afrique du Sud (vous savez pourquoi  <3 )
- Relancer la série des "Obscure Coasters". La grosse difficulté est d'obtenir les droits d'image pour parler de ces coasters lointains, mais j'y suis mieux préparé maintenant.
- Relancer les débats réfléchis "Goon Talks" avec la contribution d'autres intervenants. Les Youtubeurs sont souvent auto-centrés, et le but serait d'apporter une diversité de points de vue ainsi que des expériences, des connaissances dont je ne dispose pas personnellement. J'aimerais creuser des questions comme "faire de sa passion pour les coasters un métier" ou "comment partager sa passion avec le grand public ?".

- Une nouvelle série "Good Coaster Design". Le titre est ambitieux, et l'objectif affiché - réfléchir aux ingrédients qui font un bon coaster, sur la base de mes propres expériences, mais aussi et surtout des discussions que j'ai pu écouter et avoir avec les professionnels du milieu. Au lieu d'analyser les coasters un par un dans des reviews, essayer de dégager une réflexion d'ensemble, des patterns en comparant plusieurs coasters et en voyant ce qui plaît ou moins. J'ai déjà plusieurs thèmes en tête tels que "la répétition d'éléments" ou "les G latéraux" que j'aimerais explorer.

- Et d'autres projets en réflexion, mais aussi des idées à la con pour souffler entre deux scripts prise de tête ^^


Voilà la première vidéo dans cette lancée, consacrée à Intamin. On a tous bavé sur les annonces CDA pour 2021, et je voulais revenir sur les changements et même parfois, les remises en causes, chez ce constructeur pour mener à des projets aussi alléchants :

https://www.youtube.com/watch?v=kcLkm84oARU


Les suggestions et feedbacks sont évidemment bienvenus, et Bonne année 2019 !
 

Kalistos

Membre
9 Avril 2017
777
16
Tiens, je l'avais jamais fait alors que je regarde souvent tes vidéos, j'en profite pour te dire que c'est un vrai plaisir à regarder et à écouter. Tu es le seul videaste coaster que je trouve intéressant parmi les quelques que j'ai testés. Super boulot cette année j'espère que tu pourras continuer comme ça ! (et puis on a un intérêt partagé pour l'Asie 😉)
 
29 Février 2012
799
12
France
www.youtube.com
Kalistos a dit:
Tiens, je l'avais jamais fait alors que je regarde souvent tes vidéos, j'en profite pour te dire que c'est un vrai plaisir à regarder et à écouter. Tu es le seul videaste coaster que je trouve intéressant parmi les quelques que j'ai testés. Super boulot cette année j'espère que tu pourras continuer comme ça ! (et puis on a un intérêt partagé pour l'Asie 😉)

Un énorme merci à toi ! J'espère que tes trips asiatiques se passent bien :)  :love:

Deux nouvelles vidéos récemment. Tout d'abord un projet random : comment dit-on 'Montagne Russe' dans 10 langues étrangères ? Un petit tour du monde linguistique parsemé de quelques surprises :o En tout cas je me suis bien amusé à concevoir cette vidéo un peu différentes de mes habitudes ^^

https://www.youtube.com/watch?v=JtOD2F--xXo

Ensuite voilà ma review en détail d'Hyper Coaster à Land of Legends. J'ai failli le rater, mais finalement j'ai pu bien en profiter ! Avec le privilège de pouvoir rider à moi tout seul le coaster, et de grimper sur les catwalks du ride :o Je me suis retrouvé avec 137 Go de rushes après avoir filmé comme un try-hard, et voici le résultat :

https://www.youtube.com/watch?v=gPbXdYYdwWE


Pas mal de chantiers sont en cours, dont une grosse collab !  :ange:
 

Tyax

Membre
3 Janvier 2019
67
0
21
Super ta chaîne ! Le plus drôle est que je l'ai trouvé sur youtube par hasard et que c'est après que j'ai vu que tu venais du forum !
 
29 Février 2012
799
12
France
www.youtube.com
Le chaîne reprend doucement le rythme - et j'espère que la vidéo Giovanola apparaîtra ENFIN au printemps.

https://www.youtube.com/watch?v=JdOtjMDCS9g

Une interview avec Taylor Bybee de Coaster Studios prévue de longue date, et qui m'a permis de continuer à tisser les liens avec la communauté américaine - et à mettre en valeur CoastersWorld auprès de celle-ci.
Franchement, c'était fun de travailler sur de projet. Taylor a un ton dynamique qui rend son propos facile à suivre je trouve. Ses anecdotes précises, évoquant un moment précis durant tel ou tel voyage (parfois au Japon, ou plus récemment l'ouverture de Steel Curtain) appuient efficacement chacune de ses réponses.

Surtout, c'était l'occasion de m'amuser au montage avec quelques effets particuliers pour accompagner le contenu des réponses. Les plans de Kawazemi qui dézooment pour s'inscrire dans la table de montage, l'écran découpé en 6 pour représenter la sélection/l'élimination des rushes en post-production ou surtout l'effet "caméra vintage" pour marquer les questions sont autant d'expérimentations que j'espère prolonger dans de futures vidéos.

https://www.youtube.com/watch?v=hCwmp5njzw4
https://www.youtube.com/watch?v=RgTHGBIhRt8

La résolution 4K et le combo Lumix G7 + GoPro donne une variété de plans vraiment appréciable pour les reviews. Filmer en Chine requiert une patience toute particulière, mais j'ai l'impression de franchir un cap avec ce contenu. J'ambitionnais depuis le début de couvrir le continent asiatique, et j'espère approfondir ces propos à l'avenir :)

Pour le moment je reste dans une zone de confort (les reviews et quelques interviews). Une refonte de la charte graphique a instauré une nouvelle police d'écriture (Proxima) pour dynamiser les miniatures et éléments de textes durant les vidéos.

luzWfoC.png

L'avatar de la chaîne s'est épuré pour ne laisser que le sigle "≠" sur un fond uni, généralement bleu. Un contraste plus net dans un souci de lisibilité.


3kUai3S.png


lyLPcZw.png

L'écran divisé en 5 est un héritage de la charte graphique précédente. Le code couleur lui aussi identique affirme une identité visuelle que j'essaie de rendre cohérente et démarquée.

421HFVZ.jpg

Principale évolution, l'usage prépondérant des italiques permet de m'approprier davantage la police de caractères Proxima.
 
29 Février 2012
799
12
France
www.youtube.com
Le format vlog revient sur ma chaîne, dans un nouveau style.

http://www.youtube.com/watch?v=zsyZ2MkyMAw

Pour mon tout premier vlog chinois, je tente le commentaire en post-production. La vidéo comporte un retour plus général sur mon expérience en Chine. J'évoque des aspects pratiques du voyage (déplacements, paiements).

A l'avenir, j'aimerais étoffer davantage ce genre de propos, afin de produire un contenu qui reste pertinent sur la durée.
 
29 Février 2012
799
12
France
www.youtube.com
https://youtu.be/doFjN1-1R-c

Anciennement membre du comité Young Professionals de l'IAAPA, Ella Baskerville partage son expérience dans l'industrie des parcs d'attractions et nous donne son avis sur les perspectives de carrière pour les jeunes professionnels. Ella a participé 3 ans au comité de l'IAAPA, et à ce titre, y a modéré plusieurs conférences aux salons d'exposition - partageant la lumière avec des invités tels que Camiel Bilsen

L'interview s'inscrit dans le cadre d'un futur long article sur l'Histoire de l'IAAPA  :wink:

Version traduite en français :

1 - Présentations

Blooloop est le site internet n°1 de l’actualité du secteur des attractions. Nous couvrons les parcs à thème, les musées, les centres de divertissements familiaux… toutes sortes d’attractions. Nous produisons également beaucoup de contenu, d’information, d’éditoriaux, ainsi que des évènements virtuels comme la V-Expo en octobre dernier - Nous mettons en relation les membres de l’industrie.

2 - Comment vous-êtes vous impliquée comme membre du comité Young Professionals de l’IAAPA ?

J’ai eu la chance de servir dans le comité pendant 3 ans. Le comité a pour but d'accroître les interactions entre l'IAAPA et les jeunes professionnels, et de leur procurer de nouvelles opportunités pour échanger et être présent dans le secteur.
J’ai également été modératrice des conférences Young Professionals aux salons professionnels IAAPA Expo Europe. J’ai eu le privilège d’être sur scène avec des professionnels vraiment talentueux à ces évènements.

3 - Quelles avancées du comité Young Professionals ont particulièrement retenu votre attention ?

Le programme a beaucoup évolué ces dernières années. Un des changements les plus significatifs fut la mise en place du système de Mentorat. Celui-ci associe un.e jeune du secteur avec un.e professionnel.le plus expérimenté.e. Le but est de se rencontrer tout au long de l'année pour s'orienter et échanger sur sa progression de carrière ou des problèmes spécifiques à leur métier. Le programme se développe vraiment : le nombre de candidatures double d'année en année.

Cette année, nous avons également inauguré un canal "Beyond Young Professionals" sur la plateforme Slack. Les différents seminaires aux salons d'exposition sont de qualité, mais elles ne sont accessibles qu'à un public extrêmement privilégié. Avec le canal Slack, il est désormais possible d'échanger toute l'année, et dans le monde entier pour tout jeune professionnel.le.

4 - Selon vous, est-ce que le secteur des attractions offre des perspectives d’emploi particulièrement intéressantes pour de jeunes professionnels ?

Oui ! La plus grande caractéristique de notre industrie est qu’elle est divertissante, et différente en tous points des autres secteurs. Les gens n’imaginent même pas que ce secteur industriel existe : quand je raconte à ma famille mon métier, ils pensent que je ne fais que rider des coasters (ce qui n’est évidemment pas vrai). Les gens n’ont pas conscience du nombre d’emplois, d’entreprises et de capitaux que représentent ce secteur.
Comme cette industrie est divertissante, le personnel aime travailler - la passion, l’énergie se ressent et se communique tout autant.
Par ailleurs, l’étendue des postes est plutôt incroyable dans notre secteur. Par exemple, le poste de Data Analyst peut sembler ennuyant au premier abord. Mais ça peut impliquer l’analyse des kilogrammes de crème glacée nécessaires aujourd’hui, ou encore alimenter les girafes. Le contexte rend le métier vraiment amusant.

5 - Existe-t-il aussi des débouchés sous-estimés dans l’industrie ?

Je crois que l’utilisation des données sera le plus grand créneau pour l’industrie. Durant cette période de crise sanitaire, beaucoup d’entreprises ont certainement du se repositionner sur le digital. Beaucoup de musées qui n’avaient auparavant jamais eu l’habitude d’utiliser la billetterie en ligne, se retrouvent avec une masse de données sans forcément savoir comment l’exploiter. Il s’agit de faire en sorte d’être plus intelligent avec cette information : si un musée partage un réseau wifi, il peut observer les mouvements de foule à travers les galeries et expositions, et voir laquelle est la plus populaire. Alors, le musée peut identifier la provenance des visiteurs, et davantage cibler leur communication.
Je pense que cette année a été très éprouvante pour les jeunes professionnels. Ils ont été disproportionnellement affectés par la pandémie [d’un point de vue économique]. Les jeunes sont souvent en bas de la hiérarchie - donc les premiers à perdre leur emploi - mais également en première ligne auprès des visiteurs - donc davantage exposés au virus. Mais un aspect positif pourrait être un changement dans les équipes dirigeantes à venir. Beaucoup de générations plus anciennes prennent leur retraite - dans quelques années, davantage de postes de managers pourraient être disponibles.

6 - Un conseil à donner à ceux et celles qui se lancent dans leur carrière ?

Soyez curieux. La compétition est très forte à chaque poste, dans chaque secteur. Apprenez à vous développer constamment, que ce soit à travers les certificats IAAPA, des cours ou même juste en suivant des actualités. Cela travaillera vos compétences, et vous démarquera des autres candidats.
Soyez aussi audacieux. Si vous souhaitez quelque chose, manifestez-le. C’est comme cela que j’ai obtenu mon travail chez Blooloop - en prenant contact pour demander si des postes étaient à pourvoir. Tout particulièrement à l’heure actuelle, les entreprises ne vont pas faire écho de leurs offres d’emploi sur leur site internet ou sur les plateformes de demandeurs d’emploi. Prenez contact, présentez-vous - les entreprises s’en souviendront.

7 - Existe-t-il une personne qui vous inspire particulièrement dans le secteur ?

Cela pourrait être les deux fondateurs de Blooloop : Rachel et Charlie Reef. Même en travaillant avec eux au quotidien, ils continuent de m’impressionner. Ils ont crée Blooloop à partir de zéro, et l’ont développé avec un sens des affaires aiguisé, sans jamais se reposer sur leurs lauriers, tout en éduquant leurs trois enfants. Ils font tout cela en restant sympathiques et humbles, et accessibles.

Actuellement, Blooloop emploie 5 salariés à temps-plein et 3 freelances

 

KingRCT3

Membre
7 Juin 2005
9 080
71
28
La chaîne Coaster Hipster reprend du service ! Et quel contenu intéressant, merci pour cette interview qui devrait résonner chez pas mal de jeunes ici. :wink:
Merci également pour la transcription, j'imagine que ça prend du temps mais ça rend le contenu d'autant plus accessible.
Et merci à Ella Baskerville, que je ne connaissais pas, d'avoir répondu.
 
29 Février 2012
799
12
France
www.youtube.com
Voici une interview de Jeroen Nijpels, un des fondateurs du programme de mentorat proposé par l'IAAPA, en avant-première sur le forum. Toujours dans le cadre du double article sur l'Histoire et le Futur de l'IAAPA, M. Nijpels partage son retour d'expérience en tant que mentor d'un.e jeune professionnel.le du secteur des attractions.

cEQeIVG.jpg

(Source : Blooloop)

1 - Pouvez-vous nous décrire le système du Mentorat de l’IAAPA ? Comment avez-vous rejoint cette démarche ?

En tant que fondateur du programme Young Professionals de l’IAAPA, je garde toujours un oeil attentif sur ce qui s’y déroule, et sur les actions du comité Young Professionals. Le Mentorat fut une de ces nouvelles initiatives, donc naturellement j’y participe en tant que mentor.
Par ailleurs, ces dernières années, je me suis rendu compte que moi-même je manque parfois d’un mentor selon certaines étapes de ma carrière - donc de ce point de vue là également, j’ai souhaité contribuer à la formation des futurs dirigeants de notre industrie en me proposant comme mentor.
Le système de Mentorat met en lien un mentor et un apprenti au sein de l’industrie des parcs de loisirs. Tous deux s’inscrivent à cet effet, avec pour but de former la prochaine génération de dirigeants. Le comité Young Professionals de l’IAAPA s’efforce de sélectionner le duo mentor/apprenti le mieux compatible, et requiert un minimum de 4 meetings par an - avec possibilité d’échanger davantage. Ces échanges se focalisent sur le projet de carrière, le réseau, et le développement de ses compétences.

2 - Quel retours et conseils partagez-vous avec votre apprenti ?

Les discussions entre mon apprenti et moi sont très diverses et ouvertes. Nous parlons de tout, de cas de figure précis au travail, à des enjeux plus personnels, en passant par les stratégies commerciales. Mon apprenti actuel vient d’avoir son premier enfant. Ma fille est née il y a 12 ans - équilibrer la vie familiale avec la carrière est ainsi un exemple d’enjeu plus personnel sur lequel on échange.

3 - Comment mesurez-vous les progrès de votre apprenti ?

Je demande à mon apprenti de préparer chaque meeting, que nous prévoyons environ toutes les 6 semaines. Je ne mesure pas les progrès de mon apprenti selon des critères standardisés. C’est également la première fois que je m’implique en tant que mentor dans un tel programme, donc c’est aussi un terrain d’apprentissage pour moi. En quelque sorte, le Mentorat fait autant progresser mon propre développement personnel que celui de mon apprenti.

4 - En plus de conseils, quelles ressources proposez-vous à votre apprenti ? (rencontres ? visites d’usines, de bureaux ?)

Initialement, on avait prévu deux meetings en tête à tête en Floride, un pendant la période de l’IAAPA Expo et l’autre plus tôt en Avril. Néanmoins, la pandémie actuelle a rendu ces réunions impossibles. Pour le moment, nos échanges se limitent donc à des visioconférences.
De manière générale, j’ai absolument l’intention d’ajouter d’autres types de ressources à nos échanges, afin de donner encore davantage de sens à cette démarche.
Un autre facteur qui s’est avéré plus difficile dans notre cas est que j’ai été mis en lien avec un apprenti basé aux Etats-Unis, comme aucun apprenti spécialisé dans la fabrication d’attractions s’est inscrit en Europe.

5 - Comment composez-vous avec d’éventuelles différences culturelles ou générationnelles avec notre apprenti ?

Les possibles différences culturelles ne nous ont pas posé de problème dans nos échanges pour le moment. Pour ce qui est de l’écart de génération, je pense qu’il s’agit de l’essence même du système de Mentorat. Lorsqu’un vétéran du secteur interagit avec un jeune en début de carrière, il y a presque par définition de nombreuses années d’expérience qui séparent l’un de l’autre. Mais transmettre cette expérience et ce savoir-faire est précisément l’intérêt du programme.