[TR Japon] Parcs, visites culturelles et guide de survie

Crapaud

Membre
25 Octobre 2013
216
0
Informations générales

Bonjour à tous, comme vous avez pu le voir dans la section TR en préparation, je suis parti avec madame au Japon pour un trip de 3 semaines fin avril. Nous voici rentrés, et je commence à trier les photos et écrire les reports pour ce séjour inoubliable! Aucun de nous deux n'avait mis les pieds au Japon avant ce voyage, nous avons préféré privilégier les visites culturelles plutôt qu'enchaîner un grand nombre de parcs, d'autant plus que la dernière semaine de notre séjour correspondait à la Golden Week, semaine où tous les japonais sont en vacances, donc les visites de parcs étaient compromises, car c'était blindé de partout (et j'aime pas attendre)!

Je sais qu'il y a des membres en train de préparer des trips plus ou moins proches dans le temps pour le Japon, donc je vais tâcher d'être le plus précis possible. Concernant la partie culture et visites de monuments, je me suis demandé si ça avait vraiment sa place sur un forum de fans de Coasters: après réflexion et tri des photos, j'ai décidé de poster également les photos des visites, en adoptant un code couleur spécifique, comme ça les fans de coasters peuvent décider de ne pas les lire. En début de post, je mettrai à chaque fois un titre:
- en vert les informations générales (culture, bouffe, trains, langue, etc.)
- en rouge les TR de parcs
- en bleu les TR des visites qui n'ont rien à voir avec les parcs

Place à la lecture!

L'heure du départ

Ca y est, la journée de boulot est terminée, nous sommes en vacances! Demain, nous allons nous envoler pour le Japon pour y passer 3 semaines. Il ne reste plus qu'à tout vérifier dans la check list: les passeports, les billets d'avion, les bons d'échange pour les JR pass, les réservations d'hôtel, tout y est! Il ne reste plus qu'à vérifier que j'ai bien embarqué l'appareil photo (avec les cartes SD supplémentaires et les batteries de rechange), le programme qu'on s'est fixé, et le guide de conversation français-japonais!

Le sommeil a été long à venir tant on était excité. Au moins on était fatigué et on a pu dormir tranquillement dans l'avion. Première partie du programme: arrivée à Tokyo le dimanche midi en partant samedi après-midi (merci le décalage horaire), on flâne en ville pour le reste de la journée, et lundi matin, on attaque le lourd:
- Lundi: Tokyo Disney Sea
- Mardi: Nagashima Spa Land
- Mercredi: Visite de Matsumoto et du lac Kawaguchi
- Jeudi et Vendredi: 2 jours à Fuji-Q, histoire de bien profiter du parc.

En abrégé, voici le parcours de cette semaine, tout va être fait en train.
https://www.google.fr/maps/dir/Tokyo+Station,+Tokyo,+Japon/Nagashima+Spa+Land,+333+%E6%B5%A6%E5%AE%89,+%E9%95%B7%E5%B3%B6%E7%94%BA,+Kuwana,+Mie+511-1192,+Japon/Matsumoto,+Nagano,+Japon/Otsuki+Station,+Yamanashi,+Japon/Lac+Kawaguchi/Tokyo+Station,+Tokyo,+Japon/@35.4908962,137.6987652,9z/data=!3m1!4b1!4m38!4m37!1m5!1m1!1s0x60188bfbd89f700b:0x443025838b0ce6c6!2m2!1d139.766084!2d35.681382!1m5!1m1!1s0x6003848c921cd7f5:0xaf90e65635011001!2m2!1d136.730282!2d35.02946!1m5!1m1!1s0x601d1400e84368c7:0xcb8d6d363210cddd!2m2!1d137.9720341!2d36.2380381!1m5!1m1!1s0x601943c9bd7bcd65:0x62deaef84de5f567!2m2!1d138.942191!2d35.612949!1m5!1m1!1s0x60195fb4a5043f4f:0x29cbb24b1e337d47!2m2!1d138.7517787!2d35.5170946!1m5!1m1!1s0x60188bfbd89f700b:0x443025838b0ce6c6!2m2!1d139.766084!2d35.681382!3e0

Arrivé à Tokyo, on n'est pas mécontent que le voyage se termine. Contact avec le premier escalator qui parle, les formalités passent assez vite, le douanier est aimable, les bagages sortent rapidement. Une fois sorti, on fait la queue au guichet d'échange JR pass qui avance assez rapidement. L'employée vérifie que nos bons portent bien les noms figurant sur le passeport, nous explique les règles d'utilisation et surtout qu'en cas de perte, ils ne sont pas remplacés, et nous voici dans le monorail direction Tokyo!

C'est à ce moment-là que je me félicite d'avoir choisi Tokyo Haneda comme aéroport d'arrivée: en 12 minutes, nous sommes au coeur de Tokyo, et nous embarquons sur la ligne Yamanote, qui fait le tour de la ville (pour les fans de Nicky Larson, c'est la ligne sur laquelle se déroule l'intrigue de l'OAV 6, Goodbye my Sweetheart). Direction: Akihabara, le quartier des Otaku. Seul bémol: il pleut, donc ce n'est pas la peine d'aller jusqu'à Tokyo Dome, Thunder Dolphin sera vraisemblablement fermé.

Rien de spécial pour le reste de cette journée, on flâne dans une ville totalement étrangère, on a pris le temps de passer à un guichet Japan Rail afin de réserver les 17 premiers trajets de notre périple (soit 34 billets, puisqu'on est 2). Je tends ma liste préparée avec soin à l'employée, qui nous sort les 34 billets en moins de 5 minutes, c'est ça l'efficacité japonaise! En plus, il n'y a pas une seule erreur dessus, enfin si, mais elle est de moi: j'avais copié/collé grâce à wikipedia les noms des lieux en kanji (caractères chinois) que j'ai mis à côté des noms écrits en anglais, et l'employée me signale gentiment que les 2 ne correspondaient pas.

Le temps de déguster notre premier bento, et c'est l'heure d'aller au lit: demain, c'est Tokyo Disney Sea qui nous attend, et les horaires d'ouverture sont conséquents: 8h30 - 22h, on va se lever de bonne heure!
 

flex

Membre
30 Janvier 2008
7 044
8
36
Essonne
Crapaud a dit:
Je sais qu'il y a des membres en train de préparer des trips plus ou moins proches dans le temps pour le Japon, donc je vais tâcher d'être le plus précis possible. Concernant la partie culture et visites de monuments, je me suis demandé si ça avait vraiment sa place sur un forum de fans de Coasters: après réflexion et tri des photos, j'ai décidé de poster également les photos des visites, en adoptant un code couleur spécifique, comme ça les fans de coasters peuvent décider de ne pas les lire.

Oh si, ça a sa place ... J'y vais en avril 2015 (donc moins d'un an) et je suis en train de faire les premiers préparatifs (eh oui, déjà ...). Donc n'hésite pas à nous donner un maximum d'idées de visites, tes coups de coeur, tes astuces, tes photos, bref, le maximum que tu pourras. Je suivrais ça avec grande attention. Bon courage  :wink:
 

Crapaud

Membre
25 Octobre 2013
216
0
Lundi 21 Avril 2014​

Tokyo Disney Sea

Nous voilà partis vers le seul parc Disney qui n'appartient pas à Disney! Les transports Tokyoïtes fonctionnent bien, et vu qu'on est dans la direction opposée aux travailleurs locaux, on n'est même pas compressé dans le train!  :-D

Arrivé à la gare, on prend le monorail, qui nous emmène à l'entrée de Disney Sea, et il est juste 8h30, on est à l'ouverture du parc. La pluie fine tombe depuis le matin, ce qui fait qu'on sera tranquille toute la journée: la fréquentation est faible, le temps d'attente sera inférieur à 35 minutes pour la plupart des attractions toute la journée.

On prend une claque visuelle dès l'entrée, et les décors sont simplement somptueux dans toutes les zones!
Le volcan:
P1090633.JPG


La zone Arabie, avec le génie d'Aladdin:
P1090639.JPG


Le château de la petite Sirène (Et oui, la belle au bois dormant peut aller se rhabiller):
P1090636.JPG


La zone Toy Story:
P1090668.JPG


Niveau coasters, seulement 2 crédits ici:

Raging Spirit: Très semblable à Indiana Jones à Disneyland Paris, 15 minutes d'attente le matin, 5 l'après-midi. Ca fait vraiment balade de santé, le décor est vraiment superbe.

Flounder's Flying Fish Coaster: Un kiddie qu'on a tout de même testé, juste à côté du château. Les sièges sont vraiment pas grands, on a eu la first row, comme il fallait s'y attendre, y'a pas grand chose comme sensation et c'est court (mais bon, chez Disney, on n'est pas là pour ça!). Niveau confort, c'est limite, on tenait limite à 2 sur les sièges, et pourtant on n'est pas spécialement épais.

Dans les autres attractions, nous avons testé:

Indiana Jones® Adventure: Temple of the Crystal Skull Un dark ride dans un 4*4 sur pneus, interactif et bien pensé.

Journey to the Center of the Earth: Même principe qu'Indiana Jones, avec un passage en extérieur hors du volcan, c'était super.

Tower of Terror: Très semblable à celui qui est dans les studios à Paris, l'histoire n'est simplement pas la même, et les effets spéciaux sont bluffants (on voit une statue disparaître)

20,000 Leagues Under the Sea: Une attraction où on est dans un sous-marin, avec des effets visuels pas mal du tout. Il y a 3 banquettes pour 2 par sous-marin, et chaque banquette possède une lampe qu'on peut diriger pour visualiser les décors.

StormRider: Simulateur de mouvements, avec un avion qui vous fait survoler une tempête.

On a fait plein d'autres attractions également, toutes bien thématisées (même Sinbad le marin, clone local de It's a small World). Cependant, Aquatopia était fermé, et on n'a pas pu faire Toy Story Mania!: je ne pensais pas que ce serait une des attractions les plus prisées, les fastpass sont partis assez vite (et elle doit pas avoir un débit terrible). Du coup, 60 à 90 minutes de queue annoncés et on allait louper le spectacle. Tant pis!

Niveau ambiance, c'est vraiment super: des CM partout, souriants et aimables, une attente raisonnable presque partout (merci la pluie). Avec une bonne gestion des fastpass, on a dû faire 5 fois Indiana Jones et Voyage au Centre de la Terre chacun, et 3 ou 4 Tower of Terror.

Niveau restauration, on a fait un peu le tour du parc, et on a décidé de se poser au buffet (qui est le restaurant le plus cher du parc): pour 20-25 euros, c'est tout à volonté et vous avez 90 minutes pour manger (pour éviter une attente trop longue les jours de grande affluence). On peut y manger des Mickeys en saucisse entre autres.
P1090644.JPG

A Disneyland Paris, vous avez quoi pour ce prix-là? Sans compter les pop corn en vente dans tout le parc, il y a une dizaine de saveurs différentes à tester (on a essayé le pop corn au curry, c'était savoureux), à partir de 2,50€ le petit sachet. Après on s'étonne qu'ils en vendent beaucoup!

Enfin, le spectacle de fin était tout simplement monstrueux, on prend une vraie claque! Entre les danseurs en nombre, les moyens techniques (écrans géants, éléments de décors mobiles...) et les feux d'artifice, c'est une vraie réussite!

Cette journée nous a réconcilié avec la magie de Disney, nous qui n'y croyions plus à cause de visites plus ou moins récentes à Disneyland Paris... Espérons qu'un jour, on pourra également avoir un parc aussi bien tenu à Marne-la-Vallée.

Je n'ai pas publié l'intégralité des photos, il en reste dans l'album, à cette adresse: https://plus.google.com/photos/107345330294200127637/albums/6014714523845863937

Edit: j'ai édité les liens, ça ne s'affichait pas correctement.
 

SuperNeity

Membre
21 Avril 2013
980
0
Bon début de TR, ce parc est vraiment magnifique, et fait très envie !
Vous avez été au japon en pleine Reine des Neiges mania (il faut savoir que le film est en trainde devenir un phénomene de société la bas, avec déjà 160 millions de dollars de rapporté !
 
1 Octobre 2012
528
0
Bruxelles
Étant fan de tout ce qui se trouve au Japon, TOUT ! Je te conseille d'aller dans un endroit fort sombre et avec des sensations en veux tu en voila ! si tu as du temps fonces-y !

Aokigahara, la foret du suicide ! Nan ne vas pas te suicider, mais si tu t'y promènes, tu as de fortes chances de tomber nez-à-nez avec un corps en décomposition.  :lol:

Bref, très bon début de TR !, :-)
 

Crapaud

Membre
25 Octobre 2013
216
0
Mardi 22 Avril 2014​

Nagashima Spa Land

Voici la suite du TR, et cette fois-ci, on attaque du lourd: Nagashima Spa Land. Après Tokyo Disney Sea, nous sommes rentrés à l'hôtel, et on a demandé à la réception s'ils pouvaient nous garder les bagages pendant 3 jours, vu qu'on partait mardi matin et qu'on revenait au même hôtel vendredi soir. Ils ont accepté, donc nous avons sorti les affaires de rechange pour ces 3 jours et nous avons simplement pris un sac à dos, c'est plus pratique pour voyager toute de même! Je vous ferai un topo sur les bagages un peu plus tard.

Nagashima Spa Land se situe à environ 30 km de Nagoya, il existe des bus depuis le terminal bus de Nagoya (bus express) ou depuis la gare de Kuwana (bus local). Le parc ouvrait à 9h30 le jour de notre visite (un mardi en pleine semaine) et fermait à 17h. Craignant les bouchons en ville, nous avons opté pour le bus local, ce qui signifie prendre le train jusqu'à Kuwana. Sachant qu'on est à Tokyo, il faut compter le temps du trajet! Avec le JR pass, nous prenons l'un des premiers Shinkansen auquel nous avons droit: départ Tokyo 6h26, arrivée à Nagoya 8h19 puis on change pour le train local qui part à 8h26 pour arriver à Kuwana à 9h pile. Ensuite, il faudra se débrouiller pour trouver le bus à la sortie de la gare et espérer qu'il mette pas trop de temps.

Levés à 5h40, check out rapide et dépôts des bagages, on s'engage sur la ligne Yamanote pour la gare centrale de Tokyo. On y est 5 minutes plus tard (normal, on n'a que 2 stations), le temps d'attraper des ekiben (des bentos qu'on achète en gare) et des boissons, et on est largement à l'heure pour le train. C'est beau, c'est propre et c'est confortable. Les japonais étant plus petits que nous en moyenne, j'ai trouvé les sièges un peu bas dans le train. Le paysage défile, on voit passer le Mont Fuji, en essayant de le prendre en photo pendant que le train roule, j'ai eu une maison!  :-D Tant pis, ce sera pour plus tard. Je vous ferai un topo sur le train au Japon et sur les ekiben, c'est un incontournable.

Le train arrive pile à l'heure, la correspondance se fait sans souci et nous voici dans le train vers la gare de Kuwana. Surtout, descendez bien à Kuwana et non à Nagashima, il n'y a pas de bus entre la gare de Nagashima et le parc! On se dirige vers les bus, il n'y en a qu'un à quai, on monte dedans et on demande si c'est bien celui pour Nagashima Spa Land. Le chauffeur nous indique que oui, et nous donne le tarif en l'écrivant sur une feuille, je sors un billet de banque et il me dit non. Trois mouvements de bras plus tard (nous ne parlons pas japonais, et le chauffeur ne parle que ça), nous comprenons qu'on paie à la sortie du bus! Tout s'explique!  :-D

Je vous ferai un topo sur les bus aussi.

Après 20 minutes à s'arrêter toutes les 2 rues dans la campagne japonaise, on arrive enfin à Nagashima Spa Land! On prend les pass à l'entrée, un casier pour poser le sac à dos (300 yen pour la journée, soit un peu plus de 2€) et nous voici parés pour aller attaquer Steel Dragon 2000! Le parc est vide, je cours tellement je suis excité et arrivé devant, je vois que l'entrée est fermée... Pas d'affichette, rien d'écrit (on n'aurait pas pu le lire de toute façon  :lol:). Pas de panique, il n'est que 9h30 et on voit des gens travailler sur le train B&M en gare. Pas loin de l'entrée de Steel Dragon 2000, on voit un type de coaster jamais encore testé: le pipeline!

P1090704.JPG


Ultra Twister: Personne dessus, les 2 employés nous attendent. Le temps de poser les lunettes et le portefeuille dans le casier, nous embarquons dans cette machine. Le wagon recule avec nous dedans, pivote à 90° pour un lift vertical et c'est parti! Une petite drop, un heartline roll, une remontée et on repart en arrière et une autre heartline roll jusqu'à l'arrivée en gare. Plutôt sympa, mais franchement pas de quoi casser 3 pattes à un canard. En sortant, toujours personne, donc en récupérant nos affaires, on profite pour demander à l'employé (toujours en mouvement de bras) si Steel Dragon va ouvrir dans la journée. Sa réponse ("Mada Mada") nous laisse un peu perplexe: d'après madame qui se souvient l'avoir entendu dans un anime, la meilleure traduction serait "Ptêt ben que oui, ptêt ben que non". Super!

Bon ben on va pas attendre devant, on est là, autant en profiter. On marche un peu vers le fonds du parc, bien décidés à tester les autres attractions.

White Cyclone: Lui est bien ouvert, on voit les trains passer et on entend les visiteurs crier. En arrivant, on tombe sur un groupe de lycéens en sortie (facile de les repérer: ils sont tous en uniforme). Au Japon, on ne choisit pas sa rangée, donc c'est au petit bonheur la chance. Pour ce tour, on tombe au dernier rang, chic, c'est ma place préférée dans un coaster! Sur White Cyclone, j'ai regretté d'être tombé là: je ne sais pas si c'est à cause de son âge, mais ça vibre beaucoup, et tout au long du parcours! A part l'inconfort, on n'a pas senti la vitesse (malgré les 102 km/h), pas de airtime (mais bon on est en last row) et surtout l'impression que les descentes ne sont pas très pentues! Une déception, surtout qu'on en attendait davantage d'un wooden Intamin - notre dernier souvenir de wooden Intamin étant El Toro, imaginez le choc. D'ailleurs, on n'a pas eu envie de le refaire.

En sortant, on ne voit toujours pas de trains B&M, on se laisse tenter par le space shot. Rien à redire dessus, c'est un space shot standard, ni mieux ni moins bien. On essaie ensuite l'attraction de l'amant découvert la free fall Intamin première génération, identique à celle de Movieland (mais ça, je le savais pas quand je suis monté dedans): en gros, imaginez que vous êtes chez votre maîtresse qui est mariée, son mari rentre, vous vous planquez dans l'armoire Ikea, le mari vous découvre, monte l'armoire au dernier étage de l'immeuble en ascenseur, et pousse l'armoire dans le vide. Voilà, ça décrit parfaitement l'attraction!  :-D

Le parc s'est bien rempli, il y a au moins 5 groupes de scolaires différents: il suffit de regarder les filles qui ont des foulards de différentes couleurs et des longueurs de jupe très différentes: ça va du ras des fesses à en-dessous du genou. Les mecs sont tous dans un espèce de costard bleu marine, seul l'écusson change, donc c'est plus casse-pieds à différencier. On s'engage quand même dans une file d'attente, histoire de faire quelque chose. On opte pour le coaster suivant:

Corkscrew: Un Arrow plus vieux que moi! Avec les scolaires, on attend 10 minutes environ. Le parcours passe plutôt pas mal (honnêtement, on s'attendait à pire), mais je vais pas m'amuser à le refaire, ça reste pas terrible, il est plus supportable que Baffautomatix Goudurix uniquement parce qu'il est plus court et va moins vite.

Il n'y a plus grand chose qui nous tente (on n'est pas des fous du coaster count, qui font tous les kiddies pour des +1), on prend le temps de flâner dans le parc. On tombe sur des attractions comme celle-là (qui est fermée):
P1090701.JPG


En gros, si vous ne savez pas faire la différence entre un parc d'attractions et un parc à thèmes, il suffit d'aller chez Tokyo Disney Sea puis Nagashima Spa Land! Bien que propre et soigné, les attractions sont posées dans le parc, avec des grilles autour pour éviter que des visiteurs accèdent n'importe où. Mais pas de CM costumés, pas de mascottes propres au parc qui se baladent, peu de marchandising, et peu de ventes de souvenirs. On décide tout de même d'aller au bureau d'information pour savoir si c'est vraiment la peine de rester ici toute la journée ou s'il vaut mieux rentrer visiter Nagoya et son château. L'employé nous voit arriver, et... ne parle presque pas anglais! On arrive à lui demander pourquoi Steel Dragon est fermé, sa réponse "maintenance window" nous laisse perplexe. Il le voit bien, nous fait patienter et va faire du google trad! Serviables, les japonais! Il revient et nous dit "sutrongo windo". Après 2 secondes de réflexion intense, on comprend qu'il a voulu dire "strong wind"! On comprend mieux le "Mada mada" de l'autre employé!  :mrgreen:

Pour vérifier que c'est vraiment ce qu'il a dit, nous nous sommes dirigés vers le Star Flyer, qui fait à vue de nez 50m de haut. Effectivement, on se prend des belles rafales de vent en hauteur (non, c'est pas que l'effet de la rotation du manège, je n'ai pas bu avant de monter...), et beaucoup plus dans un sens que dans l'autre. On décide d'aller manger un morceau, en espérant que le vent se calme. Le churros au chocolat est pas mal. On fait un tour de grande roue, pour une belle vue sur le parc:
P1090698.JPG

Au premier plan on voit le petit frisbee. Il y en a un plus gros: le giant frisbee, qu'on testera dans la foulée. La Mad Mouse affichait 30 minutes de queue, on a décidé de passer notre tour. On a l'impression que le vent retombe un peu: le sommet des arbres est maintenant moins agité. Pendant le giant frisbee, je jette un oeil sur Steel Dragon (facile, on le voit de tout le parc!) et je vois un train monter le lift! En sortant, on se précipite vers l'entrée. Je n'ai pas rêvé, c'est bien un autre train qui monte!  :-D :-D :-D
P1090702.JPG


En se rapprochant encore plus, on voit qu'une file commence à se former, et qu'un employé est là avec un haut-parleur en train de raconter un truc. Ni une ni deux, on se place dans la file, qui finit par s'ouvrir sous les applaudissements!

P1090703.JPG


Steel Dragon 2000: En passant sous le porche, il nous faudra attendre encore 15 minutes avant d'embarquer (on a été avisés de rentrer dans la file assez tôt). Niveau opérations, c'est efficace: 2 trains de sortis, 1 personne dans la salle de contrôle, 4 personnes pour vérifier les harnais et 1 personne pour assigner les rangées et distribuer les paniers en plastique pour mettre vos petites affaires fragiles (lunettes, etc.) que vous rangerez dans les casiers en face. De toute façon, vu la longueur du tracé, les opérateurs n'ont pas besoin de se presser: rien que le lift doit durer pas loin d'une minute complète, et le 2e train ne part pas tant que le premier n'est pas arrivé aux freins. C'est notre tour, on hérite du rang 9 (sur 14), et c'est parti!!! Le lift (avec changement de chaîne au milieu) paraît interminable, la first drop est tout simplement monstrueuse, les airtime sont bien présents sur la seconde partie du parcours. Cependant, le ride n'est pas méga-intense (il n'y a pas de changement de direction brusque, par exemple): peu de G latéraux et la remontée après la première drop est trop haute (donc ralentit trop le train) pour avoir un airtime. Néanmoins, c'est un super coaster: les trains B&M sont super: l'absence de structure fait qu'on sent bien le vent le long des jambes, on se sent presque comme dans un floorless. Par contre, il y a bien une limite maximale de taille à 1m85, ce qui risque de poser des soucis à certains d'entre vous.

Madame et moi ressortons enchantés par ce ride, on se replace dans la queue, il y a environ 50 minutes d'attente avant de recommencer. La file d'attente se vide peu à peu au fil de l'après-midi (la plupart des gens ne le font qu'une fois, et une fois les scolaires partis, l'attente est descendue vers 10-15 minutes, si bien qu'ils ont rangé un train). Au total, on le fera 8 fois, mais on n'a pas eu la chance de tomber sur un premier rang. On est tombé sur les rangs 2, 13 et 14, donc je peux quand même vous donner un comparatif entre l'avant et l'arrière du train. Le verdict est unanime: nous préférons tous les deux l'arrière du train, parce que sur les 2 premières chutes, on se sent totalement happé par le poids des wagons et qu'on a le plus la sensation de vitesse en arrivant en bas. A l'inverse, les airtimes sont un peu plus intenses à l'avant, mais la différence n'est pas si flagrante que ça, et surtout, sur la seconde partie du ride, on a l'impression d'être un peu "retenu en arrière" à cause du poids des wagons qui suivent sur les remontées.

On aura juste le temps de faire un tour de BobKarts, un espèce d'Alpine motorisé, mais sans relief (pas de montée ni descente, c'est sur du plat).

Conclusion: Nagashima Spa Land est un parc à 2 visages: avec et sans Steel Dragon 2000. Sans, c'est un parc aux coasters vieillissants et sans grande ambiance pour rattraper les attractions. Il y a quelques flat rides originaux, mais je connais peu de monde qui va dans un parc uniquement pour les flat ride. Steel Dragon 2000 est un sacré coaster: le plus long du monde toutes catégories confondues, mais également le plus rapide et le plus haut de tous les coaster sans launch. Pour info, les 8 tours de Steel Dragon 2000 qu'on a fait dans la journée font presque 20 km!  :-D

Je me rends compte que je n'ai pas pris beaucoup de photos: le matin parce que j'étais dépité de voir Steel Dragon 2000 fermé et l'après-midi parce que j'étais trop occupé à le rider. Tant pis, de toute façon le parc n'est pas si beau que ça!

Le parc fermant à 17h, nous sommes partis vers 16h45 pour récupérer le sac et aller sans se presser prendre le bus de 17h05 qui nous ramène à Kuwana. Ensuite, retour sur Nagoya en train, où nous prenons un autre train qui nous amène à Matsumoto en 2 heures. Inutile de vous dire qu'on a dormi dedans: démarrer avant 6h du matin, ça crève!
 

KingRCT3

Membre
7 Juin 2005
9 064
34
28
Et ben, quelle journée ! :-o

En tout cas c'est un plaisir de te lire, content que tu aies pu faire Steel Dragon 2000, franchement ça aurait été plus que frustrant de passer à côté sans y monter ! Donc ouf, alors si en plus il est pas mal.  :mrgreen:

Et what the.. ta description de la freefall...! Enorme. :-D
 
5 Juillet 2011
1 136
0
26
Nancy
Trip très interessant sur un parc dont je ne n'ai pas beaucoup entendu parler ! Ta description de la free fall m'a tué  :-D En te lisant, j'espérais en même temps que tu aies pu faire Steel Dragon 2000 ! Par contre, tu viens de m'apprendre que je ne pourrai jamais le rider  :-( En même temps, d'ici à ce  que je fasse un trip au Japon, il n'existera sûrement plus  :-D
 

Crapaud

Membre
25 Octobre 2013
216
0
Mercredi 23 Avril 2014​
Matsumoto et lac Kawaguchi

Un premier post bleu, signalant une visite culturelle et non un parc!

Après une journée marathon (voir le TR de Nagashima Spa Land), nous arrivons dans la petite ville de Matsumoto, connue pour son château. Arrivés à la gare vers 20h45, nous sommes explosés, heureusement l'hôtel n'est pas loin et le check in se fait sans problème. Le lendemain promet également d'être chargé: mon programme prévoit une visite du château avant de revenir à la gare prendre le train de 11h pour arriver au lac Kawaguchi vers 14h et visiter le lac avant d'atteindre l'hôtel suivant. Une bonne nuit de sommeil, et on est de nouveau d'attaque! Après un petit déjeuner typique et copieux à l'hôtel (je pourrai pas vous dire ce que j'ai mangé, je ne connaissais pas les ingrédients locaux servis!  :-D ).

Nous rendons les clefs à l'hôtel, demandons à la réceptionniste la route pour le château. Elle nous donne un plan de la ville avec les indications. Et nous voici partis à pied, il y a environ 15 minutes de marche. Il est environ 8h30 du matin lorsqu'on arrive devant (au Japon, le soleil se lève vers 6h du matin), et on est resté sans voix, tellement c'est magnifique:

P1090711.JPG


Le bâtiment date de 1504, il est entièrement en bois, et n'a jamais été détruit. On fait le tour du domaine, j'ai mitraillé avec mon appareil photo tellement c'était somptueux, j'ai d'ailleurs eu du mal à sélectionner les photos que je poste ici.

Vue sans l'arbre:

P1090724.JPG


De l'autre côté du pont rouge:

P1090718.JPG


Dans l'enceinte du Château:

P1090731.JPG


P1090759.JPG


Une fois qu'on a fini le tour extérieur, on se dirige vers l'entrée du donjon. Un employé vous donne un sac plastique pour transporter vos chaussures, et nous voilà en chaussettes dans le bâtiment.

P1090741.JPG


Vu de l'extérieur, le donjon possède 5 étages. En réalité, il y en a 7, certains étages sont "cachés" à l'intérieur et servent de stock d'armes et de munitions. Les meurtrières sont taillés dans les murs, c'est quand même un château fort. Les escaliers sont très raides et le sol en bois est plutôt glissant (surtout en chaussettes). On voit quelques statues et une armure disposés au fil des étages.

Une fois la visite terminée, nous ressortons vers le parc, et nous tombons sur ce bâtiment:

P1090762.JPG


Saurez-vous trouver ce que c'est? Un indice: vous y allez tous les jours!

Ce sont des toilettes!

Comme quoi les japonais sont aussi très bons dans la thématisation!  :lol:

En retournant vers la gare, nous tombons sur la statue de l'emblème de la ville:

P1090775.JPG


Puis devant un magasin, sans barrière de protection de sans surveillance:

P1090776.JPG


Quand on vous dit qu'il n'y a pas de voleurs au Japon, en voici la preuve. Imaginez les mêmes carpes koï dans un bassin en pleine rue chez nous: au bout de 3 jours, il n'y aurait plus de poissons dedans!

Nous arrivons à l'heure pour notre train, il serpente dans la montagne. Un changement à Kofu, un deuxième à Otsuki et nous voilà sur la ligne privée Fujikyu Line. Quelques stations plus loin, nous voyons le magnifique Mont Fuji:

P1090789.JPG


En zoomant un peu:

P1090792.JPG


Arrivé à la gare de Kawaguchiko, le temps est un peu plus couvert, et vu qu'il est 14h30 nous avons le choix entre faire un tour de bateau ou monter en téléphérique vers le Mont Kachi Kachi, qui offre une belle vue sur le Mont Fuji. Le temps est un peu brumeux, mais la visibilité est bonne, nous optons pour le téléphérique trop kawaii: il y a un tanuki sur l'une des 2 cabines, et un lapin sur l'autre! Nous aurons droit au tanuki pour la montée!

P1090795.JPG


En haut, la vue est magnifique, les cerisiers sont encore en fleurs, et on voit le Mont Fuji au fond:

P1090805.JPG


Seul souci: l'altitude très élevée de la montagne bloque parfois les nuages, et du coup, on ne voit pas le Mont Fuji en entier. On entre aperçoit le sommet ici:
P1090815.JPG


Cinq minutes plus tard, ça se dégage un peu:

P1090818.JPG


Pour patienter un peu afin d'obtenir une meilleure vue, nous goûtons aux spécialités locales de la saison: de la pâte de riz frit avec une sauce sucré/salé et des motchi aux fleurs de cerisiers, accompagnés d'un thé vert.

P1090831.JPG


C'est plutôt pas mal, ça ne ressemble vraiment pas à la nourriture de chez nous! Hélas, les nuages sur le Mont Fuji ne se dégagent pas, et il y a même quelques gouttes de pluie qui tombent sur nous. Il est temps de redescendre avant que la nuit ne tombe. Une dernière vue sur le lac Kawaguchi durant la descente en téléphérique:

P1090837.JPG



Notre prochaine étape? La voici, prise en photo avant que le ciel ne se couvre:

P1090824.JPG


Certains d'entre vous auront reconnu Fuji-Q-Highland! Sur la photo, on reconnaît (de gauche à droite) le top hat blanc de Dodonpa, Les rails fuchsia et noirs d'Eejanaika, les courbes de l'eurofighter Takabisha derrière l'espèce de chapiteau et enfin à droite l'hypercoaster Fujiyama. Et le grand bâtiment situé derrière le lift de Fujiyama est l'hôtel officiel du parc: Highland Resort and Spa, notre prochaine destination.

Retour à la gare, ne sachant pas comment nous rendre à l'hôtel, nous passons à l'office de tourisme. La fille nous informe alors qu'il n'y a plus de bus qui circule à cette heure-ci (il est 17h30). Mais que si notre hôtel dispose d'un service de navette (ce qui est le cas), elle peut les appeler gratuitement pour nous, et qu'il suffit d'attendre qu'elle arrive!  :-D

Nous acceptons bien évidemment, et moins de 10 minutes après, notre carrosse (façon de parler, c'était un minibus) est là et nous voici repartis vers le 3e parc de notre parcours. Rendez-vous au prochain épisode!  ^_^
 

Arofly

Membre
19 Octobre 2008
1 348
0
27
Australie
Très bon Tr !
Combien t'as coute la journée de Nagashima Spaland tout compris depuis Tokyo ?
Quand je vois qu'appart Steel Dragon 2000 il n'y a qu'un parc plutôt déprimant j'hesite a le compter dans mon futur trip.
 

Crapaud

Membre
25 Octobre 2013
216
0
Arofly a dit:
Très bon Tr !
Combien t'as coute la journée de Nagashima Spaland tout compris depuis Tokyo ?
Quand je vois qu'appart Steel Dragon 2000 il n'y a qu'un parc plutôt déprimant j'hesite a le compter dans mon futur trip.

Hello, je ne sais pas te dire le montant exact de ce tour: vu que je suis resté 3 semaines au Japon, j'avais opté pour le JR pass, qui me permettait de prendre le train (y compris la plupart des Shinkansen) en illimité. Donc je ne pourrai pas te donner le prix des billets de train. Le pass en lui-même coûte un peu moins de 400€ pour 3 semaines.

Par contre, je peux te donner le tarif du bus depuis Kuwana: ça devait être 1050 yen (environ 7€50 au cours de change actuel) par personne aller-retour, et le billet du parc pour toutes les attractions en illimité était à 4300 yen (soit 30 euros environ).

Le parc, à l'exception de Steel Dragon 2000 est moyen, mais si vous êtes des fous de Coaster count, il y a quand même une dizaine de crédits. Et le parc aquatique vaut peut-être le coup, il était fermé lors de notre passage, car trop tôt dans la saison.
 

Crapaud

Membre
25 Octobre 2013
216
0
Jeudi 24 et vendredi 25 Avril 2014​

Fuji Q Highland (partie 1)

Voici le TR que vous attendiez avec impatience, un gros parc bien japonais! A la suite du lac Kawaguchi (voir quelques posts plus haut), nous arrivons à l'hôtel un peu avant 18h. Le réceptionniste nous donne les clés, et nous invite à repasser le lendemain matin pour les billets du parc (le jour d'achat est obligatoirement le premier jour de visite).

Arrivé dans la chambre, je découvre la vue de ma fenêtre:
P1090847.JPG
.

Mieux encore, le parc est bien fermé, mais Dodonpa était en maintenance durant la journée, donc ils lancent quelques trains pour tester.  :-D
Dodonpa vu de ma chambre d'hôtel

L'idée de tester les 4 gros coasters du parc nous excitait terriblement, mais pour l'heure, c'est plutôt le Onsen qui nous faisait de l'oeil: lorsque vous logez à Highland Resort and Spa, vous avez accès au Onsen du Mont Fuji: ce sont des bains où l'eau chaude vient des sources naturelles. Je vous en parlerai plus en détails dans un message vert. Pour le moment, je mets juste une photo pas prise par moi (vous imaginez bien que j'ai pas le droit de prendre des photos dans des endroits où les gens se baladent tout nus...).

pic_leisure_07.jpg


Après un bain bien relaxant, nous mangeons au restaurant à l'intérieur du complexe du Onsen (moins cher que celui de l'hôtel) avant d'aller dormir.

Ca y est, c'est le grand jour!!! Les attractions les plus folles nous attendent!  :-D
Le parc ouvre à 9h, mais les résidents de l'hôtel y ont accès dès 8h30. Cependant, ce n'est pas un ERT, puisque les attractions ne sont pas ouvertes. Le temps de prendre les billets à la réception (moins chers qu'à l'entrée du parc), nous arrivons vers 8h45 à l'entrée du parc où des gens attendent. Je présente mes billets achetés à l'hôtel, et l'employée nous fait entrer devant tout le monde! En fait (mais nous ne le saurons que le lendemain), un employé de l'hôtel vous accompagne et vous fait entrer dans le parc à 8h30 par une porte de service, évitant de passer devant tout le monde à la caisse.

Les attractions n'ouvrent qu'à 9h, le temps d'attraper un plan, et de se déplacer vers Dodonpa, il est 8h55. Chose étrange, nous sommes seuls devant la porte fermée, on se demande si ça ouvre réellement à 9h! On va vérifier les horaires et on voit que la file de Takabisha en face bouge. On regarde d'un peu plus près: seule le début file est ouverte, les gens s'arrêtent quelques mètres plus loin devant une autre porte fermée. Rassurés, nous repartons vers Dodonpa, où nous attendons tranquillement. A 9h nous entendons l'ouverture officielle des portes, et des jeunes japonais courent partout. Nous sommes 6 devant les portes de Dodonpa quand l'employé arrive et ouvre enfin! Mais nous sommes les premiers visiteurs de la journée, donc First Row!  :-D :-D :-D :-D :-D :-D

P1090850.JPG


On voit les casiers en face, dans lesquels il faut ranger tout ce qui peut s'envoler: papiers (y compris les billets du parc), lunettes, portefeuille, etc. A ce propos, il faut présenter à chaque fois votre billet lorsque vous faites un ride: dans tous les parcs japonais (sauf Disney), il est possible de faire du pay-per-ride. Cela permet par exemple aux grands parents d'accompagner leurs petits enfants sans faire d'attractions et sans payer plein pot. Arrivés sur le quai, l'opérateur ne fait passer que nous: vu la faible attente, ils ne chargent que le premier rang de chaque train, ce qui vous permet de profiter au maximum de votre ride. Notre train arrive:

P1090851.JPG


Dodonpa: Après 3 vérifications (ceinture, puis barre, puis contrôle des 2), le train entre dans le tunnel, se cale sur le launch. Une petite lumière tournoyante s'allume, et une voix annonce en anglais: Launch Time - 3 - 2 - 1 - Dodooonpaaa!!!!
Le launch est surpuissant, on ressent vraiment la vitesse, et on a une très belle vue sur le parc. Contrairement à Kingda Ka, on n'attaque pas le top hat tout de suite: le parcours fait presque toute la longueur du parc. Après une ligne droite où on a perdu un peu de vitesse, on enchaîne une petite descente au niveau du panneau "Smile"  avant un virage super relevé à droite, et enfin le top hat. Sur le Kingda Ka, le sommet est passé à faible vitesse, ce qui annihile une bonne partie du airtime (et entraîne parfois le rollback). Pas sur Dodonpa! Le sommet arrive à une vitesse raisonnable, j'ai levé les bras, et j'ai senti passer l'ejector: mes cuisses ont tapé la barre! La redescente du top hat n'a rien de particulier, il y a juste une petite remontée avec la photo au bout, juste avant les freins. Ayant fait Dodonpa une dizaine de fois sur les 2 jours, nous n'avons pas constaté de différence flagrante entre le matin à froid et l'après-midi quand le ride est bien chaud. Niveau sensations, il n'y a pas non plus de gros écart entre l'avant et l'arrière du train (ce qui est prévisible, vu la faible longueur; 4 rangées par train). La meilleure place reste donc le premier rang, pour la vue que ça procure et le vent pris en pleine face!

Takabisha : En sortant de Dodonpa, on s'engage dans la file d'attente de Takabisha, qui affiche 30 minutes. Un incident technique fait qu'on va attendre plutôt 50 que 30 minutes, mais notre tour vient finalement et on s'installe dans cet Eurofighter. L'opérateur fait VRAIMENT vider les poches: j'avais un vieux mouchoir en trop, j'ai du retourner le poser au casier. Le parcours en lui-même est sympathique: une fois démarré, on commence par un heartline roll dans le noir avant d'attaquer le launch. Bien évidemment, celui-ci paraît faiblard après Dodonpa, mais les figures s'enchaînent bien, avec de multiples inversions. On arrive à la seconde partie du tracé, avec le lift vertical suivi du frein arrêté juste avant la drop à 121° et la fin du parcours assez dynamique. Pas mal du tout, le seul reproche qu'on peut lui faire, c'est les horse collars qui sont loin d'être la panacée. Je n'ai pas trouvé de position qui me permette de pas taper la tête contre les harnais. Cela reste tout de même supportable, mais c'est dommage par rapport au reste de l'attraction.

Après ça, nous sommes allés à l'autre bout du parc, tester l'autre coaster dont on attendait beaucoup:

P1090858.JPG


Eejanaika : Le cousin du X-2, qu'on avait adoré à SFMM. En arrivant, on s'engage dans la file de gauche (gauche par rapport au sens de circulation du coaster). Le coaster passe pas loin de la file d'attente, ce qui me permet de prendre une photo:

P1090855.JPG


Vient notre tour, une fois installé, les opérateurs viennent contrôler les harnais, ce qui est fait assez rapidement, et avec des opés en nombre suffisant (7 personnes pour Eejanaika). Par contre, vu la complexité des attaches et cette manie japonaise de tout contrôler plusieurs fois, le débit n'est pas top, ce qui n'est pas trop grave vu la faible fréquentation. Plus tard dans la journée, le 2e train sera sorti. Le parcours en lui-même est assez varié et passe très bien. Par rapport à X-2, madame et moi-même avons eu l'impression qu'il est moins rasant: Eejanaika passe moins près du sol. Et niveau layout, l'embarquement, la montée et la drop ressemblent à X-2. Par contre, la suite n'a rien à voir: là où X-2 reste dans une configuration identique au départ, à savoir le rail en-dessous du train, Eejanaika opte pour la config inverse, à savoir le train en dessous du rail, un peu comme sur un Inverted. Avec la rotation des sièges, ça permet de faire les descentes en marche avant (là encore ça ressemble à un Inverted) alors que dans la config originelle, si vous regardez vers l'avant, vous êtes la tête en bas. Je sais pas si c'est clair ce que je raconte, mais c'est pas grave, c'est un super ride!  :-D

En images: Eejanaika en config départ:
P1090857.JPG


Eejanaika en config Inverted:
P1090874.JPG



Niveau placement, on sent vraiment une différence (on l'a testé partout): l'arrière est plus intense que l'avant, le siège extérieur est plus intense que l'intérieur, et le côté gauche est plus intense que le droit (ça doit dépendre du sens des vrilles). En dernier rang extérieur gauche, on vole carrément dans le siège. A vous de voir si vous aimez vous faire trimballer ou pas: si vous n'aimez pas, le siège intérieur gauche au dernier rang vous ravira (mais ici non plus, on ne choisit pas nos places). Dans tous les cas, il n'y a pas la moindre vibration, si certains le trouvent inconfortable, c'est probablement qu'ils sont ballotés et se font mal parce qu'ils sont lourds (100 kg sur le harnais, ça fait plus mal que 50...).

Après cela, nous sommes partis tester:

Fujiyama : Record du monde en 1996, c'est le coaster dont on attendait le moins, vu qu'on a fait Steel Dragon 2000. Il s'avère pas mal du tout au final! Un seul train était sorti (mais 28 places par train, ça débite pas mal). Niveau intensité, il nous a surpris: des changements de direction brusques, des virages super inclinés passés à grande vitesse, il nous a paru plus intense que Steel Dragon. Et comme partout au Japon, nous avons trouvé que les head chopper passaient vraiment très très près.
Niveau placement, je préfère en général l'arrière à l'avant pour me sentir aspiré par le train lors de la première descente. Ici, l'avant est préférable à l'arrière, à cause des vibrations qu'on commence à ressentir, mais comme le coaster a 18 ans, il peut boire du saké et mater les filles on peut l'excuser.

Au final, après les avoir bien testés dans toutes les conditions, notre classement des 4 gros coasters est:
4. Takabisha
3. Fujiyama
2. Eejanaika
1. Dodonpa.

Takabisha finit dernier du classement, malgré un bon layout. Mais les harnais sont vraiment trop pénibles. Fujiyama tient bon malgré son âge, et procure de bonnes sensations. Une bonne surprise. Enfin, il a été difficile de départager Eejanaika et Dodonpa tant ils sont différents, mais nous avons tous les deux préféré ce dernier: le launch surpuissant est vraiment incroyable. D'ailleurs, nos préférences se voient sur les photos: je n'ai pas pris de photos de Takabisha ni Fujiyama!  :-D

De manière générale, je n'ai pas encore le réflexe de prendre beaucoup de photos quand je ride: avant de m'inscrire sur le forum, je prenais même pas mon appareil photo pour les parcs: je préférais ne pas m'encombrer pour rider davantage!  :-D

Je vous ferai la suite du TR plus tard, j'ai sommeil et j'ai déjà écrit un gros pavé. Je vous parlerai des autres attractions de Fuji Q.
 

KingRCT3

Membre
7 Juin 2005
9 064
34
28
Excellent TR, merci beaucoup de prendre du temps pour l'écrire !  :mrgreen:

Dommage pour Takabisha, il serait sûrement énorme avec des lap-bars ! Et sans Dodonpa à côté pour ridiculiser son launch.  :-D

Par contre le layout d'Eejanaika n'est pas si différent de celui de X2 que tu ne le dis. Je dirais même que X2 reste d'avantage en mode inverted que le japonais : X2 a un camel-back entier en inverted tandis qu'Eejanaika a un espèce de zero-g roll à la place. La suite, hormis une forme différente pour le demi-tour, est la même.

Je suis agréablement surpris de ton avis sur ce 4D, ça donne fichtrement envie !  :lol:
Par contre c'est quoi ce délire, ils sont en train de le repeindre ?
 

Arofly

Membre
19 Octobre 2008
1 348
0
27
Australie
Aaah, les harnais d'Eurofighter...
Donc vaut mieux faire Takashiba avant Dodonpa !
Fujiyama etait votre premier Togo ? Tu penses quoi de ce constructeur ?
 

Crapaud

Membre
25 Octobre 2013
216
0
Tu as raison KingRCT3, je viens de revérifier sur Youtube, les layouts sont plus proches que je ne le pensais. Comme quoi les impressions sont trompeuses! Faut dire que mon dernier trip à Magic Mountain date de 2011, donc ça n'aide pas!

Pour Arofly, Fujiyama est mon 3e coaster Togo: il y a eu avant Flounder Flying Fish Coaster à Tokyo Disney Sea, et Ultra Twister à Nagashima Spa Land. Difficile de se faire une idée claire d'un constructeur sur 3 réalisations, surtout vu la différence entre les3:
- celui de Disney est un kiddie sans sensations (mais c'est normal, c'est Disney)
- Ultra Twister est un pipeline et il n'y en a pas beaucoup dans le monde entier pour comparer
- Fujiyama est le seul modèle que j'ai testé qui est comparable.

Dans la catégorie de hauteur Fujiyama, j'ai ridé Goliath de SFMM et Nitro de SFGA. Bizarrement, on sent que Togo n'a pas exploité toute la hauteur disponible: le coaster fait 79m de haut et la drop ne fait que 70m. Y a-t-il des normes antisismiques qui sont passées par là? Et c'est le seul gros coaster que j'ai vu où les freins finaux sont en DESCENTE: la gare est plus basse que les freins, qui doivent être surdimensionnés. Ils prennent en gros la vitesse du train + le poids conséquent de ce dernier (7wagons de 4 places), ce qui est étrange.

Niveau layout et wagons, c'est original: les sièges sont moulés dans la masse, mais leur forme font qu'ils sont confortables sans rembourrage, et les headchoppers passent bien plus près. Certes, même Bizarro de SFNE semble plus intense que Fujiyama, mais il ne faut pas oublier que Fujiyama était le record du monde lors de sa construction, et que c'est l'un des seuls hypercoasters construits dans les années 1990. Ceci explique peut-être les petits défauts de conception.

Dans l'ensemble, les coasters Togo ont l'air d'être robustes et de vieillir pas mal: même si Fujiyama vibre un peu à l'arrière, il reste très agréable à rider, et on n'a pas senti la moindre vibration dans Ultra Twister.
 

Joris73

Membre
8 Décembre 2009
2 711
0
29
Chambéry
Arofly a dit:
Combien t'as coute la journée de Nagashima Spaland tout compris depuis Tokyo ?
Quand je vois qu'appart Steel Dragon 2000 il n'y a qu'un parc plutôt déprimant j'hesite a le compter dans mon futur trip.
Depuis Tokyo si tu as le JR pass ça te coute que 1050 yen pour le bus (comme t'a dis crapaud).

Moi par contre j'ai un autre avis, j'y suis aller vendredi dernier et il faisait vraiment très très beau. A par steel dragon tu as quand même deux bon vieux Schwarzkopf et le pipeline coaster à tester. Puis surtout ça fait + 10 crédits au conteurs. Vu qu'il faisait beau c'était absolument pas la déprime on a passé une très bonne journée.

Par contre si tu veux de la déprime va à Yomiuriland !



Sinon je me rend compte que tu as eu beaucoup de chance de pouvoir faire plusieurs fois les rides de FujiQ, moi juste une fois sauf 2 fois pour dodonpa.