[Walibi Rhône-Alpes] Mahuka - Hot Racer Intamin (2024)

Pour moi, le principe de la base de donnée est exceptionnel mais si tu veux créer une communauté tu fais pas de classement. Par principe les classements divisent et ne sont pas objectifs tant ils sont modifiables en fonction de biais divers.

Les seules choses qui m'intéressent sont les adjectifs accolés aux coaster, la technologie employée dessus, et son fabricant. Les notes et les classements... on classe déjà à peu près tout sur terre, pourquoi vouloir mettre une hiérarchie à l'émerveillement ?

Je bosse dans le domaine des Arts mais ça ne me viendrait jamais de faire un classement pour savoir qui entre Bruckner, Brahms Beethoven, Shostakovitch, Malher, Sibelius, ont créé la meilleure musique. Il y'a parfois inspiration ou opposition mais ils sont d'époques différentes, la structure sonore de leurs œuvres est différente, l'orchestration est différente... leur seul point commun est qu'ils furent tous d'immenses symphonistes.

La seule chose que je sais est que Mahuka et Voltron me plairont, peu importe leur classement car leurs éléments m'intéressent.
L'idée n'est pas de créer une communauté mais de la nourrir.

Si tu en restes aux adjectifs et à la technique, c'est passer sous silence (ou simplifier) toute la réflexion qu'une expérience grand-huistique peut susciter.
Il est toujours d'écrire des critiques. À titre personnel, parce qu'il est stimulant et enrichissant de mettre des mots sur (et de structurer) ce qu'on ressent, à titre plus social parce que se positionner face à telle ou telle esthétique permet de faire entendre sa voix (et éventuellement de la faire résonner avec celle d'autres).
Dans cette optique, pour étoffer nos points de vue ou simplement revivre par l'expérience d'un autre ce qu'on a vécu (sur un grand-huit, mais je peux élargir à la musique si tu veux), lire des critiques est également pertinent.

Maintenant, concernant les notes et les classements : tes arguments sont justes. Ce sont des éléments peu flexibles, voire manichéens, qui crééent des cases parfois réductrices (en mettant sur le même plan des éléments parfois difficilement comparable).
Toutefois, je reste persuadé que c'est un exercice stimulant également : une fois qu'on a conscience de ces limites, il nous oblige à nous interroger sur ce qu'on préfère dans un grand-huit, et à mettre en perspective des choses que nous n'aurions pas mis en perspective autrement. Comparer The Mummy et Black Mamba, par exemple, en se demandant lequel nous plaît le plus, nous amène nécessairement à peser l'importance de la thématisation et la place qu'elle prend dans une expérience grand-huistique (The Mummy et BM n'utilisent pas les décors de la même manière).

Dès qu'on essaie de classer (hiérarchie ou non), de toute façon, on fait face à des difficultés, car la réalité sort toujours un peu des cases. Mais c'est aussi ça qui est stimulant : confronter le désordre du monde à une structuration excessive amène à mieux le comprendre.

À titre personnel, je n'ai aucun scrupule à comparer des grands-huit différents, comme je m'amuse aussi à comparer des films, des poèmes, des romans différents. Et pourquoi pas aussi de la musique !
 
  • Like
Réactions: K-rip et Shima Enaga
Et la littérature consiste à aimer tourner des pages pour déchiffrer des petites taches noires sur une feuille. Et la musique consiste à aimer écouter des bruits. Et la gastronomie consiste à aimer ingérer des trucs comestibles. Et le cinéma consiste à aimer regarder des images qui bougent.

En fait tout est banal si on met sous silence ce qu'il y a d'intéressant 😅

(mais au final, tout est merveilleux et mérite qu'on se prenne la tête : la littérature c'est aimer la puissance évocatrice du langage, la musique c'est aimer l'harmonie, la gastronomie c'est aimer la sublimation de ce que l'humain connait de plus trivial, le cinéma c'est aimer voir et montrer le monde autrement, et les grands-huit c'est aimer se sentir vivant avec intensité dans l'espace qui nous entoure*)




*bien sûr, ces affirmations sont assez réductrices... il y aurait pour chacun de ces éléments tant à dire !
 
Dernière édition:
Oui enfin, tout ce que tu me cites fait partie des arts, est-ce que les montagnes russes peuvent être reléguées au rang d'art ou même intégrer au 1er art qu'est l'architecture ? Pas sûr...

Le sens primaire des MR c'est de littéralement ressentir des forces s'exercer sur notre corps et de faire "semblant" de feinter la mort 😁

Je titille bien évidement mais ça reste très intéressant tout de même à remettre en perspective !
 
Oui enfin, tout ce que tu me cites fait partie des arts, est-ce que les montagnes russes peuvent être reléguées au rang d'art ou même intégrer au 1er art qu'est l'architecture ? Pas sûr...

Le sens primaire des MR c'est de littéralement ressentir des forces s'exercer sur notre corps et de faire "semblant" de feinter la mort 😁

Je titille bien évidement mais ça reste très intéressant tout de même à remettre en perspective !
Ouais, sauf que justement pour beaucoup la passion ne s’arrête pas là et heureusement.

Il y a aussi énormément le côté technique ainsi que l’ingénierie derrière.

Là c’est très réducteur de dire que c’est juste un groupe de gens qui aiment faire des tours de manèges.

C’est simplement une base.

Sinon les gens ne se prendraient pas la tête à venir débattre et lire des pages et des pages sur ce forum, par exemple.
 
  • Like
Réactions: Kikintamin
Oui enfin, tout ce que tu me cites fait partie des arts, est-ce que les montagnes russes peuvent être reléguées au rang d'art ou même intégrer au 1er art qu'est l'architecture ? Pas sûr...

Le sens primaire des MR c'est de littéralement ressentir des forces s'exercer sur notre corps et de faire "semblant" de feinter la mort 😁

Je titille bien évidement mais ça reste très intéressant tout de même à remettre en perspective !
La gastronomie, un art ? C'est encore discuté... Mais si on la considère comme tel, je ne vois pas pourquoi les montagnes russes ne devraient pas l'être également (au final, dans les 2 cas c'est un acte de création impliquant les sens et les émotions, dans une perspective non-utilitaire).

En tout cas, les montagnes russes n'ont à mon sens rien à voir avec l'architecture (ce n'est pas la même "grammaire"), et si je devais les rapprocher d'un autre art ce serait plutôt la musique (qui ont en commun leur manière de déclencher de fortes réactions émotionnelles à l'aide d'éléments abstraits, ainsi que leur ancrage strict dans une temporalité mettant le rythme au premier plan). Il me semble d'ailleurs que Daniel Schoppen avait évoqué ce rapprochement lors d'une interview autour de Taiga...

Enfin, je pense que si on est passionnés par les grands-huit ce n'est pas parce qu'on aime "feinter la mort" (sinon on ferait du wingsuit). Quand on découvre 20, 40, 70 nouveaux coasters chaque année, vient (très rapidement je crois) un moment ou il n'y a plus d'appréhension : or nous n'en sommes pas moins passionnés pour autant. D'ailleurs, je vais même aller plus loin : le dernier grand-huit à m'avoir fichu la trouille c'est RTH, dans lequel je me suis fait surprendre - au moment de l'heartline roll - après m'être naïvement laissé 5cm de marge. Et qu'est-ce que j'ai préféré de ce premier ride dans RTH ? L'ejector du top hat. Le banana roll. Le double-inverting dive loop. Les bunny hop sde la fin. Pas l'heartline roll (très sympa toutefois, mais je l'ai plus apprécié lors des rides suivants).
Ça n'engage peut-être que moi, mais la peur ne constitue pas le plaisir ressenti dans une montagne russe, bien au contraire.
À la limite, elle peut l'amplifier par contraste en nous conditionnant dans une perspective négative, avant d'être surpris positivement. Mais c'est tout...
 
La gastronomie, un art ? C'est encore discuté... Mais si on la considère comme tel, je ne vois pas pourquoi les montagnes russes ne devraient pas l'être également (au final, dans les 2 cas c'est un acte de création impliquant les sens et les émotions, dans une perspective non-utilitaire).

En tout cas, les montagnes russes n'ont à mon sens rien à voir avec l'architecture (ce n'est pas la même "grammaire"), et si je devais les rapprocher d'un autre art ce serait plutôt la musique (qui ont en commun leur manière de déclencher de fortes réactions émotionnelles à l'aide d'éléments abstraits, ainsi que leur ancrage strict dans une temporalité mettant le rythme au premier plan). Il me semble d'ailleurs que Daniel Schoppen avait évoqué ce rapprochement lors d'une interview autour de Taiga...

Enfin, je pense que si on est passionnés par les grands-huit ce n'est pas parce qu'on aime "feinter la mort" (sinon on ferait du wingsuit). Quand on découvre 20, 40, 70 nouveaux coasters chaque année, vient (très rapidement je crois) un moment ou il n'y a plus d'appréhension : or nous n'en sommes pas moins passionnés pour autant. D'ailleurs, je vais même aller plus loin : le dernier grand-huit à m'avoir fichu la trouille c'est RTH, dans lequel je me suis fait surprendre - au moment de l'heartline roll - après m'être naïvement laissé 5cm de marge. Et qu'est-ce que j'ai préféré de ce premier ride dans RTH ? L'ejector du top hat. Le banana roll. Le double-inverting dive loop. Les bunny hop sde la fin. Pas l'heartline roll (très sympa toutefois, mais je l'ai plus apprécié lors des rides suivants).
Ça n'engage peut-être que moi, mais la peur ne constitue pas le plaisir ressenti dans une montagne russe, bien au contraire.
À la limite, elle peut l'amplifier par contraste en nous conditionnant dans une perspective négative, avant d'être surpris positivement. Mais c'est tout...
Normal RTH est le meilleur 🤣
 
Non ni RTH ni Mahuka, les vrais coasters fans te diront que les meilleurs coasters sont des Pommes Pinfari voire même les nouveaux modèles turcs et que toutes les merdes Mack Intamin etc c’est bien trop surcoté
 
En même temps c'est sans doute le modèle le plus présent dans nos coastercounts. C'est qu'il doit bien y avoir une raison, non ? 🙃
 
Jolie montagne russe et au premier rang, une expérience amusante.
À la fin et surtout au milieu, ça se pose comme une Voltron junior - vibrations inconfortables et distrayantes.
 
Oui parce que vous avez adoré faire 100 fois une Pomme pour votre concours de quequettes count et ça c’est super drôle !
61ZkaCujGrL._AC_UF1000,1000_QL80_ (2).jpg
 
  • Like
Réactions: Toto662
Testé hier ! Très belle nouveauté, les décors sont magnifiques (surtout quand on pense à la taille du parc et à son historique), le ride est doux comme une peau de bébé, les launchs sont amusants (peut-être un peu mous ?) et j'ai trouvé le parcours dynamique et varié dans les sensations.

Certains chialent sur la longueur, mais perso j'ai trouvé ça relativement long vu la taille de la bestiole.

Les trains sont très beaux et vraiment confortables, même du haut de mon 1m93 (j'ai eu une grosse frayeur sur Mystic où le préposé m'a mesuré).


Bref, j'ai été enchanté de ma visite, la 1ère depuis 2011 !
 
Dernière édition: