[TR] Meeting Force Rouge PortAventura World 25/05/17 -> 27/05/17

Joris73

Membre
8 Décembre 2009
2 711
0
29
Chambéry
Voilà j'ai scanné en 1200dpi la photo de notre train complet de shambhala.
crFvnnZ.jpg


Intrus aux 3eme rang
 

Joris73

Membre
8 Décembre 2009
2 711
0
29
Chambéry
Minijul a dit:
Je te remercie de pas avoir scanné la photo de nous deux où je suis particulièrement degueulasse dessus  :-)
J'ai ingénieusement découpé la photo pour la posté ici. Mais elle est bien entendu sur FB  :lol:
 

Gleap

Membre
9 Mars 2011
1 745
0
26
Lille
Merci les gars ! :lovekiss:

____________________________________________

Chapitre 2 : Journée cauchemardesque à Port Aventura


Reprenons notre histoire ! Après une bonne nuit de sommeil (normal vu qu'on avait fait 16 kilomètres la veille), tout le monde se prépare pour se donner rendez-vous à 9h30 devant la réception de la résidence. Encore un peu somnolant, on se dirige vers le parc. Mais, au fur et à mesure que l'on avançait vers Port Aventura, on se rendait compte que la journée allait être chargée. L'avenue longeant le parc était remplie de voitures et beaucoup de monde se dirigeait vers l'entrée du parc. Vu que certains ont fait un arrêt à la supérette du coin, on en profite pour rentrer dans le parc et se prendre un petit truc à se mettre dans le ventre. Granité pour ma part (oui, oui à 10h du matin) et gaufre pour la lady et Chat. On s'installe en terrasse en attendant les autres et beaucoup, beaucoup, beaucoup de visiteurs arpentent les allées :-(

Les autres nous rejoignent et on se dirige vers le panneau des temps d'attente près de Furius Baco. Verdict sans appel : 2h50 à Furius Baco, Shambhala approche les deux heures d'attente... On se dirige vers la gauche du parc, du côté du land western. On approche du flume, qui est censé ouvrir à 11h. Mais, on se rend compte qu'ils ouvrent la file d'attente de l'attraction. Du coup, on s'y lance, pensant qu'ils ouvrent l'attraction en avance vu la forte affluence dans le parc.

SILVER RIVER FLUME

On parcourt la file jusqu'à un moment où ça s'arrête d'avancer, normal me direz-vous. On attend : 5, 10 puis 15 minutes où l'on n'a pas avancé d'un centimètre. On essaye de voir si l'attraction tourne. Réponse : non. Aucune embarcation ne circule. Donc oui, Port Aventura a crée un nouveau concept : celui d'ouvrir une file d'attente pour une attraction qui est encore fermée. Champions !

Puis, après 20 minutes d'attente, l'attraction se met en route. La file avance tout doucement. Juste avant d'embarquer, on se répartit. Je serais avec NaiRolF, la lady et Chat. Bien sûr, qui hérite de la place à l'avant ? C'est bibi :-D

C'est parti : premier lift, assez haut, puis première chute qui mouille beaucoup comparé à sa petite taille. Mention spéciale à la vague bien vicieuse qui passe par dessus bord. On est qu'au début de l'attraction et je suis déjà trempé. Le parcours se poursuit avec un second lift et sa deuxième chute, avare en gouttes (c'est pas plus mal d'un côté car le soleil s'était fait la malle), des virages et un dernier lift qui nous mène à la chute finale. Photo lors de la descente et SPLASHHHH ! Ah bah non, pas de gros splash, juste quelques gouttes. C'est gentil.

En résumé, une attraction toujours fun à faire en groupe mais qui n'est pas plus thématisé et dont l'intérêt s'arrête à la première chute qui vous arrose correctement. En sortant, on regarde la photo on-ride, elle est cool. La femme me propose un pass de quatre photos pour 25€ et un autre de six photos pour 30€. Emballer, c'est peser, je prends le plus cher pour avoir un maximum de souvenirs.

970298img009.jpg


Je rejoins le groupe et on se dirige vers la zone Mexico ! Tacos ! Tacos ! Huracan Condor affiche 40 minutes d'attente. En voiture Simone, c'est parti. Toutes les nacelles sont opérationnelles, ça devrait passer. La free fall est très impressionnante. Je suis à la fois pressé de la tester mais aussi un peu stressé. Aujourd'hui, seul ce type d'attraction arrive encore à me donner cette petite pointe de stress.

406249IMG1829.jpg


964194IMG1831.jpg


753212IMG1835.jpg


Dans la file d'attente, on apprend que World Wide Coasters était présent au parc la veille et a pris en photo le train rempli de membres CW sur Shambhala. La photo est superbe !

98709518716797431568003867000865439857n.jpg


Puis, toujours pour s'occuper, car ça n'avance pas des masses (c'est une habitude à prendre avec ce parc de toute façon), on décide d'aller donner nos avis sur la page Facebook de Ferrari Land pour empêcher de futurs visiteurs d'aller dans ce parc moisi. Déjà 45 minutes d'attente et on n'est qu'à la moitié. C'est long. On attaque le dernier parc à bœufs de la file d'attente qui est horrible. Comme d'habitude, on raconte des conneries et on se prend en photos. Dommage pour vous, ce n'est pas moi qui est les photos :-P

1h40 plus tard, nous voilà devant le tourniquet. L'opérateur nous envoie sur une nacelle sit-down standard avec Chat et Cham. Une quatrième personne de la file single rider viendra se joindre à nous. Vérification des harnais et c'est parti. Ah non ! L'opérateur attend que les trois nacelles soient prêtes pour lancer l'ascension. Croyez-moi, au bout d'un moment, on ne cherche même plus à comprendre la politique de ce parc. Revenons à nos moutons. On monte, on sort du bâtiment et on se rend compte qu'on est déjà bien haut. La nacelle ralentit, je lève la tête voir si il reste encore beaucoup de chemin à parcourir. Oh que oui, encore la moitié au moins. L’ascension s'accélère. On arrive au sommet. Chat et moi regardons à l'horizon. Cham regarde le sol (il est fou ce monsieur). Flash de la photo et paf c'est la chute. Longue chute. Tu sens que tu prends de la vitesse. Ça ne s'arrête pas. Et là, les freins magnétiques ralentissent la nacelle. Whaou ! Quelle puissance ! J'adore ! :love:

On récupère nos affaires et on va voir nos tronches sur la photo. On adore ! Bingo, je vous la prends.

727107img007.jpg


Bon, c'est pas tout mais c'est qu'il se fait faim. Ce n'est pas le petit granité qui m'a calé l'estomac. Vu qu'on est au Mexique et qu'on a pas envie de se taper des kilomètres et de ne pas taxer, on file à la Cantina. Même là-dedans, ils ont réussi à mettre un parc à bœufs ! Non mais les gars, à ce niveau là, vous avez dépassé la catégorie des champions. Après, le truc ressemble tellement à une usine Je me laisse tenter par un chili con carne et un brownie en dessert. Le tout accompagné d'une bière sinon ça ne serait pas drôle. On s'installe dans la très grande salle pour manger. Grosse cantine d'usine quoi. Je suis sûr, il y a moyen de caser toute la ville de Lille là-dedans. Bref, la bouffe n'est pas mauvaise mais comme la veille, on tombe sur l'animation avec une demoiselle qui chantait vachement fort et on demandait qu'une chose : que tata baisse le volume pour que l'on puisse manger tranquillement.

Après ce grand repas, on remarque que les temps d'attente n'ont pas changé et une bonne partie du groupe est tentée d'aller faire Templo del Fuego, qui est ouvert. L'attente est annoncée à 1h30, on prend son mal en patience et l'on y va. Mais, au bout d'une quinzaine de minutes d'attente, moi, touffman et Chat avons l'idée d'aller rider Furius Baco, crédit que nous n'avons pas tous les trois. BenJ et compagnie n'étant pas très chaud pour aller perdre quelques os, on se sépare du groupe et on file vers la zone méditerranéenne du parc.

396824IMG1841.jpg


Un peu moins de deux attentes sont prévues. On s'engage dans la file et on attend. Mais au bout d'un moment, on s'est trouvés une nouvelle distraction. La file d'attente comportait des parties de parc à bœufs vides. Du coup, on a lancé l'opération Boeuf en les ouvrant. Le premier était assez petit, deux rangées. En revanche, on est passé au niveau supérieur avec le deuxième qui comportait une quinzaine de rangées. Une fois que celui-ci était ouvert, un gros mouvement de foule dans la file d'attente qui avançait d'un coup. Nous, on était mort de rire car on entendait les gens dirent « Ah, ils ont enfin accéléré le mouvement ! ». Eh bien non, c'est juste trois bonhommes qui ont décidé de s'amuser avec ce qu'il avait sous la main. Bon après ça, on a poireauté 45 minutes à ne rien faire :cry:

On est sur le point d'embarquer quand tout d'un coup, un des harnais du train ne se relève pas. Le problème nécessite la venue d'un mécanicien qui répare le problème en deux/trois mouvements. Mais, il décide de condamner le siège. Manque de bol pour nous, c'était un siège en first côté gauche. Il ne reste plus qu'un siège de potable :-D

C'est à notre tour : moi et Chat sommes au second rang (intérieur pour moi) tandis que touffman se trouve en intérieur au troisième rang. On baisse les harnais et on s'engage dans le préshow. Le train se recule un peu, les freins s’abaissent et piou c'est parti. Launch puissant, en même temps, c'est de l'hydraulique et non du LSM. On attaque les virages. Ça vibre. Ça cogne. Je m'avance le plus possible dans mon harnais pour éviter les coups. On arrive à l'inline-twist. J'essaye de lever les bras puisque c'est le seul passage agréable du ride. Virage au-dessus de l'eau et retour en gare.

Bilan ? Je retiendrai plus le ride pour son launch qui est efficace. Malgré tout, celui-ci m'a deçu par rapport à celui de Stealth qui m'avait mis une plus grosse claque en avril 2015. Pour ce qui est du layout, c'est à chier. On ne profite pas puisque l'on essaye à tout pris d'éviter les coups. C'est bien dommage car la bécane a de la gueule et si le parc avait un minimum d'intelligence et décidait de changer les trains, on aurait le droit à une petite bombe. Car oui, rappelons le quand même, le layout de Furius est à ras du sol, ce qui lui permet de garder une très bonne vitesse tout du long.

708911IMG1645.jpg


565599IMG1743.jpg


Il est bientôt 18h et on apprend via la conversation du groupe que la lady a lancé l'opération « Apéro à la résidence » et qu'une partie des gens l'a rejoint. Il reste une petite moitié du groupe au parc, nous compris, et on décide d'aller sur Shambhala, qui affiche encore deux heures d'attente et qui sera, à moins d'une grosse surprise, notre dernier ride de la journée.

On raconte aux autres notre expérience sur le launch Intamin ainsi que nos exploits avec l'opération Boeuf sur Furius Baco. Eux,  leurs deux d'attente pour Templo del Fuego. Et là, ô grande surprise, une partie du parc à bœufs géant de Shambhala est fermée. On décide de l'ouvrir. Mais c'est fois-ci, la tâche est plus compliquée puisqu'il faut accrocher, en même temps, trois cordons pour ouvrir le dit parc à bœufs. J'occupe le premier cordon, touffman le deuxième et cham le troisième. On attend que la file avance un peu. Un trou commence à se former entre nous, les gens de demandent quoi mais on attend. Gaga sort son portable pour filmer la scène. Minijul est perplexe. Merde ! Une employé du service propreté vient dans le coin pour nettoyer une poubelle pleine qui débroder. On fait quoi ? On y va ? Trois, deux, un. On clipse les cordons et Chat ouvre le bal. On ouvre le nouveau parc à bœufs. Et là, la madame du service nettoyage a repéré la supercherie. On fait style de rien et on continue. Elle reste là, ne pouvant rien faire avec son petit balai et observe le mouvement de foule. Voilà, ça a duré cinq minutes mais on s'est encore bien marrés.

Une heure et demi plus tard, on arrive aux portillons. Chat et moi sommes en first pour les derniers tours de la bête B&M qui aura bien chauffé durant la journée. Par rapport à la veille, pas de grand changement, hormis dans la drop où l'on pendouille un peu. Sinon, le ride reste très bon, les airtimes sont légérement plus puissants. Pour finir, la photo on-ride est juste terrible avec moi, Chat, touffman et Toto662.

437874img004.jpg


Après ça, on attend les autres qui finissent leur tour mais mauvaise nouvelle, Toto662 a perdu son portefeuille. Du coup, on se sépare, je pars avec lui et touffman pour essayer de refaire le chemin qu'il a fait dans le parc en espérant retrouver son portefeuille. BenJ, NaiRolF, Toknow, cham et Janus partent aux services des réclamations pour se plaindre de la journée catastrophique que l'on venait de passer. De notre côté, toujours pas de portefeuille. On rejoint le groupe aux services des réclamations où Toto662 demande dans un ultime espoir si l'on a retrouvé son bien. Quelle surprise quand on l'a vu ressortir avec son portefeuille dans les mains. On décide de regagner la résidence pour se faire un bon apéro et voir si les autres ont bien bu :evil:

652866received314843838929567.jpg


La soirée se terminera au Burger King pour certains, au billard ou au Kiss Club pour d'autres. Dans tous les cas, le programme du lendemain est simple : piscine, rides et apéro ! 8-)
 

Rem10

Membre
12 Juillet 2014
5 016
28
C'est le genre de journée parc que l'on veut éviter quand on a fait autant de distance pour aller rider  :-(
 

Air-Time

Membre
13 Juillet 2016
229
0
24
www.youtube.com
Un énorme merci pour tout vos retours. Il est vrai que ça a dû être bien long dans les files d'attentes. Bravo pour "Bœuf" on attend la vidéo.

Concernant l'affluence, le parc gère si mal que ça ? Je le compare à EP niveau fréquentation. Ca n'a rien à voir concernant les dispatch ?
 

Toto662

Membre
2 Avril 2014
2 127
80
26
Angers
Air-Time a dit:
Concernant l'affluence, le parc gère si mal que ça ? Je le compare à EP niveau fréquentation. Ca n'a rien à voir concernant les dispatch ?

Ça n'a mais alors ABSOLUMENT rien à voir ! X)
Non seulement en terme d'efficacité mais aussi en terme de priorités : Europa Park fait clairement tout pour que ses clients passent une bonne journée, alors que Portaventura semble vraiment n'en avoir rien à faire, l'essentiel étant de faire un maximum de fric.
 
P

PAv-fan

Guest
Le problème de Pav c'est qu'il est géré par 2 groupes d'investissements  (KKR et Investindustrial) et l'objectif 1er d'un groupe d'investissement c'est quoi ? Gagner du fric purement et simplement !

Le jour où il verront que le resort ne leurs rapporteront plus assez d'argent il le vendront. Mais après, qui pour le racheter ? Parques Reunidos, Universal, Merlin ?

De toutes façon vu ce que le resort amène de touristes sur la Costa Daurada et en Catalogne chaque année je serai pas étonné que si aucun groupe ne pointe le bout de son nez, ce sera à nouveau la Généralitat de Catalunya (Gouvernement de Catalogne) qui rachètera le site de Salou et Vila-Seca, sur 15 millions de touristes en Catalogne, 3,6 millions visitent le resort !