Les Trips Reports de Gleap

Gleap

Membre
9 Mars 2011
1 745
0
26
Lille
Mes précédents TR

* TR Plopsaland de Panne (18/04/2014) ---> http://forum.coastersworld.fr/les-trip-reports/plopsaland-de-panne-18042014/

* TR Holiday Park/Phantasialand (28-29/06/2014) ---> http://forum.coastersworld.fr/les-trip-reports/%28tr%29-hopaphanta-2829-juin/

* TR Thorpe Park/Alton Towers/Chessington (25-26-27-28/04/2015) ---> http://forum.coastersworld.fr/les-trip-reports/trip-au-pays-de-sa-majeste-et-des-fish-and-chips/

_________________________________________________​

Salut tout le monde !

Comme certains membres du forum, je crée ce topic pour vous faire part de mes visites et ainsi éviter d'engorger la section Trips Reports.

Pour inaugurer le sujet, je vais commencer par la visite d'un parc néerlandais qui est plus connu pour son jouet Intamin que ses crédits Vekoma. Vous l'avez compris, je parle bien évidemment de Walibi Holland.

989400DSC01262.jpg


Avant de continuer à détailler, je sais que certains vont se dire que c'est dommage d'aller dans un parc alors que dans un mois, un meeting va s'y tenir. Mais le problème c'est que je ne suis pas sûr à 100% de participer au meeting et donc j'ai pris les choses en main en y allant quand même. Après, si je participe à l'événement, ça ne me dérangera pas de revenir au parc pour passer une superbe journée et revoir quelques têtes. Parenthèse fermée, passons alors à cette visite.

Départ prévu à 6h pour moi et mes deux autres amis et on partira à l'heure (chose rare croyait moi, surtout qu'il y avait une fille avec nous et qu'une fille c'est trèèèèèèès long à se préparer :-P). C'est parti alors pour 4h de route à travers la Belgique pour rejoindre ensuite les Pays-Bas. Pas de bouchons, ça roulait mais malgré tout on mettra 4h30 avec les deux pauses que l'on aura faites.

Puis on s'engage dans l'allée du parking pour aller se garer et d'un coup, on voit ça :

223273DSC01359.jpg


Déjà que j'étais énervé, alors là je ne tiens plus en place. Direction l'entrée avec check des billets et nous voici sur leur « Main Street » qui reprend le thème Hollywood. C'est beau, propre et coloré mais c'est pas exceptionnel non plus. On entre dans le bâtiment où se trouve l'entrée d'Xpress, une boutique et quelques restaurants. Cependant, on ne commencera pas par ça car tous les visiteurs se dirigeaient vers Xpress et Speed of Sound. Du coup, pourquoi pas commencer par la raison première de notre visite ...

645355DSC01274.jpg


Moins connu que son voisin allemand, Goliath est un mega coaster Intamin culminant à 46,5 mètres pour une vitesse de pointe de 107km/h, le tout avec un layout de 1,2km. Sincèrement, avant de monter dessus, j'avais un peu peur d'être déçu en ayant fait EGF l'année dernière mais bon des fois, on peut-être surpris.

On s'engage dans la file et on attendra environ 15min car un train de sorti seulement. Le temps de voir défiler quelques trains sur les trois derniers camelbacks.

747476DSC01358.jpg


156922DSC01357.jpg


Pour ce premier tour, on se placera à la cinquième voiture. Check des ceintures et des barres de sécurité et c'est parti. On arrive en haut et c'est parti pour la first drop ! Bien surprenante car j'ai pas touché mon siège durant toute la drop. Premier camelback et AIRTIMEEEEE ! Viens ensuite le Stengel Dive qui offre une superbe sensation. Horizontal loop pris à toute blinde. Début overbanked turn puis changement de direction bien rapide. Hélice montante de 380° puis nouveau changement de direction. Arrive les trois camellbacks qui offre à chaque fois un airtime de dingue. Deux/trois virages et brakes.

WHAOUUU ! Mais il est juste excellent !

Non, excusez-moi, il est juste monstrueux ! Et encore il est froid le petit. Qu'est ce que ça doit donner en fin d'après-midi ?!?

Et ça sera dans la suite du TR.

Mais vu que je suis gentil, je vous laisse quelques photos :-D

949654DSC01351.jpg


133620DSC01336.jpg


838898DSC01318.jpg
 

Gleap

Membre
9 Mars 2011
1 745
0
26
Lille
Röyksopp a dit:

Merci :wink:

Me revoilà pour boucler ce TR :-)

Après cette bonne dose d'adrénaline sur Goliath, on revient sur nos pas et on tombe sur la zone avec la Space Shot et G-Force, un Enterprise. N'étant pas fan de ce dernier, on part essayer la space shot S&S du parc.

On se lève légèrement, petite musique pour faire croire à un lancement et c'est parti ! Après deux/trois rebonds, on revient au sol et le verdict tombe. C'est mou du genou et donc pas terrible du tout.

392410DSC01269.jpg


On continue de se balader dans le parc en prenant la direction de Robin Hood. Comme sur Goliath, un train de sorti seulement et environ 30/45 minutes d'attente. Non merci. Juste à côté, se situe Merlin's Magic Castle, la Mad House du parc.

795179DSC01302.jpg


A peine 5 minutes d'attente et on rentre dans la salle du préshow. Ce dernier est assez bien foutu franchement, je ne m'attendais pas à ça, surtout de la part de Walibi. Mais deux problèmes se pose : c'est néerlandais donc on a rien compris à l'histoire :-D et après le volume sonore était assez élevé et on ne demandait qu'une chose, c'était d'aller dans la salle de l'attraction. D'ailleurs, cette dernière était super bien thématisée.

Après, pas grand chose à signaler, c'est une mad house mais cette grosse illusion est toujours aussi fun à faire.

En sortant de là, il était midi. On décide d'aller manger tout de suite pour revenir sur le parc vers 12h30-12h45 et ainsi éviter le monde.  Durant la pause déjeuner, on était tous d'accord pour dire que Goliath était la bonne et grosse surprise de la matinée. On établit vite fait ensuite quelles attractions on décide de faire en rentrant dans le parc.

Le premier sur la liste sera Xpress: Platform 13. La première chose qui m'a choqué quand on a entamé la file d'attente, c'est que l'on passe d'un univers coloré et joyeux à un univers beaucoup plus dark, la transition est complètement loupé. Bref, on passe les deux premières salles qui sont des parcs à bœufs et qui font penser à des halls de gare. Mais plus on avance et plus la théma se veut menaçante. Murs défoncés, lumières qui grillent et bruits stressants sont de mises. On continue de parcourir cette file, qui est interminable, et là, on a l'impression qui ont pu assez d'argent pour terminer la théma c'est plus que des plaques métalliques noires. Enfin, on arrive en gare et là les portiques pour accéder au train sont super. Les portes s'ouvrent et on embarque en first pour ce premier tour.

Virage et arrêt devant le launch. Le jeu de lumière et le bruit de sirène apporte une pointe de stress avant le départ. Déclic et on accélère. On effectue le roll over et ensuite ce n'est qu'une série de virages avec un corskrew au milieu mais c'est mou à certains endroits. On se rend compte alors que sans musique et sans jeux de lumière durant le ride, ben on s'ennuie :secret: Après, on peut pas tout avoir car le ride est agréable à rider, il y a quelques vibrations mais j'ai pas le souvenir d'avoir pris des baffes.

853570DSC01323.jpg


167085DSC01326.jpg


Cette petite remise en forme faites, on se dirige vers le boomerang du parc qui a connu un gros lifting.

Speed of Sound : bon d'entrée, niveau couleurs, je n'aime pas du tout. Du orange pour les rails et du violet pour les poteaux. C'est laid à souhait. Personne dans la file, on s'installe vers la fin du train et on baisse le harnais. Mais c'est pas le même harnais que d'habitude ça ?!? Sur le coup, on se sent oppressé mais après durant le ride on ne le sent plus et on est bien calé dans le siège. Le tour commence et la musique se met en route. C'était pas « Hello World » mais une musique électro. En tout cas, arrivé en haut du deuxième lift pour repartir en arrière, l'effet reste le même avec ralentissement de la musique et un effet rembobiné. Sinon, rien de spécial à signaler, ça reste un boomerang. Le seul hic, c'est le gros a coup dans la première partie du cobra roll.

153588DSC01279.jpg


796615DSC01278.jpg


632760DSC01332.jpg


Après cela, on se dirigera vers Crazy River, le flume du parc. On passera par le Splash Battle, la zone pour les enfants et le coin où se trouve Tomahawk (fermé) et Drako, le kiddie du parc, qui ne ressemble à rien. Voyez par vous-même.

545248DSC01289.jpg


Nous voici devant le flume qui possède le même parcours que Walibi Belgium, sauf que là, on a le droit à une théma western. C'était fun, ça nous a bien rafraichit (car le temps était lourd et orageux) mais en revanche, l'eau est dégoûtante.

446583DSC01295.jpg


698582DSC01300.jpg


En sortant, on tombe sur Excalibur, le Top Spin Huss du parc. Comme il n'y avait personne, on a eu le droit non pas à un, ni à deux mais trois tours d'affilé :-o Le programme est mou mais les trois tours d'affilé ont fait mal et nous ont donné un mal de tête à nous trois. Mais après , 5 minutes de repos à l'ombre, on pouvait repartir à l'aventure.

Qui pointe le bout de son nez ?

939925DSC01301.jpg


Robin Hood : mon deuxième wooden Vekoma après Loup-Garou. Si dans la matinée, le temps d'attente avoisiné les 30/45min, ici on est tombé à 15 minutes d'attente, avec toujours un seul train de sorti.

Le parcours est sympa avec quelques airtimes à divers endroits du parcours et un gros a coup entre la first drop et le premier virage. Entre les deux woodens de la firme néerlandaise, je préfère quand même Loup-Garou qui est un poil plus nerveux que son cousin batave.

465628DSC01303.jpg


134154DSC01305.jpg


112969DSC01324.jpg


Petit récapitulatif : Goliath c'est OK, pareil pour Xpress, Speed of Sound et Robin Hood. Il en manque un à l'appel. Ne me dites que c'est ….

356600DSC01313.jpg


Le premier SLC, qui a ouvert ses portes en 1994 et qui comme Xpress et Speed of Sound a eu le droit à de nouvelles couleurs qui sont hideuses. J'avais entendu que c'était le pire SLC  du faites de ces vibrations assez importantes. Mais bon, un retracking avait été fait et le ride avait eu de nouveaux trains. A peine 5 minutes d'attente, et je me place au fond (enfin la troisième rangée en partant de la fin car les deux dernières étaient condamnées). On attaque le lift et suit la drop. C'est à partir de ce moment-là que le cauchemar commence car ça vibre à en mourir et des baffes en veux-tu en voilà. Je ne demandais qu'une chose : d'atteindre les brakes finaux en vie.

Ce qu'il faut retenir du ride, c'est que c'est une grosse bouse et qu'il devrait finir en petits morceaux.

948140DSC01312.jpg


454395DSC01330.jpg


Vu qu'il fait encore chaud et qu'on est dans le coin, on fera El Rio Grande, les bouées du parc. Hormis les jets d'eau et la cascade qui nous trempe, le reste du parcours est assez calme et ne mouille pas vraiment.

En sortant de là, il était 16h et toutes les attractions principales étaient faites. Le temps commençant à changer quelques grosses bourrasques de vent de temps en temps, un bon nombre de visiteurs ont quitté le parc. En attendant, on fera la Grande Roue  pour pouvoir prendre quelques photos des différents rides du parc (d'ailleurs, vous aurez remarqué que la plupart des photos ont été prises depuis cette grande roue).

Et si on retournait faire un coucou à Goliath qui doit être bien chaud maintenant ?

On s'engage dans la file qui est à peine plus chargé qu'au matin. Arrivé au niveau de l'opératrice qui fait rentrer 32 personnes en gare à chaque fois qu'un train part, je lui demande si il est possible d'aller en last row avec un grand sourire. Ça a marché et donc on se dirige pour faire Goliath en last. J'ai trop hâte et j'ai bien eu raison car c'était une véritable tuerie ! :lol: Les airtimes se transforment en ejectors. En plus, j'avais laisser un peu d'espace entre moi et la barre de sécurité et s'était juste magique. On en refera deux autres tours juste après.

Il restait 30 minutes devant nous avant la fermeture du parc et on aura enchaîné deux tours de Robin Hood et un dernier tour d'Xpress qui avait pris un peu plus de vitesse par rapport au midi.

Au final, que retenir de Walibi Holland ?

Globalement, c'est un bon parc, propre et avec un personnel agréable. Pour ce qui est des attractions, ça devient un peu compliqué. A part Goliath, c'est pas terrible, la panoplie Vekoma, c'est pas mon truc. Xpress et Robin Hood passent encore mais Speed of Sound et Condor, c'est des grosses bouses. Pour les flats, c'est pas mieux. La space shot est molle à souhait comme le top spin. Seule la mad house fait exception à la règle.

Aussi, une question s'est posé : EGF ou Goliath ?

Pour être franc, j'ai préféré Goliath et ceux pour deux raisons. Le parcours d'EGF est énorme avec des camelbacks et de gros airtimes qui vont avec mais après y a pu grand chose et il vibre à certains endroits. Tandis que Goliath offre des airtimes mais pas que. Le Stengel Dive est sensationnel et l'horizontal loop pris à toute blinde vaut le détour. Les deux changements de direction ne sont pas en reste aussi.

Bref, Goliath gagne d'une courte tête car EGF est quand même très bon aussi. Finalement, c'est pas la taille qui compte (à vous d'interpréter cette phrase comme vous le voulez :roll:).

Donc voilà, si vous êtes dans le coin, allez-y pour tester la bêbête Intamin mais n'allez pas faire des heures de route pour ce parc, même là, 4h aller et 4h retour, je trouvais que ça faisais beaucoup.

Pour terminer, petite photo devant Goliath :-)

1848751171983414423604327394951858345617n.jpg




Rendez-vous dans une quinzaine de jours pour la visite de Efteling et peut-être celle de Toverland :-)






 

flex

Membre
30 Janvier 2008
7 045
8
36
Essonne
C'est marrant, mais pour moi, Goliath n'arrive pas ne serait ce qu'à la cheville d'EGF (quand il est dans ses bons jours), tout en étant très bon.

Pour le reste, je suis assez d'accord. Déjà que dans RNRC on s'ennuie presque même avec le light show, dans Xpress, c'est no comment !

Tu vas en semaine à Efteling ? J'espère que tu n'auras pas trop de monde !
 

yoyo212

Membre
27 Mai 2010
1 627
0
48
Suisse
www.dawaweb.ch
flex a dit:
C'est marrant, mais pour moi, Goliath n'arrive pas ne serait ce qu'à la cheville d'EGF (quand il est dans ses bons jours), tout en étant très bon.
Pareil, une belle balade verte mais rien de comparable à EGF, p'être meilleur que le MF ...   
 

Gleap

Membre
9 Mars 2011
1 745
0
26
Lille
sebattractions a dit:
Très bon TR et très belles photos  :mrgreen: J'aime particulièrement la photo du SLC en noir et blanc sauf le track !

Merci :mrgreen:

Pour la photo, c'est un mode sur mon appareil photo qui me permet de faire cela.

flex a dit:
C'est marrant, mais pour moi, Goliath n'arrive pas ne serait ce qu'à la cheville d'EGF (quand il est dans ses bons jours), tout en étant très bon.

yoyo212 a dit:
Pareil, une belle balade verte mais rien de comparable à EGF, p'être meilleur que le MF ...   

Après je pense que c'est une histoire de goûts. Comme je l'ai dit, j'ai préféré Goliath car il propose un layout plus varié que EGF. Sur ce dernier, à part la drop twistée, les 6 camelbacks (avec les airtimes qui font avec) et les 4 overbankeds turns, il n'y a rien plus rien. Sur Goliath, il y a la drop (qui malgré sa taille surprend quand même), les 4 camelbacks, le Stengel Dive, un horizontal loop et deux changements de direction pris assez rapidement.

Après, en terme de puissance, EGF est au-dessus, là on est d'accord. Peut-être comme tu l'as dit flex, je suis tombé sur un jour où EGF n'était pas en forme et où aussi j'étais peut-être fatigué (j'avais fais 6h de route pour rejoindre HoPa) et donc je n'ai pu l'apprécier à sa vraie valeur.

Mais voilà, les goûts et les couleurs après :-D

flex a dit:
Tu vas en semaine à Efteling ? J'espère que tu n'auras pas trop de monde !

Normalement, si mon planning ne bouge pas, je pars faire Efteling le vendredi 24 juillet et Toverland le samedi 25 juillet. Les dates ne m'emballent pas des masses mais je m'adapte en fonction de ma mère. Car oui, chaque année je pars avec elle pour faire un ou deux parcs. L'année dernière c'était HoPa et Phanta. Cette année ça sera Efteling et Toverland.
 

darKnight

Membre
20 Mars 2014
522
0
23
Vienne (Isère)
Gleap a dit:
Sur Goliath, il y a la drop (qui malgré sa taille surprend quand même), les 4 camelbacks, le Stengel Dive, un horizontal loop et deux changements de direction pris assez rapidement.

Un horizontal loop ? Tu veux parler de l'élément après le stengel dive ? Si oui, je ne pensais pas que ça avait un nom spécifique...
 

Gleap

Membre
9 Mars 2011
1 745
0
26
Lille
Salut les p'tits loups !

Bon je viens de rentrer de mon week-end Efteling/Toverland. Pour résumer, Baron est la bonne surprise de ce trip. Malgré sa "petite taille", la drop est quand même excellente, surtout en first.

Pour ce qui est de Toverland, petit parc sympa mais avec le temps, c'était pas aussi sympa (rafales de vent d'environ 50km/h et grosses averses). Mais sinon, Troy est un super bon gros wooden et Booster Bike, super cool à faire.

Le TR arrivera dans quelques jours et en attendant, quelques photos pour vous faire patienter :

480857DSC01461.jpg


260211DSC01506.jpg


875969DSC01525.jpg


142153DSC01553.jpg
 

Gleap

Membre
9 Mars 2011
1 745
0
26
Lille
Le week-end du 24 au 26 juillet, je suis de nouveau reparti aux Pays-Bas pour faire les deux autres  principaux parcs du pays. Comme j'avais fait Walibi Holland, il s'agit alors de Efteling et de Toverland. Pourquoi ce choix ?

D'un côté, Efteling venait de sortir son nouveau jouet à 18 millions d'euros répondant au nom de Baron 1898 et de l'autre côté, Toverland proposé un des meilleurs woodens du Benelux ainsi qu'un des rares exemplaires de motorbike coaster Vekoma au Monde. Et en plus de tout cela, j'ai à peine trois heures de route pour rejoindre le parc, que demander de mieux ?

Donc le vendredi, départ à 7h pour 3h de route mais malheureusement, la durée du trajet sera rallongée à cause des embouteillages au niveau d'Anvers ainsi qu'à la sortie d'autoroute pour rejoindre Efteling. En arrivant sur le parking, la première chose qu'on voit, c'est cette gigantesque entrée, qui en impose. La forme n'est pas commune, c'est le moins que l'on puisse dire mais cela à son charme malgré tout.

332390DSC01438.jpg


On passe les portiques d'entrée avec vérification des billets et nous voici dans le parc. Sachant que le parc est assez grand, je décide de feuilleter le plan pour ne pas partir n'importe où :-D

Il ne faut pas être un génie pour savoir que la plupart des visiteurs couraient vers Baron et donc que le temps d'attente allait y être important. On décide de se diriger alors vers De Vliegende Hollander qui est connu comme l'autre attraction populaire du parc ayant un débit assez merdique. On passe devant Baron où j'admire tout de même un train en pleine drop, que c'est beau :love:

On se rapproche de notre première attraction de la journée et on aperçoit un des bateaux de l'attraction vide, à l'arrêt sur la partie aquatique. Pour l'instant, c'est mort je pense pour De Vliegende Hollander. Juste en face, se trouve un certain wooden dueling répondant au nom de …

Joris en de draak
(ou Georges et le dragon pour les quiches en néerlandais)​

Alors pour ceux qui débarquent de la planète Mars, Joris c'est un wooden dueling avec un parcours eau et un parcours feu. Donc, en gros, vous partez combattre le dragon soit en utilisant l'eau ou soit en utilisant le feu, pour aller sauver la fille du roi (y a toujours des princesses dans ces histoires là). Arrivé aux brakes finaux, le drapeau de l'équipe gagnante se déploie. Le tout sur un layout de 800m avec une vitesse de 75km/h et une hauteur de 25m.

Avant de s'engager dans la file, on voit la gare, qui de l'extérieur est assez triste. On passe ce détail et on parcourt la file d'attente. La queue commence au moment où il faut choisir.

Alors feu ou eau ?

Pour ce premier tour, ça sera l'eau. A peine 10 minutes d'attente et on se retrouve devant le portillon. Ces quelques minutes nous ont permit de voir la mise en scène à chaque fois qu'un train revient en gare. Si vous êtes gagnant, les bannières de votre équipe se déploieront et vous entendrez des “Hourra”. En revanche, si vous êtes perdant, bah c'est pas le même accueil puisque vous vous ferez huer :oops:
J'avais hâte de faire Joris, tout simplement parce que c'est un wooden GCI, qui m'avait laissé un bon souvenir avec Wodan. On s'installe dans les trains super confortables, check de la ceinture et du harnais. Et c'est parti !

Le lift est rapide et ensuite on enchaîne avec le demi-tour et la drop. Petite mais sympa. S'en suit le camelback en trois temps et la suite du layout se compose de virages gauche/droite passant au-dessus/en-dessous et ceux avec une bonne vitesse. A noter aussi, la grosse giclée d'eau reçu en pleine tronche, en passant à proximité du dragon :-D

Arrivé aux brakes finaux, le drapeau bleu se déploie ! VICTORY !!!

En sortant de là, on observe que le temps d'attente n'a pas bougé et on en profite pour faire le layout vuur (feu). Pas grand chose à rajouter à ce qui a était dit avant, le layout est quasi identique.

Comme je m'y attendais, Joris a été un super ride. Malgré le fait que ça reste du familial, c'est quand même super cool à faire. Encore un ride de qualité de GCI.

963338DSC01505.jpg


475047DSC01506.jpg


ll était 11h passé et De Vliegende Hollander n'est toujours pas mis en route. On revient alors sur nos pas et donc vers Baron. Si tout à l'heure, la file était pleine à craquer, ici ça avait bien diminuer. Le panneau indique 30min, on fonce.

Baron 1898

La file d'attente extérieure est anecdotique, on serpente autour de buissons, rien de bien intéressant. A un moment, il faut faire un choix → first row ou alors les deux dernières rangées ? Finalement, on choisit la first. On arrive du niveau de l'opérateur distribuant les tickets et s'en suit la prise en charge de son sac contre un autre ticket. Pas mal ce système. On s'apprête à rentrer dans la salle du premier preshow. Avant de rentrer, on est diviser en deux groupes : le premier part à droite et ça sera lui qui ridera en premier Baron. Le deuxième part à gauche et ridera Baron en deuxième. Le préshow est super bien fait, la déco, l'ambiance tout y est. La deuxième salle, celle avant l'embarquement, qui contient l'animatronique du baron (super bien fait) est également bien thématisé. On dispatch et on attend devant la porte pour aller en first. Un peu de tension se fait sentir :-D

On s'installe, check rapide des harnais et des ceintures, les opés font vraiment leur maximum pour le débit. Le plancher s'abaisse et les portes s'ouvrent pour s'avancer dans la salle du dernier préshow, qui comme les autres est bien réalisé. Et là, c'est parti, le lift nous emmène à 30m de haut. On s'avance, on s'avance et là, petit arrêt. On voit bien la drop, c'est juste excellent ! Et là, on est laché ! Quelle drop, petite mais efficace avec la brume (bien présente), ça vaut le détour ! L'immelman suit avec une belle vitesse puis le zero-g-roll qui est pris trop vite malheureusement. La spirale offre aussi son lot de sensations. Demi-tour et brakes finaux.

En plus d'être super bien thématisé, les sensations ne sont pas en reste. Malgré le fait, qu'une bonne partie du forum l'aie critiqué sur sa hauteur, la drop vaut le détour :rire: Et je tiens aussi à dire que ce n'est pas ma première dive puisque j'avais fait Oblivion à AT en avril. Mais franchement, Baron apporte son beau lot de sensations. Une belle réussite.

709539DSC01461.jpg


Qui pointe le bout de son nez ?

990922DSC01463.jpg


752975DSC01477.jpg


644116DSC01480.jpg


317471DSC01485.jpg


889396DSC01490.jpg


Après ça, pause repas. De retour dans le parc, on partira plus du côté gauche du parc pour rejoindre le royaume de la Magie. Deux attractions m'intéresser dans ce coin là : Villa Volta et Droomvlucht. Pour le premier, c'est toujours aussi fun à faire mais dommage que les préshows soit en néerlandais. Pour Droomvlucht, c'est beau et super bien fait mais voilà quoi faut quand même accroché à tout ça.

620323DSC01453.jpg


On remonte jusqu'au royaume de l'aventure pour faire Vogel Rock. Là non plus, rien d'extraordinaire, il fait tout noir et il y a quelques effets lumineux.

526932DSC01456.jpg


Finalement, on revient au royaume déchainé en passant par la Pagode. J'aurais bien aimé la faire pour pouvoir prendre quelques photos aériennes mais malheureusement celle-ci est en panne. On enchainera un deuxième tour de Baron (l'attente était tombé à 20min) toujours en first. En sortant de là, miracle De Vliegende Hollander est ouvert.

De Vliegende Hollander

On rentre dans le bâtiment et la file d'attente commence déjà. A mon avis, on ne devait pas être les seuls à attendre l'ouverture de l'attraction. D'un côté, ça ne m'a pas dérangé de faire un peu d'attente car la file est magnifique et de ce fait, je m'attends à connaître la même chose durant l'attraction. Mais malheureusement, ça ne sera pas pour tout de suite, car au moment où la file se divise pour choisir son côté, l'opé bredouille un truc en néerlandais et à voir la réaction des gens, l'attraction était tombé en rade. Heureusement, après 15min de suspense insoutenable, l'attraction repart. On choisit la troisième rangée et ce qui est bien sur les bateaux, c'est la disposition des sièges, de manière à ce que chacun puisse voir correctement tout au long du ride.

Allez c'est parti. Première scène anecdotique dans le port. La deuxième est pas mal avec toute cette brume pour donner cette ambiance fantomatique. D'un coup, apparaît la proue du Hollandais Volant. C'est cool mais rien de transcendant, comparé à la file d'attente. Nous voilà, dans le lift avec arrêt devant le fantôme du capitaine. Puis c'est reparti, les portes s'ouvrent et c'est la chute. Camelback sans airtime. Overbanked Turn pris a faible allure. Brakes de mi-parcours bien présent et c'est parti le grand splash ! :rire:

Ah non, pas de grand splash, juste quelques gouttes de reçu. Retour dans la bâtiment où l'on quitte l'attraction.

Franchement, j'ai été déçu. La file d'attente est belle mais le reste c'est pas terrible. Dommage.

152927DSC01494.jpg


352960DSC01495.jpg


343372DSC01493.jpg


704307DSC01500.jpg


Après cela, on se dirige vers Python. Zéro attente et encore heureux car c'est affreux. Du premier loop jusqu'au brakes finaux. A noter le banking plus que foireux à l'entrée du premier corkscrew.

844434DSC0100.jpg


En sortant de Python, il était 17h30. On décide de repartir vers l'entrée en refaisant quelques attractions au passage. L'attente à Baron était raisonnable encore, du coup on part le refaire une dernière fois mais cette fois-ci en last. Hormis qu'on sent plus la puissance (notamment dans la spirale), pas de grand changement par rapport à la first.

On continue notre chemin, et on tombe sur le Bob Intamin. 15 minutes d'attente. Ici, on est loin du modèle Mack avec un long train, on est 6 par voiture, pas plus. Et c'est vachement plus fun, il y a plus de vitesse, les virages sont plus serrés et il y a de bonne pointes de vitesse de temps en temps. Une belle découverte pour finir la journée.

Efteling est un super parc, bien entretenu, verdoyant et où le personnel est agréable. C'est aussi un grand parc, voir même trop grand. Prévoyez de bonnes chaussures où vous sentent à l'aise dedans car il faudra marcher. Au niveau des attractions, Baron est une totale réussite pour moi et permet au parc d'avoir une vraie attraction à sensations. Joris est un bon wooden mais trop familial à mon goût. De Vliegende Hollander a été pour moi la plus grande déception de la journée. De ce fait, il manque une véritable attraction aquatique dans le parc, le flume serait la meilleure option. Un truc comme Chiapas mais avec la touche Efteling serait excellent. Mais c'est un parc qu'il faut aller visiter au moins une fois.

La suite avec Toverland arrivera demain ou vendredi :mrgreen:
 

Kris Alyde

Membre
14 Décembre 2012
202
6
Toulouse
Trés bon TR joliment illustré et agréable à lire  :mrgreen:

Pour le coup j'ai encore plus hâte d'aller découvrir ce parc à la fin du mois, surtout depuis que j'ai découvert les dives cette année (tout comme toi avec Oblivion que j'ai adoré). Baron me fait méchamment envie  :roll:
 

flex

Membre
30 Janvier 2008
7 045
8
36
Essonne
Bien écrit et bien illustré, c'est donc un plaisir de te lire.

Perso, j'irais finalement mi octobre, en semaine, j'espère un parc vide et du Baron a volonté !
 

Gleap

Membre
9 Mars 2011
1 745
0
26
Lille
Kris Alyde a dit:
Trés bon TR joliment illustré et agréable à lire  :mrgreen:

Pour le coup j'ai encore plus hâte d'aller découvrir ce parc à la fin du mois, surtout depuis que j'ai découvert les dives cette année (tout comme toi avec Oblivion que j'ai adoré). Baron me fait méchamment envie  :roll:

flex a dit:
Bien écrit et bien illustré, c'est donc un plaisir de te lire.

Perso, j'irais finalement mi octobre, en semaine, j'espère un parc vide et du Baron a volonté !

Merci, ça donne envie de continuer :mrgreen:

Pour Baron, ce que j'ai vraiment bien aimé par rapport à Oblivion, c'est que le train s'avance plus dans la drop du fait qu'il y a 3 rangées et non deux comme sur Oblivion et c'est vachement plus fun :-D

Voici la suite avec Toverland :

Après une bonne nuit de sommeil, plus que mérité, on remet les voiles mais cette fois-ci en direction de Toverland. On avait à peu près réussi au niveau du temps vendredi pour Efteling mais pour Toverland, ça allait être une autre histoire. Que des nuages gris à l'horizon mais pour l'instant, pas de pluie, juste du vent. Mais c'était trop beau pour que cela dure. En sortant de l'autoroute pour rejoindre le parc (il devait nous rester environ 5 kilomètres), il s'est mis à pleuvoir, mais pas une petite averse. Non, une bonne grosse pluie comme on les aime en automne. Ça s'annonce compliqué :secret:

Bref, on se gare sur le parking et je cours jusqu'à l'entrée pour me mettre à l'abri. On passe les portiques et direction alors le premier hall : Le Land of Toos. Pas grand chose à signaler, il y a un peu de tout pour amuser les enfants. On trouve des chaises volantes, des tasses, des toboggans avec canots pneumatiques. Il y a aussi Boomerang, un junior coaster Vekoma. Bon je ne l'ai pas fait, je l'ai juste regarder d'en bas et ça avait l'air pas mal pour les mioches.

On ne s'attarde pas et on se dirige alors vers le second hall : Magic Forest. Bon c'est déjà un peu mieux, il y a un peu plus de thema et un peu plus d'attractions qui sont toujours destiné en grande partie aux enfants. Il y avait deux attractions qui m’intéresser ici mais où malheureusement j'ai du faire une croix dessus. Il s'agit de Backstroke, le flume du parc mais avec le temps voilà quoi et Maximus' Blitz Bahn, la luge d'été, qui été fort capricieux ce jour-là et qui dès qu'il ouvrait était envahi et le temps d'attente s'envolait. Sacré journée à l'horizon dis donc.

Bon, on essaye de retourner dehors, il ne pleut plus. C'est déjà ça de gagné. De ce fait, on arrive dans un nouveau land : Magic Valley. Là, il y a un peu plus de trucs à se mettre sous la dent. On va débuter la journée par …

Booster Bike
(l'attraction où tu te prends pour un vrai biker pendant 2 minutes)​

380456DSC01544.jpg


Vu le temps, personne dans la file d'attente et du coup, on part le faire en first. On s'installe sur sa petite bécane et bordel que ça fais bizarre de se positionner ainsi pour faire un coaster. On met ses pieds dans les encoches et on ramène le guidon vers soi pour serrer le harnais qui vient se serrer dans votre dos (un peu comme un Disko quoi). Le train part et on dirige vers le launch.

Arrêt, on recule un peu et piouuuuu on y va !! Pas des plus puissants ce launch mais tout de même sympathique. S'en suit un camelback sans airtime, quelques virages pris à bonne vitesse et les deux derniers camelbacks, toujours sans airtime, du fait de la position dans laquelle on ait je pense.

Alors ça vaut quoi ? Ben c'est drôlement fun ce truc. Ok, ça vibre un peu mais sinon ça passe crème et pis ça casse la routine d'être sur des petites motos :-D

675446DSC01533.jpg


855240DSC01543.jpg


832836DSC01553.jpg


En sortant, on aurait bien fait Dwervelwind  mais celui-ci n'est pas encore ouvert. En revanche, on voit que Troy fonctionne, on se dirige donc vers lui en passant par la Magic Valley où l'on observera le raft, qui comme vous le devinez, nous n'aurons pas fait.

138431DSC01539.jpg


907087DSC01541.jpg


Troy

Comme sur Booster Bike, personne dans la file et sur le quai, malgré le fait qu'il n'y ait qu'un seul train de sorti. On part aussi pour le faire en first. Puis, au moment de partir, on remarque que la pluie est revenue. On se dit qu'ils vont pas lancer le train. Penses-tu ! Il s'en fout le néerlandais et avec un sourire sadique, lance le train !

Et une séance d’acupuncture, une !

On parcourt les quelques virages puis suit le lift. Arrivé en haut, on plonge dans cette drop en virage. Suit cet espèce d'overbanked turn puis plein de virages, de changements de direction, quelques airtimes bien caché mais aussi le fly through.  Bref, un layout super pêchu qui garde une bonne vitesse jusqu'au brakes finaux. Mais avec cette pluie, je n'aurais pas profité du ride à 100%.

114476DSC01525.jpg


612005DSC01528.jpg


653350DSC01529.jpg


571088DSC01549.jpg


24055711375258715251261937760899604952n.jpg


Après cela, pause repas dans le parc où on avait déjà commander notre repas sur le site du parc. Au final, on est gagnant de 2€ par repas environ entre le prix affiché au parc et celui sur leur site. Vu que je suis quelqu'un qui fait attention à sa ligne, j'ai pris un repas léger, c'est-à-dire Cheeseburger/frites/coca avec un supplément mayo :-D L'avantage que le parc possède une partie intérieure et extérieur, c'est comme aujourd'hui avec le temps on peut se restaurer à l'abri.

Une fois le ventre bien rempli, on décide de refaire un tour de Booster Bike mais cette fois-ci en last. Pas de grand changement à signaler en tout cas. Et là, on voit que le spinning a enfin ouvert.

Dwervelwind
(ou le coaster au nom imprononçable)​

Modèle de série venant de chez Mack, j'avais entendu du bien de ce coaster. On parcourt la file et on arrive à la gare, plus que jolie avec une petite mise en scène à chaque fois qu'un train part. On s'installe et on part avec la musique on-board. On attaque la drop en tournicotant puis les virages se suivent et ne se ressemblent pas. Il y a quand même de la puissance dans certaines spirale le petit. Franchement, il est court certes mais c'est que du bonheur, ça passe comme une lettre à la poste. C'est vachement plus agréable de rider ça qu'Euromir par exemple.

324839DSC01538.jpg


502740DSC01535.jpg


663401DSC01536.jpg


Après cela, on retournera faire Troy mais cette fois-ci sans la pluie. On le refera une fois en last où on se fait aspirer dans la drop et où le reste n'est que du bonheur et une dernière fois en first (encore une fois) mais ici on aura vraiment profiter du ride à 100%.

On repassera devant le flume avec sa belle drop :

782383DSC01547.jpg


712149DSC01551.jpg


Malgré le fait qu'il n'était que 15h, on repartira car le tour du parc était fait et le temps ne s'améliorait pas.

Toverland est un bon parc, avec trois bons crédits. Troy est vraiment le coaster à ne pas louper, si la veille je me plaignait du côté trop familial de Joris, ici ce  n'est pas le cas. Booster Bike est aussi un crédit original, qu'il faut faire au moins une fois. Cela montre aussi que Vekoma a de bonnes idées. Quant à Dwervelwind, c'est vraiment un bon modèle de série venant de chez Mack.

Mon petit top wooden a aussi changé :

1- Troy
2- Wodan
3- Joris
4- Loup-Garou
5- Robin Hood
6- TDZ

Donc voilà, la saison est normalement terminée. L'année prochaine deux destinations de prévu déjà : Plopsaland pour son wooden et bien évidemment Phanta avec Taron. Après, on verra ce que propose les parcs comme EP. Mais l'idée d'aller rider Karnan terminé me plait bien comme d'aller rider Helix. Mais pour l'instant, rien de sur :mrgreen:
 

Boub08

Membre
28 Avril 2013
1 565
5
Très bonne série de TR, agréable à lire et avec quelques très belles photos à la clé. Ça donne bien envie d'aller découvrir ces parcs.  :mrgreen:
 

Gleap

Membre
9 Mars 2011
1 745
0
26
Lille
Hello CW !

Alors ça fais un peu plus d'une semaine que j'étais absent sur le forum mais j'avais encore quelques révisions ainsi que des préparatifs pour mon déménagement au mois de juin à faire. Cela étant passé, j'ai décidé de relancer ma saison 2016 avec un parc que j'ai déjà visité.

En cette année 2016, la CDA nous a un peu « gâté » : un wooden Gravity à WRA, un PowerSplash à WB et … un Big Dipper Mack à WH répondant au nom de Lost Gravity. Il faut quand même avouer que la construction du ride a titillé ma curiosité. De ce fait, j'ai planifié une date et ça sera pour le dimanche 15 mai.

Je vais vous faire un petit TR, celui de l'année dernière correspond parfaitement. Ici, j'évoquerai principalement la nouveauté 2016.

Donc, hier, c'était reparti pour 3h45 de route et ainsi rejoindre le parc du kangourou hollandais. Route qui se fera sans encombre jusqu'aux huit derniers kilomètres avant d'atteindre le parc. En effet, il y avait un immense bouchon qui n'avançait pas. Comme beaucoup, ma première réaction a était « Il ne vont pas tous au parc quand même ! ». En plus, il se met à pleuvoir. Super ! C'était pas prévu tout ça. Finalement, on avance et on arrivera au parc avec une vingtaine de minutes de retard. Ce bouchon est du à un ensemble de festivités qui se déroule dans le coin avec des agents de circulation qui régulaient le trafic. Bref, plus de peur que mal. Si le premier souci est réglé, le deuxième pas trop, le temps est menaçant et ça n'a pas l'air de s'arranger. Tant pis, on fera avec.

Perte de gravité à Walibi Holland ?

Pour cette journée, nous sommes restés de 10h30 à 16h30 dans le parc. En effet, pas trop de monde et du coup, ça débitait pas mal, enfin pas pour tout le monde, j'y reviendrai plus tard. En tout, nous aurons fait 3 tours de Goliath, 2 tours de Lost Gravity, 2 tours d'Xpress, 1 tour de Robin Hood ainsi qu'un tour de Speed of Sound.

Pour les rides déjà faits l'année dernière, pas de grande changements. Goliath est toujours aussi bon, que cela soit en first ou en last. Pour ce qui est des crédits Vekoma, c'est toujours aussi proches du néant. Robin Hood était assez désagréable, Xpress est fun mais n'a rien d'extraordinaire dans le layout et Speed of Sound reste un Boomerang.

736641DSC00019.jpg


696512DSC00044.jpg


526002DSC00052.jpg


197929DSC00053.jpg


720616DSC00023.jpg


Passons alors à la nouveauté Mack du parc.

LOST GRAVITY

489255DSC00034.jpg


Sa construction a fait beaucoup de bruit entre les rails bicolores jaune/noir et la théma assez particulière. Mais comment cela rend t-il alors dans le parc ?

Quand on aperçoit le ride au loin, ce n'est pas très choquant. Disons que les rails se fondent assez bien dans le paysage. Quand on se rapproche, alors là, j'ai déjà plus de mal à accrocher. L'idée que tous les objets partent dans tous les sens est bonne mais ça fais un peu fourre-tout par moment.

Vue de loin :

809684DSC00027.jpg


940415DSC00028.jpg


Et voilà ce que ça donne quand on se rapproche :

757452DSC00029.jpg


823999DSC00031.jpg


901617DSC00032.jpg


La file d'attente est assez fun dans l'ensemble avec des situations où l'on veut que le visiteur ne s'y retrouve plus. On retrouve le salon de jardin accroché à l'envers d'un conteneur, des ascenseurs à l'envers etc. On passe un dernier bâtiment et on arrive au moment du dispatch. Huit personnes accèdent au quai à l'arrivée de chaque train.

777648DSC0006.jpg


742443DSC0007.jpg


Pour ce premier tour, je serais derrière à la place extérieure droite. Au niveau du confort, on connaît tous la chanson, c'est du Mack, ça passe crème. Check des harnais et c'est parti. Le virage pour atteindre le lift se fait très lentement mais on y arrive quand même. Le lift d'ailleurs est très rapide, un peu comme Alpina Blitz de Niglo. Puis vient la first drop avec une cassure ainsi qu'une vrille qui provoque un plaisir monstre. Quand on est aux places extérieures, c'est vraiment tip top. Le bunny hop arrive avec un gros gros gros ejector comme il fallait s'y attendre. S'en suit la figure assez bizarre qui offre une légère sensation de flottement puis ça redescend avec le camelback avec un airtime moins fort mais tout aussi bon. Virage à plat et brakes de mi-parcours. Comme vous le savez, ça freine énormément et on pourrait croire que le ride a perdu tout intérêt et bien, détrompez-vous, c'est tout le contraire. Les deux inversions qui suivent, le dive loop et le Zero-G-Roll proposent un sacré hangtime.

Nous referons un deuxième tour l'après-midi où j'irais me placer en front gauche extérieur. Par rapport à mon premier tour, j'ai préféré celui-ci. Je trouve que la place extérieure gauche offre plus de sensations, notamment dans la drop.

502361DSC00033.jpg


298853DSC00039.jpg


629428DSC00040.jpg


320961DSC00041.jpg


Même si j'ai bien aimé le ride, celui-ci possède quelques points négatifs. Tout d'abord le débit. Comme je l'ai dit précédemment, il n'y avait pas beaucoup dans le parc mais malgré tout, l'attente pour Lost Gravity est tout de même conséquente. Au matin, il y avait deux trains de sorti et l'attente tournait entre 20 et 25 minutes. L'après-midi, un troisième train a été sorti mais le temps d'attente ne descendait pas en dessous de 30 minutes. Alors je sais bien qu'ici on a affaire à des trains de 8 places seulement mais les opés n'ont pas cherché a améliorer le débit. Par exemple, au matin, sur dix trains partis successivement, seulement deux trains étaient complets. Pour le reste, il manquait une place, voir deux ou même trois ! Cela n'a pas arrangé les choses.

Puis dans l'après-midi, un troisième train fut mis en service et cela a fait apparaître un nouveau souci, d'ordre technique cette fois-ci. Durant notre attente, ce troisième train n'a pas réussi à atteindre le lift faute de vitesse et cela, à deux reprises. Face à cette situation, le ride est bloqué et tout le monde doit attendre un technicien pour que ce dernier pousse le train sur la zone du lift. Du coup, pour notre second tour de l'après-midi, au lieu d'attendre 30 minutes, nous avons attendu 1h15.

Pour ces deux problèmes « majeurs », j'espère que le parc va trouver une solution car nous ne sommes qu'au mois de mai, la bécane n'a que deux mois et j'ai un peur du bordel que ça va être durant les mois de juillet d'août.

Après, j'émettrai plus une critique personnelle avec l'ambiance électro mis en place autour du ride. Pour celui qui aime, c'est vraiment top mais pour ceux qui aiment plus le rock etc, ça passe moins bien.

Points positifs :

- Excellent ride
- Théma fun dans l'ensemble
- Trains wing

Points négatifs :

- Débit en mousse
- Ambiance particulière avec la musique électro

Bref, une bonne journée à WH avec désormais l'arrivée d'un deuxième ride de qualité car les crédits Vekoma, ça va bien un moment mais voilà, on veut autre chose. Pour finir, je me suis laissé tenter par un produit dérivé de Lost Gravity. J'ai acheté le mug, qui est assez particulier :

439838DSC0012.jpg


232818DSC0013.jpg


Voilà, pour cette première sortie de l'année, dans une semaine, c'est le départ pour Madrid et pour aller tester les deux parcs madrilènes :mrgreen:
 

Rem10

Membre
12 Juillet 2014
5 047
44
Merci pour ton avis sur cette nouveauté, ça à l'air fun !

Mais c'est vrai que si ils n'arrangent pas les problèmes de débit ça posera rapidement des soucis.

Pour la théma, ça a l'air un peu loufoque, mais ça doit quand même donner quelque chose, et c'est mieux que les théma récente à la "sauce Walibi". Entre celle-là, Pulsar et Timber, ils sont repartis sur des meilleures bases sur ce point je trouve.
 

Gleap

Membre
9 Mars 2011
1 745
0
26
Lille
Rem10 a dit:
Entre celle-là, Pulsar et Timber, ils sont repartis sur des meilleures bases sur ce point je trouve.

Effectivement, sur les trois nouveautés, deux ont rempli le contrat. Je suis un peu dubitatif sur Pulsar mais bon j'irais tester ça en juin surement pour me faire un avis sur la chose.
 

Gleap

Membre
9 Mars 2011
1 745
0
26
Lille
SEA, SEX AND SUN IN MADRID


Holà Coasters World ! Si vous avez une bonne mémoire, l'année dernière j'étais parti avec Olivier et Léo en UK pour aller faire un tour à Thorpe Park et Alton Towers. Cette année, changement de cap ! Et pas qu'un peu puisque nous sommes partis, moi, Arthur et Allan dans la capitale espagnole, au sud de l'Europe, pour aller faire un tour à Parque de Atracciones et Parque Warner. Cette idée de trip a commencé en septembre dernier puis vers novembre/décembre, les premiers préparatifs ont débuté avec les premières réservations comme les vols. D'ailleurs, pour le trajet, on aura choisi de voyager avec EasyJet qui proposait un aller/retour Paris CDG → Madrid Barajas pour 70€ environ. En ce qui concerne les dates, cela se passera du 24 au 28 mai car j'étais sur de ne plus avoir d'examens à cette période. En temps normal, il est vrai que je fais uniquement des TR sur les parcs que j'ai visité, cependant je vais déroger à la règle pour ce TR. En effet, la ville m'a tellement plu que j'ai envie de la présenter. De ce fait, pour ce TR, je vais le diviser en 4 chapitres où chaque chapitre correspondra à une journée. Sur cette introduction, je vous souhaite une bonne lecture :mrgreen:

CHAPITRE 1 : Un départ folklorique

Lundi 23 mai : J-1 avant le départ ! Comme il faut s'y attendre, l'excitation est grandissante à l'idée de faire ce voyage. Mais bon, avant de se projeter à Madrid, il faut déjà descendre sur Paris pour rejoindre Arthur et Allan. Pour cela, j'utiliserai Ouibus qui proposait le trajet Lille Europe → Paris Bercy pour 9€. C'est le bon plan, puisque le même trajet mais en TGV m'aurait coûté 25€. Après certes, c'est plus long (3 heures de bus contre 1 heure de TGV) mais les bus sont confortables, avec une prise par siège ainsi que le Wifi gratuit. Départ prévu à 16h10 pour arriver à 19h10 dans la capitale. Mais premier souci, à 16h, toujours pas de bus présent devant la gare. Je me renseigne auprès d'autres passagers prenant le même bus, mais ils ne possèdent pas plus d'informations que moi. Finalement, on voit un membre du personnel Ouibus au loin et on décide d'aller se renseigner. En réalité, c'était notre chauffeur et il nous apprendra que notre bus s'est fait arrêté à la frontière (il venait d'Amsterdam) et que la seule chose à faire était d'attendre. Dix minutes, vingt minutes puis trente minutes de retard. C'est long, puis miracle, le bus apparaît. Les valises sont chargées rapidement et c'est parti pour 3 heures de voyage. J'arrive vers 19h30 à Paris Bercy. Arthur et Allan m'attendent, direction le métro et le RER pour rejoindre la maison d'Arthur où nous passeront la nuit car notre vol part à 6h45.

Avant d'aller plus loin, je tiens à signaler que la dernière fois que j'ai pris l'avion, c'était il y a 10 ans . Vous comprendrez mieux cette phrase dans la suite du TR :wink:

Le deuxième ennui arrive quand Arthur et Allan me demandent si j'ai de la place dans ma valise pour caser mon sac à dos que j'ai avec moi. Réponse de ma part : non. Du coup, le problème se présente. EasyJet n'accepte qu'un bagage par voyageur. Cependant, je pensais que la valise était déjà prise en compte et du coup qu'elle ne comptait pas pour un bagage et c'est pour cela que j'avais pris mon sac à dos avec moi. Après, j'aurais pu faire enregistrer ma valise mais à 50€ le voyage, je n'étais pas partant.  Vous voyez l'importance de l'anecdote comme quoi je n'ai pas pris l'avion depuis 10 ans :-D

Bref, à 23 heures, on essaye de caser le contenu de mon sac à dos ainsi que mon sac à dos vide dans les trois valises. On y arrive. Soulagement. 23H30 extinction des feux pour un réveil prévu à 3h45. La nuit fut courte mais l'excitation du voyage allait nous tenir éveiller. On arrive au terminal 2 de l'aéroport vers 5h30, le temps de passer les portiques de sécurité et d'être prêts pour l'embarquement qui débutait à 6h. C'est là qu'arrive le troisième problème. Les agents de sécurité vérifie ma trousse de toilettes et vu que ma valise n'est pas en soute, tout ce qui dépasser 100mL est jeter. Bref, après ce passage, j'ai vu mon gel douche, déodorant, bombe de mousse à raser et tube de gel partir à la poubelle. Il ne me restait plus que ma crème d'après-rasage, un rasoir et un spray pour nettoyer mes lunettes. Vous voyez l'importance de l'anecdote comme quoi je n'ai pas pris l'avion depuis 10 ans :-D

On part s'installer en attendant l'annonce de l'embarquement. Le jour commence à se lever et notre avion est en train d'être préparé.

520415DSC0001.jpg

6h : l'annonce pour l'embarquement commence. Pour cela, il faut se présenter avec son billet ainsi que de sa carte d'identité. C'est à mon tour et là l'hôtesse me dit :

«  Désolé cela ne va pas être possible ! »
«  Pardon ? »
« Au moment, où vous avez fait votre carte d'identité, vous étiez mineur et il fallait que vous soyez majeur. De ce fait, je ne peux pas vous laisser partir ».

Alors là, c'était réunion de crise puisqu'Arthur et Allan ne voulaient pas me laisser là. On essaye de négocier où je lui montre mon permis mais elle ne veux rien savoir. C'est bizarre cette histoire puisque l'année dernière, j'étais parti en UK avec cette même carte d'identité et je n'avais eu aucun souci. L'heure du décollage approchait à grand pas et aucune solution ne présentait à nous. Au dernier moment, après une ultime négociation avec le personnel d'EasyJet, je suis autorisé à monter à bord. Quelle montée de stress, ce départ vers Madrid s'est clôturée de façon folklorique.

362863DSC0002.jpg

On arrive à Madrid vers 9h-9h30 où il fait déjà 16 degrés, ça nous change du temps en France. On se dirige vers le métro qui est à l'autre bout de l'aéroport. Pour ce séjour de quatre jours, deux possibilités s’offraient à nous : un pass illimité de 5 jours ou un ticket 10 voyages. Nous nous étions renseignés avant le départ et il s'avérait qu'un ticket 10 voyages était plus approprié. En temps normal, celui-ci coûte 12€20 mais vu que nous sommes à l'aéroport, il faut rajouter un supplément de trois euros. C'est parti pour 40 minutes de trajet pour rejoindre notre appartement, situé Calle San Bernardo ou Rue San Bernardo pour ceux qui ne parlent pas espagnols. Le trajet se fera sans encombre, les changements sont bien expliqués et de plus, le métro est très propre. Ça change de celui de Paris. Notre appartement ne sera disponible qu'en début d'après-midi mais on peut déposer nos valises. Du coup, je récupère mon sac à dos, mon appareil photo ainsi que mes lunettes de soleil pour notre première balade à Madrid. Voilà à quoi ressemblera notre trajet :

383058Trajetpremierjour.jpg

Premier lieu que l'on visite : la Plaza de España. Cette place se situe au bout de la Gran Via, une grande avenue de Madrid dont je reviendrai dessus plus tard. Si cette place est connue, c'est pour le monument qui s'y tient. En effet, on trouve sur cette place, un monument rendant mémoire à Miguel de Cervantes, l'auteur du très célèbre Don Quichotte. D'ailleurs, on a une statue de l'auteur mais aussi du personnage qu'il a inventé.

220170DSC00016.jpg


441633DSC00017.jpg


326833IMG7449.jpg

Après cette première halte, direction los Jardines De Sabatini. Bien qu'ils ont l'air intégrés au Palais Royal situé à côté, ces jardins ne voient le jour que dans les années 1930. Ils sont situés devant la façade nord du Palais Royal et occupent ce qui étaient avant les écuries royales. On y trouve un bassin en son centre et tout autour se déploie un jardin à la française.

505907DSC00021.jpg


389925DSC00027.jpg


630641DSC00029.jpg


850264DSC00031.jpg

Il fait beau, la température commence à monter, après toutes ces péripéties du matin, cette première visite à Madrid s'annonce particulièrement plaisante. Du coup, on ne se prive pas et nous continuons notre balade vers l'un des sites les plus importants de la capitale espagnole : le Palais Royal.

Alors je pense que tout le monde est au courant mais l'Espagne est un des rares pays au Monde où il y a toujours une monarchie en place. Alors, ce n'est pas une monarchie comme il y avait à l'époque médiévale et moderne, c'est une monarchie constitutionnelle. C'est un gouvernement qui dirige le pays avec un Premier Ministre à sa tête. Le roi ou la reine reste une image symbolique et possède quelques fonctions comme par exemple chef des armées. Les pays comportant une monarchie constitutionnelle sont le Royaume-Uni bien évidemment mais aussi les pays scandinaves comme la Suède par exemple. Donc ici, voilà le Palais Royal, le Buckingham espagnol sauf qu'ici, le roi n'y vit plus. De ce fait, il est possible de visiter une partie du palais mais nous resterons sagement à l'extérieur.

604455DSC00036.jpg


168621DSC00044.jpg


954966DSC00054.jpg

Cependant, le fait que le palais ne soit pas habité provoque un aspect d'abandon sur certaines parties de ce dernier, comme le montre la photo suivante.

432504IMG7459.jpg

Juste en face, se trouve la Cathédrale de la Almudena qui est la cathédrale de Madrid. Comme pour les jardins, on pourrait croire qu'elle fait partie du paysage madrilène depuis de nombreuses années mais en réalité non. Le projet initial est une église et celui-ci date de 1879 mais quant le pape de l'époque instaura un évêché à Madrid, l'église se transforma en cathédrale. La première pierre fut posée dans les années 1880 et tout cela s'acheva en 1993 !

550609DSC00039.jpg


589106DSC00067.jpg


Puis, en guise de petite surprise, nous avons eu le droit à une petite vue sur une de nos prochaines étapes de la semaine !

839553DSC00047.jpg


Il n'était pas loin de 11h30 et on commençait à encore faim. Le pain au lait avalé en grande vitesse à 4h commence à ne plus faire effet. Malgré tout, nous résistons à cet appel et nous continuons notre balade en remontant une rue menant alors au … Mercado San Miguel ! C'est un haut lieu de la gastronomie de Madrid. On y trouve de tout, du jambon, du poisson, des fruits et légumes frais mais aussi de nombreux desserts. Il y a quelques comptoirs pour manger un petit truc sur le pouce. Bref, c'est un véritable endroit pour les gourmets.

580533DSC00078.jpg


603407DSC00321.jpg


925015DSC00329.jpg

Que c'est dur de rester dans un endroit comme celui-ci quand on avance à avoir faim. Après avoir fait le tour de ce marché, on sort du bâtiment et droit devant nous se dresse la Plaza Mayor, l'autre point emblématique de la capitale. Il est fort probable que vous avez déjà vu des photos de cette place très connue. C'est Philippe II qui décida de lancer la construction de cette place. Au cours de l'Histoire, se déroulait dans ce lieu des fêtes populaires, des corridas, des béatifications ou encore des couronnements.

674398DSC00306.jpg


867675DSC00085.jpg


123342DSC00086.jpg


Mais on y croise de drôles de personnes comme un Spider-Man avec un ventre bien dodu mais aussi qui avait changer de couleur de peau. Si vous voulez traumatiser votre enfant, allez le voir :-D

882804IMG7849.jpg

Après cela, nous n'avons pas pu résister à l'appel d'un Burger King. A Madrid, c'est limite si vous pourrez trouver un BK à chaque coin de rue. Pas de grand changement au niveau des recettes hormis celle des Angry Fries qui sont tout simplement des frites épicées. Ces dernières sont recouvertes de sauce samouraï mais aussi de morceaux de piments verts. Arthur en a pris pour goûter, vous lui demanderez si il a aimé. La seule chose que je peux vous dire c'est qu'il a bu ses 50cL de boisson à une vitesse incroyable ! :-D

Après s'être bien rempli comme le ventre comme il faut, nous n'avons que quelques mètres à faire pour rejoindre la Puerta del Sol. C'est le point central de Madrid mais aussi de l'Espagne car c'est à cet endroit que l'on trouve le kilomètre zéro. C'est une place très animée, de jour comme de nuit, avec comme principal bâtiment la Casa de Correos qui est le siège de la Communauté de Madrid. C'est aussi sur cette place que se réunissent les madrilènes tous les 31 décembre pour effectuer une coutume complètement espagnole : celle d'avaler un grain de raisin à chaque coup de cloche lors des douze coups de minuit. Cela porterai chance à celui qui y arrive. C'est aussi là que l'on trouve le symbole de la ville de Madrid, la statue de l'Ours et de l'Arbousier.

457515DSC00101.jpg


218046DSC00106.jpg


324056DSC00109.jpg


A partir de là, on s'est dit que l'appartement devrait être prêt et du coup, on a rattrapé la Gran Via. C'est l'une des plus grosses avenues de la capitale. Sa construction remonte à la première moitié du XXe siècle et elle est communément le « Broadway espagnol ». Lorsqu'ils ont construit cette avenue, les Espagnols se sont inspirés de l'architecture des villes américaines de l'époque et c'est pour cela que l'on retrouve des buildings, des grands magasins mais aussi des cinémas. Bref, ça vaut le coup d’œil. 

179178IMG7580.jpg


187921IMG7564.jpg


275379IMG7588.jpg


985017IMG7598.jpg


874193DSC00011.jpg


Après cette première et longue balade dans Madrid, on a regagné la réception de l'immeuble et notre appartement était prêt. Nous sommes donc au troisième étage côté rue mais il y avait une très bonne isolation puisque l'on entendait pas la circulation. De ce fait, je vous recommande vivement l'adresse, c'est les Apartamentos Roisa qui se trouve comme vous avez pu le voir, à 10-15 minutes à pied du centre-ville. Voici les photos de notre appartement pour le séjour :

387985DSC0042.jpg


277740DSC0046.jpg


773666DSC0040.jpg


659616DSC0041.jpg


Cette petite pause nous as fait le plus grand bien puisque la température avoisinait les 25 degrés en ce début d'après-midi. Du coup, c'était l'occasion de se changer et d'être au frais. L'appartement possédait la climatisation. C'est seulement en fin d'après-midi, vers 17 heures, que l'on décide à sortir de nouveau. Après un rapide coup d’œil, ça sera le Parque Del Retiro. Mais avant d'aller là-bas, on s'arrête juste avant pour voir la Plaza de Cibeles. Cette place, qui aujourd'hui est un énorme rond-point, possède en son centre une fontaine de la statue de la déesse romaine Cybèle. Tout autour de ce rond-point, on peut trouver la mairie de Madrid ou encore la Banque d'Espagne.

Mairie de Madrid

402903DSC00115.jpg


834872DSC00116.jpg

On décide rejoindre le Parque del Retiro en pied en passant par la Plaza de la Independencia, autre grande place de Madrid, représentant la Puerta de Alcalá.

771014DSC00120.jpg

Ça y est ! Nous y voilà enfin au Parque del Retiro. Pour faire simple, c'est le grand jardin public de Madrid. Il représente 125 hectares et offre une véritable coin de paix, loin de l'agitation de la capitale espagnole. On y trouve un grand bassin où il est possible de naviguer en barque, différentes sortes de jardins mais aussi différents bâtiments comme le Palacio de Cristal. Ce bâtiment fut édifiée en 1887 pour l'Exposition des îles des Philippines et il n'est composé que de verre et de fer. Bref, cet endroit est vraiment excellent !

396669DSC00126.jpg


720712DSC00136.jpg


604393DSC00142.jpg


986372DSC00146.jpg

Après être sorti du parc, nous descendrons la calle Felipe IV (Rue Felipe IV) pour rejoindre l'entrée du Musée du Prado. C'est l'un des musées les plus connus au Monde, il contient pas moins de 8 500 tableaux dont ceux de Goya par exemple ou de Velasquez. Mais nous n'y rentrerons pas, nous passerons juste devant.

876147DSC00157.jpg


574688DSC00161.jpg

C'est alors que nous emprunté le Pasao del Arte, une grande avenue qui longe le musée ainsi que le Jardin Botanique, pour rejoindre la Gare Centrale de Madrid et ainsi reprendre le métro. Avant de rentrer à l'appartement, on a fais quelques courses histoire de manger au soir et nous n'avons pas tarder, le réveil de 3h45 commençait à faire effet. Donc voilà, malgré un départ semé de multiples embûches, le reste de la journée s'est bien passé entre la visite des principaux lieux touristiques de la capitale mais aussi la remise des clés de l'appartement qui est vraiment excellent. Merci d'avoir lu ce premier chapitre, j'espère que vous n'êtes pas morts en court de route :-P

Rendez-vous au prochain chapitre qui parlera de foot, de tauromachie et de bonne bouffe !​