[NoLimits 2] Les Créations de Jmy

jmy2905

Membre
6 Juin 2006
1 404
0
39
Meuse
Bon, par où commencer ?

Voici une de mes nombreuses oeuvres  :-D inachevées ! Et je compte bien la terminer. NL2 me donne du fil à retordre et je ne peux pas me passer de Newton² pour le trackwork. Concéquenses ? Un remaniement sans cesse avec le depumping et le banking pour arriver à un ride souple et fluide car je ne trouve pas le bon rapport de friction entre ces deux programmes. Bref...

Projet Destructor ! Un Scripted Rocket Looper Coaster ou Looper Rocket Scripted Coaster... Comme bon vous semble !!!  :-P

Pour le moment, il va falloir faire preuve d'imagination ! Sortez vos tronçonneuses, scies, broyeuses etc... Il n'y a que le layout car le track n'a pas encore la "forme" et le banking voulu. Les G's ne sont pas encore au top, la peinture n'est pas encore choisie. Bref...



 

jmy2905

Membre
6 Juin 2006
1 404
0
39
Meuse
Le problème de banking est résolu ! On peut toujours faire confiance aux vieux logiciels annexes !  :-D
Encore un point négatif, un beau G vertical à -2 sur le dernier wagon.  :cry: C'est toujours quand le ride est terminé que je m'en apperçoit...

J'ai commencé mes catwalks mais ça va être un beau bordel !  :|

Par la même occasion, un petit test vidéo qui n'est absolument pas concluant en full HD et en 720p... Bref faut changer de MBP...

Je vous ai fait un p'tit gif pour le moment !  :-D

 

jmy2905

Membre
6 Juin 2006
1 404
0
39
Meuse
Il y a une chose qui m'ennuie pour rester correct... Je n'arrive pas à forcer cette foutue table de transfert voir la droite !  :nrv:

Y a t-il une solution ?

 

jmy2905

Membre
6 Juin 2006
1 404
0
39
Meuse
Faisant parti d'un groupe de savants  :ouf et riders dans l’âme, nous avons eu enfin l'autorisation et le permis de construire de notre centre d'étude et d'expérimentation.

Je travaille en collaborations avec de grands physiciens et astronomes. Notre étude porte sur la lumière, sa vitesse de déplacement et sa propagation. Notre but était de créer un moyen de transport propulsé par celle ci.

Pour commencer, nous avons utilisé un local ( chaufferie ) d'une célèbre et prestigieuse Université. Nous avons utilisé un puissant laser et multiplié sa puissance grâce à un canon à impulsions lumineuses ( de notre invention ). Les essais n'étaient pas concluants, le temps et l'argent commencés à manquer jusqu'à ce fameux drame... Qui fit de nous les premiers à avoir fait...

RETOUR VERS LE PASSE !

Les premiers tests ont eu lieu de journée, je forçais le disjoncteur, j'ai changé l'ampérage de notre installation. Rien de bien terrible... Notre laser et notre canon fonctionnés correctement mais nous n’avons seulement réussi à doubler voire tripler sa puissance. Nous avons réussi à désintégrer quelques objets à la place de les déplacer.

Notre prochaine étape était de trouver une solution pour booster encore plus l’installation.
Nous avons attendu la nuit pour pouvoir nous raccorder au réseau électrique le plus puissant dans le coin. Une ligne ultra haute tension passée juste au dessus de l'Université. Après avoir difficilement détourné une partie de l'énergie électrique, nous avons réussi à alimenté notre laser et canon à impulsions lumineuse.

Tout était enfin prêt pour notre test n°378 et qui fut le dernier… Du moins dans cette chaufferie…
Le compte à rebours lancé et chrono à la main…  A minuit, j’ai enclenché le sectionneur principal. Une onde sonore s’échappe du canon, les câbles d’alimentation se mirent à chauffer et à faire fondre le disjoncteur. Plus aucuns contrôles, les quartiers aux alentours s’éteignaient petit à petit… L’énergie n’alimentait plus que la chaufferie. Les anneaux tournants constituants le canon créaient un champ magnétique si puissant que tout objets métalliques ne pouvaient y échapper.
Le laser se mit en marche, son rayon pénètre dans le canon avec un bruit assourdissant  démultipliant ainsi sa puissance. Tout ces objets tournoyaient dans cette pièce. Le canon chauffait énormément, la chaleur était accablante. Et là… Début du drame…

Les objets passaient de plus en plus près du rayon à la sortie du canon. Une clé à mollette heurta le rayon et se mit à glisser le long de celui-ci. Le faisceau accéléra la vitesse de l’outil et l’encastra dans le mur. Notre expérience fonctionnait à merveille à un détail près… Comment couper l’alimentation électrique ? D’autant plus que le canon s’emballé. Le rayon et le champ magnétique commençaient à ouvrir un vortex. Un trou noir ???
Nous avons fuit le plus vite possible. A peine eu le temps de sortir de l’Université, qu’une énorme déflagration retentie. Le bâtiment commençait à s’enfoncer dans le vortex. Seul le raccordement à la ligne haute tension, retenait le bâtiment… Jusqu’à rupture des câbles…

Virés de l’Université, nous avons été vite contacter par de grands investisseurs du CNRS, NASA et autres…
Rider d’un jour, rider pour toujours… Nous avons proposé notre découverte à de grands constructeurs de coasters… Mack, Intamin AG…

RETOUR VERS LE FUTUR !

Aujourd’hui, nous sommes capables de réguler la vitesse et la puissance du canon à impulsions. Capable de faire glisser des objets sur un faisceau lumineux…
Un endroit non répertorié sur les cartes… Et l’installation commence…
 


 

jmy2905

Membre
6 Juin 2006
1 404
0
39
Meuse
Le bâtiment principal est fini... Les ouvriers poseront les deux verrières demain, celle de la zone refroidissement et transformateurs.

La partie optique du canon est en cours de montage...